Carnet de voyage

Barol Tour

Dernière étape postée il y a 1668 jours
Un carnet de voyage pour vous faire part de nos différentes aventures, découvertes, anecdotes et rencontres tout au long de notre périple au tour du monde.
Du 15 juillet 2017 au 14 juillet 2018
365 jours
Partager ce carnet de voyage
10
juil
10
juil
Publié le 12 mai 2017

Avant le départ les préparatifs...

           Le matériel                                Les vêtements                                 Le tout à mettre dans les sacs

Soyez rassurés tout est rentré. Nous sommes prêts maintenant, il n'y a plus qu'à y aller...!!!

Prochaine étape San Francisco.

15
juil
15
juil

Après une petite semaine de voyage en France, nous voilà arrivés à San Francisco sur la côte ouest des Etats-Unis. Nous logions dans une auberge de jeunesse un peu glauque pour être honnête.

Jour 1: Lors de cette première matinée nous sommes passés sur Union Square et nous avons longé les quais. Pendant cette balade plusieurs rencontres: les lions de mer du pier 39 et un fan de Trump!! Nous avons aussi aperçu la prison d'Alcatraz de loin.

Ensuite direction le Golden Gate Bridge!!! Pfiou il était bien loin de San Francisco bay mais après 2h de marche nous y voilà enfin!!! Nous avons eu le droit à un spectacle magnifique de baleines venues à l'improviste pour compléter le panorama.

Cette première journée fut un peu éprouvante, plus de 19 km parcourus (preuve par l'iphone!), nos pieds s'en souviennent encore!

Jour 2: Cette journée a débuté par une première mise à l'eau de mes petits pieds dans l'océan Pacifique malgré le froid ambiant. Puis nous avons longé le Golden Gate Park afin d'atteindre le jardin botanique.

Après manger (un hot dog de haute gastronomie...), visite du jardin et petite sieste au son du piano avant une ascension interminable vers Twin Peaks. Mais cela en valait le coup car l'haut une vue magnifique sur San Francisco nous attendait.

Jour 3: Dernier jour de visite dans cette ville, on a commencé la journée par rejoindre, pas sans mal, la Lombart Street et ses 8 virages, en s'arrêtant d'abord à la colorée Grace Cathédral. Puis nous avons continué notre route jusqu'à la Coit Tower.

Ensuite direction Chinatown, si vous voulez manger un peu de légumes il faut aller là-bas, suivi du quartier gay à Castro en passant par le City Hall. Notre périple se termine à Alamos square avec ses 7 maisons victoriennes, idéal pour se reposer un peu.

Prochaine étape Yosémite!!!

19
juil
19
juil

Jour 4 : Nous avons rejoint, dans notre puissant bolide automatique, le parc de Yosémite. Et de la chance en veux-tu ? En voilà, à peine arrivé qu'un ours a montré le bout de son nez, puis nous avons trouvé une place de camping en plein cœur du parc (chose très rare à cette période sans réservation...). Bon petit bémol de gros incendies ont eu lieu dans la région du coup beaucoup de fumées qui ont formé un voile. Mais cela n'a rien enlevé à la beauté du site.

Jour 5 : Après une nuit plutôt inconfortable dans notre tente, nous sommes partis à la conquête de Yosémite. On a commencé par se rendre au Miror Lake puis fou que nous sommes nous avons monté les 600 m de dénivelé nous séparant de la plus haute cascade de la randonnée en seulement 2,4 km . En gros des marches, des marches et encore des marches... Mais un paysage à couper le souffle sans oublier les nombreux animaux sauvages rencontrés.

Pour finir la journée une petite baignade suivie quinze minutes plus tard d'une bataille de boules de neige allez comprendre... C'est ça aussi Yosémite !

21
juil

Jours 6 et 7 : Après une journée entière à traverser le Nevada avec ses longues routes droites et une nuit dans la voiture nous voilà arrivés dans le parc de Grand Teton dans de le Wyoming. L'iphone n'a hélas pas survécu au voyage sans doute à cause des 40°C dans la voiture. Nous avons posé nos valises et nous sommes partis à la découverte de cet endroit tout aussi superbe. Enfin, pour se remettre de notre journée voiture une petite session baignade, bronzette s'imposait !

Jour 8 : A l'assaut de Grand Teton !!! Nous avons commencé notre journée par une petite randonnée (une fois n'est pas coutume) autour de Jenny Lake nous offrant des points de vue assez magiques.

Après une quinzaine de kilomètres, nous retrouvons notre voiture pour parcourir la Signal Mountain, une fois en haut on vous l'assure on n'a plus envi de faire demi-tour ! Et pour bien finir cette journée un petit plouf dans le lac.

24
juil

Jour 9 : Nous y voilà enfin au mythique parc de Yellowstone ! Pfiou des geysers à perte de vue avec des couleurs fantastiques. Bon par contre les odeurs sont au rendez-vous aussi, le soufre et l'odorat ne font pas bon ménage.

Petite pluie en fin d'après-midi nous obligeant à prendre un apréo dans la tente... Et oui la vie est dure...







Jour 10 : Pas de grands changements ce jour à part les 2h30 d'attente pour avoir notre emplacement au camping malgré notre arrivée matinale à 7h (dur dur pour moi le levé 6h...), on a continué notre découverte du parc avec au programme le célèbre Midway geyser bassin, on n'a pas été déçu c'est superbe. Et pour couronner le tout, bison le matin et bison le soir !

Jour 11 : Après un petit café à l'américain c'est-à-dire une petite eau chaude nous avons continué notre périple à Yellowstone. Malgré un temps plus mitigé nous avons pu encore découvrir de belles choses.

Puis vient le temps des rituels, après une lessive clandestine (interdite à cause des ours mais obligatoire quand vous n'avez que 5 culottes ou 5 slips...), un étendoir improvisé (à vous de juger) et 1h30 à attendre devant les toilettes des dames que l'appareil photo se recharge voilà enfin l'heure de l'apéro mais cette fois-ci dehors !

Jour 12 : Suite de notre aventure à Yellowstone, nous nous sommes rendus plus au nord sur le site de Mammoth où nous avons pu découvrir ces terrasses blanches et orangées. Puis au gré des chemins ici et là la nature nous a offert de magnifiques paysages. Heureusement que nous avions rechargé l'appareil photo !!! Ensuite une douche, une machine (car l'essai de la veille n'a pas été très concluant...) et hop au lit, demain 10h de route nous attendent jusqu'au lieu de notre prochaine étape aux Etats-Unis. (Ah oui L'iphone est de retour parmi nous!!! Mais pour combien de temps.... ?)

28
juil

Jours 13-14: Qui a déjà eu la chance de boire son café tout en contemplant un bison brouté à Yellowstone??? Eh bien nous oui et je pense que cette image restera gravée.


Après quelques petits arrêts à Yellowstone et 10h de route nous voilà au parc national des Arches. Au programme 2 randonnées en plein cagnard, mais des paysages encore une fois sublimes. Soyons honnêtes avec vous, Hadrien s'est éclaté à grimper, sauter, courir sur les nombreux rochers que nous offrait ce parc, un vrai gosse ! Moi, j'étais un peu moins fière en voyant le vide...

30
juil

Jour 15 : C'est le moment de Monument Valley et pour le coup c'est vraiment monumental. On a fait une petite balade de 6,4km en plein désert (je dis balade car c'était plutôt facile pour une fois...). Puis nous avons emprunté la piste nous menant à différents points mythiques du parc !

31
juil

Jour 16: Nous sommes arrivés à Grand Canyon et comment vous dire ...? La grandeur du site en vaut vraiment le déplacement !!! Nous avons commencé notre découverte par une randonnée de 12km (là aussi facile) et on a eu de quoi faire niveau photo.

En gros un seul conseil, il faut vraiment que vous veniez jusqu'ici!!! Sensation de vertige garantie!!!

Jour 17: Nous avons eu le temps de clôturer notre visite à Grand Canyon . Toujours sur la même lancée, randonnée de 8km cette fois, nous offrant d'autres panoramas tout aussi majestueux. Bon Hadrien n'a pas arrêté de sortir du sentier (côté canyon bien évidemment) mais pas d'inquiétude tout va bien, je mourrai juste d'une crise cardiaque dans pas très longtemps!

Une fois fini, nous avons fait route vers Zion parc mais en passant d'abord par le célèbre « Horseshose Bend » à Page (un petit détour d'une heure tout de même...)

2
août
2
août

Jour 18: Petite journée improvisée à Zion national park, car nous sommes en avance sur notre programme (Salt Lake city, ce n'était pas pour nous). Une demie-heure après notre arrivée, nous avons enfin compris le fonctionnement de la visite des lieux (navette, parking, randonnée...). Hadrien est parti demander des conseils au près du ranger du coin (et oui notre anglais devient un peu plus performant) et sur ceux-ci, nous avons descendu le parc à pied, en faisant un détour par une cascade.

En fin d'après-midi, une baignade dans la piscine du camping s'imposait après les 40°C subis toute la journée. L'alimentation américaine reste toujours problématique pour nos papilles, du coup on a fini au MacDo...

3
août

Jour 19: Après nos déceptions culinaires à répétition et une rencontre impromptue avec une salade dans un supermarché (chose plutôt rare...), nous avons enfin mangé un repas digne de ce nom !! Mais trêve de plaisanteries, aujourd'hui débute notre aventure à Bryce Canyon National Park. Notre rencontre avec les rochers Hooloo ne nous a pas laissés de marbre. Encore une fois c'est tip-top.

Jour 20 : Comme tous les matins, préparation des activités de la journée. En regardant les conseils de randonnées à Bryce Canyon, nous nous apercevons qu'il y a une superbe marche à faire, mais là... :

« -QUOI ELLE NE FAIT QUE 4 KM????

-Non, pas possible ? Ne t'inquiète pas, on peut la rallonger de 6!! ».

Donc nous voilà partis pour 10 bornes... Mais la récompense était là, des paysages dignes d'une carte postale ont croisé notre regard.

Pour bien commencer la soirée, petit spectacle de rodéo à Panguich ! Mais hélas, les photos se font rares, nous avons beaucoup plus de vidéos...!

5
août
5
août
Publié le 13 août 2017

Jour 21: En route pour Las Vegas !!! Quelle chaleur...Une petite sieste à l'hôtel s'imposait pour attendre la nuit (on a eu le plaisir de retrouver un vrai lit pour 24h). Puis au crépuscule, nous sommes partis voir ce que donnait Las Vegas. Casinos, magasins, restaurants, bars, il y a tout ce que vous voulez sur le strip, du monde aussi... Cette ville de la nuit a été un peu déroutante. Mais nous avons quand même joué quelques billets aux machines à sous, mais sans résultat. (Et pour ceux qui l'attendaient désolés de vous décevoir mais non, nous nous sommes pas mariés)

6
août

Jour 22: Après une nuit bien reposante à l'hôtel, nous avons pris la voiture direction Death Valley. Le désert... Eh bien nous avons eu chaud, très chaud, on a tout de même atteint les 48 degrés Celsius. On s'est retrouvé à 85,5 m en dessous du niveau de la mer dans un bassin de sel entouré de montagnes aux multiples couleurs !

Au vu de la chaleur environnante, nous ne sommes pas restés dormir sur place, nous avons continué notre route vers Séquoia national park.

7
août

Jours 23-24: Nous avons roulé une bonne partie de la nuit avant de faire un petit somme dans la voiture et d'arriver à notre camping. C'est parti pour deux jours de visite dans Séquoia national park. Et bien sachez que nous sommes tout, tout petit, face de ces arbres gigantesques et magnifiques à la fois ! Hadrien n'en revient toujours pas !

Le général Sherman fait tout de même 31 mètres de circonférence et le général Grant 33 mètres de haut! Bon ça n'a pas été simple de les photographier. Pour les voir de plus haut nous avons grimpé le Moro Rock et je vous laisse deviner... Et oui encore des marches! Puis sur le chemin du retour, nous avons eu le droit à une rencontre plutôt inattendue...

9
août
9
août

Jours 25, 26 et 27 : Notre dernière étape aux Etats-Unis a été Los Angeles. 5H30 de voiture pour y accéder (au lieu de 3h30 annoncées, vive les bouchons...). On a réussi quand même à rendre notre voiture dans les temps. Fini le camping, du moins pour l'instant, nous avons donc profité du confort (douche, lit, internet, clim...) que nous offrait notre logement. Mais il n'y a pas eu que du repos, nous avons aussi passé beaucoup, beaucoup de temps dans les transports (LA est une énorme ville) et sur le temps restant, nous avons vu quelques lieux connus que vous devriez reconnaître, pour la plupart, sans mal !

Nous avons tout de même pris le temps de nous baigner et d'observer un petit coucher de soleil (en présence de dauphins) à Venice Beach avant de nous rendre à l'aéroport.

11
août
11
août
Publié le 23 août 2017

Quelques chiffres :

- 28 jours (du 15 juillet au 12 août 2017)

- 4560 miles → 7264 km parcourus (3000 km annoncés, le prévisionnel n'était pas bon...)

- 1875 photos et vidéos (après tri)

- 3000€ de dépense sur un budget de 4500€ (on est trop fort, ça ouvre d'autres possibilités)

- 1€ = 1,20 $

- 1 salade (en 28 jours)

- 3 nuits dans la voiture

- 9h de décalage horaire en moins avec la France

Rencontre lors de cette étape:

Les frangins, Baptiste et Aurélie de la région bordelaise que nous avons rencontré à San Francisco et avec qui nous avons passé une très agréable soirée.

Observations :

1) Si vous n'êtes pas fort en anglais, pas de souci pour visiter cette région des Etats-Unis, car on y parle français dans tous les coins, non pas par les américains mais par la quantité phénoménale de français en vacances.

2) Nous n'avons pas été déçus par la gentillesse des américains qui n'hésitent pas à vous renseigner, à vous rendre service et même à faire demi-tour pour vous proposer de vous prendre en photo (si si véridique ça nous est arrivé). Bon mise à part les douaniers et les policiers au contrôle aérien, mais ça hélas c'est partout pareil.

3) Si comme nous, vous ne mangez pas au restaurant (budget routard oblige) vous serez sûrement, voir certainement, déçus par la gastronomie locale et par son prix (4$ la baguette si on peut appeler ça « baguette »...)

4) Une chose est sûre votre budget ne sera pas englouti dans l'essence car ici elle ne coûte rien (0,68$ le litre)

5) Si vous aimez les paysages grandioses et les animaux sauvages, nous vous conseillons de venir jusqu'ici.

Tops et flops:

Comme nous ne sommes pas tout à fait d'accord sur ce thème (et c'est bien normal chacun ses préférences) nous avons décidé de faire un top et un flop chacun.

Tiphaine: Top -> Bryce Canyon National Park Flop -> Las Vegas

Hadrien: Top -> Yosémite National Park Flop -> Los Angeles

12
août
12
août
Publié le 24 août 2017

Jours 28 et 29: Après 5h de vol jusqu'à Miami, une traversée entière de l'aéroport (heureusement que nous avions 2h de transit) et encore 4h de vol, nous voilà arrivés pour 4 mois en Amérique Latine où nous avons commencé cette nouvelle étape par la ville de Bogota en Colombie. Nous avons déposé nos sacs dans une auberge de jeunesse, qui nous a donné du fil à retordre au début mais tout est rentré dans l'ordre et nous en sommes très contents (merci à Fernando, le gérant, pour ses précieux conseils). Nous avons essentiellement découvert le quartier historique de La Candelaria avec le musée de l'or, la place Bolivar et ses maisons coloniales.

Nous avons aussi pris le téléphérique pour observer de plus haut la capitale colombienne.

Nous avons commencé par la même occasion notre découverte culinaire :

  • un petit verre de Guanabana (Corossol en français) mélangé avec du lait à 10h.
  • une soupe à base de poulet et pommes de terre typique du pays, l'Ajiaco à midi.
  • un Tamales Tolimenses accompagné d'un chocolat chaud (qui n'a rien a voir avec le chocolat chaud de chez nous) à 19h .

On peut vous dire que gustativement parlant ça nous change et ça fait du bien !!!

14
août

Jours 30 et 31: Ca y est nous avons testé les transports en commun de la Colombie. Et bien, comment vous dire... ? C'est du sport, on est secoué comme des pruniers. Mais on arrive toujours à destination vivant (pour l'instant). Donc nous voilà partis de Bogota pour Villa de Leyva. Seulement 166 km, mais tout de même 5h de bus! Visite du jour, les pozos azules (que l'on n'a jamais réussi à approcher, on n'a pas trouvé le chemin...). Puis halte au musée du fossile, où l'on a pu observer, entre autres, un fossile de dinosaure. Pour finir, découverte d'un site archéologique nous montrant un observatoire de la civilisation Muisca et ses fameux rochers en forme de sexe masculin (oui oui c'est bien ça...). Bon tout ça nous a valu 20 km de marche et franchement ça n'en valait pas trop le coup...

Le village, quant à lui est très agréable, on y trouve l'une des plus grandes places centrales de Colombie.

Visite finie, en route pour notre prochaine destination, Oliba. Ce ne fut pas de tout repos... Il a fallu aller jusqu'à Tuna (2h) puis attendre un bus qui allait jusqu'à San Gil (1h) et descendre à la destination voulue (4h) sauf que le chauffeur ne s'est jamais arrêté à Oliba. Du coup, demi-tour pour nous lâcher en pleine ville, de nuit !!! Au top...Bon on a réussi à trouver un hôtel sans trop de peine quand même.

16
août
16
août
Publié le 27 août 2017

Jour 32: Eh bien c'est décidé nous fêterons nos 11 ans à Guadalupe ! Tout d'abord on a dû prendre un pick-up pour parcourir les 26 km qui nous manquaient (1h de trajet, on vous laisse donc imaginer l'état de la route). Si vous cherchez de l'authentique pas de doute il faut aller là-bas. Pas beaucoup de touristes, on a été l'attraction.

Mais pourquoi donc aller se perdre ??? Eh bien nous avons trouvé (grâce à des blogs) un endroit (presque) unique en son genre les « Las Gachas ». Ce sont des piscines naturelles dans une rivière, c'est très étonnant. Pour y aller une petite heure de balade très agréable dans la campagne colombienne, et là, la récompense! Vite vite les maillots de bain et c'est parti pour 1h30 de baignades, glissades et rigolades. C'était au top, encore une fois !

17
août
17
août
Publié le 30 août 2017

Jour 33: Journée bien chargée! Elle a commencé à 5h30 pour prendre les deux bus nous menant jusqu'à San Gil (dont un qui est tombé en panne...). Une fois les sacs posés, nous avons parcouru la ville en commençant par son marché où l'on a dégusté une salade de fruits jolie jolie, puis sa place centrale avec sa cathédrale. Mais le plus intéressant était quand même son parc botanique.

Une grande première pour nous, la spécialité culinaire du coin est ... « la fourmi à gros cul » (en espagnol → Hormiga Culona)! Ce sont tout simplement de grosses fourmis revenues dans de l'huile comme des chips. Contrairement à ce que vous pourriez penser, ce n'est pas mauvais du tout.

Une fois le plein de protéines fait, nous sommes partis à l’ascension du " cerro de la cruz ", qui nous a donné un superbe point de vue sur cette ville.

18
août
18
août
Publié le 31 août 2017

Jours 34, 35 et 36: Après une nuit bruyante dans le bus (et oui les colombiens sont plutôt fans de leur musique et la mettent à fond...) nous voilà arrivés à Santa Marta. Mais ce n'est pas notre destination finale, encore 30 min de bus pour arriver à l'entrée du parc de Tayrona, lieu très touristique, même un peu trop de temps en temps. Et voilà notre première randonnée avec les gros sacs et un climat tropical! Et bien on l'a sentie passée...

Nous arrivons en pleine forêt à 10 minutes colombiennes de la plage (en gros comptez le double de minutes) où l'on a passé deux jours à faire : marches avec observation de singes, baignades, siestes et apéros dans un cadre idyllique (on vous laisse juger par les photos). Les douches de notre camping nous laisseront un souvenir à jamais gravé (eau froide et en pleine nature, au top!). Petit plus, nous avons eu le droit à la visite d'une petite luciole pour éclairer notre tente.

Une fois bien reposés, il a fallu faire la randonnée en sens inverse pour continuer notre périple colombien vers Carthagène.

21
août
21
août
Publié le 2 septembre 2017

Fin du jour 36 et jour 37: Nous sommes arrivés en début de soirée à Carthagène. Hadrien a commencé cette soirée par sympathiser avec toutes (ou presque) les personnes présentes dans une rue, ce qui nous a permis de trouver un hôtel très rapidement (merci à Andres). Pour finir cette journée, nous avons rejoint nos trois compatriotes, rencontrés au parc de Tayrona, pour quelques mojitos et bières.

Petite anecdote sur cette soirée : Nous sommes rentrés dans un bar, et nous demandons le prix d'une bière. La serveuse nous répond, en nous montrant une carte, « 10 000 pesos la bière » (ce qui est énorme). Voyant le prix nous voulions partir et changer de bar, mais là à notre plus grande surprise, la serveuse nous sort une autre carte annonçant cette fois-ci, « 6 bières pour 16 000 pesos... » Et oui nous devions avoir des têtes de gringo, elle a donc tenté le coup ^^

Après une courte nuit, nous avons flâné dans les rues de la veille ville. Les bâtiments colorés sont magnifiques, c'est une très jolie ville où l'on a aimée se perdre dans les petites rues.

Puis pour finir la visite, direction le château de San Felipe qui nous a donné un aperçu très contrasté mais agréable entre les quartiers récents et anciens.

22
août
22
août
Publié le 3 septembre 2017

Jour 38: Cette étape commence par 17h de car pour atteindre la célèbre ville de Pablo Escobar, à savoir: Medellin. Nous avons su grâce à notre chauffeur de taxi, que nous logions dans le quartier du trafiquant de drogue le plus connu (si c'est pas la classe ça!!!). Bon rassurez-vous, c'est de l'histoire ancienne, Medellin est aujourd'hui une ville complètement sûre, à priori! Une fois les sacs posés à l'auberge de jeunesse et toujours avec nos amis français, nous sommes partis voir ce que donnait de cette ville. Premièrement, nous sommes montés sur une petite colline dominant la ville où se trouvait une charmante petite place.

Puis nous avons marché dans le centre de la ville (pas très très agréable car il y avait un monde fou...). Et une fois n'est pas coutume nous avons fini cette journée par un petit apéro dînatoire dans le quartier très chic d'El Poblado.

Jour 39 : Nous avons continué notre petit tour à Medellin. Nous sommes partis sur les hauteurs de la ville en empruntant le téléphérique survolant les favelas pour rejoindre le parc Arvi. Au programme, petite marche avec notre guide que nous n'avons jamais réussi à semer (et c'est pas faute d'avoir essayé). Non pas qu'il n'était pas intéressant (on en sait rien pour être honnête) mais l'espagnol et nous ça fait deux... Mais pourquoi donc prendre un guide dans ces cas-là? Nous diriez-vous. Et bien c'était le seul moyen d'accéder aux différentes randonnées proposées. Pour finir cette journée, nous avons pris le bus en direction de Guatape, toujours à 5.

24
août
24
août
Publié le 4 septembre 2017

Jour 40 : La veille, nous nous sommes installés dans une auberge de jeunesse digne de ce nom : billard, chambre individuelle avec salle de bain, toilette (avec papier fourni), wifi, eau chaude (enfin presque) et surtout une grande terrasse. Que demander de mieux pour commencer cette étape ?

Debout de bonne heure car la Piedra Del Penol nous attendait. Quinze minutes de jeep et 740 marches plus tard une vue splendide sur les lacs environnants s'est offerte à nous.

Une fois redescendus, nous avons décidé pour rejoindre Guatapé (sur les conseils du gérant de l'auberge) de faire une petite randonnée de 2h30 dans la campagne colombienne. Puis nous avons découvert ce petit village haut en couleur et très agréable.

Jour 41: Après un réveil plus tardif que d'habitude (9h) et un petit dej' au jus de pommes à 18% pur jus (pas très bon du coup...), nous sommes allés nous balader une dernière fois dans Guatapé. Mais le café ayant manqué auparavant une petite pause Arabica était de mise. Mais là petit problème le gérant du bistrot devait aller se faire couper les cheveux, comme Hadrien à vrai dire (il n'a pas osé entrer dans un salon depuis le début du voyage). Voyant notre détresse, le gérant laissa sa place chez le coiffeur à Hadrien (Quentin en profitera lui aussi, tant qu'à faire) et ouvra son café pour le reste du groupe! Du coup nous avons squatté jusqu'à 13h, heure de départ pour Medellin afin de prendre un bus de nuit pour Armenia, ville étape avant Salento.

PS: Ne vous inquiétez pas Hadrien à toujours des cheveux!

26
août
26
août
Publié le 6 septembre 2017

Jour 42: Sommeil et bus de nuit sont décidément pas compatibles, du coup après une nuit quasi-blanche nous sommes arrivés à 5h30 à Armenia. Mais Salento est encore à 30 min, petit problème pas de bus à cette heure là... Pas grave nous prendrons donc un taxi à 5 (plutôt spartiate). Après une petite sieste matinale nous avons découvert la ville en flânant dans les rues. Nous avons testé un vin à base de café (spécialité du coin)

Après mangé, en route pour la finca de café à seulement 20 minutes colombiennes ! Finalement ça sera 1h de marche et que en descente... On commençait déjà à penser au retour... Mais pas le temps de s'attarder sur les détails, la visite commence. Cette dernière fut très ludique (n'est ce pas Quentin ?). Nous avons jardiné, récolté, goûté, rigolé. A la fin, nuit obligeant et pluie menaçante, nous avons dû prendre un pick-up pour nous remonter au village (vous imaginez bien notre déception de pas pouvoir refaire les 4km de balade et cette fois en montée).

