California & Oregon 2017

Dernière étape postée il y a 1400 jours
25 étapes
43 commentaires
48 abonnés
Voici le carnet de voyage de notre roadtrip en Californie et en Oregon.
Du 26 juillet au 17 août 2017
23 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 23 juillet 2017

Ca y est. Mercredi c'est le départ

Chers "sponsors" et amis, grâce à vous nous partons pour un périple en Californie et en Oregon. Sophie et moi espérons que vous prendrez du plaisir à nous suivre - via ce blog !

Le challenge : un minimum de bagages... 
2
2
Publié le 26 juillet 2017

Jusque là tout va bien. Sophie est juste dans le gaz puisqu'elle n'a pas encore bu son thé...

3
3
Publié le 26 juillet 2017


4
4
Publié le 27 juillet 2017

Le vol c'est bien passé. J'ai eu le temps de regarder 4 films. Sophie aussi : le plus dur fut de ne pas fumer pendant 11h... Et le passage en douane : toujours l'enfer !

5

Nous sommes pris en charge par nos amis Kate & Brian. Première petite ballade dans leur quartier : Castro. C'est vivant, coloré et branché. Un peu le Marais parisien.. Ca monte ! La rue est à 20 % de dénivelé... Au fond, le fameux Fog se prépare à fondre sur la ville. Les façades sont colorées. Mêmes les passages cloutés sont "Gay friendly". On assiste à une manifestation anti Trump.... Et on fini par un très bon dîner au Firefly.... avant d'aller se coucher ; le jetlag nous a rattrapé...

La fin d'après midi après notre arrivée à San Francisco. 
6
6
Publié le 28 juillet 2017

Voici la vue de l'appartement de Kate & Brian à notre réveil. Il fait frais mais ça se réchauffe vite, même s'il ne fait pas aussi chaud que dans le reste de la Californie : San Francisco a un climat particulier. Nous allons ce matin récupérer la voiture pour commencer notre roadtrip : Lake Tahoe.

Toujours un peu couvert le matin. Ca se lève ensuite.
7
7
Publié le 28 juillet 2017

Ca y est nous avons récupéré notre voiture. Et tracé la route jusqu'au chalet de nos amis Kate & Brian. C'est un joli chalet moderne planté à côté d'autres à l'architecture moderne. Sophie est aux anges : le CEO de Gap a le sien juste à côté... Moi je pense que depuis le temps, on doit bien lui avoir payé sa toiture.... Petite balade en forêt avec leur chienne Emma : un Terre Neuve de 14 mois qui est adorable, un beau bébé de 45 kgs...

8
8
Publié le 28 juillet 2017

Je viens de courir un heure en montagne. c'était super même si j'ai bien souffert : jambes lourdes du voyage.. vin Californien de la veille...

Des petits single tracks bien sympathiques Des pistes de ski aux noms familiers. Le lac Tahoe au loin. Les pros sont passés avant
9
9
Publié le 5 août 2017

Squaw Valley est une des stations de ski du coin. Nous la visitons en promenant le chien de Kate & Brian le long d'une rivière. Emma (le chien) trouve ça très rafraichissant !

10
10
Publié le 5 août 2017

Si l'hiver est consacré au ski, tout est fait ici pour le VTT et la descente. Vous allez constater que ça vaut le coup de monter pendant près de 2 heures ...

J'ai pas fait le malin .... Et pendant ce temps là, Sophie était au Spa avec sa copine....
11

Après toutes ces émotions à VTT, nous visitons une marina avec de jolis bateaux classiques en bois. On en profite pour rafraîchir Emma (le chien) une fois de plus : il fait 35 degrés environ... Ensuite Kate et Brian nous emmènent de l'autre côté du Lac (dans le Nevada) assister à un Festival en plein air dédié à Shakespeare : le coin est magnifique mais - sans surprise - notre anglais nous lâche pour comprendre les subtilités de la pièce !

