Carnet de voyage

Dix jours à Chicago

11 étapes
2 commentaires
5
Dix jours passés à Chicago !! De quoi découvrir cette troisième plus grande ville des Etats-Unis située sur la rive Ouest du lac Michigan de fond en comble.
Août 2016
10 jours
Partager ce carnet de voyage
J1

Après une arrivée laborieuse sur le territoire américain (retard de plus de deux heures suite à une annulation de mon premier vol), j'ai rejoint deux de mes amies, parties faire leur étude dans cette superbe ville cosmopolite, l'occasion d'y découvrir de prime abord leur faculté de droit. Cette université dénommée Chicago Kent College of Law se trouve dans le quartier du Loop situé au coeur de Chicago.

Chicago Kent College of Law

Sa situation géographique m'a permis de commencer mon périple dans ce quartier central. J'ai alors déambulé seule dans les rues environnantes afin d'y découvrir l'architecture urbaine et moderne de la ville.

Promenade dans le quartier du Loop
• • •

Leurs cours terminés, nous nous sommes dirigées du côté de Grant Park toujours situé dans ce même quartier. Ce lieu regorge de majestueuses statues et d'endroits verdoyants permettant aux habitants de la ville et aux touristes de s'y balader. La pièce maîtresse de ce parc est la Buckingham fountain s'élevant à la hauteur d'un immeuble d'environ 15 étages.

Grant Park et ses sculptures
A gauche : bouche de métro signée Hector Guimard à Chicago / A droite : verrière réalisée par Judy Ledgerwood à Paris

Anecdote : En m'aventurant dans ce parc, j'ai été surprise de voir cette bouche de métro style art nouveau datant des années 1900 signée Hector Guimard, identique aux célèbres entrées de métro parisiennes. En réalité, la RATP a fait don de cette oeuvre à la ville de Chicago en 2001. En échange, Chicago a offert à la ville de Paris, une splendide verrière réalisée par l'artiste américaine Judy Ledgerwood placée au niveau de la station Bir Hakeim.

• • •

Pour terminer notre journée en beauté, nous nous sommes rendues à Millennium Park, lieu particulièrement apprécié par les Chicagoans et les touristes en période estivale. Ce parc abrite trois grands monuments :

- Le Cloud Gate est appelé aussi "The bean" (littéralement le haricot) de par sa forme. Cette sculpture de près de 100 tonnes, réalisée par Anish Kapoor entre 2004 et 2006, reflète et déforme le panorama des gratte-ciels présents tout autour.

- La Crown Fountain est représentée par deux blocs en brique de verre de forme rectangulaire. Celle-ci diffuse des vidéos de visages d'où jaillissent différents jets d'eau pour que les gens puissent s'y rafraichir.

- Enfin, le Pritzker Pavilion est un kiosque à musique qui propose chaque soir des concerts, des films et des spectacles en plein air aussi divers que variés. Nous avons eu l'occasion d'aller écouter Grease ce jour-là, animation garantie.

A gauche : Le Cloud Gate / A droite : La Crown Fountain
Le Pritzker Pavilion
J2

Le lendemain matin, nous nous sommes rendues du côté du South Loop pour visiter le Field Museum communément appelé le musée d'Histoire naturelle de Chicago. Ce vaste musée abrite différentes collections d'animaux terrestres et d'insectes empaillés, de plantes végétales ainsi que des sculptures sur l'art asiatique et égyptien,... Il présente également des mini-films en 3D, dont l'un d'entre eux sur les Galapagos que nous avons regardé.

Field museum

En sortant du musée, il est possible de faire un tour aux abords du lac Michigan pour profiter d'une vue splendide sur le lac et l'architecture moderne de Chicago.

South Loop et vue sur le lac Michigan
• • •

L'après-midi, je suis retournée seule, un peu plus au Nord du côté de Near North Side. En sortant du métro, j'ai d'abord rencontré en chemin la Water Tower, château en forme de tour de style néogothique et la Pumping station.