Petite anecdote : Hadrien et Nico passent commande dans un resto (Marie n'était pas là pour nous aider, il a fallu se débrouiller sans elle). Nico dit « uno curry » et Hadrien enchaîne en disant « dos » sous-entendu un deuxième. Jusque-là tout va bien, mais notre espagnol étant très approximatif, la serveuse n'a pas du tout compris cela. Elle a donc ramené un curry pour Nico et deux autres juste pour Hadrien, au cas où il avait une grosse faim.

Jour 43: Journée randonnée pour découvrir la vallée de Cocora. Nous commençons cette marche par nous arrêter devant une cascade. Nous avons continué notre chemin (très boueux soit disant en passant) jusqu'à la maison des colibris où nous avons pique-niqué. Puis est venue la partie la plus difficile, la montée...Mais après quelques minutes d'efforts, nous découvrons enfin cette vallée unique avec ses palmiers géants, on s'est régalé à finir cette randonnée de 6h30, dans cet endroit magique.

Et là, le moment fatidique était arrivé, nous avons dû dire au-revoir à nos amis pour continuer notre route vers le désert de Tatacoa.

28
août

Jour 44: Et encore une nuit dans le bus !!! Super !!! Au-tant vous dire que là nous sommes un peu fatigués. Du coup une fois posés dans notre camping nous nous sommes accordés un moment repos jusqu'à 14h30. Ensuite petite marche de 3h dans le désert de Cuzco. On se serait cru de retour à Bryce canyon. Plutôt étonnant en plein cœur de la Colombie.

Jour 45 : Aujourd'hui c'est désert gris, Los Hoyos. Le seul souci c'est qu'il se situe à 10 km de notre camping. Deux possibilités s'offrent à nous, soit nous louons des vélos, soit nous louons une moto... Le choix fut compliqué mais nous optons quand même pour la moto! Donc nous voilà partis pour découvrir ce désert lunaire. Une fois arrivés nous déposons notre moyen de locomotion et partons pour une petite balade de 2h. On doit quand même vous avouer que nous nous sommes perdus au bout d'un moment, le chemin n'étant pas balisé, il a fallu rejoindre la route tant bien que mal...

Retour à Neiva pour la nuit afin de prendre un bus à 5h du matin pour rejoindre notre prochaine escale : Popayan.

30
août
30
août
Publié le 11 septembre 2017

Jour 46 : Il n'y aura pas de photo pour ce jour mais uniquement une anecdote plutôt marquante.

Nous avons quitté le désert la veille pour rejoindre Neiva afin de prendre un bus direct pour Popayan tôt le lendemain matin. On aurait du se méfier quand on a su qu'un seul autobus faisait un direct... En effet, on arrive à la garde routière à 4h45 et nous avons eu la surprise d'avoir un véhicule tout pourri pour 9h30 de trajet. C'était un deuxième indice. Mais pas le choix les billets étaient pris, donc nous entrons dans cette chose où nos deux paires de fesses ne rentraient pas entières dans les sièges, on commence à se dire que le voyage va être long... Mais nous étions pas au bout de nos surprises, après 2h de route nous entamons se que nous pourrions appeler un chemin jonché d'obstacles. Nous passons donc les dernières heures, à sauter littéralement sur notre siège et tout ça en roulant à 20km/h au max. Pour couronner le tout, le voyage de 9h30 s'est transformé en un voyage de 11h! Bon le côté positif c'est que nous avons eu le temps d'observer le paysage et la co-pilote nous a même offert un fruit dont on ne connait toujours pas le nom...

Jour 47: Direction le parc de Purace. Pour cela debout 4h (pour la deuxième fois d'affilée vous imaginez bien ma joie) pour partir à l'ascension du volcan. Une fois déposés à l'entrée, nous commençons notre randonnée jusqu'à atteindre un refuge où l'on nous informe qu'il n'est pas possible de monter plus haut à cause du brouillard présent. Le gars du refuge nous dit quand même:

"- Ca serait embêtant de pas voir le bord du cratère et de tomber dedans..." (Effectivement ça aurait pu être un peu gênant)

Du coup changement de plan, on part sur un autre chemin pour découvrir d'autres lieux. Mais là, la météo s'en est mêlée, pluie, vent, et froid sont de la partie... On a quand même réussi à aller jusqu'au Thermales de San Juan en passant par le mirrador à Condors, mais en faisant du stop car on a presque perdu nos doigts sur ce coup là. Tout de même 16km parcourus à pied et trempés, si on tombe pas malade avec ça...

Jour 48: Avec ces retards incessants des bus, nous ne sommes pas en avance sur notre programme mais bon nous n'allions pas partir sans visiter Popayan, qui est surnommée la ville blanche. Cela s'est bien confirmé tous les bâtiments de la veille ville sont blancs ce qui donne un certain charme non déplaisant au contraire.

Après avoir flâné dans les rues toute la matinée il était grand temps de partir pour Ipialès notre dernière étape colombienne. Sur le papier 5h/6h de bus, finalement ça sera 9h30 (on en peut plus!!), et pour en rajouter un peu plus nous avons été malade durant tout le trajet...Au top. Une fois arrivés à Ipialès au dodo direct!

2
sept
2
sept
Publié le 12 septembre 2017

Jour 49: La nuit fut réparatrice mais pas trop non plus, nous étions encore un peu barbouillés de notre voyage de la veille. Mais tant pis nous avons pris notre courage à deux mains et nous sommes partis visiter l'endroit pour lequel nous sommes venus jusqu'ici. Ce dernier est le Sanctuaire de Las Lajas. Une magnifique église construite au-dessus d'une rivière, un vrai bijou. Il y avait énormément de monde car une procession s'effectuait ce jour. C'est aussi la première fois que nous voyions une queue interminable au confessionnal, du coup vous comprenez bien que par manque de temps nous avons dû passer notre tour...


En début d'après-midi, nous avons passé la frontière équatorienne. Une simple formalité qui n'a duré pas plus de 10 minutes. Puis nous avons pris un bus direction Otavalo qui sera notre première étape dans ce pays.

2
sept
2
sept
Publié le 12 septembre 2017

Quelques chiffres:

  • 21 jours sur place
  • 1255 photos et vidéos après tri
  • 93h de passées dans le bus soit 18,5% du temps
  • 4 nuits dans le bus
  • 3 nuits en camping
  • 3227 Km parcourus
  • 1287€ dépensés pour 1292€ de budget (encore une fois on est trop fort)
  • 1€ = 3460 cop
  • 6h de décalage horaire en moins avec la France

Rencontres:

  • Romain et Mathilde, un couple faisant aussi le tour du monde rencontrés au parc de Tayrona. On les remercie pour leurs précieux conseils.
  • Marie, Quentin et Nico rencontrés eux aussi au parc de Tayrona, avec qui on a passé 5 jours extrêmement ludiques. Que de bons souvenirs!!!
  • Les nombreuses personnes rencontrées le temps d'un repas comme pour Lola et Léa au désert de Tatacoa ou encore le temps d'une visite comme pour Yann et Isabella aux thermes de San Juan à Popayan.

Observations:

1) Malgré la réputation de ce pays qui n'est pas glorieuse d'un point de vue sécurité sachez qu'à aucun moment nous nous sommes sentis en danger, bien au contraire!

2) La Colombie est un pays extrêmement facile, vous recherchez un hôtel? Pas de souci il y en a au moins 10 autour de vous. Vous recherchez un taxi? Levez la main il viendra à vous. Vous recherchez de quoi manger? Regardez uniquement sur votre gauche 3 vendeurs ambulants et 2 restos si trouveront. Vous recherchez un bus ou un pick-up? Allez au coin de la rue et vous trouverez votre bonheur!

3) La gastronomie colombienne peut être considérée comme riche. Ce n'est pas ici que vous mourrez de faim! Tous les plats sont à base de pommes de terre, riz, haricots rouges et de temps en temps ils rajoutent des pâtes avec (au cas où...). Les assiettes sont très copieuses la preuve en est que nous prenions un plat pour deux!!!


4) C'est en faisant des erreurs qu'on apprend. Nous avons hélas vérifié cette phrase quelques fois donc voilà les erreurs à éviter:

  • Toujours recompter sa monaie
  • Toujours aller voir plusieurs hôtels pour comparer
  • Toujours prendre son billet de bus au guichet
  • Toujours prendre les boules quies et un petit pull dans le bus de nuit
  • Toujours regarder le compteur du taxi (qu'il soit bien à 0 ou alors qu'il soit tout simplement allumé)
  • Toujours regarder le prix de la bière dans un restaurant pour savoir si il est cher ou non

5) Les colombiens sont très gentils et très serviables, ils n'hésitent pas un instant à venir vous donner un coup de main pour quoique ce soit.

Tops et Flops:

Pas de point particulier cette fois, nous avons adoré ce pays par sa diversité de paysages et de climats. On vous conseille vivement d'y venir en voyage c'est très économique et très varié. Petit point négatif nous n'avons pas trop accroché avec les grandes villes comme Bogota ou encore Medellin.

3
sept
3
sept
Publié le 13 septembre 2017

Jour 50: Arrivés à Otavalo la veille, nous avons posé nos valises et visité le marché de cette ville considéré comme l'un des plus grands du pays.

Au matin, nous partons à la rencontre de la Laguna Cuicocha. Un lieu encore une fois sublime. Nous décidons de faire le tour pour la voir de plus haut. Petite marche de 5h pour admirer cet endroit à 3000 mètres d'altitude, on sent que le souffle est plus court mais rien de gênant.

De retour à l'hôtel, nous nous sommes permis de squatter illégalement mais en toute discrétion la machine à laver. Que ça fait du bien d'avoir du linge qui sent enfin la lessive^^.

Jour 51: Deuxième et dernier jour à Otavalo, pour en profiter un maximum nous partons de bonne heure à la cascade de Peguche. Bon manque de chance, nous n'avons pas trop pu nous en approcher car des locaux s'en servaient pour prendre leur douche... Nous avons donc respecté leur intimité. Puis de retour dans le centre un détour par la place centrale s'imposait.

Il est temps maintenant de prendre le bus pour la capitale, Quito.

5
sept
5
sept
Publié le 15 septembre 2017

Jour 52: Nous voilà rendus à Quito la capitale de l'Equateur, nous n'avons qu'une seule journée pour visiter alors le temps est compté. En premier lieu nous avons flâné dans les rues afin de découvrir la Plaza Grande avec le palais présidentiel et la Basilica del Voto Nacional (pas de photo de l'intérieur car il fallait payer 2$ pour la visiter et il en n'était pas question).

En deuxième lieu, nous nous sommes rendus à la Mitad Del Mundo, oui oui à la moitié du monde (l'équateur en gros...). C'est un parc à l'extérieur de la ville, qui nous a beaucoup plu. C'est pas tous les jours que l'on se rend dans un tel endroit.

Pour finir, nous avons pris de la hauteur pour admirer la capitale. Pas moins de 4100 mètres d'altitude pour faire de jolis panoramas, il n'y a pas de doute, nous sommes sur la Cordillère des Andes. Nous avions littéralement la tête dans les nuages!

6
sept
6
sept
Publié le 19 septembre 2017

Avant de raconter quoique ce soit, nous tenions à vous remercier tous, familles, amis, collègues, car ce qui va suivre n'aurait jamais été possible sans vous! Et oui nous avons décidé de changer nos plans et d'aller faire un tour dans l'archipel des Galapagos. Nous avions dû y renoncer à l'origine, faute de budget, mais grâce à vos différentes participations à notre voyage (de toutes natures confondues) nous avons pu nous l'offrir, alors encore un grand MERCI!

Jour 53: Départ pour l'aéroport de Quito tôt le matin pour prendre notre avion à 9h. 3H30 de vol plus tard, nous mettons pieds à terre sur l'île de Baltra. Après une heure de trajet, nous arrivons au port d'Ayora sur l'île de Santa Cruz. L'hôtel fut trouvé facilement (même si les prix sont assez exorbitants...), nous posons nos sacs et partons à la découverte de Tortuga Bay. Et là tout s'enchaîne, des iguanes bronzant au soleil, des crabes rouges grimpant les rochers, des requins à pointe blanche faisant une sieste dans la mangrove, une raie venant nous dire bonjour, un lion de mer tranquilloulou s'accordant un petit somme, des requins à pointe noire se baladant au bord de la plage et tout ça juste en marchant. On ne sait plus où donner de la tête mais quel régal d'observer cette faune inconnue (ou presque) à nos yeux.

Jour 54 : Levés de bonne heure pour prendre le bateau jusqu'à l'île d'Isabela et faire le trajet de 2 heures. Une fois rendus, nous trouvons un hostel (en chambre individuelle négociée au même prix qu'en dortoir). Puis masque et tuba en main, en route pour découvrir cette île. Nous allons jusqu'à Concha Perla pour faire un peu de snorkeling. Et là que voyons nous ? Une tortue venue nous dire bonjour. Nous passons donc à peu près une heure à nager avec elle tout en découvrant les fonds marins de cette piscine naturelle.

Une fois secs, nous partons marcher un peu sur le chemin des flamands roses jusqu'au Tortoise Breeding Center pour observer cette fois-ci des tortues terrestres.

Cette journée fut bien fatigante et le lendemain nous partons en excursion de bonne heure alors une bière sur la plage avec nos copines françaises Cécile et Mathilde rencontrées à Otavalo puis revues la veille et hop au dodo.


Petite aventure de la nuit : Au beau milieu de la nuit vers 1h15, nous sommes réveillés en sursaut (j'en suis tombée de mon lit) par le gérant de l'hostel nous disant qu'il y a une alerte tsunami et qu'il fallait aller au point d'évacuation. Bon il n'avait pas l'air trop paniqué, donc pas de stress, Hadrien va même se recoucher... Moi un peu paniquée quand même je regarde les infos et je vois qu'il s'est produit un séisme de magnitude 8,2 au Mexique et qu'il y a une alerte tsunami dans tout le pacifique. Du coup je prépare les deux sacs à dos avec l'essentiel au cas où. Un quart d'heure plus tard deux dames nous demandent de partir. Hadrien sort du lit et nous allons au point de ralliement du village pour l'évacuation. Nous grimpons dans un camion benne de chantier qui nous amène jusqu'à un autre village bien plus en hauteur. Et là l'attente dans l'église commence, une partie de cartes puis deux, puis trois... avec trois allemands et une suissesse... A 4h du matin on nous donne enfin le droit de redescendre au port. On regrimpe dans le camion, arrivés 4h45 à l'hostel, il nous reste plus que 2h de sommeil génial...

Bon mieux vaut prévenir que guérir, il y a bien eu un tsunami mais uniquement de 70 centimètres...

Jour 55 : Le sommeil manquant et les yeux collés à cause des aventures de la nuit, nous partons tout de même en excursion pour aller visiter Los Tuneles. Toujours avec les filles, la journée commence par 1h de bateau pour nous rendre au lieu voulu. Petite marche pour observer la faune et la flore présentes dont les fous de bassan à pattes bleues, les crabes rouges, la mangrove, les cactus ...

Puis nous enfilons notre matériel pour faire une fois de plus du snorkeling. Encore magique, nous nagions avec les requins à pointe blanche, les tortues, des poissons flûtes et pour couronner le tout nous avons pu voir un hippocampe.

De retour, nous en avions pas assez alors on a continué la session snorkeling l'après-midi à Concha Perla pour revoir notre copine la tortue.

Jour 56 : Dernière matinée à Isabela avant de reprendre la bateau pour Santa Cruz. Nous louons des vélos et pédalons jusqu'au mur des larmes. Sur la route quelques spots à observer dont la playa del amor lieu de ponte des iguanes marins, un tunnel de lave, deux miradors et comment les oublier les tortues terrestres en liberté partout sur le chemin. Encore une matinée riche en émotions.

Arrivés sur Santa Cruz en début de soirée nous posons nos valises à l'hostel et retrouvons Cécile et Mathilde pour déguster... Je vous laisse découvrir cela en regardant les photos !!!

Jour 57: Nous commençons cette journée par nous rendre à la laguna "Las Ninfas" pour observer des raies. Hélas la marée descendait du coup une seule raie a montré le bout de son nez.

Puis, pour faire la petite marche du jour (et oui une journée visite sans balade n'est pas une vraie journée visite) nous empruntons un bateau taxi nous menant sur le sentier. Sur ce chemin nous croisons "Las salinas", des salins roses, et nous terminons par les "Las Grietas" un canyon où nous avons pu nous baigner dans une eau d'une clarté incroyable.

Pour finir nous nous sommes accordés une session plage, bronzette et nage l'après-midi non loin du centre Darwin.

Jour 58: Dernière matinée sur place avant de reprendre l'avion pour Quito. Nous ne pouvions pas partir sans voir au moins un volcan, alors nous décidons de nous arrêter à "Los Gemelos", deux cratères l'un à côté de l'autre.

Puis le reste de la journée a été consacré aux différents transports pour rejoindre Mindo la prochaine étape du voyage.

12
sept
12
sept
Publié le 24 septembre 2017

Jour 59: Nous voilà rendus à Mindo joli petit village à l'ouest de Quito en pleine jungle. Nous commençons cette étape par aller visiter la ferme aux papillons. Nous avons adoré nous balader au milieu de tous ces insectes volants aux multiples couleurs.

Le reste de la journée fut consacré à la visite du sanctuaire des cascades. Pas moins de 7 chutes d'eau les unes après les autres. Après une heure et demie de balade dans la forêt, il était temps de se baigner un peu dans cette eau particulièrement fraîche...

13
sept
13
sept
Publié le 26 septembre 2017

Jour 60: Cette journée fut consacrée au trajet Mindo/Quilotoa et à un peu de repos.

Jour 61: Découverte de la lagune de Quilotoa. Quand vous la voyez un seul mot vous vient c'est WAOUH! Du coup pour en profiter un maximum nous décidons d'en faire le tour! Pfiou 5h de marche à monter et descendre des chemins pentus et étroits. Nous étions bien contents quand elle fut terminée!

Nous avons eu le temps de nous reposer car 5h de bus nous séparaient de notre prochaine destination Banos.

Petite anecdote: C'est la première fois que cela nous arrive... Impossible de se doucher non pas à cause de l'eau glaciale (on commence à avoir l'habitude) bien au contraire elle était bouillante... Du coup pas de douche!

15
sept
15
sept
Publié le 27 septembre 2017

Jour 62: Banos et ses cascades! Pour en voir un maximum nous louons des vélos pour parcourir les 20 km de la route des cascades. Cette dernière finie par la spectaculaire chute d'eau "pailon del diablo". Pour l'observer de près nous avons dû nous mouiller un peu... beaucoup enfaite mais quel spectacle!

De retour en ville, nous prenons un bus nous montant à la "casa del Arbol" pour mieux apercevoir entre 2 nuages le volcan qui domine la région "Tungurahua" (Dernière éruption en date: 2006). Nous en avons profité pour retourner un peu en enfance et faire de la balançoire au-dessus du vide!

16
sept
16
sept
Publié le 30 septembre 2017

Jour 63: Nous partons pour Puerto Lopez sur la côte! Trois bus et 10h de route plus tard nous voilà arrivés à destination. Autant vous dire que nous avons pas fait grand chose de plus ce jour-ci.

Jour 64: Et c'est parti pour aller observer les baleines d'un peu plus près. Quel spectacle on ne s'est pas lassé de regarder ces mammifères marins là juste devant nos yeux!

Puis direction une petite île où des lions de mer nous attendaient avant de faire du snorkiling non loin de là.

De retour sur terre, après-midi sur la plage tranquilloulou avec Hélène et Damien pour manger un morceau et se reposer un peu. Et le soir le saint graal des repas...une salade composée!!!

Jour 65: Avant de partir pour notre prochaine destination, nous allons marcher un peu dans le parc national de Machalilla afin de découvrir quelques belles plages. Manque de chance, le soleil n'était pas au rendez-vous, du coup nous n'avons pas eu le courage d'aller dans l'eau.

Puis la journée s'en est suivie de 8h de bus pour rejoindre Cuenca.

19
sept
19
sept
Publié le 9 octobre 2017

Jour 66: Arrivés la veille dans la troisième ville du pays, nous avons commencé à explorer cet endroit par parcourir le centre historique. Rien à voir avec les autres que l'on a déjà pu voir, des rues propres, pas trop de circulation, une architecture plutôt sympa. Nous avons bien apprécié nous promener dans ce centre historique.

Le seul bémol c'est que depuis les Galapagos nous sommes à la recherche de timbres... On pensait en trouver à pas trop cher dans une grande ville, eh bien non, 3$36 l'unité nous enverrons donc nos cartes du Pérou!

Jour 67: Nous partons de la ville pour aller nous promener dans le parc de Cajas à environ 4000m d'altitude. C'est parti pour une marche de 4h qui a été bouclée en 3h30, en se perdant un peu (sinon ce n'est pas drôle... ). Bon la hauteur des lieux me vaut quelques essoufflements mais la récompense est là, les paysages sont magnifiques!

Par la suite, nous revenons à Cuenca en stop pour prendre un bus direction Loja.

21
sept
21
sept
Publié le 10 octobre 2017

Jour 68: Loja n'est pas notre destination finale, nous passons par là pour nous rendre à Vilcabamba et le Cerro Mandango. Mais avant de commencer quoique ce soit nous sommes tombés sur ... Devinez quoi?? Une boulangerie!!! On a complètement craqué, baguette, fromage, croissants, pains au chocolat accompagnés d'une petite bière et tout cela dégusté sur la place centrale du village, en gros le pied après deux mois et demi de voyage!!!

Bien repus, nous attaquons la visite du Cerro Mandango. La montée, la fatigue et la chaleur ont eu raison de moi j'ai du abandonner la marche... Mais Hadrien n'a pas lâché le morceau et est monté tout là haut afin de nous rapporter de superbes photos!

En fin d'après-midi, nous retournons à Loja afin de prendre un bus de nuit, direction le Pérou.

22
sept
22
sept
Publié le 13 octobre 2017

Quelques chiffres:

  • 20 jours dans le pays
  • 6 jours aux Galapagos
  • 2078 Km parcourus
  • 1 baguette
  • 1 118 photos et vidéos après tri
  • 2173€ sur un budget de 2380€ (avec les Galapagos de compris)
  • 1€ = 1,20 $
  • 1 nuit dans le bus
  • 6h de décalage horaire en moins avec la France

Rencontres:

  • Alex et Anne So rencontrés à Otavalo lors de la randonnée autour de la lagune de Cuicocha. On vous remercie grandement pour le kit de couture et les signets sur Maps.me, les deux nous ont sauvé plus d'une fois.
  • Pierre et Frank, rencontrés aussi à Otavalo et que l'on remercie aussi pour leurs précieux conseils.
  • Les filles, Mathilde et Cécile avec qui on a passé de très bons moments aux Galapagos.
  • Damien et Hélène des voyageurs sur un an comme nous, rencontrés à Puerto Lopez et que l'on va sûrement revoir durant notre périple.
  • Andy l'équatorien rencontré à Tortuga Bay aux Galapagos
  • Yohan un voyageur rencontré à Cuenca et avec qui on a passé un agréable moment à échanger sur nos voyages respectifs
  • Les nombreux équatoriens nous ayant rendus service ou encore les voyageurs étrangers rencontrés durant ces 20 jours.

Observations:

1) Si vous m'aimez pas le poulet frites surtout ne venez pas en Equateur vous risqueriez d'être déçu... Et oui la gastronomie n'y est pas très variée, mais se sont des experts dans le poulet frites on vous l'assure.

2) En Equateur on ne rigole pas avec la sécurité!!!

A voir en plus la vidéo sur Facebook du gilet de sauvetage.  

3) Les équatoriens sont extrêmement gentils, il n'y a pas 5 minutes qui se passent sans que quelqu'un vienne vous voir pour vous aider, pour venir discuter, pour vous rendre service, c'est vraiment très agréable d'avoir des gens spontanés en face de soi.

4) Les animaux ont adoré nous barrer la route...

5) C'est un pays qui est joli mais il ne sera pas notre coup de coeur, on a pas été aussi convaincu par la diversité des paysages qu'aux Etats-Unis ou encore qu'en Colombie.

Tops et flops:

Nous nous accordons pour dire que les Galapagos a été notre gros top à tous les deux mais c'est un endroit hors concours alors nous allons faire le top et flop sans cet archipel.

Tiphaine : Top -> Parc de Cajas à Cuenca Flop -> Otavalo

Hadrien : Top -> Baleines à Puerto Lopez (Tiphaine aussi^^) Flop -> Banos (sauf la cascade Pailon del Diablo")

22
sept
22
sept
Publié le 13 octobre 2017

Jour 69: Nous avons grimpé dans le bus pour le Pérou! Réveillés à 3h du matin pour passer la frontière! 1h plus tard, et avec quelques boutons de moustique en plus, nous avons eu le droit à notre tampon de sortie d'Equateur et d'entrée au Pérou! Mais le voyage en bus ne s'arrête pas là!

Direction Puira pour en prendre un autre allant à Trujillo, ville souhaitée que nous atteindrons que 7h plus tard...

Jour 70 : Après une matinée reposante, nous nous sommes mis en route pour visiter la cité de Chan Chan classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il s'agit d'une ancienne ville de la civilisation Chimor aujourd'hui disparue. Ce site archéologique présente d'anciennes bâtisses en brique d'adobe.

