Avant le départ

Nous sommes Marion et Quentin, un couple de trentenaires. À l’été 2022, nous avons entrepris un tour d’Amérique du Sud (Brésil, Chili, Argentine et Bolivie). On vous raconte pourquoi et comment.
Juin 2022
3 semaines
1

Qui sommes-nous et quel est le projet ?

Nous sommes Marion (alias Canard) et Quentin (alias Cochon), un couple de trentenaires d’origine auvergnate et vivant à Paris depuis 8 ans. A l’été 2022, nous avons entrepris un tour d’Amérique du Sud.

Si tout se passe comme prévu, notre voyage nous emmènera d’abord trois mois au Brésil, que nous parcourrons en sac à dos. Dans les grandes lignes nous passerons par : Rio et la Costa Verde, le Minas Gerais, les chutes d’Iguaçu, une partie de l’Amazonie, les dunes de sable de Lençois Maranhense, Recife et Olinda, le parc de la Chapada Diamantina et Salvador da Bahia et sa région.

Ensuite, direction la région de Santiago et Valparaiso au Chili pour acheter un van aménagé. Le temps de trouver le van et faire les démarches administratives, nous donnerons un coup de main dans un hôtel à Valparaiso puis dans un projet de reforestation dans la vallée de Colliguay.

Une fois en possession du van, nous descendrons toute la Patagonie chilienne jusqu’à la Terre de feu, avant de remonter par les Andes côté argentin. Puis, nous repasserons par le Chili par le désert d’Atacama et l’Extrême nord avant de rejoindre la Bolivie pour la traverser par le sud. Nous rejoindrons alors le Pantanal au Brésil pour quelques jours d’excursion. Le tout sera entrecoupé par quelques pauses en Woofing (expériences en fermes agroécologiques) ou Workaway (volontariat divers) afin de ralentir le rythme, échanger avec les habitants et découvrir de nouvelles activités. Enfin, on rejoindra à nouveau la Bolivie et là on prendra le temps de réfléchir à la suite ou fin. Selon notre programme, nous en serons en effet à ce stade à 14 mois de voyage et il sera temps de rentrer… ou pas !

Coucou c'est nous ! 

Canard

Canard a 32 ans. Elle a toujours adoré étudier. Lors d’un cours à Sciences Po elle se découvre une vocation : la défense de l’eau. Depuis près de 10 ans, elle est investie dans le milieu associatif pour dénoncer les ravages planétaires causant violation des droits humains et destruction des milieux de vie. Elle a eu la chance de travailler avec des personnes toutes plus incroyables les unes que les autres et notamment beaucoup en lien avec l’Amérique latine ! En dehors du travail, Canard passe beaucoup de son temps à planifier ses futurs voyages (ou ceux des autres). Peu de place au temps pour soi, le grand voyage sera l’occasion de se recentrer. Ce sera aussi, elle l’espère, la poursuite de rencontres passionnantes et de l’apprentissage de nouvelles choses.

Cochon

Cochon a 33 ans. Comme Canard, il est diplômé de Sciences Po, lui en relations internationales. Il a travaillé pendant 7 ans dans différentes administrations à Paris. Outre voyager, il aime lire de l’Histoire et de la philosophie, dessiner, peindre et cuisiner. Hormis ça, Cochon n’est pas très dégourdi ! Un grand voyage sera l’occasion d’apprendre – on l’espère – beaucoup de choses : la mécanique, le bricolage, le travail de la terre ou de la vigne…

Pourquoi Canard et Cochon ?

Comme dit la bouteille de vin : "les cochons ont la parole"

J’aime dessiner depuis toujours, notamment des BD, des portraits et des caricatures. Depuis quelques années, je croque notre quotidien à travers des petits dessins, qui mettent en scène un canard pour Marion et un cochon pour moi. Pourquoi ces animaux ? Tout simplement parce que nous les trouvons mignons et que c’est ainsi qu’on s’appelle entre nous. Travail, loisirs, tâches ménagères… c’est un peu de tout qui passe sous mon crayon quand l’envie m’en prend. Alors quand on décide de faire un blog pour raconter nos aventures, c’est tout naturellement qu’en plus des traditionnels textes et photos, se glisseront des dessins de Canard et Cochon.

2

Nous avons toujours aimé voyager. Canard, depuis toute petite car elle vient d’une famille de voyageurs et tire de son papa sa capacité d’organisation et de planification. Cochon y a pris goût en vivant avec Canard. Nos voyages étaient d’abord en Europe, notamment durant les études. Nous avions commencé nos voyages plus lointains (Pérou, Thaïlande…) depuis peu quand tout à coup, patratra, Covid et confinements ! Nous étions d’ailleurs au Mexique en mars 2020, quand tout a commencé, et avons dû rentrer la queue (en plumes ou en tire-bouchon, si vous suivez) entre les jambes. La dernière tortilla fut un peu dure à avaler.

Partir ça trotte dans la tête... 

