Chiens expatriés

Récit étape par étape de notre changement de vie vers l'Italie.
Du 22 juin 2023 au 31 août 2024
437 jours
Dernière étape postée il y a 62 jours
1
1
Publié le 6 novembre 2023

Nous avons pris notre décision, nous allons nous installer en Italie. Cela fait quelques temps que nous y pensons, que nous regardons les ventes immobilières, les conditions d'installation sans vraiment se donner d'échéance.

Malgré l'éloignement de nos parents, de nos amis, le fait de quitter un immeuble dans lequel nous nous sentons bien et que nous avons entièrement rénové, une région que nous aimons beaucoup, une activité qui nous plait et qui nous permet de vivre sans tracas; nous prenons la décision de ne pas attendre. Ne pas attendre de ne plus pouvoir, éviter les regrets.

Pourquoi l'Italie ? Nous y allons au moins une fois par an depuis que nous nous connaissons Pascal et moi ; nous y aimons les gens que nous trouvons chaleureux, enthousiastes, souriants, la nourriture, simple et généreuse, l'amour des Italiens pour les chiens et l'accueil qu'il leur font et bien évidemment l'architecture, les paysages, le climat. Et peut être que la moitié de sang italien qui coule dans mes veines nous a influencés.

Et surtout, je crois que nous aimons les projets, les challenges. Même dans la cinquantaine, changer de vie est possible.

Nous avons donc mis notre immeuble en vente, qui a vite trouvé acquéreur et à la fin de l'année, nous quitterons Eu et cette belle Normandie.

Notre projet est de nous installer dans le Piémont, nous voulons ouvrir des chambres d'hôtes et un café-librairie-brocante à Turin.

S'installer à l'étranger même dans un pays de l'Union Européenne, implique de nombreuses formalités. Nous allons partager avec vous toutes ces étapes au fur et à mesure.

2
2

Nous avions prévu de partir, comme tous les ans, 3 semaines en vacances en Italie. Cette année, ce ne sera pas que des vacances puisque nous allons en profiter pour confirmer ou infirmer notre choix et commencer les visites.

Après 5 jours de repos/plage en Ligurie, nous allons passer 15 jours à Turin. Nous avons loué un appartement dans le quartier Barriera di Milano où Pascal a repéré de nombreux appartements en vente.

C'est un quartier populaire, cosmopolite qui nous rappelle Montreuil, où nous avons vécu. Mais pour autant, nous ne y sentons pas en insécurité. Ses atouts sont la proximité de l'hyper centre mais surtout le prix du mètre carré.

Quartier du Balon (quartier des antiquaires) 

Il y a de nombreux appartements en vente à des prix très intéressants. Nous en visitons un juste en face de notre location, l'immeuble est récent et la copropriété très bien tenue.

Car outre, nos chambres d'hôtes et notre café-librairie-brocante, nous espérons acheter deux appartements que nous proposerons en location saisonnière.

Après réflexion et 15 jours à y vivre, il nous semble que le quartier n'est peut être pas le plus adéquat pour des locations de vacances ; certain(e)s touristes pourraient s'y sentir en insécurité.

Pendant ces 15 jours, nous allons également à la découverte du Piémont pour chercher notre point de chute. Nous visitons Chivasso dans la banlieue nord, 20 minutes de train, 15 minutes de voiture, c'est parfait.

Chivasso 

4 visites sont au programme mais c'est en dehors de Chivasso dans un petit village, certes charmant, mais sans attrait particulier. Nous visitons un palais du XIXème siècle pour lequel nous avions eu un coup de cœur, notamment la grande salle de 100 m2 avec ses plafonds peints. Mais les travaux sont gigantesques, nous renonçons.

Deuxième visite : une ancienne charcuterie, cette fois ci dans l'optique de louer et la dernière est une maison typiquement piémontaise. Nous ne donnerons pas suite car le village est trop excentré et nous ne nous voyons pas vivre ici.

Quant à la dernière maison, elle n'a aucun extérieur et est sur une route extrêmement passante.

Une journée est consacrée à la visite d'Asti, la ville des vins. 80 000 habitants, un centre ville agréable et vivant, un patrimoine important notamment une cathédrale magnifique, Asti a de nombreux atouts qui en font un lieu prisé des touristes notamment les adeptes du tourisme œnologique. Malheureusement, nous n'avons pas pu visiter de biens.

Asti 

Dernière ville du Piémont que nous allons découvrir : Bardonecchia, station de ski dans les Alpes. 1h15 de train de Turin, ce serait donc uniquement pour une location saisonnière pas y vivre.

