Carnet de voyage

Autriche et Slovénie en van

21 étapes
7 commentaires
8 abonnés
Dernière étape postée il y a 1 jour
Premier vrai road trip avec notre fourgon aménagé 6 semaines sur les routes de d’Autriche et de Slovénie
Juin 2022
6 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 17 juin 2022

Notre projet de couple était de s’évader et de souffler en voyageant sur les routes dans notre fourgon aménagé entièrement par nos soins.

Rangement et chargement du fourgon avant le départ  

L’idée est venue de visiter l’Autriche et la Slovénie.

Nous décidons en premier lieu de retrouver nos amis en vacances en Ardèche.

Nous sommez surpris par la beauté des lieux, ces routes de cols sinueuses et étroites.


Enfin arrivé au camping, Les Actinidias où nous retrouvons nos amis, nous découvrons la rivière, qui a creusé ces falaises à travers le temps, c’est éblouissant, nous sommes vraiment surpris de découvrir ce paysage.

Nous ne regrettons absolument pas cette halte à notre projet, et de passer ce temps avec les amis est un grand plus.

La rivière n’attend que nous par cette chaleur, à l’eau !

Rivière le Chassezac 

Rien ne sert de se presser durant ce road-trip, nous sommes tellement bien dans ce coin de France avec nos amis que nous décidons d’y rester une nuit et une journée supplémentaire.

2
2
Publié le 17 juin 2022

Aujourd’hui c’est descente du Chassezac en canoë.

Une belle ballade de deux heures environ, le niveau d’eau est assez bas même en cette période, et le canoë se coince souvent quand on passe des rapides.

Cela me vaudra une bonne blessure en voulant débloquer notre canoë, une belle chute sur les pierres glissantes du fond de l’eau, ne jamais être trop téméraire ;)

Malgré ce dernier détail, c’est une super ballade, une fois terminé direction la pharmacie et nos amis nous emmènent visiter le village Les Vans, très typique et très joli, vous pourrez même y déguster une glace au fromage de chèvre ! très surprenant et étonnamment bon.

Après un dernier diner passé avec nos amis, nous nous disons au revoir, demain nous repartons sur les routes direction la Suisse.

3
3
Publié le 17 juin 2022

Cette fois on quitte la France direction la Suisse, quand on tombe enfin sur le lac Léman, c’est vraiment impressionnant, et l’eau est très claire, on visite rapidement la petite ville côtière de Lutry proche de Lausanne, puis nous cherchons un endroit où passer la nuit, il est déjà 19h.

Lac Léman vu de Lutry 

Grâce à Park4night on trouve un endroit qui surplombe tout le lac, sur le parking d’un restaurant, la tour de la gourze.

En demandant gentiment et en consommant dans ce restaurant, ils acceptent volontiers de vous laisser passer la nuit à côté, sur le petit terrain herbacé.

Panorama du Léman 

On se laisse même tenter par une fondue malgré la chaleur, le tout est excellent même les desserts typiques et les digestifs.

Notre repas terminé nous retournons dans notre fourgon, nous ne sommes plus que deux véhicules, on décide d’aller rencontrer nos voisins, en van également.

Ils sont suisses et profitent d’un long week-end, très sympa, on discute assez longtemps, et on décide de suivre leur conseil et de retarder notre arrivée en Autriche pour visiter d’autres endroits en Suisse.

Demain direction la région de Fribourg.

4
4
Publié le 17 juin 2022

Après le café qui semble meilleur devant un tel panorama, nous disons au revoir à nos voisins, puis petite baignade dans le Léman pour se réveiller.

Un bon réveil  

Direction le village de Gruyère, d’où provient le fameux fromage, village pittoresque niché dans les montagnes, on profite de l’occasion pour acheter un bout de gruyère pour la suite de nos aventures.

Gruyère  

On suit les conseils de notre rencontre de fortune, nous prenons la route de Jaune, route de col de montagne qui nous en met plein les yeux.

Route du col de Jaune 

Après de multiples arrêts pour découvrir cette région, direction Interlaken, village situé entre deux lacs immenses creusés dans les montagnes.

