Carnet de voyage

locasaventuras - bolivie

Dernière étape postée il y a 1606 jours
Août 2018
3 semaines
Partager ce carnet de voyage

Nous sommes maintenant à Rio de Janeiro pour faire le plein de soleil avant de rentrer en France dans moins de 3 semaines. C'est l'occasion de faire un bilan des 3 derniers pays visités. 😉


EQUATEUR - 38 jours

Dépenses: 20.3€/jour/personne

Transports: 29 bus, 9 taxis, 3 4*4, 2 pick up, 2 vélos, 2 pirogues, 1 tuk tuk

Tops :

- le séjour en Amazonie

- les rencontres (la famille Québécoise et la famille Française) et les retrouvailles avec Francky

- la randonnée de Quilotoa

- l'excursion sur l'isla de la plata

Flop :

- On n'a pas vu de baleine. 😓😢😭


PEROU - 57 jours

Dépenses: 21.3€/jour/personne

Transports: 32 bus (1 crevaison, 1 panne avec changement de bus), 9 taxis, 2 vélos, métro, 1 train, 1 bateau

Tops :

- le volontariat à Cuzco

- le train de Tintin 😊

- le Machu Picchu

- la rencontre avec Dimitri, Paul et Baloo

- le sejour sur l'île d'Amantani, sur le lac Titicaca

Flops :

- le froid (On n'avait plus l'habitude)

- la nourriture (On attendait mieux du Pérou. Et après 10 mois de voyage, le riz blanc nature ne nous fait plus rêver🤓)


BOLIVIE - 21 jours

Dépenses: 23.2€/jour/personne

Transports: 8 bus (2 pannes dont 1 changement de bus, 1 bus bloqué en 1ère vitesse pendant 50km, 1 accident de moto, 1 mec ivre mort à faire sortir du bus de force) 😦 et tout ça avec des bus qui partent au moins avec 30min de retard, bienvenue dans le monde merveilleux des transports en Bolivie 😀 2 taxis, 1 4*4, 1 pick up, 1 camion

Tops :

- le Salar d'uyuni et le sud Lipez

- le village plein de charme de Samaipata

- la ville de Sucre

Flops :

- la Paz, ville polluée

- la nourriture

- à Santa Cruz, le style vestimentaire "petite maison dans la prairie" des mennonites (allez voir sur Internet, c'est bluffant)


Hasta luego! 😉

29
août
29
août
Publié le 29 août 2018

Après avoir profité des magnifiques paysages du Salar d'uyuni et du sud Lipez, nous partons nous réchauffer à Sucre. D'après certains, cette ville tiendrait son nom de ces charmantes maisons aussi blanches que le sucre... Mais comme sucre se dit "azucar" en espagnol, est ce vraiment cela qui a donné le nom à cette charmante petite ville ? On n'a pas été vérifier ^ ^.

Durant ces 3 jours, on aura vraiment pris le temps de vivre et de profiter du climat doux et ensoleillé de cette ville. Entre "farniente" à l'auberge, balades dans la ville et sur ses hauteurs, emplettes, bons petits plats et longues nuits, ce programme donnera le ton à notre dernier mois de voyage 😉.


** Pour info : nous avons logé à l'auberge "Family hostel", donnant sur le parc principal de la ville (le parc Bolivar) et on vous la conseille vivement. La gérante et ses enfants sont adorables ! On se sent comme chez nous ! De plus, le petit déj est vraiment copieux & en libre service. Un gros plus si comme nous vous aimez prendre votre temps le matin 😉 : 11.25€ la chambre double.


Sucre

Après ces 3 jours passés à Sucre, il est temps pour nous de rejoindre Samaipata : un village très tranquille au milieu de la nature. Comme vous le savez, nous sommes très très villages et cela commençait à nous manquer. Le dernier visité datait de l'Équateur ^ ^.

Que dire de ce village ? Qu'on s'y sent tout de suite bien 😊, il y fait bon même très bon !! Les gens sont souriants, il y a plein de choses sympas à faire dans les alentours et gustativement parlant on y trouve notre compte !! Bon on a quand même mangé des choses un peu "douteuses" mais passons 😅.

On choisit de nous y arrêter quasi 5 jours pour vraiment profiter et prendre quelques coups de soleil 😅.

Durant ces 5 jours, on visite le site El Fuerte, un site pré colombien dont on ne sait pas encore beaucoup de choses dessus mais qui est tout de même très sympa à découvrir ! Ce site se trouve à 9km de Samaipata si comme nous vous aimez marcher on vous conseille de faire l'aller retour à pied et qui sait peut être qu'au retour des gens vous proposerons de monter à l'arrière de leur pickup comme ça a été le cas pour nous 😉. Ça aussi ça faisait un moment qu'on n'y avait plus eu droit ! ^ ^

On profite d'une autre journée pour aller admirer les hauteurs de ce joli village et ses maisons perchées toutes plus belles les unes que les autres !!!

Pour notre avant dernière journée, direction las Cuevas. Il s'agit de 3 cascades perdues au milieu de la nature ! On enfile nos maillots de bain et hop c'est parti. Finalement, on ne trempera que nos jambes étant bien plus frileux que les locaux qui eux se baignent entièrement sans trop de difficultés 😅. Au retour, on a été pris en "stop" par un camion, assis sur des cagettes, ce n'était pas très stable & légèrement tape cul, on a bien rigolé !!!


