Notre 1er Roadtrip en VR, 48 jours en Safari-Condo, dans le Midwest des États Unis. Notamment sur les routes du Colorado, de l'Utah, de l'Arizona, du Nouveau-Mexique, du Texas et de la Louisiane.
Septembre 2015
6 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Le vendredi 8 mai 2015, on faisait l’acquisition de notre 1er véhicule récréatif; un Safari Condo, usagé, monté sur un châssis de GM Chevrolet Express 2012. Le VR est impeccable, les anciens propriétaires en ont vraiment pris soin, il est comme neuf.

Cet achat a été rendu possible grâce à l’héritage que mon père qui est décédé l'an dernier nous a légué. C’est en quelque sorte le cadeau d’adieu qu’il me fait. Son souvenir demeurera impérissable tout au long des voyages et escapades que nous ferons. C’était pour moi un rêve qui se réalise, de pouvoir à la retraite prendre le temps de se balader sur les routes du Canada et des États-Unis et explorer les plus beaux coins et attraits d’Amérique du Nord. Merci Papa!

Photo prise lorsqu'on a emprunté la fameuse route sinueuse «Tail of The Dragon» en Caroline du Nord
2

JOUR 1: De Québec, on prend l’Autoroute 20, la 30 Ouest puis le 401 en Ontario jusqu'à Toronto.

Lundi 5 octobre 2015: Il est 6h00, on part pour un roadtrip de 45 jours dans le mid-west Américain. L'odomètre du Safari-condo indique 52 076km. Le compteur devrait indiquer 15 000km de plus à notre retour vers la mi-novembre. Pour cette première journée, on se rend à Toronto, chez notre fils Philippe. On arrive comme prévu à 16h00, pour souper, passer la soirée avec lui puis dormir dans le VR sur son parking. On déjeunera aussi avec lui le lendemain matin, avant de prendre la route vers les USA.

JOUR 2: De Toronto on prend la 401, puis la QEW jusqu'à Niagara Falls. puis roulons aux USA dans l'État de New-York sur la Hwy90 et la Rte5 en bordure du Lac Erie.

Mardi 6 octobre: Après une bonne nuit de sommeil et un bon déjeuner, on part de Toronto à 10h30. On passe les douanes après le Rainbow Bridge au Chutes Niagara et on s'arrête pour voir les Chutes du côté des States. Presque tout le trajet en sol américain se fait en longeant le lac Erie. On arrête vers 16h30 au Lake Erie State Park, pour passer la nuit tout au bord de ce grand Lac.

JOUR 3: En Pennsylvanie nous roulons sur les Rte5 et Hwy79 jusqu’à Pittsburg, puis Hwy79 et Hwy70 vers la Virginie Occidentale.

Mercredi 7 octobre: Après un bon déjeuner au camping onreprend la route vers Pittsburg. Tout au long de la route 5 en bordure du lac Erie, il y a plein de vignes. On profite de la vue sur ces immenses étendues d'eau car la prochaine fois qu'on en verra, d'aussi belles et d'aussi grandes, dans ce voyage, ce sera en longeant le Golfe du Mexique. On fait un arrêt au port Erie Harbor, où est amarré une réplique d’un bateau à vapeur, avant de prendre la 79 Sud en direction de Pittsburg. La route est magnifique, elle traverse les montagnes et les couleurs sont fantastiques, la Pennsylvanie a des érables tout aussi beaux et multicolores qu'au Québec à ce temps ci de l'année. Vers 14h00 on entre au centre ville de Pittsburg. C'est une superbe Ville. Plusieurs ponts, peints en jaune traversent les rivières Ohio, Allegheny et Monongahela qui ceinturent la ville. Il fait un temps superbe avec un beau 25C. On monte avec le VR au sommet du Mont Washington pour avoir un coup d'œil saisissant sur l'ensemble de Pittsburg et on repart sur la route. On s'arrête au camping Barkcamp Statepark pour souper et passer la nuit. À cet endroit, comme on est hors saison et en semaine, il n'y a pas de personnel à l'entrée. Il y a une note sur la porte de l'accueil: On suggère de prendre un terrain vacant et de laisser sous la porte de l'accueil la fiche dument remplie avec le paiement correspondant soit 21$ pour un site avec électricité. On peut dire que la confiance règne.

JOUR 4 On traverse le West-Virginia et l'Ohio par la Hwy 70 jusqu'en Indiana.

Jeudi 8 octobre: On repart du camping, vers 10h. On s’arrête à Zanesville qui est la seconde ville en importance en Ohio. L’architecture des bâtiments est remarquable. Les nombreuses églises de différentes religions sont particulièrement imposantes. On retrouve ici comme partout aux Etats Unis des monuments en hommage aux soldats qui ont sacrifié leurs vies pour défendre la liberté des concitoyens de leur pays. Puis on arrive à Columbus vers midi. Cette ville doit son nom en l'honneur de Christophe Colomb qui a découvert l'Amérique en 1492. Un monument avec sa statue est d'ailleurs érigé au Centre ville sur les terrains du State Hall. Nous visitons cet édifice qui est ouvert au public et qui est un peu comme le Parlement de l'État d'Ohio. Ici aussi l'architecture des bâtiments du centre ville est remarquable, on y retrouve un heureux mélange de modernité avec un caractère historique. À l'heure du lunch le centre ville fourmille de travailleurs en chemise et complet, les cafés et restos sont bondés, c'est une ville paisible avec un côté chic et de bon goût, on s'y plait et on se sent en sécurité. On repart vers 14h00 et on arrêtera en fin d'après midi au Summit Lake State Park. Nous camperons à cet endroit avant de reprendre la route le lendemain matin vers Indianapolis.

JOUR 5: Toujours sur la Hwy 70 on traverse l'Indiana en passant par Indianapolis.

Vendredi 9 octobre: Après un déjeuner officiel du campeur (Œuf et bacon) cuit sur le poêle Coleman et une bonne douche on prend la route à 10h30 et on arrive au centre ville d'Indianapolis vers midi trente. On trouve un stationnement en plein centre-ville tout en face du gigantesque monument de la Tour en hommage aux soldats et marins de l'Indiana qui ont combattu dans l'une ou l'autre des nombreuses guerres ou batailles pour défendre leur pays. On se balade dans le centre ville pendant 2 heures, on arrête luncher au City Market et on monte en ascenseur au sommet de la Tour pour redescendre les 330 marches en colimaçon.

On fait un arrêt à la célèbre piste de course des 500 miles; la Indianapolis Motor Speedway. J'ai profité de l'occasion pour acheter un T shirt pour ajouter à ma collection. Puis on repart vers l'Illinois. On arrête au camping Lincoln Trail State Park dans la ville de Marshall vers 18h00 ou plutôt 17h00, car on vient de changer de fuseau horaire, on a gagné 1 heure en traversant vers l'Ouest la frontière entre l'Indiana et l'Illinois.

JOUR 6: On Traverse l'Illinois par la Hwy 70 en passant par St-Louis.

Samedi 10 octobre: On reprend la route en direction de St-Louis. En arrivant à St-Louis vers 13h00 on visite la Ville et on monte dans la Gateway Arch qui fête son 50 anniversaire le 29 octobre 2015. Ce monument est le symbole de la porte d'entrée vers l'Ouest des USA. Car au début de la ruée vers l'Ouest, les voyageurs arrivaient par bateau sur le Mississippi, soit du Nord ou du Sud et St-Louis était leur point de départ pour cette longue expédition. Pour monter jusqu'au haut de l'Arche, un système de minuscules gondoles ayant chacune 5 places nous grimpe par l'intérieur de la structure métallique. Tout au haut, on traverse à pied le sommet de l'arche qui est pourvue de petits hublots pour que l'on puisse admirer le panorama tout autour de ses 630 pieds. On redescend aussi en gondole par l'autre côté de l'arche.

On voit plein de monde avec des chandails rouges des Cardinals de St-Louis, et on apprend qu'il y aura un match de baseball entre les Cards et les Cubs de Chicago. On va voir près du Stade pour vivre l'ambiance avant un match de la Série éliminatoire. Wow! Quelle ambiance, c'est incroyable. Puis on arrête prendre le lunch au resto Hooters à proximité du stade de baseball. Le match est diffusé sur les écrans géants et les partisans sont en délire quand l'équipe locale marque des points. On se balade en ville jusqu'au City Garden dans lequel on retrouve plusieurs oeuvres d'art, sculptures, fontaines et même un écran géant pour écouter le match de baseball. On quitte St-Louis vers 17h30 pour faire un bout de chemin vers Kansas City. On roule encore quand le coucher de soleil enflamme le ciel devant nos yeux, c'est de toute beauté. Finalement vers 19h30 on arrête à un resto Deny's pour prendre une soupe et garer le VR sur un immense stationnement près des camionneurs et d'autres VRs à Kingdom City. C'est pas comme dans un camping, mais ça fait l'affaire, On sauve du temps au réveil, car le Safari condo est déjà prêt à partir, comme on n'a pas levé le toit, ni ouvert l'auvent et pas branché l'électricité et l'eau.

JOUR 7: Toujours sur la Hwy70, on traverse le Missouri jusqu'à Kansas-City, puis on roule au Kansas.

Dimanche 11 octobre: Notre GPS nous indique qu'il y a 2 Kansas City, un au Missouri et l'autre au Kansas, séparé par la rivière, un peu comme Québec et Lévis. Mais on s'aperçoit que ce sont 2 villes très différentes, celle du Kansas est plus pauvre et majoritairement noire, tandis que celle du Missouri est plus riche et majoritairement blanche. C'est là que nous arrêtons vers midi, mais la ville est déserte. Nous dînons dans un resto vietnamien. En regardant la TV au resto on comprend mieux pourquoi c'était si calme en ville: Il y a un match au stade de Football local entre les Chiefs de Kansas City et les Bears de Chicago. On se balade au City Market de Kansas City, c’est un genre de marché public, qui offre des spécialités de nourriture de l'Inde, l'Italie, le Vietnam, en plus des fruits et légumes locaux. Nous achetons tous deux un T-shirt souvenir de Kansas City. On reprend la route et on s'arrête aux Legends Outlets au Kansas situés à 15 minutes de Kansas City, mais avec la différence de la valeur de notre monnaie, les deals ne sont pas là, car il faut ajouter 35% au coût de nos achats en argent US.