Nous avons été très chanceux durant cette triste période. Non seulement nous n’avons perdu personne, mais à part les confinements, notre vie n’a pas été particulièrement chamboulée. Le travail continuait, en présentiel pour Cochon ou à la maison pour Canard. Vivre à Paris nous permettait de disposer de tout ce dont nous avions besoin facilement, et la technologie nous permettait également de garder le lien avec nos proches. Cependant, comme beaucoup de monde, voyager nous a terriblement manqué durant cette période.

Parfois, Cochon se demande un peu ce qu'il fait là... 

Et puis, 8 ans dans le même quotidien, c’est un peu long. Partir loin et longtemps nous trottait dans la tête depuis un petit moment. Fin 2020, j’ai proposé à Marion : « et si on partait 6 mois en Amérique du sud ? ». Ni une ni deux, voilà le Canard enthousiasmé au plus au haut point, surtout que ce continent est sa zone de prédilection personnelle et professionnelle. Et puis en préparant notre périple, ces 6 mois de base vont vite se transformer en 8, puis en 12, pour finalement atteindre 14 mois (mais on en reparlera plus bas) !

 Canard a un travail passionnant mais chronophage...

Le travail passionnant mais toutefois très prenant de Canard l’amène régulièrement à s’interroger : en dehors du travail qui suis-je ; qu’est ce qui m’anime ? Voyager au long cours a toujours été dans un coin de la tête de Marion. Ainsi la perspective de partir plusieurs mois découvrir des endroits magnifiques et vivre l’aventure est réjouissante, et lui permettra aussi de relâcher la pression accumulée ces dernières années, prendre du temps pour soi, faire des rencontres, s’ouvrir davantage à l’inattendu, etc.

Comment on l’annonce ?

« Hey salut t’as passé un bon week-end ? Ben écoute on va partir plus d’un an dans la jungle et les Andes. Et toi quoi de neuf ? ». Evidemment, c’est un peu plus compliqué et cela implique notamment de quitter nos emplois respectifs (après 6 ans pour Quentin, 8 ans pour Marion). On vous épargne les négociations avec nos employeurs (vous êtes là pour des jolies photos, pas des formulaires administratifs) mais ce qu’il faut retenir c’est qu’on part avec une petite sécurité.

L’annonce du départ se fait progressivement : d’abord la famille, puis les amis et les collègues proches au fur et à mesure que le projet se concrétise. Les réactions sont globalement enthousiastes devant notre projet, un peu foufou il est vrai (quitter deux CDI en période de Covid pour partir dans la pampa, quand même). Mais à aucun moment nous n’avons regretté notre décision. C’était le projet qu’il nous fallait, tout simplement.

Évidemment, entre la décision et le départ, il s’écoule presque un an et demi ! Mais alors, qu’avons-nous fait pendant tout ce temps ? Voyons cela ensemble.

3

Programme et budget

14 mois en Amérique du Sud, dont trois mois en sac à dos puis le reste en van, c’est du boulot. Dès que la décision fut prise, nous avons englouti les guides de voyage, consulté les blogs et les vidéos, pris des conseils des grands voyageurs en ligne… Marion adore planifier et a pondu un programme aux petits oignons pour profiter au maximum, tout en nous laissant la possibilité de retomber sur nos pattes (ou palmes) en cas d’imprévus, que l’on sait inévitables.

 Canard est une pro des guides et des blogs, Cochon a peu plus de mal avec les cartes...

Nous avons commencé par discuter des lieux que nous voulions visiter, des activités qui nous faisaient rêver, des endroits mythiques que nous voulions voir de nos propres yeux, etc. Très vite notre choix s’est porté sur les très grands pays (Brésil, Chili, Argentine) difficiles à visiter en seulement quelques semaines. On a alors lu plus en profondeur les guides de voyages et blogs pour se faire une idée plus précise de ce qu’il y avait à voir, du temps que cela prenait pour visiter ces lieux sans se presser et des conditions météo. La Patagonie, le désert d’Atacama, le Salar d’Uyuni, l’Amazonie, le détroit de Magellan, gravir un volcan en activité, marcher sur un glacier, faire un trek dans la jungle ou encore descendre l’Amazone en bateau, nous ont fait rêver de nombreux mois lors de ces préparatifs. Et on l’avoue, c’est clairement la meilleure partie de la préparation !

Une fois cela plus clair, ce fut un véritable casse-tête que de constituer un itinéraire qui parcoure tous ces endroits au meilleur moment climatique (certains lieux sont vraiment déconseillés en période de pluie, d’autres en plein hiver…) tout en sachant que les distances sont tout bonnement gigantesques ! Heureusement le site Planificateur à contre sens permet de faire des simulations d’itinéraire : cet outil a été le meilleur ami de Marion pendant plusieurs mois ! Le puzzle a fini par se finaliser avec un enchainement qui nous faisait démarrer le périple fin juin/début juillet 2022 par le Brésil. Le compte à rebours était lancé dès septembre 2021, soit 10 mois avant le grand départ !