Jour 71: Et la première journée galère est arrivée!!! Rien ne s'est passé comme prévu... A la base le matin nous devions prendre nos billets de bus pour le soir en direction de Huaraz, puis filer sur la côte à Huanchaco la ville des surfeurs afin de profiter une dernière fois de la mer. Nous faisons une première agence pour nos billets et là on nous annonce que le bus est complet (c'est la première fois que cela nous arrive...), on nous envoie donc voir d'autres agences. L'histoire se répète, tous les bus en direction de la montagne étaient complets. Après quelques minutes de flou, nous trouvons une solution. Celle-ci nous mènera à prendre un bus jusqu'à Chimbote puis un autre jusqu'à Huaraz, on a dû donc faire l'impasse sur Huanchaco et se taper une journée entière de bus... Génial!

25
sept
25
sept
Publié le 15 octobre 2017

Jour 72: Arrivés à Huaraz la veille, nous avons posé nos sacs dans une auberge de jeunesse très sympathique. Mais pas le temps d'en profiter nous sommes ici pour faire quelques randonnées au-dessus des 3000 mètres d'altitude (le souffle risque encore une fois d'être court). Celle du jour consiste à monter jusqu'à la lagune de Wilcacocha. Une fois en haut, la lagune était bien là mais nous y sommes allés surtout pour la vue que celle-ci offrait sur la cordillère blanche! Pfiou c'était un spectacle magnifique, nous nous sommes même pris le luxe de faire une petite sieste là-haut. Elle fut de courte durée car l'orage était menaçant. Hélas nous n'avons pas réagit assez vite... Nous avons pris l'orage de grêle en pleine face. La terre est devenue boue, un enfer pour redescendre et tout ça trempés...

Petite anecdote durant la nuit: A 5h30 du matin, un bout du plafond tombe littéralement sur le lit d'Hadrien... (on vous laisse juger par les photos). De quoi vraiment surprendre, mais plus de peur que de mal, il n'a rien eu.

Jour 73: Au programme deuxième randonnée dans le coin pour atteindre le glacier de Pastoruri. Pour cela nous n'avons pas eu d'autre choix que de prendre un tour pour nous mener au chemin. Départ 9h de Huaraz pour atteindre le parc national de Huascaran. Nous faisons auparavant 2 arrêts sans grand intérêt à par bien entendu la vue sur la cordillère blanche.

Après 2h de route (ou plutôt de chemin rocailleux) nous pouvons enfin commencer notre marche! Bon vous allez rire... il n'y avait que 1,5 km de sentier pour atteindre le glacier. Nous avons tout de même mis 30 min car à 5000 mètres l'effort n'est pas le même et nous l'avons bien senti (surtout moi qui soufre un peu du mal des montagnes...). Le voilà, notre premier glacier, on est pas déçu du voyage c'est grandiose. Après un pique-nique bien mérité, il est temps pour nous de redescendre et de laisser cette montagne de glace dernière nous.

Jour 74: Dernier jour à Huaraz avant notre départ pour Lima. Pour en profiter un maximum debout 4h15 pour prendre un bus nous menant encore une fois dans le parc national de Huascaran. Tout cela afin de parcourir les 7 km en montée, pour la grande partie et à plus de 4000 mètres d'altitude, nous séparant de la lagune 69. Au bout de 2h10 pour Hadrien et 2h50 pour moi, nous y voilà enfin. Encore une fois un paysage majestueux est là juste devant nous. Nous en profitons une petite heure avant de redescendre au bus.

Bilan de la journée: 5h de marche, 700 mètres de dénivelé, 15km de parcourus, et la plus belle des randonnées que l'on a pu faire pour l'instant. Une douche, un repas bien mérité et hop c'est parti pour 8h de bus de nuit pour la capitale.

28
sept
28
sept
Publié le 16 octobre 2017

Jour 75: Arrivés 6h à Lima avec les yeux tous collés, nos premières missions ont été d'acheter nos billets pour Cusco et de trouver un hébergement. Après tout ça un petit repos était de mise! Puis direction le quartier le plus touristique de Lima, Miraflores. Nous avons visité les ruines de Huaca Pucllana, plus anciennes encore que celles du Michu Picchu. Ensuite nous avons fait du shopping (oui oui vous avez bien lu) nous n'avions pas le choix car depuis le début du voyage nous avons perdu quelques affaires...

Pour finir cette journée nous avons été sur la côte Pacifique au Parque del Amor afin d'observer le coucher orangé du soleil.

Jour 76: Levés de bonne heure afin d'aller voir le Musée Larco. 2h de visite dans la plus grande collection d'objets pré-hispaniques du Pérou pas moins de 45 000 pièces!

Nous nous sommes mis ensuite à la recherche d'un nouvel hébergement (le notre a doublé ses tarifs pour le weekend... ). Nous trouvons non loin du centre historique un petit appartement au 15ième étage avec une vue surplombant la capitale (et tout cela pour un prix très raisonnable). Mais pas le temps d'en profiter, nous passons l'après-midi à nous balader en passant par les places San Martin, de Armas et Bolívar. Lima c'est aussi les églises, alors nous passons voir la cathédrale et l'église San Francisco avec ses catacombes.

Jour 77: Le jour tant redouté est arrivé... Et oui pas moins de 20h de bus nous séparent de Cusco... Alors on prend notre mal en patience et on effectue le trajet mais pour une fois dans un bus tout confort. Hadrien arrive même à étendre ses jambes entièrement, une première!

1
oct
1
oct
Publié le 17 octobre 2017

Jour 78: Finalement ça sera 23h de trajet jusqu'à Cusco... Autant vous dire qu'on en pouvait plus!!! Mais heureusement pas besoin d'aller chercher un hôtel cette fois-ci, et oui Puri une amie nous prête gentillement sa maison pour la semaine! Alors on prend nos quartiers et on se repose un peu.

Jour 79: Programme du jour découverte de Cusco en compagnie de nos amis Manou et Romain rencontrés la veille (nous longeons tous au même endroit). Nous commençons cette journée par la meilleure des manières! Nous avons dégusté un petit dej' typiquement français.

Puis direction le centre historique pour le visiter.

Jour 80: Avec nos entrées en poche et notre taxi réservé pour la journée nous partons, toujours à 4, découvrir une partie de la vallée sacrée! Pas moins de 6 sites archéologiques enchaînés sur la journée! Nos préfères ont été Sacsayhuamán avec des murailles en zigzag, Pisac avec ses terrasses et Ollantaytambo pour ses différents aspects.

Puis après négociation notre chauffeur de taxi accepte de nous mener jusqu'à Santa Teresa à 4h de route.

Jour 81: Machu Picchu nous voilà!!! Debout 2h30 du matin pour prendre un taxi nous menant un peu plus loin dans la vallée, afin de suivre la voie ferrée jusqu'à Aguas Calientes. Pas moins de 2h de marche mais cela ne sera pas le seul effort de la journée loin de là... Encore 1h de montée jusqu'à l'entrée du site, puis ascension de Wayna Picchu en passant d'abord par Huchu'Ypicchu Mountain .Pfiou nous avons eu le droit à un spectacle magnifique et juste pour nous pendant 1h30!

Mais le haut du Wayna Picchu nous attendait... 1h30 d'une ascension ardue (nous avons grimpé certaines marches à quatre pattes, un enfer!) mais une fois là haut vous ne pouvez qu'être impressionné par la beauté du lieu.

Bon avec tout ça nous n'avons toujours pas visité les ruines. Guide en main nous parcourons cette ville sacrée.

Une fois la visite finie l'heure du départ a sonné, 3h de marche jusqu'à Santa Teresa où nous sommes tombés par hasard sur notre amie Sixtine (comme quoi le monde est petit...).

Après 15h de marche, 30km parcourus, un nombre incalculable de marches, il est 20h hop au dodo!

Jour 82: Aujourd'hui c'est farniente, nous allons dans les termes d'eau chaude barboter un peu... Beaucoup enfaite, nous y passerons finalement presque 4h... Mais que ça fait du bien surtout dans un cadre comme celui-là entouré de montagnes.

Il est temps maintenant de retourner à Cuzco à 6h de-là!

Jour 83: Nous avons retrouvé notre taxi de mardi afin de finir de visiter la vallée sacrée. Commençons par les Salinas, un endroit très étonnant au milieu de montagne.

Puis nous avons été voir d'étranges cercles servant de laboratoire agricole aux incas à Moray.

Pour finir rendez-vous à Chinchero pour visiter son église avec son intérieur plutôt étonnant (mais pas de photo c'était interdit...) et ses ruines.

Jours 84 et 85: Dernier jour de visite dans la région, direction la montaña 7 colores ou encore la montaña colorada, ou bien en anglais la rainbow montain (à vous de choisir!!!). 3h de route et 2h de marche à 5000 mètres (encore en montée) nous y voilà. Le souffle court nous profitons quelques minutes de la beauté de l'endroit mais hélas pas le temps de s'attarder car la neige menace et qui finalement nous rattrape.

On a dû rejoindre le bus dans un décor hivernal. Pour rien vous cacher nous avons été un peu déçus de cette excursion non pas par la montagne qui est magnifique mais par le monde qu'il y avait et le temps très minime que nous avons eu en haut...

Le lendemain nous nous posons dans un bar pour profiter de la connexion internet afin d'avancer notre programmation, la page FB et le blog tout cela en regardant un défilé de danse sur la plaza de Armas.

Puis il est temps de dire au-revoir à nos amis pour prendre le bus afin de rejoindre Arequipa.

9
oct
9
oct
Publié le 22 octobre 2017

Jour 86: Au lieu de 10h nous en mettrons finalement 12 pour arriver à Arequipa, avec un arrêt impromptu pour refroidir un pneu qui fumait (super rassurant...). Une fois l'hostal trouvé, nous allons au resto "ratatouille" pour manger français. Entrée, plat, dessert, un vrai luxe et en plus c'était un régal! Repus, nous partons à la découverte de cette ville gardant les traces de l'époque coloniale. Nous finissons par la visite de la cathédrale et de ses toits nous offrant une vue panoramique sur la ville et les volcans environnants. Entre deux ruelles Hadrien en profite quand même pour filer chez le coiffeur (ça devenait urgent...).


Anecdote de la nuit (encore une!): Nous avons eu le droit d'être réveillés vers 1h30 du matin par un tremblement de terre. Plutôt surprenant quand vous n'avez pas l'habitude, les locaux, eux n'ont pas eu l'air trop perturbés. L'épicentre de ce séisme se situait au nord du Chili (magnitude 6,3 sur l'échelle de Richter).

10
oct
10
oct

Jours 87 à 89: Et nous voilà partis pour trois jours de trek dans le canyon de Colca le second plus profond du monde (battu de seulement 139 mètres par son voisin dans les environs). Nous ne serons pas tous seuls pour cette étape car dans le bus nous avons rencontré Andréa une mexicaine et Tanguy un français, qui nous accompagnerons tout le long de cette balade. La première partie consistait à descendre les 1000 mètres de dénivelé jusqu'à l'oasis de Sangalle dans la vallée. Petit souci, nous sommes arrivés tard du coup la fin de la marche s'est faite de nuit sur un chemin très abrupte et pas très stable. Nous arrivons tout de même, non sans mal et à la frontale, à destination au bout de deux heures. Le temps de manger en regardant le match de qualification du Pérou (contre la Colombie) pour la coupe du monde et hop au dodo.

Le deuxième jour consistait à rejoindre Llahuar pour profiter des thermes de sources chaudes de notre lodge. Mais avant cela, nous monterons 500 mètres de dénivelé qu'il faudra redescendre 1 heure plus tard en effectuant des lacets. Mais la récompense est là 4h30 de marche plus tard, nous avons bien mérité un petit plouf.

Est arrivé le dernier jour où nous devons remonter le canyon. 5h du matin, c'est parti pour environ 5h de montée pour effectuer les 1000 mètres de dénivelé positif. Une fois en haut nous avions les jambes en compote, mais la tête remplie d'images sublimes gravées tout le long de cette grimpette.

12
oct
12
oct
Publié le 25 octobre 2017

Quelques chiffres:

  • 20 jours
  • 3276 km parcourus
  • 3 nuits passées dans le bus
  • 5200 mètres d'altitude dépassés
  • 995€ dépensés sur un budget de 1120€ au total
  • 1€ = 3,8 soles
  • 976 photos et vidéos après tri
  • 37 piqures de Sandflies
  • 6h de décalage horaire en moins avec la France

Rencontres:

  • Stacy et Johnny qui auront aussi passé la barre des 5200 mètres d'altitude avec nous au glacier de Pastoruri et que nous avons revu à Moray.
  • Denis que nous avons rencontré au glacier et revu le lendemain à la laguna 69.
  • Manou et Romain avec qui on a passé une superbe semaine à Cusco. Des moments partagés qui resteront gravés à coup sûr.
  • Nous tenions à remercier tout particulièrement Puri pour nous avoir ouvert sa maison une semaine.
  • Berna et Angel qui nous ont accueillis à Cusco et qui ont été aux petits soins avec nous.
  • Notre amie Sixtine que nous avons croisé par pur hasard à Aguas Calientes au pied du Machu Picchu.
  • Andréa et Tanguy nos compagnons de marche dans le canyon de Colca. On peut dire qu'on en aura sué mais que de souvenirs là aussi!

Observations:

  • Commençons par le plus désagréable à nos yeux... les klaxons, une spécialité toute particulière de ce pays!!! Non pas qu'en Colombie ou encore en Equateur les chauffeurs n'en faisaient pas usage mais au Pérou vous ne pouvez pas sortir sans vous faire agresser par ces bruits stridents. En gros au Pérou ce n'est pas vous qui appelez le taxi c'est le taxi qui vous appelle, et c'est franchement agaçant et fatiguant.
  • Nous avons été surpris aussi par les transports. Il est moins facile de prendre un bus au Pérou que dans les deux premiers pays visités. C'est surtout le cas au nord car il n'existe pas de terminal de bus, chaque compagnie à le sien. Le souci c'est qu'en fonction de la destination que vous souhaitez il faut généralement changer d'agence et donc de lieu, pas pratique avec les gros sacs.
  • La nourriture n'a rien d'exceptionnelle mais elle reste bonne et on a enfin pu changer notre régime alimentaire, et oui presque plus de poulet frites!!! Une chose à noter tout de même c'est le premier pays où nous rencontrons des desserts dignes de ce nom.
  • Les péruviens sont aussi très gentils mais ils sont plus sur la réserve que les colombiens ou les équatoriens. De la timidité peut-être.
  • Si vous aimez l'archéologie ou les paysages à couper le souffle ou bien les deux alors il faut vous rendre au Pérou vous y serez comblé. Mais attention tout de même à l'altitude...

Top et flop:

Vous imaginez bien nous ne pouvons pas mettre le Machu Picchu dans cette rubrique c'est encore une fois hors concours.

Tiphaine: Top -> Laguna 69 Flop -> Trujillo

Hadrien: Top -> Huchuy Picchu Flop -> Trujillo

13
oct
13
oct
Publié le 28 octobre 2017

Jour 90: Après trois jours de trek vous pensez que l'heure du repos était venu pour nous et bien que nenni! Il a fallu prendre un bus jusqu'à Arequipa, 6h30 de route. Puis attendre au terminal 7h un autre bus nous menant à Puno. 6h plus tard nous y arrivons mais pas pour longtemps car il faut en reprendre un autre de 3h afin de passer la frontière bolivienne!

Youhou nous voilà enfin à Copacabana au bord du Lac Titicaca où nous pouvons enfin profiter du soleil, de la vue et d'une étrange coutume locale consistant à bénir les véhicules par le prêtre du coin (et vu comment ils conduisent, il vaut mieux être béni)!

Finalement le repos aura tardé à venir mais que cela fait du bien quand il est là.

Jour 91: Deuxième jour au bord du lac. Nous prenons un bateau n'avançant à rien, en direction d'Isla del sol. Cette île selon la légende serait à l'origine de la naissance du soleil d'où son nom vous l'aurez compris. A cause de litiges entre les locaux, toute la partie nord de l'île était fermée aux touristes, on a du donc se contenter du reste. Avec Amandine et Gaetan rencontrés à l'hôtel lors du petit déjeuner, nous parcourons cette île (côté sud) pendant 5h pour profiter de chaque panorama.

De retour à Copacabana, c'est l'heure de l'apéro/Yams dans la chambre de nos deux amis français. Une bouteille et demie de rhum plus tard, les bras de Morphée nous attendaient.

15
oct
15
oct
Publié le 31 octobre 2017

Jour 92: Après une courte nuit, nous quittons le lac Titicaca pour nous rendre dans la capitale la plus haute du monde, La Paz. Seulement 4h de bus pour y arriver avec une traversée en bateau de quelques minutes sur des barques que les capitaines écopaient juste avant notre arrivée, pas super rassurant. Nous avons pris nos aises dans un hostel du centre très bien situé. Et justement c'est l'heure de la visite, mais pas de chance, on est resté bloqué tout l'après-midi dans la chambre car l'orage grondait... Du coup changement de programme, sieste et petit apéro avec Amandine et Gaetan qui nous on rejoint.

Jour 93: Pour vous raconter cette matinée il faut d'abord remettre cette histoire dans son contexte. Depuis très longtemps l'association Bretagne Solidarité Pérou, Bolivie fait parti de nos vies d'Ollier. Elle fêtera ses 30 ans en 2018, c'est pour vous dire. Cette dernière à un programme se situant à El Alto (sur les hauteurs de La Paz), le projet "Aprendamos". Il s'agit d'une école accueillant une quarantaine d'enfants (20 le matin et 20 l'après-midi). Nous sommes donc partis découvrir cet endroit. Nous avons été accueillis par Adriana qui nous a mené jusqu'à l'école. Les élèves ont d'abord été timides puis nous ont très vite adoptés. Hadrien les a bien intrigué par sa taille, c'était marrant à voir. Un chocolat chaud et une partie de foot plus tard nous avons du leur dire au-revoir et redescendre sur La Paz.

Un grand merci à l'association ainsi qu'aux personnes travaillant dans le programme pour leur investissement dans ce projet!

Nous avons pris le téléphérique qui nous a offert une vue sur cette ville située dans une cuvette, c'est assez impressionnant. Puis entre deux averses nous flânons dans les rues de la capitale. Bon rien d'extraordinaire à par peut-être les tags de rue.

Jour 94: Nous nous rendons ce jour à la vallée des âmes en compagnie d'Amandine et Gaetan. Encore un paysage spectaculaire. Deux heures de marche plus tard c'est l'heure du pique-nique avant de se rendre à la vallée de la Luna.

Un peu déçus par cette dernière, du coup on a fait un petit tour vite fait et on est rentré se poser un peu avant de prendre notre bus de nuit pour Cochabamba.

18
oct
18
oct
Publié le 2 novembre 2017

Jour 95: Nous sommes arrivés à Cochabamaba vers 5h du matin afin de prendre un autre bus pour aller vers le parc de Torotoro, après 4h quasiment exclusivement de piste, nous atteignons enfin à destination! Il n'y aura rien de plus ce jour car la fatigue s'accumulant la sieste fut de mise!

Jour 96: Allons nous perdre un peu dans la campagne bolivienne pour voir les bijoux laissés par mère nature. Nous partons donc en excursion en compagnie d'Amanda, d'Anouk et de Doïna rencontrées la veille, sans oublier notre guide Orlando et notre chauffeur. Premier arrêt sur un point de vu nous montrant la fameuse mâchoire du crocodile, la nature fait de ces trucs!!

Deuxième arrêt la Ciudad de Itas. C'est plein de rochers creusés par l'eau donnant naissance à des cavités et à des grottes! Nous avons effectué une très jolie balade dans ces lieux avec vu sur les canyons environnants.

Troisième et dernier arrêt de la journée la Caverna de Umajalanta. Sur le chemin nous y menant nous observons des traces de dinosaures très bien conservées. C'est assez hallucinant de vous dire que là où vous êtes, des êtres de 5 mètres de haut qui pouvaient vous manger tout cru, se tenaient juste là eux aussi...

Après cela et munis de nos casques, nous entrons dans l'entre de cette cavité afin de la découvrir de l'intérieur. Nous avons bien crapahuté, glissé, escaladé, rigolé avant de pouvoir revoir la lumière du soleil.

Jour 97: Pour continuer nos découvertes des alentours de Torotoro, nous nous rendons sur les traces des dinosaures toujours en compagnie des filles et de notre guide, Andres est aussi de la partie! Encore une fois se fut très impressionnant de marcher dans les pas de ces géants disparus.

Après quelques minutes de marche un magnifique point de vu sur le canyon de Vergel nous attendait. La séance photos était de mise devant un tel endroit. La team "Pollo" est dans la place!

Puis descendons un peu dans ce canyon jusqu'à une cascade sortie d'un autre monde. Que se fut bon de se baigner en-dessous de ces chutes d'eau.

De retour à Torotoro en début d'après midi, il est temps de partir pour enchaîner encore les bus jusqu'à Sucre.

21
oct
21
oct
Publié le 4 novembre 2017

Jours 98-99: Nous sommes arrivés au petit matin dans la deuxième ville du pays. Une fois arrivés à l'hôtel nous avons profité de notre lit quelques heures encore avant de sortir flâner dans les rues plutôt très calmes! Nous avons mangé en compagnie d'un couple bolivien qui nous a donné quelques conseils pratiques. Puis notre tour de la ville nous a fait passer par le parc bolivar, la plaza 25 de Mayo et le cimetière (et oui il se visite c'est un peu le même principe qu'au père Lachaise à Paris mais en beaucoup plus petit).

Le lendemain nous poursuivons la visite en allant voir le Castillo de la Glorieta en pique-niquant dans son parc et en faisant un tour au marché avant de prendre notre bus pour Tupiza dans la soirée.

23
oct

Jours 100 à 102: Nous sommes arrivés à Tupiza à 4h30 du matin les yeux encore tout collés... Nous trouvons sans mal un hôtel pour continuer notre nuit. Après 2 jours de OFF pur et dur, nous partons enfin pour l'excursion la plus attendue de Bolivie, la découverte du sud Lipez et le salar d'Uyuni. Pour cela nous prenons un tour pour partir sur la route du Dakar (cette course légendaire a eu lieu 3 ans auparavant) pendant 4 jours en compagnie de Morgane et Damien ainsi que de notre chauffeur Omar, le mécano!

Premier jour de balade avec trois arrêts de prévus et 350km à parcourir. Premier stop et pas des moindres la Ciudad del Encanto. Un lieu où là encore la magie de la nature a opéré.

Après un repas dans cet endroit sublime, nous reprenons la route en direction de El pueblo Fantasma, un ancien village minier, où les boliviens ont été exploités par les espagnols, fut abandonné à cause de soit disant la présence de fantômes.

Ultime arrêt de la journée, nous voilà devant une sublime lagune. Le temps de prendre quelques photos et nous nous rendons à notre hôtel à 4200 mètres d'altitude.

Durant cette journée nous avons pu voir aussi des paysages magnifiques méritant largement des stops photos et contemplations.

Jour 103: Deuxième jour de découverte et cette fois-ci notre Mama, la cuisinière du groupe est avec nous!! Pour ceux qui s'inquièteraient pas de souci ce n'est pas durant ces 4jours que nous mourrons de faim bien au contraire!! On a pas le choix de toute façon, Mama est là pour y veiller. Et si jamais vous avez le malheur de ne pas finir votre assiette gare à vous!!! Après quelques arrêts photos avec vu sur le volcan Uturuncu et le salar de Chalviri, nous voilà au désert de Dali et ses montagnes colorées.

Puis nous allons voir une lagune que nous sommes pas prêts d'oublier, la laguna Verde.

Après manger direction les geysers, petit Yellowstone en plein milieu du sud Lipez. Avant de nous rendre à notre dernier arrêt, petite bataille de glace avec notre Mama qui est retrounée en enfance pendant quelques minutes!

Pour finir nous passerons la fin de journée à la laguna Colorada en compagnie de ses flamands roses.

27
oct

Jour 104: Dernier jour dans le sud Lipez avant d'attaquer le salar d'Uyuni. Au programme ce jour la Ruta del piedra avec la copa del mundo, la seule et unique de la Bolivie (dixit notre chauffeur), la Italia Perdida et Camello.

Sur ce chemin nous avons aussi croisé la laguna negra, un lieu tranquille et paisible ainsi que la rivière "Anaconda" vu du haut d'un canyon. Après cela nous avions bien mérité une petite bière locale à la fleur de cactus pour moi et à la coca pour Hadrien. Bon ça ne valait pas une bonne bière belge soyons honnêtes. Nous passerons ensuite la nuit dans un hôtel de sel non loin du salar!

Jour 105: Déjà le dernier jour de notre tour... Debout 4h du matin pour aller admirer le lever du soleil depuis la Isla Incahuasi. Quel spectacle!!! Nous en profitons encore une petite heure avant de redescendre rejoindre notre 4x4 pour un petit déjeuner.

Le temps de la séance photo est arrivé. Nous exploitons la perspective des lieux pour faire des clichés plutôt originaux (merci à notre chauffeur qui s'est mis dans la peau d'un véritable photographe).

136 clics plus tard direction le village d'Uyuni et son cimetière de trains. Comment vous dire... Cela a été une véritable déception, en cause un nombre effroyable de touristes et de déchets. Disons que nous ne finissons pas sur une note positive...

