× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas
Nous parcourrons plusieurs milliers de kilomètres, et passerons les frontières de 6 Etats : le Colorado, le Wyoming, le Nebraska, le Dakota du Sud, l'Idaho et le Montana.
Août 2016
23 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Plus que quelques jours ! Quelques jours avant une toute nouvelle aventure américaine.

Cette fois ci, nous partons pour une destination inconnue : le nord des États-Unis. Nous avons prévu d'explorer le Wyoming et ses états frontaliers, le Colorada, le Dakota du Sud, le Montana, et l'Idaho. Au programme : le Mt Rushmore, les parcs nationaux Badlands, Bighorn, Yellowstone, Grand Teton, Caribou Targhee..., les villes d'Idaho Falls, de Cody et de Cheyenne, et plein de petites étapes, que nous découvrirons au fil de notre voyage.

Itinéraire d'escale à escale

Mais pour le moment, nous sommes encore à la maison, encore à attendre (im)patiemment le jour J.

Tout est prêt, ou presque. Notre Road Book est bouclé. Itinéraires détaillés, et informations sur les alentours... nous avons bien travaillé. Les documents ESTA nous ont bien été transmis (essentiel pour un voyage aux Etats-Unis), hôtels et voiture ont été réservés, nous passeports sont à jours.

Il ne reste donc plus qu'à faire sa valise. Et prévoir tout ce qu'il va nous falloir pour cette aventure inédite. Du chaud et du froid surtout du froid. Nous avons fait le plein en vêtements de survie (communément appelés vêtements techniques), de chaussettes d'hiver, mais aussi de short ! Qui sait, j'aurais peut être l'occasion d'être un peu au chaud ! A priori, la nuit il fera très froid, et assez frais dans la journée, mais comme on dit, l'espoir fait vivre...

2

Bon, maintenant, on le sait, les journées de départ sont longues et épuisantes... Nous sommes partis de la maison à 7h du matin, direction l’aéroport Roissy Charles de Gaulle. Les classiques enregistrement et dépose bagages fait, nous allons en salle d'embarquement, et décollons ensuite avec une petite demie heure de retard, mais la bonne nouvelle que le vol ne durera finalement "que" 8h30.

Étape 1 : Paris -> Minneapolis. Le vol est long, mais l'avion étant quasiment vide, nous avons quasiment 3 places chacun, de quoi pouvoir s’étendre et se reposer (grand luxe en avion, parce que tout le monde sait que ce n'est pas évident). Après tout de même plusieurs heures d'ennui, je m'accorde un deuxième "petit" luxe pour les dernières heures de vol : la WIFI !! étrange d’être connecté avec le sol depuis là haut.

Étape 2 : Escale à Minneapolis. Pour cette escale, nous faisons notre entrée, sur le sol américain, donc nous passons les contrôles de sécurité avec prise d'empruntes de tous les doigts, et photos. Puis allons chercher nos bagages. Nous avons la première valise. 1/3... Une dame interpelle les gens qui attendent comme nous la livraison des bagages. "Si vous venez de Paris, il n'y a plus de bagages pour le moment". Notre solution ? Finir notre voyage et analyser après...

Etape 3 : Minneapolis -> Denver. C'est donc le ventre noué, et tous stressés et énervés que nous montons dans notre avion pour une peu plus d'une heure trente de vol...

Etape 4 : Denver. Arrivés là, nous allons aux bagages. Celle que nous avions a Minneapolis, est toujours là. Nous allons directement au bureau des réclamations. La dame qui nous aide, est vraiment très gentilles. Elle retrouvent nos valises qui doivent arrivées sur le vol suivant (dans 3h). Nous lui donnons toutes les informations nécessaires sur les bagages, les adresses des deux hotels où nous serons pour les 5 prochaines nuit. Quand soudain, mon sac arrive... Il nous en manque toujours un, mais au moins nous avons un sac de fille a se partager. Le deuxième devrait nous être livré a Cheyenne dans la nuit, ou demain matin.

Etape 5 : Denver -> Cheyenne. Nous allons donc chercher notre voiture, une Jeep Cherokee, et prennons la route pour Cheyenne Wyoming.

LA voiture

Environ 3h de trajet, avec une pause grignotage, un embouteillage, et un orage avec tempête de grêle impressionnant. Nous arrivons à l’hôtel vers 19h30. Exténués par cette journée, nous nous couchons a 21h, mais il est tout de même 5h en France...

Oh it's raining today, where is my umbrella ?
Hitching Post Inn, Cheyenne
3
Matin au Hitching Post Inn, Cheyenne

Première vraie journée du voyage.

Nous avons prit le temps de nous balader en ville. Petite ville (enfin à l'américaine), de cow-boy très charmante. Mais tout de même assez rapide à visiter.

Cheyenne depot plazza : Avec son marché de producteurs bio, très sympathique. Du monde, de l'animation, des odeurs agréables de nourriture. La place est entourée de ces bottes de cow-boy géantes et décorées.

Depot Plaza
Marché de Depot plaza

Nous avons tout de même fait de jolies rencontres. Les gens sont accueillants et sympathique. Dans une boutique ou nous avons acheté un jean, nous avons fait la connaissance d'une mamie adorable. "Can I help you honey?". Elle discute avec nous, nous demande notre itinéraire, me demande ce que je fais dans la vie... Pour un simple prêt de briquet, une petite discussion s'engage finissant par "Welcome and enjoy Wyoming".

