Notre 4ème voyage nous emmène en Allemagne du sud, précisément en Bavière, certainement une des plus belles régions. Sans oublier Munich et Octoberfest (la fête de la bière), et Dachau.
Septembre 2017
3 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Jour 1 : vendredi 08 septembre 2017

Les préparatifs finis, je prends Méli (notre petite chatte) et je vais récupérer Fifi à son boulot à Grenoble. Nous partons pour traverser la Suisse.

2

Jour 1 : vendredi 08 septembre 2017

Nous quittons Grenoble vers 14 h 30, nous avons décidé de ne pas prendre l’autoroute jusqu’à Genève. Le trajet est très long, le GPS nous mène sur des petites routes, et prévoit 4 h 30 pour 180 km. Début de soirée nous arrivons sur le parking de Pully-plage, en Suisse, très proche de Lausanne. Ce parking est situé à quelques mètres du lac Léman, la vue sur le lac est magnifique, les toilettes sont gratuites et très propres. Sur le chemin un bruit inquiétant se produit lorsque je freine, par prudence je décide de faire vérifier les freins dès demain, mais cela risque d’être difficile, nous serons le week-end.

Après le repas au camping-car, nous entamons une promenade nocturne sur le port, le vent et le froid l’écourte rapidement. Nuit sur le parking.

Pully, port 
3

Jour 2 : samedi 09 septembre 2017

Après le petit déjeuner, nous cherchons un garage, comme je le craignais aucun n’est ouvert. Nous nous dirigeons vers un concessionnaire Audi, la dame de l’accueil nous aide à trouver un garage ouvert, en vain. Il pleut très fort, nous reprenons la route vers le lac de Constance, en tentant d’utiliser le moins possible la pédale de frein. Bouchons à répétition sur l’autoroute allemande agrémentés par de fortes pluies.

Nous arrivons enfin à Constance, un centre auto est ouvert, j’explique tant bien que mal, en anglais, que j’ai un doute sur l’état des plaquettes de frein, on me dit de repasser lundi, si effectivement il y a un problème de plaquettes, rien ne pourra être fait avant mardi.

Parking, Singen
Parking, Singen

On quitte Constance pour Singen, une ville voisine où l’on peut stationner dans un parking gratuit, proche d’une station de trains.

Je réalise que cette histoire de frein va nous chambouler le programme, pour occuper la journée de demain, Fifi propose d’aller au parc d’Affenberg à Salem, voir la montagne des singes.

Repas et nuit au camping-car.

4

Jour 3 : dimanche 10 septembre 2017

Le matin, nous prenons le train pour Salem, à la gare une navette gratuite nous conduit au parc. Nous pique-niquons dans le parc, et allons à la montagne des singes (entrée 9 € / pers.).

Gare de Singen, arrivée de la navette

200 singes vivent en liberté, on nous donne une grosse poignée de pop-corn, qui nous permet de s’approcher des singes qui viendront prendre quelques pop-corn dans la main. Il est conseillé de ne pas tenter de les toucher, en bon français je touche la main d’un singe lorsqu’il prend les pop-corn que je lui tends, il m’a vite remis à l’heure en me soufflant comme un chat !

C'est un spectacle singulier, que nous n'avions pas prévu, nous avons été conquis par ce parc magnifique.

Après cette visite, nous rentrons au camping-car pour une 2ème nuit à Singen, demain nous serons fixé sur l'état des freins.

5

Jour 4 : lundi 11 septembre 2017

Départ matinal pour le centre auto à Constance, on nous dit que vu les dimensions du camping-car il ne sera pas possible de changer les plaquettes, on nous envoie vers un garage poids-lourds Mercédès juste à côté. La galère continue. Au garage Mercédès, j'explique à nouveau le problème, de suite nous sommes pris en charge pour un jeune mécanicien, il vérifie les plaquettes, tout va bien, il essaye le véhicule et ne décèle aucun problème, pour faciliter notre conversation, il téléphone à un collègue qui parle français, celui-ci me dit que très probablement il s’agit des freins qui ont grippé, cela peut se produire lorsque le véhicule reste stationné longtemps, depuis samedi je n’ai plus entendu ce bruit, il explique qu’ils ont dû se dégripper, et que je peux reprendre la route sans crainte. Ouf ! Me voilà rassuré, nous n’avons pas vraiment perdu de temps sur le programme, et cela nous a permis de voir le parc qui n'était pas prévu au programme.

