L'Inde par Chou&Bidou

Par
Si on vous parlait de Bollywood, de vaches sacrées, d'épices, de symbolique des couleurs, de palais, de yoga, d'hindouisme et de regards... rendez-vous sur les terres de Mahatma Gandhi !
Du 23 mai au 22 juin 2018
31 jours
2
23
mai

... comme dans tous les pays ! 

On connait la chanson, mais pas encore ce fameux pays !

Plus de 26 millions d'habitants, plus de 10 millions de véhicules, 15 millions de touristes par an, temple du rickshaw (= tuk-tuk) et de la pollution... 14h30, 42° et 48° en ressenti ! ... Pas de doutes, nous sommes bien arrivés à Delhi !

 Premier affichage lors de notre arrivée à l'aéroport...

Bataille de taxis, de vendeurs de cartes sim... à peine un pied posé à l'aéroport que cette ville grouille déjà.

Carte sim en poche et tickets de taxi pré-payé en main, on se lance dans l'aventure indienne !

Ok, on a été briefés lors de nos différentes rencontres de voyage, donc on trompe l'ennemi !!!

On ne donne pas le nom de notre hôtel mais la place principale de New Delhi à côté de laquelle il se trouve : Connaught Place - Mc Donald's (valeur sure !).

Plan sans accroc, arrivés à bon port, et l'appli Maps.me fait le reste pour la petite marche de quelques minutes ! (à l'étranger, mais surtout en Inde, si t'as pas Maps.me... t'es fini !)

Astuce : NE PAS DONNER LE NOM DE SON HOTEL AUX CHAUFFEURS DE TAXIS ou TUK-TUK (same same) !

Repérez l'emplacement de votre hôtel, puis une place, un monument ou un resto (fast-food par exemple) à proximité et donnez cette indication au chauffeur... en lui disant que vous rejoignez des amis là-bas !

Sinon, s'en suivra (une fois en route évidemment) des :

"mais c'est quel hôtel déjà ?

- grimace -

"non je ne connais pas, vous êtes surs ?"

"mmmhh j'ai entendu que c'était vraiment un mauvais hôtel ! mais ils sont en travaux ! ils sont fermés ! ..."

et vous vous retrouverez devant un hôtel qui ne sera pas le vôtre, pas dans votre quartier, mais dans lequel le chauffeur touche des commissions !

Si vous arrivez très tôt le matin ou très tard le soir (de nuit de façon générale), il sera d'autant plus difficile de vous sortir de la manigance !

Donc prudence, et ne parlez pas trop... petit conseil d'amis pour être tranquille 😉

Des sarees, des turbans, des couleurs, des taxis, des tuk-tuks, une chaleur plombante... et des vaches partout : Bienvenue en Inde !

24
mai

Delhi est une grande métropole (environ 15 fois la superficie de Paris !) qui abrite la capitale de l'Inde :

New Delhi.

quelques habitants !
quelques habitants !
quelques vaches !
quelques vaches !
quelques piments !
quelques piments !
et quelques tuk-tuks !
et quelques tuk-tuks !
Recette de Delhi !

New Delhi, c'est par ici que nous démarrons notre visite de la ville, et il y a beaucoup à découvrir.

Levés tôt pour aller faire la demande de nos visas pour la Mongolie (pas simple la vie de voyageurs au long cours !), nous voilà à 9h00 devant l'ambassade... qui est encore fermée.

En fait, ils ont décidé qu'ils n'ouvriraient qu'à 9h30, mais on ne va pas les contrarier... on veut nos visas !

Une petite marche matinale et un petit déj' plus tard, nous déposons notre demande de visas, et nous avons l'agréable surprise de pouvoir les récupérer en "super-méga-urgence" en 15 minutes !!!

On a nos visas mongols 🤙 ! 

C'est parti pour un circuit en tuk-tuk à travers New Delhi.

Direction Humayun's Tomb (Patrimoine mondial de l'Unesco) : Sépulture de l'empereur du même nom et de 150 membres de sa famille, qui représente un très bel ensemble d'édifices en grès rouge et de jardins.

Humayun' s Tomb - New Delhi
Première rencontre avec les Écureuils Indiens de Paume... on les adore 😍 ! 

Nous nous rendons ensuite dans un lieu chargé d'histoire, d'émotions et de spiritualité...

Nous partons à la rencontre de Mohandas Karamchand Gandhi, plus connu sous le nom de Mahatma Gandhi.

Homme de religion et philosophe, il refusa le nom de Mahatma de son vivant, qui signifie "grande âme" en sanskrit... surnom qui lui est pourtant resté à travers le temps et à travers le monde.

Le surnom de Bapu lui est également donné couramment en Inde, ce qui signifie "père" pour le père de la nation.

Il fut et reste le guide spirituel de l'Inde, un meneur pour l'indépendance du pays et une source d'inspiration pour de nombreuses personnalités mondiales, théoriciens et dirigeants tels que Martin Luther King, le Dalaï Lama, Nelson Mandela ou encore Albert Einstein.

Entre curiosité, indiscrétion et respect, nous allons donc pénétrer dans sa dernière demeure baptisée Gandhi Smriti (souvenir ou mémoire en sanskrit), lieu où il passa les derniers mois de sa vie et où il fut assassiné en Janvier 1948.

Le temps s'est arrêté ici... nous découvrons les effets personnels conservés de Gandhi, ses célèbres lunettes rondes, sa chambre, ses derniers immortalisés au sol, sa montre arrêtée à l'heure exacte de sa mort... et enfin le jardin où il fut abattu.

La maison retrace désormais toute sa vie, ses rencontres, ses lieux de cultes, ses combats...

Célèbres lunettes portées par Gandhi
Ici même les vaches ont de petites lunettes rondes !
Montre de Gandhi : brisée et arrêtée à l'heure exacte de sa mort...
Derniers pas de Gandhi
Martyr's Column : lieu où Mahatma Gandhi fut assassiné, dans son jardin
Martyr's Column
Gandhi Smriti - New Delhi

Gandhi Smriti est un lieu calme et reposant, en plein New Delhi, où nous avons eu plaisir à flâner et à suivre les derniers pas de cette grande figure indienne...

A la fin de notre visite, le jardin fut envahi par des familles entières de singes... spectacle drôle et troublant de similitudes avec nous !

Bon, celle-ci joue plus sur le drôle que sur la similitude quand même !
Macaques rhésus - Ne vous y trompez pas, ces boules de poils peuvent piller les maisons (et frigos !) ou mordre selon les envies ⚠

Notre "tuk-tuk driver" nous emmène ensuite à India Gate, monument national officiel de l'Inde, en quelque sorte l'Arc de Triomphe de Delhi.

Oui, nous aussi on pensait que c'était le Taj Mahal le monument national... mais non !

India Gate - New Delhi

Juste en face, prône le siège du parlement de l'Inde ou Sansad Bhavan, où nous nous arrêterons juste quelques minutes pour voir.

Ibis noir à nuque rouge (Red-naked ibis)
Sansad Bhavan - New Delhi 

Après cette chaude journée de visite (oui parce que si vous aviez oublié la chaleur, pas nous ! 46° à l'ombre, rien que ça 🤒) il est temps de rentrer à l'hôtel pour se poser un peu... sous la clim' !

Car demain, un grand rendez-vous nous attend : nous allons chez notre première famille en Couchsurfing.

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas, Couchsurfing ou littéralement "surfer sur un canapé" est un réseau d'hébergement entre particuliers sans paiement, une sorte d'Airbnb gratuit... allez, c'est par ici :

Le concept ?

Rencontrer des locaux et d'autres voyageurs, échanger de bons procédés et passer autant de bons moments que possible : comme si on allait chez des amis... qu'on ne connait pas encore !

Nous arrivons donc le lendemain chez Pooja, Naveen et leur jumeaux Archit et Arnav (jumeaux qui, au-delà de leur gentillesse et leur intelligence, parlent déjà couramment anglais et français à 13 ans !).