Des nouvelles de la valise ? Et encore une belle surprise ! Ce matin, la valise qu'il nous manque, n'était pas là, donc nous avons demander à la gérante de l’hôtel de nous aider. Notre première impression la veille était qu'elle était un peu austère, négligée (les dents un peu pourries), et fermée. Mais ni une ni deux, elle prend son téléphone, appelle le numéro au dos de notre réclamation et explique tout notre problème. La valise est censée arriver à 11h du matin, mais ils ne peuvent pas nous assurer la livraison tant qu'ils n'ont pas physiquement le bagage sous les yeux. Nous devons rappeler en début d'après midi. C'est donc ce que nous faisons. A notre arrivée, elle nous annonce que la valise est en route, qu'elle a envoyé son mari la récupérer, qu'il a prit du retard parce qu'il est tombé en panne, mais qu'il devrait arriver !

A notre retour des courses pour les pique-niques, la valise est là et bien LA !!!

4

Première journée de "road trip".

Nous partons vers 9h de Cheyenne pour nous rendre dans la petite ville de Keystone, où se trouve le Mont Rushmore.

Le trajet global fait 469km, par la US-85 N -> NE-71 N -> SD-71 N -> SD-79 N. Nous passons par multitudes de petites villes, toutes aussi désertes que les autres... C'est troublant... De voir tant de maisons et commerces laissés à l'abandon.

Sur la route, au Nebraska

La route est belle. Voir même magnifique ! Des plaines à perte de vue. Une sensation d'infini, la même sensation que lorsque l'on regarde l'océan. A chaque cote, on s'attend a voir du nouveau, mais ca continue. Pendant plusieurs centaines de kilomètre, nous ne trouvons pas âme qui vive...

Entrée dans l’État du Nebraska. Nous avons prévu une halte dans le Oglala National Grassland. Grosse erreur de planning. En réalité, nous avons traversé le parc, mais en une fois... Pas de site à visiter à proprement parler, tout est barricadé. Cela n'empêche pas que le paysage est magnifique.

Oglala National Grassland

Entrée dans l’État du South Dakota. Nous finissons notre trajet jusqu'à Keystone. Notre hôtel est situé en plein milieu de la ville. Petit ville touristique (évidemment, nous sommes a quelques kilomètre d'un site très visité). Nous posons nos affaires et allons nous balader entre restaurants et boutiques.

Séquence émotion. Alors que nous sommes installés sur une table devant l’hôtel, pour boire notre café, nous apercevons un faon (nous avons tout de même raté la mère qui est passée juste derrière nous) qui cherche sa maman... Il est de l'autre coté de la route, et je pense que nous lui avons fait peur... Il lui faudra quelques minutes pour finalement traversé, encore quelques minutes de petits cris, puis il fini tout de même par la retrouver

5

Ce matin, nous partons à la découverte des parcs de Black Hills Forest et de Custer State Park.

Nous partons de Keystone, par la route S-16A, puis nous faisons une boucle par N-87, E-16A, la 89N de nouveau la N-87 et nous finirons par la 244. Cela nous fais une balade assez sympa.

Plan des parcs de Black Hills National Forest et Custer State Park

Ces parcs sont tout simplement MAGNIFIQUES ! Et en plus il fait vraiment beau, et chaud. Les routes que nous avons choisies, sont les "scenic roads", et effectivement, il y en a des choses à voir. Les points de vue de Iron Mountain et de Norbeck Overlook, sont juste sublimes. Le dernier, nous offre une vue éloignée du Mont Rushmore.

Black Hills Forest

Le Lakota Lake est tellement agréable, nous sommes les seuls (avec les deux personnes qui tondent la pelouse). Après avoir pris nos photos, nous prenons le temps de nous poser sur une des tables de pique nique, pour admirer la vue.

Lakota Lake

En descendant vers le sud du parc, nous tombons sur un bison ! Un seul bison, cela nous parait étrange, mais tout de même très satisfaisant. Puis, quelques mètres plus loin, tout le troupeau ! Des énormes bisons avec leurs petits sont la installés sur la pelouse. C'est très impressionnant comme animal, il est considéré comme le plus gros animal terrestre de l'Amérique du Nord. Une toison épaisse, une tête énorme et ces tous petits yeux !

Bisons/Buffles

Au visitor center, un guide, nous indique une petite boucle à faire un peu plus au sud encore, où l'on pourrait voir des chiens de prairies, d'autres bisons, et des ânes. Sur ses conseils, nous prendrons cette petite piste... Nous roulons en observant partout à la recherche de ces petits chiens de prairie, quand soudain, nous tombons sur une prairie justement, avec plein de terrier, et en y regardant de plus près, sur chaque terrier, une de ces adorables petits chiens (qui n'ont absolument RIEN à voir avec des chiens).

Chien de prairie

Nous remontons le parc, par la Wildlife Loop Road, et nous croisons, les biches, bisons, et ânes promis.

Notre journée s'achève par la visite du Mt Rushmore ! ENFIN !!! Enfin je le vois de près ! Depuis le temps que je voulais voir ça. Les présidents Lincoln, Jefferson, Washington, et Roosevelt, sculptés dans la montagnes ! IMPRESSIONNANT !

Mt. Rushmore
6

Aujourd'hui au programme, le parc national des Badlands.