Bardonecchia 

Malgré nos appels téléphoniques, les mails, les passages en agence, organiser des visites quand on n'est pas sur place est compliqué, il nous faut revenir. Néanmoins, ce séjour nous a permis d'écarter des secteurs et d'en privilégier d'autres.

Nous avons également rencontré notre "commercialista" qui est l'équivalent d'un comptable-avocat et qui va nous accompagner dans nos démarches, à la fois dans l'achat des biens mais aussi pour toutes les formalités administratives qui seront longues.

3

Partir vivre à l'étranger, même dans l'UE, implique des formalités administratives pour nos compagnons à quatre pattes. Aujourd'hui, c'était donc visite chez le vétérinaire pour tout le monde.

Nous avons profité de la double intervention de Daisy (détartrage et lipome à enlever) pour faire une prise de sang et un check up complet, idem pour Cookie.

Quant à Hergé, étant donné que ce sera sa première sortie du territoire français, il a eu droit à la vaccination anti rabique et son passeport européen en plus du check-up.

Nous avons aussi fait le point sur les différentes formalités obligatoires :

- identification (les puces ont été vérifiées)

- passeport européen

- vaccin anti rabique au plus tard 21 jours avant le départ

Tout le monde est en excellente santé et est donc apte au voyage. C'est important une relation de confiance avec son vétérinaire, dès notre arrivée, il nous faudra trouver la même chose.

Nous pouvons partir sereinement.

4

Ce n'est jamais facile de déménager ; entre les cartons, le tri et c'est d'autant plus le cas quand on doit déménager son logement, son commerce et les réserves.

Nous n'emmènerons que peu de marchandises, il nous faut donc déstocker. Surtout que nous avons deux garages qui sont pleins de meubles, vaisselle et objets divers. Depuis quelques semaines, nous "cassons" les prix et sommes ravis que notre stock trouve preneur.

Il nous faut aussi nous atteler à notre atelier, au jardin d'hiver, au jardin et bien sur récupérer des cartons (pas trop grands pour les livres).

Mais nous sommes organisés. Nous avons donc divisés en quatre catégories :

  • ce que nous gardons
  • ce que nous vendons
  • ce que nous donnons
  • ce que nous jetons (le moins possible)

Chaque carton a une étiquette sur laquelle nous indiquons : le contenu et la destination (commerce ou logement et pièce).

Nous essayons de ne pas trop nous attacher aux choses et de ne pas nous alourdir (à tout point de vue). Nos plantes partent en famille ou chez des amis proches.

Il nous reste encore quelques semaines pour tout emballer mais on va y arriver !

5
5
Publié le 26 novembre 2023

Ce fut une semaine intense et avons commencé la phase des derniers.

Nos deux entreprises comprennent plusieurs activités :

  • Passé Simple : antiquités-brocante et débarras de maison
  • L'Annexe : chambre d'hôtes, restaurant-salon de thé et animations

La chambre d'hôtes fut la première à être fermée fin septembre.

Cette semaine, nous avons débarrassé notre dernière maison. C'est un peu étonnant en période de déstockage d'accumuler à nouveau des meubles et des objets mais nous nous étions engagés avant la vente de l'immeuble.

C'est une activité fatigante mais extrêmement gratifiante. Nous tenons à valoriser au maximum ce qui peut l'être notamment en donnant à des associations. Et nous trouvons parfois de vrais petits trésors. Il est peu probable que nous poursuivions cette activité en Italie.

Vendredi soir, c'était le dernier dîner au restaurant, évidemment consacré à l'Italie. ce fut assez émouvant car depuis quelques temps, nous avons beaucoup de messages de bienveillance et ce fut une fois de plus le cas vendredi. Nous avons même eu des cadeaux.

Le salon de thé et le restaurant ont donc définitivement fermé leurs portes. Une page se tourne.

Pour ce qui est de la boutique, nous vendons en lots pour que cela aille plus vite. Nous commençons également à trier et vendre la vaisselle du restaurant que nous n'utilisons plus.

Et la grande nouvelle de la semaine, c'est l'accord de prêt obtenu par notre acheteuse. C'est donc sûr que nous quitterons la région à la fin de l'année. Les choses vont s'accélérer encore plus.

6
6
Publié le 5 décembre 2023

La semaine commence par les examens de santé pour Pascal, visites de routine mais après tout les compagnons à quatre pattes y ont eu droit, pourquoi pas nous.

Nous avons eu quelques soucis techniques dans la maison qu'il a fallu régler : un ballon d'eau chaude à changer et une pièce sur la chaudière qui l'empêchait de fonctionner. Nous nous sommes retrouvés confinés au second étage pendant plusieurs jours, seul endroit avec du chauffage et de l'eau chaude. Désormais tout est réglé et la nouvelle propriétaire a une chaudière qui devrait fonctionner encore au moins 10 ans.