Un famille exceptionnelle avec qui nous allons passer de superbes moments : le coeur sur la main (nous n'avions même pas le droit d'apporter des courses, ni de faire la vaisselle !), de l'humour, des bons petits plats, parties de jeux endiablées et des amis des 4 coins du monde qui se joignent à nous le temps de soirées festives... Nous n'aurions pas pu rêver mieux pour notre 1ère fois !

Crêpes Party "made in India" pour remercier nos hôtes !
Thanks for everything ! See u for sure in few months (for 1 month lol) Miss u 😘 !

Après une très bonne soirée, nous partons pour notre seconde journée de visite de Delhi.

On démarre par la visite du Lotus Temple, décrit comme une "maison d'adoration bahá’ies", soit un lieu de culte communautaire ouvert à toutes les religions. Il est considéré comme le "temple mère" d'Asie du Sud.

Comme son nom l'indique, le temple est construit en forme de fleur de lotus, symbole de pureté.

Pour la petite anecdote, en 2008 le Temple du Lotus s'est positionné en 2ème place mondiale des monuments les plus visités, juste derrière la Tour Eiffel.

Lotus Temple - Delhi 

Et pour continuer dans le calme et la quiétude, nous décidons de partir ensuite déambuler dans les Lodhi Gardens, qui nous ont été conseillés pour échapper à l'agitation urbaine et au bruit incessant de Delhi.

Ces grands jardins paisibles (effectivement !), en plein coeur de la ville, rassemblent également des tombeaux, de beaux édifices, des cours de yoga en plein air et... le paradis pour les petits écureuils indiens !

Lodhi Gardens - New Delhi 

Nous reprenons la route (enfin les rails, car aujourd'hui c'est métro !) pour aller voir le Red Fort de Delhi ou Lal Qil'ah (Patrimoine mondial de l'Unesco).

Imposante forteresse en grès rouge qui fut la résidence des empereurs Moghols durant près de 200 ans.

Nous ne ferons que passer devant (sur conseil de nos hôtes également) pour cause : un rapport "attrait / prix d'entrée touristes" qui nous dissuade.

(500 roupies l'entrée pour les étrangers contre 35 roupies pour les indiens)

NB : Il faut savoir que chaque "ville à visiter" en Inde dispose de son fort, red ou pas. Il est donc parfois judicieux de faire des choix (et des économies 😉)

Red Fort - Old Delhi 

Il en sera de même pour Jama Masjid, plus grande mosquée d'Inde où nous nous arrêtons ensuite.

A la sortie d'un grand bazar d'Old Delhi, nous grimpons en haut des marches sur le parvis d'entrée... mais nous ne visiterons pas (pour les mêmes raisons que le Red Fort donc...)

Bazaar & Jama Masjid - Old Delhi 

Notre journée s'achève avec la visite du Raj Ghat, mémorial de Mahatma Gandhi.

Plateforme de marbre noir érigée sur le lieu la crémation de Gandhi, à côté de laquelle est installée une flamme éternelle.

Hē Ram

littéralement « Ô Rāma » qui signifie « Ô Dieu »

Ce sont les derniers mots murmurés par Gandhi avant de mourir,

qui ont été gravés en épitaphe sur sa sépulture...

Raj Ghat - New Delhi 

Grosse journée, grosse chaleur (toujours !), on rentre à la maison !

Le lendemain, nous devons prendre le train pour quitter Delhi en fin de journée, nous décidons alors de passer la journée avec Pooja, Naveen et les enfants.

Fin de matinée, Marco remarque que notre réservation de billets de train comporte une mention étrange "WL"... après échanges et explications avec Naveen, il s'avère que nous sommes sur liste d'attente (d'où le "Waiting List" !) et que nous sommes en 75ème et 76ème position !!!

OK, en clair ca signifie que l'on a extrêmement peu de chance de pouvoir monter dans ce train !

Incompréhension totale alors que nous avons réservé et payé nos billets de train en avance !

#c'estquoicettem***e

Nous voilà partis à la gare pour démêler tout ça et trouver une solution...

Naveen sur le trajet jusqu'au métro : "s'il y a le moindre problème, vous revenez tout de suite à la maison et vous restez le temps que vous voulez !!!" lol - adorable, merci !

Mais après quelques heures de discussions et de recherches de solutions, nous obtenons enfin le Graal !

Nous avons nos billets pour le 1er trajet... et pour tous les autres ! Moyennant un petit supplément bien sur, nous sommes assurés d'avoir nos places dans tous nos trains (et il y en a pleeeeeein lol)

En conclusion, nous ne pourrons prendre notre premier train que le lendemain, donc on tire du bon de toute situation... on sera aussi contents que nos hôtes de rester une soirée et une nuit de plus ensemble !


NB : Nous reviendrons dans un prochain article (dédié !) sur le fonctionnement des trains en Inde :

Booking, classes, horaires (mdrrrr !), fonctionnement des couchettes, bouffe (oui parce que ça c'est un vrai sujet aussi !), règles de vie dans un train (ah bah non, ça part contre ca n'existe pas en Inde, pas de sujet du coup !)...

Bref, ce sujet mérite réellement un article à part entière 🤪!



C'est donc avec une petite émotion que nous quittons la famille le lendemain après-midi... c'est parti pour notre 1er voyage en train direction Varanasi

Premier train de nuit en Inde... l'aventure commence maintenant ! 
29
mai

Après une nuit en train sans encombre (pittoresque mais sans encombre 😄), nous nous payons le luxe d'arriver à l'heure, c'est à dire au petit matin... 07h00 : nous posons le premier pied à Varanasi !

Nous recevons un accueil privilégié dans le guesthouse de notre hôte Naveen (ça a l'air plutôt répandu en Inde ce prénom !?) à Assi Ghat, puisqu'il nous fait profiter de la 1ère nuit gratuite en Couchsurfing et la seconde nuit payante ! Couchsurfing d'un jour, Couchsurfing toujours !

Echange de bons procédés avec notre hôte super sympa, qui nous permet de trouver facilement les "bons" Ghats à parcourir et de connaitre les bons plans pour visiter la ville.

"Banaras Paying Guest House" Assi Ghat - Varanasi : chambre double pour l'équivalent de 10€ la nuit, à 2 minutes du Gange.

Bonus : Naveen nous a organisé la balade sur le Gange au lever du soleil sur un petit bateau privé (à rames et non à moteur, ce qui est plus agréable), durée entre 1h30 et 2h00 :

pour la modique somme de 500 roupies (environ 6 €) pour 2... un très bon prix !

Varanasi... Mélange de couleurs, d'odeurs, de fleurs, de vaches, de vivants et de morts... Bénarès, de son nom d'autrefois, n'est vraiment pas une ville comme les autres.

1er constat : les vaches sont omniprésentes ! à chaque coin de rue, ruelle, sur les ghats *... c'est vraiment frappant ! Mais plutôt normal pour une ville sainte en Inde en même temps !

La preuve en image : les vaches ont bien descendu les marches pour être en bas !
"Holy man" : hindou à barbe longue qui médite toute la journée le long du Gange
Découverte de Varanasi (Bénarès)... et de ses vaches !

NB : le mythe selon lequel les vaches sont incapables de descendre des escaliers est FAUX !

Enfin, les vaches indiennes y arrivent elles 😅 !

* Ghat : Ghāṭa en sanskrit signifie l'ensemble de marches permettant d'accéder aux berges d'un fleuve, cours d'eau ou bassin, dans le but d'entrer en contact avec l'eau

Chaque année près de 4 millions de pèlerins hindouistes viennent faire leurs ablutions rituelles et purifier leur âme dans les eaux du Gange.

Pour les hindous, le Gange est un fleuve sacré qui est censé laver de tous les péchés accumulés au cours de ses vies passées.

Ce n'est pas sans une certaine "curiosité morbide" que nous attendons de découvrir cette holy city, comme la nomme ses habitants et bon nombre d'indiens, avec ses Ghats et ses rituels.

(bon, surtout Claire pour la curiosité morbide...)

Nous partons nous promener le long des ghats après avoir déposé nos sacs à la guesthouse, et découvrons les rituels et ablutions matinales... tout le monde se lave, se baigne gaiement et lave son linge dans le Gange.

