Carnet de voyage

Arrivée de Caro à Maurice

6 étapes
3 commentaires
1 abonné
Dernière étape postée il y a 1790 jours
Une première étape commence: je pars seule pour Maurice, pendant 3 mois, en attendant l'arrivée de JB. A moi les premières découvertes, les recherches d'appart et de voitures... Il va falloir gérer!
Août 2017
12 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 30 octobre 2017

8 août 2017 à 12h35: ça y est, après plus de 12h de vol, j'arrive enfin à Maurice, où nous attend notre nouvelle vie. Il fait déjà très chaud, bien que ce soit l'hiver, et l'attente pour passer les services d'immigration et les services vétérinaires n'arrangent rien. Je suis en sueur, et Gipsy (mon chat), sue des patounes 😉! Elle qui a été l'attraction des petits comme des grands pendant tout le vol, attend bien sagement dans sa caisse de transport. Elle a passé le service de sécurité à Roissy hors de sa caisse, dans mes bras, apeurée, mais elle a l'habitude, c'est une grande voyageuse 😀!

Malgré cela, il faut que je la laisse, à contrecœur, aux services vétérinaires mauriciens qui l'emmènent au chenil de Réduit, dans le centre de l'île, où elle passera sa quarantaine, pendant 5 jours. Ça va être difficile sans elle!

Gipsy - Aéroport de Paris CDG (FRANCE)

La RH du Lycée des Mascareignes m'attend à la sortie de l'aéroport, avec un collègue et ils me conduisent jusqu'à Pointe aux Sables, où j'ai loué une chambre chez Angélique et Daniel. Angélique est Mauricienne et Daniel est Belge. Ils sont (re)venus vivre à Maurice et ont construit leur "bed and breakfast" où des chambres sont à louer, pour pas très cher, à proximité de Port Louis. Je suis passée par AIRBNB pour les trouver et je ne suis pas déçue d'être venue chez eux! J'arrive chez eux le premier soir, un peu déboussolée, mais Angélique, très gentille m'a préparé un plat de spaghetti bolo, sachant que je n'avais pas de quoi manger pour ce soir. Elle m'a accueillie comme sa fille au sein de sa maison, en me laissant des spécialités mauriciennes à goûter dans mon frigo, nous avons beaucoup parlé et sommes devenues très proches. Elle m'a fait rencontrer son fils Stéphane et sa copine Tisha, qui n'ont eux pas hésité à m'inviter direct pour l'apéro et me proposer différents vins sud-africains ou rhums arrangés par Stéphane. Autant dire que le retour à ma chambre a été difficile! Mon premier contact avec Maurice sera donc magique et je garde cette image de gens très accueillants et généreux. Merci 😀!

Chez Angélique et Daniel à Pointe aux Sables (Mauritius) 
2
2
Publié le 30 octobre 2017

Je n'ai pas pu aller voir Gipsy au Chenil avant deux jours et je n'ai pas beaucoup dormi ces dernières nuits, car je pensais à elle, seule dans sa cage, entourée de miaulements, aboiements et bruit du vent. J'arrive finalement, après avoir galéré, au Chenil et je la retrouve allongée au fond de sa caisse de transport, le regard dans le vide. Elle me reconnais très rapidement, au son de ma voix, et fonce sur moi pour miauler et se frotter à mes jambes. J'ai le droit à un concert de ronrons, le pied 😀!

Chenil de quarantaine de Réduit (Mauritius) 
3
3
Publié le 30 octobre 2017

Voici l'endroit où je vais travailler les trois prochaines années: le lycée français des Mascareignes... Le rêve non? Les locaux sont magnifiques, les élèves sont "faciles" et les collègues sympas, bien qu'un peu sur la réserve... L'adaptation a été facile, on verra bien ce que nous réserve ce nouvel établissement et cette nouvelle vie professionnelle!

Lycée des Mascareignes de Moka (Mauritius) 

Pour mes amis profs en France, histoire de vous faire baver un peu: ici les classes ne dépassent pas les 25 élèves (comparé aux 35 chez nous en moyenne au lycée), les horaires vont de 7h45 à 16h45, et les classes sont équipées de ventilos car il fait généralement très chaud.