** Pour infos : - nous avons logé à l'hôtel Colibri ! On vous le recommande ! C'est le moins cher du village (14€ la chambre double), le proprio est adorable, le petit déj copieux et la cour fleurie !

- Prix de l'entrée à El Fuerte : 50 bolivianos/pers

- Prix de l'entrée à Las cuevas : 15bol/pers - compter 25bol/pers pour un taxi - le site se trouve à 20km de Samaipata par contre pour le retour on vous conseille de faire comme nous, il y a plus de circulation l'après midi et vous êtes quasi sûrs de trouver une voiture ou un camion 😉 pour vous ramener jusqu'au village.


Il est temps à présent pour nous de filer en direction de Santa Cruz, là où nous prendrons notre avion le 1er direction Rio.... dernier étape avant le retour !!!

Hasta luego !

Besitos 😊

Samaipata
19
août
19
août

Depuis notre arrivée en Bolivie, nous sommes passés par Copacabana au bord du lac Titicaca, par La Paz et par Potosi. La Paz est la capitale, immense ville très polluée et sans grand intérêt à part le fait d'être la capitale la plus haute du monde. Potosi est une belle ville coloniale de 150000 habitants perchée à 4100m et connue pour sa montagne d'argent qui a fait la richesse des conquistadors Espagnols pendant des siècles et qui est responsable de millions de morts. Aujourd'hui, les filons d'argent sont épuisés mais les mineurs y travaillent encore à la recherche de métaux moins précieux comme l'étain. La mine se visite mais nous décidons de ne pas y participer ayant appris que les mineurs ne tiraient aucun bénéfice de ces visites, les agences s'en mettant comme souvent plein les poches.


Qui veut un foetus de Llama séché? Apparemment, enterré sous la maison, ça porte bonheur!

Concernant les bus, on a toujours la poisse mais on se dit que ça doit être comme ça partout en Bolivie (Bus Copacabana La Paz: en panne mais réparée assez vite, Bus la Paz Oruro: en panne, changement de bus, bus Oruro Potosi: les 50 derniers km en 2ème). Et quand le bus n'a pas de problème, c'est le chauffeur qui fait des petits arrêts assez régulièrement sans que l'on sache trop pourquoi, et on part toujours au moins 30min après l'horaire prévu. Le voyage apprend la patience mais en fin de voyage c'est parfois dur à gérer surtout que pendant 9 mois de voyage, on n'a eu aucun problème de bus. 🤔


De Potosi à Uyuni, le trajet en bus est absolument magnifique. En arrivant près d'Uyuni, on distingue en contrebas cette ville perdue au milieu de nul part et un peu plus loin, une immensité blanche que nous ne tarderons pas à découvrir.

Arrivés à Uyuni, nous partons à la recherche d'une agence pour effectuer un tour de 3 jours/2 nuits à travers le Salar d'Uyuni et le Sud Lipez. Les détails réglés, nous nous endormons avec l'impatience d'aller découvrir les paysages uniques qu'offre la Bolivie.

Départ 11h le lendemain matin en compagnie de notre guide, de 3 Espagnoles et d'1Italien.

1er arrêt: le cimetière de trains situés à 2km d'Uyuni. Il regroupe de nombreux vestiges de locomotives et wagons qui étaient utilisés pour transporter l'argent des mines de Potosi. Premier constat: Que de monde! 😮 On était prévenu mais c'est quand même impressionnant.

Cimetière de trains, Uyuni

Ensuite, nous entrons dans le salar d'Uyuni. Avec plus de 10000 km2, c'est le plus grand désert de sel au monde. On a vraiment l'impression d'être au milieu de la banquise! On s'adonne aux photos que la magie de la perspective nous permet de faire dans ce lieu incroyable.

Salar d'Uyuni

Une "île" se trouve au milieu du désert: l'île d'Incahuasi. C'est une colline de corail recouverte par des milliers de cactus, dont certains ont plus de 1000 ans. Quand il pleut et que le salar est inondé, cette colline devient vraiment une île.

Île d'Incahuasi

Avant de quitter le salar et de nous diriger vers l'hôtel de sel où nous allions passer la nuit, nous avons admiré le coucher de soleil. Un moment magique!

Coucher de soleil sur le Salar d'Uyuni

Le lendemain matin, direction la région du Sud Lipez qui réserve bien des surprises entre volcans, lagunes colorées, déserts, flamants roses...

Sud Lipez

Après une nuit glaciale, réveil 5h pour continuer notre périple dans des paysages irréels. C'est ce matin là qu'on a atteint le point le plus haut de notre voyage: 5000m. Mais ça en valait la peine. La suite se passe de commentaires.

Geysers, Sud Lipez

Après un bon petit-déjeuner, quoi de mieux qu'une baignade dans une eau à 37°? 😉

Bains thermaux, Sud Lipez

Pour finir ces 3 jours incroyables, nous sommes allés voir la laguna verde, le désert de Dali et nous avons roulé une partie de la journée pour revenir à Uyuni.


Sud Lipez

Nous avons passés 3 jours inoubliables dans des paysages que nous n'avions pas encore vu en 11 mois de voyage. 😊

** Agence: Andes Salt Expeditions, 750 Bob pour 3 jours 2 nuits (+30 pour l'île d'Incahuasi, 150 pour la réserve dans le Sud Lipez et 6 pour les bains thermaux); Nourriture excellente et conduite prudente du guide **

** Chostel B&B à Uyuni: 103 Bob la nuit, SDB commune et Pdj**


Prochain article sur Sucre.

Hasta luego! 😉