Carnet de voyage

On the way to The Balkans

Par
9 étapes
19 commentaires
Par Cash0u
Entre aventures & découverte, suivez jour après jour nos périples en Croatie, au Monténégro et en Bosnie-Herzégovine.
Du 7 au 17 mai 2019
11 jours
Partager ce carnet de voyage
8
mai

C'est de bonne heure et de bonne humeur que nous démarrons notre séjour en terres Croates. Pour cette première journée, nous nous sommes lancés dans la visite de Cavtat & de la citée fortifiée de Dubrovnik.

• • •

Nos premières aventures se sont déroulées dans le village de Cavtat, comptant de nombreux vestiges des empires romains, illyriens & grecs. C'est en nous y baladant en long, en large et en travers, que nous avons pu découvrir de magnifiques paysages.

Cavtat 
• • •

Après une petite baignade à Srebreno, nous nous dirigeons vers Dubrovnik et ses remparts, fortications incroyablement bien conservées & des plus monumentales en Europe. C'est ici que entamons une promenade de 2 kilomètres en surplomb de la ville. Un véritable plaisir pour les yeux, nous rappelant de nombreuses scènes tournées à l'occasion de la série Games Of Thrones.

Dubrovnik et ses remparts 
• • •

Nous terminons cette journée par un magnifique coucher de soleil sur les hauteurs de Dubrovnik.

Votre circuit individuel en Bosnie-Herzégovine, personnalisable et abordable

Circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
9
mai

C'est sous un ciel pluvieux que nous prenons la route à l'aube, direction le Monténégro. Avant d'y parvenir, un détour par la Bosnie-Herzégovine fut obligatoire. Nous avons donc pu profiter de magnifiques paysages tout en longeant une rivière apaisante.

Les paysages Bosniaques 
• • •

Après plus de 3 heures de routes plus sinueuses les unes que les autres, nous arrivons enfin à notre première destination de la journée : le Monastère d'Ostrog. C'est toute l'âme de la résistance et de l'identité religieuse orthodoxe du pays. Ce monument dédié à Saint Basile d'Ostrog, est un lieu de pèlerinage réputé pour ses guérisons miraculeuses. Au delà-même de cet édifice incrusté dans la roche et du mauvais temps, il nous offre un point de vue époustouflant.

Monastère d'Ostrog 
• • •

Nous reprenons la route vers le Mont Lovćen, & plus précisément au sommet du pic Jezerski situé à 1657 mètres d'altitude. Sur celui-ci, a été construit le Mausoleum de Petar II Petrovic-Njegos accessible par quelques 500 marches. La montée est rude mais en vaut largement le détour pour son point de vue saisissant. Malgré les nuages bas, le vent glacial et les quelques flocons de neige qui nous fouettaient au visage, nous avions une vision imprenable des nombreuses chaînes montagneuses du Monténégro.

• • •

Avant de finir notre journée à Kotor, nous sommes descendus en bord de mer, à Budva. Et sur le chemin, il nous a fallu repasser par des routes plus que vertigineuses, où croisement de véhicules est synonyme de manœuvres techniques à presque en donner des sueurs froides. Nous avons quelque peu été récompensés par la vue qui s'offrait à nous à l'arrivée, bien qu'une pluie torrentielle se soit abattue sur nous comme une vache qui pisse, tel est le dicton en Bretagne.

La plage de Budva 
• • •

Notre périple au Monténégro se termine comme il a commencé : sous la pluie. Avant de rentrer, nous avons tout de même fait un arrêt dans la ville fortifiée de Kotor, localisée dans une baie près des falaises de calcaire du mont Lovćen. Cette vieille ville aux rues pavées et dont les maisons en pierre sont habillées de volets verts, est dominée par une forteresse accessible par plus de 1500 marches. A notre grand regret, nous n'avons fait que quelques dizaines de pas avant de rebrousser chemin, la météo n'étant pas clémente.

Et c'est ainsi que se termine cette deuxième journée riche en découvertes, dans l'attente de nouvelles aventures en terres inconnues...

10
mai

C'est à la lueur du jour que nous prenons le départ pour la Bosnie-Herzégovine. Cette fois-ci, le beau temps nous accompagne tout le long de la traversée d'une partie des Alpes Dinariques jusque Sarajevo. Cela fut plus qu'un régale pour découvrir les merveilles de la campagne bosnienne.

Les Alpes Dinariques en Bosnie 

A notre plus grande stupéfaction, nous avons constaté que la population du pays ne portait pas plus d'attention que cela à la pollution. En témoigne cette photo, mettant clairement en contraste la beauté de la nature avec l'intérêt porté à l'écologie.