Mais avant, nous faisons une halte au Bear Country. Une sorte de réserve, où l'on circule en voiture, et où l'on peut voir pas mal d'animaux, que nous avons peu de chance de voir sur notre route. Nous y croisons, en premier, des loups arctiques ! Ils sont là, paisibles en train de se reposer ou de marcher nonchalamment autour de notre voiture. Autre animal spectaculaire, les ours ! Il y en a plein, en train de jouer dans l'eau, de se rouler dans l'herbe, de se prélasser sur des troncs d'arbres. LA ! A quelques mètres de nous. Certes je préfère voir les animaux en liberté, mais ce sont des animaux tellement rares, et tellement chassés... Ici, ils ont l'air d'être bien ! A la fin de ce tour en voiture, nous pouvons circuler à pieds dans le Babies Park... Et la !!! La nous voyons une dizaine d'oursons, des bébés moufettes et ratons laveurs

Pour nous rendre dans le parc des Badlands, il nous faut prendre la route N-16 et puis la route E-90 jusqu'à la sortie 131. Nous entrons dans le parc, et le traversons par la route 44 qui nous ramènera en direction de chez nous.

Petite étape sur la route
Maurice et son pass annuel pour les parcs nationaux américains

Ce parc est juste magnifique. Des canyons, des pics, des plaines, des plateaux... Une véritable palette de couleurs. Et surtout une chaleur et un soleil assez incroyable.

Badlands national forest

On parle souvent des parcs de l'ouest, comme le Yosemite, le Grand Canyon, la Vallée de la mort..., mais celui la, est tout simplement exceptionnel ! Cela dit, personnellement, ça m'arrange que personne n'en parle ! Au moins, ils n'y a pas grand monde, pas de foule, très très peu de cars ! c'est très agréable.

Nous croisons a nouveau les chiens de prairie, par centaines ! Un troupeau de bison, nous coupe la route, et un coyotte traverse devant nous ! #journéeparfaite

7

De la route nous attends !

Nous partons, vers 9h de Keystone, en direction de Sheridan. Nous retournons dans le Wyoming.

Nous faisons d'abord route pour la petite ville de Deadwood. C'est une ville géniale ! Typiquement du far west, avec des saloons, de la musiques, des batisses en bois, des vielles stations services réaménagées...

Entrée dans Deadwood

Depuis quelques jours, je rêve d'un expresso, ou au moins d'un VRAI café. Ce n'est pas du tout la spécialité des américains, je m'y étais préparée, mais tout de même. Quand soudain !!! Nous voyons une pancarte "Expresso/Cappucino". Une vieille station service réaménagée en café ! Ça fait du bien, et ça requinque.

Deadwood

Nous partons ensuite nous balader dans la rue principale, ou reigne une ambiance paisible et vraiment sympathique. C'est animé, il y a du monde (locaux et voyageurs en transit). Nous devions déjeuner dans un restaurant, mais finalement, nous préférons la balade pour ne pas perdre de temps, nous pique-niquerons plus tard.

Deadwood

Après cette ville, nous partons cette fois sur la route. Direction dans un premier temps le site de Devils Tower. C'est étrange. Une sorte de gros rocher, qui sort de terre, mais personne ne sait expliqué d'où il vient, et comment il à été créé... Une théorie sur les aliens fait fureur ici !

Devils Tower

Après cela, il nous reste à finir notre périple. La majorité du trajet nous attends, mais via la route I-90, cela va plutôt vite. Nous quittons toute civilisation, et roulons sans voir humains qui vivent. Nous ne croisons que des tous petits rassemblement de maisons délabrés, et des troupeaux de vaches.

Nous arrivons à Sheridan, après avoir vu le couché du soleil sur la route. Aux premiers abords, notre motel fait glauque, mais finalement, une fois installés, nous nous y faisons.

8

Ce parc est juste magnifique.

Bighorn National Forest

Nous avons fait la partie sud en partant à partir de Sheridan, puis la partie nord, en partant de Sheridan pour Cody.

Ce ne sont que points de vue sur les plaines du Wyoming, des forêts de pins qui sentent magnifiquement bons, des lacs où regne calme et fraicheur...

Le sud : Par les routes 16, 31 et 33. La route 16 est une highway qui traverse le parc, tandis que les routes 31 et 33 sont des pistes. Attention à la voiture, puisque toutes ne pourraient pas y aller, et pour ceux qui ont peur des cailloux, bosses, trous et poussières, vaut mieux éviter. Cependant, cela vaut tout de même le détour.

Sur ce trajet, nous avons pu admirer le Meadowlark Lake.

Meadowlark Lake

Le lendemain, en partant pour Cody, Wyoming, nous faisons le nord du parc, via les routes 14 et 14A

Au bout de la 14 (dans le parc, puisqu'elle continue ensuite) nous tombons sur les chutes d'eaux de Shell, que nous pensions ne jamais voir.

Shell's Falls
9

Ce jour là, fut le grand jour. Nous faisons notre entrée dans le Yellowstone National Park, le but initial de notre voyage.

Maurice, prêt à affronter le froid avec son bonnet et son écharpe

Nous entrons par l'entrée Nord-Est, route 14 (en provenance de Cody, WY), et remontons jusqu'à l'entrée Nord, route 89, (ou se trouve notre point de chute pour les 4 prochaines nuits, à Gardiner, MT).

La météo est quelque peu aléatoire en ce premier jour dans le parc, mais nous pouvons tout de même profiter de cet endroit magnifique.