12

C'est parti, nous commençons notre roadtrip à deux ( enfin à trois avec la Mustang ). Après quelques heures de route, nous arrivons dans un petit trou de Californie peuplé de 90 âmes. Le motel est roots à souhait, mais c'est l'idée ! Nous partons vite visiter le parc qui est magnifique. Nous y retournerons le lendemain en continuant notre route.

Ca sent le souffre. Il y a encore de la neige alors qu'il fait plus de 30 degrés. La végétation est superbe.
13
13
Publié le 5 août 2017

Nous traversons le Lassen Volcanic Park pour atteindre notre prochaine destination. Sur la route, nous traversons de grandes étendues de forêt brulées. Nous arrivons au Mont Shasta, montagne volcanique haute de 4317 m. On ne peut pas aller jusqu'en haut : la route est fermée. Mais nous nous lançons sur un trail de 5 kms pour initier Sophie aux joies de la marche en montagne. Elle est aux anges ! Il n'y a pas grand monde excepté des alpinistes : c'est beaucoup moins touristique que le Lassen Volcanic Park.

Mount Shasta est peuplé de hippies portés sur la spiritualité et les gurus. Mais je n'ai jamais vu un rayon bière aussi fourni.
14
14
Publié le 5 août 2017

Petite ville du sud de l'Oregon où coule la Rogue River, décor de pas mal de westerns. Il fait une chaleur de bête : 41°. La ville étouffe et on n'y croise pas grand monde l'après midi. La consommation de marijuana est légale dans l'Oregon, les gens sont cools... Tout le monde est chez soi près de sa climatisation. Nous essayons de faire un tour sur la rivière mais c'est complet. Du coup, on réserve pour le lendemain matin avant de repartir et on trouve un petit resto branché où l'on sert plein de bières. Un groupe y joue aussi. Je suis donc ravi...

On est open en Oregon 
La ville est petite, un peu morte, mais typique. 
15
15
Publié le 5 août 2017

Après 200 kms, nous arrivons à Crater Lake qui - comme son nom l'indique - est le cratère d'un volcan éteint et rempli d'eau. C'est beau et grand. La vue pourrait être meilleure mais un épais nuage de fumée rode au dessus de nous : il est courant en Californie et en Oregon que des nuages de fumée provoqués par de feux de forêt restent en suspend dans le ciel. Là il parait même que c'est un nuage qui vient du Canada. Nous partons pour un petit trail autour du Lac : Sophie a des bâtons de randonneuse professionnelle, elle râle quand même... Nous croisons sur le chemin des chipmunks et des jeais assez peu craintifs. Nous passons la nuit dans un charmant hôtel dans la petite ville de Prospect où nous croisons nos premiers français en mangeant une pizza dans un bar local...

16
16
Publié le 6 août 2017

Nous quittons Prospect pour remonter vers le nord. Bend est une ville moyenne de 70 000 âmes et nous découvrons un lieu bien agréable : ville dynamique, jeune, sportive, en pleine expansion. On nous explique qu'il y a plein de choses variées à faire (ski, montagne, rivières, vélo, mer pas trop loin, cadre agréable) mais nous n'avons que l'après midi pour nous en rendre compte... On a trouvé que l'on pourrait y vivre assez facilement... Après un détour par un magasin d'usine (pas pu faire autrement...), nous optons pour la visite d'une cascade (Tumalo Falls) puis la découverte du centre ville qui a gardé son cachet. Nous y passons une bonne partie de la soirée puisque l'ambiance s'y prête, et que les magasins restent ouverts pour la plupart. Les rues restent vivantes assez tard, ce qui nous change depuis San Francisco, les gens profitent du soir et de la température plus clémente. Il faut dire qu'on a encore frôlé les 40°... On repassera "downtown" le lendemain pour y prendre notre petit déjeuner, avant de repartir sur Portland.