Nous avons vidé un des deux garages et rapporté tout ce qu'il contenait en boutique, boutique qui continue de se vider rapidement. Nous avons également trié toute la vaisselle du restaurant pour ne garder que le minimum.

Ce n'est plus du tout la boutique que nous aimions, elle est pleine de cartons et le rangement est aléatoire.

Nos meubles personnels que nous vendons commencent à partir et les cartons s'accumulent aussi de ce côté. Heureusement, c'est provisoire car je déteste cette ambiance.

C'est également les dîners et visites chez les amis, histoire de passer du temps ensemble avant de partir. Nous ne partons pas au bout du monde mais allons perdre une relation quasi quotidienne avec beaucoup de personnes et c'est ce qui va nous manquer le plus.

Côté administratif, on résilie la location des garages, l'abonnement internet et avons prévenu les assurances et les mutuelles. Nous avons fait une liste de tout ce que nous devons faire en espérant ne rien oublier.

Nous consacrerons un chapitre entier à ces démarches tant elles sont nombreuses et pourront sans doute être utiles à d'autres.

7
7
Publié le 11 décembre 2023

La vente de notre immeuble est désormais acquise, nous pouvons donc nous projeter véritablement en Italie.

Pascal part donc toute la semaine à Asti pour faire des visites. Nous avons retenu Asti pour notre lieu de résidence et notre projet de chambres-tables d'hôtes. C'est une ville de 80 000 habitants, à 30 minutes de Turin en train et qui semble avoir un fort potentiel touristique.

Nous avons repéré quelques biens sur différents sites, Pascal a organisé des visites sur toute la semaine : 3 villas et 7 appartements.

Une fois arrivé à Asti, la personne qui héberge Pascal confirme que c'est un très bon choix pour les locations saisonnières car outre le tourisme lié au vin, Asti est central pour visiter le Piémont, Milan ou la Ligurie.

Les premiers appartements sont près de la gare. C'est évidemment facilement accessible mais beaucoup de travaux et le quartier semble plutôt animé en soirée.

Par contre, les promenades dans la ville confirment notre choix, la ville est agréable et vivante.

La seconde journée est consacrée aux visites de villas. Ce n'est pas à Asti même mais Villafranca d'Asti, commune de 3000 habitants à quelques minutes de train. Des commerces, des restaurants et surtout une gare.

Nous visitons 3 villas, la première a beaucoup de travaux mais est surtout perdue dans les collines.

Les deux suivantes sont l'une à côté de l'autre. La première date du XVIIIème siècle, c'est une ancienne pharmacie et la plus vieille maison du village. Elle a encore de très beaux éléments : sols, plafonds peints, boiseries. Elle est bien entretenue, possède un jardin et nous plait beaucoup. Elle est juste en face d'une des deux églises du village et est actuellement occupée par des bouquinistes, de bonnes ondes donc. Et la vue sur les montagnes est à couper le souffle.

La seconde a moins de charme mais est plus grande et possède un beau jardin et de belles dépendances. Elle semble également plus adaptée à notre projet de chambres d'hôtes.

Dernière journée de visites avec notamment un appartement recommandé par la personne qui nous héberge. Les premiers appartements ont des atouts mais sont complètement effacés par le dernier. Il est situé dans une résidence des années 70, ce qui d'habitude n'est pas à notre goût. C'est un triplex, très bien entretenu, de 100 m2, avec des terrasses qui ont une vue dégagée sur la ville et les montagnes. Pascal a un véritable coup de cœur.

Les agents immobiliers qui nous accompagnent sont très disponibles et facilitateurs.

La dernière journée se passe à Turin et c'est le jour de l'Immaculée Conception, qui est férié en Italie. Beaucoup de monde dans les rues et les restaurants, une ambiance festive.

Le bilan des visites est très positif, outre la localisation, deux biens se dessinent. Le premier pour notre logement et nos chambres d'hôtes, le second pour des locations saisonnières. Nous allons donc demander les documents aux agences pour les transmettre à notre "notaire" qui va maintenant vérifier que tout est conforme. En effet, en Italie, quand vous achetez un bien, vous devenez responsable des travaux qui ont été faits sans autorisation sans pouvoir vous retourner vers l'ancien propriétaire. Il est donc indispensable de contrôler au cadastre que tout est en règle.

Pendant ce temps en Normandie, la boutique se vide toujours avec quelques nouveautés que nous apportons du garage qu'il nous reste.

La journée de lundi est consacrée à des travaux de peinture suite à un dégât des eaux.

