Carnet de voyage

locasaventuras-perou

10 étapes
3 commentaires
1 abonné
Dernière étape postée il y a 1618 jours
Voyage de 2 mois au Pérou entre montagne, sites archéologiques et volontariat.
Du 18 juin au 12 août 2018
8 semaines
Partager ce carnet de voyage
18
août
18
août
Publié le 22 août 2018

Voici le lien pour accéder au carnet de voyage sur la Bolivie! 😉

https://www.myatlas.com/CarinetMatt/locasaventuras-bolivie

12
août

Afin de terminer en beauté notre périple au Pérou, nous partons en direction du lac Titicaca pour une petite semaine ☺.

Pour information, ce lac fait 205/210 km de long et se situe à 3800m d'altitude entre le Pérou et la Bolivie. Durant ce voyage, nous avons été au bord de lacs mais celui-ci est vraiment impressionnant de par sa longueur & son altitude !!

À peine arrivés, nous retrouvons Dimitri, Paul, Florian et Manon rencontrés à Huaraz et avec qui on a fêté la coupe du Monde. Au départ, nous ne pensions pas nous revoir sur ce continent mais étant donné qu'on a fait le choix d'en faire un peu moins avec Matthieu c'est finalement le cas et ça fait bien plaisir !


1er jour : le "cimetière" Sillustani

Nous partons en direction de Sillustani. Il s'agit d'un site qui se trouve à 4000m d'altitude qui a été utilisé durant l'époque pré-inca et inca comme cimetière. En effet, on y trouve plusieurs Chullpas, sortes de tours funéraires pouvant atteindre jusqu'à 12m de hauteur. On vous conseille vraiment d'aller y faire un tour, d'autant plus que ce site est très peu touristique !! 😉


** Pour aller à Sillustani, prendre un premier colectivo dans le centre ville de Puno puis un deuxième, au total compter 1h - 7 soles. Prix de l'entrée du site : 15 soles.

Sillustani

2ème jour : La Péninsule de Capachica

Pour ce deuxième jour, on file direction la Péninsule de Capachica et plus précisément le village de Llachon. On découvre alors un petit village authentique et paisible !! Après un picnic au bord du lac nous voilà partis pour une petite balade sur les hauteurs du village. La vue qu'on a de là-haut est magnifique !


** Pour aller à Capachica prendre un colectivo dans Puno : 1h30 de route - 7 soles.

Capachica

3ème jour : L'île d'Amantani

Départ 8h20 de Puno. Après 3h30 de navigation, on arrive sur l'île d'Amantani où nous sommes accueilli par Betty. Après un bon repas pris dans la maison de Betty, on part à la découverte de l'île avant l'arrivée des nombreux touristes. Pour cela, on se dirige vers les deux points les plus hauts de l'île qui abritent respectivement deux temples : celui de la pachamama (terre mère) et de la pachatata (terre père). De là haut, on a un meilleur aperçu de l'immensité du lac. On redescend ensuite sur la place du village pour assister à des danses traditionnelles effectuées par les habitants de l'île. On aura même la chance d'y participer. La nuit tombée, on rentre chez Betty pour le repas en admirant au passage un ciel étoilé incroyable.


Île d'Amantani

4ème jour : L'île de Taquile

Après un bon petit déjeuner à base de pancakes préparés par Betty, il est temps pour notre petite troupe de quitter l'île. Mais avant de rentrer sur Puno, une étape de 3h sur l'île de Taquile nous attend.

Au programme : balade pour rejoindre les hauteurs de l'île, café avec vue sur le lac & truite au menu. Le repas sera accompagné d'informations sur les us et coutumes des habitants de l'île.

On apprend notamment qu'il y a beaucoup d'entraide sur cette île. Quand une famille souhaite construire une maison (pour information, sur ces îles les maisons sont construites à l'aide de parpaings en terre) toute la communauté vient l'aider ainsi en 2 jours la maison est prête à être habitée. Lorsqu'une personne a besoin de telle ou telle chose, elle va voir ses voisins ou d'autres personnes et au lieu de proposer de l'argent en échange du bien, elle leur offre des feuilles de coca par exemple. Aussi, les habitants de l'île portent des vêtements traditionnels selon s'ils sont célibataires, fiancés ou mariés... Ces vêtements sont toujours très colorés !

On a passé un bon moment sur cette île 😊.


** Pour information : nous sommes passés par l'agence de José (bateau Roy Arthur) qui travaille avec sa famille. Nous avons payé 30soles pour faire Puno - Amantani / Amantani - Taquile et Taquile - Puno sur 2 jours. Nous avons dormi chez José pour 45 soles/pers avec 3 repas de compris. On vous conseille vraiment de passer par eux !