Sophie fort interessée par les desserts US. La Wells Fargo...ça sent bon le western ! Et un bon gars qui a pris un coup de chaud..
17
17
Publié le 7 août 2017

Nous partons pour Portland : passé 35 degrés, difficile de rouler décapoté, donc nous roulons au frais.... Nous traversons une réserve indienne (on leur a laissé un Casino pour les occuper...) puis nous passons devant le Mont Hood, sorte de tas de neige de plus de 3400 m planté en plein cagnard... et après une route tranquille nous arrivons à l'hôtel qui se trouve tout près de Pearl District, quartier plutôt branché et dynamique qui s'est développé sur d'anciens entrepôts et docks avec de jolies boutiques, des micro brasseries énormes (on aime faire de la bière ici - et la boire - c'est peu de le dire). Nous tombons sur un gospel en pleine rue, toujours impressionnant, et déambulons jusqu'à mourir de soif : on décide de ne pas attendre la fin en s'arrêtant pour dîner à la Brasserie Deshutes qui a un restaurant / brasserie grand comme deux courts de tennis ... Tout est plus grand dans ce pays. On discute avec un gars au bar en attendant notre table, tout heureux de nous confier qu'il est venu souvent à Paris, en tant que cadre de Fedex, et qu'il a dormi près de Bercy : on parle facilement aux gens à Portland... On rente se coucher avec les poules. Les journées sont chargées et la chaleur n'arrange rien.

La route, le Casino de la réserve indienne, le Mont Hood et une Ford T revisitée... 
L'hôtel et la chambre : pas mal ... Des vues des façades de Pearl District. Les Vélib de Portland... Et le Gospel dans la rue.
18
18
Publié le 8 août 2017


Après une bonne nuit et un solide petit déjeuner (toujours aussi copieux), nous partons visiter le quartier du Northeast avec dans l'idée de trouver de beaux magasins de vélo (vous connaissez mon faible) et une laverie car - vu la taille du coffre de la Mustang - on a pas pris des tonnes de bagages... Nous découvrons un quartier très résidentiel avec des pavillons et des petits jardins. Le mode de vie serait qualifié chez nous de Bobo et nous y trouvons une boutique associative qui répare et vend des cycles d'occasion, une laverie de quartier où l'on peut se restaurer, jouer ou travailler en lavant son linge : autant dire que, vu les messages ostensiblement affichés (All people are equal, black lives matters, refugees welcome...), on sait de quel côté on vote ici ! Il y a des quantités de food-trucks ici, ce qui offre une variété de menus invraisemblables...

Nous partons ensuite visiter le Rose Garden, dans le Parc Washington, pour ensuite traverser un marché artisanal sans trop d'intérêt, si ce n'est la population qui s'y promène et un spectacle de rue assez particulier (cf video).

Portland étant une ville où la scène rock est particulièrement dynamique (ah !.... Pavement...), nous décidons de finir la journée au Rontoms, un bar en dehors du centre et qui a une scène derrière dans le jardin. Il y a des concerts tous les dimanches soir. L'endroit est branché : Sophie trouve qu'elle commence à être vieille à côté de tout ces jeunes... Moi je dis qu'au contraire, toute cette ambiance nous rajeunit ! On y voit un groupe : "Haunted Summers" et un guitariste seul "Avi Buffalo"... C'était pas mal du tout !

Portland est vivante. Même un dimanche au mois d'août. 
19
19
Publié le 8 août 2017

Nous décollons de Portland en fin de matinée après quelques emplettes (ces satanés cadeaux à trouver pour des valises qui seront trop petites de toutes façons). Nous avons choisi une route tranquille pour découvrir éventuellement des coins sympas. Pas mal de propriétés viticoles, des exploitations de noisettes, de ... berries (straw, black, etc..), un musée de l'aviation en plein nulle part. Et nous rejoignons la côte pacifique... Choc thermique : de 36°, nous passons à 18°. Et le soleil joue avec nos nerfs derrière des nuages. Autant dire que nous avons l'impression de redécouvrir Wimereux en plein mois d'août, ou la Bretagne, même si je ne la connais que par les gens qui se plaignent justement de son climat... Nous posons nos affaires à l'hôtel (avec vue sur la mer) pour partir se balader dans le port et enquêter afin de trouver un restaurant digne de ce nom : il faut tout de même se requinquer avec ce coup de froid. Nous croisons successivement des otaries qui font un raffut du diable, des camions qui emportent la pêche à la crevette (elles sont décortiquées sur place) et la maison de Pyschose. Demain je compte bien aller courir un peu pour m'oxygéner avant de repartir longer la côte en espérant une température plus clémente ...

