Carnet de voyage

2021 Jordanie

15 étapes
40 commentaires
4 zigomars en Jordanie ! Nous avions parlé d'un voyage en famille après la Malaisie... Dom/papa/loulou n'est plus parmi nous mais c'est sûr, nous allons célébrer et profiter ensemble !
Novembre 2021
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

On se retrouve tous chez Caro et Melou pour un petit repas ensemble et un avant goût de notre escapade. Attention, la fête reste modérée ... Levés à 3h du matin le lendemain ! Yihaaaa on a hâte !

2

Après avoir rassemblé les 6 documents nécessaires pour voyager en Jordanie et reçu la confirmation de nos tests COVID négatifs (ouf), que les vacances commencent !

A peine arrivés à Amman, nous filons manger un délicieux lunch et acheter de l'alcool ! Ça va, on est safe maintenant !

Nous entamons notre découverte de la capitale en déambulant dans les rues pour atteindre la citadelle. Notre but ? Y retrouver les sommets de la ville et découvrir un magnifique panorama... Nous arrivons juste à la fermeture du site mais pas de soucis, un petit tips plus tard et nous voilà entrain d'arpenter les vestiges d'antans. Un moment privilégié !

Nous filons ensuite vers le quartier le plus animé de la ville : Downtown où l'on découvre la bière Petra et l'on va profiter de la gastronomie locale.

Ah ! Au fond, Amman est composée de 7 collines, autant dire que ca monte et ça descend ! Martine a mal aux mollets 😂

3

Ça y est Martine nous a fait la panne du réveil le premier jour : elle était encore à l'heure belge... Sans compter que Lau n'a pas retirer son réveil à 3h du matin. Bref, nos deux zigotos ont passé une superbe nuit !

Nous profitons d'un petit déjeuner au Square Paris où nous découvrons à nouveau la sympathie des Jordaniens ! après un sticky toffee pudding (une pâtisserie traditionnelle), le propriétaire nous offre un cake au chocolat maison. Citons Martine : "même si t'as plus faim, ils sont tellement sympas que tu le bouffes". Après être plus que rassasiés, nous nous mettons en route !

Nous faisons un détour par la mosquée bleue, particulièrement gardée par des militaires, au vu de notre visite... Ou plutôt, celle du roi Abdullah dans la journée !

Nous partons ensuite pour Jerash, un site archéologique aux centaines de colonnes et magnifiques amphithéâtres. Nous arpentons la cité d'antan pendant près de 3h et quelques 15.000 pas sous un soleil intense durant ce mois de Novembre !

Tout cela se mérite. Il faut avoir le cœur bien accroché pour rouler en Jordanie où les clignotants sont optionnels et la priorité laissée à celui qui la prend. Mais rien n'arrête Caro qui se familiarise directement à la conduite locale en faisant bon usage du klaxon à répétition.

Nous nous arrêtons ensuite pour un super shawarma et un parcours culinaire dans les rues de Jerash où peu de touristes semblent passer. Nous étions l'attraction de ce super moment... très authentique !

Nous reprenons la route pour découvrir l'ancienne forteresse d'Ajloun, construite par le neveu de Saladin au XIIeme siècle pour empêcher l'avancée des croisés, où nous profitons d'un beau coucher de soleil !

Nous clôturons la journée à la maison d'hôte The North Jewel Resort où nous allons profiter d'un Maglouba (une spécialité jordanienne qui signifie "à l'envers", une recette à base de riz, de légumes, de poulet et d'épices... Mmmhhhh). PS : on peut ramener notre vin, la soirée s'annonce au top !


4

Aujourd'hui, ca sera une journée farniente !

Après un petit déjeuner local avec vue sur la vallée d'Ajloun, nous reprenons la voiture. Melou pilote, Lau est malade mais ne peut pas ouvrir la fenêtre et il ne faut pas trop d'airco pour Martine. Joie et bonheur...

Au programme : la découverte de la mer Morte !

Minute culturelle : La mer Morte possède un taux de salinité 10x plus élevé que l'océan. Aucune espèce n'y survit. Il s'agit de l'endroit le plus bas de la Terre à -424m. A aller voir au plus vite, près d'1m d'eau disparaît chaque année : elle fait actuellement 640km2 contre 950km2 au début du XXeme siècle.

Nous profitons donc de cette merveille de la terre pour flotter, rire et bénéficier des vertues médicinales du sel et de la boue sur notre peau. Un pur moment de magie...

Lau nous a demandé de dessiner sur sa joue un cœur pour Ama avec de la boue... Melou a préféré une autre option !

Ne souhaitant pas manger dans la cantine du Resort, nous dégotons un petit restau typique où l'on se régale autour d'un bbq !