Ce fleuve incarne bien le coeur de la vie et de la mort dans la cité, car oui... ici la mort fait bien partie de la vie.

Cette ville sainte est en effet célèbre pour ses crémations et rituels sacrés mortuaires.

Mourir et être incinéré à Varanasi permet aux hindous d'atteindre la Moksha

("libération" en sanskrit), c'est-à-dire la libération définitive du cycle de réincarnation.

Pousser son dernier soupir à Varanasi représente donc la délivrance ultime qui détache de tout lien avec le cycle des renaissances.

Quelques minutes plus tard, nous assistons malgré nous à notre première cérémonie de crémation et, il faut bien l'avouer, cela ne laisse pas indifférent... (surtout à 9h00 du matin, avant d'avoir eu le temps de prendre un petit déjeuner !)

Image surréaliste, tellement loin de nos cultures occidentales, mais en même temps tellement fascinante. Cette scène nous emporte en quelques secondes vers une toute autre vision de la mort...

La crémation à Varanasi

Rituel sacré durant lequel le corps de défunt est porté sur un brancard en bambou jusqu'au bord du Gange, enveloppé de tissus : saree pour les femmes (en général rouge), et linceul enrubanné autour du corps, (en général orange pour les personnes âgées et blanc pour les hommes). Le corps est ensuite recouvert de couvertures brillantes et de fleurs.

Il est alors immergé plusieurs fois, et pour la dernière fois, dans les eaux du Gange.

Le corps est ramené sur la berge et est libéré des tissus qui l'entourent avant d'être porté sur les flammes du bûcher.

Le corps sera enfin incinéré à ciel ouvert.

NB : Seuls les saddhus (hommes saints qui sont déjà assurés d'atteindre la libération), les nouveaux-nés ou enfants en bas âge, les femmes enceintes et les morts suite à maladie ou meurtre ne sont pas incinérés. Ils sont uniquement déposés sur les eaux du Gange (en position du lotus pour les saddhus), sans retour sur la berge...

Traditionnellement les femmes n'assistaient pas à la crémation d'un corps, car leurs larmes représentaient un obstacle à la libération... aujourd'hui, nous voyons des femmes... mais pas de larmes...

Le simple fait de flâner le long des Ghats vous fera forcément assister à l'un de ces rituels... le nombre de crémations à Varanasi étant estimé entre 200 et 300 par jour !

Manikarnika ghat est le ghat où le plus grand nombre de crémations ont lieu tous les jours et toute la journée, en continu du lever au coucher du soleil.

"Chauki, la vache qui tue" 🤨
Il est interdit de photographier les cérémonies de crémation... Voici donc un joli portrait pour combler votre attente...

Après notre première balade matinale et instructive, nous rentrons au guesthouse et programmons, par l'intermédiaire de Naveen, une balade en bateau au lever du soleil dès le lendemain matin.

Réveil programmé à 5h00 pour un départ à 5h30 ! Il n'y a pas d'heure pour les gens saints 😅 !

nous fatigués ? jamais !!?

Tellement jamais que nous partons voir la cérémonie Ganga Aarti le soir même au Dashashwamedh Ghat (mmmhhh bon, ce nom on y est pour rien... !?!)

L'Aarti est un rituel au cours duquel le feu est donné en offrande à une divinité : à Varanasi, le Gange !

Au coucher du soleil, chaque jour, des plateformes sont soigneusement préparées au bord du Gange et les foules affluent de toutes parts, y compris en bateaux.

De jeunes pandits (prêtres hindous) s'installent face à la Goddess Ganga "Déesse Ganga" ou encore la Maa Ganga "La mère Ganga".

Des flammes sont allumées et les prêtres entament leurs séries de chants, déposent des pétales de fleurs et font tournoyer les flammes autour d'eux, le tout dans une certaine chorégraphie au rythme des cymbales et clochettes qui retentissent constamment.

Les lampes enflammées pourraient ainsi acquérir le pouvoir de la divinité.

Tout le monde semble s'être réuni pour l'Aarti, des plus petites cérémonies aux artifices les plus clinquants... C'est un spectacle inédit et totalement surprenant pour nous, d'autant plus que nous ne savions absolument pas ce que nous allions voir.

(Claire s'attendait évidemment à voir arriver des morts, ce qui n'est pas du tout le cas... elle les attend encore 🤫 toujours cette fameuse curiosité morbide 😂!)

chacun fête l'Aarti à sa façon 😵 !
Pour 50 roupies (0,60 € !) nous avions de très bonnes places assises !
Ganga Aarti - Varanasi 

Cette première journée à Varanasi fut déjà riche en émotions...

• • •

Le lendemain, réveil aux aurores pour notre petite croisière privée sur le Gange.

Naveen nous accompagne sur le ghat et nous présente notre "navigateur-rameur".

Nous partons voguer sur le Gange, au fil des ghats... un matin calme, tout en douceur avec un soleil levant très agréable.

La vie s'anime à Varanasi autour du coeur de la cité : premiers rayons du soleil, premiers bains, premières lessives, premières pêches, premières méditations, premières traversées du Gange...

Sur le Gange au crépuscule... 

... et les premières crémations

NB : Nos photos ne contiennent pas de scènes pendant l'incinération des corps

Tout est dit pour aujourd'hui... le reste de la journée sera dédiée au farniente... alors à demain !

Reposés, nous partirons à la découverte de quelques temples de Varanasi, qui n'ont pas présenté d'intérêt en ce qui nous concerne.

Nous préférerons nous perdre dans les couleurs de la ville...

Varanasi (Bénarès) 

Départ de la guesthouse et trajet épique en pousse-pousse avec nos 2 gros sacs (sous une chaleur de plomb toujours !), nous attaquons une journée bonus à Varanasi (merci les réseaux ferroviaires indiens !), et comme nous avions besoin d'un peu de "fraîcheur", nous avons décidé de nous payer une dernière nuit dans un hôtel près de la gare... et avec... piscine et bar !!! Le top 👙🕶🍻 !!!

(on n'a pas précisé qu'à Varanasi, tout est Veg' et sans alcool... il faut juste le savoir, mais vous comprendrez pourquoi le bar a son importance lol !!!)

"Rivatas by Ideal" Varanasi

Nous disons donc au revoir à la ville sainte sur une note rafraîchissante... même si nous avons préféré une piscine à l'eau du Gange ! Certainement notre nature occidentale qui reprend le dessus !

2
juin

Le nom de la ville est souvent ignoré, et pourtant elle est connue dans le monde entier :

Agra ou " le berceau du Taj Mahal " !

Evidemment, nous attendions cette étape... nous avons donc choisi notre hôtel en fonction d'un critère principal : Avoir la vue sur le Taj ! Et nous l'avons eue !

Bienvenue chez nous...

Il est là... juste en dessous de Marco !
Conception et Signification du symbole d'Agra
 Vue du toit terrasse de l'hôtel... le panorama et coucher de soleil à l'arrivée sont plutôt sympa !

Nous n'attendrons pas longtemps avant d'aller découvrir ce haut lieu d'art et d'architecture Mogholes.

Dès le lendemain matin, nous nous levons avant l'aube pour assister au lever de soleil sur le Taj Mahal.

Billets d'entrée, bouteilles d'eau et petits chaussons en poche, nous ne regrettons pas ce réveil nocturne.

NB : Il faut savoir que l'entrée est 25 fois plus chère pour les étrangers que pour les indiens... soit 1000 roupies pour un étranger en 2018 (on vous laisse faire le calcul pour les indiens !)

Le ratio est très souvent entre 10 et 25 fois le prix indien pour un étranger, pour à peu près tous les sites à visiter dans le pays...

Quoiqu'il en soit, le Taj Mahal est à la hauteur de sa réputation et nous offre un spectacle de toute beauté...

Oui oui... 05h45 !
Les fameux petits chaussons, sans lesquels on n'entre pas au Taj Mahal !
L'un des 4 minarets encadrant le mausolée
on est tout de même un peu fatigués...
Pinacle en bronze
Après les sols mythiques de Copacabana et Ipanema, le sol du parvis du Taj Mahal
L'une des 4 portes en grès rouge
Toujours un peu fatigués 😴...
Taj Mahal - Agra - Un édifice impressionnant et majestueux 

Taj Mahal ou "le palais de la couronne"

Le Taj Mahal, classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco, est un mausolée de marbre blanc transparent incrusté de pierres précieuses.