Après manger nous disons au revoir à notre groupe avec qui nous avons passé 4 jours inoubliables avant d'aller se reposer un peu à l'hôtel.

28
oct
28
oct
Publié le 14 novembre 2017

Quelques chiffres:

  • 15 jours passés sur place
  • 3 nuits dans le bus
  • 3366 Km parcourus
  • 1€= 8 bolivianos
  • 1136 photos et vidéos après tri
  • 944 € dépensés sur un budget de 750€ (et voilà le premier dépassement, va falloir se ressaisir)
  • 5h de décalage horaire en moins avec la France

Rencontres:

Amandine et Gaétan rencontrés à Copacabana lors d'un petit déj' et avec qui nous avons passé de très bons moments à Copacabana ainsi qu'à La Paz.

Les filles, Anouk, Doïna et Amanda rencontrées à Torotoro et avec qui nous avons découvert ce magnifique parc pendant 2 jours.

Le couple de boliviens rencontré au marché de Sucre, qui nous a donné plein de conseils pour visiter la région.

Maéva et Damien, que nous avons rencontré à Tupiza et avec qui nous avons bien échangé quand nous nous croisions sur le chemin du Sud Lipez et du Salar d'Uyuni.

Manu et Marlène les belges dans l'autre 4x4 de l'excursion avec qui on a bien rigolé lors des stops communs.

Morgane et Damien rencontrés eux aussi à Tupiza et avec qui nous avons partagé 4 jours au top.

Nos différents guides, Orlando à Torotoro et Omar à Tupiza avec qui nous avons partagé de bon fou rire. Et il ne faudrait pas oublier notre Mama, la cuisinière du groupe à Tupiza qui a bien veillé à ce que notre petit bedon ne manque de rien.

Observations:

  • Contrairement aux autres pays d'Amérique Latine, les boliviens sont de très mauvais négociateurs... et du coup de très mauvais commerçants. Ils préfèrent ne rien vendre que de baisser un peu les prix... A Torotoro par exemple nous étions 7, on essaie donc de négocier un peu le logement, mais le gérant n'a rien voulu savoir, il a donc perdu 7 clients d'un coup, incompréhensible...
  • Beaucoup de monde nous a averti, "vous verrez en Bolivie vous allez avoir froid alors couvrez-vous!!!". Alors comment vous dire... Nous avons passé 15 jours (ou presque) en tong et tee-shirt. Bon on a eu quand même froid 3 petits jours (1 à La Paz et les 2 autres pendant le tour dans le sud Lipez)
  • On nous avait dit aussi que les chauffeurs boliviens mettaient la clim à fond dans les bus. Heureusement pour nous cette phrase ne s'est jamais vérifiée.
  • La Bolivie n'est pas un pays si peu cher que cela. On nous avait dit que les prix se seraient moins élevés qu'au Pérou par exemple et bien non pas du tout c'est à peu près la même chose voir un peu plus dans certains coins...
  • Pour une fois nous avons bien mangé et pour pas cher en plus. En effet nous allions dans le petit marché où des "cantinières" préparaient un repas pour à peine 1€20 (entrée et plat) et pour une fois c'était bon et varié (bon rassurez-vous nous avons eu le droit quand même à notre portion quotidienne de poulet).
  • La Bolivie, un peu comme les autres mais hélas en pire, n'est pas un pays très propre. Nous avons vu de véritables déchetteries à ciel ouvert. Heureusement le gouvernement commence à en prendre conscience et met en place des actions de prévention.

Tops et Flops:

Tiphaine -> Top: Sud Lipez Flop: Copacabana

Hadrien -> Top: Lever de soleil sur la Isla Incahuasi Flop: Copacabana

29
oct

Jour 106: Après un départ à 5h du matin d'Uyuni nous voilà dans notre 6ième pays, le Chili. Nous débarquons à San Pedro de Atacama pour quelques jours.

Jour 107: Cette journée fut consacrée à la recherche de tours pour visiter les alentours. Mais ne perdons pas de temps et allons visiter la vallée de la Luna en compagnie d'Elizabeth et André un couple de retraités qui sont partis pour leur deuxième tour du monde d'un an. Cette magnifique vallée est tout de même l'endroit où la NASA a testé son robot pour Mars et où notre cher George Lucas a utilisé des plans pour la première trilogie de Star Wars (et oui rien que ça!!!).

Après la visite nous allons en haut d'un mirador pour contempler le coucher de soleil avec vu sur la vallée de la Luna ainsi que sur le volcan Licancabur. En début de soirée nous retrouvons des amis français pour un apéro sous les étoiles.

Jour 108 : Et encore une courte nuit plus tard, nous nous levons à 4h30 du matin pour aller admirer les Geysers del Tatio les plus hauts du monde. Arrivés sur place 2h plus tard, nous avons pu voir ces différentes fumées sortir tout droit de la Terre. Encore une fois impressionnant mais faut se le dire beaucoup moins qu'à Yellowstone... Une fois la première balade bouclée nous avons eu le droit à un petit dej' français avec son fameux pain au chocolat!!!

Après avoir effectué la visite des geysers et après avoir admiré une lagune, rendez-vous au dernier stop du tour, le village Machuca. Cet endroit n'a pas d'intérêt particulier à part peut-être arnaquer les touristes en vendant des brochettes soit disant de Lama à 4€...

Le reste de la journée ne fut pas très productif! Nous avons tout de même fêté Halloween avec nos amis français et nos nouveaux amis les chiens.

Jour 109 : Après une matinée relaxe, nous partons en excursion pour l'après-midi afin d'aller voir les lagunes d'Escondidas d'un bleu turquoise extraordinaire . Elles sont énormément chargées en sel (200g pour un litre d'eau) . Nous avons pu nous baigner dans deux d'entre elles afin d'avoir un aperçu d'un plouf dans la mer morte. C'était une expérience unique qui nous a bien fait rigolé et flotté.

3
nov

Jours 110 à 113: Nous quittons San Pedro de Atacama en milieu de matinée pour rejoindre Calama où nous passerons la nuit. Le lendemain nous préparons notre escale pour l'île de Pâques en effectuant quelques courses dans un vrai supermarché, que du bonheur (les prix sur l'île sont 40% plus chers que sur le continent donc pas le choix que d'anticiper...). Puis en début de soirée nous prenons notre avion en direction de la capitale, Santiago. Nous y arrivons 1h30 plus tard et nous finirons notre nuit à l'aéroport. Debout 6h pour débuter la journée cauchemar... Nous enregistrons nos bagages et nous nous rendons à notre porte d'embarquement. 2h se passent et on nous annonce que le vol à du retard. L'embarquement commence donc 15 minutes plus tard. C'est notre tour, nous allons enfin pouvoir passer la porte, nous donnons notre billet à l'hôtesse et là l'horreur... En effet depuis deux heures nous attendions à la mauvaise porte (même heure, même compagnie...) l'hôtesse nous envoie donc au bon endroit mais trop tard tout était fermé... Nous réalisons que nous venions de louper notre vol!!! Panique à bord, on court au guichet pour avoir une solution, la seule trouvée sur le moment c'était de changer nos dates de voyage sur cette île du Pacifique monnayant tout de même 800€... Hors de question vous imaginez bien, du coup la deuxième solution fut de s'inscrire sur liste d'attente pour le vol du lendemain matin sans aucune garantie d'embarquer. Une fois les démarches effectuées nous récupérons nos sacs et commençons la longue attente stressante de 20h dans l'aéroport!

Jour 114: Après avoir rejoué une pale copie dramatique du film 'Terminal" l'heure du verdict a sonné... c'est tout bon nous avons nos places pour l'île de Pâques!!! Le sourire revient sur nos visages! Une petite course plus tard pour passer les contrôles de sécurité et nous y voilà, nous décollons pour Rapa Nui à 5h de vol de-là! Une fois à terre, nous allons à notre camping, nous plantons notre tente face à l'océan et nous partons découvrir le village. Première rencontre avec ces Moais aussi beaux que mystérieux.

Jours 115 et 116: Le beau temps étant de la partie nous décidons de grimper en haut du volcan de Rano Kau afin d'observer son cratère surnommé le chaudron de la sorcière.

Puis non loin de là nous allons visiter l'ancien village d'Orongo chargé d'histoire avec notamment celle de la légende de l'homme oiseau. Nous finirons cette journée par un petit apéro coucher de soleil avec Geneviève et Charles.

Le lendemain en vu de la météo nous décidons de nous offrir une petite plongée!!! Mais pas de chance, trop de mer ce jour là du coup pas de sortie... Nous retournons donc au camping en attendant que la pluie se calme.

Jour 117: Pour cette journée nous louons un scooter afin de pouvoir parcourir les 40km qui nous attendaient car nous allons emprunter la route des Moaïs se situant au bord de l'océan. Nous enchaînons les différents sites archéologiques tous aussi beaux les uns que les autres. Chose qu'il faut quand même savoir c'est que la majorité des statues sur l'île sont à terre... Mais cela n'enlève rien à la magie des lieux!

A la fin de cette route il y a les deux sites les plus attendus! Rano Raraku est l'endroit où l'on fabriquait les Moaïs. La visite restera inoubliable!!!

Puis nous enchaînons par le monument le plus connu de l'île, Ahu Tongariki là où se trouvent les 15 statues debout et alignés dos à la mer! Encore une fois nous restons ébahit face à ces pierres sculptées d'une main de maître.

Après tant d'émotion il est temps pour nous de rentrer au camping en faisant tout de même quelques stops! Nous finirons cette superbe journée avec Marion et Romain, en contemplant le coucher de soleil face à quatre moaïs!

Jour 118: Toujours avec Romain et Marion, nous nous levons de bonne heure pour aller contempler cette fois-ci le lever de soleil sur les 15 moaïs déjà aperçus la veille! Mais la journée ne se déroula pas tout à fait comme prévu... Et oui des problèmes de scooter sont venus semer la zizanie!!! Le pneu arrière est comment dire... Pratiquement à plat... Mais cela ne nous a pas empêché d'aller jusqu'au début du chemin de notre randonnée qui consistait à faire le tour du volcan Poike.

4h plus tard nous récupérons notre moyen de locomotion avec une roue de moins en moins fiable... Mais nous arrivons tout de même à Ovahe qui est une plage de rêve où nous restons pique-niquer et pratiquer du snorkeling dans une eau cristalline. Pas de photo de ce moment mais nous avons pu y observer des poissons flûtes et des coraux (première fois pour moi!!).

Après cela nous décidons de rejoindre Anakena, deuxième plage de l'île où nous pouvons nous baigner, mais cette fois-ci le pneu du scooter nous avait définitivement lâché... Nous décidons de l'abandonner sur le parking et d'y aller à pied avant de trouver une solution pour rejoindre la ville à 20km de là. Une fois sur la route, avec nos casques de scoot à la main, nous avons intrigué quelques automobilistes qui se sont arrêtés pour nous demander si nous avions besoin d'aide... C'est comme cela que nous avons rencontré Te et Lynda, 2 américains en vacances eux aussi sur l'île. Ils nous ont gentillement pris en stop pour nous accompagner à Anakena. Cette plage à tout de l'équation menant au paradis: sable fin + eau turquoise + palmiers + moaïs = bonheur indescriptible!

Mais après 2h de contemplation, il est temps de retourner au village afin de régler cette histoire de scooter. Nos deux américains nous raccompagnent jusqu'à l'agence de location tout en nous donnant RDV le lendemain matin pour partir en vadrouille ensemble! L'histoire du scooter se finit sans dommage et avec les plates excuses des propriétaires.

Jours 119 et 120: 10h du matin Te et Lynda sont devant notre camping. Nous grimpons dans leur voiture et partons visiter les derniers sites archéologiques de l'île. Nous commençons par un moaï dressé encore une fois dos à l'océan. Puis nous continuons notre route jusqu'à la la grotte des deux fenêtres, qui est un tunnel de lave de 50m débouchant sur l'océan par deux ouvertures dans la falaise.

Nous allons ensuite voir les seuls moaïs de l'île alignés face à la mer à Ahu Akivi. Pour clôturer nos visites nous nous rendons sur le site de fabrication des chapeaux rougeâtres à Puna Pau. Hélas la pluie étant de la partie nous n'avons pas pu continuer la soirée avec nos amis américains mais nous avons tout de même retrouvé Helene, Lucie, Christophe et Yves au camping pour prendre un petit apéro!

Jour 121: Et voilà le dernier jour sur Rapa Nui est arrivé... Juste le temps pour nous de plier la tente et de manger un morceau qu'il faut déjà embarquer. Nous avons eu un petit pincement au cœur lors du départ mais d'autres aventures nous attendent alors pas le choix nous montons dans cet avion! 4h de vol plus tard nous sommes de retour à l'aéroport de Santiago où nous passerons la nuit (encore une...).

12
nov
12
nov
Publié le 21 novembre 2017

Jour 122: Après une pseudo-nuit nous prenons un bus pour nous rendre dans le centre de la capitale! Une fois l'hostel trouvé sur la Plaza de Armas, nous profitons de la journée pour nous reposer un peu et donner des nouvelles par-ci par-là!!

Jour 123: C'est en forme que nous enfilons nos chaussures de marche pour aller à la découverte de cette ville! Pour être honnête avec vous, nous n'attendions pas grand chose de cette capitale car beaucoup de monde nous en avait dit du mal! Eh bien à notre grande surprise, Santiago nous, nous a plu. On a fait un petit tour dans le centre en passant par la Plaza de Armas, le Mercado Central et le Cerro Santa Lucia.

Puis nous nous dirigeons vers le Cerro San Cristobal qui nous a offert une très belle vue sur la ville, sur le trajet, nous avons pu apercevoir de magnifiques tags et mosaïques de rue.

Anecdote: Un drame s'est produit lors de cette journée... La veille nous avions trouvé de la VRAIE Vache Qui Rit (on a voulu acheter du champagne mais on n'en a pas trouvé), mais un voleur (français nous en sommes sûrs) est passé par là dans l'après-midi et hop envolée La Vaca que ríe... 😦

14
nov
14
nov
Publié le 24 novembre 2017

Jour 124: Et voilà il est temps de continuer notre route en laissant Santiago derrière nous et en allant voir ce qui se passe du côté de Valparaiso où nous devons rejoindre Manou et Romain nos amis avec qui nous avions passé une semaine de folie à Cusco, pour manger un bout ensemble! Autour d'un empenadas, nous échangeons sur nos aventures respectives. Le temps qu'ils nous donnent quelques conseils pour visiter cette ville qu'il est déjà l'heure pour nous de rentrer à l'hostel...

Jour 125: Valaparaiso, ville poétique aux multiples couleurs, est un vrai musée à ciel ouvert. Nous avons passé la journée à vagabonder dans ce dédale de ruelles escarpées. Des graffitis en veux-tu? En voilà, chaque recoin est muni de dessins en tout genre. Pas de doute cette ville ne peut pas vous laisser indifférent.

16
nov
16
nov
Publié le 3 décembre 2017

Jour 126: A la suite de nos 12h de route, nous voilà arrivés dans la région des lacs à Pucón. C'est un charmant petit village de style montagnard avec vue sur le volcan Villarica. Hélas le temps n'est pas de la partie aujourd'hui, du coup nous restons cloués à l'hostel à faire connaissance avec les nombreux français présents sur place.

Jour 127: En route pour le parc national d'Huerquehue en compagnie de Juliette et Alyssa, rencontrées la veille à l'auberge. Nous effectuons ensemble la randonnée de 14km nous permettant d'approcher plusieurs lacs. Cette nature verdoyante nous a séduit malgré les chemins boueux et donc glissants pour y arriver.

7h plus tard et avec les chaussures toutes crasseuses, nous voilà de retour au bus pour nous ramener à Pucón afin de finir cette journée par un apéro bien mérité (comme toujours d'ailleurs) au bord du lac Villarica .

Jour 128: Nous commençons cette journée par dire au revoir aux filles qui devaient continuer leur route et par prendre un bus nous permettant d'aller marcher de bon matin sur la playa blanca et la playa negra. Cette balade matinale qui longeait le lac Caburgua fut très agréable avec en prime des montagnes enneigées en toile de fond. De quoi vous donner le sourire pour le restant de la journée!

Nous décidons de continuer cette dernière par nous rendre aux thermes de Los Pozones. Pour se faire nous levons le pouce au bord de la route. Quelques minutes plus tard un bus nous prend pour faire un petit bout de chemin. Puis un couple de brésiliens nous font grimper dans leur voiture pour nous emmener à destination. C'est ainsi que nous découvrons les lieux, pas moins de 5 piscines d'eau chaude (voir même bouillante on a pas pu se baigner dans la dernière...) et tout ça en pleine nature au bord d'une rivière! Que demander de plus? Nous passons donc le temps restant à barboter, profiter du soleil et se reposer un peu avant de prendre notre bus en fin d'après midi pour Puerto Montt.

19
nov
19
nov

Jour 129:

On pourrait s'y méprendre mais non, nous ne sommes pas rentrés en Bretagne, nous sommes rendus sur l'île de Chiloé non loin des côtes chiliennes dans le Pacifique. Pour atteindre ce morceau de terre nous avons du passer une nuit plus que fraiche à Puerto Montt dans notre maison portative, puis prendre un bus et un ferry (d'où on a pu voir un manchot et des lions de mer).

Premier stop dans la bourgade d'Ancud, pour aller voir la réserve de manchots à Puñihuil. Pas de chance, le premier tour des élections présidentielles avait lieu ce jour, du coup pas de bus pour nous rendre sur la côte... Pas de souci on change notre programme et nous reprenons un bus pour Castro, un village plus au sud afin d'y prendre nos quartiers pendant quelques jours. Plus tard dans l'après-midi, nous allons faire un tour en ville afin d'aller voir l'église classée au patrimoine mondial de l'UNESCO grâce à son architecture intérieure faite entièrement de bois et les maisons sur pilotis, les fameuses Palafitos typiques du coin.

Jour 130: Le beau temps est de la partie ce jour chose plutôt rare ici car il faut savoir que le taux d'ensoleillement sur l'île n'est que de 60 jours par an, en gros avoir grand soleil toute une journée ça tient un peu du miracle. On en profite donc pour aller à la réserve des manchots, chose que nous devions faire la veille. Pour cela nous prenons un bus pour retourner à Ancud puis un autre pour aller jusqu'à la plage de Puñihuil. A peine arrivés sur place que nous trouvons un bateau pour nous amener un peu plus au large pour aller observer ces drôles de bestioles. Entre le paysage de rêve, la faune incroyable et une météo idyllique nous en prenons encore plein la vue!

De retour sur terre, nous pique-niquons au bord de l'eau avant de nous rendre aux deux miradors surplombants la baie. Il est ensuite temps pour nous de retourner à Castro!

Anecdote: Sur la plage nous avons rencontré Toto, un pêcheur du coin qui vendait d'énormes pinces de crabe, de quoi vous faire saliver!!! Il nous donne RDV chez lui un peu plus tard histoire de papoter un peu et de nous en vendre. Nous repartons donc de Puñihuil avec 2kg de pinces de crabe fraîchement pêchées et pour seulement 2,50€. Comment vous dire...? On est aux anges. Vite vite de retour à l'hostel on commence la cuisson et hop on passe à table! Ce soir au menu : pinces de crabe, mayonnaise et pain. Tout cela avec vue mer, de quoi vous sentir de retour à la maison dans le pays breton!

Jour 131: Nous partons cette fois-ci à la découverte du parc national de l'île de Chiloé. Pour se faire nous effectuons 1h30 de bus avant d'arriver devant l'entrée. Nous nous baladons dans les différents sentiers proposés, la majorité en pleine forêt. Le dernier chemin nous mène jusqu'à une plage nous offrant un beau panorama.

Jour 132: Pour notre dernière journée sur l'île, nous décidons de suivre la route des églises classées au patrimoine mondial de l'humanité. Nous enchaînons les bus nous menants ici et là dans des petits hameaux reculés pour la plus part. C'est comme cela que nous découvrons les églises de Tenaún, de San Juan, d'Dalcahue , d'Achao, de Necon et de Chonchi.

Par la suite nous rejoignons Quellon où nous dégusterons un plat typique du coin le curanto à base de fruits de mer et de viande, plutôt étonnant. C'est le ventre bien rempli que nous embarquons sur le ferry pour rejoindre Puerto Chacabuco à 30h de navigation de là.







Jour 133: Que dire sur cette journée...? Nous avons eu le sentiment d'être en croisière, enfin plutôt en croisière Cdiscount car le routard n'a pas le droit à sa cabine mais uniquement à un siège parmi tant d'autres...

Mais peu importe, nous passons la journée à naviguer dans des fiords absolument magnifiques. Le programme du jour ne fut donc pas très chargé. Il a consisté à papoter avec Marie-Anne, Jean, Anthony, Maïthé et Yann, à prendre des photos, à faire de la couture, à bouquiner, à boire du café et surtout à regarder ces paysages de rêve sous le soleil. Bref une journée que nous sommes pas prêts d'oublier!

Jour 134: Marie-Anne et Jean nous ont gentillement proposé (à nous et à Anthony) de nous déposer à Coyhaique à environ 60km du port d'arrivée. Nous acceptons sans nous faire prier et nous montons dans leur voiture. Sur place nous nous mettons à la recherche d'un hébergement pas trop cher. Hélas les prix sont si exorbitants que nous avons dû opter pour l'option tente. Une fois installés nous rejoignons Anthony pour passer l'après-midi ensemble à flâner dans les rues de cette nouvelle ville.

25
nov

Jour 135: Il est temps pour nous de rejoindre Puerto Rio Tranquilo à 4h de bus. Arrivés sur place avec Jean-Michel un compatriote, nous trouvons un emplacement pour notre tente pour pas trop cher. Nous nous rendons ensuite tous les 3 et avec Alestair un cycliste français présent dans le camping, à un asado (barbecue collectif) gratuit, organisé par la municipalité pour fêter le début de la saison. Il fait savoir que c'est très courant au Chili, c'est notre deuxième, le premier avait eu lieu à Santiago. Nous voilà donc devant un vrai buffet de viande à volonté avec du vin, de la salade et quelques pommes de terre. On s'en donne à cœur joie vous imaginez bien!

A la suite de cette fête très conviviale, nous partons nous promener dans le village, au bord du lac. Ce petit pueblo nous a complètement conquis par la beauté des paysages qui l'entourent.

Jour 136: La veille nous avons rencontré Denis, un voyageur français véhiculé (il est descendu d'Alaska et compte aller jusqu'à Ushuaïa) qui nous a très gentiment proposé de nous amener à un mirador pour observer le glacier "Exploradores" à 52km. C'est comme cela que nous partons en vadrouille à 5 (Jean Michel, Alestair, Denis et nous) pour parcourir la route nous menant au point de vue. On peut vous le dire, il y en a eu de nombreux arrêts photos tellement que le paysage qui se déroulait devant nos yeux était merveilleux.

Au bout, nous garons la voiture et nous nous rendons au mirador pour y pique-niquer. Encore un site idyllique avec une vue imprenable sur le glacier, pour se restaurer un peu.

Sur la route du retour quelques clichés ont encore été mis dans la boîte puis nous faisons une pause gaufre avant continuer notre route de l'autre côté du village.

Il est déjà 20h30 hop demi tour pour retourner au camping.

Jour 137: Pour la suite de notre voyage nous avons besoin de passer la frontière pour nous rendre en Argentine à El Chaltèn car la Patagonie est à cheval sur les deux pays. Petit souci c'est que dans cette région les bus sont plutôt rares et vu les conflits entre les deux pays aucun bus ne passe la frontière... En gros c'est la merde! Mais avant de nous préoccuper de tout cela nous allons faire un tour aux capillas del Marbol. Pour se faire nous embarquons sur un petit bateau nous menant non loin de là pour observer ces cavités de marbre. Pas de doute cet endroit fait rêver.

C'est les yeux remplis d'images sublimes que nous nous mettons au bord de la route pour faire du stop histoire d'avancer le plus vite possible. C'est à ce moment là que la chance nous sourit. En effet notre ami Denis va lui aussi vers la frontière et nous prend dans son 4x4 pour nous y amener. Mais ce n'est pas tout le soleil est au rendrez-vous, du coup le trajet en voiture s'est transformé en visite au bord du lac "General Carrera". Un seul mot peut vous venir en voyant ces paysages c'est Wouah!!! Finalement notre journée "galère en prévision" s'est transformée en journée tranquilloulou à visiter des endroits fabuleux, alors MERCI DENIS!!!

Ensuite nous passons la frontière sans encombre pour prendre un bus de nuit direction El Chaltèn.

28
nov
28
nov
Publié le 16 décembre 2017

Jour 138: Et le voilà le célèbre Fitz Roy, même aperçu du bus on le trouve déjà grandiose. Nous trouvons notre camping pour les deux jours à venir et faisons un petite sieste avant de se mettre en route pour aller voir les lieux de plus haut. Dans l'après-midi nous allons donc aux deux miradors à la sortie de la ville. Pas de doute nous allons nous régaler à randonner dans ces montagnes. Nous sommes déjà conquis et en plus nous avons pu apercevoir entre deux nuages La Torre (chose rare car elle est la plus part du temps cachée).

Puis nous redescendons au camping où nous retrouvons Denis tout juste arrivé.

Jour 139: Première journée randonnée avec Denis! Le sentier que nous empruntons ce jour nous mènera jusqu'à la Laguna de Los Très pour observer le Fito Roy de près. Mais avant cela il faut parcourir les 10km qui nous en séparent. Les 9 premiers se font sans difficulté et en prime nous passons par un mirador nous laissant voir ce célèbre rocher.

