Un long week-end à Lisbonne, ou la découverte d'une capitale vibrante.
Mars 2019
3 jours
Partager ce carnet de voyage

Motivés comme jamais à l'idée de faire le plein de soleil et de pastéis de nata, nous voici donc arrivés à Lisbonne. Dès le premier pied posé sur le sol de la ville aux sept collines, c'est une avalanche de couleurs: du tram jaune vif aux mosaïques de carrelage bleus en passant par les façades citrons et roses, Lisbonne nous a immédiatement conquis.

2

L'ascension jusqu'aux remparts du château fortifié nous a donné l'occasion d'explorer les ruelles du quartier de l'Alfama, le linge séchant aux fenêtres, les places éclaboussées de soleil et son atmosphère si particulière

Ce n'est qu'une fois en haut, à l'ombre des arbres de l'enceinte que l'on peut admirer un panorama unique sur Lisbonne et ses sept collines. Nous avons également vite compris pourquoi le paon était l'animal symbolique de la ville : il y en a partout dans les jardins du château.

3

Comme nous ne restons qu'un week-end sur place, nous avons volontairement décidé de sélectionner les quartiers que nous voulions voir en priorité (quand il est impossible de tout faire, des choix s'imposent). Ainsi, nous avons voulu explorer les quartiers de Baixa et Rossio, et le moins que l'on puisse dire c'est que nous n'avons pas été déçus ! Nous découvrons de nouveaux azulejos (les mosaïques de Lisbonne en portugais)

4

Après un déjeuner bien mérité au Time Out Market (qui vaut le détour) et un deux bons kilos de bacalhau engloutis, nous décidons de poursuivre la visite dans un quartier bien moins ancien que les précédents : Belém. Ce qui est célèbre ici, ce sont surtout les pastéis de nata mais aussi la Torre de Belém qui se dresse sur les rives du Tage depuis le XVIème siècle !

Il est déjà temps pour nous de retourner à notre hiver français, mais ces quelques jours au soleil du Portugal nous auront marqué à coup sûr. J'ai personnellement eu un véritable coup de coeur pour cette ville, d'une beauté peu conventionnelle, aux couleurs pastel et aux multiples facettes, mais avant tout à l'énergie si singulière qui y règne.