Nous fermons notre boutique en ligne et clôturons notre compte sur eBay que nous avions depuis 10 ans. Si nous souhaitons à nouveau vendre via cette plate forme en Italie, il faudra créer un nouveau profil.

Nous indiquons également sur les différentes plate formes où nous étions référencés que le restaurant et le salon de thé sont fermés.

Samedi, nous avons des amis en renfort pour tenir la boutique et surtout emballer toute la vaisselle du restaurant que nous conservons.

Encore une semaine active et ce n'est pas fini.

8
8
Publié le 19 décembre 2023

La semaine commence par quelques jours de repos pour moi. Une pause à Calais pour notamment boucler la comptabilité et régler de nombreux problèmes administratifs.

La première grande nouvelle est la date de la signature de la vente qui est enfin fixée, ce sera le 9 janvier. Nous pouvons donc mettre en place toutes les résiliations.

Pendant ce temps, Pascal continue de vider la boutique et notre logement, nous avons notamment vendu le mobilier et l'électroménager du restaurant. Pour notre dernière semaine d'ouverture, la boutique se vide rapidement.

C'est aussi le temps des aurevoirs, nous avons notamment la visite de Sylvie et Florence qui nous ont permis d'adopter Cookie par le biais de leur association. Cookie avait une relation privilégiée avec elles et c'est un moment émouvant.

Une fois revenu de Calais, c'est le premier déménagement. Etant donné que nous n'avons pas encore de pied à terre en Italie, nous stockons toutes nos affaires chez nos parents en Picardie. C'est donc chargement à Eu et déchargement à Bichancourt avec l'aide de la famille pour tout monter au grenier (qui sera vite plein à ce rythme).

Nous récupérons quelques tableaux que nous avions confiés pour restauration dont ce superbe portrait de la Grande Mademoiselle qui date de la fin du XVIIIème siècle. Il va évidemment nous accompagner en Italie.

Samedi, c'est le dernier jour d'ouverture. Nous avons eu toute la semaine beaucoup de passages de clients pour nous dire au revoir et samedi ne fait pas exception. Après la fermeture, c'est notre pot de départ avec nos fidèles clients, beaucoup de témoignages d'affection, de cadeaux. Nous n'avions pas imaginé que notre passage serait aussi marquant. Tout ceci est très touchant.

Pour ce qui est de l'Italie, nous arrivons à gérer à distance. Nous obtenons notre codice fiscal qui est l'équivalent du numéro de Secu en France. Nominatif et personnel, il est indispensable pour toute démarche et notamment pout acheter un bien.

Nous avons aussi de nombreux contacts avec les agents immobilier que Pascal a rencontrés et les choses avancent bien. Nous devrions avoir quelques nouvelles à annoncer dans les prochaines semaines.

9
9
Publié le 27 décembre 2023

La semaine commence par le débarras de la cave et du dernier garage que nous avions loué pour stocker nos marchandises. Dans la foulée, nous avons fait l'état des lieux et résilié l'assurance.

Nous en profitons pour faire un voyage à la déchetterie, nous sommes toujours effarés de ce que nous pouvons accumuler.

Une journée assez intense qui se termine par un super moment au restaurant étoilé Le Colombier à Offranville.

Nous faisons également un bilan de santé chez notre médecin généraliste avec prise de sang et rappels vaccinaux (nous avions laissé passer la date pour le tétanos).

Nous avons à nouveau loué un camion pour un second chargement à Bichancourt chez nos parents. Entre les ventes de nos meubles et ces voyages, ça se vide de plus en plus. La salle à manger devient un super terrain de jeu pour Daisy et Cookie.

Nous avons décidé de rouvrir la boutique pour deux jours et avons bien fait car beaucoup de clients ont profité de nos tous petits prix. Cette fois-ci, nous fermons définitivement la boutique le samedi soir après deux jours riches en visites.

C'est aussi la soirée d'au revoir avec les amis, pas simple mais l'idée de les recevoir en Italie nous remonte le moral.

Pour ce qui est de l'Italie, nous avons un géomètre qui visite plusieurs biens qui nous plaisent notamment le triplex à Asti. Quand on achète un bien en Italie, il faut vérifier qu'il est conforme au cadastre et que des travaux n'ont pas été réalisés sans autorisation. Dans le cas contraire, vous devenez responsable si vous achetez sans vérifier et pouvez être contraint à faire des travaux de mise en conformité. C'est donc important.

Notre contact nous confirme que les biens pour lesquels Pascal a eu un coup de cœur sont intéressants. Nous espérons donc que tout est conforme. Réponse après les fêtes.