Lac de Thune 

On passe la nuit au camping, surtout pour recharger nos batteries, pas de jeu de mots ici, après 4 jours d’utilisation, ce qui est déjà pas si mal, nos batteries pour vivre dans le fourgon sont vraiment à sec.

Demain direction le Liechtenstein avant d’arriver en Autriche.

5

Déjeuner en face du lac de thune avant de partir sur la route.

Dernier déjeuner en Suisse 

Les routes Suisses sont vraiment belles, des beaux paysages, beaucoup de travaux mais l’état des routes sinueuses de montagnes est impeccable.

Beaucoup de grands lacs croisés mais aussi beaucoup de tunnels.

Ce qui est étonnant en Suisse c’est toutes ces différences à cause des différents cantons, par exemple plus personne ne parle français quand on se rapproche d’autres frontières, maintenant c’est l’allemand.

Le Liechtenstein, ce micro pays est vraiment montagneux, et ça a l’air d’être une vie paisible.


Petit arrêt à Vaduz la capitale, le tour du centre ville est rapide, et c’est plus les paysages, randonnées et le ski qui méritent le détour, ce ne sera pas pour nous cette fois, on se boit tout de même un Limoncello Spritz en terrasse, à tester ! 😜

Vaduz 

Cette fois on part pour l’Autriche, notre première étape sera à Feldkirch.

Feldkirch est assez mignonne surtout pour les amateurs du style Art nouveau Autrichien.

Feldkirch 

On tombe sur un orchestre dans la rue qui prend des tout petits enfants du public de passage au hasard pour devenir leur chef d’orchestre le temps d’une chanson, c’est vraiment cool.


Déjà 20h, nous reprenons un peu la route pour s’éloigner de la ville et trouver un endroit sympa où dormir et se faire à manger, on s’engouffre rapidement dans des routes de montagnes.

Vue de notre étape  

Demain direction le massif de Silvretta.

6

La nuit était plus fraîche et ça fait du bien.

le réveil avec la rivière  

Aujourd’hui on part découvrir le massif et la fameuse route de Silvretta, la route est payante c’est assez étonnant mais certaines routes populaires sont payantes juste pour les découvrir , peut-être pour préserver des dégradations.


Les virages et les vues s’enchaînent sur environ 22km, un paradis des motards qui sont légions, et le choc certains le font en vélo et même en courant.

Route et massif de Silvretta 


On arrive au point culminant de cette route le Bierlerhöhe qui relie la vallée du Montaton dans la région du Vorarlberg, à la vallée de Paznaun au Tyrol.

On a une superbe vue du réservoir de Silvretta et des sommets, nous partons en randonnée pour découvrir ce coin de nature.

C’est encore plus agréable car peu de monde sur les sentiers même en cette période et un samedi.

Le beau temps révèle des panoramas superbes.

Pendant la randonnée les cascades qui descendent de la montagne nous permettent de nous rafraîchir par cette chaleur.

Randonnée au bierlerhöhe 

Quelques heures plus tard, nous partons sur la route dans le Tyrol.

La route de montagne et la rivière vive qui nous accompagne tout le long nous enchantent.

Notre destination est le sommet du Glacier Stubai mais une surprise amer nous attend, les téléphériques ne sont plus en service et la route est inaccessible.

Ce coin de nature nous plait et nous décidons de dormir sur place, pour réfléchir calmement demain aux randonnées.

Park4night nous dissuade de trouver un endroit, en effet tous les commentaires des petits coins discrets renseignés sont négatifs, j’avais déjà vu ces recommandations, mais effectivement dans certains endroits populaires du Tyrol, les contrôles sont systématiques et amendes à la clef.

Nous nous rabattons sur un camping à proximité et en profitons pour faire une lessive.

7
7
Publié le 21 juin 2022

Aujourd’hui un peu plus de repos.

On part en randonnée vers 11h30, dans les pâturages entourés de vaches. Ça commence à grimper fort et malgré la motivation on arrête au bout de deux heures, la chaleur est difficilement supportable, le vent lui même est chaud.