Il faut préciser que nous devons être impérativement à Munich le vendredi suivant pour rejoindre mes parents et leurs amis, pour l'Octoberfest (la fête de la bière). Les étapes sont encore nombreuses jusqu’au rendez-vous.

Départ puis arrivée à Schwangau en fin d’après-midi. Ce village est le point de départ pour la visite du château de Neuschwanstein, appartenant à l’excentrique Louis II de Bavière.

Renfoncement dans le sous-bois

Aux abords du château, tous les parkings sont payants et très chers (25 €/24h), impensable pour nous de payer aussi cher pour un parking en pente et boueux à cause des fortes pluies, et sans aucun service, nous trouvons dans Park4night un tout petit endroit pour 2 emplacements au détour d’une route, dans un renfoncement en sous-bois. Nous y stationnons, et en plus c’est gratuit !

Avant le repas, nous allons dans le petit village proche, Hohenschwangau (25 min de marche).

Sentier menant jusqu'au village 

Nous repairons les lieux pour l’achat des tickets pour la visite du château, qui se trouve en haut de colline accessible uniquement à pieds. Nous nous engageons vers la montée, et croisons un nombre indéfini d’asiatiques qui redescendent au village, avec une démarche qui s'adapte étrangement à la pente.

De retour au camping-car, nous constatons que nous ne sommes plus seuls, une voiture est garée juste à côté, un jeune allemand y fait cuire son repas. Nous lui proposons une bière et entamons une petite discussion, le jeune allemand va dormir dans sa voiture… sous la pluie, qui ne nous quitte que lorsque nous visitons et redouble lorsque nous sommes au camping-car. Cela va durer la moitié du voyage, une bonne dizaine de jours.

6

Jour 5 : mardi 12 septembre 2017

Visite du château vers 11 h 00. Un audioguide complète la visite. Ce château fait partie des 3 châteaux de Louis II (châteaux de Herrenchiemsee et de Linderhof). Comme l'on peut s’en douter, ce château est à la hauteur de l’excentricité du personnage, très bien meublé et richement décoré, on retrouve sa passion pour le compositeur Richard Wagner dans la décoration.

château de Neuschwanstein 

Retour au camping-car vers 13 h 00, repas et départ pour vers le lac de Chiemsee appelé aussi « mer de Bavière ». Nous stationnons dans une aire de camping-car (6 €) à Bernau am Chiemsee, sous une forte pluie, qui ne nous empêche pas d’explorer des environs. WC payant, douche tiède et peu pratique.

Repas et nuit au camping-car.

Nous avons parcouru 1000 km depuis le départ.

7

Jour 6 : mercredi 13 septembre 2017

Matin avec un léger soleil mais nuageux. A 10 h 30, nous prenons le bateau à l’embarcadère tout proche de l’aire, pour l’ile de Herreninsel (l’ile aux hommes).




Nous visitons les abords du 3ème château de Louis II, réplique du château de Versailles. Grand parc aux fontaines gigantesques.

Château d'Herreninsel 

Nous reprenons le bateau pour l’ile de Fraueninsel (l’ile aux femmes). Cette île est plus petite que la précédente, mais elle est habitée.





Nous en faisons vite le tour, et pique-niquons sur un banc face au lac, des canards s’invitent de façon très envahissante à notre repas. Retour début d’après-midi au camping- car.

Ile de Fraueninsel 

Après la douche, départ pour Freilassing proche de Salzbourg, sous la pluie, nous trouvons un emplacement gratuit proche d’une ligne de bus, qui nous amènera à Salzbourg en Autriche.

Parking Freilassing

Repas et nuit au camping-car.

8

Jour 7 : jeudi 14 septembre 2017

Ce matin, visite de Salzbourg, la ville, le marché, la cathédrale… sous un ciel très bleu, trop bleu…

Salzbourg, cathédrale 
Cathédrale, intérieure 

Nous visitons le château fort dont l’accès se fait par un funiculaire. Belle forteresse, nous prenons un audioguide. Une vue panoramique sur la ville et ses environs, et beaucoup de verdure s'offrent à nous.