Les derniers 1000 mètres en revanche se fut une toute autre histoire... mais une fois finie la grimpette d'une heure tout de même la recommence est là!!! Époustouflant!

Après un pique-nique largement mérité nous rebroussons chemin en faisant un détour afin d'aller voir le glacier Piedras Blancas d'un mirador.

Après 9h de marche et 25km parcourus, c'est les jambes en coton que nous sommes contents de retrouver notre camping où se trouvent Maïthé et Yann (présent sur le ferry quelques jours auparavant). Après une bière en leur compagnie et celle de Denis nous allons vite au dodo.

Jour 140: Le programme du jour consistait à faire une randonnée de 8h pour parcourir 20Km afin d'aller voir les Los Torres d'un peu plus près et de prendre un bus vers El Calafate à 18h. Mais hélas la météo va s'emmêler et une matinée d'attente va pointer le bout de son nez:

6h45: réveil pluvieux

7h15: pas d'amélioration nous devons donc renoncer à la randonnée de 8h mais nous pensons faire celle de 6h et 18km.

9h: Hadrien revient avec des nouvelles fraîches de la météo, il faut attendre 10h le ciel devrait se dégager. 10h: toujours de la pluie... nous devons donc renoncer aussi à la marche de 18km...Mais il nous reste encore celle de 2h30 et 5km. Donc nous attendons.

10h30: le soleil a fait une percé.

12h: grand soleil, nous pique-niquons et hop nous allons marcher un peu jusqu'au mirador des Los Torres.

17h: de retour au village après avoir passé une bonne heure à profiter du point de vue.

18h: nous grimpons dans le bus pour El Calafate.

21h: arrivés sur place où nous retrouvons nos trois amis Denis, Maïthé et Yann arrivés eux plus tôt dans l'après-midi.

1
déc
1
déc
Publié le 18 décembre 2017

Jour 141: Programme du jour aller voir de plus près le fameux glacier "Perito Moreno". Pour cela nous grimpons tous les 5 dans la voiture de Denis et nous mettons les voiles vers ce géant de glace. Après 1h30 de route et quelques arrêts photos, nous voilà arrivés.

Nous commençons ce chemin de 4km pour observer sous toutes ses formes ce glacier. Pas moins de 70 mètres de haut, 5km de large et 14km de long, c'est incroyable.

Durant plusieurs heures nous errons au grès des sentiers tout en écoutant la glace craquée et tombée là juste devant nous. Nous restons en admiration devant tant de grandeur offerte par la nature.

La soirée est annoncée! Barbecue partie! On s'est explosé le ventre, et que ça fait du bien!!!

2
déc
2
déc

Jour 142 et 143: Après un réveil matinal et 6h de bus, nous voilà à Puerto Natales côté chilien. Nous avons repassé la frontière pour continuer notre route. Pourquoi venir jusqu'ici? Eh bien c'est là où se trouve l'attraction la plus recommandée du pays, le trek "W" (de 4 à 5 jours) dans le parc national de Torres del Paine. Nous consacrons donc le reste de la journée à nous renseigner sur celui-ci.

Aïe la maladie a frappé... Nous ne partons pas au trek car mon état me laisse fébrile... Dans l'après-midi nous retrouvons nos amis laissés la veille à El Calafate et nous nous mettons d'accord pour aller visiter le parc Torres del Paine ensemble sur trois jours. Du coup pas de trek mais des randonnées à la journée nous permettant tout de même d'aller voir les principales attractions. Cela nous laisse donc la journée pour nous reposer un peu.

Etant donné mon état qui ne s'est pas amélioré je n'ai pas pu participer aux différentes randonnées, j'ai donc délégué ma plume à Hadrien pour qu'il puisse vous conter ces trois jours de marche dans le parc Torres Del Paine.

Jour 144: Premier jour dans le parc, la fine équipe se lève de bonne heure et de bonne humeur afin d'arriver tôt au point de départ de la randonnée pour les fameuses Torres. Finalement malgré toute la bonne volonté du monde nous arrivons sur site que vers 10h30... la faute aux nombreux arrêts photos le long de la route (bah oui la région est belle, du coup ça mérite de ramener quelques souvenirs numériques!).

Début de la marche de 10km sous le soleil, c'est plutôt sportif comme balade, surtout le dernier kilomètre qui grimpe sec, avec un vent à décorner les boeufs qui vous refroidi jusqu'aux os. Arrivés au sommet, la récompense est là, bien qu'ayant la tête dans les nuages, les Torres s'offrent à nous, joli spectacle.

Après un rapide pique-nique tous ensemble, nous entamons le chemin du retour. Arrivés au parking pour récupérer la voiture, les jambes sont lourdes et la moitié de l'équipage du jour roupillera sec jusqu'à l'arrivée...

Quelques courses, une ou deux bières à l'apéro, un bon repas (c'est assez rare en voyage) préparé par Tiphaine et hop au lit! Et oui demain, on remet le couvert avec une autre balade dans le parc.

Jour 145: Deuxième jour, nous nous levons "aux aurores" avec l'ambition d'arriver au spot de trek relativement de bon matin. C'est sans compter sur la belle lumière matinale qui nous oblige à faire encore quelques arrêts photos sur la route.

Bilan, on arrive encore plus tard que la veille sur site, aux alentours de 11h. Qu'a cela ne tienne, nous attaquons à un bon rythme le chemin le long du lac. Merveilles naturelles, couleurs divines sont de la parties, nous sommes aux anges! Après un casse dalle au bord du lac turquoise, nous poussons encore un peu puis faisons demi-tour.

Arrivés à la voiture après la marche de 18km, quelque chose cloche... L'ouverture centralisée ne fonctionne plus, la serrure de la porte conducteur non plus d'ailleurs... Après avoir ouvert le côté passager, on se rend compte que les phares sont restés allumés et que la batterie est à plat. Un moment galère se profile à l'horizon mais au bout de deux minutes, un employé du camping d'à côté, arrive avec un outil génial (sorte de mini démarreur de poche avec des pinces au bout, le truc tient dans la main: révolutionnaire!) et nous sort de ce mauvais pas en 30 sec chrono! On rentre sur Puerto Natales, courses pour le lendemain, apéro dodo tôt font le programme de la soirée. Et oui, demain on prévoit d'aller voir le glacier Grey, du coup on règle les réveils encore plus tôt que d'habitude (car on doit prendre un petit bateau à 9h...) et on se promet de ne pas faire d'arrêts photos sur le trajet du matin...

Jour 146: Troisième jour, nous sommes dans la voiture prêts à décoller à 7h08. Alléluia on est pas à la bourre! On roule sur une nouvelle route sans s'arrêter, et c'est pas l'envie qui manque tellement c'est beau, belles lumières, ciel dégagé. On se fait violence et on se promet de s'arrêter au retour. A 500m de l'embarcadère, il est 9h02, on voit que le bateau est en route... LOOSE! On calcule que l'on n'aura pas le temps de faire la balade si on prend le prochain qui est à 11h. Qu'a cela ne tienne, on change nos plans. On décide de partir se balader en voiture pour voir les différents points de vue et faire des minis balades.

La deuxième mini randonnée nous permet même d'apercevoir le glacier Grey de loin mais finalement on l'aura vu. A moitié consolé, on continu les arrêts sur la route du retour.

Arrivés au camping assez tôt du coup, on geek un peu chacun dans notre coin avant d'attaquer l'apéro. Après manger, Denis nous apprend un jeu de dès, le killeur. Un bon moment de rigolade plus tard, go au plumard en ayant une petite pensé pour Johnny qui vient de nous quitter...!

Et voilà trois jours se sont passés et je revis, je reprends les rennes:

Jour 147: Après avoir dit au-revoir à nos amis Maïthé et Yann, nous grimpons dans la voiture de Denis direction Punta Arenas. Nous n'avions pas prévu d'y passer mais il y a là bas une zone franche qui nous permettrait de réinvestir dans un téléphone. A peine installés dans notre camping que nous nous mettons à la quête du graal que nous avons trouvé peu de temps après (à un prix pas extrêmement intéressant mais un peu quand même). C'est donc avec un nouveau portable en poche que nous allons dîner avec Denis avant de le quitter pour continuer notre route...

8
déc
8
déc
Publié le 24 décembre 2017

Jour 148: Et voilà le Chili c'est définitivement fini... Nous sommes de retour en Argentine à Ushuaïa la ville du bout du monde pour finir notre séjour de 4 mois en Amérique Latine. Pour se faire nous avons tout de même eu le droit à 12h de bus... Nous sommes donc contents d'y être arrivés.

Bon à savoir: Ushuaïa, la ville dite du bout du monde ne mérite hélas pourtant pas son titre. Puerto Williams, un petit village chilien est à quelques kilomètres plus au sud encore qu'Ushuaia!!!

Jour 149: C'est avec Anne-Hélène et Marie deux collègues instites que nous allons à la découverte de cette ville qui on doit l'avouer n'est pas extraordinaire.

Quelques heures plus tard nous embarquons pour parcourir le canal de Beagle. Premier stop, le phare légendaire "Les Éclaireurs" et dans notre dos une île peuplée de Cormorans.

Deuxième stop sur une île histoire de se balader et admirer la faune présente.

Pour finir, nous allons observer des lions de mer au repos.

Pendant ce tour nous avons eu le droit à une petite bière locale à volonté!!! Autant vous dire qu'on a bien apprécié cette petite excursion ensoleillée.

Jour 150: Matinée sous le signe de "cool Raoul" avant de rejoindre Denis en ville. Une fois les retrouvailles faites nous allons tous les 3, nous balader non loin du centre sur un sentier que nous a conseillé le capitaine du bateau la veille. Nous avons bien été rancardés car le chemin qui longe le canal de Beagle nous a donné de quoi prendre quelques clichés et tout cela sous un grand ciel bleu.

Une pause pique-nique et 5 km plus tard nous voilà à l'embouchure d'un Rio dans une sorte de petit canyon. Nous en profitons quelques minutes et discutons avec des locaux pour savoir si les moules présentes au bord de l'eau étaient consommables. Après avoir été rassurés nous allons donc à la pêche. Qui l'eut cru? C'est donc chargé de quelques kilos de mollusques que nous rebroussons chemin.

De retour en ville nous souhaitons un bon retour en France à Denis et nous nous apprêtons à cuisiner nos moules fraîchement pêchées. Mais Roberto le gérant de l'auberge nous informe que ce n'est pas très prudent de les manger car une toxine plutôt dangereuse traîne dans le canal... Après quelques vérifications sur internet nous avons du renoncer à nos moules marinières... Voyant notre déception Roberto décide nous a cuisiné des lapas à la provençale pour l'apéro un vrai régal!







Jour 151: Et voilà nous y sommes... c'est la fin de notre premier chapitre, nous devons quitter l'Amérique Latine pour rejoindre l'Océanie. C'est donc un long voyage qui nous attend. Mais avant de quitter le continent il a fallu rejoindre la capitale, Buenos Aires. Pour cela nous prenons un vol avec plusieurs escales. Par chance le ciel, sans trop de nuages, nous a parmi d'apercevoir la Patagonie vu d'en haut.

Un spectacle encore une fois magnifique qui nous a fait passer le temps, car le trajet à tout de même duré 7h... Une fois arrivés, nous attendons avec un big mac en main notre prochain vol.


10
déc
10
déc
Publié le 27 décembre 2017

Quelques chiffres:

  • 3340 € dépensés sur 3100 € de budget (aïe on ne s'attendait pas à ça...)
  • 1€ = 745 pesos chiliens
  • 1€ = 20 pesos argentins
  • 44 jours ( 8 jours en Argentine - 36 jours au Chili)
  • 20 nuits sous la tente
  • 2 nuits en ferry
  • 6050 km parcourus (sans l'île de Pâques)
  • 2778 photos et vidéos après tri
  • 1 quintal de perdu
  • 2kg de perdu seulement pour moi ... y a de l'injustice dans ce bas monde
  • 4h de décalage horaire en moins avec la France

Rencontres: ( y en a eu du monde... du coup nous nommerons tout le monde en fonction du lieu de rencontre cette fois.) Merci les amis pour tous ces bons moments partagés avec vous!!!

  • San Pedro de Atacama: Iris et Joffrey, Jérémy et Yohan, Jennifer et Jérémy (rencontrés à la Montana Colorada au Pérou) , Elisabeth et André.
  • Ile de Pâques: Marion et Damien, Geneviève et Charles, Lucie et Christophe, Hélène, Yves, Te et Lynda
  • Valparaiso: Manou et Romain (nos amis de Cuzco au Pérou)
  • Pucon: Alysa et Juliette, Jennifer et Jérémy (les mêmes encore une fois^^)
  • Ile de Chiloé (sur le ferry): Marie-Anne et Jean, Anthony, Maïthé et Yann (on ne se quittera plus jusqu'à Puerto Natales)
  • Puerto Rio Tranquilo: Jean-Michel, Alestair et Denis (avec qui nous avons fini notre voyage en Amérique Latine)
  • Ushuaïa: Anne-Hélène et Marie

Observations:

  • Que ces deux pays sont chers... La moindre place pour votre tente vous coûtera entre 12 et 15 euros, le prix des dortoirs est même inabordable dans certains endroits... Les trajets en bus en Argentine sont très élevés eux aussi. Bref tout cumulé on a dépassé notre budget...
  • En Patagonie, les nuits sont plus que froides, heureusement que Denis nous a gentillement dépanné de sa couverture. Il faut savoir aussi que les nuits sont très courtes (au sud), pas plus de 5h de nuit noire (et oui c'est l'été et on se rapproche du pôle sud)
  • Quand vous arrivez au Chili, c'est le choc. C'est un pays développé avec les mêmes codes que chez nous. Autant vous dire qu'il y a un sacré décalage quand vous venez de Bolivie...
  • Nous avons été séduits par la diversité des paysages et des climats. En un seul pays, le Chili, on peut tout avoir et tout voir. C'est incroyable, et c'est beau.
  • Nous n'avons pas trouvé la population très accueillante contrairement à se que l'on avait pu ressentir dans les autres pays.

Tops et Flops:

Nous mettons de suite hors jeu l'île de Pâques qui a été un véritable coup de coeur on vous conseille vivement d'aller y faire un tour.

Tiphaine: top -> Puerto Rio Tranquilo Flop -> île de Chiloé (sauf Puñihuil)

Hadrien : top -> El Chaltèn Flop -> Valparaiso

13
déc
13
déc

Jour 152: Et voilà notre vol pour la NZ est prêt il est 0h05 nous décollons de Buenos Aires. Nous volons pendant 13h avant d'arriver sur ce nouveau continent, l'Océanie. Nous sommes désormais à Auckland avec 16h de décalage horaire dans les pattes. Une fois tous les contrôles de sécurité passés, 2h tout de même ça ne rigole pas ici, nous avons notre visa!!! C'est avec celui-ci en main que nous prenons encore un avion pour nous rendre sur l'île du Sud à Christchurch. Nous voilà enfin à destination où nous récupérons notre nouvelle Titine. Hadrien va devoir s'habituer à la conduite à droite... Le temps de faire deux trois courses qu'il est l'heure d'aller chez Jodie la couchsurffeuse qui nous héberge pour la nuit.

Jour 153: Que la nuit fut bonne après tant d'heures de trajet!! C'est donc bien reposés que nous allons à la découverte de Christchurch ville en perpétuels travaux à cause du tremblement de terre qui a eu lieu en 2011. Nous errons ici et là mais sans grand coup de cœur pour le centre ville...

Nous faisons tout de même un saut au jardin botanique qui nous a révélé quelques jolies surprises.


Puis nous prenons la route vers Akaroa qui se situe sur la côte et qui se dit ville française. Le long du trajet nous avons pu apercevoir de beaux panoramas. Le village en lui même n'a pas beaucoup d'attraits mais il se situe dans une magnifique baie.

N'ayant pas de camping gratuit pour la nuit nous décidons de poursuivre notre chemin pour en trouver un et pour nous rapprocher du Lac Tekapo notre prochaine étape.


15
déc
15
déc

Jour 154: En route pour Tekapo. Arrivés en milieu de matinée nous passons par l'église donnant sur le lac.

Nous nous mettons ensuite en quête de notre camping. Aïe une fois installés la pluie fait son apparition nous avons donc attendu sagement dans la tente qu'elle cesse. Une fois fait mais sous la grisaille nous allons nous balader sur l'un des sentiers longeant le lac.


Jour 155: Le beau temps est de la partie nous allons donc effectuer la balade "Mount John" de 8km nous donnant accès à l'observatoire. Une fois en haut la vue est très belle.

Puis nous continuons notre chemin jusqu'à atteindre le bord du lac. Nous l'avons ensuite longé pour finir la balade!

L'après-midi vient tout juste de commencer nous prenons la route direction le Mont Cook. Mais pas de chance la météo est décidément pas de notre côté... On y voit rien, pluie et brume sont venues nous saluer! On regarde le temps des prochains jours et pas d'amélioration en prévision. Pas grave on change nos plans! On dit au-revoir à cette montagne (on y reviendra si le soleil le veut bien) et nous allons dire bonjour à Oamaru. A la tombé de la nuit des manchots devraient revenir sur terre pour tomber des les bras de Morphée. Première plage celle des manchots "Yellow-eyed", espèce endémique du pays, un seul à bien voulu venir nous voir...

Mais c'est pas grave nous filons à l'embarcadère pour voir cette fois-ci les manchots "little blue", les plus petits du monde!

Pas de chance le littoral a été privatisé il faut donc payer 28$ NZ pour aller voir ces petites bêtes... Budget oblige nous y renonçons et allons installer notre campement pour la nuit.

17
déc
17
déc

Jour 156: En vu des prévisions météorologiques nous nous levons de bonne heure pour continuer nos visites avant que le ciel ne s'assombrisse. En ce début de matinée nous allons sur la plage de Moeraki pour aller observer une curiosité géologique, des rochers boules dits Boulders, tout en prenant notre petit déjeuner!

Nous poursuivons cette matinée par nous rendre dans le centre du village avant d'aller voir une colonie de lions de mer.

Arrivés au point de vue, nous passons une bonne heure à observer ces animaux un peu patauds certes mais tellement drôles!

On reprend la voiture pour aller à Dunedin où nous passerons l'après-midi sur l'ordinateur à attendre en vain le ciel bleu!

Jour 157: Programme du jour, Dunedin l'une des plus grandes villes de Nouvelle-Zélande. Nous commençons cette journée par nous rendre à Otago Peninsula. Nous nous arrêtons sur une petite plage qui abritait quelques lions de mer.


Puis direction le centre avec sa célèbre gare style écossai.

Nous allons ensuite nous amuser un peu à parcourir la rue la plus pentue du monde Baldwin Street (34 degrés tout de même).

En fin de journée nous faisons route vers notre prochaine étape en s'arrêtant voir un endroit magnifique Nugget point!


19
déc

Jour 158: Journée voiture au programme pour parcourir la Southeen Scenic Route. Malgré un vent à décorner les bœufs nous faisons plusieurs stops pour admirer différents lieux et points de vue. Nous nous arrêtons notamment à Curio Bay et Waipapa point.

Puis nous passons par Bluff le point plus au sud de l'île et par Invercagrill.

Nous finissons notre journée en passant à Riverton et en admirant Colac Bay, avant d'aller dormir au bord de la plage de Monkey Island.

Jour 159: Nous poursuivons notre route en direction de Te Anau. Mais en chemin nous nous sommes arrêtés au lac Hauroko, au Suspension Bridge et au lac Monowai où Hadrien s'est permis un petit plouf.

Puis nous avons joué, une fois de plus, les spéléologues à Clifden Caves où des lucioles éclairaient notre chemin, encore un formidable moment.

Nous sommes arrivés en fin d'après-midi à Te Anau, nous voulions partir en randonnée le lendemain dans le coin, petit souci c'est que la météo annonçait de la pluie... Du coup nous changeons encore de fois nos plans et continuons un peu la route avant de poser notre tente.

Jour 160: Suite et fin de la Southern Scenic Route qui nous a mené jusqu'à Queenstone.

Nous avons fini la journée par observer, dans le parc de la ville, du bowling néozélandais plutôt intéressant et plus proche de la pétanque que du bowling...

22
déc
22
déc

Jour 161: Allons voir de plus près la bourgade de Wanaka. Nous faisons un stop pour admirer l'arbre le plus célèbre du pays qui a les pieds littéralement dans l'eau.

Puis nous avons effectué une randonnée dans le parc national afin d'admirer le glacier Rob Roy. Quel spectacle une fois en haut avec ces cascades la pelle et le glacier suspendu juste au dessus!

Puis nous faisons route vers le mont Cook car la météo devrait être idéale demain pour aller s'y balader. Une fois encore notre site de camping nous donne une vue des plus somptueuses.

Jour 162: Mont Cook deuxième! Nous effectuons les 50km le long du lac turquoise de Pukaki avant d'arriver sur place.

La météo ne s'était pas trompée le soleil est au RDV. Nous en profitons donc pour faire deux balades. La première d'une petite heure nous a mené jusqu'au Kea Point d'où l'on a pu apercevoir le glacier Tasman.

Puis nous avons emprunté le sentier le plus connu pour nous amener jusqu'à la Hooper Valley. 1h30 de marche dans un décor très chouette et nous y voilà.

Nous restons observer ces petits icebergs avant de faire demi tour et rejoindre la voiture pour nous mettre en quête de notre camping pour la nuit!

Jour 163: Continuons notre route pour nous rendre sur la côte Ouest au glacier Fox. Pour nous y rendre nous devons parcourir 150km jonchés de divers points de vue et petits sentiers. Il y a eu notamment les blues pools, magnifique endroit.

Mais aussi la cascade Fantail et la Thunder Creek .

Ainsi que la chute d'eau de la Raoring Billy où nous avons du pour la voir, traverser une impressionnante forêt de fougères géantes.

Autant vous dire que nous n'avons pas beaucoup avancé et nous avons mis la journée à aller jusqu'à Haast où nous passerons le réveillon de Noël. Et oui nous nous sommes quand même offerts le luxe de nous prendre une chambre d'hôtel et de manger au restaurant pour fêter tout ça!!!


25
déc
25
déc

Jour 164: Avant toute chose on tenait à vous souhaiter un JOYEUX NOEL à tous.

Bon pour être honnête avec vous les photos on été prises quelques jours auparavant... Et oui après avoir passé quelques coups de fil en France, nous allons à Fox village. Mais pas de chance il pleut comme vache qui pisse, c'était loin d'être grand soleil comme sur les photos ci-dessus!! On a même du monter la tente sous un abri... On en a profiter pour vérifier l'étanchéité de notre maison. Eh bien pas d'inquiétude elle l'est!!!

Et pendant que certains au pays mangent foies gras, huîtres, bûches et autres mets délicieux, d'autres on le droit à un menu un peu plus frugal...

Jour 165: Pour commencer cette journée ensoleillée nous rejoignons Caro une de mes copines de fac en vadrouille elle aussi! Nous filons tous les 3 au glacier Fox.

Après cette petite balade nous allons boire un verre histoire de se raconter nos voyages respectifs. Bien 2h plus tard (et oui on avait pas mal de choses à se dire ) nous lui disons au-revoir et allons au Franz Joseph glacier.

Nous avons été hélas laissés sans voix quand nous avons vu le recule phénoménal de ce géant de glace en moins de 10ans... (Idem pour Fox glacier).

Là où se trouve Hadrien le glacier y était en 2008... 

Puis nous reprenons la route pour aller à Hokitika et voir les gorges. Pas de chance l'orage menace, nous enchaînons donc encore quelques kilomètres pour aller jusqu'au Pancakes Rocks à Punakaiki. Encore une belle curiosité de la nature.

Jour 166: Et nous voilà à Nelson, grande ville du coin. Nous y sommes pour y faire un peu d'intendance et nous renseigner sur la trek Abel Tasman très réputé. Et comme à notre habitude on s'y prend le jour pour le lendemain et on nous dit qu'il faut réserver tous les campings et que tout est complet... Pas grave on s'adapte et on fera des randos à la journée.

28
déc

Jour 167 à 169: Comment vous décrire ces trois jours??? Eh bien un mot suffira "vacances". Nous sommes allés deux jours de rang sur le sentier d'Abel Tasman. Ces deux derniers ont consisté à marcher, à jouer à Indiana Jones à la recherche des balises perdues (nous avons pris un chemin disons pas très emprunté), se poser sur des plages de rêve, aller se baigner et rentrer au camping pour prendre l'apéro avec Romain et Loïc. En gros se fut dur dur ... 😀

Puis le troisième jour nous sommes allés explorer l'ouest de la côte Nord très jolie soit disant en passant et nous avons posé notre tente en bord de plage. Le reste de la journée, passé en maillot de bain, fut très productif vous l'imaginez bien!

Jour 170: Nouvel an nous voilà!! Après avoir quitté notre camping en début de matinée nous rejoignons le festival où nous devons passer le réveillon. Petit souci celui-ci est payant 250$ par personne pour 5jours car il n'existe pas de pass à la journée... Comme cela est juste hors budget nous avons du comme dire... ?Frauder un peu... A la nuit tombée nous voilà partis en mission commando pour rejoindre Loïc et Romain entre autres, à l'intérieur. Après quelques éraflures dû notamment aux ronces nous avons réussi à rentrer incognito. Nous avons donc passé le reste de la soirée avec nos amis français pour fêter cette nouvelle année.

Jour 171 et 172: Avant d'écrire quoique ce soit on voulait vous souhaiter:

UNE TRES BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2018!!!!