5

En ce mercredi, nous décidons d'entreprendre un pèlerinage !

Nous nous dirigeons vers le Mont Nebo où Moïse serait soit disant mort juste après que Dieu lui ait montré la Terre Promise (c'est ballot) ! Très belle vue à 360° sur la vallée du Jourdain et la Mer Morte... Enfin pour ceux qui n'ont pas de brume ! Au Mont Nebo, Lau insiste pour dire que son nez est beau... La récompense de la moins bonne blague du séjour lui est descernée à l'unanimité.

Madaba et les environs sont connus pour les mosaïques d'époque byzantine. Toute notre journée sera rythmée par la vue de mosaïques de plus en plus belles et de plus en plus anciennes ! Différents peuples et civilisations ont occupés les lieux : certains pillant les églises pour habiller leur maison, d'autres construisant de nouvelles bâtisses par dessus les existantes. Résultat des courses, certaines mosaïques sont hyper bien conservées, d'autres beaucoup moins.

Ici, le soleil se couche à 16h45 ! Nous nous levons donc tôt le matin pour faire le maximum car les sites ferment en même temps que le coucher du soleil ! Après, nous avons le temps pour une partie de cartes et un bon restau !

6

Nous partons de Madaba pour le Wadi Mujib avec beaucoup d'enthousiasme pour certains et beaucoup d'appréhension pour d'autres : au programme, un Trek dans l'eau au milieu d'un canyon nommé le Siq Trail......... Pas de chance, déception ultime pour les uns, bouffée d'oxygène pour les autres, le site est fermé depuis hier !

Qu'à cela ne tienne, nous retombons vite sur nos pattes ! Nous découvrons un superbe endroit le long de la Mer Morte où nous nous baladons, scotchés pendant 2h par un paysage unique. Une plage de sel sous un soleil de plomb. Lau troque très rapidement sa tenue de Trek pour sa tenue d'Indiana Laurent ! La classe ! Ses clapettes lui permettent de chasser les mouches !

Aujourd'hui est une étape de transition avec quelques heures de route prévues. Nous faisons un break rapide pour le lunch et nous nous retrouvons dans un petit bui-bui où s'arrêtent les locaux. Sur le chemin de la voiture, un petit jeunot voyou en profite pour filer une claque sur les fesses de Caro et partir au plus vite.

Sur la route, nous faisons un stop à la forteresse d'Al Karak. Nous déambulons dans un labyrinthe de souterrains et y retrouvons notre âme d'enfants. La vue sur la vallée y est à nouveau spectaculaire. Mais la forteresse n'était en vérité qu'un prétexte. Melou, qui avait repéré tous les liquor stores du pays, nous alerte sur le fait que nous n'en trouverons plus pendant les 6 prochains jours. Arrêt obligatoire, nous faisons des réserves mais probablement pas assez.

Après une longue route de nuit dans les montagnes jordaniennes, nous arrivons à notre hôtel rustique situé à 1.600m d'altitude où le patron n'a pas l'air d'être au courant de notre venue. Nous dormirons probablement dans les chambres les plus pittoresques de notre séjour mais avons hâte de découvrir demain matin la vue sur la vallée de Dana.

Petit bonus : Lau nous demande, comme tous les jours, où nous sommes et ce que nous faisons demain...

7

Après une nuit froide dans nos petites chambres à 1.600m d'altitude, nous nous levons pour admirer la vue. Malheureusement, les nuages ont pris le dessus mais ce n'est que temporaire. La vue sur la vallée de Dana est magnifique ! Nous nous régalons d'un petit déj du feu de dieu avant de partir en Trek ! Akhram nous servira de guide pour une randonnée de 4h jusqu'au sommet de Shak Al-Resh.

Nous avions entendu parler de la beauté des paysages, ce n'était pas des paroles en l'air ! Des ensembles de roches érodées aux parois escarpées se succèdent à n'en plus finir. Le spectacle est grandiose. Certains passages étaient plus que sportifs et vertigineux avec des moments d'escalade de crevasses nous obligeant à nous dépasser. "Yallah Yallah" était le nom de code pour "on y va" !

Akhram nous partage ses connaissances sur sa région natale : flore, faune, séance de maquillage bédouine pour les filles, coiffe d'un sheish et plus, nous en prenons plein la vue ! A mi-parcours, notre guide nous fait vivre un moment hors du temps : il prépare en 5 minutes un petit feu pour nous concocter un thé à la sauge (sucré comme les bédouins) que nous dégustons en plein milieu de la vallée. Nous ne sommes pas prêts d'oublier ce moment !