La pollution en Bosnie 

Notre quête d'aventures n'en est pas moins revue à la baisse. Au contraire, c'est en longeant l'une des rivières aux eaux cristallines de Bosnie et la rare faune animale aperçue jusqu'à présent, qu'elle a été décuplée.

• • •

Après plus de 4 heures sur les routes montagneuses, nous arrivons enfin à Sarajevo. Dans cette ville déchirée par les bombardements il y a plusieurs années, les contrastes sont stupéfiants. C'est seulement il y a une décennie que Sarajevo a fait peau neuve en se réinventant tout en réintégrant les évènements tragiques récents.

Durant notre balade, une visite du musée de crimes contre l'humanité & du génocide était de mise. C'est ici que nous avons pu réellement nous rendre compte des atrocités de la guerre.

Une fois le tour du musée terminé, nous repartons de plus belles dans les ruelles bondées de Sarajevo pour y découvrir d'autres monuments.

Malgré les ruines et les murs criblés d'impacts de balle, nous sommes heureux de remarquer que Sarajevo reste le symbole de ce que la Bosnie a longtemps été et réessaye d’être : une terre multiculturelle.

• • •

Nous avons ensuite suivi le Neretva, fleuve aux eaux turquoises, pour rejoindre la splendide Mostar. Visiter cette ville, c'est aller en Orient sans quitter l'Europe.

Cette dernière destination de la journée fut une véritable & magnifique incursion en pays musulman avec ces couleurs propres aux Balkans !

11
mai

L'heure de quitter notre premier logement a sonné et c'est sous un soleil radieux que nous nous dirigeons vers Split, l'occasion pour nous de découvrir sur le chemin de nouvelles villes. Nous marquons un nouvel arrêt à Dubrovnik pour admirer ses remparts de l'autre rive.

Dubrovnik vue de l'autre côté 
• • •

Nous ne restons que l'espace d'une heure à peine à Dubrovnik, pour faire route vers Trsteno. Il s'agit d'un petit village réputé pour son jardin botanique de 28 hectares, de son port abandonné, et de ses paysages d'une beauté unique. Aussi, une longue balade nous attendait, et quel fut notre plaisir à découvrir ces merveilles.

L'Arboretum de Trsteno est réputé non seulement pour être l'un des plus anciens au monde, mais aussi pour ses magnifiques arbres & plantes exotiques.

L'Arboretum de Trsteno 
La terrasse de la Villa, aperçue à de nombreuses reprises dans Games Of Thrones 

Une fois la visite du jardin terminé, nous nous lançons dans une longue promenade jusqu'au port abandonné et ce, sous un soleil de plomb. En y arrivant, nous n'avons pu que constater l'eau cristalline de la mer Adriatique, nous laissant sans voix.

• • •

Nous prenons ensuite la route direction Ston, connue pour sa muraille. Lointaine cousine de celle de Chine, elle est longue de 7 kilomètres et peut se prévaloir d'être la plus grande d'Europe. Seulement quelques kilomètres sont accessibles aux visiteurs désormais car trop dangereux pour être parcouru en entier.

Avant de nous lancer dans cette rude épreuve, nous visitons la forteresse de la ville qui offre également de jolis points de vue.

C'est donc sur cette note que nous prenons notre courage à deux mains pour grimper la muraille.

Pour ce faire, il est indispensable de s'armer de patience & de souffle car la montée est vertigineuse et très épuisante, d'autant plus sous le soleil duquel on ne peut se cacher.

La Muraille reliant Ston à Mali Ston 

Une fois la descente terminée, il nous faut marcher encore une vingtaine de minutes pour rejoindre Ston de Mali Ston. Sur le trajet, nous avons pu découvrir de drôles de fleurs mais aussi un vieux bâtiment rappelant que la guerre ne remonte pas à si loin.

Un petit bâtiment abandonné criblé d'impacts de balles 
• • •

C'est en fin d'après-midi que nous prenons la direction de notre second logement, à Podstrana. Pour y aller, nous devons passer deux frontières avec la traversée de la Bosnie. Nous avions déjà eu le droit à deux fouilles de véhicule et de nos affaires, mais nous ne nous attendions pas à un interrogatoire digne du FBI. Une fois les questions insistantes du policier terminées, nous avons pu repartir tranquillement. Avant, un arrêt fut obligatoire à Brela, petite ville balnéaire célèbre pour son fameux rocher. Ce dernier d'abord emblématique pour sa ville est par la suite devenu un symbole de la Croatie.

Le rocher de Brela
Le Rocher de Brela 

Nous terminons alors cette journée par un magnifique coucher de soleil.

Coucher de soleil à Brela 
12
mai

C'est avec une météo capricieuse que nous nous rendons à Split ce matin pour découvrir cette ville si prisée. Nous commençons notre visite par la vieille cité & ses nombreux sites historiques.