Vue depuis la forteresse 

Nous déjeunons dans un petit parc de la ville, le beau temps se transforme en un ciel gris et un vent très fort se lève avant de laisser place à la pluie. Heureusement, notre visite est terminée.

Retour au camping-car début d’après-midi, départ pour Munich vers 15 h 30.

9

Jour 7 : jeudi 14 septembre 2017

Arrivée à Munich vers 18 h 00, après pas mal de bouchons sur l’autoroute. Nous passons la nuit le long d’une rivière, où demain une compétition de canoës est organisée. Les organisateurs nous ont autorisés à rester pour la nuit.

10

Jour 8 : vendredi 15 septembre 2017

Cabine de métro

Le matin nous rejoignons mes parents et leurs amis arrivés la veille, et stationnés dans une aire (15 €/24h) sur le parking du stade de foot Allianz-Arena de Munich. Sur le chemin nous traversons « les Champs-Elysées » de Munich.

Je suis rentré dans l’aire, nous avons mangé tous ensemble, et l’après-midi visite de Munich. A 2 km de là, se trouve un Ubhan (métro), nous ressortons avec notre camping-car avec tout le monde à bord, pour la station de métro, nous trouvons facilement une place tout proche.

Nous arrivons à Marienplatz, cathédrale magnifique, visite des environs de Odeonplatz…

Odeonplatz, statues de lions

A 17 h 00, nous voici devant la cathédrale de Marienplatz pour assister au spectacle du carillon, personnages en mouvement en haut de la cathédrale, cela durant une bonne dizaine de minutes.

Marienplatz, carillon 

Ensuite, nous allons au marché et faisons une halte dans un beargarten pour boire une Weissbear. J'adore l'ambiance qui se dégage de ces lieux, convivialité, et bière. Personnellement, j'ai un gros faible pour la Weissbear non filtrée.

beargarten 

Nous retournons à l’aire vers 19 h 15, impossible de rentrer dans l’aire de camping-car, après 19 h 00, nous laissons mes parents et les amis à l’entrée, et retournons là où nous stationnions pour prendre le métro. Un garde sur le chantier longeant le parking nous a autorisés à rester pour le week-end, et nous devons partir lundi matin. Repas et nuit au camping-car.

11

Jour 9 : samedi 16 septembre 2017

Mes parents et les amis nous rejoignent, le matin, en effet les veilles de matches l’aire doit être évacuée, ils trouvent une place tout proche de la nôtre, toujours avec l’accord du gardien.

Nous prenons le métro pour l’ouverture de l’Octoberfest. Le temps est frais et pluvieux. Nous assistons au défilé, fanfares et chariots bien décorés dont certains porteurs de fûts représentant les différentes brasseries, 12 au total, les chevaux sont exceptionnellement bien parés. La représentation dure environ ¾ d’heure.

Octoberfest, défilé 

Nous allons alors vers l’ouverture de la fête foraine, où l’on peut retrouver les chapiteaux correspondant aux brasseries. La fête est particulièrement bien surveillée, nous ne pouvons rentrer avec un sac à dos, même petit. Des coups de canon annoncent l’ouverture officielle d’Octoberfest. Nous pénétrons dans certains chapiteaux qui acceptent quelques photos. Il faut préciser que pour prendre une bière ou un repas dans ces chapiteaux, on doit réserver des mois à l’avance pour un coût assez important.

Chapiteaux 

A l’intérieur, il y a un monde fou, des tables à perte de vue, plus d’un millier de personnes fait la fête, une chope d’un litre en main, cela va durer toute la journée et une partie de la soirée. L’ivresse est présente mais tranquille.

12

Jour 10 : dimanche 17 septembre 2017

Le matin, retour à Marienplatz pour un nouveau défilé, beaucoup plus grand beaucoup plus long, près de 2 h 30, représentant toutes les régions d’Allemagne, très beaux costumes, les chevaux très bien décorés, en dépit du froid qui nous pénètre à force de rester immobiles, on en prend plein les yeux.

Nous déjeunons à Marienplatz, puis visitons la ville. Le temps se lève, nous allons au parc olympique, et montons sur la tour, à 184 mètres de hauteur, soit un bâtiment de 70 étages avalés en quelques secondes seulement (7 m/s).