 Triplex à Asti

J'ai également fait la demande de nationalité italienne. Mon père étant italien, de même que ses parents, je peux bénéficier de la double nationalité. Je l'avais jusqu'à mes 18 ans mais avais dû faire un choix (c'était avant Maastricht). Nous pensons que ce sera une sécurité supplémentaire d'avoir les deux passeports. Les démarches sont visiblement très longues, il faudra être patient.

Une semaine encore intense, heureusement, nous allons faire une pause en famille pour Noël.

10
10
Publié le 14 janvier 2024

Après une courte pause en famille pour Noël, nous retournons à Eu pour finir la préparation du déménagement. Dans 15 jours, nous signerons la vente de l'immeuble, il nous reste donc peu de temps.

Pascal finit de trier l'atelier et nous faisons le dernier voyage à la déchetterie. Nous n'avons jamais compté le nombre de camions, mais nous avons évacué quelques tonnes depuis que nous sommes à Eu. Heureusement Eric et Sophie étaient toujours présents pour nous aider.

Même en veillant à ne pas produire de déchets, nous accumulons toujours beaucoup (trop) de choses. ce déménagement a au moins le mérite de nous questionner sur notre rapport aux objets.

Nous finissons les derniers cartons et connaissons hélas un coup d'arrêt brutal car Pascal doit aller en urgence à l'hôpital où il reste 5 jours. Heureusement, plus de peur que de mal, mais il doit se ménager. Le réveillon du 31 a un goût amer entre inquiétude et solitude.

La Recyclerie du Vimeu vient chercher le reste de notre stock, ils sont très efficaces et remplissent quand même 3 camions de 15 m3. Ce qu'ils prennent sera vendu dans leurs futurs locaux et permettra de financer leurs actions d'insertion.

Les copains viennent en renfort pour m'aider à tout boucler et vendredi c'est le début de la série de déménagements vers chez nos parents dans l'Aisne. Une équipe de choc pour charger et une autre pour décharger, famille, amis, nous avons beaucoup de chance d'être entourés de la sorte.

Daisy et Cookie sont les premières à partir, elles restent chez mes parents, c'est plus gérable ainsi. Puis c'est au tour de Pascal de partir dimanche, il a quelques examens médicaux à Saint-Quentin, je le laisse donc là-bas et passe les derniers jours seul avec Hergé.

Nous disons au revoir à nos amis, les quelques collègues avec qui nous avons noué des relations privilégiées avec évidemment la promesse de nous revoir ici ou ailleurs, mais de nous revoir forcément.

Lundi, c'est le grand ménage, atelier, jardin d'hiver, boutique, appartement. Une journée complète est nécessaire.

Dernier jour : clôture des compteurs d'électricité, gaz, eau, transfert de courrier chez nos parents (nous n'avons pas encore d'adresse fixe), restitution de la box internet, les formalités classiques pour tout déménagement. Aujourd'hui, tout se fait en ligne, c'est assez pratique.

Marie, la future propriétaire et sa mère font la visite pré achat. L'enthousiasme de Marie est très touchant, elle a eu un vrai coup de cœur pour l'immeuble.

Je mets Hergé dans sa caisse de transport et nous jetons un dernier regard sur cet immeuble qui nous a tant apporté et où nous étions si bien, avant la signature chez le notaire et la transmission des clefs.

Une page s'est définitivement tournée. Quand nous sommes arrivés à Eu en 2018, nous pensions y rester jusqu'à notre retraite et finalement nous ne serons restés que 5 ans, mais 5 très belles années, riches en rencontres. Nous avons tout de suite été très bien accueillis, nous avons noué des amitiés sincères. Nous aimons la ville, la région, la mer, la foret. Et n'oublions pas qu'Hergé est un petit gars des rues eudoises.

Nous sommes partagés entre nostalgie et gratitude.

Nous ne partons pas tout de suite en Italie, nous faisons une pause de quelques jours en Picardie puis avons loué un logement pour 3 semaines à Reims. Ce sera notre point de chute pour continuer les formalités administratives de toute sorte, trouver notre premier achat en Italie et aussi, nous reposer après ces mois très intenses.

Une nouvelle page s'ouvre…

11
11
Publié le 29 février 2024

Après avoir quitté la Normandie, je rejoins Pascal à Saint-Quentin où il loge depuis quelque jours pour quelques examens de santé ensuite nous allons chez nos parents et direction Reims pour plusieurs semaines.

Saint-Quentin

Nous avons choisi cette ville pour plusieurs raisons : nous avions besoin de retourner vivre dans une grande cité, elle est proche de la famille et je la connais bien car j'y ai fait mes études, il y a fort fort longtemps.