On roule jusqu'à18h30, le paysage a changé, on est en plein dans les immenses plaines avec des terres arides et pratiquement sans végétation. Pour coucher, on arrête au Milford State Park, on est au bord d'un beau lac, c'est bucolique et en plus il fait 29C. Comme on est hors saison, il n'y avait personne à l'accueil, on prend soi-même les papiers d'information avec le plan du camping et les tarifs qui s'appliquent puis on s'enregistre en inscrivant sur une enveloppe nos coordonnées et le numéro du camping choisi à la pointe de la presqu'ile et en mettant 24$ dans l'enveloppe que nous glissons dans un passe lettre sécurisé. Plus tard en soirée, un gardien fait le tour du terrain pour voir si tout le monde est en règle. C'est le bonheur, à 21h on est assis dans nos chaises pliantes en Tshirt et culottes courtes à contempler les étoiles dans le ciel. Mais au bord d'un lac il peut venter... On se réveille en pleine nuit, l'auvent se fait brasser. On se met à deux pour le fermer. Les chaises pliantes veulent aussi partir au vent, on ferme même le toit du VR car la toile du toit se fait aussi brasser.

JOUR 8: On traverse le Kansas sur la Hwy70, puis le Colorado et on prend les Rte86 et 83 jusqu'à Denver.

Lundi 12 octobre: Déjà une semaine qu'on est parti de chez nous... Ce matin il vente encore, mais le soleil nous chauffe de ses rayons avec un beau 24C, avant de partir du camping, on en profite donc pour faire un lavage et étendre notre linge qui sèche en un clin d'oeil. . Aujourd'hui on se tape plusieurs km dans le Kansas. On peut dire que c'est un passage obligé pour se rendre à Denver au pied des Rocky Mountains où la plus belle partie du voyage commencera. Mais on doit auparavant traverser les plaines arides du Kansas qui sont ennuyantes. En plus il vente à écorner les bœufs, ça prend les deux mains sur le volant pour garder le Safari condo dans sa voie sur l'autoroute 70. Seule consolation: pour passer ce bout du voyage rapidement, la vitesse permise est de 75 miles à l'heure, soit 121 km/h. Un peu avant de traverser la frontière entre le Kansas et le Colorado, on passe à l'heure des Montagnes, on recule d'une heure: on a donc 2 heures d'avance sur chez nous, puisqu'on avait déjà reculé d'une heure en entrant en Illinois. En entrant au Colorado, vers 16h00, on arrête au Centre d'information touristique, on ramasse plein de documentation et la préposée nous conseille le Cherry Creek State park campground à 20 minutes avant Denver le long de la rte Parker. Elle nous donne même un raccourci, par les rte 86 et 83 pour y arriver avant le coucher du soleil. Mais elle était un peu optimiste, car on est arrivé exténués au début de la noirceur. Au camping, à cette heure, c'est encore la méthode du self payment qui prévaut. Mais comme on n'a pas l'argent exact (25$) pour payer, on rempli les papiers et on les laisse dans le VR, si un préposé passe, sinon, on se dit qu'on arrêtera à l'accueil avant de partir demain matin. Pour la première fois du voyage on dormira avec la chaufferette d'appoint du VR, Ce système Wabasto qui s'approvisionne avec l'essence du véhicule fonctionne à merveille, en plus il a un thermostat pour régler la température voulue dans le VR.

3

JOUR 9: De Denver, Hwy25 Nord jusqu’à Loveland à quelques km de l'entrée Est des Rocky Mountains National Park.

Mardi 13 octobre, on a déjà roulé 4000km dans ce voyage. Aujourd'hui on fêtera notre 37e anniversaire de mariage à Denver. Après un copieux déjeuner et être arrêté à l'accueil pour payer notre nuitée, on file vers le centre-ville de Denver. On stationne face au Capitole de Denver sur un parking public à 8$ pour la journée. On visite cet imposant édifice et allons se balader à pied dans Denver. Cette ville est un véritable coup de cœur pour nous. Leur rue principale, la 16e Street, est une rue piétonnière avec plein de commerces resto, magasins, etc, et avec des shuttle bus gratuits qui passent aux 2 minutes et arrêtent à chaque coin de rue, les gens embarquent et débarquent comme bon leur semble. Ça fonctionne à merveille. On dine au Rialto Café je prends un duo au bison: Soupe et burger, Céline choisit le saumon et on se partage un brownie et crème glacée pour notre anniversaire. Au pif, je dirais que la moyenne d'âge de la population à Denver est d'à peine 30 ans. On sent une vibe incroyable, il y a plein de magasins de plein air (North Face, Pentagonia, etc) et plusieurs micro brasseries. Ils ont même fait un carnet avec un itinéraire des micro brasseries à visiter. La population et les visiteurs font un mélange assez hétéroclite constitué de gens d'affaires, de backpakers, d'amateurs de plein air et de touristes. On s'y sent bien et en sécurité, en plus on respire l'air des montagnes. Je pense que c'est une des villes aux USA où j'aimerais habiter. On roule vers le Nord en direction des Rocky Mountains et on arrête à Loveland, pour coucher au Boyd Lake State Park, coût 28$ électricité, eau et belles toilettes avec douches.

4

JOUR 10: De Loveland on prend la Trail Ridge Road, la rte34 qui traverse le Parc National Rocky Mountain.

Mercredi 14 octobre: On part du camping vers 10h et on arrête à l'épicerie, car on ne sait pas si on en verra d'autres de sitôt. À l'entrée du parc on achète la Annuel pass pour 80$ qui donne accès à tous les National Park, Monument, Memorial etc... Ça vaut le coût elle est bonne jusqu'en octobre 2016. Wow et wow et rewow! Quels paysages incroyables dans le Rocky National Park. On monte en VR tout en haut de la Trail Ridge Road, soit la route 34, qui grimpe jusqu'à 3710 mètres. On fait une randonnée à pied sur le Mont Rock Cut Toundra, le paysage est semblable au plateau tout en haut du Mont Albert en Gaspésie. Pas d'arbres, que du lichen.

Je vais même grimper sur le dessus des amoncellements de roches tout en haut du plus haut point de cette montagne qui offre une vue à 360 degrés. Une plaque circulaire est fixée à cet endroit, elle permet aux grimpeurs de repérer les principaux Parcs nationaux des USA, elle indique leur localisation et leur distance. En reprenant la route, on arrête souvent aux endroits prévus à cette fin et on prend des photos et encore des photos. Pour coucher, on s'arrête avant le coucher du soleil dans un Parc de VR à Kremmling. La journée, le mercure grimpe au dessus des 20 degrés, avec le soleil on est bien en T-Shirt à manches courtes. Mais la nuit, il commence à faire pas mal frette... le mercure s'amuse à descendre sous le point de congélation.

5

JOUR 11: En sortant de Rocky Mountain National Park, Rte40 jusqu’à Kremmling puis Rte9 jusqu’à Silverthone, puis Hwy70 jusqu’à Vail, et Rte24 vers Leadville

Jeudi 15 octobre: Fidèle à nos habitudes, on part du camping à 10h, on se dirige vers Vail, on se sent comme au Far-West avec les magnifiques portails des ranchs et les montagnes en fond de scène. On arrête dans des Outlets et au centre d'information touristique à Silverthorne. L'architecture des bâtiments de modèle Timberframe est superbe et s'harmonise à merveille avec le paysage. En plus il y a une belle rivière avec une eau cristalline et un sentier asphalté en bordure qui zigzague entre les boutiques et des pêcheurs qui s'amusent à y taquiner le poisson. À cet endroit, les toilettes du centre d'information touristique sont plus belles que celles du Hilton!

Nous continuons notre route jusqu'à Vail. On se promène dans le village au bas des pistes, les boutiques se préparent pour l'ouverture de la saison d'hiver prévue au début novembre. On se dit qu'il faudra venir skier ici un jour. On achète des T shirts pour notre collection. On mange une pointe de pizza avec un verre de vin sur une terrasse tout à côté de la patinoire. On imagine que ça doit être animé ici l’hiver.

Puis on reprend la route, le VR grimpe dans les montagnes par la route 24, et on arrête dans une petite ville qui a gardé ses airs du Farwest, Leadville. C’est une ancienne ville minière qui a vue le jour en 1877 du temps de la ruée vers l'Or avec une rue principale qui a conservé ses riches bâtiments d'époque convertis en resto, boutique, bars, etc. Ils ont fait une brochure qui décrit l'histoire de Leadville et qui propose aux touristes une randonnée à pied sur la rue principale pour découvrir l'histoire de chaque bâtiment. On est au RV Corral camping, tout à côté de la rue principale. Ce n’est pas le plus beau camping qu'on a vu, mais pour dormir, charger nos batteries, remplir l'eau potable et vider nos eaux grises et noires, c'est correct. En on a droit à un beau coucher de soleil. On se fait un gros souper, avec du steak haché, des oignons et des patates en purée. Après le souper on va prendre une marche sur la fameuse rue principale, Harrisson Ave.

6

JOUR 12: En partant de Leadville, on prend la Rte82 (Independence Pass) vers Aspen Retour sur la Hwy70 à Glenwood Spring, jusqu’à Grand Jonction, À Grand-Jonction, détour par la route du Colorado National Monument.

Vendredi 16 octobre: Il a fait froid cette nuit, le mercure est descendu sous le point de congélation. On a fermé le toit pour garder notre chaleur. Au petit matin, on voit le voisin gratter le givre sur ses vitres. On va déjeuner au Bean Café sur la rue principale de Leadville. C'est un ville bien curieuse: Elle parait bien vieille à l'extérieur avec ses bâtiments historiques, mais à l'intérieur du Café, c'est plein de jeunes de 25 à 35 ans qui ont tous un look tendance plein air: vêtus de Pantagonia, et autres vêtements de marques, l'atmosphère est agréable.

Puis on reprend la route avec un beau ciel bleu au dessus de nos têtes. On se dirige vers Aspen par la Independance Trail, une route qui grimpe jusqu'à 12 000 pieds et qui suit le profil des montagnes avec des virages en épingles et des bouts de route où une seule voiture peut passer à la fois. On arrête tout en haut sur la ligne de division des eaux… du côté ouest les eaux coulent vers le Pacifique, tandis que du côté Est, l'eau coule vers l'Atlantique. On est chanceux qu'il fasse beau, car dès qu'il neige elle est fermée.

On arrête à Aspen, mais il est tellement difficile de trouver un stationnement au centre ville que nous continuons notre chemin. On fait un arrêt dans un parc à Glenwood Springs pour luncher. et on va essayer les bains thermaux de Glenwood Hot Springs pool. Pour 15$ par pers. On se baigne pendant plus d'une heure en alternant dans les 2 piscines chauffées à 114F et 89F, ça fait du bien... on feel pas mal relax après cette pause santé. On reprend la route et arrêtons à l'information touristique de Riffle sur le bord de l'autoroute 70, la responsable nous conseille des State park où nous pourrons camper. Le premier possède 3 chutes et des grottes à visiter, nous allons le voir, et prendre des photos des chutes, mais comme il n'y a que des toilettes sèches, nous décidons d'aller voir le deuxième, C'est le Riffle Gap State Park, il est situé au bord d'un lac et entouré des montagnes, avec de vraies toilettes et des douches, c'est parfait!