Île de Taquile

5ème jour : Direction la Bolivie - Copacabana

Le passage de frontière s'est très bien passé. Nous arrivons en début d'après midi à Copacabana, petite ville Bolivienne au bord du lac Titicaca. Ce lieu est connu pour ses départs de bateaux vers l'isla del Sol mais aussi pour ses baptêmes de voitures ! Des milliers de personnes viennent faire baptiser leurs voitures, d'eau bénite et de bière ou coca. Si si vous avez bien lu ! 😉 Une coutume assez spéciale pour nous mais que les Boliviens prennent très au sérieux !! Avant de faire baptiser leur voiture, les personnes la décorent, puis vient le moment du baptême et pour clôturer le tout soit ils vont faire la fête sur la plage soit il monte au Calvario.

Il s'agit d'un mont qui surplombe la ville et en haut duquel on a une très jolie vue sur le lac et Copacabana. De plus, là-haut on peut croiser des guérisseurs en pleine cérémonie, des dizaines de personnes faisant la queue pour prier ou encore des personnes trinquant à la santé... de leur voiture ?! Une expérience à vivre !

On imagine que si les Boliviens accordent une si grande importance à leur voiture c'est parce qu'il s'agit pour la plupart de leur outil de travail... ☺


6ème jour : Journée de repos à Copacabana

Tout est dans le titre, à l'instant où je rédige cet article, nous venons de manger une excellente truite face au port et sommes posés au soleil sur la terrasse d'un café face au lac 😊.


Quelques photos de Copacabana :


Copacabana

Après cette superbe semaine passée au bord du lac Titicaca en compagnie des copains, il est temps pour nous de filer en direction de La Paz...


Hasta luego !

Besitos 😊

5
août
5
août
Publié le 7 août 2018

À Arequipa, on retrouve un climat plus agréable à 2500m d'altitude. On en profite pas mal car à la prochaine étape, c'est le lac Titicaca qui nous attend, perché à 3800m.

Arequipa est une très grande ville d'1 million d'habitants qui possède un très joli centre colonial et un des plus beaux monastères d'Amérique du Sud: celui de Santa Catalina qui est vraiment "une ville dans la ville" et qui a évolué et s'est agrandi au fil des époques et des tremblements de terre. Des soeurs y ont vécu pendant des siècles et y vivent toujours dans la partie plus moderne du monastère. On y trouve d'innombrables cuisines, chapelles et chambres où vivaient les soeurs. La ville est aussi entourée de 3 volcans enneigés qui culminent à plus de 5000m.

Vous l'avez compris, on a passé un très bon séjour dans cette ville entre gastronomie, ballade et repos.


** monastère Santa Catalina: 40 Soles**

Arequipa et monastère Santa Catalina

Hasta luego! 😉

31
juil
31
juil
Publié le 7 août 2018

Pour préparer la visite du site, nous avons visité le musée du Machu Picchu situé à Cuzco. Ce musée donne pas mal d'explications sur la découverte du site en 1911 par l'Américain Hiram Bingham, même s'il semblerait que d'autres l'aient localisés bien plus tôt sans pour autant imaginer l'ampleur du site enfoui sous la végétation. Les conquistadors Espagnols semblaient connaître l'existence du site mais ne s'y sont pas intéressés ce qui explique l'état de conservation incroyable du Machu Picchu.

Le musée présente aussi de nombreux objets trouvés lors des premières fouilles. On y apprend que la métallurgie et l'astronomie étaient des activités importantes du site. On y découvre des crânes déformés de différentes manières, ce qui prouverait que plusieurs tribus se côtoyaient sur le site. On y trouve aussi un quipu, ensemble de cordelettes et de noeuds qui constitueraient en quelque sorte l'écriture et/ou la comptabilité Inca.

Une visite très intéressante avant de se rendre sur place où aucune information n'est disponible à moins de prendre un guide.


Musée du Machu Picchu

Quand on écoute les voyageurs, beaucoup dévalorisent le Machu Picchu en disant que c'est trop touristique et qu'il n'y a pas que ça à voir au Pérou. C'est vrai qu'il y a énormément de monde mais la beauté du site et son état de conservation en font un passage obligé lors d'un voyage au Pérou. Pour limiter le bain de foule, on vous conseille s'y aller vers 14h. La plupart des groupes seront déjà passés et vous aurez le site "presque" pour vous. Même si on a tous vu des dizaines de fois des photos du Machu Picchu, la vue depuis le Mirador avec la cité en contrebas et les montagnes environnantes est exceptionnelle.

