Le Mont-Saint-Michel

10 ans après notre première excursion normande au Mont-Saint-Michel, nous voici de retour dans l'enceinte de l'un des plus beaux monuments de France.

Après un hiver froid et un printemps relativement pluvieux, il était temps pour nous de reprendre nos baskets et de sortir au grand air.

Il y a 10 ans, la visite du Mont-Saint-Michel a été l'une de nos premières excursions en amoureux. Revenir ici, c'était à la fois nous remémorer nos dix années passées, mais aussi redécouvrir cet endroit avec son nouvel aménagement dont nous avions tant entendu parler !

A l'époque (et c'est là qu'on se prend un coup de vieux quand même !), les parkings étaient au pied du Mont. C'est vrai, on trouvait ça bien pratique mais il faut avouer que la vue était complètement gâchée.

Le Mont-Saint-Michel avant son nouvel aménagement 

Aujourd'hui, les parkings sont excentrés mais très bien organisés et la vue sur la baie du Mont-Saint-Michel à 360° est époustouflante !

Le parking coûte 11€70 pour la journée.

Le Mont-Saint-Michel aujourd'hui 

Des navettes gratuites permettent d'aller du parking au Mont en quelques minutes. Nous avons testé ces navettes à l'aller, elles sont rapides et modernes mais il y fait extrêmement chaud et nous sommes entassés comme des sardines à l'intérieur. Pour le retour, nous avons préféré marcher le long de la baie sous un soleil et quelques nuages très reposants.

Nous avons pique-niqué face à la mer, entourés de mouettes, puis nous avons franchi l'entrée et nous sommes arrivés dans l'allée bordée de multiples boutiques. Hormis la boutique de la mère Poulard qui nous offre un spectacle très agréable avec la fabrication de ses omelettes (et nous avons d'ailleurs pris tout notre temps pour admirer et écouter le son des fouets en rythme), nous ne nous attardons pas.

La mère Poulard 

En-dehors de cela, ce n'est clairement pas l'endroit que nous apprécions ici alors nous montons jusqu'à l'abbaye après avoir admiré la vue sur la baie.

L'entrée dans l'abbaye du Mont-Saint-Michel est de 10€.

Arrivés sur la terrasse de l'ouest, nous voici face au parvis de l'église. D'ici, la vue nous emmène à l'ouest en Bretagne et à l'est en Normandie. Pour admirer la flèche du clocher et la statue en cuivre dorée de saint Michel, il n'y a pas de meilleur point de vue. C'est un lieu très apaisant et absolument magnifique !

La terrasse de l'ouest 

Puis nous entrons dans l'église abbatiale qui fut construite au début de l'an mil où l'imposante nef s'offre à nous avec ses arcades, ses tribunes et ses fenêtres.

L'église abbatiale 

Nous poursuivons notre chemin vers le cloître qui a longtemps été un lieu de prière et de méditation. L'architecture de ce lieu est à vous couper le souffle !

Le cloître 

Notre parcours se poursuit dans le réfectoire où les moines prenaient autrefois leurs repas en silence pendant que l'un d'eux faisait la lecture.

Le réfectoire 

Un escalier nous mène ensuite à la salle des Hôtes qui était destinée à recevoir des rois et des nobles. A cet endroit, nous sommes maintenant sous le réfectoire où nous nous trouvions quelques instants auparavant.

La salle des Hôtes 

La salle suivante est la crypte des gros piliers. C'est une salle relativement sombre qui date du 15ème siècle et qui permet de soutenir le chœur gothique de l'église.

La crypte des gros piliers 

On poursuit ensuite vers la crypte Saint-Martin qui a été érigée pour servir de fondation au bras sud du transept de l'église. La voûte, qui fait neuf mètres de hauteur, est très impressionnante. De cette salle, on accède par un petit passage vers une énorme roue qui se trouve à la place de l'ancien ossuaire des moines (salle où l'on entreposait autrefois les ossements humains provenant des cimetières). Cette roue, installée vers 1820, servait à monter la nourriture des prisonniers enfermés dans l'abbaye transformée en prison.

 La crypte Saint-Martin
La roue 

On poursuit notre visite en empruntant l'escalier nord-sud qui se situe en-dessous de la terrasse de l'ouest (la première grande terrasse sur le parvis de l'église).

L'escalier nord-sud 

Cet escalier nous emmène directement sur le promenoir qui est une salle assez longue avec une double nef.

Le promenoir 

Avant de ressortir, nous atterrissons dans la salle des chevaliers. Cette salle a été construite à l'origine pour porter le cloître mais elle a aussi servi de salle de travail pour les moines. On remarque d'ailleurs que bien qu'il fasse bon dehors, ici il fait plutôt frais.

La salle des chevaliers 

Revenus à la lumière de jour, nous en profitons pour longer les fortifications de ce gros caillou. L'heure est à la flânerie et à l'émerveillement de ce qui est très certainement l'une des plus belles baies du monde.

Il est temps pour nous de nous reposer le long du rocher, de marcher dans le sable puis de repartir en jetant en dernier coup d’œil à ce magnifique endroit !

Poster un commentaire

Si vous êtes déjà inscrit sur MyAtlas, connectez-vous ! Pas encore inscrit ? Découvrez MyAtlas, le site qui permet de raconter et organiser ses voyages.