Ce qui nous a interpellé dès notre entrée, c'est ce specatcle de désolation auquel nous assistons en voyant les restes des incendies passés... (et nous ne sommes pas encore passé sur la route de l'incendie d'août 2016...)

Nous essuyons aux alentours de 12h, une grosse averse de grêle, accompagnée d'un orage. Mais nous réussissons à nous réfugier dans le visitor center pour le déjeuner, et a notre sortie, le "soleil" était en partie revenu.

Après le déjeuner, nous faisons quelques arrêts sur notre route. Admirant les paysages de lacs et de montagnes, nous sommes tout de même contents d'avoir sorti les vêtements techniques, qualifiés chez nous de "vêtements de survie".

Avant de finir notre route vers notre hôtel, nous nous arrêtons sur le site de "Mud Volcano", un ensemble de bassins et de geysers. Une odeur de souffre intense envahi l'air, nous avons l'impression de ne plus pouvoir respirer.

The Dragon Mouth
Geysers, Yellowstone National Park
10

Aujourd'hui, la météo fut peu clémente... Nous avons eu un ciel chargé, nuageux, brumeux, enfin tout ce que vous voulez. Une atmosphère très humide, voir pluvieuse, très pluvieuse...

Nous ne partons qu'après le déjeuner (et une balade dans la petite ville de Gardiner, MT), pour aller nous promener aux Mammoth Hot Springs, qui se trouvent à 5 miles de l'entrée du parc. La météo ne nous permettra pas de faire grand chose de plus... La pluie tombe à grosses gouttes peu de temps après notre départ des Hot Spings...

Mammoth Hot Springs map

D'après Wikipédia, parce que je ne vais quand même pas faire semblant de tout savoir, il s'agit d'un édifice minéral calcaire naturel de type tufière (site formé par une roche appelée tuf calcaire et qui peut être exploitée, souvent comme pierre de construction).

Voila ce que Wiki nous indique d'autre : Les eaux chaudes de Mammoth Hot Springs ont la particularité d'attirer les wapitis. Une partie des terrasses de cette construction naturelle est moins chaude (environ 45°) que les sources chaudes, les fumerolles et les geysers (de 75° à 500°). Les wapitis y ont établi dans la zone un territoire distinct, y compris pour l'élevage des petits. L'hiver, où les conditions sont relativement rudes, ces derniers se baignent dans les bassins thermaux des terrasses ; une stratégie de survie qui a surpris les biologistes et qui a poussé ces derniers à considérer les Mammoth Hot Springs comme un écosystème à part entière.

Femelle Wapiti et son petit

Ce site est vraiment magnifique. Malgré le fait que ce soit une grosse attraction touristique, en cette saison, il n'y a pas tant de monde que ça, comparé aux parcs de l'Ouest américain.



PS : Attention à vos affaires, impossibles à récuperer si elles tombent du sentier dans les eaux brulantes... nous avons ainsi vu des casquettes, des chapeaux, une paire de Ray-Ban, et même un téléphone flambant neuf...

11

Nouvelle journée dans le Yellowstone National Park. Une SUPERBE journée ! Ciel totalement dégagé et grand soleil.

Itinéraire de la journée

Au programme de la journée, la route 212 qui se trouve tout au nord du parc et qui relie l'entrée Nord et l'entrée Nord-Est.

Malgré ce ciel bleu, il fait tout de même frisquet dans la matinée, et par endroit la végétation est encore givrée par les températures glaciales de la nuit.

Outch ça picote !

Avec ce temps, les paysages sont encore plus beaux que les jours précédents, les couleurs ressortent, et nous pouvons voir les sommets enneigés qui se trouvaient précédemment dans les nuages...

Nous poussons notre route jusqu'aux petites, très petites villes de Silver Gate et Cooke City. Charmant, mais tout de même très peu peuplée et avec pas mal de commerces fermés et/ou abandonés...

Cooke City - Silver Gate

La perle de notre journée, hors mis les bisons et biches que nous voyons finalement assez facilement, c'est d'appercevoir, sur le chemin du retour, un coyote ! Un vrai ! Là ! dans une petite prairie, en train de fouiner dans les hautes herbes pour probablement trouver de la nourriture !

Nous avons également admirer deux aigles à tête blanche, mais uniquement aux jumelles... Pour les voir, il faudra venir en personne, et tomber sur un groupe de personnes arrêtés sur la route en regardant TOUS dans la même direction ! Il y aura des chances que ce soit un aigle !

12

Ce quatrième jour dans le Yellowstone National Park, fut l'un des meilleurs jours du voyage ! Une journée qui restera longtemps, voir toujours dans ma mémoire. Un peu cliché ? Attendez de lire la suite !

La journée commence bien, un beau ciel bleu dégagé comme la veille. Au programme Grizzly Lake, Norris Geyser Basin, et le grand canyon du Yellowstone.

Nous prenons la route pour notre première étape. Dans un premier temps, nous nous faisons arrêter sur la route, par la "dame au panneau stop". La raison ? Des travaux. Nous attendons une vingtaine de minutes puis nous pouvons reprendre la route, "admirant" au passage la destruction d'une partie de forêt pour agrandir la route, qui nous semblent déjà largement suffisante... Malheureusement, pour ces mêmes travaux, la balade de Grizzly Lake est fermée... Nous sommes déçu, nous espérions y croiser un ours...