Le pinacle qui le surplombe est en bronze et est décoré d'un kalash, symbole hindouiste, et d'un croissant de lune, symbole islamique.


On aime croire à la naissance du Taj Mahal par une histoire d'amour...

L'empereur moghole musulman, Shah Jahan appelé aussi Prince Khurram, âgé de 16 ans, tomba fou amoureux et épousa une belle princesse du nom de Arjumand Banu Begam, âgée alors de 15 ans.

La belle décéda quelques années plus tard après la naissance de leur 14ème enfant et aurait formulé, sur son lit de mort, 2 vœux à son époux :

* le premier, de ne plus jamais avoir d'autres enfants (on ne sait pas s'il a été respecté !?)

* le second, de lui faire construire un monument qui serait capable de défier le temps et de montrer au monde entier leur amour éternel

Ce second vœu aurait donc été respecté immédiatement par l'empereur, qui ordonna la construction du monument, qui dura de 1632 à 1648.

L'empereur fut inhumé auprès de sa défunte épouse 35 ans plus tard.

Le mausolée aurait été baptisé du surnom que le beau-père donna à la princesse, aimée pour sa gentillesse et admirée pour sa beauté par tout le monde : Mumtaz Mahal qui signifie "la préférée du palais"...

Un petit air d'Aladdin que l'on a effectivement plaisir à croire... !


L'interprétation de la construction reprend aussi l'image du Paradis avec la forme des jardins, carrés et sous le signe du numéro 4 (symbolique récurrente dans le Coran) et les 4 minarets qui représentent l'ascension vers le paradis.


Le Taj Mahal incarne aujourd'hui le joyau de l'architecture moghole, qui allie les styles islamiques et indiens, et il est considéré comme "l'édifice le plus parfait" de l'art musulman en Inde.

Chaque année, jusqu'à 7 millions de visiteurs affluent.

Désormais difficile de rivaliser, nous tentons tout de même notre chance en visitant le Fort d'Agra ou Red fort.

Plus grand fort d'Inde, il est également classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco

Les tours de guet sont toujours bien occupées...
Toujours un œil sur le Taj...
Red Fort - Agra 

Nous terminons la visite d'Agra avec le "Baby Taj" ou, de son vrai nom, Mausolée d'Itimâd-ud-Daul.

Considéré comme le "brouillon" du Taj Mahal, ce petit mausolée est une alternative paisible et beaucoup moins fréquentée... et pourtant !

Nous avons apprécié la beauté du monument, isolé entre ses murs d'enceinte de 4 mètres de haut... qui mérite bien un détour de l'autre côté du fleuve.

Main Gate du Baby Taj
Baby Taj
Le refuge fraîcheur des buffles
Scènes de vie...
... partagées avec les enfants 😍
Baby Taj - Agra

Agra nous laissera un beau souvenir de ses monuments et une parenthèse de vie indienne traditionnelle...

Un intrus s'est immiscé sur cette photo animalière... à vous de jouer !
Le petit chouchou de la bande ❤
Et Claire se fait une nouvelle amie !
Dans les rues d'Agra... 
Sur les toits, la ville s'anime... et s'endort !
 ... et sur les toits, où toute la ville s'anime chaque jour !

C'est l'heure du départ vers une nouvelle étape...

4
juin

Jaipur "la ville rose" Udaipur "la ville blanche" Jodhpur "la ville bleue" Jaisalmer "la ville jaune"

Cap sur le Rajasthan, soleil de l'Inde et reflet de ses mille et une couleurs

L'état du Rajasthan, terres du nord ouest rejoignant le Pakistan, a conservé toutes les traditions de l'Inde ancienne et une richesse culturelle incroyable... Art, Palais et Fortifications ne quittent pas le paysage.

Sur la terre des rois les couleurs sont reines, et chacune d'elles a ici une symbolique toute particulière :

Le Rose de Jaipur : Couleur de l’hospitalité qu'un Maharaja a choisi pour repeindre toute la ville fin 1800.

La femme du Maharaja étant tombée sous le charme de cette couleur, elle le convainc alors de la conserver et de la protéger via une série de lois... incitant notamment les habitants, jusqu'à 130 ans plus tard, à peindre leur maison de la sorte.

Le Blanc d'Udaipur : Couleur de la pureté, le blanc est à Udaipur la toile urbaine du street art.

Les murs immaculés de la ville se reflètent dans les lacs et permettent aux artistes de s’exprimer librement, des plus anciennes peintures traditionnelles au street art le plus moderne.

Les maisons et palais tout de blanc vêtus forment une peinture naturelle sur les eaux des lacs de la cité surnommée "la Venise de l'Inde".

Le Bleu de Jodhpur : Couleur des Brahmanes, le bleu indiquait autrefois que les maisons appartenaient à des membres d'une des 4 castes de Brahmanes comme définies par l'hindouisme notamment les prêtres, les sacrificateurs, les professeurs ou les hommes de loi; plus largement désignés comme les hommes de lettres et enseignants du "Brahman".

Le Brahman est l'ensemble de textes védiques qui seraient plus anciens que les religions et représenteraient l'origine de la connaissance.

Le Bleu possède également les vertus de protéger de la chaleur et de repousser les moustiques.

Les habitants de Jodhpur sont très fiers de l'empreinte du passé et de leurs maisons bleues, et il n'est pas rare de croiser des habitants vous faisant part de leur appartenance aux castes et lignées des Brahmanes.

Le Jaune de Jaisalmer : Couleur du soleil, du désert et des pierres de grès jaune, c'est naturellement que Jaisalmer fût baptisée "la ville jaune" ou "la cité d'or".

La ville entière fût construite en grès jaune au milieu du désert du Thar, terre la plus aride de l'Inde.

Autrefois les caravanes chamelières, chargées de denrées précieuses, traversaient les dunes dorées du désert. Il est courant d'assister, encore aujourd'hui, au passage de ces fameuses caravanes lors des marchés aux chameaux.

Éléphant : Symbole de Prospérité à Jodhpur      Cheval : Symbole de Puissance à Udaipur   Chameau : Symbole de l'Amour à Jaisalmer

Au Rajasthan, les couleurs n'ont pas l'exclusivité des symboles culturels et les animaux occupent depuis toujours une place primordiale.

Outre le Tigre royal du Bengale, animal symbole de l'Inde (Puissance et Royauté)

et le Paon, oiseau sacré de l'Inde (Intelligence et Éducation),

L'éléphant, le cheval et le chameau sont les 3 symboles du Rajasthan

liés respectivement à Jodhpur, Udaipur et Jaisalmer.

Nous les retrouverons en effet sur toutes les fresques, peintures et tentures de notre périple Rajasthani...

Udaipur la Blanche

Plus de 600 kms parcourus depuis Agra, et nous voilà dans la Ville Blanche : Udaipur

Après une recherche matinale pour notre chauffeur de tuk-tuk (7h c'est bien matinal pour un chauffeur de tuk-tuk !!), nous finissons par trouver notre petit havre de paix au détour d'une ruelle, bien au calme...

Ancienne Haveli réaménagée en guesthouse, cette demeure allie à merveille le charme du passé et de la tradition et le confort de la modernité

"Oyo Home Heritage 9540 - near City Palace" Udaipur

Les Haveli sont de petits palais ou maisons de maîtres, parfois fortifiés, ayant été construits pour des princes ou des commerçants.

(On trouve également des Haveli dans l'état du Goujerat, à l'ouest de l'Inde)

Demeures élégantes et spacieuses, elles représentent une très belle façon d'aborder son séjour au Rajasthan...

Probablement la ville la plus romantique d'Inde, nous découvrons Udaipur avec ses rues d'artistes et ses bords de lac :

Lac Pichola - Udaipur 
 Udaipur, ville d'artistes

Reflets des murs de la ville sur les lacs, douceur de vivre et beauté naturelle, cette ville nous charme tout de suite.