Il y a de nombreuses théories sur le rôle qu'a joué le Machu Picchu dans la civilisation Inca. Il aurait été construit sous le règne de l'empereur Pachacutec au XV ème siècle. Résidence impériale à l'écart de la capitale? Centre administratif, politique et religieux? Centre d'échange commercial (de nombreux chemins aboutissent au Machu Picchu)?

Voici une video très intéressante qui donne des informations sur le Machu Picchu:

Documentaire

On y apprend notamment que la pierre centrale de l'Intiwatana, lieu d'observation astronomique du Machu Picchu, est orientée à 13° afin qu'elle ne projette aucune ombre lors des solstices. Ou que le Machu Picchu possède un réseau d'irrigation complexe pour assurer son alimentation en eau. Ou que les pierres des constructions sont placées de telle manière afin que ces dernières résistent aux tremblements de terre. Les pierres étaient d'ailleurs extraites et taillées sur place. Pleins de détails passionnants sur cette civilisation qui n'a pas encore livré tous ses secrets.

Le site devait abriter environ 600 personnes nourries en partie par les nombreuses cultures en terrasses présentes un peu partout au Machu Picchu. On se demande d'ailleurs comment ces terrasses ne se sont pas affaissées au fils des siècles.

** Accès au Machu Picchu depuis Cuzco

Option tout confort: Train jusque Aguas Calientes mais c'est cher, très cher. Au moins 160$ A/R, puis bus depuis Aguas Calientes jusqu'à l'entrée du site (25$ pour 20km A/R)

Option petit budget: Bus Cuzco - Hydroelectrica (60 Soles A/R, 14h en tout) puis 10km de marche le long des voies jusque Aguas Calientes (pas de panique, c'est plat, des centaines de personnes le font chaque jour et les trains sont peu nombreux et ne dépassent pas 30km/h), puis marche depuis Aguas Calientes jusque l'entrée du site (1h15, 3.5 km, 400 de D+).

De nombreux hôtels à Aguas Calientes, plus chers que que dans le reste du Pérou mais ça reste raisonnable et de nombreux restaurants économiques.

Entrée du Machu Picchu seul: 150 Soles**

Machu Pacchu

Il y a d'autres sites Incas qu'on aurait voulu visiter (notamment Choquequirao avec un trek de 5 jours) mais...on enchaîne les petites galères depuis qu'on est Pérou. Rhumes à répétition, bus en panne, hôtel qui donne notre chambre réservée. On a décidé de tracer notre route rapidement vers la Bolivie.

Exemple concret en cours : On est dans le bus Arequipa - Puno. Ça fait une heure qu'on est arrêtés au milieu de nul part parce que le radiateur a rendu l'âme!

Prochain article sur Arequipa!

Hasta luego! 😉

29
juil
29
juil

Durant ces 3 semaines de volontariat, on en a profité pour visiter Cusco : capitale Inca perchée à plus de 3400m.

Cusco est une très jolie ville qui mélange ruines incas et bâtiments coloniaux. Jolie surprise ! Car jusqu'ici les villes qu'on a pu traverser ne nous ont pas vraiment charmé.

Entre deux matinées d'école, on prend le temps de découvrir les jolies places de Cusco, on se perd dans ses ruelles et dans le quartier San Blas, on flâne dans les marchés d'artisanat local et on boit de très bons jus de fruits frais au marché San Pedro ! ☺ Et bien sûr de temps en temps on s'offre un petit restaurant ! À Cusco, les restaurants et cafés/bars ne manquent pas !!

Afin d'en apprendre plus sur la civilisation Inca, on a été faire un tour au musée d'Arts précolombiens. On a trouvé ce musée très intéressant ! Beaucoup des croyances et rites incas y sont racontées et les explications sont en français, petit plus 😉.

Trois exemples de croyances & rituels incas :

- Les incas préparaient une boisson à base de maiz "violet" qu'ils laissaient fermenter puis la buvaient lors de cérémonies dédiées aux morts. À l'aide de cette boisson ils pouvaient alors communiquer avec leurs defunts. Partout dans le pays, encore aujourd'hui, on boit cette boisson appelée Chicha morada, seulement celle ci n'est plus fermentée...

- Les incas comme les mayas enterraient leurs morts avec des objets (en lien avec le statut et métier qu'ils occupaient) et de la nourriture (du maiz surtout) dans l'idée que ces derniers vivent la même vie et ne manque de rien dans cet autre Monde.