A la sortie du lycée, ce sont de très belles voitures qui attendent nos élèves puisque la plupart viennent de familles très aisées (ce sont des enfants de chefs d'entreprises, d'expatriés français ou de grandes familles mauriciennes). Les classes sont multiculturelles mais le tarif du lycée laisse peu de place à une hétérogénéité sociale: même les enfants mauriciens sont de familles plutôt aisées. L'adaptation à ce nouveau public, après plusieurs années face aux milieux fragiles du nord de la France, sera elle aussi à travailler je pense. Les parents sont très exigeants et les enfants très ambitieux. Pas de place à l'erreur du coup, car ici, le chef décideur n'est pas le chef d'établissement, mais le CE (Comité d'établissement) uniquement composé de parents d'élèves (chose qui ferait grincer bien des dents en France, mais ce qui pour moi pousse les enseignants à ne pas se reposer sur leurs acquis et à renouveler d'originalité, de travail et de suivi des élèves...)

4
4
Publié le 30 octobre 2017

Premières découvertes de l'île: le créole, langue à part entière que je ne comprends absolument pas (pour l'instant!). Certaines conversations ont d'ailleurs été compliquées avec des infirmières, chauffeurs de bus ou autres car parfois eux ne parlent que créole et pas français! Mais avec des signes, on finit toujours par se comprendre non? 😛

Panneau de Pointe aux Sables 

Découverte beaucoup plus sympa: les plages avec une eau bleu turquoise que je n'ai vu que dans certains autres de mes voyages. Que c'est bon de se baigner ici! Entre l'ouest et son eau turquoise transparente, le nord et ses plages d'eau calmes et filaos, l'est et ses courants forts propices au kite-surf et le sud et ses plages sauvages, on a de quoi faire!

Plage de Flic-en-Flac (West of Mauritius) 
Plage publique de Pereybère (North of Mauritius) 
Plage de Grand Baie (North of Mauritius) 
Plage de Tamarin (West of Mauritius) 
Plage de Mont Choisy (North of Mauritius) 
Plage de Poste Lafayette (East of Mauritius) 
Plage de Bain Boeuf (North of Mauritius) 

Et découvertes encore plus sympas: les spécialités locales avec pour l'instant, la bière Phoenix (citronnée, blonde ou rousse), les Samoussas, le poisson, le Dholl Puri, l'ananas et les fruits au vinaigre 😀

5
5
Publié le 30 octobre 2017

A peine deux mois après mon arrivée, je suis invitée à mon premier mariage mauricien, au mariage de ma collègue Deeshvy et de son futur mari Rishi. C'est donc avec stress que je dois trouver en urgence mon sari, tenue traditionnelle hindoue, afin de profiter à fond des coutumes locales!

Mon sari 

Nous avons été invités à la cérémonie du safran, où seuls les amis et membres de la famille de la mariée l'entouraient afin de lui souhaiter un heureux mariage. Tous l'ont enduite de safran, ce qui lui donne un teint jaune. Elle devra garder le safran toute la nuit afin de prouver sa pureté, nous n'avons donc pas le droit de la toucher, afin de ne pas la rendre impure. Tout est codifié, c'est dingue!

Mais avec Justine, ma collègue, nous sommes très émues de la découvrir avec son sari jaune. Deeshvy est juste magnifique!

Le lendemain, nous revenons pour la cérémonie religieuse qui dure plus de 2h. Je me souviendrai surtout des repas pris avec les mains, en mode self alors que la cérémonie se passe dans une autre pièce, de l'encens qui brûle à longueur de temps, des paroles et prières... Bref de tout!

Ma tenue du deuxième jour 
L'arrivée de la mariée 
6
6
Publié le 30 octobre 2017

Ça y est, JB arrive dans quelques jours, le plus gros de l'attente est passé! Alors c'est bon, maintenant, notre aventure à deux va commencer.