Un verre au bord du lac à la tombée du jour s'impose donc, et il aurait été dommage de louper un spectacle nocturne inattendu et inhabituel...

Claire s'est d'abord demandé quel était cet énorme volatile noir à quelques mètres de nous, enfin CES énormes volatiles... ces dizaines... ces centaines... ces MILLIERS de... CHAUVES-SOURIS GÉANTES !!!

Oui, des milliers de chauves-souris géantes ont surgi au dessus du lac, en quelques minutes, un spectacle vraiment impressionnant sous le regard amusé des indiens, habitués à cette scène quotidienne !

Udaipur by night
Désolés pour le flou artistique mais ces grosses bêtes sont très rapides !
Udaipur "Bat" night ! 

Après ces découvertes nocturnes, place aux journées de visite :

Dès le lendemain matin, nous partons visiter le City Palace qui se trouve juste à 5 minutes à pied de notre haveli.

Entelle d'Hanuman & Marco
Entrée du City Palace et première rencontre avec les Entelles d'Hanuman (Dieu-singe hindou), aussi appelés Langurs sacrés 

Le City Palace est un ensemble de 11 palais immaculés de blanc qui représente bien la beauté et le faste du Rajasthan, et nous offre de magnifiques vues sur la ville, le lac et les montagnes.

Ces palais ont la particularité d'être encore aujourd'hui la demeure d'un Maharaja, qui partage son temps entre Londres et Udaipur; partie du Palais que l'on ne peut évidemment pas visiter.

Entrée de la partie privée du Palais du Maharaja
Anciennes cages de captures pour tigres (grande) et panthères (petite)
Pièce aux cages de pigeons voyageurs
Vue sur les toits d'Udaipur...
City Palace - Udaipur 

Il vaut mieux prévoir quelques heures afin de profiter pleinement de l'architecture, des multiples pièces et des cours et jardins... car le City Palace est l'incontournable d'Udaipur !

Au détour des jardins environnants, nous tombons par hasard sur les nichoirs des fameuses chauves-souris géantes vues la veille au soir... nous sommes en fait juste en dessous de ces milliers de Pteropus giganteus !

Même pas peur, le petit écureuil se paye même le luxe de nous tirer la langue 😜
Chauves-souris géantes d'Inde ou Roussettes géantes (l'une des plus grandes espèces) pouvant attendre plus d'1 mètre d'envergure

Nous prenons le temps de passer voir le Jagdish Temple situé au coeur d'Udaipur

Les écureuils sont aussi hindouistes en Inde 😅
Jagdish Temple - Temple vishnouïste entièrement orné de sculpture 

La journée s'achèvera par un spectacle de danse traditionnelle et un diner sur les toits... au top !

Cadeau d'un artiste du museum: Paon (oiseau national sacré) peint sur l'ongle 🎨
Roof-top White Terrace Restaurant
 Spectacle traditionnel de Danse et Marionnettes à fils au "Bagore Ki Haveli Museum"        & Diner au "White Terrace Restaurant"

Le deuxième jour sera l'occasion de prendre de la hauteur : direction le funiculaire pour grimper jusqu'au sunset point.

Ascension vers le Sunset Point - Udaipur 

Nous rejoignons ensuite les bords du lac, le temps de faire quelques rencontres originales * ...

Demande de selfie par une petite fille en tenue traditionnelle *

... avant de prendre le large en bateau pour faire le tour du lac.

Un tout autre panorama sur la ville, le City Palace et les environs :

Boat trip on Pichola Lake - Udaipur 

*Ok... il est temps de parler d'un phénomène incroyable en Inde :


Si tu es comme nous, touriste et blanc, il ne te faudra pas longtemps en Inde pour devenir une vraie star d'Hollywood... ou plutôt de Bollywood !!!

En effet, il faut savoir que les indiens, quelque soit leur âge, te demandent des selfies tout-le-temps !


Ils sont capables de s'arrêter en route et descendre de moto, de s'incruster sur tes photos ou de courir 10 minutes à travers tout un site touristique pour avoir une photo avec toi !

Capables d'être totalement euphoriques quand ils obtiennent LA fameuse photo avec toi et de te retenir pour passer un par un et profiter de ta bonté afin d'avoir CHACUN leur selfie... (encore une fois quelque soit leur âge : 6, 15, 30 ou 60 ans, même poloche !)

S'en suit la traditionnelle question de ton pays d'origine et, pour ceux ou celles qui osent l'ultime échange, ils te demandent ton nom : "the cherry on the naan" !!!!


Tu te demandes pourquoi ??!

Parce que nous sommes vraiiiiment très beaux !!?

Parce que nous sommes les sosies de Brad Pitt et Angelina !!?

On aimerait te dire oui... mais non !


En fait, ils postent les photos sur leurs réseaux sociaux et mettent un comment de type :

"My french best friends, Claire & Marco !"

C'est une fierté d'avoir des amis étrangers et blancs...

Beaucoup sont fascinés par la couleur de notre peau, et nous avons d'ailleurs eu droit quelques fois au

"Oh my god, I'm so black and you are so white, it's wonderful !"

Ce phénomène est tellement important que nous avons été régulièrement "victimes" de photos ou vidéos "volées"...

Exemple du métro à Delhi : une jeune indienne était en conversation vidéo messenger avec son copain, et orientait son téléphone pour filmer Claire (qui était en arrière plan)... l'indienne n'était parfois même plus dans le cadre lol !

Cet épisode fut drôle et poli car la jeune fille était courtoise et souriante mais d'autres anecdotes l'ont été beaucoup moins (photos volées de Claire à la piscine par un groupe d'indiens alcoolisés... Marco n'a pas vraiment apprécié les paparazzis et l'altercation a été beaucoup moins « drôle et polie » !)


Improbable en France mais quotidien en Inde 🤪 !


Et voilà... nos esprits de compétiteurs nous ont tout de suite poussés à faire un pari sur celui d'entre nous qui obtiendra le plus de selfies durant tout notre séjour indien !!!

NB : hors refus... oui parce qu'on a du refuser quelques photos tout de même !

On ne pouvait pas non plus passer notre temps à faire des selfies avec tout le monde lol

On a un tour du monde à faire nous quand même !!!


Le perdant offrira donc un TRÈS BON resto au gagnant !

Comme par hasard, Claire a immédiatement ressenti une envie de langouste et de champagne !!!

To be continued 📸

Nous garderons un très joli souvenir de notre première rencontre avec le Rajasthan... Merci la Ville Blanche, merci la Venise d'Orient !

Jodhpur la Bleue

Changement de couleur, cap sur la Ville Bleue : Welcome to Jodhpur !

Nous prenons possession de notre chambre au "Jodhpur Heritage Haveli Guest house"... et oui encore une Haveli mais quand on aime on ne compte pas ! Magnifique, très bien située et autre style : définitivement, on aime !

Jodhpur Heritage Haveli Guest house - Roof top avec une vue magnifique sur le Fort, en plein coeur de Jodhpur 

Malgré une chaleur accablante (si si, ne rigole pas : plus de 50°c !!!), comment résister à la découverte de cette nouvelle cité de charme...

Nous partons flâner dans les ruelles et rejoignons la place de la Clock Tower pour déjeuner.

Rencontre avec une famille adorable de Jodhpur qui tient le "Café Royale", notre 1er coup de coeur gustatif de Jodhpur.

Café Royale - Petite échoppe pleine de charme, une famille adorable et de très bons produits ! Notre super cantine 😍

L'occasion de se perdre dans les couleurs (et odeurs, bonnes comme mauvaises on ne va pas se mentir !) du Rajasthan...

Dédicace à nos mamans qui aimeraient ces tissus nobles et colorés !
Préparation traditionnelle du Chai *
Spéciale dédicace pour Berty : Il y a un vrai marché à prendre en Inde !
Clock Tower - Jodhpur

* Chaï ou Masala Chaï Indien : Thé traditionnel indien préparé avec des épices et du lait, se buvant très sucré.

Aussi étrange que cela puisse paraître, le Chaï vendu dans les trains est un des meilleurs !