- En effet, les incas croyaient au fait qu'il existait 3 Mondes : notre Monde, le Monde d'en dessous lié à la terre mère et aux defunts et le Monde d'en haut lié aux astres. Ils communiquaient régulièrement avec ces 2 autres Mondes.


On a aussi visité le musée du Machu Picchu, dont on reparlera dans le prochain article et le couvent Santo Domingo qui a été fondé sur l'ancien temple du soleil ! On y trouve aussi des murs de pierres incas intacts ! On ne vous cache pas qu'on a été très impressionnés par cela. Les pierres sont taillées de manière à ce qu'elles s'emboîtent parfaitement les unes aux autres pour une question d'esthétisme mais aussi pour que les murs, bâtiments resistent aux séismes.

À Cusco, il y a 1000 choses à visiter mais étant donné que ça fait plus de 10 mois qu'on voyage maintenant, on aime davantage flâner dans les rues, se faire un bon petit repas... que de visiter tous les musées de la ville ☺ et puis faut dire qu'avec le volontariat on a été pas mal occupés aussi !


** Quelques bonnes adresses :

- Si comme nous, vous finissez avec un bon rhume on vous conseille d'aller faire un tour à la petite boutique naturelle la Tortuga dans le quartier San Blas.

- La crêperie Bo'M si vous voulez manger une bonne crêpe en terrasse !!

- La panaderia Qosqo Maki si comme nous ça fait 10mois que vous n'avez pas mangé un bon pain au chocolat 😉

- Le marché San Pedro pour ses jus de fruits frais ! Un régal !

- L'hôtel Inka Hallpa : ancienne bâtisse coloniale, les propriétaires sont adorables et le petit déj dans la cour au top ! (17€ la chambre double).


Prochain article à venir : le Machu picchu ! Ce site inca est juste incroyable !!


Hasta luego !

Besitos 😊

Cusco
26
juil
26
juil
Publié le 3 août 2018

Avant de partir en voyage, nous avions déjà l'idée de faire un volontariat dans une association oeuvrant pour le bien-être des enfants. C'est à Cusco ou plus précisément à San Jeronimo (village situé à 10km de Cusco) que nous poserons nos sacs pendant 3 semaines.

Point important : San Jeronimo est un village plutôt pauvre et délaissé qui ne profite malheureusement pas de l'afflux de touristes plus que présents dans le centre historique de Cusco.

Nous arrivons donc à SJ après plus de 17h de bus et un taxi ^ ^. Nous faisons la rencontre de Jeniffer, la fondatrice de l'association Cusimaki dans l'après midi et échangeons quelques mots avec elle. Elle nous demande si on est toujours d'accord pour intervenir dans une école du village. Bien sûr c'est toujours le cas même si on ne sait pas vraiment à quoi s'attendre !! ^ ^

Nos 3 semaines à venir se passeront de cette manière : les deux premières semaines nous passerons nos matinées à l'école et deux après- midi par semaine à l'association et la dernière semaine nous nous focaliserons davantage sur l'association.

À l'école, nous intervenons chacun dans une classe. Matthieu passe la plupart de son temps à aider deux élèves en très grandes difficultés scolaires : Miguel et Juan Luis (qu'il considère presque comme un grand frère !!) et donne des cours de français et d'anglais à l'ensemble de la classe. Une première expérience auprès d'enfants qui lui donnera beaucoup d'idées pour la suite 😉.

Pour ma part, j'aurais en charge un petit groupe de 6/7 élèves avec beaucoup beaucoup de difficultés mais plus que motivés à progresser !

On ne peut pas cacher le fait que ces 3 semaines n'ont pas été simples émotionnellement parlant. Ça n'a pas été facile pour nous d'être confrontés à autant de pauvreté, de difficultés sociales... Les enfants avec lesquels nous avons passés tout ce temps sont énormément délaissés par leurs parents et l'école, disposant de peu de moyens et de professeurs pas toujours très compétents, n'aide pas beaucoup ces enfants qui demandent juste un peu d'attention et d'aide pour pouvoir grandir et apprendre comme les autres.

Pour exemple, nous avons accompagné plusieurs enfants entre 10 et 12ans sachant à peine lire et écrire. Les professeurs demandent à ces enfants de suivre le même rythme que les autres mais ce n'est pas possible pour eux. Ils ont bien trop de lacunes. Si les choses ne bougent pas, ces enfants se retrouveront dans 2/3 ans à faire des petits boulots précaires (comme vendre des fruits et légumes dans la rue) si ce n'est pas déjà le cas...

Jeniffer a d'ailleurs créé l'association Cusimaky, dans laquelle nous intervenons certains après-midi, pour leur éviter cela, leur offrir des après-midi "jeux et détente" mais aussi pour leur permettre de manger un bon repas. Beaucoup ne mangent pas à leur faim...