En fin de matinée, nous arrivons donc au Norris Geyser Basin

C'est un site juste extraordinaire, qui ne ressemble en rien à ce que j'ai déjà pu voir dans ma vie !

C'est un site géothermal hors du commun, et nous prenons vraiment conscience que nous sommes dans un volcan. Je ne l'ai appris qu'en préparant ce voyage, mais le Yellowstone n'est en réalité qu'un gigantesque volcan. Allons jeter un oeil sur Wiki : La caldeira de Yellowstone, en anglais Yellowstone Caldera, parfois connue sous le nom de « supervolcan de Yellowstone », est un volcan endormi des États-Unis situé dans le parc national de Yellowstone. Cette caldeira fut découverte lors de fouilles dirigées par Bob Christiansen de l'Institut d'études géologiques des États-Unis pendant les années 1960 et 1970. Elle mesure 45 kilomètres de largeur pour 85 kilomètres de longueur.

On y trouve énormément de fumerolles et de geysers, dont certains contiennent de l'acide et de l'arsenic. Apparemment, en 2014, un homme est mort dissout en tombant dans une "marre"... Bref passons le coté sordide et dangereux de la chose, et entrons dans le positif et la beauté de cet endroit !!!

Norris Geyser Basin
Norris Geyser Basin

Après cette magnifique balade d'environ 2h30, nous partons en direction du Grand Canyon du Yellowstone. La encore, nous sommes surpris. Dans un premier temps, avant de venir, nous n'avions même pas prit connaissance de cet endroit, ensuite, nous avons été éblouis par ce canyon ! Une grande cascade alimente la rivière qui y coule. Nous entamons d'ailleurs la descente pour aller au plus près de la cascade, et la encore, après avoir pas mal descendu, nous restons encore très haut. C'est dire la profondeur !!!

Grand Canyon du Yellowstone

Bon, je dois l'admettre, j'ai de la chance, et j'en ai pris plein les yeux. La journée pourrait s'arrêter là. Nous prenons la route pour rentrer à Gardiner, MT.

En chemin, nous voyons sur la route quelques personnes regarder attentivement le flanc d'une montagne. Comme la veille, nous avons pu voir des aigles grâce aux gens arrêtés, nous retentons l'expérience ! Je demande a un homme ce qu'il regarde et là, il prononce LE mot magique !!! BEAR !!!! Et la, nous apercevons, une maman ours avec ses deux petits ! Nous nous retournons un moment, et un autre ours noir, se balade au loin dans la montagne. Photos en poche et sourires aux lèvres nous reprenons notre route. Quand soudain !!! Un ours traverse la route, juste devant notre voiture !!!!! Bon ok, cela nous fait donc 5 ours en quelques minutes.

Bear Family

Décidés tout de même à rentrés, nous poursuivons notre chemin, jusqu'à un attroupement sur le bord de la route, a seulement quelques centaines de mètres de là. De nouveau une maman ours et deux petits dans les arbres, tout près !!! C'est un instant magique, peu intime, puisqu'en quelques minutes, un embouteillage se forme, des dizaines de gens arrivent, tous dans le calme, tous avec cet émerveillement dans le regard. Nous avons tous 5 ans, et nous regardons ces animaux dans leur espace naturel ! Nous avons du bien passer 45mn, là a les observer et bien sur à les photographier !

just love

Et pour finir cette journée sublime, nous croisons les fameux big horn sheep, que nous nous attendions a voir dans le parc national de Bighorn !

Big Horn Sheep
13

Aujourd'hui, nous changeons de localisation. Nous quittons notre fief de Gardiner, MT, pour nous rendre a West Yellowstone, MT.

Comme nous avions déjà fait une partie de la route la veille, nous nous arrêtons qu'après la Norris jonction, sur le site d'Artists Paintpots. Un nouveau site superbe. De nombreux geysers et sources d'eau chaude, des couleurs assez ahurissantes.

Artists Paintpot

Manifestement, les routes du Yellowstone, sont toutes belles, il n'y a pas encore eu un jour où nous avons été déçus du paysage.

On the road

En début d'après midi, nous arrivons dans la ville de West Yellowstone, MT. Charmante ville, pleine de vie, assez grand tout de même, des restaurants et boutiques à foison ! Parfois, retrouver la civilisation, et une vraie civilisation, peut faire du bien. Gardiner c'est bien sympathique, mais a part une immense gift shop et quelques restaurant franchement pas top, il n'y avait pas grand chose...

West Yellowstone, MT

Nous profitons de cet après midi, pour nous reposer, ne pas prendre la voiture et nous balader. En sortant d'un magasin, nous apercevons au loin, quelque chose qui nous attriste... Une épaisse fumée grise aux reflets rouge, s'élève très haut vers le ciel... Un incendie... La forêt flambe. Après une prise d'informations, pour savoir s'il est situé sur notre itinéraire des prochains jours, nous apprenons, qu'il est justement localisé sur la route que nous avons emprunter aujourd'hui... Pour le coup, c'est un vrai spectacle de désolation... Voir les arbres après coup est déjà impressionnant, mais voir une telle fumée se dégager de la forêt est vraiment prenant...

Incendie dans le YNP, vu depuis West Yellowstone, MT
14

Aujourd'hui fut encore et toujours une merveilleuse journée. J'ai l'impression de me répéter, comme si les journées étaient similaires. La seule similitude que l'on peut trouver dans ces journées, ce sont les sentiments que l'on ressent, la beauté des paysages et des sites, tous plus beaux et impressionnants les uns que les autres.