Reims 

Nous allons pouvoir nous reposer, (re)découvrir la région, profiter de la famille et régler de nombreuses formalités administratives.

C'est un vrai plaisir de vivre en ville, il y a 180 000 habitants à Reims et c'est un bon format. On peut tout faire à pieds et en transports sans avoir la sensation d'étouffement de Paris. Et les restaurants sympas, les petits commerces de bouche hyper qualitatifs, les librairies, les musées, les expositions, les lieux culturels, c'est presque grisant. Nous passons même un peu de temps à chiner et trouvons quelques pépites pour les futurs logements.

Reims 

Nous faisons de nombreuses promenades à Reims et dans la région, Daisy et Cookie sont bien sur de la partie pendant qu'Hergé reste au chaud.

Epernay, les Ardennes, Troyes, Nancy, Meaux, l'Aube, Sézanne. Malgré le temps souvent maussade, nous avons beaucoup de plaisir. Vous pouvez retrouver les récits de nos voyages sur le blog.

De haut en bas et de gauche à droite ; Pompidou-Metz, Nancy, Bouillon, Epernay, Brienne le Château, Sézanne                       ...

Nous passons aussi du temps avec les amis et en famille, nous retrouvons l'habitude du dimanche midi à Bichancourt tous ensemble, des moments précieux.

Côté administratif, il nous reste de nombreuses choses à régler en France et ce n'est pas toujours simple. Tout est dématérialisé et c'est le parcours du combattant. On a parfois l'impression d'être dans un roman de Kafka. On nous balade de service en service, on nous raccroche au nez et parfois on ne comprend même pas la question ou la réponse. mais bon nous y sommes arrivés. Nos deux entreprises sont enfin fermées officiellement, les assurances résiliées, l'URSSAF, les impôts, la retraite, la Sécurité Sociale, les banques, internet… Une page sera entièrement dédiée à ces formalités car il ne faut rien oublier (on espère n'avoir rien oublié d'ailleurs…).

Il nous reste la voiture à mettre en vente car c'est une location longue durée et il n'est pas possible de la garder à l'étranger, il faut donc faire quelques réparations pour la vendre au mieux.

Nous contactons des entreprises pour organiser le déménagement, même si nous n'avons pas encore de date et de point de chute précis. Nos parents seront ravis de voir leur grenier se vider 😀 .

Le grenier un peu envahi 

J'en profite aussi pour écrire un article pour les Amys du Vieil Eu, association historique locale et pour me replonger dans l'histoire familiale. C'était devenu un luxe d'avoir du temps pour soi.

Pascal de son côté enchaine les moments de bien être pour se détendre, c'est un gros changement que nous vivons (même si nous l'avons choisi) et c'est évidemment source de stress.

Quant aux animaux, ils sont en pleine forme. Daisy et Cookie sont fidèles à elles même, elle font de grandes et belles balades en ville mais Cookie semble avoir un peu perdu l'habitude de croiser du monde. Elle est plus agitée et très en demande d'interactions avec les gens que nous croisons (ce qui les surprend parfois). Le plus surprenant est Hergé. Il déteste la voiture, les trajets sont très compliqués pour lui (et donc pour nous) mais par contre il s'habitue très vite à tous les endroits où nous passons. C'est un amour de chat. Mes parents sont d'ailleurs d'accord car il est en vacances chez eux depuis 10 jours.

Après 6 semaines à Reims, Pascal est le premier à partir à Asti, non sans émotion. Il prend le le train, un jour de grève. Heureusement, tout se passe bien malgré un trajet assez long (les trains ne sont toujours pas rétablis entre la France et l'Italie, il doit donc prendre un train jusque Briançon, prendre un bus pour traverser la frontière et reprendre le train jusque Turin). Et pour couronner le tout, la veille de son départ, il apprend que le logement qu'il devait avoir n'est plus disponible, heureusement une solution est trouvée en urgence.

Je le rejoindrai début mars en voiture avec la ménagerie après avoir réglé les derniers détails liés au déménagement et la voiture.

Il a un programme très chargé car maintenant que tout est quasi réglé en France, nous devons faire la même chose en Italie.

Les visites de biens immobiliers s'enchainent à Asti, plus de 10 appartements, avec quelques coups de cœur. Il faut désormais faire le point avec le géomètre pour les éventuelles non conformités.

Les agents immobiliers sont assez réactifs mais ont tendance à nous orienter vers des biens qui ne correspondent pas à nos recherches.

Pascal découvre la ville hors saison et confirme que nous serons bien là bas, la vie est agréable, les gens charmants et les touristes nombreux.