Ces deux grands édifices sont aujourd'hui presque les seuls à avoir résisté au Grand incendie de Chicago (Great Chicago fire) en 1871 qui a ravagé une grande partie de la ville, grâce à leur construction faite de briques calcaire.

Water Tower et Pumping station

J'ai ensuite continué mon chemin en direction du Museum of Contemporary Art (souvent appelé MCA de par ses initiales) qui se situe à quelques pas de ces deux édifices. Fondé en 1967 comme musée temporaire d'art contemporain, il est devenu un véritable lieu de culture présentant des expositions temporaires et thématiques d'artistes un peu décalés et controversés. En outre, le musée abrite une collection permanente couvrant tout type d'art depuis 1945.

Museum of Contemporary Art of Chicago

En sortant du musée, j'ai fait un petit détour du côté de Washington Square Park situé juste en face de la Newberry Library, l'occasion d'y admirer ces petits écureuils gambader dans le parc.

Washington Square Park
• • •

A la fin de la journée, mes copines sont venues me rejoindre pour monter au 94ème étage de la Hancock Tower. L'observatoire du haut de cette tour appelé 360° Chicago offre un époustouflant panorama de tous les points cardinaux de la ville ainsi que sur le lac Michigan et ses plages à l'Est. La pièce maîtresse de ce point d'observation qui est la plus appréciée des visiteurs reste le TILT, un système de fenêtres-cabines permettant d'être basculé au dessus de la célèbre avenue Magnificent Mile.

Hancock tower

En redescendant en bas de la tour, nous nous sommes arrêtées au Cheesecake Factory pour déguster une petite spécialité fortement appréciée par les Chicagoans. Vous l'aurez deviné, cette enseigne propose un large choix de cheesecakes !!

Conseil : Il vaut mieux y aller le ventre vide !!

Cheesecake Factory
J3

Troisième jour sur place, je suis retournée dans le Loop pour poursuivre les visites que je n'avais pas eu le temps d'effectuer le premier jour.

J'ai d'abord fait un petit détour du côté du Money Museum non loin du Rookery, qui offre une visite gratuite, plaisante et ludique de la Réserve fédérale de la banque de Chicago. On y apprend, entre autres, à opérer une distinction entre vraie monnaie et celle contrefaite.

Musée de la monnaie
• • •

Dans l'après-midi, nous nous sommes rendues à l'Art Institute of Chicago, mon musée coup de coeur. Situé entre Grant Park et Millennium Park, cet institut est le deuxième plus grand musée d'art du pays après le Metropolitan Museum of Art de New-York. Il expose notamment une superbe collection d'oeuvres d'art impressionnistes et post-impressionnistes parmi lesquels figurent les chefs d'oeuvre des plus grands artistes venus du monde entier en passant par Renoir, Manet, Monet, Degas, Caillebotte, Van Gogh, Rodin ... ou encore Picasso, Miró, Braque, Mondrian ... Equivalent du Louvre à Paris, quatre heures ne suffisent pour admirer ce musée de fond en comble !

Art institute de Chicago

En dernier lieu, nous avons terminé notre journée à la plage du côté de Ohio Street Beach non loin de Navy Pier afin d'y admirer la beauté des gratte-ciels illuminés la nuit tombée.

J4

Le lendemain, nous avons pris le métro jusqu'à l'arrêt Division en direction de l'avenue Milwaukee située à proximité de Wicker Park. Malgré un temps très pluvieux le matin, nous avons flâné le long de cette rue emplie de friperies, de bars lounge et de boutiques souvenirs en tout genre.

• • •

Un peu plus tard dans la journée, je suis redescendue en plein coeur de Chicago dans le Downtown pour suivre la trace des diverses sculptures qui animent le quartier.