La "douce" mélodie matinale des vendeurs ambulants passant dans les wagons avec leur "Chaï ! Chaï ! Chaï ! Chaï !..." vous réveille à coup sûr et vous n'avez pas d'autres choix que d'en prendre un (d'autant plus à 10 roupies, soit 10 cts d'€ le Chai)

Notre coup de coeur yummy 💛!

La balade continue à travers les rues étroites et nous nous arrêtons en chemin observer le grand puits urbain de Jodhpur Toorji's step Well où l'animation est permanente.

Les jeunes viennent nous demander de les prendre en photo !
Toorji's step Well  - Jodhpur

Nous apprendrons malheureusement le lendemain qu'un adolescent est décédé l'après-midi où nous y sommes allé, après avoir plongé...

Il faut savoir que de nombreux indiens et touristes veulent "faire le show" en sautant et plongeant dans ce puits qui, malgré sa grande profondeur, est constitué d'une multitude de marches qui s'entrecroisent... les accidents sont donc fréquents et parfois mortels

Photo empruntée car le Step Well était rempli lors de notre passage, voici l'explication de sa dangerosité (et beauté) cachée 😔 !

Remettons donc un peu de couleur dans notre escapade...

Le lendemain, nous partons pour une ascension matinale vers le Fort de Mehrangarh qui surplombe toute la ville du haut de son "piédestal" de 122 mètres.

Premières marches...
Terrain de Cricket au pied des fortifications, sport le plus célèbre en Inde

Impressionnantes fortifications de 10 kms de long, des pierres de grès rouges et jaunes, une empreinte historique et culturelle incroyable... nous allons vite découvrir pourquoi cette forteresse est surnommée le "Fort magnifique" !

Des parois vertigineuses qui impressionnent dès l'entrée du fort !
Fort de Mehrangarh - Jodhpur
Faste et couleurs du Rajasthan 
Joueur de "Sarangi" - Instrument de musique traditionnel du Rajasthan
Des rencontres toutes plus différentes les unes des autres, mais toutes très jolies, subjuguantes... et moustachues !
Vue imprenable sur les remparts...
... et sur la Ville Bleue 💙

Ne voulant pas nous arrêter à cette "vue du ciel", nous partons de l'autre côté de la ville à la recherche de ces célèbres maisons bleues, pour plonger dans le coeur du quartier historique des Brahmanes (petit rappel pour ceux qui n'ont pas bien suivi l'intro 🤔).

Vision monochrome de la cité qui nous offre des nuances infinies de bleu !

Maisons bleues de Jodhpur, un enchantement chromatique...

Une belle parenthèse culturelle s'achève au pays des maharajas, des couleurs, des artistes, du soleil, des symboles et des traditions... sans oublier des belles moustaches rajasthani, bacchantes typiques soignées et retroussées, objet de compétitions et symbole de virilité !

8
juin

En transit vers l'Inde du Sud, nous faisons un stop à Mumbai ou Bombay (et oui c'est pareil 😉 !).

Escale de quelques heures entre 2 trains, juste le temps de traverser la ville sous une pluie battante.

Pas grand chose à dire si ce n'est que le premier abord ne nous a pas "charmés"... notre passage à Bombay en quelques illustrations :

Arrivée en train à Mumbai... un petit aperçu de ce qui nous attend ?!? 
Mousson quand tu nous tiens ! 

Voilà, après une "mésaventure" en taxi (non payé et incendié parce que Claire était dans un jour calme 😅 !), un Mc do' à 14h (bah oui du coup avec le taxi de m***e on a pris du retard sur le déjeuner, on s'est payé une soirée dans un bar ambiance sympa "Havana Café and Bar"

"Havana Café and Bar" - Mumbai

Nous sortons du bar sacs sur le dos et prenons notre train de nuit vers Goa.

Nuit en train effroyable avec une famille d'indiens avec enfants qui devaient se penser seuls au monde, ville de bord de mer en pleine saison de mousson; malgré les 2 jours passés sur place, nous ne nous étalerons pas...

un gosse qui hurle, un qui court et parents qui s'appuient sur nos couchettes 🤬
accès à la plage... original #@?!
... et plage du coup...

Mauvaise saison, mauvaise expérience, mauvaises scènes de vie ou simplement un lieu qui n'est pas fait pour nous...cette étape n'était pas obligatoire et, si c'était à refaire, nous ne passerions pas par Goa.

Allez, sans perdre de temps et pour contraster de façon radicale, on enchaîne avec un gros coup de coeur de notre voyage indien !

SONDAGE EXPRESS :

Qui parie que nous venons d'achever l'article qui sera le plus court du blog ??!

A vos votes !!!

12
juin

Notre gros coup de coeur en Inde : Hampi

Nous pourrions presque nous arrêter à cette intro, mais ce serait dommage de ne pas vous en donner un peu plus...

Nous quittons notre train pour découvrir ce petit bout de terre indien qui nous a été présenté comme une petite merveille cachée au centre du pays.

Hampi est une ancienne ville royale inscrite au Patrimoine Mondial de l'Humanité de l'UNESCO.

Ce fût la dernière capitale du royaume hindou de Vijayanagar, d'où lui vient son surnom de "Ville de la Victoire", cité des princes les plus riches qui firent édifier des temples et palais magnifiques.

Joyau architectural et nature luxuriante surréaliste : Bienvenue à Hampi !

Plus de 7 enceintes fortifiées et 400 temples, entremêlés de ruines et de roches rondes qui semblent déposées du ciel...

Quel est le pays du Kama Sutra déjà ??!

Un "décor" tropical à couper le souffle et digne d'un Indiana Jones !

Nous avons parcouru Hampi pendant 3 jours, à pied, à vélo, sur l'eau et en altitude... et nous confirmons :

Ce lieu est une petite merveille, qui mérite plus qu'un détour lors d'un voyage en Inde !

Nous avons eu la chance d'assister au bain quotidien de l'éléphant du temple, au petit matin, un moment particulier durant lequel indiens, visiteurs et éléphant profitent des bienfaits de la rivière pour faire leurs ablutions et se réveiller en douceur :

Lever du jour à Hampi... moment de quiétude dans un petit coin de paradis

Comme d'habitude, nous ne manquons pas d'immortaliser quelques "petits" amis croisés en chemin...

Les singes plongent et nagent très bien... maintenant on le sait !
Petit câlin matinal entre vaches sur la route lorsqu'on arrive en vélo 😅
Une espèce de martin-pêcheur que nous n'avons pas réussi à identifier...
Buffles
Les lézards sont omniprésents et tous différents... en voici quelques exemples
Nature & Découvertes 💚

Ainsi que de belles rencontres... petits et grands se montrent définitivement intrigués et ouverts à notre contact. Que de jolis moments à Hampi...

Des rencontres amusantes et touchantes, au détour d'une photo réclamée...
 ...ou de la naissance d'un sourire sur le visage de cette petite fille, tant attendu et bien plus beau que tous les panoramas ❤

Une très jolie page de voyage qui marquera notre aventure indienne... une parenthèse de vie à part dans cette petite cité indienne sans égale.

15
juin

Dernière ligne droite de notre périple sur les terres de Gandhi, Shiva et Ganesh...

Destination le sud, les retrouvailles avec les amis, le retour des bières, du bœuf et de la "cool attitude" !

Escapade à Bangalore...

ou plus "indiennement" : Bengaluru

UB City - Bangalore


Ville cosmopolite, dynamique et décontract' à la fois, avec beaucoup de parcs, un quartier d'affaires "UB City" réputé et une vie nocturne animée.




Marché KR (Krishna Rajendra) réputé pour son marché aux fleurs, mais également ses fruits, légumes et épices ! Que de couleurs !

L'occasion de retrouver nos amis Arjun et Swat pour une soirée "bières-vin-bœuf"... au top !

One night in Bangalore 

Away like Home !

Après cette étape culinaire et amicale, nous faisons un crochet par chez nous... enfin presque... il semble en effet que la France se soit invitée dans le sud de l'Inde... destination Pondichéry !

Ancienne colonie française jusqu'en 1954, nous nous retrouvons très vite dans des rues aux allures et aux noms familiers.