Ce n'est pas en trois semaines que nous pouvons changer le Monde mais nous aurons fait tout notre possible pour les remotiver, leur montrer qu'ils sont capables eux aussi d'apprendre comme les autres et de faire de chouettes choses, les faire rire et les combler de câlins 😄. Ah ! Et aussi leur préparer de bons petits plats !!

Là aussi on aura pris une petite claque, car même si ces enfants ont des conditions de vie très dures ce n'est pas pour autant qu'ils ne gardent pas le sourire et leur insouciance, bien au contraire ! On aura passé de sacrés moments avec eux 😀.


** Pour information : il s'agit de l'association Cusimaky gérée par Jeniffer. Une page Facebook existe : Cusimaky Cusco. N'hésitez pas à aller y faire un tour. Jeniffer recherche régulièrement des volontaires sans cela l'association "ne tourne pas". Pas d'aides de l'Etat... Si vous avez des questions, posez les nous en commentaires 😉.


Petit bonus : lors de notre dernière matinée passée à l'école, les enfants célébraient la fête de l'Indépendance du pays. Voici quelques photos de cette matinée riche en couleurs et en danses 😀 :


Hasta luego !

Besitos 😊

5
juil
5
juil

Bon, on a pris un peu de retard sur le blog. Mais promis, les semaines à venir devraient être chargées d'articles! 😉

Il y a une vingtaine de jours, nous étions à Paracas pour visiter sa réserve national. Paracas est un petit village situé au bord de l'océan Pacifique. On a apprécié retrouver un village de charme au bord de l'océan.

L'attraction du coin, c'est la visite de la réserve nationale située à quelques kilomètres. Pour profiter pleinement de l'endroit, on a loué des vélos. Ça n'a pas été de tout repos avec un vent particulièrement violent mais on a vraiment passé une bonne journée. On a pu admirer des paysages désertiques impressionnants au bord de l'océan, des magnifiques dégradés de couleurs et en prime des flamants roses! (Pour rappel, on avait été déçus de ne pas en avoir vu au Mexique, à Celestun et bien quelques mois après cette déception aura été oubliée 😉).

On regrette juste que de nombreuses personnes visitent cette réserve en buggy et en profitent au passage pour détruire les dunes et autres paysages. Comme souvent, il y a des éléments qui nous paraissent incompatibles et qui sont pourtant autorisées. Réserve naturelle - buggy...

Voici les photos de notre visite. 😉

Réserve Nationale de Paracas

Entre temps, on a bien sûr fêté la victoire des bleus à Cuzco en compagnie de Florian, Paul et Dimitri, rencontrés dans la Cordillère Blanche à Cusco. Quelle journée ! 😃

Un bar à Cuzco...

Depuis quasiment 3 semaines, nous sommes près de Cuzco où nous effectuons un volontariat dans une association qui s'occupe d'enfants de familles très pauvres. Une expérience forte et riche en émotions qu'on vous racontera dans le prochain article!

Hasta luego! 😉

1
juil
1
juil

Ça faisait un moment qu'on attendait de prendre ce train mythique, qui fait la route Lima-Huancayo-Lima à travers des paysages de cartes postales. Pour la petite histoire, c'est le train qu'empruntent Tintin, le capitaine Haddock et Milou dans l'album "Le temple du Soleil". Heureusement pour nous, le trajet s'est mieux passé que dans la BD. 😉

Le temple du Soleil

Le train fait l'aller retour Lima-Huancayo environ une à deux fois par mois. On n'a pas fait le trajet aller retour en train pour une question financière. En effet, le billet représentait un budget important pour nous, même en classe "classique": 311 Soles = 81€. Pour aller à Huancayo, on a pris un bus censé être plus rapide que le train (8h contre 12h pour le train). C'était sans compter sur 2 heures de bouchons en sortant de Lima et une crevaison du bus. Au final, on a mis 11h. Et cerise sur le gâteau, on arrive en pleine nuit à notre hôtel réservé, et on nous dit sereinement qu'il n'y a plus de chambre disponible... On passera une heure à chercher un autre hôtel en essayant d'éviter au max les hôtels de passe qui fleurissent dans toutes les villes du Pérou.

Tarifs du train

Le 1er juillet à 6h30 du matin, on arrive à la gare de Huancayo et on monte dans le train, qui est loin d'être plein. Première bonne surprise, comme il n'y a pas foule, on est placés dans un compartiment classe "touristes" au lieu de la classe "classique", beaucoup plus confortable. Deuxième bonne surprise, on nous autorise à aller dans le wagon bar panoramique normalement réservé à la classe touriste. 😀 On a bien fait de ne pas prendre la classe touriste qui aura comme seul avantage d'avoir un repas légèrement supérieur au notre. On a vraiment été chanceux.