Après un bref repos, on roule vers le village de Hall en Tyrol pour camper, et on passe la fin d’après-midi et la soirée sur Innsbruck.

Ville très sympa aux pieds des montagnes et vraiment animée, c’est la capitale du Tyrol. On a même le droit à un sauna gratuit, en prenant le bus, sans possibilité d’ouvrir les fenêtres et sans climatisation, je pense qu’on dépasse les 40 degrés. 🥵😅

Innsbruck 

On s’accorde un petit restau, typique et populaire, c’était généreux, bon, pas cher, et surtout rapide ! Remplit de toutes sortes de gens, locaux et touristes, sorte de fast-food de bon petits plats traditionnels, les tables s’enchaînent à vitesse folle, aucune pression sur nous, mais petit bémol, pour les gens qui ont le temps, c’est un peu stressant, on se dépêche sans le vouloir.

Restaurant le Stiftskeller 

Assez fatigués, on rentre tranquillement se coucher.

8
8

La chaleur était vraiment atroce hier, Nous avons du dormir portes ouvertes toute la nuit.

La fatigue est bien présente mais pas question de ne pas profiter de la météo encore clémente, avec ces fortes chaleurs le temps se couvre et l’orage guette.

Direction la plus fameuse route d’Autriche, la Grossglockner Strasse, route de cols de montagne, qui relie la région de Salsbourg à celle de la Carinthie, ici encore cette route (du parc national) est payante, 38€, et ouverte seulement de 9h à 21h.

Ça nous paraît cher mais c’est vraiment réputé, on se lance dans l’ascension.

Aucuns regrets, on en prend plein la vue, longue de 58km, les panoramas s’enchaînent, c’est époustouflant, elle mène jusqu’au sommet plus haut d’Autriche le Grossglockner, 3798m, qui surplombe le glacier de 9km.


On se sent tellement petit.

Malgré le temps légèrement couvert, et des petites gouttes de pluie, ce n’est pas gênant pour la vue, c’est vraiment grandiose.

Cerise sur le gâteau, on peut enfin observer des marmottes aux jumelles en arrivant au sommet de cette route, au pied du glacier.

Point culminant de la route 

Le temps passe vite, il est l’heure de sortir de cette route, au bon moment, car quelques heures après c’est le déluge, on y voit plus rien à 1m, impossible de continuer à rouler, en montagne les orages ne rigolent pas.

On s’arrête en urgence sur un parking près d’un stade de foot pour diner et se coucher en attendant demain.

9
9
Publié le 21 juin 2022

Le temps s’est calmé, et au final, ça nous a fait une longue nuit de repos.

On va dans la région de Salzkammergut aujourd’hui, plus précisément vers la ville de Hallstatt et de son grand lac.

Les paysages des régions d’Autriche varient , mais le constat est que le pays en général est quand même composé de beaucoup de reliefs.

La ville de Hallstat est mignonne au bord de l’eau.

On trouve un parking tranquille avec superbe vue du lac pour visiter le coin.

On part faire un tour dans la ville et en randonnée dans la foulée.

Un panorama dans les hauteurs est accessible via un énorme funiculaire. Mais on préfère tenter l’ascension à pieds.

Ça grimpe très fort mais la nature se mérite, et le panorama final nous récompense.

La deuxième récompense sera de pouvoir se rafraîchir dans l’eau du lac assez froide.

Pour cette nuit on trouve un autre parking avec douche et toilettes où l’on peut passer la nuit, toujours au bord du lac.

10
10
Publié le 23 juin 2022

Direction la région de Styrie, on part découvrir le Grüner See (le lac vert).

Le temps est couvert mais se maintien, on trouve un beau petit camping avec vue sur un petit lac, cela fait 4 jours, on a à nouveau besoin de recharger au max nos batteries.

Vue du camion au camping 

On part en randonnée du camping jusqu’au fameux lac vert, mais nous sommes surpris par l’orage au bout d’à peine 40 min, demi-tour toute !

Une fois sec on décide de faire le chemin en camion.

