Pour notre 3ème voyage, nous décidons de prendre Méli (notre chatte) avec nous. Nous sommes anxieux car nous ignorons sa réaction. Finalement, il ne lui a fallu que 3 jours pour s'y faire.
Mai 2017
15 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Jour 1 : jeudi 25 mai 2017

Après les derniers préparatifs, j'installe Méli dans le camping-car, c'est une inconditionnelle des coussins, tapis et autres banquettes... Elle est habituée à quelques heures de voitures, mais pas de 15 jours de camping-car, elle parait inquiète.nous quittons Vizille vers 15h30. Pour des raisons pratiques et financières (tunnel du Fréjus), nous choisissons de passer par Briançon et le col de Montgenèvre. Nous apprenons que le tunnel du Chambon est fermé pour cause de travaux. Nous allons devoir faire un long détour de près de 100 km, et passer par Gap, cela va nous prendre 2 heures de plus.

2

Jour 1 : jeudi 25 mai 2017

Nous arrivons vers 20h30, après une longue route, dans un très grand parking à la sortie de Suse. Il faut se remettre dans le bain, et reprendre les gestes et réflexes. La nuit est particulièrement chaude (niveau température, j'entends).

Parking de Suze 
3

Jour 2 : vendredi 26 mai 2017

Départ 9h00 arrivée 12h30. Nous trouvons une place de parking au bord d'un parc et à un complexe de bureaux. Nous sommes à moins de 30 minutes du centre à pieds. Cela dit, nous optons pour le bus, ligne 79 pour 3 arrêts (sans payer car le chauffeur n'avait pas de monnaie).

Parking de Milan 

Nous continuons à pieds jusqu’à la « Piazza Del Duomo ». La cathédrale gothique surplombe la place centrale de Milan. Plus tard, nous nous dirigeons vers un magasin où sont présentes toutes les grandes marques de la mode. Les prix sont prohibitifs.

C’est à 19h00 que nous prenons notre premier « apperitivo » dans une brasserie. Nous faisons la rencontre du « Spritz », boisson alcoolisée à base d’orange, de vin blanc mousseux et d’eau gazeuse, très en vogue en Italie, servi avec des toasts. Entre nous et le « Spritz » nait une grande histoire d’amour. Nous retournons au camping-car, vu la température extérieure, nous décidons de dormir dans le salon plutôt que dans la couchette.

4

Jour 3 : samedi 27 mai 2017

On quitte Milan vers 10h00 pour arriver à Venise vers 13h00.Nous trouvons un parking dans un quartier résidentiel, proche d’un arrêt de tram, qui en 10 minutes nous amène à Venise.

Nous passons l'après-midi et le début de soirée dans la ville. Le monde entier connait Venise, mais visiter cette ville est un moment magique, tout est beau, les ruelles, les ponts, le Palais des Doges, la Place Saint-Marc, le pont du Rialto, le grand canal...

Vue du canal depuis le pont du Rialto 

Nous retournons au camping-car vers 20 h 30.

5

Jour 4 : dimanche 28 mai 2017

Nous arrivons à Venise en fin de matinée, visite de la ville, de la basilique place « San Marco », le pont du « Rialto », … et autres endroits incontournables.

Place San Marco 

Nous nous arrêtons pour manger des pâtes au Pesto, et en début de soirée nous prenons 2 « Spritz » chacun, moitié prix durant le happy-hour d'un café à la terrasse bondée.

Retour vers 20 h 30. Nuit agréable malgré quelques moustiques assez bien maitrisés.