Petit séjour à White town, quartier français de la ville...

Du bord de mer aux ruelles coloniales, en passant par les bonnes tables, les collèges français et les marchés, nous sommes comme des poissons dans l'eau et Puducherry nous charme rapidement !

Mémorial de Gandhi (4 mètres de haut)
Phare et Front de mer - Pondichéry
Marché aux poissons - Pondichéry
 Expérience sensorielle, colorée et chaleureuse...

Sans faire de chauvinisme, cette french touch fut très agréable... même si tout reste bien sur à la sauce indienne !

exemples de siestes à la sauce indienne... peu importe l'heure et l'endroit, le repos est roi 😅 !

Kochi, fin du chapitre

Kochi, cité balnéaire longeant l’océan indien, plus connue sous le nom de Cochin, regroupe un ensemble de presqu'îles dessinées par de nombreux bras de mer.

Ici, on vit au rythme de la pêche, des chassés-croisés de bateaux et des dégustations de poissons, bien sur... mais pas que !

Groooooos Burgers d'accueil pour fêter notre dernière étape indienne 🤤 !

Oui bon... on a bien le droit de se faire un "petit" cadeau parfois !!?
"Tea O Clock" Marine Drive - Kochi

Arrivés sous la pluie battante, nous passons une première journée et première soirée chez notre hôte de Couchsurfing Kirsten.

FIFA sur écran géant, bières et bons petits plats, le tout dans un appartement avec très belle vue et des hôtes au top... on est plutôt bien reçus à Kochi !

 Thanx cousin 😄 !

Le lendemain, premier "abordage" direction Fort Kochi

Traversée de Ernakulam à Fort Kochi

Quartier chargé d’histoire, d'art, de vieilles pierres et de pêcheurs.

dans les rues de Fort Kochi 

La coupe du monde n'est pas en reste et certains quartiers de Fort Kochi sont même... très motivés !

🇨🇵 Coupe du monde dans les rues de Fort Kochi... aux couleurs du Brésil et de l'Argentine (mais on n'est pas dupes !) 🇨🇵

En longeant le front de mer, nous avons la chance d’être invités par un pêcheur sur son « Chinese Fishing Net ».

Il nous explique comment fonctionnent ces fameux filets de pêches vraiment typiques de Kochi, et ressemblant fortement à nos carrelets (mais en beauuuucoup plus grand !).

Il nous fait part de son mode de vie avec sa famille, pour laquelle il travaille sans relâche et avec passion, la pêche étant encore aujourd'hui leur seule ressource.

Joli moment de partage avec un passionné...

Chinese Fishing Nets - Fort Kochi 

"Chinese Fishing Nets"

Le nom est issu du grand "filet", pièce principale confectionnée en "Chine".

Finalement trompeur puisque l'ensemble du mécanisme et des pièces du Chinese Fishing Net est en fait Portugais !

Et oui, il faut savoir que toutes les pièces assemblées ont été créées par les portugais et chaque pièce porte toujours aujourd'hui un nom portugais 😉

Il faut 5 ou 6 pêcheurs minimum pour pouvoir l'utiliser compte-tenu de son envergure et du poids du filet à remonter.

Les pêcheurs vendent une bonne partie de leur pêche le long de leur Fishing Net, les clients pouvant demander aux restaurants environnants de préparer et cuire les poissons frais pour des sommes dérisoires; parfois les pêcheurs sont eux-même équipés de grill !

Une économie de produits frais bien pensée et rentable pour tous !

Vente de poissons à la sortie de la pêche 

Petite parenthèse (juste histoire de tout partager !), nous avons passé ces quelques jours pendant la période de mousson... mais ici, familles, pêcheurs (et footballeurs) ne se découragent pas pour si peu ! Même si personne ne passe entre les gouttes !!

Fort Kochi a décidément autant de charme que de mystère, avec ses ruelles pavées, ses petites échoppes, ses boutiques artisanales et ses "visages" insolites sortant parfois comme tout droit d'un film d'Hitchcock...

Nous prenons notre dernier bateau et dernier train pour rejoindre Trivandrum... et notre vol pour la prochaine destination.

21
juin

Dernier train indien pour rejoindre Trivandrum, ou Thiruvananthapuram (!!????) avant de quitter les terres indiennes.

Un passage rapide, le temps de se faire un petit resto, de voir un match de l’équipe de France et de se rendre à l’aéroport au petit matin.

Départ avec pertes et fracas, qui restera gravé dans nos mémoires... et dans celles des indiens !!!

22 Juin : Arrivés à l’aéroport bien en avance (comme d’habitude et heureusement !), nous rencontrons un « petit » problème au contrôle de sécurité dès l’entrée dans l’aéroport...

Les malheureux demandent à Claire de vider son sac car il semble qu’ils aient vu une « batterie » à l’intérieur lors du passage au scanner.

7h00 : Claire n’est PAS DU TOUT coopérative ce matin, quelque peu excédée de la c****rie sans nom dont les indiens savent parfois faire preuve et dont l’équipe de sécurité de l’aéroport représente parfaitement les c**s en chef !

Nous voilà embarqués dans une furieuse colère, libératrice même si elle peut paraître un peu excessive

(« paraître un peu excessive »... oui car les indiens sont vraiment capable de te faire péter une pile plus vite que ton ombre !!!)

S’en suivent des jets de vêtements dans tous les sens, linge sale, strings, tout y passe... retournement de sac pour vider violemment toutes les affaires sur la table à l’entrée de l’aéroport, équipe de sécu incendiée, traitée d’idiots finis avec sommation de faire venir une personne de la compagnie aérienne (oui parce qu’il parait que c’est le protocole de la compagnie !?? ... Note pour plus tard : on reprendra ladite compagnie ultérieurement sans avoir aucun problème du genre !), embrouille avec la sécu, embrouille avec la compagnie, prise de photos des badges... Bref, une vraie boucherie matinale qui dura plus d’une heure !!!

... 
... pour le plaisir ! Amis pilotes, contrôleurs, ambassadeurs ou "répresseurs de c**s finis" si vous nous entendez... !!!

Nous finirons par devoir sortir quelques piles d’une pochette, qui ne seront pas confisquées mais que nous devrons prendre avec nous en cabine !!!!!????? ... on ne vous commentera pas plus l’indicent à partir de là... car nous voulons rester zen et on ne tient pas à retourner l’ordinateur de colère à cet instant présent en poursuivant.

Nous prendrons notre avion de justesse... Un départ sur le fil du rasoir, excédés, qui nous fait tourner la page indienne brutalement.





Il est temps de partir vers d'autres horizons... Place à la détente, aux plages et aux cocotiers : Sri Lanka nous voilà !

22
juin
22
juin
Inde

INDE

On se lance pour notre « petit récap’ » sur l’Inde... si tant est qu’il puisse être petit 😉 !

L’Inde par Chou&Bidou c’est :

31 jours, 6 états, 12 villes, 5 hôtels, 7 guest-houses, 3 appartements

et 3 premiers Couchsurfing !

PRIMO : L’indien dodeline !

Oui tu sais le dodelinement de la tête... ce qui signifie... oui ? non ? oui ? non ? ...

bon bah tu ne sais pas en fait (ou alors si tu sais, nous on veut bien savoir !?)

Donc tu choisis la réponse qui t’arrange ! (et du coup c’est plutôt pratique en fait !!)

DEUXIO : L'indien monte à 3, 4, 5... sur une mob’ (?!)

TERTIO : L'indien roule à contresens (re : ?!)

QUATTRO : L'indien ne s'encombre pas avec les passerelles pour traverser les voies ferrées... il va droit au but !

CINQUO : L’indien se tient par la main, même s’il n’est (à priori) pas du genre à aller à la gaypride

SIXO : L’indienne doit être séparée de l’indien dans les files d'attente, transports en commun (rames de métro réservées aux femmes !), caisses en magasin, portiques de sécurité... pour éviter les attouchements et les agressions !

NB : Delhi est tristement surnommée "la ville du viol"

SEPTO : L’indien paye 3 roupies ce que tu payes 10 000 doll’ (ok d’accord... mais franchement, on exagère à peine !!)