On tombe enfin sur le lac, qui est vraiment étonnant avec sa couleur vert émeraude.

Grüner See 

C’est un lac qui ne se remplit qu’au moment de la fonte des neiges, et peut avoir en profondeur suivant la saison de 1 à 12m, quand il est vide c’est un parc naturel.

Depuis 2016, toute activité nautique est interdite, le lac est en danger de perdre sa couleur caractéristique.

11

Aujourd’hui, dernière étape de notre visite de l’Autriche.

Le temps n’est plus au beau fixe, ça pluviote un peu, ce n’est pas non plus la tempête, on s’en satisfait.

Nous partons visiter la ville Graz, la ville donne différentes impressions même au centre ville, certaines parties sont comme abandonnées, d’autres énormément commerciales et modernes et quelques petites parties plus typiques.

Je n’avais lu que de bons avis sur cette ville, cela a peut-être fausser notre opinion.


Graz 

Qu’importe la ballade est tout de même agréable, ce midi c’est Kebab autrichien, un délire pour notre ami, notre fanatique du fameux Döner, le juge Michelin du kebab, Valentin !

Pas mal du tout, du bon pain, beaucoup de légumes, trop pour moi d’ailleurs, la viande est trop en retrait, mais c’est bon. ;)

Bref !

On cherche quelques souvenirs et on part pour la Slovénie.

Arrivé à Ptuj dans la soirée , petit ville mignonne, nous flânons dans les ruelles, avant de se poser boire un verre.

Ptuj 

Les serveuse du bar sont très sympa, bonne première impression !

Dégustation alcool local 

Nous dormirons dans le centre sur un parking tranquille.

12
12
Publié le 25 juin 2022

Aujourd’hui on part de Ptuj, certaines dégustations d’hier nous tapent la tête 😅

Les slovènes aiment et ont beaucoup de thermes, nous décidons d’en essayer une.

A mi-chemin, demi tour car madame a oublié son pull dans le bar d’hier, après avoir récupéré son pull cousu par maman, on reprend la route.

Ptuj au petit matin 

Les thermes nous font du bien, par contre attention ! Choc culturel, il faut être nu, jusque là, c’est du déjà vu, comme en Russie, mais le détail qui change tout, c’est qu’ici les thermes, saunas, etc, sont mixtes !

Cette tradition ne tente pas vraiment madame, mais on pourra tout de même profiter des thermes sans problèmes en maillot de bain.

On part alors pour la capitale, Ljubljana.

La ville nous donne de bonnes impressions, c’est vraiment jolie, assez typique, très animée, une fête nationale qui se déroule le lendemain la rend encore plus vivante.

Ljubljana 

On profite de notre soirée en ville, cela fait presque drôle de se retrouver dans un climat aussi animé, on s’était habitué au calme de la campagne.

On a tout de même une drôle d’impression ici, comme si l’amabilité des slovènes laissait un peu à désirer.

On dort aux abords d’un parc en ville cette nuit.

13
13
Publié le 25 juin 2022

Aujourd’hui direction le fameux lac de Bled,

Sur la route nous voyons encore que les paysages de Slovénie sont beaux, à traverser ces petits villages, le charme opère.

Arrivé au lac le cadre est superbe, mais on se rend vite compte qu’il y a un problème, en effet tout est interdit, on en rigole même à savoir si respirer est autorisé.

Lac de Bled 

On se dit que c’est peut-être une réserve protégée ce qui expliquerait de ne pas se baigner par exemple, mais nous comprenons vite que tout est question de prix, car quelques mètres plus loin vous pouvez vous baigner pour 9€ la journée, le moins cher, ça monte jusqu’à 20€, aberrant, les parking tous obligatoires et payants sont entre 2 et 5€ l’heure de stationnement.

Payer pour ce baigner dans un lac aussi beau soit-il, du jamais vu.

On admire encore le paysage mais refusons de participer plus à cette arnaque, le parking nous a suffit, un autre magnifique lac mais moins connus est à 30 min de là environ.