Quelques curiosités 
6

Jour 5 : lundi 29 mai 2017

Après une ultime virée à Venise, nous quittons le parking vers 15 h 30 pour Ferrare. On profite de la gratuité des douches des aires d’autoroutes, pour nous relaxer.Nous arrivons à Ferrare vers 20 h 00. L’appli Park4night nous emmène à un parking assez vaste. Rassurés par la présence de camping-cars nous décidons de rester là pour la nuit. Ce n’est qu’après avoir vu la population qu’abritaient les camping-cars que nous envisageons de partir sur-le-champ. La présence régulière de voitures de police dans le parking nous convainc. Nous nous dirigeons vers une petite aire sous un pont proche de la ville de Ro, à 30 minutes de Ferrare.L’aire se trouve en bordure de la nature, en contrebas d'un pont. Avec les coordonnées GPS, nous nous embrouillons un peu, pour lui nous sommes arrivés alors que nous sommes en plein milieu d'un pont, l'endroit est calme et sympathique, nous passons une nuit tranquille, bien loin des roms en camping-cars peu recommandables.

Aire de Ro 
7

Jour 6 : mardi 30 mai 2017

Le matin nous visitons ce petit village hors du temps. Nous buvons un café à la terrasse d’un bar, tous les habitants disent bonjour en passant, ce village revêt une ambiance étrange, sur la terrasse nous voyons un homme, puis un autre : le même ! Nous imaginons des scénarios glauques avec dans un village rempli de jumeaux…

Ro et ses curiosités décalées 

Après le ravitaillement en eau, départ pour Bologne. Nous nous stationnons sur le parking du cimetière qui est ombragé, il est interdit aux camping-cars, mais en basse saison c’est toléré !

Bologne est considérée comme le siège de la plus ancienne université du monde occidental puisqu'elle a été fondée en 1083. Plus de 900 ans après sa fondation, l'université est encore aujourd'hui le cœur de la ville puisque ses 100 000 étudiants constituent un quart de sa population.

Sa particularité est caractérisée par ces « portiques », sous tous les bâtiments, qui permettent de marcher à l’ombre. C’est la ville qui en contient le plus au monde.

Bologne, rue principale 

Nous visitons l’université. Nous pénétrons dans le théâtre de l’anatomie, il s’agit en fait d’un amphithéâtre au centre duquel se trouve une table destinée aux opérations chirurgicales opérées par un professeur devant les élèves, nous visitons la bibliothèques riches d’ouvrages couvrant toutes les sciences : médecine, génie civil, mécanique, stratégies militaires, politiques… beaucoup d’ouvrages sont en français.

Bibliothèque universitaire 

Nous continuons vers la basilique San Petronio, grandes voûtes, l’intérieur est assez épuré. Pause au bar de la place, mal reçu, prix exorbitants, bière chaude… Bref, j’ai mis un avis très négatif sur Tripadvisor.

Place San Petronio 

Nous finissons notre périple sous un soleil de plomb. Retour au camping-car. Le bilan de la journée n’est pas excellent.

Parking Bologne

Est-ce l'accueil ou la chaleur, mais nous ne sortons pas très enthousiastes de la ville.

8

Jour 7 : mercredi 31 mai 2017

Nous quittons Bologne, sans regret, pour Florence. Nous prenons une douche sur une aire d’autoroute, puis nous arrivons dans la soirée, nous trouvons une place proche d’un parc, contrairement à notre habitude, nous restons au camping-car pour se promener dans les parages.

9

Jour 8 : jeudi 1er juin 2017

Florence est riche de nombreux chefs-d'œuvre de l'art et de l'architecture de la Renaissance.

Nous visitons la Piazza San Antonio, le fameux dôme, la cathédrale, le Ponte Vecchio, ainsi que le musée Léonard de Vinci. Ce musée met en œuvre tous les systèmes imaginés par Vinci, dans le domaine de la mécanique, la navigation, militaire… Prototypes !

Ponte Vecchio, Piazza del Duomo, le prototype d'un scaphandre du musée Léonard de Vinci 

Retour début de soirée, ballade dans le parc, nous bloquons un moment sur un bal du 3ème âge, nous réalisons une fois de plus que les " anciens ", ont plus le sens de la fête que les jeunes.Début de soirée sous un réverbère, nuée de moustiques, j’ai déplacé le camping-car vers un endroit moins éclairé.