Après une courte nuit... Nous filons direction Picton pour aller faire un petit tour sur le trek Queen Charlotte le lendemain et pour y prendre notre ferry pour l'île nord.

3
janv

Jour 173: Eh voilà nous sommes rendus à la capitale, Wellington, après avoir passé une nuit quasi blanche. Le bémol de cette journée fut la voiture, car il a fallu la laisser au garage pour la journée (souci de freins...). Mais on ne se laisse pas abattre, nous enfilons nos chaussures de marche et nous partons à la découverte de cette ville. Passage dans le jardin botanique avant de descendre avec le câble car dans le centre.

Après avoir flâner dans les rues nous allons visiter le musée Te Papa contant, entre autre, l'histoire de ce pays. Il est temps maintenant, sous un soleil de plomb, de récupérer notre voiture finement réparée.

Anecdote: Nous sommes allés au garage à la base pour réparer les freins comme nous vous l'avons dit ci-dessus. Il s'est avéré qu'il n'y avait pas que ça... La garagiste a dû nous changer, les plaquettes, les disques, les deux pneus avant et refaire le parallélisme. Le mec à gagné sa journée avec nous, l'agence de location un peu moins!!

Jour 174: En route pour le Cap Palliser et ses plages de sable noir. Mais avant cela nous avons effectué une petite marche pour aller voir les Putangirua Pinnacles.

4h plus tard il est temps d'aller rendre visite à nos amis les lions de mer où une jolie surprise nous y attendait. Nous sommes tombés sur une véritable nurserie, trop choupinou!

Après être restés une petite heure à les observer, nous allons nous garer au pied du phare. Quelques marches plus tard et sous des seaux d'eau nous sommes sur la plateforme de cette tour de lumière. Nous ne restons pas longtemps car nous sommes déjà trempés jusqu'aux os.

Une fois redescendus nous faisons route vers notre camping pour la nuit en s'arrêtant de temps en temps sur la plage pour marcher sur ce sombre et doux sable noir.

Jour 175: Mère nature n'est pas de notre côté!!! Nous avons dû faire une journée off pour laisser passer les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la région du parc de Tongariro, notre prochain stop.

On apprendra plus tard que cette tempête a dévasté le rivage ouest de la péninsule de Coromandel que nous irons visiter quelques plus tard...

6
janv

Jour 176: Il ne pleut plus alors nous enfilons nos chaussures de marche pour effectuer la randonnée la plus prisée du pays, Tongariro Alpine Crossing. Le voilà, le Mordor! Nous évoluons petit à petit dans ce décor de film où nous imaginons bien ce petit Fredon chargé de son lourd fardeau escalader ce volcan.

Après une petite grimpette d'heure nous voilà en plein milieu d'un épais brouillard, on y voit pas à 50 mètres... On continue quand même un peu dans l'espoir d'y voir un peu plus ensuite...

Quelques instants plus tard, la pluie et le vent viennent s'en mêler... En gros on y voit rien alors que les paysages sont censés être à couper le souffle, il fait froid et en plus maintenant on est mouillé... C'est résigné que nous décidons de faire demi-tour. Le Mordor ne s'est pas laissé apprivoiser! Pour nous consoler, nous avons passé une très agréable soirée en compagnie de Lisa et Antoine avec un verre de Chasseur dans une main et un bout de Camembert dans l'autre.

Jour 177: Nous continuons à visiter la région en commençant notre journée par un petit bain dans les eaux thermales de Taupo avant de nous arrêter aux impressionnantes chutes d'eau d'Huka (200 m3 par seconde s'il vous plaît). Puis nous sommes allés faire un saut au cratère de la lune non loin de là.

Après tout ça nous nous mettons en route pour le parc de Wai-O-Tapu. Nous nous serions crus de retour à Yellowstone. C'est un magnifique endroit où nous avons pu apercevoir une palette de couleur extraordinaire offerte par les différents minéraux présents.

Nous avons fini l'après-midi par un petit bain dans des eaux chaudes à Kérosène Creek avant de gagner notre camping pour la nuit.

Jour 178: Nous voilà rendus à Rotorua où nous avons été un peu choqués par les prix du Parc de Te Puia et du village Maori Wakarewarena... Nous avons donc filé dans un endroit moins cher car gratuit. Ce dernier nous a donné un point de vue imprenable sur les lacs bleu et vert à la sortie de la ville. Une fois contemplés nous allons dans le parc du centre où l'on n'y trouve pas un jardin botanique mais des sources thermales, ce qui vaut à l'agglomération une charmante odeur de soufre...

Nous faisons voile ensuite vers la côte nord où nous devrions y passer quelques jours.

9
janv

Jour 179: Une fois n'est pas coutume nous commençons cette journée par prendre un bain dans la rivière du camping. Hadrien a ensuite tenu le rôle du coiffeur car il était grand temps pour moi de me faire couper les cheveux... Et là comment vous dire ... ? Quand vous le voyez avec la tondeuse dans une main, le peigne dans l'autre et un sourire jusqu'aux oreille croyez moi à cet instant Cathy notre coiffeuse me manquait énormément...









Nous avons poursuivi notre route pour atteindre les "Hot Beach". Mais avant tout cela, petite pause pique-nique sur une magnifique plage. Plage sur laquelle nous resterons une grosse partie de l'après-midi car il fait un temps sublime.

Vers 17h nous atteignons Cathedral Cove, un endroit que l'on atteint après 45minutes de marche. Superbe endroit le seul bémol c'est que c'est très connu du coup il y a un monde fou... Nous finissons la journée comme prévu à Hot Beach. C'est un lieu curieux où tout le monde vient avec sa pelle creuser son trou pour profiter de l'eau chaude qui circule sous le sable... Mais là aussi très touristique, du coup on s'amuse cinq minutes à faire trempette avec nos pieds puis nous filons vers notre camping.

Jours 180 à 182: Nous poursuivons la découverte de l'est de la péninsule en nous rendant à New Chums Beach qui se situe à seulement 30 minutes à pied de notre camping. Et encore une plage de rêve qui s'offre à nous, alors comment ne pas en profiter?

C'est donc bien 4 heures plus tard de nous reprenons la voiture pour aller cette fois vers Coromandel, côté ouest. Les deux jours suivants ont été très tranquilles car nous avons longé la côte ouest, dévastée par une tempête que a eu lieu quelques jours auparavant, afin d'atteindre Auckland notre dernière étape en Nouvelle-Zélande.

Nous avons bien traîné pour être honnêtes avec vous près de Thames où nous avons rencontré Colline et Mathieu avec qui nous avons partagé notre dernière soirée en camping et un petit déjeuner à rallonge car celui-ci s'est terminé vers 13h tout de même.

Jour 183: Et voilà notre dernier jour en Nouvelle-Zélande est arrivé. Au programme petite grimpette au mont Éden pour voir la ville d'un peu plus haut, avant d'aller rejoindre des amis à notre pote Josh, Mickael et Allan au Wendy's.

A la suite de cet agréable repas nous filons au fameux, au fabuleux que dis-je? Au merveilleux stade d'Eden Park! Bon on est vite redescendu sur terre car pas de chance il est fermé aux visiteurs le weekend et bien évidement nous sommes samedi...

Changement de programme nous allons du coup voir la Sky Tower symbole de la ville. Une fois en haut nous avons eu le droit à une vue imprenable sur Auckland à plus de 300 mètres du sol.

Le temps d'une dernière bière et nous devons déjà aller rendre Titine avant de commencer notre longue attente pour notre vol en direction de Singapour.

13
janv
13
janv
Publié le 28 janvier 2018

Quelques chiffres:

  • 33 jours
  • 30 nuits en camping
  • 4 douches (merci aux nombreuses rivières rencontrées)
  • 5888 km parcourus
  • 2850€ dépensés sur un budget de 2912€
  • 1€ = 1,70$ NZ
  • 136$ NZ de dépense pour les campings (soit 80€)
  • 486€ dépensés en essence
  • 450€ de location de voiture
  • 1474 photos et vidéos après tri
  • 62 bières différentes de goûtées
  • 12h de décalage horaire en plus avec la France

Rencontres:

  • Caroline ma pote de licence, partie elle aussi en road trip pour 8 mois, avec qui nous partagé la matinée "visite du glacier Fox" .
  • Romain et Loïc, deux compatriotes en vadrouille en Nouvelle-Zélande, avec qui nous avons partagé quelques apéros... Et avec qui nous avons passé le nouvel an.
  • Lisa et Antoine qui nous ont refait découvrir le Camembert avec un verre de vin rouge que du bonheur.
  • Colline et Mathieu, avec qui nous avons passé notre avant dernière soirée dans ce pays et surtout avec qui on a bu un bon litre de café le lendemain matin.
  • Mickaël et Allan avec qui nous avons goûté pour la première fois un hamburger de chez Wendy's.

Observations:

  • La conduite là bas vous le savez, se fait à droite. Pas facile de s'y faire... Et oui, par exemple quand vous guidez quelqu'un, la troisième sortie d'un rond point n'est pas à gauche... et non elle est à droite... Où alors quand vous traversez une rue vous devenez une vraie girouette, car vous ne savez plus d'où viennent les voitures ... Par contre contrairement en France la limitation de vitesse est très très cool (Nos politiques feraient bien de venir faire un tour par ici pour en prendre de la graine). De plus on ne peut pas dire qu'il y ai une grande présence policière sur les routes pour le coup c'est vraiment tranquille. Quelque chose de marquant et très appréciable, les véhicules lents se mettent systématiquement sur le bas côté pour vous laisser passer, un vrai bonheur.
  • C'est un pays très touristique, tout est fait ou presque pour les voyageurs. Dans chaque ville vous avez un centre d'informations avec des prospectus très très bien faits ne pouvant que vous aider. Par ailleurs il existe aussi énormément de campings dont certains sont gratuits, le seul bémol c'est que dans ces-derniers vous n'avez pas systématiquement de l'eau, voir des fois pas de toilette (ça nous ai arrivé deux fois...). Nous sommes généralement tombés sur des emplacements de campings magnifiques avec des vues superbes.
  • C'est un pays très très propre, même les toilettes publics. Vous en trouvez d'ailleurs partout il n'y a pas un endroit qui ne possède pas ses toilettes. C'est bien agréable de pouvoir aller faire pipi où vous voulez quand vous voulez et dans des endroits très clean. A Dunedin il y a même une petite salle d'attente, à Picton vous aurez le droit à une petite musique d'ambiance... Bref vous l'aurez compris en Nouvelle-Zélande pas de souci pour aller faire ses petits besoins.
  • Il y a une grande différence entre l'île nord et l'île sud. L'île nord est très habité alors que l'île sud est très sauvage. D'ailleurs il y a très peu d'activités payantes au sud tout y est gratuit, ce qui n'est pas forcément le cas au nord. Il y a des activités gratuites mais beaucoup moins et la moindre visite payante vous coûte un bras ou presque surtout pour quand vous avez un budget routard...
  • Comme vous les savez la météo a été assez capricieuse avec nous ce qui a gâché un peu notre séjour dans certains endroits. Dixit Stephane, le père d'Hadrien, "Pays sauvage, météo sauvage", on ne pouvait pas mieux résumer. Mais cela n'a rien n'enlevé à la beauté des paysages. C'est un territoire qui ne possède pas de très grandes villes mais qui est doté d'immenses espaces naturels.

Tops et flops:

Tiphaine: Top-> Mont Cook Flop-> Tongariro (uniquement à cause de la météo)

Hadrien: Top -> Péninsule de Coromandel Flop-> Glaciers Fox et Franz Joshef

14
janv
14
janv
Publié le 29 janvier 2018

Jour 184: Nous voilà arrivés sur le continent asiatique à Singapour après seulement 9 petites heures de vol, une bagatelle !!! Nous sommes ici uniquement en transite pour notre avion jusqu'à Bangkok. On hallucine un peu sur le luxe de l'aéroport on a rien vu de tel jusqu'à présent on s'est même amusé à aller le visiter. Les 4h d'attente sont du coup passées très rapidement car on embarque déjà pour notre prochaine destination à 2h30 à vol d'oiseau de-là. Nous y sommes!!! Bangkok nous voilà!!! Nous trouvons un hôtel dans le quartier très festif de Kaosan road où nous passerons le reste de la journée à dormir...

Jour 185: La nuit fut longue mais essentielle! C'est donc après un bon gros tour du cadran que nous commençons à découvrir cette nouvelle capitale. On commence d'abord par l'aspect culinaire, nous prenons un bon petit dej' à 8h30, au curry vert et à la bière pour Hadrien (justification de sa part: " bah tu comprends c'est qu'on n'a pas mangé hier soir alors faut bien se rattraper..."). C'est donc l'estomac plein que nous nous rendons au grand palais mais pas de chance, les shorts y sont interdits... On file donc directement au Wat Pho où se trouve le célèbre bouddha allongé. C'est la première fois que l'on voit des temples, c'est donc avec toute logique que nous sommes ébahis par ces monuments colorés.

Une fois un bon tour de fait nous nous rendons au temple Wat Arun de l'autre côté de la berge. Pas de dorure cette fois mais de magnifiques mosaïques ornent les murs.

Il est temps maintenant de rejoindre Julien rencontré le matin même au petit déjeuner pour fêter... Et oui déjà... La moitié de notre voyage!

Jour 186: Allons rendre visite à l'ambassade de Birmanie. Comme vous le savez, ou pas, nous voulons aller visiter ce pays. Le truc c'est qu'il nous faut un visa que l'on doit demander au préalable. On y va de bonne heure pour remplir les formalités, laisser nos passeports, payer 1600 baths par personne (ça fait mal) et attendre deux jours pour récupérer nos papiers avec le visa en prime s'ils le veulent bien!

Nous allons ensuite à la découverte du grand palais car aujourd'hui on a prévu le coup les pantalons sont de sortie! C'est un endroit majestueux avec des bâtiments tous aussi beaux les uns que les autres. Les palais sont tous décorés de mosaïques, de dorures et de statues, c'est véritablement somptueux! Le seul hic soyons honnête c'est le nombre incroyable de visiteurs... on se marche limite dessus... ça nous a un peu gâché notre visite disons le!

Jour 187: Il nous reste encore une journée et demie à attendre avant d'obtenir nos visas. On en profite donc pour aller flâner dans les rues de Bangkok. Première destination China Town pas beaucoup de photos de cet endroit car pas extraordinaire... Sur le chemin nous croisons le temple du bouddha doré. On en profite pour faire une petite pause méditation avant de nous rendre au MBK center, célèbre tour, connue pour ses nombreux magasins en tout genre.

Dans ce gendre d'endroit, vous le savez, il existe deux types de personnes: celles qui vont adorer parcourir ce centre commercial en long et en large et celles qui vont se sentir littéralement perdues dans cette énorme fourmilière. On ne vous cache rien on fait plutôt partis de cette deuxième catégorie. Alors hop, ni une, ni deux, on sort de là avec une coque de téléphone et trois caleçons en plus dans notre sac!! Direction maintenant le parc Lumpini, un poumon vert au milieu de cette immense ville. Là non plus rien d'exceptionnel mais cela nous a permis tout de même de manger un bout loin de la circulation.

Sur le chemin du retour nous faisons une halte plus que nécessaire chez le coiffeur pour Hadrien avant de prendre le bateau pour rentrer!

Jour 188: Jour-J pour récupérer nos visas birmans et partir de Bangkok car il faut se le dire, à part les temples il n'y a pas grand-chose d'autre... Mais avant nous allons au ...

Oui oui vous avez bien vu, au décathlon. Pourquoi aller là-bas? Eh bien la raison est toute simple, Hadrien avec sa force herculéenne à littéralement craqué ma housse de pluie (élément juste indispensable pour protéger les sacs) quelques jours auparavant ... C'est avec une housse toute neuve et deux ou trois autres choses que nous sortons de là. Direction maintenant l'ambassade où nous retrouvons nos passeports avec le fameux visa accordé. Nous nous rendons ensuite à la gare pour prendre notre train en direction d'Ayutthaya.


19
janv
19
janv

Jour 189:

" Quand on partait de bon matin

Quand on partait sur les chemins

A bicyclette

Nous étions quelques bons copains

Y avait Fernand y avait Firmin

Y avait Francis et Sébastien

Et puis Paulette ... "


C'est bien avec ces engins à deux roues mais sans Paulette que nous partons découvrir cette ville aux 400 temples. On se rend pour commencer au Wat Yai Chaya Mongkol et au Wat Mahathat où se trouve la tête de Bouda coincée dans des racines.

Nous avons continué de pédaler pour atteindre le parc historique et le bouddha couché!

Toujours les cheveux au vent nous roulons maintenant jusqu'au Wat Phu Khao Thong ainsi qu'à un autre temple dont l'architecture ressemble au temple d'Angkor (d'après Wikipedia^^).

Bien évidement nous en avons croisé pleins d'autres sur le chemin mais nous sommes bien loin de les avoir tous vus... Cela nous a tout de même donné un bel aperçu du passé d'Auytthaya.


Jour 190: Nous continuons notre voyage thaïlandais en nous rendant à Lop Buri, petite bourgade ayant des origines hindoues. Cela explique que les singes y sont sacrés et vénérés. C'est donc avec toute logique que ces petits mammifères se baladent en toute tranquillité dans la ville. Après avoir effectué un bon tour dans la ville allant de temple en temple nous reprenons un train pour nous rendre à Nakhon Sawan.

Anecdote: Si jamais vous venez par là-bas faites tout de même attention à vos affaires car le singe est malin et un peu voleur sur les bords. Il nous est rien arrivé mais une japonaise présente ce jour attendait sagement qu'un petit primate lui ayant pris ses lunettes de vue, redescende. Ce qu'il fut quelques minutes plus tard une fois qu'il eut fini de les tordre dans tous les sens...

Jour 191: Début 4h pour prendre un train direction Chiang Mai. 8h de voyage annoncées, ça sera finalement plus de 10... On a bien été content quand se fut fini.

22
janv
22
janv
Publié le 10 février 2018

Jour 192: Nous commençons la découverte de Chiang Mai par aller nous balader dans ses rues. On y trouve de nombreux temples comme Wat Chedi Luang, Wat Phra Singh, Wat Phan Tao et Wat Chiang Man les quatre plus importants.

Nous finissons de visiter le centre par nous rendre au Warorot Market.

Jour 193: Chiang Mai ce n'est pas seulement les temples, il y a non loin de là le point culminant de la Thaïlande qui se situe à 2535 mètres. Petit joueur comparé à l'Amérique Latine mais nous sommes curieux d'aller voir ce sommet. Nous enfourchons notre scooter et nous partons pour le national parc Doi Inthanon. Les premiers arrêts dans ce dernier ont consisté à admirer de somptueuses cascades.

Quelques kilomètres plus loin nous voilà au Royal garden contenant deux temples à plus de 2000 mètres. Mais nous ne sommes toujours pas en haut. 4km de grimpette avec notre bolide et nous voilà au point le plus haut de la Thaïlande.

Deux ou trois clichés de l'endroit et il est temps de rentrer.

Jour 194: Avant de partir nous enfourchons une dernière fois notre engin à deux roues pour aller visiter le Wat Phra That Doi Suthep, un temple situé à la sortie de l'agglomération. Étonnement nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette idée, des cars entiers de touristes ont eu la même... Mais heureusement l'endroit en vaut la peine car le temple est sublime et il est situé en haut d'une montagne nous donnant une vue imprenable sur Chiang Mai. C'est comme cela que nous avons pu apercevoir ce magnifique petit nuage stagnant de pollution. Et oui l'Asie n'est pas tellement connue pour son âme écologique et cela se voit...

Sur le chemin du retour nous faisons quelques stops cascades puis nous prenons un bus pour nous emmener jusqu'à Pai notre prochaine étape.


25
janv

Jour 195: Et voilà nous sommes à Pai ville hippie se situant au nord de Chiang Mai. Pour en faire le tour nous louons encore une fois un scooter. Nous parcourons la campagne thaïlandaise en s'arrêtant de temps en temps pour observer quelques lieux d'intérêts comme :

-le bouddha blanc perché en haut de sa colline

-un pont de la seconde guerre mondiale rebâti pour servir de mémorial.

-le fameux canyon de Pai beaucoup moins impressionnant que ceux que l'on a déjà pu voir mais bon canyon quand même.

-un joli parcours sur un pont de bambou menant jusqu'à un temple. Balade insolite et très chouette.

Lors de cette journée bien remplie nous avons aussi fait quelques stops photos au bord de la route.

Jour 196: Une journée transport nous attend car nous devons nous rendre à Chiang Rai. Pour se faire on prend un premier bus de 3h pour retourner à Chiang Mai, puis un autre de 4h pour rejoindre Chiang Rai... Nous trouvons sans mal de quoi nous loger. Puis nous allons dîner avec Anne-Sophie et Alexandre deux compatriotes dans le même hôtel que nous.

Jour 197: Chiang Rai nous voilà! On se lève de bonne heure pour commencer les visites car le premier site que l'on veut voir attire beaucoup de monde. 7h45 on est devant le temple blanc entourer déjà d'une bonne centaine de personnes attendant l'ouverture... Mais la magie du lieu vous fait vite oublier ce désagrément. C'est un véritable bijou psychédélique qui ne nous a beaucoup charmé par la beauté de son architecture.

Puis nous filons au parc Singha. Sans trop d'intérêt à par ses plantations de thé. On ne s'y attarde pas trop et nous nous rendons directement à la cascade Khun Korn la plus haute de la province avec ses 70 mètres de haut. Mais pour l'apercevoir il faut marcher un peu au travers d'une belle forêt de bambou. Encore une fois c'est une jolie promenade avec au bout cette merveilleuse chute d'eau.

Par la suite nous allons faire trempette dans des termes histoire de se détendre et de se reposer un peu. Puis pour finir la journée direction les maisons noires, une oeuvre que l'on doit à l'artiste Thawan Duchanee. C'est un endroit complètement déganté qui nous a laissé un peu perplexe et dubitatif... mais disons que l'art n'a pas toujours besoin d'une raison pour exister...

Il est temps de retrouver Anne-Sophie et Alexandre pour partager une petite... heu non... grande bière accompagnée de criquets grillés à point.

Jours 198 et 199: Pour atteindre notre prochaine étape, Sukhothai, nous avons du passer 8h dans le bus, en compagnie d'Anna, pour y arriver. Le lendemain matin, debout 5h45 pour aller observer le lever du soleil et quelques temples de la ville qui deviennent payant à partir de 8h... On profite donc de notre lever matinal pour faire aussi quelques économies. Avec nos vélos nous roulons vers le Wat Saphan Hin pour voir le sunrise au près d'un bouddha. Le lieu avec la brume devient presque mystique mais pas de chance des nuages sont au rendez-vous du coup on y voit pas grand-chose de plus.

On continue notre visite en nous rendant au Wat Si Chum et le Wat phar Phai Luang, deux endroits superbes avec le soleil qui a bien voulu pointer le bout de son nez pour qu'on puisse faire quelques photos dans une lumière matinale.

Et voilà il est 8h tout devient payant, on décide donc de retourner à l'hôtel pour faire un petit somme et continuer notre découverte du Angkor thaïlandais un peu plus tard dans la journée. 12h il est temps de remonter sur nos vélos et d'aller dans le parc historique où se situent les principaux temples de l'ancien royaume de Siam. Nous avons eu le droit à une jolie et relaxante balade en pleine nature où nous avons enchaîner la découverte des ruines éparpillées par-ci par-là dans un calme absolu.

Après ces belles surprises que nous à réserver cette ville il est temps pour nous de rentrer au bercail.

30
janv
30
janv

Après avoir passé deux semaines à visiter le nord de la Thaïlande il est temps pour nous de passer la frontière birmane. Nous devrions passer un petit mois dans ce pays avant de continuer notre voyage dans le sud de la Thaïlande.

Jour 200: Nous prenons un bus jusqu'à Mae Sot la dernière ville thaïlandaise avant de traverser le pont de l'amitié reliant les deux pays .

Quelques formalités plus tard nous voilà sur le territoire de Myanmar. C'est une nouvelle aventure qui commence. Et nous sommes pas au bout de nos surprises... Après une vive négociation nous embarquons dans un taxi partagé pour rejoindre Mawlamyine. Ce trajet commence plutôt bien même si nous sentons que notre chauffeur n'est pas clean clean... Mais bon cela n'était rien avant qu'il sorte son flingue pour le ranger dans la boîte à gants... Rassurez-vous la copilote en rigolant nous a promis qu'il n'y aurait pas de PAN PAN (encore heureux ^^). 1h de route plus tard, le bitume c'est transformé en gravier, en gros il n'y avait plus de route du tout... On sent que le reste du parcours va être long... Et effectivement il fut long, très long mais nous sommes arrivés à bon port sans aucun coup de feu tiré comme promis mais avec quelques cafards sur les jambes en prime!!!

Jour 201: Nous sommes dans une ancienne capitale de Birmanie à Mawlamyine. Nous louons un scooter pour en faire le tour. On se rend à 25km du centre pour aller voir le plus grand bouddha allongé du monde. Et oui rien que ça!!! Le chemin d'accès vous accueille avec pas moins de 400 statues de moines! Nous y voilà, nous sommes devant ce fameux bouddha et comment dire... le lieu n'a rien d'exceptionnel bien au contraire c'était kitch à mort et toujours en travaux. Pour couronner le tout ils en construisent un autre juste en face... On a tout de même pu aller chatouiller les pieds de bouddha car l'intérieur se visite.

Nous roulons ensuite en direction de la colline aux pagodes nous donnant une belle vue sur la ville.