 Asti

Il commence également les formalités : inscriptions des animaux domestiques en mairie, domiciliation via une boite postale, nouveau numéro de téléphone, sécurité sociale, recherche d'une voiture… Le rythme est soutenu.

 Turin

Dans quelques jours je le rejoins, vivement.

12
12
Publié le 14 mars 2024

Derniers jours à Reims avant le grand départ pour rejoindre Pascal à Asti.

Je fais le plein de moments en famille avant la séparation, évidemment difficile. Mais ce n'est pas si loin et nous nous reverrons bientôt.

La voiture est archi pleine, j'ai même un coffre de toit qui permet d'en emmener davantage. Pas toujours simple de prioriser ce qui est essentiel.

Hergé est dans sa caisse de transport et Daisy et Cookie montent à l'arrière. C'est parti pour 8 heures de route, essentiellement de nuit pour que la ménagerie dorme.

Arrivée à Asti, c'est une sensation assez étrange de se dire que désormais c'est chez nous. Nous sommes évidemment ravis de nous retrouver tous les 5 à nouveau.

Pour le moment, nous logeons dans une location saisonnière en plein de cœur de ville. Asti est une ville très agréable et qui malgré ses 80 000 habitants garde une dimension très humaine.

Le centre est très beau, nous prenons nos marques petit à petit : commerces, marchés, cafés et visites.

Mais nous ne sommes pas en vacances, Pascal a programmé de nombreuses visites d'appartements et de villas à Asti et dans les environs. Certaines sont prometteuses, d'autres moins.

Nous visitons également les alentours et la région est superbe : vignobles, vue sur les Alpes, villages plein de charme. Nous nous plaisons beaucoup et avons hâte de pouvoir lancer nos activités.

13
13
Publié le 29 mars 2024

Cela fait 3 semaines que j'ai rejoint Pascal en Italie, 3 semaines de visites.

Pour rappel, notre projet initial est de vivre près d'Asti dans une maison suffisamment grande pour faire des chambres et tables d'hôtes, d'ouvrir une brocante-librairie française à Turin et d'avoir 1 ou 2 biens que nous proposerons comme location saisonnière.

Mais bien évidemment, notre projet s'ajuste au fur et à mesure en fonction de nos visites, des rencontres que nous faisons. Il est indispensable de s'adapter sans quoi nous ferons face à des déconvenues.

Nous priorisons la recherche de notre lieu de vie, c'est le plus difficile car les critères sont nombreux Le plus important d'entre eux est qu'il nous plaise mais nous aimerions aussi qu'il soit assez grand pour avoir plusieurs chambres d'hôtes, un jardin, du cachet et proche d'une gare.

Pour ce qui est des appartements à louer, c'est plus simple car il y en a beaucoup à vendre.

Nous avons fait de nombreuses visites : Asti, Alessandria mais aussi dans des villages environnants que nous découvrons au fur et à mesure.

Les travaux ne nous font pas peur mais parfois c'est trop, comme pour ce superbe château dans le nord d'Asti. L'extérieur est parfait, peu de travaux, toiture neuve, une vue à couper le souffle mais l'intérieur (plus de 700 m2) est à rénover intégralement, nous déclarons forfait à regret.

Concernant les appartements, nous visitons des biens avec beaucoup de cachet (plafonds peints, tommettes au sol), l'un d'entre eux à comme mur, les anciennes murailles de la ville. D'autres sont dans des résidences plus récentes mais aussi plus spacieuses et avec moins de rénovation.

Bref, après 20 appartements, 5 villas, un château et un local commercial, nous avons arrêté nos choix en tenant compte évidemment du prix, des travaux, des frais de copropriété (les spese), de la localisation…

Nous avons même commencé à écumer les magasins de bricolage.

Il nous faut maintenant attendre les retours des propriétaires sur nos propositions. A suivre…

14
14
Publié le 9 avril 2024

Notre offre sur la villa à Villafranca d'Asti a été déposée et acceptée dans la foulée. Nous sommes ravis et même plus.

Villa San Giovanni 

Nous serons donc prochainement propriétaires d'une villa sur les hauteurs de Villafranca d'Asti, village de 3000 âmes entre Asti et Turin. Nous l'avons baptisée Villa San Giovanni, du nom de l'église de l'autre côté de la rue.

La gare qui est proximité permet de se rendre à Turin en 30 minutes et à Asti en 10.

Pascal avait visité ce bien en décembre et notre coup de cœur sur internet s'est confirmé.

C'est une maison du 17ème siècle qui a été divisée en deux parties mais chacune fait quand même plus de 350 m2 habitables sur un terrain de 350 m2.