Quoi qu'il en soit, Akhram se voyait bien rentrer à la maison avec Martine ou Caro comme 2eme femme. Le mariage était déjà tout planifié : du Mansaf (le plat traditionnel) au menu contre 15 dromadaires offerts... Les chanceuses !

Nous terminerons la journée par la visite de la forteresse de Shawbak. Une visite agréable mais sans plus qui nous permet tout de même d'apercevoir les maisons troglodytes des bédouins creusées à même la roche. A nouveau, Laurent troque rapidement sa tenue de trek pour un chapeau syrien. Nous n'étions pas certaines que c'était une bonne idée...

Nous revenons ensuite à notre logement pour profiter du coucher du soleil sur la vallée de Dana avec une bière. Pas de bol, les nuages ont cette fois pris le dessus. Nous profitons d'un moment de détente avant un petit restau local.

Petit bonus : savez-vous que les chats Jordaniens raffolent des chips ?

8

Roulements de tambours, le moment tant attendu est arrivé : nous allons enfin découvrir Pétra !

Mais pour nous donner un avant goût, nous commençons par visiter sa petite sœur Little Petra ! Nous déambulons dans un Siq (de longues et hautes paroies rocheuses) qui nous mènent à une très belle vue, au milieu d'une cité nabatéenne construite dans la roche au Ier siècle avant JC ! Nous sommes presque les seuls sur le site, cela ajoute un plus à notre visite !

Nous avons déjà plein d'étoiles dans les yeux mais nous nous mettons en route pour Petra.

Pour découvrir le Khazneh soit le trésor de Petra bien connu de tous, nous devons à nouveau traverser un trèèèès long Siq. Après chaque tournant, nous pensons entrevoir cette merveille. Mais tout se mérite, c'est au bout de 30 minutes de marche dans le Siq que nous l'apercevons enfin ! C'est grandiose ! Il est à la hauteur de nos espérances !

Mais Petra ne se résume pas à son trésor. Cette cité antique est immense et composée de tombeaux, théâtre, monastère, tombes royales, temples... Bref, un site archéologique hors paire ! Sur les 80km2 que couvre le site, seuls 10-15% des monuments ont été mis au jour ! Nous marchons très certainement sur d'autres merveilles enterrées sous le sable !

Nous n'avons qu'une après midi pour ce premier aperçu, nous décidons donc de nous concentrer sur le Khazneh. Après l'avoir vu du bas, nous décidons d'entreprendre l'ascension du haut lieu du Djebel Al-Khubtha pour voir le Khazneh du haut. Plusieurs dizaines d'étages d'escaliers plus loin (nous découvrons par après que le trail est défini comme hard), la vue est effectivement incroyable. Martine commente : "oui mais ce n'était quand même pas si simple que ça". Entre nous, je pense qu'elle appréhende les prochains jours. Je vous rassure, Martine a fait ça comme un chef, plus vive qu'une gazelle !

30.000 pas plus loin, nous profitons d'un bon restau à 18h30 ! Et oui, nous sommes affamés. Depuis 2 jours, nous avons pris la décision de sauter le lunch. Le repas du soir est donc toujours dévoré !

Nous passerons 3 nuits dans un super hostel. Entre un kicker et une belle terrasse avec vue sur Petra, les réceptionnistes nous proposent un petit alcool tchèque laissé par d'autres guest ! Notre séjour s'annonce cool !

9

Sur les conseils de notre Hostel (le Nomads Hotel que nous recommandons vivement), nous entamons la découverte de Petra par la porte Nord via Little Petra.

Nous prenons un taxi qui, pas de chance pour lui, subit un contrôle de police ardu. Bizarre, lorsque nous nous faisons contrôler par la police (au moins une fois par jour), les seules questions que l'on nous pose sont de quel pays on vient et si on aime la Jordanie !

Melou tient à présenter la bande : Homo Laurentinus, Homo Martinus, Homo Melanus et Homo Bibus.

Nous débutons notre randonnée au milieu des plaines et des roches du Wadi Araba. Nous sommes seuls au monde - le peu de personnes que nous croisons sont les bédouins qui nous guident au fur et à mesure de notre avancée. Le chemin n'est pas vraiment fléché ! Le seul moyen de transport du coin semble être le pick up : 20 bédouins dans un seul véhicule, un record !

La route n'était en effet pas de tout repos : entre la charge d'un âne en plein galop et l'ascension vertigineuse pour atteindre le Monastère, nous sommes ravis d'être arrivés en haut sains et saufs ! Même si le look d'Homo Laurentinus nous aura encore épaté. Pour sûr, les bédouins ont rarement croisé un tel style !