Samedi 17 octobre: Après un bon déjeuner au camping nous prenons la route vers le Colorado National Monument. On entre à Grand Jonction et on s'y arrête pour faire le plein d'essence et de victuailles. Dès notre entrée dans le parc, par l'entrée Est, on fait Wow! C'est majestueux, la Rim Rock drive contourne les canyons et elle passe bien proche des précipices et il n'y a même pas de garde-fou. C'est à couper le souffle. A tel point qu'on trouve cela quasiment plus beau que le Grand Canyon. On s'arrête à tous les points de vue aménagés le long de cette route pour admirer le paysage et prendre des photos. On va faire une courte randonnée de 30 minutes en descendant sur le bord du canyon à Coke Oven Overlook.

À 5 heures on arrête dans le parc au camping Saddlehorn. Il est situé tout juste au dessus d'un canyon, nous sommes chanceux il reste quelques espaces de libre, sans services, mais avec de vraies toilettes (pas des toilettes sèches). On y passera la nuit pour 20$.

JOUR 14: À la sortie du Colorado National Monument à Fruita, on prend la Hwy70, puis bifurquons sur la Rte128 le long de la rivière Colorado jusqu’à Moab.

Dimanche 18 octobre: En partant du camping on a un point de vue incroyable sur le Canyon Fruita et la route qui passe tout au bas, on prend des photos puis on descend en passant à travers les rochers par 2 tunnels, c'est spectaculaire et on imagine tout le travail des ouvriers qui ont effectué cette route pour le ravissement des touristes et amateurs de nature. Le gars sur le rouleau compresseur devait avoir bien peur qu'avec la vibration, tout déboule!

On emprunte la route 128 qui avant d'arriver à Moab longe la rivière Colorado, coincée entre les montagnes. On arrête au Domaine du Ranch Sorrel River qui est aujourd'hui le lieu de rassemblement et d'arrivée du demi-marathon annuel de Moab, il y a plein d'animation. Notre timing est bon, car la route était fermée pour cette course tout juste avant qu'on arrive. Avant d'arriver à Moab on arrête sur le bord de la rivière Colorado pour y prendre le lunch. En arrivant à Moab on va au Centre d'information touristique puis on part à la recherche d'un camping. On réserve pour 3 jours au RV SilverRock à 26$/jour.

Ce premier soir à Moab on sort en ville. Au resto, on croise plein de Québécois qui sont en voyage semi-organisé. Ils ont atterri à Las Vegas, chaque couple est autonome et a une voiture de location, c'est l'agence de voyage de Montréal qui leur a proposé un trajet et effectué les réservations aux différents hôtels. On trouve que la formule est intéressante et qu'elle pourrait plaire à beaucoup de nos amis.

7

Arrêt 3 jours à Moab, et visite de 3 parcs: Arches, Canyonland et DeadHorse Point

JOUR 15, Lundi 19 octobre: Aujourd'hui on en aura plein les yeux en visitant Arches National Park. On se rend jusqu'au bout de la route dans ce parc et partons à pied à la plus grande arche du Parc: Landscape Arch, puis on va voir le camping qui est complet et qu'il faut parait-il réserver 4 mois à l'avance. De là on prend une trail pour voir Broken Arch, puis on redescend vers l'accueil en arrêtant à Windows Arch et Turret Arch lorsque soleil s'apprête à se coucher, la luminosité est superbe pour faire de belles photos. Malheureusement, la route conduisant à la plus connue: Delicate Arch était fermée, elle était en réparation, des crues d'eau importantes ont endommagée la chaussée. Wow, quelle journée bien remplie! Fort heureusement on reste au même camping 3 nuits, c'est plus facile car on n'a pas à chercher un refuge en fin de journée.

8

JOUR 16 Mardi 20 octobre: On part visiter d'abord Dead Horse State Park. Tout au haut de ce parc, qui doit son nom à la légende des chevaux qui allaient mourir en se jetant du haut des falaises vers le fond du Canyon; on affronte un orage, de la pluie, de forts vents et du brouillard. On perd le chemin de vue, il faut s'arrêter et on en profite pour luncher. Avant l'orage on était en T-Shirt, mais après le mercure a baissé drastiquement d'au moins 10 degrés, on doit enfiler nos doudounes. On dit souvent : Après l'orage, vient le beau temps, c'est bien vrai et on en profite pour prendre de superbes photos. Le paysage est incroyable! À cet endroit, la rivière Colarado serpente tout au fond du canyon entre les formations rocheuses. On continue notre route pour visiter cette fois-ci Canyonlands et sa fabuleuse Mesa Arch tout au bord du Canyon. Au retour à Moab on fait le plein d'essence et de victuailles.

Mesa Arch
9

JOUR 17: De Moab Rte191 Sud, puis Rte95 et Rte275 pour visiter Natural Bridges Nat. Park

Mercredi 21 octobre, notre destination aujourd'hui: National Bridges National Monument. En partant de Moab on emprunte la route 191 Sud, on passe par Monticello et Blanding, on arrête aux Visitor Center de ces 2 petites villes perdues du Sud de l'Utah. On s'installe au camping du Parc Natural Bridges puis on fait le tour des 3 attractions du Parc, les Ponts naturels formés dans le roc. On fait du hiking pendant 1 heure pour aller sous l'arche du pont Sipapu. Toute une trail, qui donne froid aux yeux avec des rampes, des marches et des échelles. Comme on dit: plus l'effort est grand, plus la récompense sera belle et c'est bien vrai! Il est immense ce pont rocher, c'est le 2e plus grand au monde après le Rainbow Bridge en Arizona. On va aussi marcher pour se rendre sous l'arche Owachomo, mais cette fois la trail est beaucoup plus facile et moins longue. Au retour au camping on se mijote un bon souper: du saumon mariné dans de la sauce soya, du miel et du vinaigre de cidre accompagné d'un couscous préparé avec des canneberges séchés.

10

JOUR 18: De Natural Bridges Rte95 Nord, puis Rte24 jusqu’à Goblin Valley State Park, puis Rte24 Sud jusqu’à Capitol Reef Nat. Park,

Jeudi 22 octobre, nous quittons le camping vers 10h30 après avoir mangé dehors bien au chaud dans le confort de nos doudounes, un gruau, des beans et des toasts tout celà avec un mercure qui indique 10C. C'est fou ce que ça peut faire le camping: on ne mangerait jamais dehors chez nous à cette température! On roule sur la 95 vers le Nord on s'arrête à Hite à l'embouchure du Lac Powell, mais le niveau du lac est si bas avec la sécheresse qui sévit depuis les 10 dernières années qu'il n'y a pas d'eau ici. On traverse le pont de la rivière Colorado et surprise, on reconnait la photo qui figure sur le dessus de notre Atlas routier. On prendra des photos du même endroit comme l'a fait le photographe du magazine.

À côté du pont, on arrête pour voir un groupe qui revient d'une excursion de vélo de montagne et qui se sont payé la Totale: deux petits avions atterrissent à côté de nous pour les embarquer et leur faire sauver du temps pour qu'ils profitent au max de leurs vacances! On continue notre chemin en direction de la Vallée des Goblins, c'est un vrai terrain de jeu ce State Park avec des petits monuments naturels qui prennent des formes amusantes. On a retrouvé notre cœur d'enfant le temps de la visite de ce Parc.

À 16h30 on reprend la route en direction de Capitol Reef. Nous y trouvons un magnifique camping dans une Vallée au centre du Parc national entouré de montagnes avec des arbres fruitiers, des fermes, des potagers et du paturage. C'est comme un oasis au cœur du désert, mais ici encore il fait frette, la chaufferette d'appoint sera utile encore cette nuit.

11

JOUR 19: De Capitol Reef Rte24 puis Rte12 jusqu’à Escalante Petrified Forest Park

Vendredi 23 octobre, on visite les principales attractions à Capitol Reef, dont le fameux Rocher qui a un dôme comme le Capitole, mais la route pour se rendre au bout de Capitol Gorge est fermée elle a été endommagée par les inondations des derniers jours. On en fera un bout à pied, dans la terre rouge encore mouillée. On ira visiter la vieille école, semblable à celle du téléroman de la Petite maison dans la Prairie, puis on fera une randonnée de 2,8km pour aller voir Hickman Bridge et le Navajo Dôme.

Capitol Reef
Navajo Dome

On reprend la route en empruntant la senic road #12 nous traversons la Dixie National Forest, à cet endroit le paysage change du tout au tout. C'est une forêt de pins et de trembles qui remplace les rochers et terres infertiles des derniers milles, ces derniers ont un feuillage jaune d'automne qui a un effet saisissant et contrastant avec le vert des conifères. On monte jusqu'à 9600 pieds dans ces montagnes et la température chute jusqu'à 6C. On n'a pas le goût de coucher à cette hauteur, c'est trop frette!

On redescend par une route qui s'accroche à la bordure de la montagne avec des virages en épingles. On arrive à Escalante, ici il fait 16C, c'est plus confortable. On couchera sur le bord du lac au State Park Escalante Petrified Forest. On a le Wifi et on en profite pour donner des nouvelles. On se fait un pâté chinois pour souper et au coucher du soleil 10 petits daims passeront devant nous en bordure du lac, c'est féérique!

12

JOUR 20: On roule sur la Rte12 jusqu’à Bryce Canyon, en passant par Kodakchrome State Park,

Samedi 24 octobre: Sur le trajet vers Bryce Canyon, on arrête en chemin au Kodakchrome State park. et on fait une trail de 2,4km qui monte sur un monticule avec des passages étroits et qui offre des panoramas fantastiques, c'est très beau, quoique certaines formations rocheuses ont parfois des formes particulières…

Puis on reprend la route et arrivons à Bryce Canyon vers 15h30. On réserve une place au camping du Parc, on se rend tout au bout de la route à Rainbow Point pour faire une randonnée au bord des canyons. Puis en revenant vers le camping, on arrêtera à tous les senic point pour prendre des photos au soleil couchant pour terminer au Sunset Point, c'est le plus bel endroit du Parc, les formations rocheuses appelées Hoodos sont très nombreuses et on peut descendre tout au fond du canyon par la Navajo trail c'est un incontournable que nous avons déjà fait l'année dernière. En se couchant il fait 6C, on mettra encore la chaufferette cette nuit, car le mercure ira frôler le point de congélation.

JOUR 21: De Bryce Canyon Rte12, puis Rte89 Sud et Rte9 vers Zion Nat. Park

Dimanche 25 octobre, malgré le temps frisquet, il fait 10C, on se fait un petit déjeuner et on mange à l'extérieur au camping grâce au soleil qui nous réchauffe, Nous allons voir le point de vue au petit matin au bord du rim à Sunrise Point. Céline marche tout le long du rim de Sunrise à Sunset Point, moi je me rends avec le VR à Sunset Point. On part de Bryce vers midi en direction de Zion avec en tête des images incroyables de cet amphithéâtre et ses cheminés des fées (les Hoodoos). Sur la route 12, en sortant de Bryce on arrête prendre des photos du VR qui passe sous le tunnel de roc rouge.