HUITO : L’indien chauffeur de taxi se fout TOTALEMENT de savoir où tu veux aller !

Il t'emmène où il veut et fait mine de ne rien comprendre... la guerre des nerfs assurée pour arriver à bon port !!!

NEUFO : La télé indienne s'arrête quand il pleut et te dit : (oui monsieur, en Inde la télé te parle... les vaches sont bien sacrées !)

"attendez que la météo s'améliore" ... ah bah ça va alors, on s’inquiète pas ! (et le pire... c’est que c’est vrai mdr !)

DIXO : L’indien te vénère !

Tu connais une ascension fulgurante et tu deviens une star de Bollywood en quelques heures : « le selfie est ton ami »

ONZO : L’indien te vénère !! N° 2 !!

L’indien ne te voit pas, car tu dois être totalement transparent...

Ignorance complète de ton sommeil dans les trains de nuits (idem dans les trains de jour en fait...), files d’attentes inutiles (puisqu’absolument pas respectées... et que tu es transparent de toutes façons !), bousculades et piétinements dans les transports en commun !

Tu nous diras : surpopulation, angoisse de ne pas pouvoir rentrer dans le métro, le bus, le train... mais indien chéri, si tu ne laisses pas sortir les gens du métro, tu as toutes tes chances de ne pas y rentrer en effet... c’est le chien qui se mord la queue ! (... tiens on en revient à la fameuse queue non respectée !

et en prime, tu risques de rester sur le carreau un de ces jours lorsque tu tomberas sur un nerveux pas comme les autres !)

NB : Certaines villes en arrivent même à mettre des équipes de sécurité dans les stations de métro, à Bangalore notamment, pour faire respecter des files d’attente sur les quais et l'entrée dans les rames... sécurité, armée, rien n'est de trop !

DOUZO : L’indien est aussi adorable !

En dépit de toute transparence et ignorance passées, l’indien(ne) peut spontanément te payer ton chaÏ dans le train (parce que tu cherches depuis 5 minutes mais que tu n'as définitivement pas la monnaie !) ou t'offrir une partie de son petit dej' à l'aube au bord d'un fleuve, ou bien encore te donner à manger pour le voyage alors qu’il t’a déjà hébergé gratuitement... juste par pure gentillesse !

Un merci très spécial à Pooja, Naveen, Archat et Arnav (Incredible Family !), un merci à Arjun et Swat, à Naveen et à Kirsten... merci pour leur accueil, gentillesse et générosité !


Et toi au milieu de tout ca...

🚖 Tu sers de GPS aux chauffeurs de tuk tuks, taxis... !

D’accord, à leur décharge c’est un joyeux bordel dans le labyrinthe urbain des villes indiennes et il n’y a pas de panneaux dans la plupart des rues... mais bon, chacun son métier m***e ! Merci « maps.me » !

(Non ! Tu ne pars pas en Inde sans cette appli, on t’aura prévenu !!!)

🚂 Tu essaies de comprendre comment réserver et prendre un train en Inde, et tu finis par... faire comme tu peux !

Idem pour dormir une fois que tu es dans ledit train : cf. Onzo " L’indien te vénère !! N°2 !! "

🚿 Tu prends ta douche au dessus du chiotte (sans se vanter, un vrai jeu d'enfant pour nous désormais !)

⛔ Tu gueules « NO !» dans la rue toutes les 2 minutes ("gilles de la tourette" quand tu nous tiens !!!), sans même écouter les questions ! Oui parce que tu en as tellllllllement marre qu’on veuille t’emmener en tuk tuk pour 20 roupies à l’autre bout du monde et qu’on te suive pendant 2 heures dans les rues pour que tu dises oui... 20 roupies mon c** !

Ne dis jamais oui à 20 roupies tu m’entends... jamais malheureux ! Il t’en coutera ton slip !

En plus, tu es déjà trop occupé à dire oui pour les selfies (mais là tu as un pari en jeu lol !!!)

🎱 Tu n’as pas joué une fois au billard indien, ou « Carrom » pour les initiés, alors que tu t’es entraîné comme un fou à Zanzibar pour épater la galerie ! Bon bah t’as épaté personne du coup...

🤸 Tu ne t’es pas initié(e) au yoga, malgré ta volonté (forte mais pas suffisante apparemment !?), mais tu était tellement overbooké et aspiré par le tourbillon de l’Incredible India... ce sera pour une prochaine fois !

NB : en plus, tu es tellement zen naturellement, est-ce vraiment nécessaire finalement... ?!

💡 Enfin, ta devise est et restera : "JAMAIS SANS MON PQ"

Bienvenue dans le monde de Patrick, Jacky et tous tes amis du camping... la honte ne fait plus partie de ta vie et le PQ est ta p'tite patte de lapin à toi, qui ne te quitte jamais (jamais tu m'entends !?)

Et oui, sinon tu devras utiliser le petit jet "nettoietrouducul" et franchement, c'est pas beau à voir...

Non non, vraiment ceci n'a pas été inventé pour toi "pauvre petit occidental" !!!

DISTANCE TOTALE PARCOURUE EN 31 JOURS : 5 731 KMS

dont 261 kms à Pied (à 1 ou 2 kms près !)

dont 4 444 kms en Train (oui c’est précis !)

dont 756 kms en Bus

dont 270 kms en Avion

8 trains dont 7 de nuit

2 bus longues distances dont 1 de nuit

1 bus local

32 824 tuk tuks (à 2 ou 3 près, on ne va pas chipoter non plus !)

2 vélos

3 voitures privées (... d'hôtes Couchsurfing)

3 avions

A NOTRE PALMARÈS DE BOULETTES ...

Chou

- 2 chemises perdues... ou volées... ou données pendant son sommeil... ou mangées (?)... ou impunément non rendues par une laundry !!!??

- Rachat d'une chemise du coup !

- Rachat d'un porte-carte : première étape franchie avant de pouvoir y ranger une nouvelle carte...

Ah d’accord... je vois le genre... donc tu avais oublié que Marco avait perdu sa carte au bout d’1 mois à peine et que Claire régale tout le monde depuis 2 mois ?!!

Bidou

- 2 Clés de cadenas perdues à l'aéroport de Bangalore... Alors là c'est la grosse galère !

(si si vraiment, évite cette boulette à tout prix !!)

Obligés d'attendre que le staff de l'hôtel trouve une solution pour casser les 2 cadenas (métalliques et bien solides bien sur, sinon c’est pas drôle)

Nb : si tu sépares les doublons de clés pour éviter de perdre les 2 doubles ensemble, c'est mieux aussi...

- Rachat de cadenas du coup !

- 1 clip de sac à dos cassé

- Réparation du sac pour 40 roupies, soit à peine 50 cts d’€ !

On est pas mal sur ce coup là : un nouveau clip + découdre + recoudre... en seulement 5 minutes sur une petite mezzanine en pleine rue et avec un sac à dos plein à craquer ! De vrais p'tits noichs ces indiens !!!

- Départ d’Inde sous les feux de la rampe : scandale à l’aéroport de Trivandrum !

La transition est faite pour conclure sur notre aventure indienne...

Il est l’heure de faire les comptes, les vrais, ceux qui nous intéressent tou(te)s et que l'on attend depuis des jours !

Voici enfin le résultat du Pari des Selfies (pour rappel, sans compter les refus) :

Marco 26

Claire 28

Claire est la star de Bollywood !

Place aux langoustes, au champagne et à tout le tralala...

L'Inde...

L’Inde vous emporte... dans d’incroyables aventures, d’incroyables colères, d’incroyables coups de cœur... d’incroyables moments de vie !

« Incredible India »

Dès le premier pied posé en Inde, vous savez de quoi il s’agit...

Nous avons vraiment été victimes de sentiments intenses, dans tous les sens du terme.

L’Inde est un pays à part, avec son identité culturelle qui n’a pas son pareil, ses paysages contrariés entre une nature parfois surréaliste et des paysages urbains souvent déroutants.

Les indiens sont capables du pire comme du meilleur... et c’est bien le meilleur que nous garderons !

• • •
Namaste India !