Précisons que pour arriver à cet itinéraire final, il a bien évidemment fallu mettre en cohérence nos envies avec notre budget. Pour réaliser ce dernier, on s’est projeté au maximum dans le voyage en se disant ce qu’on aimerait visiter et faire comme activités, le type d’hébergement que nous voulions, l’équilibre entre les restos et les repas sur le pouce, les transports et ainsi de suite. C’est ainsi que l’idée du van aménagé à partir du Chili nous est venue. Vivre en van nous permet une très grande liberté de mouvement, de se rendre dans des lieux difficiles d’accès, de tester un nouveau mode de vie plus proche de nos valeurs (minimalisme, être plus proche de la nature) et de réduire les coûts. En voiture Simone !

La géographie, et le trajet ! 

Les formalités

Ha ! Il y aurait de quoi pondre un blog en entier, mais nous allons vous épargner cela. Sachez juste que pour un tour du monde (bon d’accord c’est un tour d’Amérique du Sud plutôt), il faudra, outre le programme et le budget, penser aux assurances, aux forfaits téléphoniques, aux forfaits bancaires, aux démarches administratives pour quitter la France puis celles dans les pays visités, aux applications à télécharger, aux vaccins nécessaires et à la trousse à pharmacie… La liste est longue et honnêtement, de très bons sites de voyage se feront une joie de vous expliquer tout cela en détails.

 Ha oui quand même !

Pour ne rien oublier, on a dû rapidement mettre en place des outils : tableau Excel des tâches à réaliser accompagné de nombreux post-it !

Le déménagement

Nous ne sommes pas des grands consuméristes. Malgré cela, vider un appartement après 8 ans de vie n’est pas une mince affaire. Il a fallu dresser la liste de toutes nos possessions pour savoir ce que nous souhaitions garder, vendre, donner ou jeter. En fin de compte, ce sera surtout les livres qui prendront de la place. Nous avons en effet décidé de nous séparer de tous nos meubles et d’une grande partie de la vaisselle. La plupart des affaires seront stockées dans la grange familiale en Auvergne. Merci les parents ! Promis, on vous ramènera des empanadas et pas le variant bolivien.

 Aïheu !

Apprendre les langues

Marion a toujours été passionnée d’espagnol, et a appris le portugais brésilien pour son travail. Du coup, nos destinations étaient toutes naturelles pour elle. De son côté, Quentin a surtout étudié et travaillé en anglais, et son espagnol est un peu rouillé. Il a donc fallu s’y remettre, et surtout commencer le portugais pour pouvoir se débrouiller sur place. "Heureusement" pour lui, il a presque 2h de métro par jour (ha, hé oui, c’est Paris ma bonne dame !). Autant de temps à passer sur des applications et des vidéos pour progresser un peu chaque jour. Le grand test, ça sera sur place !

 Oï ! Tudo bem ?

Faire nos sacs

Mais alors, qu’emporter pour ce grand périple ? Sac à dos ou valise ? Parka ou polaire ? Slip ou caleçon ?

La principale difficulté : partir léger mais avec suffisamment d’affaires pour couvrir tous les climats. Nous avons opté pour un gros sac à dos chacun, accompagné d’un petit sac pour le matériel sensible (papiers, informatique). Nous nous ferons également envoyer un colis d’affaires beaucoup plus chaudes une fois arrivés au Chili.

Pour celles et ceux qui se demandent ce qu'on a emporté, voici plus de détails.

Pour Marion : 3 pantalons, 1 jupe, 1 short, 1 robe, 6 T-shirts/débardeurs, 1 chemise, 2 gilets, 1 polaire, des sous-couches thermiques, 1 maillot de bain, 1 pyjama, des sous-vêtements et chaussettes, 1 chapeau, 1 foulard, 1 k-way, 1 paire de baskets, 1 paire de chaussures de randonnée montantes, 1 paire de sandales tout-terrain, 1 paire de tongs, lunettes de vue, lunettes de soleil, 1 cahier, 1 sac en tissu.

Pour Quentin : 4 T-shirts de rando, 2 T-shirts de ville, des sous-vêtements et chaussettes, des sous-couches thermiques, 2 pantalons, 2 pantacourts, 1 maillot de bain, 1 pull, 1 chemise de rando, 1 k-way, 1 casquette, 1 paire de chaussures de rando, 1 paire de tennis, 1 paire de sandales tout terrain, lunettes de soleil, 1 cahier.

Et en commun, nous avons : un grande trousse de toilette, une trousse à pharmacie, 1 ordinateur, 1 appareil photo, 1 liseuse et 1 GoPro (merci les collègues !), 1 paire de jumelles, 1 lecteur mp3, un téléphone chacun, 1 adaptateur, 2 clés USB, des pochettes avec tous nos documents importants, 2 guides du Brésil, 1 guide de conversation en portugais, 1 couteau suisse, 1 couverture de survie, 1 petit kit de "bobologie", 1 kit de couture, 1 kit de pique-nique, 1 gourde, 2 sursacs de protection, 2 serviettes, 2 lampes frontales et bien évidemment quelques masques...

Et nous voilà fin prêts, on se retrouve au Brésil !

• • •

Suivez toutes nos aventures ici :

https://www.myatlas.com/CanardEtCochon/les-aventures-de-canard-et-cochon