Parlant de tunnel, celui de l'entrée Est pour entrer à Zion est impressionnant avec ses 1,6km de long. on arrête au Visitor Center, puis malgré que le camping sur le parc affiche complet, on se rend à l'entrée à 15h15 et la préposée nous dit qu'on est très chanceux... Il y a un site qui vient de se libérer, à 18$ avec l'électricité. C'est super beau ce camping au pied des immenses rochers rouges. On prend un break au camping, il fait super beau on est en T shirt et culottes courtes. Comme c'est beau on en profite pour faire un lavage et étendre notre linge et on se prépare un souper d'enfer sur le poêle Coleman.

13

JOUR 22: Après la journée à Zion, retour sur la Rte9, puis Rte89 Sud vers Kanab

Lundi 26 octobre: On part tôt vers la trail Angels Landing pour être certain d'avoir du stationnement. À ce temps ci de l'année sur semaine, les autos peuvent circuler sur cette petite route, tandis que les week-ends il faut prendre la navette. On stationne au pique-nique area et on déjeune dans le VR avant de partir en randonnée. On apporte sac à dos, bâtons de marche, eau et vivres pour du hicking dans une trail de 4 à 5 h. Wow... quelle trail incroyable. On grimpe sans arrêt, le sentier longe les rochers et grimpe en ZZZZZ... puis plus haut, ça devient plus sérieux, des chaines sont installées aux parois, il faut s'y agripper fermement pour sécuriser sa position.

Tout juste avant les 300 derniers mètres on décide que c'est assez... Ça devient téméraire par moment, car en montant, on croise des gens qui eux redescendent, et il y a à peine de place en tenant la chaîne pour deux personnes côte à côte. Et puis on n'a rien à prouver à personne, et on en a eu plein les yeux! Après être redescendu, on fait un arrêt au Zion Lodge, puis on reprend la route vers le North Rim du Grand Canyon. On arrête au Visitor Center à Kanab, à cet endroit on nous informe que la route est ouverte vers le Grand Canyon, mais que la plupart des services sont fermés, comme les campings. On décide donc de s'arrêter à Kanab pour coucher dans un RV Park, le Crazy Horse à 30$.

14

JOUR 23 De Kanab. Rte89 Alt vers l’Arizona, puis Rte87 vers le North Rim du Grand Canyon. Du Grand Canyon, retour sur la Rte87, puis la Rte89 Alt vers l’Est, pour traverser la Navajo Bridge par-dessus la rivière Colorado et puis la Rte89 vers Page en arrêtant au Horseshoe Bend State Park.

Mardi 27 octobre, c'est l'anniversaire à Céline. Près de 80 personnes lui ont souhaité Bonne Fête sur Facebook. C'est l'avantage des RV Park qui ont le WiFi, on peut rester en contact avec la famille et les amis. Ce matin on prend ça mollo, après la douche et avoir tout remisé, on va se payer un déjeuner au resto. En traversant la frontière entre l'Utah et l'Arizona, on recule encore d'une heure. On a maintenant 3 heures de différence avec chez nous. Ce qui fait qu'on arrive au North Rim du Grand Canyon vers midi, soit à la même heure qu'on est parti de Kanab... Il vente pas à peu près, si bien qu'on voit plein de monde qui n’osent pas s'approcher du bord du Canyon de peur que le vent les poussent en bas!!! On prend plein de photos, certaines romantiques, presque quétaines, et d'autres retouchées pour souligner l'Halloween qui approche.

Le romantisme  au bord du Grand Canyon                                                                 Photo pour l'Halloween

Nous marchons la trail Bright Angel Point puis nous repartons vers Point Imperial, avant de repartir à 15h45 en direction de Page, en empruntant la 89A et la 89T. Par chance qu'on savait par ou passer, car ce foutu GPS, nous proposait un autre chemin qui aurait allongé notre route de plus d'une heure trente. En chemin, on arrête au Navajo Bridge, formé de 2 ponts en parallèle, qui traversent la rivière Colorado, un ancien qui sert maintenant aux piétons et un nouveau semblable à l'autre utilisé par les véhicules .

En arrivant à Page, on aperçoit plein de monde sur une butte, et on constate que c'est l'attraction de la place au coucher du soleil. On y va, c'est très beau: C'est le Horseshoe Bend, un immense rocher qui a résisté à la rivière Colorado et qui l'a obligé à faire un virage de 180 degrés pour le contourner.

Par la suite, on va souper au resto (pour souligner l'anniversaire à Céline) On choisit un restaurant Italien : Le Stromboli, puis on décide de camper sur le stationnement du Walmart, qui est tout juste à l'entrée Est de la ville, comme cela on sera près tôt le lendemain pour aller voir s'il reste de la place pour visiter Antelope Canyon, car on n'a pas de réservation… Nous avons déjà roulé 7 000km dans ce voyage, et le Safari-Condo se porte à merveille!

15

JOUR 24: De Page Rte98, arrêt à Antelope Canyon, puis Rte160 et Rte163 jusqu'à Monument Valley

Mercredi 28 octobre: Nous partons tôt à 7h45 pour se rendre chez l'excursionniste Ken's Tours Antelope Lower qui nous avait été recommandé. Cet excursionniste accompagne les visiteurs au Lower Antelope Canyon. On ne peut pas visiter seuls ces Canyons, on a 2 places à 8h40 et notre guide est Boo Boo, un jeune de la Nation Navajo qui connait les meilleurs endroits pour prendre des photos spectaculaires. Il faut d'abord payer un droit d'entrée de 8$ en territoire Navajo, puis 20$ pour l'excursion qui dure 1h30. Wow!!! c'est impressionnant et spectaculaire. Ce Canyon est localisé sous terre, on est un peu comme dans une rivière souterraine asséchée ou dans des grottes qui ont été façonnées par l'action de l'eau, de la boue et des pierres, lors des inondations et de grandes crues. Des formes ont été sculptées par les éléments. Selon l'angle d'entrée des rayons de soleil et de la clarté, on peut admirer des reflets orangés, roses et bleus sur les murs du canyon. En ressortant de sous la terre, à la surface, tout ce qu'on voit ce n'est qu'une longue faille sous laquelle se cache le canyon et par laquelle entrent les rayons de soleil.

Après cette visite et des centaines de photos, on retourne à Page pour déjeuner, on trouve un petit restaurant dont la spécialité est les crêpes farcies. On a assez mangé, que ça comptera aussi pour le dîner. Puis on reprend la route en direction de Monument Valley. Cet endroit qui est en Utah est une autre belle découverte. (On vient donc de perdre une heure, nous avons maintenant 2 heures de moins que chez nous) On se retrouve dans un véritable paysage de film western. Nous couchons à cet endroit, au Goulding's Camp park.

16

JOUR 25: On roule sur la Rte163, puis Rte162 et Rte41 jusqu’au Four Corners Monument

Jeudi 29 octobre: On part de Monument Valley vers 11h15 en direction de Four Corners Monument. Ici la route se déroule de façon linéaire à perte de vue dans ce paysage du Far-West.


Four Corners Monument: C'est le seul endroit aux USA où quatre États se rejoignent. On prend des photos en mettant un pied au Colorado, un en Utah, un en Arizona et un au Nouveau-Mexique.

On continue notre chemin vers Cortez, on arrête au Visiter Center à Cortez. À cet endroit la conseillère nous informe sur Mesa Verde, que nous souhaitons visiter et aussi à propos de notre projet de rouler sur la San Juan Skyway et la Million Dollard Hwy dans les Montagnes en passant par Telluride et Ouray qui lui semble intéressant. Elle nous déconseille cependant d'arrêter ou de coucher à Albuquerque, le taux de criminalité serait trop élevé et les forces policières auraient de la difficulté à reprendre le contrôle. Elle nous suggère plutôt SantaFe. Après la visite au Visitor Center, vers 16h30, on traverse la rue pour camper au Sundance RV Park en plein centre-ville.

17

JOUR 26: De Cortez Rte160 puis Mesa Verde Top Ruins Road jusqu'au Haut de Mesa Verde National Monument

Vendredi 30 octobre: Aujourd'hui on va visiter Mesa Verde et c'est superbe. En plus de se balader en VR et d'arrêter aux points d'intérêt, on fait à pied une visite guidé et commenté par une Ranger des habitations construites dans les rochers à Balcony House, par les civilisations Pueblos qui vivaient ici 1200 ans avant Jésus-Christ et qui ont été habitées pendant plus de 700 ans. Ce n'est qu'en décembre 1888 que 2 cowboys qui s'occupaient de leur bétail sont tombés par hasard sur ces ruines impressionnantes qui ont plus de 3000 ans. Au début des années 1900, des archéologues et géologues ont entrepris la reconstitution et la stabilisation de ces ruines qui étaient tout de même magnifiquement conservées pour tout ce temps où elles furent abandonnées.

On retourne à Cortez et on va souper dans le VR et coucher dans le stationnement du Walmart, ce magasin est ouvert 24h... et la connexion WiFi fonctionne bien même au fond du stationnement. L'idée c'est d'être prêt tôt pour partir demain matin pour faire la San Juan Skyway. En plus la météo annonce 0% de pluie pour demain.

18

JOUR 27: On roule sur la San Juan Skyway, soit la Rte145 par Telluride, et la Million dollar Highway soit la Rte62, puis la Rte550 Sud vers Durango

Samedi 31 octobre: Ce matin, on va déjeuner au McDo, puis on part à 8h30 vers Telluride. Le mercure indique 0C à l'extérieur au début de cette magnifique route panoramique, mais comme elle longe la rivière Dolores, je conduis prudemment au cas où la chaussée serait glacée.

On dirait que nous arrivons dans les Rocheuses Canadiennes, car les paysages sont semblables aux photos de cet endroit, il y a plein de neige aux sommets de ces hautes montagnes. On arrête vers 10h au centre de ski de Telluride. Même s'il n'est pas encore ouvert, on imagine bien que ça doit être Trippant ici l'hiver.

On prend des photos et on se rend au Village de Telluride, ici c'est un peu comme Moab ou Banff, c'est jeune et on sent une Vibe d'amateurs de plein-air. On arrête luncher dans un petit café très in, The Butcher & Baker, c'est bondé, l'ambiance est superbe, le personnel est déguisé pour l'Halloween, on prend des pancakes avec du café. On fouine dans les boutiques sur la rue principale. On a l'impression qu'on pourrait croiser des vedettes d'Hollywood en vacances à la montagne. Nous reprenons la route à 12h15, la température s'est réchauffé, il fait 16C avec un beau soleil et un ciel bleu sans nuages.