Nous avions prévu de faire la route jusqu'au West Thumb Geyser Bassin, en nous arrêtant dans un premier temps sur le site de l'Old Faithfull Geyser, puis de faire les différents sites qui se trouvent sur la route en revenant.

Nous arrivons sur le site d'Old Faithfull Geyser peut avant l’éruption du fameux geyser. Il faut savoir qu'il entre en éruption en moyenne toutes les 74mn, mais que cela peut varier entre 60 et 110mn. Les horaires d’éruption sont inscrites un peu partout dans le visitor center (histoire de ne pas trop attendre dans le froid), mais nous décidons tout de même d'y aller une trentaine de minutes en avance histoire de trouver une bonne place. Chose faite, je m'installe, prépare l'appareil, pour pouvoir filmer et photographier avec un point de vue stable.

#Google Earth

Il ne nous reste qu'à attendre. Seulement quelques minutes avant l’éruption, un couple de vieux "cons" (pardonnez moi l'expression, mais vous comprendrez par la suite) s'installent juste devant les appareils soigneusement installés. Je leur demande "Hi, sorry, could you just move a little bit?", comment dire, je me prends un vent monumental, alors je m'approche d'eux pour reposer ma question. Et la !!! "DON'T TOUCH ME!!!", euh ouais ok... Adorable cette dame dit donc. Bon ne voulant pas trop perdre de temps, je fini par m'installer à coté d'eux (évidement ils sont devant) et refais tous mes réglages. Pendant ce temps je l'entends parler à son mari "they come from a foreign contry, it's the reason that i don't go in foreign contries" (ils viennent d'un pays étranger, c'est pour ça que je ne vais pas dans les pays étrangers). Ça c'est fait !!! Nous profitons de l'instant, tout de même, puis une fois fini, on la voit se retourner et essayer de nous prendre en photo. Il faut savoir UNE chose à propos de moi : je DETESTE qu'on me prenne en photo sans me demander !! alors instinctivement je donne un coup dans son téléphone, elle a eu de la chance, il n'a pas volé dans le geyser. Elle se remet à crier "THEY TOUCH ME !!! ONE OF THEM HIT ME" ! Du calme mémé, j'ai touché ton téléphone !!! Son mari la calme et ils s'en vont. On pourrait croire que cela nous aurait donné une mauvaise image des américains, surtout quand on entend, cette fois je traduis "si vous venez aux Etats-Unis, respectez les américains", mais en fait, il y avait énormément de monde qui a assisté à cette scène magistrale, et plusieurs couples d'américains sont venus nous voir pour nous dire "nous ne sommes pas tous comme ça", "vous avez raison", "ne les écoutez pas". Nous n'avons jamais cru avoir tord, mais nous avons trouvé ça vraiment touchant que les gens viennent vers nous comme ça.

Elle nous prend, ben faisons pareil, et moi je publie !!!

Sur ce, passons à ce que nous avons vu ce jour là. L'attente fut un peu longue, d'autant qu'il faut rester attentifs, il ne s'agit pas de rater l’éruption alors qu'on est juste en face. Et ce geyser s'amuse avec nos nerfs ! Et que j'envoie des bubulles, et que je jette un peu d'eau. Puis finalement il explose !!! et là, c'est vraiment impressionnant ! Il peut envoyer jusqu’à 33.000L d'eau pour une éruption maximale d'environ 5mn !!!

Vue d'un coté, puis de l'autre 1h40 plus tard

Tout le reste du site est magique. Il s'agit d'un des sites les plus actifs et dynamiques au monde, et a également la plus grande concentration de geysers au monde, avec plus de 300 geysers actifs. Le Old Faithfull ("vieux fidèle") produit l'un des plus grands jets d'eau chaude et de vapeur au monde, avec le Strokkur islandais.

Ce site est aussi majestueux par ses couleurs. Des trous d'eau bleu turquoise entourés de orange, du vert, un sol blanc éclatant...

Finalement, nous avons fait tout le parcours, et nous avons passé toute la journée, du moins une grande partie à parcourir les sentiers de bois. Nous n'avons rien fait d'autre, tellement ce site est exceptionnel ! Comment y passer seulement 2h... Impossible. Nous avons croisé un couple de français, qui nous a confié "rester sur leur fin dans leur voyage organisé"...

Si cela vous intéresse, voici le lien afin de pouvoir regarder ce geyser en direct :

https://www.nps.gov/features/yell/webcam/oldFaithfulStreaming.html

15

Aujourd'hui, nous changeons le programme et nous faisons ce que nous n'avons pas eu le temps de faire hier, et qui nous semble plus intéressant !

Et nous n'avons pas eu tord ! Nous avons eu un ciel plus bleu que jamais, et nous avons vu des couleurs "naturelles" mais presque plus naturelles ! Je n'ai jamais vu ça dans la nature.

On the Road

Grand Prismatic Spring. Avec un diamètre de plus de 112 mètres et de plus de 37 mètres de profondeur, ce cratère géant d'eau chaude est en majorité composé de soufre et d'oxyde de fer. Des organismes thermophiles bruns, jaunes, verts et bleus, habitent et colorent les eaux chaudes de la marmite géante. Chaque minute, plus de deux mille litres d'eau brûlante montent des entrailles de la terre et viennent remplir cette cuvette volcanique aux anneaux bleus, verts, jaunes et ocre (wiki mon ami)

Le grand prismatic spring - #google earth

Ce site est vraiment l'un des plus beaux que j'ai pu voir depuis notre arrivée ici !!! Cette eau bleu turquoise, bordée d'un vert vif et faisant des coulées oranges ! Comment croire que les images que l'on voit partout représentent les vraies couleurs ? Tout simplement en le voyant en vrai ! Bon nous n'avons pas eu le luxe de le voir via satellite ou hélicoptère, mais même au sol nous étions bouches bées !!!