Selon les habitants, ce serait la plus ancienne maison du village. Elle accueillit une pharmacie au début du 20ème siècle.

Elle a, selon nous, de nombreux atouts : ses 7 chambres, la vue sur la vallée et les Alpes, les grands volumes, l'escalier en pierre, les plafonds peints et même un puits dans le jardin.

Nous devrions y ouvrir deux chambres d'hôtes dont une suite pour 4 personnes. Quelques travaux nous attendent mais rien d'insurmontable car la structure est saine et beaucoup d'éléments sont en très bon état et récents (chaudière, fenêtres).

Concernant l'achat en lui même, c'est assez différent de la France. Vous faites une proposition écrite chez l'agence qui a le bien, le propriétaire a 15 jours pour y répondre et une fois qu'il accepte, cela fait foi de compromis. Le passage chez le notaire ne se fait qu'à la signature définitive. Vous devez également déposer une partie de l'argent comme garantie et vous payez directement à l'agence et au propriétaire, ce qui réduit considérablement les frais de notaire.

Nous avons hâte d'avoir les clefs (fin juin au plus tard) pour poser nos valises et nos cartons et nous lancer dans les travaux.

Etant donné que nous avons notre point de chute, nous allons pouvoir chercher le local pour notre deuxième activité de brocante-librairie et devrions vous annoncer d'autres nouvelles concernant des locations saisonnières bientôt.

En attendant, Daisy et Cookie mènent la dolce vita.

15
15
Publié le 21 mai 2024

Ça y est, nous avons signé notre premier acte de vente. Nous avions eu un véritable coup de cœur pour le rez de chaussée d'une maison à Costigliole d'Asti, très beau village au cœur des vignes du Monferrato.

 C'est signé !

Le bâtiment date du 17ème siècle ainsi que de nombreux éléments comme les planchers et les tommettes, il y a également un très beau plafond peint du 19ème siècle et la vue sur les vignes est magnifique.

Maison Cavanna 

Et cette maison a une histoire car elle servit de prison au 19ème siècle, nous avons d'ailleurs deux anciens cachots avec leur porte blindée. Tout ceci est assez incroyable.

 Maison Cavanna

Quant au village, il a beaucoup de charme. Perché sur une colline, avec de nombreux bâtiments historiques dont le château de la comtesse de Costiglione. C'est aussi la patrie du Barbera, un des vins les plus réputés d'Italie (et un des plus fameux).

 Costigliole d'Asti

Nous avons décidé d'appeler cette maison, la "Maison Cavanna". Plusieurs raisons : "maison" pour faire le lien entre la France et l'Italie et "Cavanna", car c'est le nom de l'ancienne propriétaire mais aussi de la grand-mère italienne de Sébastien, un joli clin d'œil.

Vues du village 

La "Maison Cavanna" sera un gîte avec deux chambres et un couchage d'appoint pour 2 personnes. Nous avons hâte de la proposer à la location mais en attendant, beaucoup de travaux nous attendent car la maison a été inoccupée pendant 40 ans.

Vue de la maison Cavanna 

En attendant la signature, nous avons multiplié les découvertes dans la région et le Piémont est vraiment très beau : palais royaux, églises romanes et baroques, paysages montagneux, villages plein de charme, lacs.

Asti est proche de la Ligurie, de la Lombardie et de l'Emile-Romagne, nous avons commencé à découvrir ces régions notamment Piacenza qui abrite au cœur d'un de ses musées un splendide Botticelli.

Et bien sûr, nous multiplions les pauses gourmandes, les promenades au milieu des forets de noisetiers, les brocantes et les foires au vin.

Nous avons visité d'autres maisons et appartements mais pas de nouveau coup de cœur.

Pour ce qui est de la boutique, nous mettons nos recherches en pause. Il semble plus difficile que nous ne l'imaginions de trouver un local qui nous convienne à Turin et nous pouvons difficilement mettre notre énergie dans plusieurs projets à la fois. Nous restons en alerte mais ce sera dans un second temps.

Côté administratif, nous avançons mais tant que nous n'avions pas d'adresse officielle en Italie, beaucoup de formalités n'étaient pas possible comme ouvrir un compte bancaire ou nous inscrire sur la liste des Français à l'étranger. Nous avons quand même pu remarquer que tout était très simple tant pour trouver un interlocuteur (toujours très aidant) ou dans la somme des documents demandés. Même une signature d'un acte de vente chez un notaire est très facile, l'acte ne fait que 6 pages.

Les seuls qui ne sont plus des "clandestins" sont les animaux. Daisy, Cookie et Hergé ont passé leur contrôle sanitaire et sont désormais d'officiels résidents italiens 😀

Maintenant, place aux travaux !