Dans une region très miniaire, la ligne ferroviaire a été construite entre 1870 et 1908 sous la direction de l'ingénieur Polonais Ernest Malinowski. Aujourd'hui encore, de nombreuses mines sont toujours en activité tout au long du parcours. La ligne ferroviaire est beaucoup moins utilisée depuis la création d'une route dans la 2ème partie du XXème siècle. Le train parcourt les 335km du parcours en 12-13h. Il passe sur 58 ponts, traverse 69 tunnels et emprunte 6 zig-zags! Quand les virages sont trop serrés et pour gagner/perdre de l'altitude rapidement, un zig-zag est installé. Le train avance au maximum, un changement d'aiguillage est effectué et on repart en marche arrière sur quelques kilomètres. Ensuite, on réitère l'opération et c'est reparti. La locomotive change aussi parfois de place en étant positionnée en tête ou en queue de train, avec rotation nécessaire. C'est impressionnant d'assister à toutes ces manoeuvres.

Zig zag

Ce train a longtemps été le plus haut du monde avant que les Chinois n'envahissent le Tibet et y construisent une ligne à plus de 5000m. Le Ferrocarril Central Andino monte à 4830m, soit plus haut que le Mont Blanc! On s'est aussi arrêté dans la gare de Galera à 4780m. On n'a pas souffert de l'altitude mais il faut dire qu'on s'est pas mal acclimatés avec les Treks dans la Cordillère Blanche. À bord du train se trouve une équipe médicale qui met à disposition de l'oxygène pour les personnes qui en ont besoin.

L'intérieur du train entièrement en bois ne manque pas de charme. On a l'impression de remonter le temps pendant ce voyage.


Niveau paysage, on en a pris plein les yeux notamment sur la 1ère partie du voyage, avant d'atteindre la 2ème gare la plus haute du monde. Le temps était magnifique et les montagnes et lagunes nous offraient une palette de couleurs incroyable. On a aussi vu des vigognes/lamas/alpagas (On ne sait pas encore bien les différencier). C'était aussi assez marrant de traverser de nombreux villages avec les signes et sourires des locaux, notamment des enfants pour qui ce train touristique représente un moyen de transport assez atypique et malheureusement inaccessible pour la plupart d'entre eux. Je pourrai vous en parler toute la journée tant cette expérience a été géniale mais place aux photos. 😉

Ferrocarril Central Andino

Hasta luego! 😉

25
juin

Après cette randonnée menant à la laguna Churup, nous prenons une journée pour récupérer et faire le plein de nourriture avant d'entamer ce trek de 4 jours combinant la laguna 69 et le trek de Santa Cruz. Nous choisissons de partir de Caraz, bien plus proche des départs de trek que Huaraz.

Après plusieurs recherches, nous choisissons de faire ce trek en totale autonomie. N'ayant jamais fait de trek de plusieurs jours en autonomie, nous achetons une bonne quantité de nourriture de peur de manquer mais tout ça ça pèse... 😅 Matthieu partira avec quasi 15kg sur le dos et moi avec 8kg. Il y a la nourriture à transporter, le réchaud, un peu de vaisselle mais aussi tout l'équipement de camping et des affaires chaudes pour les nuits "fraîches".



Notre stock de nourriture pour 4 jours

Journée 1 : La laguna 69 - départ à 3900 m d'altitude / arrivée à 4600 m (13km)


Il est 6h, le réveil sonne. Petite nuit pour moi, j'ai attrapé un sacré coup de froid pendant la randonnée de l'autre jour. En altitude, le soleil tape fort ce qui donne une impression de chaleur alors qu'en réalité l'air est froid... Je ne me suis pas méfiée. Billets déjà achetés, dur dur de faire machine arrière. On part alors direction la laguna 69 dans l'espoir que mon rhume n'empire pas. Et bien en réalité, c'est le cas inverse qui se produit... Au bout de quelques centaines de mètres de marche, je commence à me sentir vraiment fatiguée, à ressentir pas mal de courbatures ici et là. Ça commence bien ! Mais il s'agit de la laguna 69 et dur dur d'y renoncer ! On finit par planquer mon gros sac à dos dans les hautes herbes afin de soulager un peu mon corps. Je ne vous cache pas que quand on a vu la dernière montée qui nous attendait on a "légèrement" râlé mais on y est arrivé ! Grâce notamment aux encouragements des autres randonneurs et à notre force de volonté ! Et une fois arrivés là-haut, quelle récompense ! La vue est juste magnifique, la couleur de l'eau est comme celle des photos. On comprend alors pourquoi cette lagune est si célèbre 😊. Mais aussi parce que tout au long de cette randonnée, on peut "apercevoir" le Huascaran, sommet qui culmine à plus de 6700m.