West Thumb Geyser Basin. Un autre site qui nous surprend par ses nuances de bleus et de vert. Au bord du Lac Yellowstone, tout simplement magique. Manifestement touristique que le précédent, on ne croise pas tant de monde que sur le site précédent. Il règne un calme olympien.

West Thumb Geyser Basin
16

Aujourd'hui, nous n'entrons pas dans le Yellowstone. Nous partons en vadrouille un peu plus à l'ouest.

C'est une journée courte, et tranquille. Dans un premier temps, nous prenons la route 20 West, et prenons la boucle de Big Springs.

On the road

Nous faisons un arrêt près d'une petite rivière, où se trouve la maison de Johnny Sack. En 1929 , Johnny Sack loue une petite parcelle de terrain du Service forestier des Etats- Unis et commence à construire sa cabane en rondins de bois à Big Springs. En raison de son emplacement unique et pittoresque, la cabine de Johnny et sa roue à eau ont longtemps été l'un des sites les plus photographiés à Island Park . La cabine attire des milliers de visiteurs chaque été. La cabine a pris environ trois ans pour être achevée, il a travaillé principalement avec des outils à main (scies, couteaux, grattoirs et raboteuses). Johnny a construit une petite structure et une roue à eau au bord de la rivière pour exploiter la puissance des ressorts et créer de l'électricité.

Johnny Sack Cabin

Après une bref retour a l'hotel pour déjeuner et regarder ce qu'il y a a faire aux alentours, nous prenons la route 191 North, puis la piste US-Frst Service Road 291. Une piste assez compliquée à trouver, et que nous devions prendre initialement via la route 20.

De là, nous accédons au lac de Madison Valley.

Lac de Madison Valley

Nous avons, depuis le lac, une vue impressionnante sur la fumée de l'incendie qui ravage le Yellowstone... Depuis 4 jours que nous sommes à West Yellowstone, nous avons toujours vue cette fumée, plus ou moins dense, mais toujours présente. Ce matin, nous nous sommes réveillés dans une ville enfumée...

17

Notre première journée au Grand Teton, ne commence pas de manière optimale... A notre levé dans le Teton Village, WY, les sommets des montagnes, sont bien cachés dans les nuages... Lorsque nous descendons de notre chambre, il pleut...

Nous prenons tout de même la voiture, et partons en vadrouille, après tout, nous ne sommes pas en sucre, et ce ne sont pas quelques gouttes qui vont nous empêcher de nous balader... Nous partons donc à la découverte de ce parc que nous n'avons pas eu la chance de voir la veille. Notre itinéraire entre West Yellowstone et Teton Village avait du être modifié, car la route était fermée. Cette route avait été fermée plusieurs semaines à cause d'un incendie, puis ré-ouverte, mais de nouveau fermée le jour même où nous devions l'emprunter.

gauche : trajet prévu par la 191 ; droite : plan B...

Nous prenons la route qui part vers le Nord, en longeant la chaine de montagne où se trouve le Grand Teton (4 197 mètres d'altitude), qui est toujours dans les nuages, soit dit en passant.

Grand Teton dans son nuage !!

Puis au détour d'une gift shop, nous apprenons que la route est de nouveau ouverte (la nature, fait bien ce qu'elle veut...), alors nous remontons, afin de couvrir toutes les routes prévues initialement.

Nous faisons quelques arrêts aux bords de lac gigantesques et magnifiques.

Jenny Lake et Jackson Lake

Nous continuons ensuite notre route vers West Thumb, dans le YNP. La portion de route entre les deux parc, est à la fois magnifique par ses couleurs automnales, ses rivières, et ses sapins, mais aussi terrifiante... C'est la fameuse route qui a subit l'incendie... Nous constatons les ravage du feu a cet endroit... Une vision apocalyptique, un sol de cendres noires intenses, des dizaines voire centaines de troncs noircis et calcinés, dont il ne reste ni aiguilles ni branches, des arbres coupés pour limités les dégâts... Et cette odeur de bois brulé... Tout cela est d'une telle tristesse...

Nous avons croisé la neige ! la vraie !!!
Ravages de l'incendie...

Sur le chemin du retour, nous sommes bloqués par un "embouteillage". Est ce de nouveau l'incendie qui nous empêcherait de redescendre à Teton Village? Un accident? Les voitures de rangers, et les ambulances nous indiquent la seconde option, qui nous sera confirmée par une jeune femme qui est allée voir. Nous restons bloqués environ une heure, puis nous constatons effectivement un accident entre plusieurs pick-up...

Notre dernière étape, avant de diner en ville, sera la tombée de la nuit, sur le Jackson Lake, avec une lumière vraiment belle, agrémentée de cette fumée d'incendie qui stagne au dessus de l'eau... Encore ce paradoxe entre la beauté naturelle du site, et ce drame qui touche la forêt et qui rend l'atmosphère vraiment étrange. Est-ce beau ? Pouvons nous trouver ça beau, si finalement la beauté vient d'un cauchemar naturelle qu'est le feu ?