Vue de Munich depuis la Tour 

On découvre une vue panoramique sur toute la ville, spectacle éblouissant.

Vue panoramique

Nous quittons mes parents et continuons tous les deux vers l’English Garten, joli parc en bordure de l’université, nous achevons la visite devant une bière dans un Bear Garten à l’entrée du parc.

English Garten 

Repas tous ensemble dans le camping-car de Gilbert et Olga le soir, et nuit au camping-car.

13

Jour 11 : lundi 18 septembre 2017

Comment peut-on aller à Munich sans un détour vers l'histoire à Dachau. Cet ancien camp de concentration a inspiré tous les autres.

Camp de Dachau 
Inscription 

Le musée est exceptionnel, on a accès à une information très complète, nous avons vu un documentaire tourné par les nazis puis les américains, des images parfois insoutenables, entassement de corps gazés, des êtres tellement maigres et fatigués qu’ils ne paraissent plus humains, des morts aux visages marqués par la souffrance, qui ont troublé Fifi (pour ma part, j’étais déjà venu à Dachau 7 ans auparavant, mais le ressenti est tout aussi puissant). Ce documentaire illustre bien ce que nous voyons au sortir du musée : baraquement reconstitué, chambre à gaz, fours crématoires, bref, on ne peut imaginer que tout ceci émane d’un cerveau humain.

Fours crématoirs 

La visite dure près de 3 heures, nous déjeunons à la cafétéria en retrait du camp.

14

Jour 11 : lundi 18 septembre 2017

Aire de Neubourg

Vers 14 h 00, nous partons pour Neubourg sur le Danube. Fin d’après-midi, nous arrivons sur une aire de camping-cars gratuite, WC accessible jusqu’à 19 heures.

Neubourg est une ville jumelée avec Sète, mes parents connaissent bien les lieux pour y être venus quelques fois.



Neubourg sur le Danube (à proximité de l'aire) 

Le soir, nous choisissons un restaurant, et nous attablons tous les 6. Fifi prend une soupe aux lanières de crêpes et moi aux lanières de foie, puis du jarret de porc avec une purée exquise. Pour la 4ème fois, mes parents nous offrent le restaurant.

15

Jour 12 : mardi 19 septembre 2017

Le matin visite du château enceinte et environs, l’église baroque, la place de l’hôtel de ville et magasins.

Neubourg est une très jolie ville, c’est là que nos chemins se séparent, mes parents et Gilbert et Olga, partent de leur côté.

Parking, Nuremberg

Nous partons pour Nuremberg vers 15 h 00, et arrivons fin d’après-midi, dans un parking gratuit. Nous faisons le repérage des lieux, et trouvons un bus qui nous amènera en ville demain matin.

Repas et nuit au camping-car.

16

Jour 13 : mercredi 20 septembre 2017

Le matin nous visitons le centre de documentation sur l’ancien site du palais des congrès du parti nazi. A l’aide d’un audioguide, nous traversons les salles où l’on chemine de façon chronologique. Il se passait beaucoup de choses sur ce site inachevé, on apprend qu’Hitler a voulu construire quelque chose de grandiose, notamment un gigantesque amphithéâtre dont le centre serait dirigé vers Hitler dans ses prises de parole. Beaucoup de manifestations se sont produites en ces lieux, des meetings, des rassemblements de la jeunesse hitlérienne… cela durait plusieurs jours et réunissait des milliers de personnes avec une logistique particulièrement conséquente. Au terme de cette visite de 3 h 30, nous passons devant une vitrine contenant un bout de chemin de fer, entre chaque traverse des centaines de petites cartes sur lesquelles étaient inscrits les noms prénoms et autres informations des victimes du nazisme. La légende de cette vitrine dit qu’il faudrait 4 km de chemin de fer pour exposer tous les cartes des victimes.

Nuremberg, Centre de documentation 

Moment intense en émotion et révolte.

Nous pique-niquons sur un banc devant un lac tout proche du centre. Après le repas, petit tour dans la vieille ville, cathédrale, château impérial…

Nuremberg 

Départ pour Bamberg fin d’après-midi, arrivée début de soirée sur une aire à 6 € (quel que soit le nombre de jours), WC au centre nautique à côté ouvert de 6 h 30 à 22 h 00. Nous rencontrons un vieil allemand camping-cariste qui nous explique comment accéder à la ville, et quel bus prendre, informations précieuses.