Le péristyle du palais Dioclétien

Nous nous frayons un chemin parmi les dizaines de touristes mieux équipés que nous pour affronter ces trombes d'eau ; et explorer les ruelles pavées de Split.

• • •

A force d'errer, nous tombons sur cette magnifique statue représentant Grégory de Nin. Ce dernier fut évincé de la ville en sa qualité d'évêque car selon l'Eglise, il s'intéressait trop à la science - chose non tolérée en son temps. Cette statue a ainsi été érigée quelques années plus tard.

Statue de Grégory de Nin 
• • •

Nos derniers pas dans la ville pour aujourd'hui se font au théâtre national Croate. Construit à la fin du 19ème siècle, il est l'un des plus anciens de Dalmatie. A l'heure de son inauguration, il était même le plus grand d'Europe du Sud-Est avec une capacité de mille personnes.

Le théâtre national Croate 

C'est sur cette note que nous terminons cette courte journée en raison du déluge qui s'est abattu sur la ville. Trempés de la tête aux pieds, nous n'avons pu que rebrousser chemin vers notre logement, quelque peu dépités. Malgré tout, ce n'est pas un mal au vu des journées précédentes, un peu de repos nous fera le plus grand bien. Nous reviendrons à Split demain, en espérant que le temps soit de notre côté, chamboulant tout de même légèrement notre programme.

13
mai

Nouvelle journée, meilleure météo ? Eh bien oui & non. Le temps s'est amélioré mais nous avons tout de même eu le droit à quelques averses. Nous débutons alors à Split avant de nous en aller vers d'autres lieux. Nous déambulons donc au gré de nos envies aux travers des rues toujours aussi bondées de touristes. Cette fois-ci, nous y prenons plus de plaisir, la pluie étant moins présente.


Nous nous dirigeons tout d'abord vers la cathédrale Saint-Domnius de Split, dont une partie était en reconstruction donc inaccessible. Cela n'a rien enlevé aux charmes des merveilles que cet édifice renferme.

La cathédrale 
La crypte de la cathédrale 

Nous continuons ensuite à l'extérieur pour rejoindre le temple de Jupiter, qui abrite plusieurs tombeaux.

Le temple de Jupiter 

Avant de nous rendre au musée archéologique de Split, et profitant d'une accalmie de la météo, nous nous baladons encore un peu dans la ville.

C'est au musée que nous avons été surpris des pépites qui y regorgent : une magnifique collection de monnaies, des ustensiles de cuisine, des parties d'équipement de Romains & leurs armes, des tombeaux & statues, etc. Tout autant d'objets de l'époque antique, visiblement rongés par les siècles mais étonnamment bien conservés.

Le musée archéologique de Split 
Les merveilles du musée
• • •

Une fois la visite terminée, nous prenons la route pour Trogir. Ne vous y trompez pas, sous ses airs de charmant petit village, c'est un vrai labyrinthe qui nous accueille avec ses innombrables rues étroites. Celle-ci nous réserve néanmoins bien des surprises. Nous commençons avant toute chose par se remplir le ventre avec un plat local dont le nom ne me revient plus, mais très semblable à un bœuf bourguignon. Une chose est sûre, c'est que le Kampanel est un petit restaurant très sympatique où l'accueil est chaleureux et où on y mange bien pour peu cher.

Plat local 
Le Kampanel, à quelques pas de la Porte Nord de Trogir

Pour digérer bien comme il faut, nous nous engouffrons dans cette petite ville au style médiéval. Il ne nous aura fallu que quelques minutes pour nous perdre les uns les autres. Mais comme dit le dicton, tous les chemins mènent à Rome & c'est quelques minutes plus tard que nous nous retrouvons pour continuer nos péripéties.

C'est alors que nous nous aventurons dans la cathédrale Saint-Laurent de Trogir pour y monter jusqu'au clocher. Là encore, il ne vaut mieux pas avoir le vertige au risque de rester quelque peu tétanisé. Personnellement, j'ai surmonté ma peur du vide, comme je le dis toujours "Je fais ça juste pour la photo".

La cathédrale Saint-Laurent de Trogir et son clocher
Trogir 
• • •

Dernière virée de la journée : la forteresse de Kris. Cependant, nous découvrons sur la route des ruines de l'époque antique. Un arrêt est donc de mise et pour notre plus grand bonheur, le soleil a montré le bout de son nez pour la première fois en deux jours.

Les ruines Romaines 
• • •

Sur cet incroyable imprévu, nous repartons vers la forteresse de Klis, surplombant les villes de Split et Solin, et ce avant qu'elle ne ferme ses portes. Là encore, ce ne fut que du bonheur pour les yeux. Les fans de Games Of Thrones, c'est ici qu'ont été tournées les scènes de la cité de Meereen.