Comme toujours, notre effort est récompensé ! Le Monastère nabatéen est très imposant et super bien conservé même si il est moins travaillé que le Khazneh. Mais bon, il faut dire qu'il est difficile de faire concurrence à l'une des 7 merveilles du monde moderne.

Nous poursuivons la randonnée par la visite de la cité antique de Petra. Au programme de très belles vues et des couleurs de roches magnifiques. Nous finissons le tout par le Khazneh dont nous ne nous lassons pas. Aujourd'hui, nous avons dépassé les 35.000 pas !

Nous avons bien mérité quelques pâtisseries jordaniennes avec un bon verre de vin pour clôturer la soirée !

10

Après une grasse matinée et avoir pris le temps de déjeuner à notre aise, nous partons pour notre 3eme et dernier jour de visite de Petra. Le soleil brille et le ciel est bleu, cela change de la pluie d'hier après-midi !

Notre objectif de la journée est de faire la randonnée du haut lieu du sacrifice en passant par l'arrière du site. Au programme, de belles vues peut être plus authentiques car moins touristiques et surtout une rando plus chill. Nous prenons vraiment le temps d'apprécier le moment et de nous imprégner de l'atmosphère ambiante. Une certaine sérénité nous enveloppait pour cette dernière journée de découverte à Petra.

En parlant de découverte, Melou a converti Martine à l'usage du sèche cheveux pour se réchauffer. Nous avons par ailleurs demandé à un bédouin si il aimait le style du jour de Laurent. Il nous a répondu en français "pas vraiment" !

Nous avons également partagé un moment d'échange avec deux petites filles bédouines Malak et Charhad. Elles nous ont raconté leur vie (entre école, famille, nuits à la maison sur le site même de Petra, leur envie de partager avec les touristes pour progresser en anglais et leur rêve de devenir guide).

Cette dernière journée à Petra était une fois de plus différente et géniale ! C'est sûre que nous nous rappellerons de ces 3 jours hors du temps !

11

Après 3 jours à Petra, nous voilà parti pour 3 jours et 2 nuits dans le désert du Wadi Ram.

Notre guide Fayçal nous conduit en Pick up Nissan à travers le désert. Mohammad nous ventera plus tard au coin du feu sa Toyota... beaucoup plus robuste.

Certes, le pick up de Fayçal nous permet de traverser le désert. Nous nous arrêtons par-ci, par-là pour nous balader dans un Siq, un canyon, un rocher en hauteur, etc. Lau et Caro se sont exercés à la pratique du snowboard/luge dans les dunes. Lolo la chochotte s'est fait engueuler par Caro parce qu'il freinait trop. Il faut rappeler que Lau ne peut pas se permettre de prendre de risque parce qu'il n'a pas d'assurance...

Après un coucher de soleil splendide, nous rejoignons Mohammad qui a préparé notre campement et qui nous attend près d'un bon feu avec un petit thé. Il sera notre cuisinier et notre protecteur. Et oui, nous dormirons à la belle étoile pour les deux prochaines nuits ! La vue de la voie lactée est à couper le souffle. Selon Mohammad, il n'y a ni serpents, ni scorpions sur notre camp car les nuits sont trop fraîches. Ça promet...

Petit bonus : Nous partons dormir à la belle étoile dans le désert et Melou a oublié sa lampe dans son sac, la lampe de Lau doit être secouée pour fonctionner et celle de Martine est plate (Neil, attention, tu vas te faire engueuler au retour) ! Alalalalaaa

12

La nuit sous les étoiles s'est annoncée moins froide que prévu ! On était préparés et on a même dû enlever des couches ! Bonne nouvelle ! S'endormir avec autant d'étoiles au dessus de la tête est un pur bonheur !

Nous commençons la journée tôt ! Des 6h30, nous escaladons les rochers d'en face pour admirer la vue ! Au retour, un petit déjeuner nous attend avec Mohammed notre nouveau guide pour la fin du séjour.

Que la journée commence ! Le sud est plus authentique et moins touristique que le nord et cela nous va très bien ! Nous sommes seuls dans ce désert à parcourir les canyons, à randonner sur les dunes et les roches avec à chaque fois des vues époustouflantes. Nous avons la chance de tomber sur Bakari et ses 30 dromadaires au milieu de nulle part. Super !

Après une journée bien remplie avec plus de 25.000 pas dans le désert, nous arrivons à notre nouveau campement. Nous profitons du coucher de soleil avant de nous installer au coin du feu avec un petit wiskey jordanien (soit un thé à la sauge bien sucré).