Pour info : Dans les années 1960, l'administration des services généraux a passé commande avec de nombreux artistes célèbres pour réorner les rues austères de la ville. Actuellement, Chicago dénombre plus de 100 oeuvres d'art qui y sont disséminées.

"Sculpture sans nom" de Pablo Picasso (première acquisition datant de 1967) située devant le Dalley center sur Washington Street
"Flamingo" (1974) de Alexander Calder au milieu de la place du Federal Center
"Miss Chicago" de Joan Miró (1981) située place Brunswick Plaza
"Monument à la bête débout" de Jean Dubuffet (1983) situé devant le James R. Thompson Center
" We Will" de Richard Hunt (2005) situé E. Randolph Street

Beaucoup d'autres sculptures sont éparpillées dans la ville dont les plus célèbres restent la mosaïque "The Four seasons" (1974) de Marc Chagall à l'angle de Dearborn et Monroe Street dans la First National Plaza et la "Batcolumn"(1977) de Claes Oldenburgh située sur Madison Street.

• • •

En fin de journée, j'ai fait un petit détour du côté du Chicago Cultural Center. Situé à l'angle de Millennium Park, ce bâtiment municipal d'art et de culture propose régulièrement un large panel d'expositions allant des arts de la scène aux arts visuels ou encore musicaux. La pièce maîtresse de ce centre culturel est sans aucun doute, sa coupole translucide en verre de style art-déco conçue par la Tiffany Glass and Decorating Company au XIXème siècle.

Chicago Cultural Center
J5

Petite pause dans les visites culturelles de la ville, ce premier jour de week-end fut consacré à la Color Fun Fest, course de 5 kilomètres qui s'est déroulée au niveau du Museum Campus.

Mots d'ordre : couleurs, plaisir, rigolade et amusement !!

Color Fun Fest à Chicago
J6

Dimanche, journée plus calme après une veillée tardive, je me suis tout de même rendue en haut de la Willis Tower s'élevant à 442 mètres de hauteur. Située dans le quartier du Loop, cette tour est restée pendant 40 ans la plus haute tour des Etats-Unis avant d'être dépassée par le One World Trade Center édifié à New York en 2013. Aujourd'hui, elle offre encore un splendide panorama sur l'architecture moderne des gratte-ciels de Chicago depuis le Skydeck situé au 103ème étage. Ce point d'observation abrite en l'occurrence, quatre corniches de verre suspendues le long de la tour qui surplombent le sol, de quoi prendre des photos inoubliables et donner des frissons à certains visiteurs moins téméraires.

Willis tower
J7

Le lendemain matin, je me suis d'abord aventurée du côté de Navy Pier (en traduction littérale jetée Navy). Ce site qui est le plus visité de Chicago, accueille chaque année environ huit millions de visiteurs. Ancien entrepôt étendu sur 800 mètres de quai, Navy Pier est aujourd'hui devenu un véritable parc d'attraction. Grande roue, manèges avec son orgue, chevaux de bois, ballade en bateaux, cinéma IMAX, Chicago Shakespeare theater sont autant d'activités qui font le bonheur des petits et des grands.

Navy Pier

En quittant ce lieu, j'ai pris un des trois trolleys gratuits de la ville pour rejoindre la célèbre Michigan avenue.

Navy Pier Trolley

Le long de cette avenue se dresse Magnificent Mile. Ce grand centre commercial abrite des hôtels, des restaurants, des commerces de luxe, endroit idéal pour passer une après-midi à y faire du shopping.

Magnificent Mile
J8

Huitième jour sur place, l'occasion de faire un détour du côté de Lincoln Park et d'admirer ses environs. Ce grand parc urbain d'une superficie de 4,9 km2 borde le lac Michigan de North Avenue jusqu'à Diversey Pkwy. Il est l'un des endroits favoris des Chicagoans les jours de beau temps, pour s'évader et passer de bons moments en famille.