Jackson Lake
18

Aujourd'hui, nous partons à la conquète de l'Idaho !

Première étape de notre trajet, Idaho Falls, Idaho. Selon notre ami wiki : À l'origine, à l'emplacement actuel de la ville, il n'y avait qu'un pont en bois construit en 1865 par Matt Taylor. Ce pont franchissait d'étroites gorges creusées par la rivière Snake dans de la roche basaltique et remplaçait un service de bac située 11 km plus en amont sur la rivière. Ce pont permit à une nouvelle vague de pionniers de migrer vers l'ouest après l'élimination dans la région de toute résistance Shoshone lors du massacre de Bear River en 1863. Une banque privée (la quatrième dans l'Idaho), une écurie servant de pension pour les chevaux, un petit hôtel et une auberge virent le jour en 1865 à proximité du pont. En 1866, la ville naissante possédait son propre service postal. La ville pris le nom de Eagle Rock en 1872, du nom d'un îlot rocheux lieu d'habitat d'un grand nombre d'aigles situé au niveau de l'ancien passage du bac. Pendant plusieurs années il n'y eut que quelques éleveurs de bétail dans la région. En 1879 le chemin de fer arriva dans la ville. La nouvelle ligne en construction était exploitée par l'Union Pacific Railroad et devait relié le nord de l'Utah à la cité minière de Butte dans le Montana. Un pont ferroviaire en acier construit à Athens en Pennsylvanie fut installé au-dessus de la rivière Snake pour permettre son franchissement. Avec l'arrivée du train les premiers fermiers s'établirent dans la haute vallée de la Snake River. En 1891 la ville fut rebaptisée Idaho Falls par les habitants en référence aux rapides de la rivière Snake au niveau du pont. En 1895, le plus grand canal d'irrigation au monde, appelé le Great Feeder (le grand nourricier), permit de transformer des milliers d'hectares de désert en des terrains agricoles dans le voisinage d'Idaho Falls. La culture de la betterave, de la pomme de terre, des céréales, des pois et de la luzerne s'y développèrent, et en firent une des régions agricoles les plus prospères d'Amérique du Nord.

Cascade d'Idaho Falls 

Après hésitation, (et sur les conseils de Caro), nous reprenons la route, pour un site pas du tout prévu au programme, les Craters of the Moon, encore un peu plus à l'ouest. La route est longue, très longue. Mais surtout, la route est droite, très droite. Hors mis les 20 derniers miles, tout le reste n'est qu'un longue ligne droite.

Sur la route 20, Idaho 

Ce site est vraiment étrange, et pour le coup inédit ! J'ai rarement vu un endroit pareil. D'ailleurs les cratères volcaniques qui s'y trouvent sont rares sur notre planète. Wiki nous dit : Ce site contient trois grandes coulées de lave qui s'étendent le long du rift de l'Idaho. On peut y observer des moulages d'arbre brûlés : la lave en fusion entoure l'arbre, refroidit suffisamment vite pour imprimer les motifs de l'écorce mais assez pour ne pas carboniser l'arbre. Craters of the Moon comporte également des tubes de lave, formés par le refroidissement superficiel de la lave qui constitue une grotte cylindrique dans laquelle la lave en fusion continue à s'écouler puis à s'évacuer.La bonne conservation du site est due à sa jeunesse géologique : il s'est formé entre -15 000 et -2 000 ans.

Craters Of The Moon 

Et pour finir cette magnifique journée, un couché de soleil sur la route, qui fut tout aussi longue au retour !

Sur la route 33, Idaho

Ps pour les américains : si c'est possible, merci d’éviter de rester en pleins phares quand vous croisez des gens la nuit 😀

19

Cette fois, c'est la dernière. La dernière journée à bord de notre voiture, la dernière journée du voyage (outre celle de demain où l'on ne verra que l'aéroport), les dernières images à emmagasiner.

Nous partons à 8h précises, pour plus de 800km. Nous entamons notre retour vers la France et nous nous dirigeons vers Denver, CO, où nous dormirons avant de prendre l'avion.

Le temps est dégagé à notre sortie de l’hôtel, mais le temps du café et du chargement des valises, la montagne disparait à nouveau dans les nuages. Les premiers kilomètres se feront d'ailleurs dans un brouillard intense. La sensation de rouler sur une route bordée de précipices, on ne voit pas a 2m de la voiture... Sans parler du froid. Nous n'avons jamais connu aussi froid, puisque nous sommes descendu à 32°F, soit 0°C.

Passé l'étape des montagnes et vallées, nous attaquons la I-80 East, une longue route droite, très droite, et longue, très longue. Hors mis la ville de Pinedale et Rawlins, nous ne croisons vraiment pas grand chose, et encore ces villes ne sont déjà pas grand chose. Des champs à perte de vue, pas âme qui vive, seulement quelques vaches et quelques antilopes d'Amérique (à voir sur google image, parce qu'on a pas eu trop de temps pour s'arrêter, mais c'est vraiment superbes).

Pendant notre halte déjeuner, ça ne va intéresser personne, mais ça mérite d'être mentionné, j'ai trouvé un petit compagnon pour Maurice, qui est baptisé Bernard !

Maurice (gauche) et Bernard (droite)

Nous finissons la route sans encombre, avec quelques embouteillages mais rien de bien grave. Puis vers 19h, nous abandonnons notre voiture...