Il est 17h30, la nuit est tombée et il fait plus noir que jamais. Nous attendons les étoiles avec impatience ! Heureusement, nous avons un petit Arak (le pastis local) pour nous tenir au chaud et éveillés !

13

Cette nuit, nous avons eu la visite d'un renard des sables et d'un chien de bédouins aux abords de notre camp. Pas très rassurant... Nous avons réveillé notre guide Momo qui n'était pas du tout inquiet. Tant mieux !

La lune était particulièrement belle et lumineuse, ce qui est précieux lorsque l'on dort à la belle étoile ! La nuit était entrecoupée (on se réveille fréquemment) mais longue : de 21h à 6h ! Il n'y a pas grand chose à faire dans le désert à la tombée de la nuit. Nous décalons donc nos journées pour en profiter pleinement...

Nous voilà repartis pour une troisième et dernier journée dans le désert. Une chose que nous retiendrons c'est clairement l'ascension des roches. Du bas, le sommet paraît inaccessible... Mais avec une certaine dose d'agilité et de prudence, nous arrivons chaque fois à atteindre notre but ! Nous en sommes les premiers étonnés... Les vues sont toujours là pour nous récompenser !

Quel privilège de pouvoir vivre ça ! Sans compter l'intensité du soleil sur notre peau en cette fin Novembre. Nous adorons nous reposer contre les rochers chauds pendant nos pauses bien méritées !

Grimper les roches, c'est bien mais dévaler les dunes en Pick up, c'est bien aussi ! Caro n'est pas la dernière à encourager Momo à quitter les traces des précédentes Jeep pour gravir et dévaller les dunes de sable. On s'éclate !

Nous profitons d'un dernier couché de soleil sur le désert accompagné d'un petit thé à la sauge. Il est temps de mettre le cap sur Aqaba !

Petit bonus : Le humus matin/midi/soir commence à nous sortir par les oreilles ! Nous avons d'ailleurs découverts le humus en berlingot et le moutabal en conserve ! Vivement le poisson frais d'Aqaba !

14

Que les vacances commencent ! Et oui, après près de 2 semaines d'aventure, nous nous octroyons enfin une journée de répit : c'est parti pour la plage à Aqaba !

Aqaba ou la mer rouge est la seule station balnéaire de Jordanie. Mais comme nous n'aimons pas ça, nous filons vers le sud pour trouver les plages plus authentiques. Aqaba est connue pour ses récifs coralliens et sa diversité sous-marine. Nous en avons pris plein la vue avec nos masques et tubas.

Mais en plus de la beauté aquatique, nous avons découvert les curiosités locales. Vendredi étant un jour de weekend pour les Jordaniens, nous nous plongeons dans une expérience hors du commun. Les Jordaniens ne vont pas à la plage pour se baigner mais pour profiter d'un moment en famille/amis autour d'un bon repas (souvent un gros bbq). Rien ne les arrête, ils amènent leur salle à manger sur la plage et cela nous fait beaucoup rire !

Entre 2 brochettes, c'est ici que nous avons le plus senti les regards des hommes et des femmes sur nous. Les retours de la mer aux serviettes ont été appelés "les retours de la honte". Il faut toutefois recadrer le tout : c'est l'une des premières fois que cela se passe et nous avons été marqués par l'ouverture d'esprit des Jordaniens vis des autres cultures. Aqaba nous semble un cas isolé dans ce beau pays.

La soirée se déroule ensuite paisiblement autour d'un couché de soleil arrosé suivi d'un restau de poissons où nous sommes les seuls non-Jordaniens ! Un délice !

15

Ça sent la fin d'un voyage rempli de découvertes culinaire, culturelle, humaine et naturelle.

Après s'être octroyé quelques heures de soleil/farniente supplémentaires, nous prenons la route pour remonter vers une ville proche de l'aéroport. Notre choix s'est porté sur Madaba !

Avec un stop pour découvrir les vues plongeantes sur le Wadi Mujib, le trajet durera en tout 5h30. Nous vous partageons un pèle mêle des panneaux de la route les plus originaux que nous avons croisés ! Nous faisons le plein et un stop café cardamome où le Barista nous demande de mettre une musique belge : ça sera du Stromae à fond de balle !

Nous nous arrêtons tout de même à Um El Rasas, un site archéologique classé au patrimoine de l'UNESCO. Les mosaïques étaient belles mais ça ne casse pas trois pattes à un canard, il faut l'admettre... Ça nous permet tout de même de profiter des derniers rayons du soleil !

A Madaba, ça sera soirée rooftop avec un petit verre de vin jordanien (saint George s'il vous plaît) pour finir en beauté notre périple.


Un Big up à nos abonnés qui ont suivi nos aventures au quotidien !