La forteresse de Klis
• • •

Chanceux que nous sommes, nous avons pu en rentrant profiter d'un superbe coucher de soleil au bord de la plage qui se trouve au pied de notre logement. Ce sera la seule & unique fois où nous en aurons l'occasion, reprenant la route vers le Nord de la Croatie dès l'aube demain.

Coucher de soleil à Podstrana 
14
mai

Malgré le vent tempétueux, le beau temps est notre allié pour aujourd'hui. Nous prenons le départ pour notre troisième et dernier logement des vacances, situé à quelques trois heures de Split. Sur le chemin, plusieurs arrêts seront faits, à commencer par Primošten.

• • •

A l'origine, Primošten est une île rocheuse, qu'un pont reliait au continent. Ce dernier a par la suite été remplacé par un terre-plein. C'est d'ailleurs de là qu'elle porte son nom. Il faut également savoir qu'il y a plusieurs siècles, cette ile cernée d'eau turquoise appartenait à la République de Venise, dont on retrouve des traces d'architecture.

Primošten 
• • •

Une fois notre balade terminée, nous repartons de plus belle un peu plus au Nord, à Šibenik. Moins touristique que Dubrovnik ou Split, beaucoup de charme s'en dégage. Elle est pourtant connue pour être la première ville fondée par les Croates. Aujourd'hui, elle est réputée pour un superbe monument, la cathédrale Saint-Jacques, inscrite au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO.

Šibenik 
• • •

Nous terminons notre journée littéralement en beauté. Nous avons en effet passé l'après-midi au parc national Krka. Je n'ai clairement pas de mots pour décrire cet endroit majestueux, alors je vous laisse voir par vous-même en photos.

Parc national de Krka 
15
mai

Ce mercredi, nous prenons le large de bon matin pour visiter une partie du Nord. Deux heures & demi nous attendent avant que nous ne commencions à longer la côte Ouest de l'Istrie. Cette péninsule en forme de triangle possède un contraste de paysages étonnant : d'un côté un littoral préservé avec de magnifiques plages aux eaux cristallines, de l'autre un pays montagneux. L'Istrie, c'est la mer, les plages, la montagne mais aussi les cités romaines & médiévales.


Les trois villes que nous avons visité sont de petits villages qui ne sont pas encore sous l'affluence touristique. Nous avons donc pu profiter comme il se doit du calme des lieux.

• • •

Umag, connue pour ses installations & performances sportives, particulièrement le tennis.

Umag 
• • •

Novigrad, village portuaire.

Novigrad 
• • •

Pula, ville jonchée de ruines de l'époque romaine.

Pula & ses vestiges romains 


Cette huitième journée en terres Croates ne fut, encore une fois, de tout repos mais riche en découvertes. Demain sera notre dernier jour avant la fin des vacances, et nous comptons bien en profiter un maximum pour vous en mettre plein les yeux. Je vous dis donc à très vite !

16
mai

L'heure de notre dernier jour complet en Croatie a sonné, et il va de soi qu'il ne sera pas de tout repos. Au programme, les lacs de Plitvice & Zagreb.

• • •

Nous commençons donc de bon matin par nous rendre au parc naturel de Plitvice, lui aussi placé sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Localisé en plein milieu de la montagne, il est très certainement l'un des plus beaux d'Europe. Plusieurs parcours peuvent être empruntés pour le visiter. Réserve forestière d'un petit peu moins de 300 km², il est tout à faire possible d'y faire des randonnées.

Cependant, en raison des pluies diluviennes des derniers jours, seule une moindre partie du parc était ouverte, à hauteur de 20% de la superficie totale. Vous pourrez constater sur les photos qui vont venir que certains pontons en bois sont submergés par les cascades. il était donc bien trop dangereux pour les touristes d'y accéder.

Le parc national de Plitvice, ses lacs & ses cascades 
• • •

Nous avons marché un peu plus de deux heures en tout et pour tout au parc national, avec des montées, des descentes, des diagonales & des pieds dans l'eau avec le niveau très haut des lacs. Cela nous a donc laissé un peu plus de temps pour nous rendre à Zagreb et la visiter, ville qui n'était à l'origine pas prévue au programme. Mais il aura vraiment dommage de séjourner en Croatie sans passer par la capitale.

Zagreb se démarque par sa taille, mais aussi et surtout pour ses monuments extrêmement beaux & mis en valeur de par leurs couleurs au milieu de l'urbanisation.

Zagreb 
• • •

Nous terminons notre voyage comme il a commencé, sous un superbe coucher de soleil que voici. Nombreuses ont été les découvertes, et bien d'autres encore sont à faire. Ce qui veut dire un retour en Croatie une fois prochaine avec probablement un détour par la Slovénie qui semble tout aussi magnifique.

A bientôt, pour de nouvelles aventures !