Repas et nuit.

17

Jour 14 : jeudi 21 septembre 2017

Matin visite de la vieille ville, église baroque, cathédrale Domplatz et visite du musée de la bière.

Bamberg 

Ce musée explique les procédés de la fabrication de la bière de l’antiquité à aujourd’hui, avec d’anciens matériels et autres ustensiles, seul bémol : tout est en allemand, rien en anglais.

Musée de la bière 

Retour vers 15 h 00 en bus. Les arrêts généralement annoncés par une voix de femme ou d’homme, sont ici annoncés par une voix d’enfant. Nous avons trouvé cela sympa et original.

Parking, Wurtzbourg

Nous partons pour Wurtzbourg en fin d’après-midi, arrivée début de soirée, dans un parking gratuit proche de la ville.

18

Jour 15 : vendredi 22 septembre 2017

Le matin, visite de Wurtzbourg, très jolie ville, parmi les plus belles visitées jusqu’à présent. Place du Dom, églises.

Wurtzbourg 
Place du Dom 

La cathédrale est magnifique et se pare de peintures sur toiles singulières sur les murs.

Intérieur de la cathédrale 
Peintures sur les murs 
Chapelle  en sous-sol

Promenade sur le quai du fleuve le Main, très fleuri, presque idyllique.

Nous traversons un pont réservé aux piétons, et assistons au passage d’une grande péniche par l’écluse.

Début d’après-midi, nous empruntons la route romantique direction Rothenberg. C’est une route qui traverse des villages, très agréable à emprunter en camping-car, cela change de l’autoroute. Nous arrivons en début de soirée sur une aire de camping-car à10 € / 24 h. WC propres.

19

Jour 16 : samedi 23 septembre 2017

Rothenberg est une très jolie ville. Visite de la ville, le matin. Rue principale avec beaucoup de petits commerces, de décoration et de boulangeries.

Rothenberg 

Nous goûtons à la spécialité de la ville (Schneeballen), une boule à base de pâte à bugnes, plusieurs parfums sont proposés. Cette pâtisserie est bonne mais un peu étouffe-chrétien !

Les enseignes des commerces sont très raffinées, nous aimons le style bavarois, alsaciens des maisons.

Nous trouvons également beaucoup de produits liés à Noël, certains magasins sont spécialisés dans tout ce qui touche Noël, ils sont particulièrement bien décorés et en mettent plein les yeux aux amateurs de cette période.

Magasins de Noël 

Après ça, bizarrement, un musée est assez célèbre, celui de la torture. Nous visitons ce musée, assez bien fait, beaucoup de documentations concernant la torture. Malgré tout, ce musée ne vaut pas le musée de la torture de Prague.

Musée de la torture 
Parking Dinkelsbuhl

De retour au camping-car, nous reprenons la route romantique pour Dinkelsbühl. Un joli petit village avec une grande église gothique.

Dinkelsbühl 
20

Jour 16 : samedi 23 septembre 2017

marche sur les remparts

Le soir nous arrivons à Nordlingen, dans une aire à 3 €, WC fermé le soir, McDo à proximité. Petit tour, nous marchons autour de la ville sur les remparts circulaires qui l’entourent. Assez atypique.

Nous avons parcouru 2000 km.

21

Jour 17 : dimanche 24 septembre 2017

Le matin, nous visitons un peu plus en profondeur cette belle ville, cathédrale, marché. Nous sommes attirés par un stand, un confiseur qui fait des bonbons en direct. Nous restons un moment à observer les étapes de l’élaboration de bonbons du début à la fin. Au terme de cette démonstration, nous demandons à la vendeuse de nous vendre les bonbons qui viennent d’être fait devant nous, et non des paquets tout fait. Nous obtenons cette faveur.

Fin d’après-midi nous arrivons à Augsbourg, sur un parking gratuit à 30 minutes à pieds du centre.

Parking, Augsbourg

Nous faisons un tour de la ville, le retour est un peu plus compliqué, nous nous perdons sur le chemin, heureusement que Google Maps et là pour nous aider à retrouver le camping-car.

Repas et nuit.