On profite de la vue durant une petite heure et il est déjà temps pour nous de faire demi tour, une fois le soleil couché, les températures baissent fortement et avant ça nous devons monter la tente et dîner. Ce soir là c'est Matthieu qui se charge de tout : Laguna 69 : 1 - Carine : 0 (KO) 😁.


** Pour info : pour aller à la laguna 69 prendre un taxi de Caraz à Yungay puis un colectivo. Attention !!! Les chauffeurs de bus et de taxi ont tendance à doubler voir à tripler les prix de base. Pour notre part, on a payé 15 soles/pers alors qu'on aurait du payer à peu près le tiers ^ ^".



Laguna 69

Journée 2 : Première étape du trek de Santa Cruz - départ de Vaqueria à 3300 m / arrivée à Paria à 3900 m d'altitude (10km)


Après une bonne nuit de sommeil, je vais déjà un peu mieux. À l'inverse de Matthieu qui a passé la nuit à chasser une vache, qui rodait autour de notre tente tout en machouillant un bon bout de duvet trouvé on ne sait où, et qui commence à avoir un début de rhume. À chacun sa journée !

Quand on se réveille, on se rend compte que la tente est gelée 😅. À cette altitude, les températures sont négatives la nuit ! Il est alors temps pour nous de préparer le petit déj et de remballer toutes nos affaires. Nous avons rdv à 8h30 avec un chauffeur de colectivo direction le départ du trek de Santa Cruz.

Pour la petite anecdote, étant un peu en retard Matthieu me demandera d'aller au devant du bus pour le faire patienter un peu le temps qu'il arrive. Pas si réveillée que ça finalement, je finirai par me rendre compte au bout de 10/15min de marche que je n'ai pas pris le bon chemin et que je suis partie bien trop loin 😄. Bref... une fois dans le bus, c'est parti pour une heure et demie de montée puis de descente. Les paysages sont magnifiques, on a hâte de commencer cette randonnée !


Durant cette journée, nous croisons pas mal d'Andins souriants (personnes vivant dans les Andes) et d'enfants qui nous demandent de leur donner des galettes/cookies. Nous decouvrons plein de petites habitations perchées ici et là. Nous traversons des forêts d'eucalyptus et marchons dans les plaines. Et sur le chemin, nous avons la chance de voir des vigognes (entre le lama et l'alpaga, il s'agit d'une race un peu plus sauvage). Avec moins de dénivelé positif cette journée, malgré la fatigue, aura été plus facile que la précédente.


** Pour info : Vous pouvez demander au chauffeur de bus qui vous a emmené le matin même à la laguna 69 de vous récupérer le lendemain. Comme il s'agit de la même route ça se fait beaucoup ! Attention !!! Encore une fois, ce même chauffeur nous a fait payer 15 soles/pers également alors qu'on aurait du en payer que 5. En gros de Yungai au départ du trek de Santa cruz, le trajet ne devrait pas coûter plus de 10 soles/pers.



Vaqueria - Paria

Journée 3 : 2ème étape du trek de Santa Cruz - départ de Paria à 3900m / arrivée à Taullipampa à 4200m en passant par la Punta Union à 4750m (12km)


Même rituel matinal pour cette journée qui s'annonce physique. Réveil vers 6h30, on prend notre petit dej, on range nos affaires et c'est parti pour une nouvelle journée de marche.

Les paysages sont différents de la veille, on ne croise plus de maisons, c'est moins vert. On est en pleine montagne. On aperçoit plein de sommets enneigés, plusieurs lagunes. C'est magnifique ! Mais qu'est ce que ça grimpe.

En effet, ce jour là, nous sommes montés jusqu'à 4750m d'altitude, point le plus haut qu'on ait atteint jusqu'à présent et on n'était pas peu fiers d'être arrivés là-haut après plusieurs heures de montée et pas mal de pauses ! Après un repas assez rapide en hauteur, on commencera la descente jusqu'au campement. Le campement paraît proche de là-haut mais en réalité nous mettrons deux bonnes heures à le rejoindre enfin Matthieu un peu moins 😁. Le temps de trouver un coin où s'installer, la nuit commence déjà à tomber et avec le vent qu'il y a il commence vraiment à faire très froid. Vite vite ! On monte la tente et Matthieu se met à la popotte pendant que je tente de m'abritter du froid.



