Je vais vous présenter mon voyage en Irlande. 10 jours à cavaler dans tout le sud de l'Irlande.
Du 10 au 20 mai 2017
11 jours
Partager ce carnet de voyage
1

C’est le grand jour, levé à huit heure du matin, je fini de chargé les dernières bricoles dans la voiture et rejoint Paloma (c'est ma cousine) chez elle. Nous chargeons ses affaires. Nous passons quelques minutes chez elle le temps qu’elle dise au revoir à ses parents et dépose sa voiture. Ça y est nous partons cette fois-ci. Trois heures de voiture à rouler jusqu’à Cherbourg. Dans la voiture, la bonne humeur s’est installée, musique à fond, photos et vidéos pour plaisanter. Après ces trois longues heures de voiture, nous arrivons. Il est treize heure, le bateau ne part qu’à dix-huit heure. Dix-sept heure les contrôleurs nous font signes d’avancer jusque dans la soute du bateau. Nous nous garons, descendons nos affaires et montons jusqu’à l’étage de notre cabine. Les affaires déposés, nous décidons de monter sur le pont du bateau, pour dire au revoir à notre très chère France. Nous postons quelques photos sur les réseaux sociaux pour informer nos amis et connaissance de notre départ de la France. Les dix-huit heures sont là, une alarme retentit, c’est le commandant de bord qui nous souhaite la bienvenue à bord et de profiter du voyage puis les consignes de sécurité. Le bateau part, plus aucunes marche arrière n’est possible. La traversée dure environ dix-huit heures. Nous visitons le bateau puis nous nous asseyons à un bar et commandons des bières. Retour en cabine prendre l’appareil photo et quelques trucs. Nous remontons sur le pont du bateau et prenons quelques photos du paysage, le soleil se couchant au dessus de l’océan, il n’y a rien de plus beau. Les heures passent, il est déjà vingt heure. Nous allons au restaurant et prenons chacun un plateau. Fin du repas retour dehors sur le pont. Et puis nous revoilà dans la cabine où nous dormons. Chacun de nous prend sa douche et se prépare pour retourné vers les restaurants pour y bouquiner. Vingt-trois heure, l’heure d’aller se coucher.

Que le voyage commence 
2


Jour 1 : La nuit fût très agréable, nous nous levons à huit-heure et demi. Nous remontons prendre un petit déjeuné très copieux (un petit déjeuné « so Irish »). Nous passons les dernières heures sur le bateau à se préparer pour l’arrivage. Onze heure dix, nous sommes devant la cage d’escalier prêts à descendre à la voiture. L’équipage ouvrent les portes et nous voilà descendu au niveau quatre du bateau. Les affaires rangés dans le coffre un peu à l’arrache nous nous installons dans la voiture et attendons le top départ pour descendre du bateau. Onze heure et demi. Arrivé à Rosslare en Irlande, nous sommes enfin descendu du bateau avec la voiture. Nous prenons la route direction Wicklow environ une heure et demi de route. Ici tout est différent. Les ronds points se prennent de gauche à droite et nous roulons bien évidement à gauche. Les limitations de vitesses aussi sont différentes. Les paysages sont tellement différent et tellement plus beau qu’en Normandie. La météo par contre ne diffère pas du tout curieusement. De la pluie, des nuages, un ciel tout gris. Tout ce qu’on adore.. Ou pas. La route se fait bien, nous arrivons à Wicklow, il est environ treize-heure, nous arrivons au bed and breakfast. Par chance nous avons été accueillis par des françaises. Nous déposons nos affaires, se préparons pour repartir explorer les horizons que nous avions déjà préparer via internet.


Nous reprenons la route direction Glendalough. C’est un petit village abandonné par les Irlandais durant la première guerre mondiale qui se trouve maintenant dans le Wicklow National Park. D’ailleurs nous en avons fais la visite, c’est un parc avec un paysage tout simplement magnifique, une forêt et une végétation des plus surprenante. De sublimes cascades naturelles. Nous sommes arrivés au Parc National vers quatorze heure et nous en sommes repartis vers dix-huit heure trente. Les photos qui ont été prises sont juste magique. Le premier soir que nous avons fait en Bed and Breakfast s’est bien passé. La douche était des plus agréable avant de se coucher.