Première journée sur la route du retour. 
20
20
Publié le 9 août 2017

Impossible de passer dans ce coin sans essayer de voir des baleines.... Nous remontons donc vers le nord pour nous rendre dans le petit port de Depoe Bay où celles-ci ont pour habitude de venir se nourrir de crevettes, pendant leur migration. Nous embarquons sur un zodiac pendant une heure et demi, dans l'espoir d'en croiser de près... La température est fraîche mais la mer est assez calme - mais Sophie râle quand même. Nous serons récompensés de nos efforts en en voyant ... de loin ... une paire. Autant dire qu'elles sont restées poliment à distance. Nous reprenons la route pour notre prochaine étape : Florence. C'est un petit port coincé entre la mer et la rivière Siskiu. La route a commencé à être vraiment jolie. Dommage que le temps soit encore couvert et frais, même si le soleil n'est pas loin.

On a essayé de filmer mais n'est pas Cousteau qui veut...

Nous visitons Florence qui a du charme, mais c'est vite fait. Et nous trouvons un resto fort sympa pour goûter à ma première Clam Chowder, une soupe de palourdes avec pas mal de crème. C'est la spécialité du coin et ça va me réchauffer. Nous discutons encore avec un client au bar : un soldat de la marine à la retraite - ancien du vietnam - qui garde un souvenir ému de Villefranche-sur-Mer où il était venu accoster étant jeune. Nous rentrons nous coucher encore avec les poules pour préparer notre journée de demain. La route sera plus longue.

Petites attentions sympathiques dans notre chambre... Le canard est non motorisé.
21
21
Publié le 11 août 2017

Nous quittons Florence pour aller se balader auprès de la mer avant de partir pour Crescent City. Nous empruntons un sentier de randonnée qui doit nous mener dans les dunes. Dans cette région, on est toujours entre mer, lacs et rivières... Les montagnes de l'Orégon et - plus au sud - de la Californie, déversent leurs eaux via des "creeks" que nous traversons sans arrêt sur des ponts calqués sur le même modèle des années 20 à 30. Le temps est toujours frais et brumeux. C'est un choc permanent entre la chaleur des montagnes d'où nous venons et l'influence de la mer. Pas de bol pour le moment, pas de vent ou je ne sais quelle baguette magique météorologique pour nous nettoyer ce ciel...

Parfois, tout de même, au détour d'un virage ou d'une crique, le soleil pointe le bout de son nez, la température monte et on se décide à décapoter la voiture. Pour mieux la recapoter au bout de dix minutes : 15 degrés c'est juste.

Nous croisons des aigles - l'emblème américain - et il faut reconnaitre que les paysages sont superbes et très sauvages. Nous faisons des stops photo dès que possible.

On arrive à Crescent City : beurk, aucun intérêt.


22
22
Publié le 12 août 2017

Ciao Crescent City, ville fantôme. Nous reprenons vite la route pour découvrir le joli port de pêche de Trinidad (si on avait su, on y aurait dormi) avec une crique sortie d'une carte postale. Nous croisons des cerfs qui se baladent en bord de route. Sophie en profite pour ramasser des mûres...

Nous traversons une forêt de séquoias pendant plus d'une heure. On prend le risque de traverser l'un d'eux en voiture. Sophie était un peu inquiète, mais ça passait crème, comme on dit du côté de Libourne. Direction Fort Bragg après près de 400 kms,.. Cefut notre journée la plus longue en voiture.