On passe par Ouray qui est reconnue comme The Switzerland of America. Mais on trouve la comparaison un peu trop forte, le paysage est beau, mais les habitations sont plutôt décevantes comparativement à la Suisse! Après Ouray, on continue sur la Million Dollar Highway, qui doit son nom à la mine d'Or sur son parcours et aussi aux coûts exorbitants de sa construction à flan de montagnes au bord des précipices avec ses virages à 180 degrés. La route grimpe jusqu'à 3377 mètres entre Ouray et Silverstone. Nous prenons des photos à chaque arrêt panoramique. On se balade dans l'ancienne ville minière de Silvertone. C'est semblable à Leadville que nous avons visité entre Vail et Aspen. Plein de bâtiments d'époque qui ont conservé leur cachet d’antan et qui ont été transformé en restaurant, boutique, galerie d'art, etc... Mais comme on est hors saison, tout est pratiquement fermé.

On termine la San Juan Skyway en descendant jusqu'à Durango. Sa rue principale est bondée de petits monstres et supers héros tous déguisés pour l'Halloween accompagnés par leurs parents. Les commerçants se prêtent au jeu et distribuent des bonbons aux enfants. Il y a une ambiance folle! On arrête au Visitor center qui nous suggère un camping sur notre route soit le Riverside RV Park sur le long de la 160West à Bayfield. On arrive à ce camping à 18h, et s'installons pour y passer la nuit.

19

JOUR 28: Nouveau Mexique Rte64 jusqu’à Taos, puis Rte64, Rte518, Rte76 et Rte503 jusqu’à Santa Fe

Dimanche 1er novembre, à partir d'aujourd'hui on peut dire qu'on descend vers la chaleur. Le programme est de se rendre à Taos au Nouveau Mexique. Ce matin on profite des douches et de la salle de lavage au camping pour que tout soit propre propre propre! On a changé d'heure cette nuit, comme chez nous, on est à l'heure normale pour tout l'hiver. On lunche dans le VR à un view point dans les montagnes avant d'arriver à Taos. On arrête pour se balader sur le pont qui traverse le Rio Grande Gorge et on prend des photos. On fait un arrêt au Visitor Center à Taos, puis on va se balader dans le quartier historique en plein Downtown. C'est superbe, tout a une touche mexicaine, d'abord les couleurs, la marchandise à vendre et l'architecture des bâtiments qui sont de style Pueblo tous en Adobe, faits d’un mélange de terre, d'eau et de paille avec des murs épais de couleur ocre et des toits de bois dont les rondins soutenus passent à travers les murs. On soupe au resto Bar & Grill George à côté de la Taos Plaza. Puis pour la nuit on va camper sur le parking du Walmart.

JOUR 29: Lundi 2 novembre, on part de Taos à 8 heures et on emprunte la Senic trail pour se rendre à Santa Fe. Cette route passe par les montagnes, d'abord par la 518 puis la 76 et une toute petite route la 503 qui est tellement étroite par moments que seulement une voiture peut passer à la fois. Les endroits les plus étroits étant situés entre les rochers et les précipices et en passant au cœur d'un petit village. Par chance, notre VR n'est pas trop gros; on s'en est bien sorti, on a croisé des véhicules, mais pas aux endroits dangereux! Comme le Safari-Condo a déjà accumulé 8000km dans ce voyage, c'est le temps du changement d'huile. On arrête chez un concessionnaire GM à Santa Fe pour faire effectuer ce travail. On est super bien accueilli au service, par des gens courtois. Même sans réservation, on passe tout de suite et en moins de 30 minutes tout est fait, pour moins de 50$. Merci Garcia Buick GMC!

Après notre visite au garage on stationne le VR dans le quartier historique de Santa Fe à 2 pas de la Plaza, où il y a plein de boutiques, galeries d'art et musées. On se promène dans ce quartier très coloré pendant plus de 2 heures. On prend le lunch sur une petite terrasse au Angels Bakery et Café, on partage une assiette de Quasadillas et on achète des Biscochitos qu'on mangera plus tard. La fameuse Route 66 passe en plein cœur de la Capitale du Nouveau-Mexique.


On repart en après-midi vers le Sud en empruntant la Turquoise Trail (rte 14), nous arrêtons à Madrid, un petit village d'allure Hippies avec une rue principale d'à peine 1km avec plein des petites boutiques sur tout son long. Tout le monde s'y arrête! Nous continuons notre route sur la rte 55 Sud pour s'arrêter vers 17h au Turner Inn & RV Park à Mountainair, 28$ pour tous les services même le WiFi, mais malheureusement avec des toilettes et douches non recommandables, qui ne sont pas très propre.

20

JOUR 30: De MountainAir, Rte 60, puis Rte 42 et Rte 54 jusqu’à White Sands National Monument et Almogordo.

Mardi 3 novembre: On projète de se rendre au White Sands National Monument pour s'y arrêter et y camper. On part du camping vers 9h15, on emprunte les routes 60, 42 et 54, ce sont de longues routes droites et plates... rien de très panoramique, ça ressemble au Kansas. En vérité, au Nouveau Mexique, à part les grandes villes les places historiques et les Parcs c'est assez décevant, car sur le long des routes, les habitations ont souvent l'air abandonnées et il y a plein de maisons mobiles qui tombent en ruines et en plus, ils gardent sur leur terrain les autos, tracteurs et 4 roues de leurs 20 dernières années, on dirait que tout le monde a sa propre cour à scrap. On s'arrête à Three River Petroglyph National Monument. Ce site est splendide et unique, car plus de 20 000 illustrations gravées sur les rochers, datant de plus de 600 ans, ont été dénombrées à cet endroit et leur conservation est exceptionnelle.

Puis on continue notre route et on arrive au White Sands National Monument vers 14h30, malheureusement on nous dit que nous ne pourrons pas camper dans le parc ce soir, car la US Navy qui ont une base tout à côté fera tôt demain matin des essais de missiles et d'avions, et c'est Top secret... et peut être même dangereux de rester là quand ils font ces essais. On va donc visiter ce parc jusqu'au coucher du soleil. C'est incroyable, c'est comme un désert de sable blanc, constitué de gypse. Ce minerai provient des montagnes tout à côté, Avec l'action de l'eau et de la neige il s'est fracturé et désintégré pour produire une fine poussière blanche qui descend dans la Vallée et s'accumule en montagnes de sable, Ce qui est particulier, c'est qu'avec l'action des forts vents les montagnes changent de place et le paysage se transforme continuellement. Les responsables du Parc passent la gratte pour déblayer les rues, comme si c'était de la neige. On s'amuse comme des enfants lors d'une première neige... Et on prend plein de photos plus drôles les unes que les autres. On lunche dans le parc et après le coucher du soleil, on se rend à la ville voisine Alamogordo, pour passer la nuit sur le stationnement du Walmart, ouvert 24 heures.

21

JOUR 31: D’Almogordo, on prend la Rte 82, puis Rte 285 et Rte 62 jusqu’à Carsbald Caverns Nat. Park

Mercredi 4 novembre: c'est la première nuit depuis 20 jours qu’on n’a pas eu besoin de mettre le chauffage car il fait enfin plus de 15 degrés lorsqu'on se couche. Après avoir déjeuné au McDo dans le Walmart et mis a jour nos courriels, Facebook et réseaux sociaux, on part vers 8h30, et traversons par la route 82 les montagnes de Lincoln Forest, c'est magnifique. Oh que c'est intéressant d'emprunter les senic road plutôt que les autoroutes! On passe par les villes de Artesia et Carlsbad et nous arrêtons à White's City à l'entrée du Parc pour dîner et aussi prendre de l'information sur le camping situé à cet endroit. Après le diner on entre dans le parc et au Visitor center on nous informe que l'élévateur pour descendre dans les grottes est en réparation, elle sera peut-être réparé demain.

Nous pouvons par ailleurs emprunter le sentier vers l'entrée naturelle de la grotte et descendre vers le fond de la caverne quelque 2 milles plus bas, c'est ce que nous faisons, soit une balade de plus de 2 heures sous la terre. Aille Aille Aille... les journées se suivent mais ne se ressemblent pas, hier nous étions en pleine clarté à White Sands, aujourd'hui, c'est à l'opposé, on entre dans les ténèbres et la noirceur, ça fait très Halloween! Ce phénomène naturel est unique et très impressionnant, c'est immense. Les murs et plafonds sont humides et couverts de stalagmites. On nous dit qu'en juillet, au coucher du soleil, des milliers de chauves-souris prennent leur envol en sortant de la caverne pour aller manger les moustiques. Le sentier asphalté aménagé pour descendre est très bien, même s'il fait noir, des luminaires placés aux endroits stratégiques mettent en valeur des parties de la caverne qui ont toutes des noms évocateurs. On espère que nos photos seront bonnes, malgré la pénombre. On couchera au terrain de camping à White's City tout juste à l'entrée du parc, 25$ pour la nuit.

22

JOUR 32: De Carsbald Caverns Nat. Park, on roule sur la Rte 285 jusqu’au Texas puis on continue sur Rte 285 jusqu'à la rte 90 qui nous mène au Seminole Canyon State Park, à la Frontière du Mexique

Jeudi 5 novembre, il y a déjà un mois, le 5 octobre débutait ce Roadtrip. On peut dire aujourd'hui qu'on entame notre retour, car après avoir voyagé vers l'Ouest, puis le Sud, on se prépare à revenir vers l'Est. Nous serons au Texas pour la prochaine semaine, avant de passer en Louisiane puis en Floride. En traversant la frontière vers le Texas, nous revenons à l'heure Centrale, nous avons perdu 1 heure, nous avons maintenant seulement 1 heure de moins qu'à Québec, Aujourd'hui nous traversons l'Ouest du Texas du Nord au Sud par la route 285, et on a vu plus de pipelines, de pompes et réservoirs d'eau que de maisons. Les Texans exploitent au maximum leurs ressources naturelles, La volonté gouvernementale que les USA ne soient plus dépendants du Moyen Orient pour leur pétrole est une évidence ici, il faut voir tous ces futurs pipelines en construction pour bien comprendre les efforts que les Texans font en ce sens. Pour ce qui est du Panorama, c'est assez plat, que des plaines arides avec un massif montagneux par ci par là. On a aussi croisé de nombreux trucks et plein de pickups dont les chauffeurs portaient fièrement le chapeau de cowboy, Hi Ha! Ce soir on couche au State park de Seminole Canyon, un trou perdu à un jet de pierre de la frontière du Mexique et il fait 30C à 18h00 et on a le WiFi. En plus, on se sent en sécurité, la Border Patrol fait sa tournée sur le camping et tout le long de la frontière en pickup pour décourager les Mexicains qui souhaiteraient traverser illégalement vers les USA. Mais on barre nos portes... comme on l'a d'ailleurs toujours fait toutes les nuits, on peut ainsi mieux dormir sur nos deux oreilles et les deux yeux fermés bien durs.