Puis nous nous rendons à l'île au shampooing, appelée ainsi car les empereurs venaient ici pratiquer un rite qui constituait à se laver les cheveux! Pour y accéder on prend une petite embarcation tout près du plus long pont du pays. Une fois sur ce petit bout de terre on s'y promène une petite heure.

La soirée fut plus que réjouissante car celle-ci a commencé par un coucher de soleil à l'apéro et par une éclipse totale de lune pour le dîner! Nous avons donc passé une belle soirée sous la bienveillance des astres.

Anecdote: Nous avons encore eu un problème avec un pneu (on a la poisse...). Ce dernier était à plat on va donc chez le "garagiste" du coin qui prend en charge directement le scooter. En deux trois mouvements la chambre à air est changée et nous sommes près à reprendre la route. Mais une question se pose: Combien cela va nous coûter?. Hadrien va se renseigner avec la petite goutte au front. Le mécano nous annonce enfin la douloureuse ... 3000 kyats soit moins de 2€. Prix imbattable, on peut respirer de nouveau.

Jours 202 et 203: Nous voilà rendus à Hpa-An après deux petites heures de transport. Avant de commencer la découverte de ce nouvel endroit, on a admirer un joli coucher de soleil ains qu'un sublime lever de ce dernier.

Pour visiter les alentours nous louons encore une fois un scooter. Il n'y a pas de temples ici mais des caves aménagées en lieu de culte. Nous voguons donc de grotte en grotte tout le long de la journée en s'arrêtant voir la pagode tout là-haut perchée sur son rocher.

Deux ont particulièrement retenues notre attention par leur beauté et leur grandeur. La première était la cave Yateak Pyan nous faisant traverser entièrement un rocher jusqu'à nous mener à un superbe point de vue sur la campagne alentour.

La deuxième fut la cave Saddan qui présentait une hauteur sous plafond incroyable avec des murs entiers de stalactites. De plus celle-ci était habitée de tout plein de petits mammifères volants. Pour retourner à l'entrée nous empruntons une barque manquant un poils de stabilité ce qui nous a valu un bon gros fou rire.

En parlant de chauve-souris nous filons en fin de journée à la Bat cave (rien que ça) pour observer leur envole. Dans le crépuscule elles sont des centaines à sortir de la faille, impressionnant.

Puis nous finissons notre journée en retrouvant Antony que nous avions rencontré au Chili pour partager un repas avec Caroline et Sebastien un couple de belge partis en vadrouille eux aussi.

Jour 204: Le programme de ce jour consistait à monter jusqu'à un monastère pour y passer la nuit. Petit problème c'est qu'il est désormais interdit d'y dormir car un voyageur un peu alcoolisé aurait sauté d'en haut il y a quelques semaines auparavant... Nous avons donc passé la journée à attendre notre bus de nuit pour le Lac Inle en nous baladant de l'autre côté de la berge.

4
fév
4
fév
Publié le 22 février 2018

Jour 205: On nous avait annoncé 13h de voyage jusqu'au lac Inle finalement ça sera plus de 17h avec en prime le droit d'être lâchés à 11km du village... Heureusement on n'a pas mis longtemps à trouver une voiture pour nous mener jusqu'à la petite bourgade dortoir pour les touristes. Nous n'avons pas fait grand chose du reste de notre journée à part réserver notre tour en bateau pour le lendemain et papoter avec un autre couple de français une bonne partie de l'après-midi.

Jour 206: Debout de bonne heure et de bonne humeur pour aller voir le lever de soleil sur le lac. C'est entouré de pêcheurs équilibristes que nous observons ce dernier.

Puis nous naviguons jusqu'à une fabrique d'argent où nous avons pu nous réchauffer un peu avec une tasse de café avant d'aller aux pagodes d'In Dein. Étrange endroit où sont éparpillées des centaines de pagodes. On s'y balade une petite heure avant de retrouver notre capitaine pour nous emmener au marché. Hélas le marché du coin est plus conçu pour les touristes qu'autre chose, nous décidons donc de ne pas nous y attarder et allons directement au prochain stop.

Celui-ci nous a permis de rencontrer les célèbres femmes girafes et de visiter une fabrique d'ombrelle. A la suite de cela en passant d'abord par le village flottant, nous sommes allés voir une autre fabrique très intéressante de vêtements en laine de Lotus. Pas moins d'un mois de travail pour fabriquer une simple écharpe vendue pour la modique somme de 220$ tout de même... Nous sommes restés impressionnés par ce savoir faire.

Dernière fabrique visitée de la journée, celle de cigarettes artisanales, rien de très marquant ci ce n'est que chaque femme peut fabriquer 800 cigarettes à la journée. Le temps de partager une bière avec Olga et Edmund deux allemands rencontrés lors de cette matinée, que nous devons repartir pour aller voir les jardins flottants et un dernier monastère.

Après cette agréable balade de plusieurs heures sur le lac il est déjà l'heure de rentrer au port.

Jour 207: Après avoir passé une matinée "couette/ série" nous enfourchons des vélos pour nous rendre à la "Red Moutain" car il se trouve que dans cet endroit on y produit du vin, nous ne pouvions donc pas passer à côté. A la suite d'une visite très sommaire de l'usine nous nous installons face au lac pour participer à une dégustation. Que l'on se rassure le vin birman est loin d'avoir dépassé le maître français... Mais bon cela ne nous a pas empêché de passer un bon moment dans un lieu nous offrant une superbe vue.

Jour 208: Pour nous rendre à Kalaw à seulement 52km nous décidons de prendre le train traversant la campagne. Le trajet a duré tout de même 3h mais les paysages en valaient la peine. Chose plutôt drôle c'est que nous étions encore les seuls touristes, on a encore été une véritable attraction. Un jeune a même essayé de jouer au paparazzi pour avoir un cliché d'Hadrien. Une fois rendus nous visitons la ville le reste de la journée.

Jour 209: Kalaw est un petit village situé dans les hauteurs à 1200 mètres d'altitude. Nous sommes venus jusqu'ici pour aller marcher un peu. Nous ressortons donc nos chaussures de marche et nous partons pour 22km à la découverte de la campagne birmane. Nous ne sommes pas déçus les paysages sont très beaux. Nous faisons un premier stop à une retenue d'eau avant de filer à un point de vue.

Une fois arrivés à ce dernier, nous avons fait la rencontre de Breda, un moine vivant là depuis 11ans... Des qu'il nous a vu, il a installé une natte, nous a offert du thé et des fruits. Un personnage plus qu'émouvant qui nous a beaucoup touché par sa gentillesse et sa générosité. Nous avons passé une petite heure en sa compagnie avant de continuer notre route.

Troisième stop à un autre point de vue avant de regagner Kalaw pour prendre notre bus de nuit vers Mandalay.


10
fév
10
fév
Publié le 26 février 2018

Jour 210: Nous sommes dans une ancienne capitale du pays, Mandalay. Arrivés à 4h30 du matin nous finissons la nuit à l'hôtel avant de sortir faire un tour au marché. C'est un marché assez grand où l'on y trouve de tout.

Au delà de ce dernier, ce qui nous a particulièrement marqué c'est le bordel sans nom dans les rues du à la circulation. Ici pas de trottoir non, non, non, où serait garées les voitures sinon... ? Ici pas de feux de signalisation non, non, non, trop de temps serait perdu à s'arrêter... Ici pas de passage piéton non, non, non ça serait superflu... En gros si vous circulez dans cette ville que se soit en voiture, en scooter, à vélo ou encore à pied ayez des yeux partout si vous voulez vous en sortir indemne.

Jour 211: Pour nous déplacer dans cette ville nous décidons de louer des vélos afin de nous rendre au palais royal et de pouvoir le visiter plus facilement. Mais surprise une fois devant on nous interdit de rentrer avec nos deux roues... Et pour cause à l'intérieur des loueurs de ces engins se partagent le marché "attrape couillon". Hors de question de relouer un vélo à l'intérieur alors que les notre nous attendaient sagement à l'extérieur de l'enceinte. C'est donc à pied que nous sommes aller voir le palais.

Pour continuer notre visite nous allons voir quelques temples éparpillés dans la ville dont notamment celui qui renferme le plus grand livre du monde car chaque page est écrite sur une stèle de marbre et est protégée par une pagode.

Jour 212: Pour ce dernier jour à Mandalay nous allons découvrir les alentours avec un scooter. Première arrêt à la pagode Mahamuni où se trouve un bouddha recouvert de 15cm de feuilles d'or. Pas de chance pour moi les femmes n'ont pas le droit de s'y approcher. Hadrien part donc seul le voir. Mais là non plus pas de chance pour lui les shorts n'y sont pas permis.

A la suite de ça nous empruntons des petites routes nous faisant découvrir le quotidien des habitants de la région à quelques kilomètres de la ville. Nous nous arrêtons ensuite à la pagode Soon U Ponya Shin qui nous a donné un très beau panorama sur les pagodes alentours. Nous redescendons en passant par l'académie internationale bouddhiste. Sur les chemins on a croisé des centaines de petites filles nones vêtues de leur habit traditionnel. A l'académie l'heure était aux examens. On a donc vu ces jeunes moines et nones en grande concentration.

Pour finir la journée nous allons sur le pont en teck le plus grand du monde 1km200. C'est un endroit tellement touristique que nous ne faisons pas 200 mètres sur le pont avant de faire demi tour tellement qu'on s'est senti oppressé. Pour observer le coucher de soleil on trouve un endroit loin de la foule, histoire de profiter du spectacle en toute sérénité.

13
fév
13
fév
Publié le 28 février 2018

Jours 213 à 216: Bagan la célèbre cité aux 2000 temples. Nous y sommes restés un peu plus de trois jours et comment vous dire...? Il n'y a pas de doute cette étape restera un moment fort de notre voyage. Le programme de chaque journée de visite fut le même à chaque fois. Debout 5h30 du matin pour aller voir le lever de soleil. Le temps de trouver un temple ou une pagode, pour prendre un peu de hauteur, que la magie est déjà là. Nous avons eu sous nos yeux les mythiques images de Bagan au lever du jour avec la vingtaine de montgolfières venues compléter le décor. Il n'y a pas de mot pour décrire ce moment précis de la journée tant qu'il fut émouvant. En voici quelques clichés ci-dessous.

Après ce magnifique spectacle nous retournions à l'hôtel prendre notre petit déjeuner et faire une petite sieste. Sur le chemin nous avons croisé quelques moines venus faire la quête.

Vers 14h nous retrouvions notre E-bike (scooter électrique ne roulant pas à plus de 30km/h, une joie pour Hadrien de conduire ça...) pour découvrir les nombreux temples éparpillés sur une bonne dizaine de km2. Il y a en a des grands et majestueux dont les plus connus sont l'Ananda Pahto, le Shwezigon Pagoda et le Dhamma Yan Gyi Pahto.

Il y en a d'autres un peu plus modestes qu'il faut aller dénicher en s'en fonçant un peu plus dans la broussaille. Mais sur ceux-là, on pouvait de temps en temps grimper sur des terrasses, nous offrant ainsi une vue imprenable sur la cité.

Et il y en a d'autres qui nous ont charmés par leurs peintures d'origine.

Bref vous l'aurez compris visiter Bagan c'est en prendre plein la vue à chaque arrêt. En parlant de vue, vers 17h30 c'était l'heure d'aller trouver un endroit paisible pour observer cette fois-ci le coucher du soleil en grimpant sur la terrasse d'un temple.

Après avoir découvert une bonne partie des temples, il est temps pour nous de nous rendre à notre prochaine étape se situant à plus de 700 km de là.

17
fév

Jour 217: Et voilà encore une nuit dans le bus pas reposante du tout... Clim à fond, 13 degrés alors qu'à l'extérieur le thermomètre affiche 30... Un chauffeur qui s'est pris pour Johnny... Et pour couronner le tout on arrive à Yangon à 4h du mat... Au top!!! Mais notre périple ne s'arrête pas là nous devons prendre un autre bus pour nous mener jusqu'à Ngwe Saung sur la côte ouest. 6h plus tard nous y voilà et nous retrouvons Antony déjà sur place depuis quelques jours. Nous avons ensuite passé l'après-midi tranquillement tous les trois sur une plage renommée la "secret beach" car aucun touriste (ou presque) ne connaît son existence, alors CHUT.

Jour 218: Avec nos deux roues nous filons tous les trois découvrir les environs. Après quelques kilomètres de beaux paysages, nous empruntons une petite barque pour traverser une rivière afin d'atteindre l'autre rive.

Nous ne sommes pas déçus car après cela nous tombons sur une immense plage désertique. Pour seule âme qui vive les villageois du petit hameau tout au bout. Autant vous dire que des touristes ils n'en voient pas tous les jours. Nous avons été l'attraction, on a eu le droit à un cours d'ouverture de coco, des enfants sont venus s'amuser un peu avec nous et on s'est même fait inviter à boire un verre par plusieurs villageois.

Ne sachant pas se qu'était leur mixture nous refusons gentillement et faisons demi-tour pour rejoindre l'hôtel à 12km de là. En gros ce fut une jolie journée passée loin des sentiers battus

Jour 219: Allons à la recherche du fameux rocher où l'on peut sauter à 8 mètres de haut. Pour cela nous empruntons avec nos deux roues des chemins légèrement sableux et vallonnés... Mais nous y arrivons enfin après une petite heure d'effort. La plage est juste sublime et encore une fois complémentent déserte de touriste. Nous sommes accueillis par une dizaine d'enfants avec qui nous jouons un peu, juste le temps de retourner en enfance pour quelques instants.

Puis il est temps pour les garçons d'aller explorer les rochers au loin pour trouver un endroit d'où sauter. Ils n'ont pas mis longtemps à trouver un spot pour faire le grand saut! Rassurez vous il n'y a pas eu de sauts à 8 mètres car la marée étant basse il n'y avait pas assez de fond...

Après une dizaine de plongeons chacun nous reprenons nos vélos pour faire le chemin inverse mais en passant par la plage cette fois-ci. Cela nous a permis d'observer une fois encore un superbe coucher de soleil.

Jours 220 et 221: Après une journée plage, nous prenons un bateau pour prendre un peu le large. 1h30 de navigation plus tard nous voilà à notre premier stop snorkeling de la journée. Coraux, poissons multicolores, barracudas, étoiles de mer sont de sortie juste pour le plaisir de nos yeux.

Il est temps ensuite d'aller manger sur Bird Island notre Fried Rice. Cette île possède aussi un magnifique point de vu que l'on a pu apercevoir en grimpant la centaine de marches présentes.

Filons au grès du vent vers notre deuxième spot de snorkeling de la journée. Nous sommes comme des petits poissons dans l'eau émerveillés encore une fois par cette faune marine.

Tout cela nous a légèrement fatigué du coup le chemin du retour s'est fait en mode larve qui fait la sieste!

Jours 222 à 224: Nous avons passé les deux derniers jours sous les cocotiers à profiter encore un peu du soleil et de la plage sans oublier de prendre l'apéro en compagnie des filles Céline et Sarah, de notre pote Antony et de madame rainette. Puis le jour J a sonné, il est temps pour nous de faire nos valises et de partir sur Yangon. A peine cinq minutes de stop plus tard que nous sommes déjà pris en voiture par une famille birmane. Cette dernière nous a menés jusqu'à Yangon (soit 6h de route), nous a offerts le repas du midi et nous a accompagnées jusqu'à note hôtel. Autant vous dire que tant d'attentions ne peuvent que vous émouvoir.

24
fév
24
fév
Publié le 11 mars 2018

Jour 225: Et c'est parti pour aller voir de plus près cette grande agglomération qu'est Yangon. Pour commencer nous allons à la célèbre pagode Shwedagon qui domine la ville. Après nous avoir amputé de 10000 kyats chacun, nous faisons le tour du lieu. Des bouddhas, des dorures, des offrandes, des prières... voilà en résumer de ce que l'on a pu voir et entendre sous un soleil et une chaleur de plomb.

Pour nous rafraîchir un peu nous allons au parc Kandawgyi marcher à l'ombre des arbres avant de partir pour le marché Bogyoke.

En rentrant nous sommes passés par le Weldom du coin! Ici pas de doute tout bricoleur y trouvera son bonheur.

Plus tard dans la soirée nous allons manger au night market en compagnie de Sofiane et Katia, un couple de français rencontré à Ngwe Saung.

Jour 226: Nous décidons de visiter la ville en prenant le train circulaire. C'est mêlé aux locaux et aux marchants ambulants que nous avons aperçu de notre locomotive, différents aspects de la ville.

Hélas elle nous a aussi montré une facette beaucoup moins plaisante... Celle de bidonvilles côtoyants de véritables monticules de déchets... Autant se le dire ici les décharges sont en réalité le jardin des habitants de ces quartiers...C'est à la fois désolant et absolument effrayant...

Mais passer 2h30 dans ce train nous a aussi permis de découvrir son âme intérieure et ça se fut magique.

Jour 227: Et voilà le terme de notre visa est arrivé nous devons dorénavant poursuivre notre chemin en quittant la Birmanie. Pour cela nous commençons de bon matin, 8h, pour rejoindre l'aéroport fantôme de Yangon. Puis nous faisons une halte à Bangkok pour prendre un autre vol en direction de Phuket. Pfiou il est 22h nous posons enfin nos sacs à l'hôtel. La journée fut loin d'être reposante...

Anecdote: Il faut savoir qu'il existe une navette à l'aéroport de Phuket pour nous emmener dans le centre ville à 35km... Ce bus est bien évidement le moyen le plus économique et donc celui que nous voulons absolument prendre. Le seul hic c'est que le dernier est à 20h30 et que nous atterrissons en toute logique à 19h45. "Large!" Nous diriez-vous! Oui mais c'est sans compter que le vol avait du retard et que nos sacs ne sont arrivés pas au même endroit que ceux des autres... Allez savoir pourquoi? Bref il est 20h20 nous courons dans l'aéroport avec une hôtesse pour les récupérer. 20h25 nous avons nos sacs sur le dos. 20h26 on nous annonce que la navette est à l'entrée de l'autre terminal (celui par lequel nous sommes arrivés mais où il n'y avait pas nos bagages). On se met donc à courir avec nos 18kg sur le dos. 20h28 on aperçoit la navette. 20h29 nous montons dedans le souffle court et un peu tout transpirant. 20h30 la navette part!!

26
fév
26
fév
Publié le 14 mars 2018

Quelques chiffres:

  • 1109€ dépensés pour un budget de 1232€
  • 1€ = 1651 Kyats
  • 28 jours sur place
  • 3 nuits dans le bus
  • 5h30 de décalage horaire en plus avec la France
  • 2516 km parcourus
  • 1861 photos et vidéos après tri
  • 0 jour de mauvais temps un record
  • 125 673 325 952 de sourires

Mots en birman (écrits phonétiquement car nous n'avons pas le même alphabet):

  • Bonjour: Minglabar
  • Merci: Chayzooba
  • Au-revoir: Tata

Rencontres:

  • Sarah et Alexandre que nous avons rencontré au night market de Mawlamyine et avec qui nous avons partagé un repas.
  • Antony, notre pote que nous avions rencontré sur le ferry à Chiloé au Chili. Il nous a rejoint à Hpa-An puis nous avons passé une semaine inoubliable à Ngwe Saung ensemble.
  • Caroline et Sébastien des belges en vadrouille rencontrés à Hpa-An.
  • Breda, le moine perché sur sa colline. La plus belle de nos rencontres avec les locaux.
  • Céline et Sarah, les filles, avec qui nous avons passé une soirée apéro/jeu de cartes très agréable après un après-midi plage passé ensemble à Ngwe Saung.
  • Katia et Sofiane, un couple sur les routes d'Asie rencontré à Ngwe Saung puis revu à Yangon deux jours plus tard.
  • Radich un iranien en vacances avec qui nous avons papoté géopolitique à l'aéroport de Yangon tout en dégustant des pistaches venues directement de son exploitation.

Observations:

  • Le pays recèle quelques bizarreries: 1) Toutes les grandes villes sont des anciennes capitale, il n'y en pas une qui n'a pas eu ce statut... 2) La limitation de la vitesse n'est pas 50km/h mais 48... 3) A Yangon les deux roues ont l'interdiction de circuler... 4) Au lac Inle les locaux n'ont pas le droit de louer un scooter aux touristes... 5) A Bagan le touriste à l'obligation de circuler un scooter électrique pour ne pas polluer mais cette règle ne s'applique pas aux locaux qui en plus de cela ne se gênent pas pour jeter leur déchet en pleine nature... 6) Les bus de nuit partent à 19h et vous font arriver à 3h-4h du matin... 7) Un jour le dirigeant du pays a rêvé que tout le monde devait rouler à droite... Eh bien ses désirs furent des ordres et maintenant en Birmanie on roule à droite avec des voitures faites pour rouler à gauche! C'est comme-ci vous rouliez en France avec une voiture anglaise...
  • Ici les habitants ne mâchent pas la coca comme en Amérique Latine mais de la bétel. Cette chose à la particularité d'être rouge et de faire saliver... Ils passent donc leur temps à cracher par terre en prenant bien soin d'aller chercher le mollard bien au fin fond de leur gorge. De quoi avoir des hauts le coeur les premières fois que vous voyez et endentez cela... De plus les crachats sont rouge sang, et comme nous sommes en saison sèches les trottoirs sont maculés de tâches rougeâtres.
  • C'est un pays très pauvre, les gens vivent vraiment dans une grande misère pour la plus part. C'est le premier pays qui nous fait cette impression. Là-bas peu de richesses sont apparentes. Ils habitent pour une grande majorité d'entre eux dans des cabanes en bois entourée de détritus. C'est désolant car il faut savoir quand de même qu'avant la dictature militaire ce pays était l'un des plus développés de l'Asie de Sud Est...
  • La population est extraordinaire. Ils sont d'une générosité à toute épreuve. Ils nous ont beaucoup touchés et fait rire aussi car dans certains coins ils n'ont vraiment pas l'habitude de voir des touristes. Ils ne vont pas hésiter à venir vous voir, à vous parler, à vous prendre en photo, à vous inviter à prendre le thé ou l'apéro, à vous renseigner. Bref on a fait des rencontres plus qu'émouvantes qui resteront gravées.
  • C'est un pays très pieu. Ce n'est pas rare d'apercevoir des moines ou des nones, enfants ou adultes. Le matin les religieux se mettent à la queue leu leu et partent faire la quête. Les habitants les attendent et font une offrande soit de nourriture soit d'argent. Et cela ce passe tous les jours. De plus en journée on entend les prières venant soit de la pagode du coin soit de la télévision.

Tops et flops:

Tiphaine: Top-> Les levers de soleil sur Bagan Flop-> Mawlamyine

Hadrien: Top ->Bagan Flop-> Mandalay

27
fév

Jours 228 et 229: A la suite d'une journée repos nous partons voir l'île de Phuket. Nous allons en premier lieu au Cap Promthep. Bel endroit qui nous a donné une jolie vue sur la baie.

Puis nous nous mettons en quête de la plage de rêve qui nous rappel les clichés connus des îles thaïlandaises. Hélas nous avons cherché en vain... Résignés nous sortons nos serviettes sur Karon Beach histoire de profiter un peu du soleil et de la baignade.

Jour 230: N'ayant pas été convaincus par la visite de la veille, nous décidons de prendre un bateau pour aller sur Koh Phi Phi. Après une heure de navigation notre navire vire de bord pour faire le tour de la fameuse île où se trouve la célèbre baie du film la plage. Nous l'apercevons de loin mais rien de très réjouissant car c'est extrêmement touristique.

L'île est elle même est magnifique, on en a pris plein les yeux avant de rejoindre le port d'attache de Koh Phi Phi. En fin d'après-midi, nous nous rendons à Long Beach. Pas de chance la marée était basse la baignade a donc été compliquée...

Jour 231: Journée marche en prévision. Nous allons d'abord à deux points de vue d'où nous avons pu prendre de jolies photos.

Puis direction la plage à 30 minutes de marche. Nous tombons sur une belle plage sur laquelle on s'est posé tout l'après-midi en alternant snorkeling, bronzette et nage. En gros l'après-midi se fut très chargé!

Jour 232: Pour découvrir d'autres coins perdus de l'île de Koh Phi Phi nous louons des kayaks. Après avoir trouvé notre rythme de croisière et après avoir réussi à se coordonner (dans la mesure du possible) nous arrivons à atteindre Monkey beach. Comme son nom l'indique cette plage de rêve est habitée par des singes qui on le rappel sont sauvages... Pourquoi précisez cela??? Eh bien nous avons assisté à un triste spectacle mettant en scène des touristes voulant apprivoiser ces petits primates le temps d'une photo... Vous l'imaginez bien ça ne c'est pas très bien fini pour eux... Course poursuite, chute, griffure et on en passe, ont été la douloureuse de certains (bien cherché il faut l'avouer).

C'est un peu attristés par ce spectacle que nous nous remettons à ramer en direction de Nui Bay. Magnifique plage sur laquelle nous sommes restés profiter un peu du sable blanc, de l'eau turquoise et du soleil (un peu trop pour ce dernier...).

Nous avons aussi été à Lana Bay qui n'a pas réussi à nous charmer plus que ça, en cause les nombreux déchets jonchant la plage. Tout au long de la journée nous avons aussi été exploiter un peu les fonds marins en faisant du snorkeling.