Glendalough 
3

Jour2 : La nuit fût très bonne, et le petit déjeuné à mourir tellement c’était bon. Un vrai petit déjeuné de roi et tellement « British ». Il est maintenant dix heure du matin lorsque nous reprîmes la route vers Clifden. Quatre heure de route pour y arriver, ce n’est pas rien ! Durant la route nous avons pu admirer le paysage, des montagnes, des collines et beaucoup de vaches ainsi que des moutons. D’ailleurs en Irlande il faut se méfier des moutons, ils sont en liberté sur les routes. Quatorze heure, arrivés à Roundstone pour visiter ce petit village en bord de mer. La vue est splendide. Nous sommes allés boire une bière dans un petit bar pour se détendre du temps passé dans la voiture. Nous repartîmes vers quinze heure trente et nous arrivâmes aux alentours de seize heure vingt à douze kilomètre de Clifden, dans un petit camping sauvage où notre petite maison en tissu nous attendais déjà. (Oui j’ai pris ma tente et mon matelas gonflable pour rien mais bon ce n’est pas bien grave). Nous déposons nos affaires dans la tente et contemplons la vue de notre chez nous. La mer qui se jette sur les bords de falaises et sur la plage, un très beau spectacle. Nous en avons profiter pour se balader dans le camping et prendre de belles photos sur le bord d’un récif. Puis nous avons continués sur une seconde jetée. Nous sommes ensuite allés nous coucher pour être en forme pour le lendemain.

Roundstone et Clifden 
4


Jour 3 : Première nuit dans la tente, j’ai connus mieux niveau confort mais bon c’est du camping, Paloma a mal dormi due au froid. Tiens d’ailleurs nous sommes le 13 Mai. Joyeux anniversaire ma cousine, je t’aime ! Nous déjeunions dans la tente quelques gâteaux et jus de fruits avant de partir au Connemara. Il est neuf heure du matin et nous prenons la route vers le Connemara National Park. A peine arrivé, la pluie fait son entrée. Mais bon pas le choix, il faut faire avec. Nous commençons à monter puis décidons de faire demi-tour suite à une grosse averse. Du coup nous sommes allés à Clifden, visiter un peu la ville. Nous y avons trouvé un bar sympathique et avons décidé d’y boire un verre (de la bière pour ne pas changer). Treize heure, on repart vers le Connemara, cette fois-ci pas question de faire demi-tour ! Donc la marche débute sous la pluie puis le vent, et finalement juste du vent. Le paysage est à couper le souffle. Une petite vue sur quelques collines. Nous continuons notre montée, nous arrivâmes devant un panneau nous indiquant quel voie suivre. Nous avons choisit la plus difficile, l’ascension du Diamond Hill. Une montagne de 445 mètre de hauteur. Au début ce fut assez simple, il suffisait de suivre les petits chemins qui serpentait le long de la montagne mais arrivé au premier quart se fut moins aisée. Paloma grande marcheuse et sportive dans l’âme escalada facilement les rochers et autre bout de terre sans grande difficultés. Pour ma part se fut un peu compliqué. Étant donné que je ne suis un très grand sportif ni un très bon marcheur l’ascension de cette montagne fut pénible. Par contre j’ai su râler tout le long de l’ascension sans difficulté. On aurait dit un marchand de poissons pas content. Entre le vent et la pluie nous avons tout de même réussi à arriver tout en haut du Diamond Hill. Avec une vue à 360° degrés ! Nous avons des étoiles pleins les yeux et les pantalons trempés. Nous avons fait une vidéo pour Jeanne (ma grande tante et qui est la grand-mère de Paloma) avec en fond sonore Michel Sardou – Les lacs du Connemara. Nous avons pris autant de photos qu’il en était possible. La descente par contre fut beaucoup plus agréable. Mais tout aussi magnifique, on avait un panorama sur une chaîne de montagne, c’était magnifique. Dix-huit heure, nous sommes enfin arrivés à la voiture. Nous repartîmes vers notre petit camping sauvage où la douche nous attendais (1€ les cinq minutes d’eau autant dire qu’on a fait fissa). Le soir nous avons repris la voiture et nous sommes allés au restaurant pour l’anniversaire de Paloma. Nous nous sommes régalé, Paloma à même eu le droit de souffler sa bougie pour ses 22 printemps. Puis nous sommes repartis au camping. Une bonne nuit de sommeil nous attendait.