Arrivé au lac de Bohinj, il y a moins de monde, le cadre est super sympa aussi, aucunes possibilités de se garer sans parking payant encore une fois, c’est 10€ la journée, entre 8 et 21h, que ce soit pour 20 min ou 4h, prix unique, un peu mieux et peut importe, on veut profiter du lac.

L’eau du lac est d’une clarté rare et nous profitons de l’endroit quelques heures.

Même les truites sont visibles et proches 


On recherche un camping pour le soir, les prix sont exorbitants, on commence à comprendre la mentalité, et en se renseignant un peu, les voyageurs sont pressés comme des citrons jusqu’au vide du portefeuille, ici on peut appeler camping un parking en béton avec un toilette de chantier pour 20€ la nuit.

Les rencontres avec des slovènes peu accueillants n’aident pas, sans faire de généralités, nous comprenons que les étrangers n’affluent pas, à part quelques frontaliers.

Le voyage commencé à Ptuj avait si bien commencé, avec ce bar de petite ville typique, le contraste aujourd’hui est énorme, et c’est bien dommage car le pays mérite d’être découvert.

Nous partons à la recherche d’un camping raisonnable, précisons que nous n’avons pas le choix surtout, besoin d’électricité, la recherche se fera un peu plus enfoncé dans les montagnes.

On s’arrête enfin mais le prix sera plus cher qu’en France pour beaucoup moins bien ..

C’est toujours positif mais un peu amer que nous nous coucherons ce soir, la vue reste belle malgré tout.

14

Aujourd’hui on part à l’ascension des montagnes, dans le parc national de Triglav, la route grimpe fort, le camion tient bon mais il souffre un peu quand même 😅

Le pays est vraiment vert, notre ascension en forêt laisse place aux détours de virages de super vues sur les pics rocheux.

Ce genre de route est assez épuisante à conduire, très étroite, on enchaîne les lacets pendant des heures, il faut toujours rester concentré, heureusement la Suisse et l’Autriche ont été un bon entraînement, et les paysages sont la récompense.

Le Triglav qui fait partie des Alpes juliennes, et leur point culminant, est le symbole de la Slovénie et c’est lui qui apparait sur le drapeau du pays.

Une fois redescendus un peu dans la vallée, nous suivons le cours d’eau de la rivière la Soča pendant des kilomètres, c’est très agréable et on en profite pour faire des arrêts et se rafraîchir les pieds avec l’eau froide qui descend du glacier.

Une halte pour grignoter et boire un coup dans le village de Bovec, bonne ambiance et on trouve même une bonne blonde triple brassée dans là ! La Bivac Warmer, On revit !

Bivac warmer 

On part pour la vallée de Vipava, vallée connue pour son vignoble, c’est étonnant comme le pays change, les habitations, etc. plus on s’approche de la frontière, plus on se croirait dans un coin d’Italie.

15
15
Publié le 28 juin 2022

Une visite de grotte fera du bien pour s’abriter des températures, il y en a des fameuses inscrites à l’Unesco en Slovénie, nous choisissons les grottes de Skocjan, c’est assez intrigant d’imaginer les explorateurs qui ont découvert ceci, un peu trop sombre parfois, mais quand on tombe enfin sur le gouffre où passe la rivière souterraine c’est vertigineux, dommage mais toutes formes de photos sont interdites.

Après une heure de randonnée à grimper pour revenir au parking, nous décidons d’aller nous rafraîchir dans l’unique petit côte du pays sur la mer Adriatique.

Après notre baignade, nous visitons la jolie petite ville de Piran.

Ce sera sûrement notre dernière soirée en Slovénie, nous nous accordons un restaurant de poisson ce soir, nous rencontrons à la table d’à côté un jeune couple d’allemands avec qui nous sympathisons, et on finira la soirée avec avec eux, assez tard pour ne pas beaucoup dormir 😄

16
16
Publié le 29 juin 2022

Le réveil est dur, nous disons au revoir à la Slovénie ce matin, direction l’Italie et Venise.

La chaleur est écrasante aujourd’hui, du jamais vu il fait 39 degrés, la moindre activité demande un effort.

On arrive à Venise, la ville aux 435 ponts et de l’apérol Spritz !