JOUR 33: On roule Du Seminole Canyon sur la Rte 90, jusqu’à San Antonio et sa fameuse RiverWalk,

Vendredi 6 novembre, Après une bonne douche et avoir rempli le réservoir d'eau potable et vidangé les eaux usées, nous voilà partis du parc de Seminole Canyon, il est 11h00, on roulera 3h30 sur la Hyw 90 en direction de San Antonio. On fait des arrêts en chemin pour mettre de l'essence et luncher ce qui fait qu'on arrive à San Antonio à 16h30... en plein trafic, mais la congestion est davantage en sortant de la Ville qu'en sortant. On est surpris de la grosseur de la ville, on n'a pas vu autant de gratte ciel depuis Colombus ou Pittsburg. En fait c'est la 2e plus grosse ville du Texas, avec un peu plus d'un million d'habitants. On trouve un parking en plein cœur du centre-ville au Riverwalk Parking on constate que c'est un stationnement pour 24 heures, qui permet de se garer toute la nuit... l'idée nous tente de camper ici. Dans la préparation du voyage j'avais vu des photos de cette fameuse rivière, mais là, quand on l'a vue en vrai on a eu tout un coup de cœur! Ici pas de cowboys, que des touristes. C'est comme une perle dans son écrin, le centre ville de San Antonio et son Riverwalk, nous apparaît tel un véritable oasis après les km de terres arides texanes.

Les arbres qui longent la rivière sont gigantesques et toute la végétation est luxuriante. On se croirait à Venise en s'attablant au resto Italien au bord du canal. Même les bateaux taxis sont là pour balader les visiteurs. Les chaînes hôtelières qui ont pignon sur la rivière se font compétition dans les aménagements paysagers et les bons restos. On s'y balade avant le coucher du soleil et en soirée, à ce moment, avec les lumières, c'est particulièrement féérique. Vers 9h30 on revient au parking et on décide d'y passer la nuit, mais on n'a pas vraiment bien dormi: Un centre ville c'est bruyant, d'autant plus que beaucoup de monde en fin de soirée ou de party revenaient au parking, parfois bruyamment pour repartir avec leur auto.

23

Jour 34: De San Antonio on emprunte la Mission road et la Hwy 37 jusqu’à Corpus Christi au Sud

Samedi 7 novembre: Après un petit déjeuner rapide dans le VR, à 8h30 on part se balader au centre ville de San Antonio, on marche le long du Riverwalk, dans la partie que nous n'avions pas vue hier et on va voir les principales attractions à proximité, comme la Cathédrale San Fernando. Puis nous repartons en auto pour voir entre autre le Parc Alamo, mais c'est compliqué de s'y rendre, car les rues pour y accéder sont bloquées puisqu'il y a une cérémonie commémorative à cet endroit qui a joué un rôle important dans l'histoire du Texas alors que Davy Croquet et les soldats texans ont combattus l'invasion des armées Mexicaines qui voulaient prendre le contrôle de la Ville. Nous continuons vers le Sud et parcourons la Mission Trail, nous arrêtons visiter les lieux des anciennes missions. On apprend qu'une Mission, c'est bien plus qu'une église, c'était un village fortifié où les habitants étaient à l'abri des attaques ennemies. On va voir la Mission Conception qui a été érigée en 1755, on y retrouve la plus vieille église non restaurée des USA, nous allons aussi à la Mission San Jose c'est la plus grande, elle date de 1777, comme les autres, elle a été créée par les Franciscains qui avaient reçu comme mission de l'Espagne de convertir les indigènes à la religion Catholique et en faire des sujets Espagnols.

Nous reprenons la route 37 Sud vers la Ville de Corpus Christi qui porte le même nom que la Baie dans le Golfe du Mexique. Quand on regarde sur Internet le site de Hurricane Center, on voit qu'une bonne dépression passera ici cette nuit, c'est ce qui explique qu’aujourd’hui c'est si venteux. Notre intention était de camper sur une mince bande de terre dans la Baie de Corpus Christi, soit au Mustang Island State park, mais avec cette température on décide plutôt de rester sur la terre ferme et de coucher sur le parking d’un Walmart, on ira plutôt demain à Mustang Island. À la fin de l’après-midi on visite le Art Museum of South Texas qui est tout juste sur le bord de la mer devant le porte-avion USS Lexington qu’on aperçoit, tel un tableau, par une fenêtre du musée. Les expositions présentent des créations d’artistes texans, après la visite, on flâne à l’extérieur sur ce site qui offre un décor magnifique.

24

JOUR 35: On roule de Corpus Christi, sur la Hwy 358, et la Rte361 jusqu’à Mustang Island

Dimanche 8 novembre: On profite de la connexion Wifi du Walmart pour donner de nos nouvelles en allant sur Facebook et en téléphonant gratuitement au Québec via l'application Fongo. On prend le petit déjeuner dans le VR et on file vers Mustang Island State Park qui est à peine à 20 minutes au sud de Corpus Christi. Le beau temps sera avec nous, les nuages se dissipent et font place à un beau ciel bleu, il fait 27 C à notre arrivée sur cette magnifique île. Wow le camping est au bord de l'Océan, séparé de la plage par une dune de sable. Vers 13h00 on va à la Beach à pied, c'est fantastique, l'eau est chaude, et les vagues sont impressionnantes, on entre dans la mer jusqu'à la taille, mais pas plus loin, car on sent le ressac des vagues nous tirer vers le large. Ça fait bizarre de se baigner et de voir au loin les plateformes pétrolières. Mais le Texas est comme ça, en fait, on a l'impression que tout le gaz des USA vient de ce seul État. Ça fait du bien de flâner sur la Beach tout l'après midi de prendre une bonne douche et un bon souper. Mais avec la chaleur viennent les moustiques, impossible de popoter et manger dehors, on se fait littéralement dévorer, heureusement on est bien équipé pour faire la bouffe et manger dans le VR.

JOUR 36: De Mustang Island en longeant la Mer par la Rte 35 jusqu’à Magnolia Beach

Lundi 9 novembre, en se levant ce matin on va marcher sur la Beach, mais il faut courir pour s'y rendre et se sauver des nombreux maringouins voraces qui veulent encore ce matin se nourrir de notre sang.

Pour la route, l'objectif aujourd'hui est de longer la Côte du Golfe du Mexique et de se rendre à Galveston Island State Park, juste au sud de Houston, un trajet de 4 heures de route sans compter les arrêts possibles. Pour ce qui est des arrêts, on en a fait tout un : On est restés collés à Magnolia Beach à mi-chemin entre Mustang Island et Galveston Island. On aime tellement les plages, la belle température et la faienté qu'on ne s'est pas rendu à Galveston, on est partis à 10h30 du camping, on a pris un Ferry pour sortir de l'ile, puis on a emprunté la Texas Tropical Trail vers l'Est qui longe le Golfe du Mexique et on s'est arrêté vers 14h à Magnolia Beach, c'est une plage publique qu'on avait vu sur un blog, où se rassemblent les VR pour camper directement sur la Beach et cela tout a fait gratuitement, face à la Baie du Port Lavaca, c'est si beau, qu'on décide de faire une pause pour dîner: on sort le poêle Coleman et on fait des Hamburgers. On ne veut plus partir d'ici... on décide de rester sur cette plage faite de particules de sable et de morceaux de coquillages pour flâner tout l'après midi et y passer la nuit.

25

JOUR 37: De Magnolia Beach, Rte 35 (la Texas Independance Trail), et Rte36 jusqu’à Freeport, puis la Blue water Highway, le long de la Mer jusqu’à Galveston.

Mardi 10 novembre: On profite d'un beau lever de soleil. On devrait se rendre aujourd'hui à Galveston Island State Park, ou peut être bien à Houston ou un peu plus loin, on verra... Finalement, on part de Mangolia Beach à 10h pour rouler jusqu'à 13h30, comme il fait beau et chaud: 25C, on décide d'en profiter et de s'arrêter au State Park de Galveston, on réserve un emplacement de camping, on mange un lunch dans le VR et on part à la découverte de cette ile et de ses paysages de bord de mer, plusieurs maisons de style Pottery Barn qui sont toutes montées sur pilotis. On voit qu'ici ils sont prêts à faire face aux ouragans, sans trop de dommages. On va se balader sur la plage et on arrête au Visitor Center à la ville de Galveston. La préposée nous conseille d'aller en face à la library (la bibliothèque) qui a aussi au 4e étage un musée sur l'histoire de Galveston qui a été détruite le 8 septembre 1900 par un ouragan avec des vents de plus de 200km/h et plus de 4 mètres d’eau qui a recouvert toute l’ile et qui a fait 8 000 morts, soit 20% de sa population. Elle nous remet aussi un dépliant avec un parcours suggéré sur 4 rues dans le quartier historique pour voir des sculptures qui ont été réalisés à même des arbres sur les devantures des terrains privés. On fait ce parcours, mais ce ne sont pas que les sculptures qui attirent notre attention, mais surtout les somptueuses demeures victoriennes qui ont été merveilleusement bien conservées et entretenues avec soins. Par la suite, on se dirige dans le vieux quartier et on parcourt la rue commerciale qui encore là regorge de magnifiques bâtiments. On a un coup de cœur pour Galveston. Vers 18h00, alors que les commerces ferment leurs portes, on retourne au camping pour souper et passer la nuit.

26

JOUR 38: De Galveston, par la Hwy 45 jusqu’à Houston pour voir le Space Center, puis Hwy 10 jusqu’en Louisianne.

Mercredi 11 novembre: On prend la route pour se rendre au Centre Spatial de la NASA à Houston,, on paye d'abord 6$ pour le stationnement au centre spatial de la NASA puis 24$ par personne pour la visite. Un peu cher, mais ça valait la peine. On a visité le bâtiment d'accueil, et pris plusieurs photos des navettes spatiales. Puis on a fait le tour de Tram et visité 3 bâtiments, le centre de contrôle de la navette, la salle d'entraînement des astronautes avant une mission, et le bâtiment d'exposition de Saturn V, la plus imposante fusée qui a été envoyé dans l'espace avec des astronautes à son bord. Au retour du tram, on est allé voir un film explicatif sur l'historique du programme spatial et des lancements dans l'espace.

Puis nous avons visité le musée et entré dans un prototype de la navette, et enfin vu et même touché des échantillons et des fragments de pierre lunaire rapportés sur terre par les astronautes qui ont été sur la lune en 1969. Wow c'était impressionnant et instructif. Aujourd'hui, plus de 14 000 personnes travaillent au centre spatial de Houston, ils sont notamment sur le programme de la station spatiale internationale qui est actuellement dans l'espace, mais ils travaillent aussi à étudier l'adaptation de l'être humain à la vie dans l'espace, afin de développer des technologies qui permettront à l'homme d'explorer le système solaire, un des prochains objectifs étant la planète Mars, et le programme Orion.

