Carnet de voyage

Escapade ibérique

12 étapes
3 commentaires
Quelques jours en famille du nord de l’Espagne à Porto
Du 7 au 12 mai 2018
6 jours
Ce carnet de voyage est privé, ne le partagez pas sans l'autorisation de l'auteur.
1

Première étape avec un objectif clair : TAPAS !!

2


Météo timide et super restaurant avec vue sur le port le San Miguel avec pour 22€ par personne : quenelle de poisson, croquetas, soupe de poissons et crustacés, rouget entier, dessert (glace ou riz au lait), café et vin compris !

3

Superbe monastère transformé en hôtel...

Des aménagements intérieurs qui intègrent du contemporain dans la pierre et l’histoire

http://mobi.parador.es/es/paradores/parador-de-santo-estevo

4

Dernière étape avant le Portugal avec la découverte de la ville et surtout la cathédrale... à l’heure de la messe, c’etait bondé !

5

Porto dispose de nombreuses églises, parmi les incontournables : celle à laquelle est adossée une tour qui culmine à 76 m. Visite possible après avoir gravi les marches dont les hauteurs inégales nous ont bien cassé les jambes. À l’arrivée en haut un vent impressionnant et une vue à 360º permettant de découvrir la ville et de se repérer... L’église quant à elle est assez originale, parquet au sol et marbre rose bref c’était à voir.

6

Le fleuve le Douro sépare la ville de Porto en 2 et ses rives offrent plein de bars et restaurants dans des ambiances différentes qui cohabitent avec un sentiment d’une certaine sérénité. Pour passer d’une rive l’autre le pont de Luis qu’il est possible de traverser à pieds c’est un peu étroit mais très pratique si l’on veut découvrir le quartier des vins...

7

Passage rapide dans le hall de la gare de Porto entièrement recouverte d’azuelos ces carreaux bleus typiques.

8

Direction le sud de Porto en longeant la côte, beaucoup de vent donc de grosses vagues mais du soleil enfin... et un restaurant qu’on n’aura pas testé dommage.

9

Pas mal de marais salans entre Porto et Aveiro et des restes de ce commerce avec des barques désormais utilisées comme des gondoles pour une promenade sur les canaux de la ville. Les maisons des quais sont très colorées et les architectures différentes se côtoient sans soucis. Très touristique l’été apparemment mais sympa à cette période.

La découverte du jour : les « Ovos Moles » qui signifie « œuf mou » une sorte de dessert/confiserie à base de jaune d’oeuf sucré et entouré d’une pellicule fine comme de l’ostie, on en trouve partout et sous plein de formes différentes (en forme de coquillages, de tonneaux, etc.). On a bien sûr goûté et c’est ... surprenant !

Pour en savoir plus sur cette spécialité du coin : http://www.centerofportugal.com/fr/ovos-moles-daveiro/

Et petit clin d’oeil à des clichés qui ont la vie dure : on a trouvé l'église carrelée à l’extérieur sur toute sa façade et à l’intérieur ! (Igreja da Misericórdia)

10

Visite des caves de Burmester et dégustation de plusieurs variétés de Porto. Les scoops de la visite : le blanc se boit frais à l’apero, le tawny (ambré) ou le lvb (vintage du pauvre) plutôt à température ambiante en digestif mais aussi avec du fromage, des desserts aux fruits ou au chocolat..

Et des panoramas magnifiques sous le soleil depuis le parc (Jardim do Morro) et grâce au téléphérique...


11

Oliviers plantés au milieu des vignes et ce n’est pas que pour l’esthetique : ils permettent de détecter les maladies et d’intervenir sur les vignes si besoin...

Étape improbable dans le petit village de Noura où nous cherchions une fabrique d’huile d’olive : pas de fabrique mais une mamie croisée aux poubelles qui nous a vendu de sa production familiale, presque le graal cette bouteille !

12

Dernière étape avec plusieurs belles surprises : la ville est grande, beaucoup d’espaces, de verdure, la cathédrale est magnifique (bien plus impressionnante que celle de St Jacques de Compostelle) et franchement il y a de la créativité dans les tapas ! Coup de cœur pour la « Quinta del monje » (Calle San Lorenzo) dont plusieurs de leurs tapas ont été primées et on comprend pourquoi. Rien à dire le rapport qualité prix est parfait il faut oublier San Sebastien bien trop proche de la frontière avec des prix qui s’enflamment... Dommage on ne sera resté qu’une fin de journée et une soirée mais gros coup de cœur car beaucoup de choses à voir donc une prochaine visite est à prévoir.

Plaza Mayor 
Beaucoup de choix aussi au « Favorita » mais des serveurs exécrables...