On pensait que ce serait envahi de touristes à cette période, mais c’est étonnant, le nombre de personne est raisonnable.

Cela nous permet d’apprécier la ville, et ça vaut vraiment le coup, la ville est vraiment belle, elle enchante avec son style typique.

Venise 

C’est certes un lieu du tourisme mondial, mais le charme est indéniable, je suis vraiment content de découvrir cet endroit, de plus que la ville risque peut-être de disparaître à l’avenir.

17
17
Publié le 30 juin 2022

La nuit était difficile entre la chaleur et même l’orage n’y a rien changé, on a dormit portes ouvertes mais on s’est fait dévorer par les moustiques.

On décide de commencer à se rapprocher doucement de la France, prochaine étape, la ville de Gènes.

La ville du pesto, on ère dans les ruelles au hasard pour découvrir la cité, c’est très étriqué et cela a son charme, il a l’air d’y faire bon vivre, et depuis le début les italiens sont vraiment accueillants.

Bémol cependant, tous les bâtiments sont tagués, pas mal d’ordures partout, cela paraît sale, comme un goût de Paris.

On se fait un diner de pâtes bien sympa, et nous nous promenons encore, en découvrant quelques adresses surprenantes, café dans un vieux palace avec fresques au plafond.

La ville a un dénivelé tel, que celui de Lyon par exemple parait facile, la descente était drôle, la remontée après le repas va l’être aussi😅, nous retournons tranquillement à notre maison mobile.

18
18
Publié le 3 juillet 2022

Aujourd’hui, rien de bien fou, surtout un gros jour de route, on décide de profiter d’être dans le sud de la France pour rendre visite à des proches, d’abord première halte près du Pradet, puis on finira nos retrouvailles sur Toulouse, on dormira là cette nuit, il fait déjà plus frais, ce sera plus agréable dans le camion.

19
19
Publié le 3 juillet 2022

Ce matin nous partons continuer les retrouvailles, notre but d’aujourd’hui ce sont des amis qui vivent près de St-Émilion.

Pas question de tracer la route jusqu’à la maison en urgence, même si les dernières semaines étaient assez intenses.

On en profite pour visiter le coin, on part se reposer aux dunes du Pilat puis traîner sur Arcachon .


Première fois pour moi, je m’attendais pas à ça, le spot est fou, c’est géant et impressionnant, on est bien et on savoure! 😊

Dunes du pilât 

Le soir venu on retrouve les amis, dans une belle maison de campagne, ils doivent partir pour le week-end et nous laissent la garde des différentes bébêtes qui vivent ici, on est super content, c’est en pleine nature, c’est tellement paisible et on va même pouvoir profiter du confort jusqu’à leur retour.

20
20
Publié le 4 juillet 2022

Aujourd’hui on n’a rien fait, se prélasser au soleil, on profite de la maison, des animaux, du jardin, lecture, mots croisés, jeux, détente quoi 😀

On note les petites améliorations pour nos futures voyages, notamment se laisser du temps pour soi, on a vécu comme si on avait que peu de congés et de temps, on a parcouru beaucoup de kilomètres et vu énormément de choses, mais ça fatigue aussi.

On était trop excité par l’aventure et la découverte je pense.

C’est donc la première fois que l’on prend du temps pour juste se poser vraiment, et c’est nécessaire, pour un mois de voyage cela passe encore, mais je pense que pour six mois ou plus ce n’est pas possible 😅

21
21
Publié le 4 juillet 2022

Cet après-midi on part visiter St-Emilion et ses alentours.

Joli village ancien, très petit finalement, environ 200 habitants, par contre c’est animé les touristes affluent en nombre pour déguster et acheter les fameux vins évidemment.

Nous faisons de drôles et belles rencontres, notamment un maitre confiturier super cool.

Ces produits sont incroyables et on passe facilement une heure à discuter avec lui, et surtout de musique d’ailleurs 😂


On repart en se baladant dans les vignes, toutes désignées sur leurs belles pancartes de leur château respectif, c’est joli et ça rappel un peu notre Champagne.