22

Jour 18 : lundi 25 septembre 2017

Nous retournons en ville le matin. J’ai 50 ans aujourd’hui, tant pis, il faut bien en passer par là !

Augsbourg 


Nous quittons la route romantique pour 6 heures de route. Plus de peur que de mal, bouchon et travaux sur l’autoroute, j’ai accroché un camion avec le rétroviseur. Le capot a été éjecté, j’ai pu m’arrêter derrière un autre camion et pour retrouver le capot du rétroviseur, le routier que j’ai accroché l'a récupéré sur la route, et me l’a donné. Nous nous sommes arrêtés dans une aire d’autoroute pour le remettre en place. Nous traversons la forêt noire, pour arriver à Triberg.

Village sur la route de la forêt noire 

Les emplacements réservés aux camping-cars sont occupés par des voitures, nous devons trouver un autre endroit, et un peu plus haut nous voyons un Netto, la caissière nous a exceptionnellement autorisé à rester pour la nuit.

Parking, Triberg

Fifi m’offre une jolie carte d’anniversaire accompagnée d’un joli polo Ralph Lauren. Je suis assez ému par les mots que contient la carte, et par cette attention toute particulière, mon amour pour lui est sans limite.

Repas et nuit.

23

Jour 19 : mardi 26 septembre 2017

La particularité de cette ville est la cascade et les magasins de « coucous » et d’horloges en tout genre. Il faut payer pour voir la cascade, nous faisons demi-tour ! Certaines horloges sont faites artisanalement, d’autres à Taïwan…

Triberg, hôtel de ville : salle de conférence

La ville est très quelconque, et ne vaut pas le détour, heureusement que ce n’est qu’une étape pour nous.

Nous continuons vers Fribourg. Nous arrivons sur une aire de camping-cars à 9 €, sans WC.

Début de soirée, nous nous rendons à pieds au centre. C’est une ville universitaire très jeune et très animée, nous la trouvons très agréable, et nous envisageons de reprendre nos études à l’université pour y séjourner…

Fribourg-en-Brisgau, Université
Fribourg, Martinstor (Porte de Martin)

A l’aide de Tripadvisor, nous trouvons une brasserie très vintage, bien décorée pour un dernier repas en Allemagne, demain nous serons en Suisse. Nous prenons une bière et un plat plutôt copieux de spaghettis de cervelas, salade et pommes de terre sautées. Bon repas.

Restaurant 

Nous avons apprécié cette ville.

Retour au camping-car et nuit.

24

Jour 20 : mercredi 27 septembre 2017

Nous retournons une dernière fois au centre, visitons la cathédrale et nous nous promenons dans le marché sur la même place.

Fribourg, cathédrale Notre-Dame 

Début d’après-midi, nous partons pour Pully plage, la boucle est bouclée, nous revenons à notre point de départ, et avec le soleil cette fois-ci. Nous faisons un tour au bord du lac, avec un coucher de soleil magnifique sur le lac, qui marque la fin du voyage.

Pully, lac Léman 

Nous discutons un peu avec Marc, un habitant de Lausanne qui séjourne dans son fourgon sur le parking.

Parking, Pully

Repas et nuit.

25

Jour 21 : jeudi 28 septembre 2017

Le matin nous faisons un peu de ménage avant notre arrivée à Vizille. Marc nous offre un café, puis nous reprenons la route. Une fois de plus, nous ne prenons pas l’autoroute en France, aussi nous devons traverser Genève, une horreur, un feu tous les 100 mètres et seulement 7 secondes le feu vert ! En France, roulons sur des petites routes interminables, près de 5 heures pour faire 180 km. Nous sommes contents d’arriver à Vizille fin d’après-midi.

Nous avons parcouru 3000 km.

Bilan : Notre 4ème voyage s’est très bien déroulé, c’est certainement le plus beau jusqu’à présent, aucun problème de mécanique ou autres sur le camping-car.

300 € de carburant, soit une consommation de 9 L / 100 km.

30 € d’aires de camping-cars pour 4 nuits seulement.

Environ 500 € pour tout le reste, soit 800 € à 2 pour 21 jours.

Notre 5ème voyage sera la côte Atlantique de Saint-Sébastien à la Rochelle.

Parcours Allemagne Bavière