Ici on ne pollue en bas de chez soi. Pour le reste du monde, ça peut attendre. C'est peut-être pour ça que certains s'énervent !
23
23
Publié le 12 août 2017

Fort Bragg (à ne pas confondre avec la base militaire de Caroline du Nord) est une gentille bourgade qui vaut plus par sa côte que par son animation. On en a vite fait le tour le matin en prenant nôtre petit déjeuner. Nous sommes passés par la gare du Skunk Train qui propose de tortiller dans les forêts de séquoias de l'arrière pays. Pas le temps, il faut repartir pour notre prochaine étape : Santa Rosa. Nous faisons tout de même un stop sur la plage de Glass Beach qui tire son nom des cailloux de verre multicolores qui tapissent la plage. Vestiges de la pollution : de sont des éclats de verres de bouteille échoués de toute la région !

Nous décidons de rester sur la route N°1 qui longe la côte, quitte à rouler lentement, mais ça sera certainement plus joli. Bon choix, même si la conduite est sportive et qu'il ne vaut mieux pas perdre la route des yeux, c'est de plus en plus beau et le soleil est avec nous. Nous traversons Mendocino, petite ville à l'ambiance très "Nouvelle Angleterre" qui vaut vraiment le détour (je regrette vraiment de ne m'être pas arrêté pour prendre quelques photos), puis Elk, puis Anchor Bay, avant de quitter la route N°1 à Bodega Bay pour rentrer dans les terres en direction de Santa Rosa. On repasse du coup presque à la température de 30 °...


La route sous le soleil, c'est tout de même plus photogénique ! 
24
24
Publié le 14 août 2017

Petit déjeuner rapide à Santa Rosa. Nous sommes attendus chez nos amis Patricia et Bobby qui sont installés à Fair Oaks, près de Sacramento. Pour cela, nous devons traverser la vallée de Sonoma - célèbre pour son vin - et nous faisons vite un stop dans la ville du même nom. Les exploitations viticoles sont énormes, et baignent évidemment en plein soleil. On sent partout que les affaires marchent bien ... On arrive à la bourre chez nos amis : petit plouf fort rafraichissant (bravo le couloir de nage). Le soleil tape dur et nous descendons à pied à la rivière America (mais là pas de plouf, c'est trop froid). Les abords sont bordés de tas de cailloux, vestiges de la ruée vers l'or ... Nous finissons la journée au théâtre de plein air de Fair Oaks pour y voir une adaptation jouée et chantée de la Mégère Apprivoisée. Ce sont des habitants de la ville qui jouent et ils assurent ! Ce sera notre second Shakespeare durant le séjour. On aura pas tout compris non plus, mais c'était fun.

Fin de soirée culturelle à Fair Oaks... 

Seconde journée à Fair Oaks : je part à la fraîche avec Patricia pour l'accompagner faire du cheval, pendant que moi je ferai mon jogging dominical ... On a pas arrêté de manger et de rester le c... dans la voiture, ça ne sera pas du luxe...

Après un bon brunch, nous repartons au bord de la rivière America pour y faire du Kayak. Nous restons 2 bonnes heures sur l'eau au frais jusqu'au pénitencier de Folsom, célèbre au cinéma et surtout où Johnny Cash a enregistré un album live mythique devant les prisonniers... Ce soir nous repartons pour San Francisco.

25

Retour à San Francisco pour les derniers 2 jours chez nos amis. Kate - qui est professeur d'Histoire de l'Art à l'Université de San Francisco nous fait visiter le campus avant de nous promener Downtown, le centre des affaires et là où se trouvent les grands magasins et les grandes chaînes de magasins. Un petit cocktail au dernier étage d'un hôtel pour y admirer la vue sur la ville.

Le lendemain nous partons visiter la prison d'Alcatraz. Puis l'exposition "Summer Of Love" au musée de Jong : qui désigne l'été 1967, à travers les événements qui se déroulèrent dans le quartier de Haight-Ashbury, où des milliers de jeunes du monde entier se réunirent pour une nouvelle expérience sociale, faisant ainsi découvrir au public la contre-culture hippie.

Et dernier petit tour dans le quartier de Castro pour prendre notre dernier petit déjeuner américain avant de prendre l'avion du retour..... Bou Hou Hou....

Petit selfie dans l'avion avant le décollage....