Ce lieu abrite en premier lieu, un zoo ouvert depuis 1868, comprenant de nombreuses espèces animales aussi diversifiées les unes que les autres.

Lincoln Park zoo
• • •

Accolé au zoo, se trouve également un jardin botanique dénommé le Lincoln Park Conservatory renfermant d'importantes collections horticoles.

Les serres de Lincoln Park Conservatory et ses extérieurs
• • •

Au Sud, en bordure du parc, non loin du musée historique de Chicago, se dressent d'importantes sculptures comme l'Ulysses S. Grant mémorial ou encore la statue de Benjamin Franklin, un des Pères fondateurs ayant participé à la rédaction de la déclaration d'indépendance des Etats-Unis en 1776.

Sud de Lincoln Park
J9

Avant la fin de mon séjour, j'ai passé la matinée du côté de Hyde Park. Ce quartier situé au Sud de Chicago est l'un des plus prestigieux de cette cité urbaine. Il regroupe notamment la célèbre et influente université de Chicago de style gothique située régulièrement parmi le top 5 des universités les plus brillantes des Etats-Unis, mais également le Museum of Science and Industry, ainsi que la Robie House construite par l'architecte par Frank Lloyd Wright entre 1906 et 1909 dans le style Prairie School.

Musée des sciences et de l'industrie de Chicago
Robie House

Pour info : Le style Prairie School date de la fin du XIXème et du début du XXème siècle et tend à rompre avec l'époque précédente. Son chef de fil est Louis Sullivan. Ce style se caractérise par l'existence de lignes horizontales et de toits de forme plate, l'horizontalité devant rappeler le paysage plat des Grandes Plaines aux Etats-Unis.

L'université de Chicago et ses alentours
• • •

En fin d'après midi, je suis retournée avec l'une de mes amies du côté de Navy Pier. Nous avons effectué la croisière Classic Lake tower avec la compagnie Shoreline, balade d'une durée de 40 minutes qui offre un superbe panorama sur les eaux bleus du lac Michigan et l'architecture moderne de Chicago.

Croisière Classic Lake tower avec la compagnie Shoreline
• • •

En fin de soirée, nous nous sommes rendues du côté de Wrigley Field plus au Nord. Arrivées trop tardivement, nous n'avons malheureusement pas eu l'occasion de voir un match de baseball mais nous avons pu profiter de l'ambiance environnante par la présence des nombreux Chicagoans habillés en tenue pour soutenir l'équipe des Cubs.

Wrigley Field

Pour info : Deux ligues de baseball rivales s'affrontent à Chicago : les Cubs et les Whites Sox. Rivalité est bien le mot puisque les habitants s'identifient soit à l'une, soit à l'autre équipe mais pas aux deux.

Une légende raconte qu'une malédiction s'est abattue sur les Cubs. En 1945, l'équipe est en finale contre les Detroit Tigers lors de la World series. Le propriétaire des lieux où se déroule le match tente de rentrer dans le stade mais se fait refouler par la sécurité car sa chèvre ne sentait pas bon. Il lance alors une malédiction selon laquelle "Les Cubs ne gagneront jamais les Worlds series". Ceci se produisit puisque cette ligue n'a gagné aucun championnat depuis 1908.

Sous chacune des bouches de métro, se dressent très généralement de très belles peintures murales. En voici quelques aperçus !

Art de rue aux abords des métros chicagolais

Ville avec de hauts gratte-ciels, plages pour bronzer, grands parcs verdoyants, ... Je ne m'attendais pas en partant là-bas à avoir un paysage aussi diversifié mais je ne fus pas déçue de mon premier voyage aux Etats-Unis.

J'y retournerai avec grand plaisir si l'occasion se présente, surtout en hiver pour découvrir un décor tout autre que celui que j'ai déjà pu rencontrer.

Comme Charlotte, rejoignez la communauté de voyageurs MyAtlas !
Inspiration, partage et découverte.