Les lacs du Connemara 
5

Jour 4 : La nuit fût à peu près bonne pour tout les deux. Nous avons déjeuné la même chose que la veille au matin. Nous avons remballés nos affaires et sommes partis à Clifden faire quelques achats souvenir. Puis nous avons pris la route pour Galway. Une bonne petite ville très vivante avec une bonne population. Nous avons pris le nécessaire de nos affaires et sommes allés dans notre première auberge de jeunesse. Une chambre de neuf personnes. Comment dire ? C’est assez spécial la première fois mais on s’y fait vite, malheureusement pour nous pas de français dans la chambre. Mais deux allemands, un suédois et quatre irlandais. Nous avons pris que le stricte nécessaire sur nous pour aller en ville et boire une bière. Beaucoup de personnes chantent dans les rue et jouent de leurs instruments. C’est assez festif. Le soir nous avons mangés dans un restaurant rapide (on ne cite pas les noms sinon ça fait de la pub) puis direction le bar d’en bas de l’auberge de jeunesse. Et encore et toujours nous avons choisit une bière. Nous sommes remontés nous couchés vers vingt-trois heure.

Galway : cette ville vivante
6

Jour 5 : La nuit a été assez compliqué dut à la chaleur dégagé par tout le monde dans la chambre. Nous avons déjeuné avec quelques personnes de l’auberge et nous y avons rencontré des françaises. Nous sommes remontés chercher nos affaires puis nous sommes allés à la voiture et avons pris la route direction les falaises de Cliff Of Moher (Les falaises où ont étaient tournée quelques scènes de Harry Potter et le prince de sang-mêlé). C’était magnifique ! un très beau spectacle. Nous avons donc repris la route jusqu’à Dingle enfin pas Dingle même mais à une vingtaine de kilomètre. Nous voilà arrivés dans notre deuxième auberge de jeunesse. C’est pas le paradis mais ça fera l’affaire. Nous étions que deux dans la chambre (ça c’était cool). On y a déposé nos affaires et sommes reparti sur Dingle visiter un peu la ville. (Il devait être dix-huit heure trente déjà). Nous avons mangés dans un petit restaurant très typique mais sympathique. Et nous sommes rentrés vers vingt-deux heure à l’auberge. Au moment de se doucher il n’y avait pas d’eau chaude donc je vous laisse deviner la suite...

Cliff Of Moher et Dingle 
7

Jour 6 : Quel bonne nuit nous avons passés, seuls dans une auberge de jeunesse terrer au milieu de nulle part, ça c’est le feu. Nous avons pris le petit déjeuné et nous sommes repartis vers Killarney. Nous nous sommes arrêtés sur la route pour prendre quelques photos du paysage sous un beau ciel bleu sans trop de nuages. Arrivés à douze kilomètres de Killarney, nous y trouvons notre auberge de jeunesse pour la nuit. Nous décidons donc de déposer nos affaires et de repartir pour trouver le Ladies View National Park. Nous empruntons un petit chemin sur deux kilomètres, et nous nous garons. Nous faisons quelques mètres et trouvons une magnifique cascade naturelle. Vite sortons les appareils photos. Nous reprenons la route en direction cette fois-ci d’une magnifique montagne, arrivés au sommet, la vue était majestueuse. Le paysage nous fait penser à ces fameux clichés de cartes postales, un rêve éveillé. Nous repartons à l’auberge de jeunesse, se préparer pour aller manger au restaurant. La soirée se passe plutôt bien. Nous rentrons.