Après la visite, vers 16h, on fait un bout de route vers la Louisianne. À 18h30 lorsqu'il commence à faire noir, on s'arrête à Beaumont, à un Walmart pour y passer la nuit. Durant la nuit, il se met à pleuvoir et à venter si fort que les paniers se promènent au vent sur le parking du Walmart... et Bang on en reçoit un sur la porte du conducteur. Au lever, je vais voir et rien ne paraît, pas de dégâts, le marchepied a probablement arrêté le panier avant qu’il ne frappe la carrosserie, ouf!

27

JOUR 39: Par la Hwy 10 on passe par Lafayette, et Baton Rouge, puis on longe le Mississipi par la Rte1 et la Rte18, pour visiter une Plantation de canne à sucre, puis continuer jusqu’à New Orleans.

Jeudi 12 novembre: L'objectif aujourd'hui est de se rendre à Lafayette en Louisiane pour visiter cette État des USA qui a des racines francophones, et Acadiennes. On a bien hâte de voir ça, car ils sont un peu comme le Village Gaulois d'Obélix au cœur du pays des Romains. On arrête au Visitor Center en bordure de la Hwy 10 dès l'entrée en Louisianne. On demande à quel endroit goûter aux spécialités culinaires Cajun, et on nous conseille le resto Préjean à Lafayette qui a gagné plusieurs prix pour sa nourriture typiquement cajun.

On y va à midi trente, on commande 2 soupes Gumbo, Chicken & Sausage et on partage un plat avec des spécialités d'ici: Alligator, Cuisses de grenouilles, Crevettes, Crawfish en morceaux et en boudins. Mais malheureusement, on n'a pas pu vraiment apprécier la nourriture, car tout était recouvert d'une friture genre PFK, qui dominait et effaçait le goût des produits de base dans l'assiette. Après le diner on va au Centre d'information touristique de Lafayette. Puis on se rend au Centre culturel Acadien Jean Lafitte pour voir un film documentaire sur la déportation des Acadiens, avec les sous titres en Français et une exposition sur les us et coutumes des Acadiens.

Ensuite, on veut aller visiter Vermillonville qui est la reconstitution de ce village d'ici quelques années après la déportation, mais ils fermaient à 16h et il était 15h45... on n'a vu que la boutique de souvenirs. On va voir la cathédrale St-Jean et tout à côté un des plus vieux et plus gros chênes des USA qui serait âgé de 500 ans, avec un tronc de 9 pieds de diamètre, et une hauteur de 126 pieds et une envergure moyenne de 138 pieds. . On trouve un stationnement de Walmart qui fera l'affaire pour camper à proximité d'un un chic quartier à l'Ouest de la Ville. On se paye un souper dans un resto Vietnamien.

Cathédrale St-Jean à Lafayette      et tout à côté:         un des plus vieux et plus gros chênes aux USA

Le lendemain, vendredi 13 novembre, JOUR 40: On repart sur la Hyw 10 vers Baton Rouge, un grand bout de cette autoroute est construit sur pilotis au dessus des bayous et des plans d'eau. On n'arrête pas à Baton Rouge car on s'est fait dire que ça ne valait pas la peine et qu'on était mieux de rester plus longtemps à New Orleans qui avait plus à offrir. Par contre on laisse l'autoroute à Baton Rouge pour prendre la rte 1 et la 18 qui longent le Mississipi et nous permettront de voir des Plantations de canne à sucre. Malheureusement tout le long du trajet entre la route et le Mississipi il y a un monticule qui nous empêche d'admirer le paysage et qui nous cache la vue sur cette voie d'eau qui a joué un rôle important dans l'histoire de ce pays, puisqu'elle était un des seuls liens navigables entre le sud et le Nord. Ce remblai a été construit au début des années 90 pour protéger les terres et les habitations des inondations. En chemin on s'arrête à 3 plantations, les deux premières sont de pur style Américain avec un bâtiment principal qui avait pour but de mettre en valeur la richesse des propriétaires, soit Nottaway plantation et Oak plantation.

Nottaway Plantation                    et                     Oak Alley Plantation

Nous arrêtons aussi à une troisième plantation, où nous ferons un tour guidé en français, pratiquement privé, car nous ne sommes que 4. On est bien chanceux, car on est arrivé à 14h50 et la dernière visite en français était à 15h00. Cette plantation est de style Créole, elle a été construite par un Sénégalais sur 30 assises de briques, elle est moins faste, mais son histoire, raconté par le guide Rocky est très intéressante et instructive. Sa reconstitution qui est remarquable a été complétée à la fin des années 90, grâce aux notes que l'ancienne propriétaire Laura qui vivra jusqu'a 102 ans avait écrites dans son journal, décrivant en long et en large sa vie, les événements et les caractéristiques de la Plantation et de l'époque. Un livre de ses mémoires a été écrit en anglais et traduit en français. On visite toutes les pièces de la maison de même que le jardin Français, le potager, où on goûtera à un fruit que le guide cueille pour nous d'un arbre qui est un mélange hybride d'oranger et de clémentine, c'est délicieux! On ira aussi voir les maisons des esclaves qui travaillaient aux plantations

La Résidence des propriétaires de la Plantation            et                    les bâtiments des esclaves               

Une heure trente plus tard, on reprend notre route vers New Orleans. Grâce au GPS, on voit qu'il y a un RV Park en plein coeur de la ville à côté du French quarter. Mais oh la la... plus on avance vers la ville par la Hyw 61, plus on constate que New Orleans c'est gros! D'abord en passant à côté de l'aéroport avec son imposant stationnement de 5 étages et les nombreux hôtels, puis en apercevant les autoroutes sur pilotis qui s'entremêlent et conduisent au centre-ville en plein trafic et dans la noirceur du début de ce vendredi soir. Ici comme ailleurs, on constate que le vendredi soir, la conduite est particulièrement folle, les gens ont hâte d'arriver à destination pour débuter leur weekend et boire un coup... On passe tout à côté du Superdome de New Orleans qui est tout illuminé en soirée. Mais désolation, le RV park affiche complet, la préposée nous propose un autre choix, soit le Bayou Segnette State Park où nous nous rendons en bravant le trafic. Ce camping est comme un oasis dans cette ville trépidante. Pour 26$ nous avons droit à l'ensemble des services incluant la Laudry gratuite. On est bien content, car il est bien temps de faire du lavage. Ce qu'on fera probablement demain.

28

JOUR 41: Samedi 14 novembre: Avant de déjeuner, on profite de la disponibilité d'une salle de lavage pour faire la lessive. Aujourd'hui on ira visiter New Orleans et son French quarter, on stationne pour la journée au French quarter parking à 30$ la journée, on se dit qu'on restera ici jusqu'à la soirée pour rentabiliser le tarif du stationnement. On se balade d'abord dans le Port au bord du Mississipi, qui a vu accoster des milliers d'immigrants d’Europe et d’Afrique. On y admire le Natchez, un magnifique bateau à Aube qui fait la joie des touristes. Puis on se balade sur la rue Decatur et on arrête au Café du Monde pour manger les célèbres beignets saupoudrés de plein de sucre à glacer qui tombe comme neige sur nos vêtements à chaque bouchée, on les accompagne de café au lait. On va aussi au Square Jackson devant la magnifique Cathédrale St-Louis. De là on part arpenter les rues, notamment Bourbon Street qui est la plus animée avec des musiciens dans tous les bars et cafés, de même que les fanfares qui accompagnent les mariés et leurs invités qui font la parade avant la réception. On est chanceux, on est ici en plein Festival de Jazz Creole Gumbo qui se tient au Parc Louis Armstrong et l'ambiance est magique. Mais en plus de toute l’animation qui règne ici, c’est surtout l’architecture des bâtiments avec leurs magnifiques balcons qui retient notre attention. En soirée, on prend un lunch au Café-Beignet dans un parc sur Bourbon Street en écoutant un Trio de jazz en plein air. Puis on retourne au stationnement vers 19h30 pour revenir coucher pour une 2e nuit au Bayou Segnette State Park.

29

JOUR 42: De New Orleans, nous empruntons le PontChartrain qui a 28 miles de long, puis la Rte190 et la Rte90 jusqu’au Mississippi.

Dimanche 15 novembre: Aujourd'hui on devrait sortir de la Louisiane, mais avant on veut profiter de ce dimanche matin pour assister à une messe Gospel. Sur Internet on nous conseille St-Augustine church qui est tout juste à côté du parc Louis Armstrong, cette célébration est à10h. Wow et encore Wow! Quelle messe, quel orchestre et quel magnifique chœur de chant, Eux ils connaissent le vrai sens du mot célébration, La messe a duré près de 2 heures, mais on en aurait pris encore. Ils ont eu trois ovations debout, C'était meilleur que ce qu'on a vu et entendu dans le film Rock & Nonne avec Whoopie Golberg. J'en ai eu des frissons sur les bras! Le pasteur saluait tout le monde et communiquait avec l'assemblée pendant ses allocutions et le monde lui répondait quand ils étaient d'accord avec lui, c'était cool. Lors de son sermon il a parlé des tristes événements de cette semaine à Paris et fait le lien qu'il fallait être toujours prêt à faire face à la mort et au jugement du Seigneur. Si on avait des célébrations semblables chez nous, les églises seraient encore pleines.

À midi on reprend la route, on va prendre le pont qui traverse le lac Chartrain au Nord de New Orleans, c'est le plus long pont qu'on a jamais emprunté. L'automne dernier on avait fait le pont des 7 milles dans les Keys, mais celui d'aujourd'hui fait 28 milles, si bien que quand on embarque dessus on ne voit pas l'autre côté. C'est assez impressionnant, il ne faudrait pas qu'un tremblement de terre se produise, et fasse tomber des piliers, car on serait dans le trouble longtemps!

Une fois de l'autre côté du pont, on opte pour la route scénique plutôt que l'autoroute, on emprunte la 190, puis la 90 Est, et on passe sur le bord de l'eau et des plages, dont celles du Mississipi: Long Beach, Gulf Port, Biloxi et Ocean Springs City (un genre d'Ogunquit). On vient de franchir les 12 000km dans ce roadtrip. À 16h30, on passe devant le Gulf Islands National Seashore Park, il y a une affiche d'un camping, on va voir. C'est magnifique, on décide de rester ici pour la nuit. En plus on a droit à un rabais, en principe ça coûterait 22$, mais ils ne prennent pas les cartes de crédit et il ne me reste que 12$ US en liquide, le sympathique préposé nous fait le tarif des Senior Citizen des USA à 11$, un vrai bargain! Ce soir, on est super bien, il fait 20C dehors et 23C dans le VR. Le coucher de soleil sur l’Océan est fantastique, on le prend en photo.