Parking proche de Florence 
10

Jour 9 : vendredi 02 juin 2017

Départ pour Sienne, arrivée tout début d’après-midi, parking tranquille avec plusieurs camping-cars.

Panorama de Sienne 

Sienne est située au centre de l'Italie, elle se caractérise par ses bâtiments médiévaux en briques. Sur la Piazza del Campo, la place centrale en forme de coquillage, se dressent le Palazzo Pubblico.

Palazzo Pubblico 

Nous prenons le bus pour la ville et discutons en français avec un jeune allemand en vacances à Sienne.

Il Campo 

Visite du vieux centre, et notamment « Il Campo », cette place en forme de coquillage, visite de la cathédrale très belle avec ses voûtes. On trouve des gravures au sol marbré représentant des chevaliers, nous entrons dans une autre pièce avec des colonnes en trompe l’œil et des anciens ouvrages religieux et de prières.

Cathédrale de Sienne 

Nous avons été agréablement surpris par les rues piétonnes, Sienne ainsi que Pise, se présente comme la ville concurrente de Florence, personnellement outre les monuments, j’ai préféré Sienne à Florence.

Rues piétonnes 

Retour début de soirée, « spritz » quotidien, repas et nuit.

11

Jour 10 : samedi 03 juin 2017

Départ pour Pise, arrivée 13h00, dans un parking (gratuit) tout proche de la fameuse tour. Après le déjeuner, nous nous rendons sur la place des Miracles, 3 monuments s’offrent à nous : la cathédrale, le baptistère et la tour.

La cathédrale, le baptistère et la tour 

Pour la visite, nous nous insérons dans un groupe français et profitons des explications d’une guide pisane parlant très bien le français. Elle nous apprend que la construction de la tour, débutée en 1173, a été suspendue dès le 3ème étage, à cause d’un affaissement dû aux terres marécageuses sur lesquelles l’édifice a été construit. Un siècle plus tard, un nouvel architecte repris les travaux et acheva les 3 étages suivants, en tentant de redresser la tour sur les étages, aussi en observant bien on constate que la tour est penchée sur les 3 premiers étages et redressée sur les autres étages, un 3ème architecte a terminé la construction avec les clochers pour les 7 notes de musiques. Le rôle de cette tour était d’indiquer l’heure de la messe.

Tour de Pise 

Depuis, la tour a été renforcée à plusieurs reprises, elle fut fermée durant une dizaine d’années au début des années 2000, pour tenter de la redresser, des forages ont été faits sous une partie de la tour afin de la faire basculer du côté opposé à son inclinaison, pour gagner 50 cm sur 4,5 mètres (distance entre le haut de la tour et la projection sur le sol).

Nous poursuivons la visite dans la ville, très jolie du reste, traversée par le fleuve Arno. La place des chevaliers avec son école normale sup. Pise est une ville universitaire comptant près de 45000 étudiants.

Fleuve Arno, bâtiment de l'université de Pise 

Nous rentrons au camping-car et nouveau départ direction La Spezia.

12

Jour 10 : samedi 03 juin 2017

Nous arrivons à La Spezia (ville portuaire) en début de soirée. Nous sommes dans une aire tenue par la croix rouge italienne. Ce samedi, un repas est organisé par la croix rouge. Après le « spritz », nous décidons de profiter d’un bon repas : Stinco (jarret de porc au four) frites et bouteilles de vin rouge, un vrai délice ! Heureusement, le camping-car est à quelques mètres de là, le rouge tape un peu… Très bonne soirée.

Aire de La Spezia, Stinco 
13

Jour 11 : dimanche 04 juin 2017

Les Cinque Terre se composent d'une rangée de villages pluricentenaires situés sur le littoral accidenté de la Riviera italienne. Dans chacun des 5 villages, les maisons colorées et les vignobles s'accrochent à des terrasses escarpées.