Ladies view National Park 
8

Jour 7 : La nuit fût bonne, nous prenons le petit déjeuner, nous remballons les affaires et hop, direction la Muckross House, un magnifique manoir situé dans le parc national de Killarney. Nous avons visité les jardins ainsi que l’arboretum, de splendides arbres exotiques ornais les chemins. Nous prenons quelques photos et vidéos. La matinée se passe tranquillement et nous reprenons la route en direction de Cork l’ancienne capitale irlandaise. Arrivés sur place nous découvrons notre auberge de jeunesse, au dessus d’un bar, une auberge de jeunesse que l’on aurait du éviter, c’était en mauvais état, sale et ça puait. La chambre était petite. Nous étions six dedans. A coté d’une ventilation de supermarché, juste trop agréable.. Nous décidons de repartir dans le centre ville pour y trouver une boutique pour acheter de la bière locale. Ce fût assez complexe car aucunes boutiques de bière ne pointer le bout de son nez. Après quelques rues de traversées nous trouvons une petite épicerie avec une trentaine de bières différentes. Jackpot !! La suite vous la connaissez, petit retour à la voiture déposer nos achats et on recommence, retour au centre ville. Nous avons fait un peu de shopping aussi. Le soir arriva et nous sommes allés manger dans une chaine de restaurant rapide (oui encore, hé-ho ça suffit les remarques), nous sommes retournés une seconde fois à la voiture déposer nos achats shopping et avons pris le nécessaire de vêtements pour la nuit à l’auberge de jeunesse. Nous avons pris une bière avant d’aller se coucher enfin essayer car vu l’affreuse chaleur qui faisait dans la chambre, pire qu’un sauna.

Church
9

Jour 8 : Réveillés de bonne heure, nous décidons de déjeuner en vitesse et partir au plus vite de Cork. Direction Kilkenny, petite ville sympathique resté dans le style du moyen-âge. Nous sommes un peu en avance, donc nous décidons de prendre un petit déjeuné dans un coffee. Puis allons à l’auberge de jeunesse. Une fois nos affaires déposés, nous allons vers le centre ville pour aller dans le Smithwick’s, un bar où l’on peut visiter la fabrique de bière et où l’on peu y faire une dégustations des trois bières qu’ils y fabriquent. Nous sommes repartis chacun avec un sac remplis de bières. De retour (trempés jusqu'aux os) à l’auberge de jeunesse, nous nous reposons un peu le temps de sécher puis nous sommes allés nous chercher à manger. La soirée s’est bien passé, nous avons bien profité de ce dernier jour.

Qui a soif ?
10

Jour 9 : Et voilà le jour du retour est là, un peu triste de repartir mais pressés de retrouver nos amis et nos familles en France après ses quelques jours passés en Irlande. Nous déjeunons, prenons nos affaires pris la route jusqu’à Rosslare. Le trajet fût silencieux, pleins de souvenirs en tête nous reviennent, de bons moments, des fous rires, des arrêts « pipi » dans des endroits improbable, des paysages à couper le souffle, tout est là. Nous arrivons au port. Nous attendons deux petites heures dans la voiture que l’accès au bateau soit ouvert pour y garer la voiture. Ça y est nous sommes garés, nos quelques petites affaires sont avec nous, on monte dans notre cabine et nous passons la soirée dans le hall, moi à rédiger ce petit mémoire et Paloma à bouquiner son livre. Nous allons nous couchés vers minuit.

Au revoir Irlande
11


Jour 10 : Nous nous réveillons il est huit heure et demi, nous déjeunons, un message du commandant de bord retentit sur les coups de neuf heure et il nous dit que nous avons une demi heure d’avance. Pris de court nous rangeons nos affaires et montons au hall d’entrée, là où se trouve les ascenseurs et les escalier pour descendre au voitures. Dix heure vingt, ils nous laissent enfin descendre rejoindre nos voiture, nous attendons une heure supplémentaire dans la voiture puis nous descendons enfin du bateau. Nous sommes enfin arrivés à Roscoff en Bretagne. Que la route vers le retour en Normandie commence. Après cinq heures de route nous arrivons chez nous, chacun décharges ses affaires et part se préparer pour le soir où une petite crémaillère nous attendais chez Paloma. Fin.