30

JOURNÉE 43: On roule au Mississipi sur la Rte 90 jusqu’en Alabama, puis sur la Rte193 pour prendre le Ferry qui traverse la Baie de Mobile jusqu’au Fort Morgan, puis Rte 180 et Rte182 qui longent la mer jusqu’en Floride.

Lundi 16 novembre: Nous filons lentement mais surement vers la Floride. Aujourd'hui on a emprunté les routes scéniques qui passent le long de la mer, plutôt que les autoroutes, on est en retard sur l'horaire prévu, mais on s'en fout! On préfère profiter de ce beau voyage et de la vie, quitte à arriver un peu plus tard chez nous. On s'est aussi payé un Ferry (20.50$) qui traversait la Baie de Mobile jusqu'au Fort Morgan en Alabama en 45 minutes, il y avait des vagues et le VR s’est fait arrosé, les vitres ont une fine couche de sel de mer mélangé de sable, on va être du pour un lavage bientôt.

Les plages de l'Alabama sont très belles, mais celles du Nord Ouest de la Floride sont tout simplement incroyables, notamment celles de Pensacola Beach, de Santa Rosa, Opal Beach et Navarre Beach qui avec leurs dunes, le sable blanc comme neige et l'eau couleur émeraude se donnent des airs des Caraïbes. C'est calme et Zen, il n'y a pas d'attractions ou de commerces attrapes-touristes comme on en retrouve souvent dans les endroits plus animés. Ce soir on campe en Floride au Henderson State Park, la végétation sur le camping est remarquable, les sites sont supers beaux et propres, pour 30$ on a la totale: l'électricité et l'eau, de belles toilettes et douches, une salle de lavage, et un magnifique boardwalk pour se rendre à la plage qui est exceptionnelle. C’est ce qu’on a vu de mieux à date comme camping, il ne manque que le Wifi. En plus il y a plein de magasins, tout juste en face.

31

JOURNÉE 44: On roule toujours en Floride en longeant la Mer, pour voir les plus belles plages, par la Rte 292 jusqu’à Pensacola, puis on emprunte la Rte98 et le Pont qui traverse la Baie de Pensacola et la Rte 399 et 98 en passant par Santa Rosa Island, puis par la Rte30A qui passe par Grayton Beach, Seaside, Alys, puis la Rte 30 jusqu’à Panama Beach et St-Andrews State Park.

Mardi 17 novembre: Plus que deux jours à profiter de la mer du côté du Golfe du Mexique, après on entrera dans les terres pour aller rejoindre la 95 qui monte jusqu'à New-York. On prend du bon temps au camping, il fait 25C avec un bon vent qui vient de la mer. Ce matin on est allé se balader sur la Beach avant de prendre un bon déjeuner, puis opération douches. Ce qui fait qu'on est resté collé au State Park jusqu'à midi.

Puis on roule sur la 98 et on emprunte toutes les petites routes qui passent par les villes de bord de mer. On a vu de beaux endroits dans ce coin de la Floride, surtout dans le secteur de South Walton, où on est arrêté au Visitor Center qui était super bien décoré en style Pottery Barn. Tout ce secteur est très chic et de bon goût. Notamment à Seasite Community, une belle place cool avec une petit downtown pourvu d'un carré central avec des boutiques et des food trucks. Ce qui est intéressant, c'est qu'il y a un State park: Grayton Beach à 5 minutes. On s’est arrêté à Aly's, une nouvelle ville de haute distinction de style privé qui était encore en construction et où tout était blanc, les maisons, les décorations et même les vélos de location... On est aussi passé par Panama City Beach, mais c'était décevant, un genre de gros Old Orchard, plein de boutiques qui vendent des quétaineries et avec plein de restos de bouffe fastfood. On arrête notre route à 15h30 pour aujourd'hui au St-Andrew State Park à 5 minutes de Panama City Beach. On a un site le #86 qui donne directement sur la lagune de St-Andrew, au coucher de soleil avec 25C, sans maringouins, on fait notre Happy Hour, assis sur nos chaises pliantes avec une bière, chips, pommes et fromage, les pieds sur les rochers au bord de l'eau et les poissons qui sautent devant nous pour manger des mouches... Ce n’est pas mauvais comme setup!

JOURNÉE 45: Mercredi 18 novembre, Vive la Floride pour sa végétation luxuriante et sa température confortable. Il fait au dessus de 20C durant la nuit, soit près de 25C à l'intérieur du VR. Ce matin avant de partir de ce State park, il faut aller du côté de la mer, car on a lu que cette plage a été reconnue en 1995 comme une des plus belles des USA avec son sable blanc comme du sucre et son eau cristalline verte émeraude. Ce matin, c'est le drapeau rouge sur la plage. Le vent vient de la mer et les vagues sont déchaînées. Les amateurs de surf et de Kite surf s'y donnent à cœur joie, surtout à la pointe du parc le long de la jetée en pierre où les vagues déferlent avec un rythme constant. Ici les vagues sont si importantes que le sable est grugé et un mur de 6 pieds de sable s'est formé entre l'océan et la plage.

On suit la 98 jusqu'au haut de la péninsule Ouest de la Floride, mais les plages sont décevantes et les villages n'ont rien à offrir aux touristes. Bref, entre la Floride et la Nouvelle Orléans, il vaut mieux rouler sur l'autoroute 10 entre Tallahassee et Panama City, arrêter à St-Andrew State Park, puis et longer la côte entre Panama City et New Orleans, car c'est là qu'on trouve les plus beaux coins et les plus beaux State Park comme Henderson Beach, Grayton Beach, etc. Quelques milles avant de quitter la côte mon signal pour dépasser se met à clignoter en fou: c'est le signe qu'une lumière de clignotant est brûlée. On cherche un concessionnaire GM sur le GPS, il y en a un sur notre route à Tallahassee. On s'y arrête à 16h, la préposée au service nous dit qu’ils vont nous passer aussitôt qu'un mécanicien sera disponible. On va profiter du Wifi dans la salle d'attente et au bout de 30 minutes tout est réparé pour 28.74$ et en plus ils ont fait un lavage extérieur du VR, il en avait bien besoin, une fine couche de sel marin et de sable s'était déposé sur la carrosserie et dans les vitres en plus des moustiques qui ont décidé de finir leur vie sur le devant du VR. Merci au personnel du garage Dale Earnhardt Jr. Buick GMC Cadillac. Ce soir, après avoir fait le plein d'essence au Costco et acheter un petit poulet cuit et de la salade Taboulé, on mange et dort dans le VR, dans le parking du Walmart à Tallahassee.

32

JOURS 46, 47 et 48: De Tallahassee à Jacksonville, Hwy10, puis de Jacksonville jusqu’en Georgie la Hwy295, et la Hwy95 jusqu'au New-Jersey Turnpike, puis la Garden State Parkway jusqu’à l’état de New-York et enfin, la Hwy 287 et la Hwy87 Nord jusqu’au poste frontalier de Lacolle. On entre au Québec par l’autoroute 15, puis on prend la 30 et la 20 jusqu’au Pont Pierre Laporte à Québec.

JOUR 46: Jeudi 19 novembre, il a plu toute la nuit, ce matin on a 99% d'humidité dans le VR, et on frise... À 6h00 il pleut encore, on démarre et on s'en va à l'Est vers Jacksonville en empruntant la Hyw 10, dans l'espoir de trouver du beau temps et peut-être d'aller flâner sur une plage de l'Atlantique au Nord Est de la Floride. En chemin, on se dit que s'il ne fait pas beau, on continuera à rouler vers chez nous sur la Hwy 95. On arrête vers 8h45 à Jacksonville pour déjeuner à un resto Cracker Barrell, il fait chaud: 23C mais c'est nuageux et la météo annonce de la pluie et de la froidure pour les prochains jours au Nord de la Floride, donc c'est décidé, on file vers le Québec. Si tout va bien on devrait rentrer chez nous samedi soir ou dimanche matin. On roulera près de 1000km aujourd'hui. Au début de la soirée, vers 17h30 on prend la sortie 121 sur la 95 et on arrête à Wilson en Caroline du Nord. On se paye notre première nuit du voyage à l'hôtel, au Microtel Inn. On profite des coupons rabais cueillis dans un Mc Do pour avoir une chambre à 45$. En plus ça fera du bien de dormir dans un vrai lit et de regarder la TV pour se mettre à jour à propos de ce qui se passe dans le monde.

JOUR 47, Vendredi 20 novembre: Le petit déjeuner compris dans le prix de la chambre est servi à compter de 5h, on va donc en profiter pour aller manger tôt pour repartir encore vers 6h du matin. L'objectif aujourd'hui est de rouler jusqu'aux Outlets à Woodberry dans l'État de New-York soit environ 875km. Comme les Outlets sont collés sur la Hyw 87 qui monte jusqu'au poste frontalier de Lacolle on sera prêts pour repartir samedi matin vers chez nous. On est en plein trafic en ce vendredi 16h00 en banlieue de New-York, ce qui fait qu’on arrive aux Outlets vers 17h, on a 4 heures pour flâner dans les boutiques. Comme on est à moins d’une semaine du Black Friday, on pensait que certaines boutiques feraient des spéciaux. Mais non pas du tout, on trouve que c’est même plus cher qu’à l’habitude. L’atmosphère est tout de même intéressante, il fait froid et on sent que la neige n’est pas bien loin, avec nos doudounes on est confortable, il y a de la musique du temps des Fêtes à l’extérieur, et on se croirait dans un film de Noël. Mais il n’y a pratiquement personne qui magasine sauf quelques asiatiques qui se promènent avec leurs valises. À 21h on s’installe dans le parking du Walmart de Harriman à moins de 2 km des Outlets pour passer la nuit et pouvoir repartir tôt demain matin.

JOUR 48, Samedi 21 novembre: On part vers 6h30 du matin, ça roule très bien sur la Hwy 87, on arrête luncher au resto Perkins à Plattsburgh et on en profite pour faire un dernier plein d’essence aux USA. Après les questions d’usage, le douanier à Lacolle nous laisse passer sans difficulté. Une fois au Québec, on trouve que ça fait du bien d’entendre parler français à la radio. Finalement, on arrive vers 16h00 chez nous après 48 jours sur la route et 15 500km de plus au compteur. Le VR a fait une moyenne de 13,8 litre/100km.

On a traversé 24 états Américains et 2 provinces Canadiennes.

On a couché dans : 22 State ou National Park, 11 RV Park, 9 Walmart, 3 Parking, 1 Beach, 1 Hôtel.

Au final, le coût du voyage est de 4 500$US, soit 6 000$CAN, une moyenne de 94$US/jr ou 125$CAN/jr.