Paria - Taullipampa

Journée 4 : 3ème étape du trek de Santa Cruz - départ de Taullipampa à 4200m / arrivée à Cashapampa à 2900m d'altitude (21km)


Pour cette 3eme étape, une question se pose. La plupart des randonneurs font cette étape en une journée et demie mais en sachant que sur la première moitié il s'agit surtout de plat et sur la seconde de descente on essaye de tout faire d'un coup ? En réalité, on est fatigués et on a envie de dormir dans un bon lit et au chaud ce soir 😊.

La première moitié se fera sur un rythme assez soutenu. Nous ne prendrons pas vraiment le temps de profiter des paysages et finirons par nous rendre compte que ça peut être bien qu'on termine ce trek d'une manière plus agréable. Ainsi, après avoir mangé un bout à la moitié de l'étape, nous reprendrons la marche plus tranquillement, on profitera davantage des paysages, on s'autorisera aussi une bonne pause au bord de la rivière... On a trouvé cette deuxième partie d'étape très jolie ! On vous laisse en juger par vous - même à travers nos photos.



Taullipampa - Cashapampa

Points importants :


- Quand on veut entreprendre ce genre de trek il faut partir en forme !!! 😉

- Tout au long de ce trek, on a suivi les recommandations d'autres voyageurs et les indications de mapsme : campements ici et là, tant de km par jour, mais après réflexion on aurait sûrement du s'écouter un peu plus et faire ce trek à notre rythme pour en profiter davantage !!

- Ce trek se fait souvent en tour avec des mules qui porter les affaires des randonneurs + tentes, bouteilles de gaz, nourriture pour tout le groupe... On ne va pas vous mentir, on a croisé plusieurs dizaines de mules chargées comme pas possible et qui semblaient vraiment épuisées ! De plus, lorsque les touristes sont loin, les guides/muletiers ne se gênent pas pour leur donner des coups, des coups de fouet, leur lancer des pierres pour les faire avancer alors SVP, oui c'est dur de porter ce poids durant plusieurs jours à cette altitude mais si vous ne vous en sentez pas capable sachez qu'il existe une multitude de randonnées à la journée à faire dans cette région !!!! 😉

- Pour notre prochain trek : emporter moins de nourriture !!!! 😅


Depuis la fin de ce trek, nous avons repassé une journée à Caraz afin de nous reposer puis avons passé 2 jours sur Lima. Au moment où j'écris cet article nous partons en direction de Huancayo où nous devons prendre un train (le 2ème train le plus haut du Monde) après demain. On s'est fait un petit plaisir et ça promet d'être génial ! On vous raconte tout ça bientôt.


Hasta luego !

Besitos a todos !!!

20
juin

Après quelques jours de transit dans le Nord du Pérou, nous posons nos affaires à Huaraz, ville de 100 000 habitants au coeur de la Cordillère Blanche et connue pour être le point de départ des Treks qu'on a envie de faire. Enfin, en théorie car après 2-3 recherches, on se rend compte que en effet pour les gens qui passent par un tour organisé, les départs se font d'Huaraz mais il y a entre 3 et 5 heures de transport pour arriver au point de départ des randonnées. Pas grave, on en profite pour faire une randonnée qui n'était pas au programme.

Laguna Churup - 4450m - 7km A/R depuis Pitek (600m de D+)

Cette randonnée est parfaite pour s'acclimater à l'altitude avant d'aller passer plusieurs jours à plus de 4000m. Les paysages sont grandioses et le soleil est au rendez-vous. On fait la rencontre et la montée en compagnie de 3 amis Français (Paul, Florian et Dimitri). Il y a juste une partie un peu plus difficile où des câbles ont été installés pour faciliter le passage. On passera un bon moment là haut à admirer cette lagune et le sommet qui la domine à plus de 5500m.


** Laguna churup - prix d'accès 30S la journée, comme partout dans le parc Huascaran. À noter que les prix ont "légèrement" augmenté début 2018. Le ticket journalier est passé de 10 à 30S et le ticket 21 jours à 65S a disparu pour laisser place au ticket 2-3 jours à 60 soles ou au ticket 30 jours à 150S... **

** Bus Huaraz - Pitek : 1h-1h30 - 10S** (prix touristique, plus cher que le taxi qui a refusé de nous prendre au retour pour ne pas se brouiller avec le chauffeur de bus)

Laguna Churup

Prochaine étape: trek en autonomie de 4 jours dans la Cordillère Blanche.

Hasta luego! 😉