Aperçu des Cinque Terre

Nous partons le matin pour les Cinque Terre, nous rejoignons la gare par un bus dont l’arrêt est proche de l’aire de camping-car. Le train part de La Spezia, passe par chacun des 5 villages et se termine à Levanto. Nous décidons de descendre à Monterosso et revenir vers La Spezia. Nous faisons Monterosso / Manarola en train, puis Manarola / Corniglia à pieds en passant par le sentier. Bonne marche de près de 1h30 sous le soleil de plomb. Ensuite, Corniglia / Vernazza en train, et enfin Vernazza / Riomaggiore par le sentier. Une marche particulièrement difficile, qui monte énormément limite escalade, durant 1 heure. Les villages étaient effectivement jolis, moins que sur les photos qui amplifient les couleurs, mais sympas.

Vue depuis les sentiers 

Retour à La Spezia le soir.

14

Jour 12 : lundi 05 juin 2017

Nous avions prévu d’aller à Genova, et au dernier moment, nous nous décidons pour Varraze, à une dizaine de kilomètres de Savona. Une petite ville en bord de mer. Nous voulons nous poser un peu après ce périple au rythme assez soutenu. Nous séjournerons 2 nuits, sur un stade transformé en parking à 100 mètres de la plage.

Varrazze est connue pour ses fougasses, nous manquons pas d'en déguster, sur les conseils avisés de Tripadvisor ! L’après-midi nous trouvons un bout de plage de sable fin gratuite, ce qui est assez rare sur la côte. Petite balade dans la ville et retour au camping-car.

Plage de Varraze 
15

Jour 13 : mardi 06 juin 2017

Ce matin nous sortons du pétrin un couple d’italiens retraités, ils ne peuvent plus rentrer dans leur camping-car, la clé étant restée à l’intérieur. La fenêtre de la salle de bain n’est pas fermée totalement, et Fifi peut déverrouiller le système de fermeture, avec doigté. Tellement heureux, ils veulent nous payer, nous refusons évidemment, l'entraide entre camping-caristes (et de façon plus générale), ne doit pas être intéressée, cela dit, je ne suis pas certain que la " communauté camping-cariste existe vraiment ". Nous les rencontrons à nouveau en ville, ils nous offrent un capuccino.

Balade en ville, glaces pour Fifi, puis fougasses. Le soir promenade sur le port de plaisance, beaucoup de yachts .

Repas et nuit.

16

Jour 14 : mercredi 07 juin 2017

Plage le matin, mer agitée et grosses vagues Fifi se baigne, il joue comme un enfant.

Nous partons pour Suse en début d’après-midi. Le soir, repas au restaurant, Fifi opte pour des gnocchis au pesto pistache et moi pour des pâtes au saumon. Ce dîner clos le voyage.

17

Jour 15 : jeudi 08 juin 2017

Shopping le matin et retour à Vizille. Contrairement à l’aller, je décide de ne pas passer par Gap, qui rallonge de 2 heures le temps de parcours, mais emprunter la route secondaire qui évite le tunnel du Chambon. La décision est risquée, car c'est une petite route interdite aux camping-cars… Les 5 km de à parcourir sont interminables les croisements difficiles, chaque mètre passé est un mètre de moins à faire, bref, la pire route depuis que nous avons le Camping-car,

Nous déjeunons en haut du barrage du Chambon, au pied de la route de « l’enfer ». Puis retour à Vizille en fin d’après-midi.

Parcours Italie du nord 

Bilan :

Nous avons parcouru 2100 km, consommation entre 8 l/100. Pour notre 3ème voyage, nous nous adaptons de mieux en mieux, les réflexes sont présents, 12 nuits sur 14 passées sur des parkings, seulement 2 nuits à La Spezia en aire de camping-car (6€/nuit).

Aucun problème sur le camping-car lui-même.

Prochain voyage : la Bavière.