4
mars

Jour 233: Nous quittons Koh Phi Phi pour rejoindre la célèbre île du jeu télévisé de TF1, Koh Lanta. Pour nous y rendre nous prenons un bateau. 1h30 de navigation plus tard nous y voilà. Nous sommes accueillis par une chaleur écrasante, du coup on est resté le reste de la journée devant le ventillo...

Jour 234: Koh Lanta est enfaite un archipel dont seulement deux îles sont habités. Nous logeons sur la plus grande des deux et nous partons ce jour la visiter. Premier arrêt à Relax Bay histoire de faire un petit plouf avant de commencer cette journée.

Hélas ce fut à ce moment précis que notre appareil photo est tombé en rade... Nous l'avons éteint, rallumé, éteint, rallumé, secoué un peu mais rien y fait, il ne veut plus rien savoir... C'est donc avec cette mauvaise nouvelle que nous continuons notre périple en mettant les voiles vers Tiger Cave. Nous marchons une bonne vingtaine de minutes dans la jungle avant de pouvoir aller exploiter cette grotte perdue au milieu de nulle part.

Après avoir bien transpiré et bien crapahuté, nous faisons une autre halte baignade à Nui Bay pour se rafraichir un peu.

Pour finir la découverte de l'île nous roulons vers Khlong Jark Waterfall. C'est encore une autre marche dans la jungle thaïlandaise qui nous attend pour atteindre la Bat Cave et arriver à la fameuse chute d'eau qu'Hadrien a rebaptisé le "brumisateur".

Jour 235: Prenons un peu le large et allons sur Koh Rok l'île où a été tournée la première saison de Koh Lanta en 2001. Mais loin de nous le sentiment de nostalgie, on y va surtout pour ses différents sites de snorkeling qui sont très réputés et prisés. Après une bonne heure de bateau nous sommes arrivés sur les lieu du premier spot. Ni une, ni deux, nous effilons palmes, masque et tube et hop à l'eau pour voir les merveilles qui s'y cachent et saluer Némo et ses amis.

Au deuxième site nous avons tout de même pu apercevoir de la murène et de la langouste (eh oui rien que ça!!!). Nous avons bien été tentés de la rapporter pour en faire notre repas mais cela aurait été mal vu. Nous nous sommes donc contentés d'un très bon Massaman dégusté sur la plage.

Puis nous retournons à l'eau pour la dernière fois de la journée histoire de dire au-revoir à nos amis les poissons multicolores qui nous ont régalés tout au long de la journée.

Jour 236: Partons découvrir un autre lieu thaïlandais. Faisons voile vers Krabi, petite ville côtière qui à la particularité de posséder un paysage typique de grands pitons rocheux. Pour commencer la visite nous nous rendons au night market pour y découvrir le quai et nous donner l'occasion de boire l'apéro.

C'est à ce moment qu'une chose rare est arrivée... Nous avons eu le droit à une averse... Chose qui ne nous était pas arrivée depuis nos débuts en Asie!!

Jour 237: Une fois n'est pas coutume, nous empruntons un scooter pour faire un tour d'horizon. Première étape de notre journée le Tiger Cave. Pas moins de 1237 marches à gravir. Nous prenons notre courage à deux mains et nous voilà partir pour une petite ascension. Là-haut la vue y est superbe, d'un côté un paysage verdoyant de cultures et de l'autre des collines de pierre qui se dressent juste devant nous. Encore un beau spectacle offert par la nature.

Une fois de retour en bas, nous allons vers l'Emeraude Pool. C'est un joli parc qui referme un court d'eau qui avec le temps a façonné le paysage jusqu'à en donner, à certains endroits, des piscines naturelles.

La première que nous allons voir est la blue pool. Comme son nom l'indique c'est un bassin d'une eau bleue turquoise. Nous avons eu le droit aussi à la visite de quelques petits papillons curieux. Puis nous allons faire un plouf à l'Emeraude Pool la seule où la baignade est autorisée.

Après cette petite détente nous reprenons la route pour passer la soirée avec nos amis Elie et Ninon fraîchement arrivés de France. Après ces retrouvailles d'une soirée, il est temps pour nous de rentrer à l'hôtel nous reposer un peu.

9
mars

Jour 238: Après avoir pris un bus puis un bateau nous voilà sur les îles de la Thaïlande du sud-est. Nous commençons par mettre un pied sur Koh Pha Ngan qui est très réputée pour les fulls moon party. Bon pas de fiesta pour nous car la dernière pleine lune a eu lieu quelques jours auparavant. Nous nous mettons en quête d'un logement que nous trouvons bien deux heures plus tard... La journée étant bien entamée nous avons juste eu le temps de programmer un peu notre séjour avant que le soleil ne se couche...

Jours 239 et 240: Pendant ces deux jours, nous avons essayé de vadrouiller à gauche, à droite, pour tenter de découvrir cette nouvelle île. Mais hélas nous avons joué de mal chance... Météo exécrable, aucune visibilité pour faire du snorkeling et pour couronner le tout on a essayé de nous prendre pour des jambons tout le long de notre séjour...(le relationnel avec les thaïs est quelque peu difficile dans la région...). Bref nous garderons pas un très bon souvenir de cette île qui nous a tout de même montré de beaux attraits.

Jour 241: Avant de partir sur Koh Tao, nous rejoignons Marie (une amie avec qui nous avions passé une semaine de voyage en Colombie, en compagnie de Nico et Quentin) pour partager un bon moment autour d'un repas. Une fois le trajet en bateau effectué et les sacs posés, nous nous octroyons un moment tranquille à l'hôtel pour Hadrien et à la plage pour moi.

Jours 242 à 244 : Pour découvrir cette île, nous avons été de plage en plage pour observer différents paysages et faire du snorkeling car ce bout de terre est réputé pour ses nombreux spots, où l'on pourrait y apercevoir tortues et requins. Pour se faire nous louons un scooter en vérifiant bien l'état des freins car ici les routes ressemblent à de véritables montagnes russes... Pendant deux jours nous avons posé nos serviettes sur de très jolies plages. Nous n'avons pas observé de fonds marins extraordinaires mais de jolis petits poissons colorés et des coraux incroyables ont quand même croisés notre regard.

A la fin du jour 243, Marie nous a rejoint pour partager la fin de notre road trip thaïlandais. Nous partons le lendemain matin à Ao Hin Wong Beach, l'ultime plage que nous feront dans le pays! Après avoir descendus la route style piste rouge voire noire mais sans neige, nous y voilà. Nous mettons nos masques et nous partons pour une session PMT (sans le P...). Et là que voyons-nous, juste au bord entrain de barboter gentillement...? Un bébé requin à pointe noire! Ni une, ni deux, on ressort la Gopro et on passe une bonne partie de la matinée à l'observer.

Le temps de faire une dernière photo pour narguer Quentin et Nico restés en France, qu'il est déjà l'heure pour nous 3 de commencer notre long périple jusqu'à Bangkok...

Jour 245: Une fois avoir pris le ferry pour nous ramener sur le continent, nous enchainons en prenant un bus de nuit pour la capitale. Ce dernier était censé arriver vers 5h du matin, mais non, il est 3h30 et nous sommes déjà sur place... nous errons donc dans les rues avant d'investir un Burger King pour attendre le lever du jour et regagner notre hôtel. En milieu de matinée nous nous rendons au MBK center pour régler notre problème d'appareil photo. En attendant que la réparation soit effectuée nous nous installons dans un parc non loin de-là pour faire un somme. Nous en avons profité pour admirer le street art et les tagueurs présents.

C'est avec notre appareil photo, redevenu fonctionnel, en poche que nous regagnons l'hôtel pour prendre le dernier apéro thaïlandais avant devoir dire au-revoir à Marie. Ensuite au dodo car notre voyage jusqu'à Siem Reap ne va pas être de tout repos.

16
mars
16
mars
Publié le 27 mars 2018

Quelques chiffres:

  • 35 jours
  • 1571€ dépensés sur un budget de 1798€
  • 1€ = 38 baths
  • 3210 km de parcourus
  • 6h en plus de décalage horaire avec la France
  • 2175 photos et vidéos après tri
  • 16 lits différents
  • 1 nuit dans le bus
  • 15 Némos observés

Rencontres:

  • Julien, qui a fêté avec nous nos 6 mois de voyage à Bangkok.
  • Alexandre et Anne-Sophie, un couple de français rencontré à Chiang Rai et avec qui nous avons mangé nos premiers grillons.
  • Anna, qui a partagé avec nous un long trajet de bus de Chiang Rai jusqu'à Sukhothaï.
  • Joris et Anaïs, deux jeunes en vadrouille sur Koh Lanta.
  • Nos amis Elie et Ninon, tout juste arrivés de France à Krabi pour commencer leur Road trip.
  • Marie, notre petite parisienne avec qui nous avions déjà passé une semaine en Colombie et avec qui nous avons partagé de très bons moments à Koh Ph Ngan, à Koh Tao et à Bangkok.
  • Damien, rencontré juste à la frontière entre la Thaïlande et le Cambodge et que nous devrions revoir quelques jours plus tard.

Mots appris:

  • bonjour = sawat di
  • merci = khop khoun

Observations:

  • Il y a une grosse différence de religion dans ce pays. Au nord le bouddhisme est majoritairement représenté par les temples, les moines dans les rues... Alors qu'au sud c'est la religion musulmane qui domine. D'ailleurs dans cette région nous avons croisé très peu de temples et de bouddhas.
  • Une différence très marquante aussi entre le nord et le sud c'est l'authenticité. Au nord on trouve encore des coins perdus que le tourisme de masse n'a pas abîmé. Au sud c'est plus tout à fait le cas... Tout est fait pour le tourisme quitte à en avoir perdu complètement l'identité du pays. Sur Koh Phi Phi par exemple il y a plus de touristes que d'habitants... Du coup la population est disons beaucoup moins accueillante.
  • La circulation en Thaïlande!!! On a eu le droit à de grands moments, mais cela n'a pas empêché Hadrien de se sentir comme un poisson dans l'eau au milieu de tout se Capharnaüm. Le bémol dans ce pays ce sont les feux tricolores. Pas moins de 100 secondes d'attente un vrai calvaire.
  • La cuisine thaïlandaise est vraiment riche et variée. Il n'y a pas photo depuis le début du voyage c'est ici que l'on a le mieux mangé. Pat Thai, Massaman, Curry ont su faire frétiller nos papilles. Les fruits sont aussi de grande qualité, on en avait jamais mangé d'aussi bon pour aussi peu cher... Bref on s'est fait des repas de rois pour moins de 5€ à deux.
  • On pourrait penser que la Thaïlande faisant partie de l'Asie du sud Est soit un pays peu ou pas très développé. Eh bien c'est tout le contraire, on a découvert un pays possédant de multiples richesses et sachant les exploiter comme le tourisme par exemple ou encore la technologie. C'est d'ailleurs le pays où l'on a eu les meilleures connexions internets (même mieux qu'à la maison). Bon il faut se le dire quand même il y a bien un domaine où il reste encore un sacré chemin à parcourir c'est l'écologie.

Tops et Flops:

Tiphaine: Top -> Sukhothai Flop -> Phuket

Hadrien: Top-> Sukhothai Flop -> Koh Pha Ngan

16
mars
16
mars
Publié le 29 mars 2018

Jour 246: Et voilà, il est temps pour nous de rejoindre le Cambodge. Pour cela nous prenons un train à 5h55 jusqu'à la frontière.

On nous avait prévenu, ici, la corruption est reine et les arnaques nombreuses. Ce fut effectivement le cas... Au poste des visas, le douanier nous réclame 2€50 par tête en plus sans aucune raison. On refuse de payer (alors que d'autres touristes s'exécutent) et allons nous assoir, 2 minutes plus tard, comme par magie, nos visas étaient prêts. Nous nous rendons ensuite à la gare routière pour prendre notre bus pour Siem Reap où nous arriverons 2h30 plus tard.

Arnaque de jour, bonjour: A la gare routière pour prendre le bus vers Siem Reap, nous voulions acheter nos billets, mais le gars a voulu nous entuber en augmentant le tarif de 2$. Justification de sa part : "le bus à 10$ par personne part maintenant, alors que celui à 9$ ne part que dans deux heures". Ok pas de souci nous refusons de payer et nous lui disons que nous allons sagement attendre 2h. Le fameux bus à 10$ arrive, le chauffeur vient nous voir histoire de tenter une dernière fois de nous faire cracher 2$ supplémentaires que nous refusons toujours de lui donner. Il nous prend donc à part et nous dit que nous pouvons prendre ce bus mais que cela devait rester un secret. Alors CHUT!! On compte sur vous pour ne rien dire...

Jour 147: Après une bonne journée de repos: Angkor nous voilà!!! Pour commencer la visite de cette célèbre cité cambodgienne, nous nous levons de bonne heure pour aller acheter nos billets d'entrée et surtout, pour aller voir le mythique lever de soleil sur les trois tours d'Angkor Wat. C'est avec notre nouveau bolide électrique que nous arrivons sur place vers 5H45. Et soyez étonnés, ou non, mais des centaines de personnes ont eu la même idée que nous... C'est donc dans cette fourmilière géante que nous avons regardé, les yeux pleins d'étoiles, l'ascension du soleil.

Afin d'éviter la foule, nous décidons de ne pas visiter le temple tout de suite mais d'y revenir en fin d'après-midi. On continue donc notre route pour aller découvrir les temples du grand circuit. Premier arrêt, et pas des moindre, au temple Preah Khan qui fut jadis la plus grande école bouddhiste grignoté petit à petit par la nature.

Nous enchaînons ensuite les temples, plus modestes certes mais avec un charme indéniable. Parmi ceux que l'on a pu voir il y avait le Ta Som où l'on y trouve une porte du temple littéralement avalée par une racine.

Puis il est temps de rentrer à l'hôtel pour se reposer un peu et revenir en fin d'après-midi visiter le Angkor Wat, un peu plus à la fraîche. Après deux petits kilomètres sur 8 à parcourir pour rentrer, notre scooter est en panne sèche d'électricité. Hahaha, la mauvaise blague, sans compter qu'il fait pas loin de 40 degrés... Pas le choix, on pousse le scooter en se disant que la route va être longue... Mais heureusement une âme charitable a bien voulu nous aider... Un chauffeur de Tuk Tuk a poussé Hadrien et le scooter avec son pied pendant que moi, j'étais bien tranquillement installée, à l'arrière, à discuter avec les deux dames présentes. Bien contents d'être arrivés, une heure plus tard à l'hôtel, nous ne nous faisons pas prier pour la sieste!!

En fin d'après-midi, comme prévu nous retournons sur place pour visiter le plus grand des temples. Nous avons eu une sacrée chance, car se pointer au dernier moment, avant la fermeture, nous a permis de le visiter quasi seuls. Bon on a été chassé gentillement par les gardes, mais nous avons tout de même réussi à voir un joli coucher de soleil et à avoir des photos du temple sans un seul touriste!!

Jour 248: De retour à Angkor, mais cette fois-ci à vélo, pour effectuer le petit circuit pas si petit que ça... C'est après 14km de pédalage que nous arrivons au Ta Prohm, le fameux temple de Tomb Rider. Cet ancien lieu de culte est rongé par la nature qui a repris ses droits depuis de nombreuses années. C'est un lieu hautement photogénique qui nous a régalé par sa beauté.

Reprenons nos deux roues pour se rendre à Angkor Thom où l'on a pu voir la terrasse des éléphants et celle du roi lépreux. Puis, dans l'enceinte royale, peu de vestiges à par le Phimeanakas et le plus grand lieu de culte de l'époque, le temple Baphuon .

Nous allons ensuite au plus beau des temples (pour nous) le Bayon on y trouve des dizaines de tours, toutes présentant quatre visages sur chaque face. Ces figures vêtues chacune d'un sourire, nous ont accompagné tout le long de notre visite. Un lieu gracieux, plein de magie.

Mon grand-père venu ici dans les années 50, avait pris une photo de l'une de ces figures! Eh bien nous avons retrouvé l'endroit précis de cette photographie! Elle est prise en miroir mais c'était bien là!

C'est fiers de notre trouvaille, que nous nous rendons au prochain stop. Ce dernier est enfaite un point de vue sur le temple d'Angkor Wat. Pour être honnête, rien d'extraordinaire, du coup nous redescendons et filons à l'hôtel nous reposer avant d'aller dîner en compagnie d'Antoine un de nos potes.

Jour 249: A la suite d'une matinée off, nous louons un scooter afin d'aller explorer les temples en-dehors du parc archéologique. Premier arrêt au complexe de Rulon, où l'on a pu y observer trois temples sur trois lieux différents mais tous construits vers le 9ième siècle.

Puis nous roulons vers le Banteay Srei qui se situe à 30 km plus au nord. Nous ne sommes pas déçus d'être venus jusque là car nous trouvons un temple merveilleusement bien conservé avec des sculptures d'une finesse majestueuse. D'ailleurs, les archéologues s'accordent pour dire qu'il ne pourrait s'agir que de fresques réalisées par des femmes tant la précision est grande.

Nous retrouvons ensuite, en début de soirée, Antoine et ses parents pour passer une très agréable soirée en leur compagnie.

22
mars

Jours 250 et 251: Après cette étape incontournable des temples d'Angkor, nous poursuivons notre route dans le pays. Nous prenons un bus pour nous rendre à Battambang, deuxième ville du Cambodge. La ville en elle-même ne vaut pas forcement un grand détour. En revanche, les alentours de cette agglomération sont beaucoup plus intéressants. Nous partons donc pour aller voir ce qui se passe de plus près dans la campagne. Premier arrêt au Wat Samrong Knong, où l'on a pu voir un mémorial le "Well of Shadows" en souvenir des victimes des Khmers rouges qui effectuaient ici de nombreuses tortures. Triste endroit, mais essentiel pour la mémoire. D'ailleurs, le pays est jonché de traces comme celle-là.

Puis, nous allons sur les ruines d'un temple, datant du 11ième siècle sur la même base architecturale que les temples d'Angkor. Malheureusement, la conservation de ce-dernier n'est pas encore achevée.

A la suite de cela, nous filons au sud afin d'atteindre un ancien lieu de culte, Banan. Situé au sommet d'une petite colline, il a été utilisé lors des guerres, comme tour de guet. Pour notre dernier arrêt "temple" de la journée nous roulons vers Phnom Sampeu, d'où nous avons pu voir un magnifique panorama sur la campagne alentour.

En fin de journée, nous avons passé un agréable moment avec José et Nicole en observant les milliers de petites chauve-souris sortant d'une grotte, le tout en dégustant l'apéritif.

Arnaque du jour, bonjour : A Battambang les sites que nous avions visité étaient payants. Jusque là pas de problème. Le seul bémol, c'est que le prix varie en fonction de la tête du client... Et oui, nous avons payé 2$ par personne l'entrée du Bayon et 1$ par personne celle du Phnom Sampeualors que José et Nicole, pour eux, ce fut l'inverse... Et en y regardant de plus près l'entrée de chaque site était bien de 1$ par personne...

Jours 252 et 253: Nous quittons Battambang pour nous rendre dans un petit village hors des sentiers battus qui se nomme Krakor. Nous y allons pour aller découvrir le village flottant de Kompong Luon sur le lac Tonlé Sap. Ce dernier ce trouve être le plus grand lac d'Asie du Sud-Est préservé par l'UNESCO pour sa biodiversité en grand danger à l'heure actuelle. Pour y aller nous prenons un Tuk Tuk nous menant à l'embarcadère. C'est de là, que nous prenons une barque, assez précaire, pour aller voir de plus près ce fameux village.

Au fur et à mesure de notre visite, nous nous rendons compte qu'ici rien ne manque, pas même la station essence ou le mécano.

Ce petit hameau flottant, plein de joie et sans chichi, nous a vraiment envouté. Après cela nous rentrons à l'hôtel pour partager la nuit avec des belles et grosses blattes présentes dans la chambre...

25
mars

Jours 254 et 255: Allez zou, rendons nous à Phnom Penh la capitale du Cambodge. Il nous aura fallu tout de même 4h de bus pour effectuer les 130 petits kilomètres qui nous séparait de cette ville. Cette dernière est chargée d'une sombre et triste histoire liée aux Khmers Rouges... Mais avant d'aller découvrir ces lieux chargés d'émotions, nous faisons un stop au Wat Phnom, entouré d'un joli jardin.

Nous en faisons le tour rapidement et nous allons ensuite au killing fields. C'est l'un des endroits où a eu lieu une extermination massive. Ce lieu, devenu aujourd'hui un mémorial, a connu les pires atrocités possibles. On y envoyait des prisonniers (hommes, femmes et enfants) pour les abattre de sang froid et les jeter dans des fosses communes. Plus de 20 000 victimes recensées, de quoi vous donner froid dans le dos. Aujourd'hui, le son des cries des victimes a laissé la place aux chants des oiseaux et au silence des humains... Un silence pour se recueillir, un silence pour ne pas oublier, un silence pour ne pas pleurer...

Pendant une bonne heure nous enchaînons cette visite pleine d'effrois de ce camps de la mort. Puis nous roulons vers la tristement célèbre prison S-21. C'était autrefois un lycée où l'on pouvait y entendre les rires de ces jeunes étudiants. Ces rires ont été remplacés par des cries de douleur, de souffrance extrême infligées par de jeunes bourreaux sans coeur. Encore un lieu chargé d'émotion, d'incompréhension et d'interrogation. Cela va sans dire, qu'ici aussi, le science est de mise.

Finissons la journée par une note plus légère et rendons nous au Riverside, petite promenade des anglais cambodgienne. Le temps pour nous d'observer un cours de gym pris très au sérieux par ces dames, d'apercevoir le palais royal et de boire notre petite bière face à la rive, que nous rentrons préparer la suite de notre voyage sur le littoral cambodgien.

Arnaque du jour, bonjour: Après avoir effectué 6h de bus de Phnom Penh à Sihanoukville, nous approchons enfin de notre but! Plus que deux petits kilomètres. Mais là, le bus s'arrête, un monsieur s'adresse à nous en anglais, nous demandant gentillement de sortir, en nous disant que l'arrêt est ici. Un peu dubitatif, car aucun autre passager ne bouge et sans autre explication, nous nous exécutons. Le bus repart ensuite en direction du centre ville (là où nous voulons aller...). Mais pourquoi alors nous a-t-on fait descendre? L'explication est simple, il voulait juste nous faire prendre un tuk-tuk et faire payer le touriste... Manque de pot pour lui, étant légèrement remontés, nous décidons d'y aller à pied!

Jours 256 à 257: Après ces mésaventures, nous partons sacs sur le dos découvrir un peu cette ville avant de prendre le bateau pour Koh Rong. Cette dernière n'est qu'une ville portuaire aux multiples immeubles, rien de très attrayant pour être honnête. Nous filons donc directement à l'embarcadère sud pour prendre notre bateau. Il faut savoir qu'il existe deux types de bateau, les rapides à 20$ et les lents à 10$. Vous devinez donc que nous allons privilégier les plus lents... Petit hic, ces-dernier partent de l'embarcadère nord et non du sud, on négocie un tuk-tuk (non sans mal) pour nous y déposer. Notre départ n'est prévu que dans 3h... Nous avons donc eu largement le temps d'observer toutes ces petites mains charger le ferry de tout et de rien, comme une machine à laver, des plaques de tôle, des canards vivants, des oeufs... Enfin de tout quoi. Après 2h de traversé nous mettons enfin un pied sur Koh Rong!

29
mars
29
mars

Jour 256: Nous organisons notre visite des îles en fonction de la météo, c'est donc pour cela qu'avant de découvrir Koh Rong, nous allons voir sa petite soeur, Kog Rong Samlem. Pour cela nous prenons un soit disant speed boat pour nous y amener.

1h30 de navigation plus tard au lieu de 50 minutes annoncées, nous mettons pied à terre sur la jolie plage de sable blanc de Saracen Bay. Mais les nuages présents n'annoncent rien de bon... Du coup Hadrien décide de faire demi-tour, mais moi, en vraie bretonne que je suis, je reste! On ne déserte pas face à la grisaille!!

Mais après une baignade de courte durée l'orage et la pluie viennent s'en mêler pendant une bonne grosse partie de l'après-midi... Mais pas de souci, nous avions revu Nicole et José un peu plus tôt dans la matinée, j'ai donc passé ces heures pluvieuses avec eux. La pluie s'étant arrêtée, il est temps maintenant de rentrer avec un beau coucher de soleil en prime.

Jour 257: Pour cette dernière journée sur les îles nous allons explorer Koh Rong. Pour cela nous effectuons une petite marche à travers la jungle pour nous rendre à Long Beach. Le soleil et la chaleur étant bien présents, nous n'avions qu'une envie c'était d'aller faire un plouf. Nous sommes tombés sur une superbe plage, avec sable blanc et eau cristalline. Un seul bémol, l'eau était tellement chaude qu'on eut de la peine à se rafraîchir... et oui les vacances ne sont pas toujours faciles...

Après en avoir bien profiter nous rebroussons chemin. Sur la fin du parcours on s'arrête s'hydrater un peu au SkyBar qui offert à tous ses clients une vue imprenable sur les environs.

Jour 258: Il est temps pour nous de continuer notre route, pour se diriger vers Kampot. On prend d'abord un bateau, puis un bus censé ne mettre que 2h petites heures pour arriver à destination, finalement ça sera le double...

Arnaque du jour, bonjour: De bon matin, nous arrivons sur le quai à Koh Rong pour prendre notre bateau. Nous demandons au guichet deux tickets. Le monsieur nous annonce la note 15$... Soit 7$50 par personne. Non, non, non, gentil monsieur, nous connaissons le prix, et il n'est pas de 7$50 mais 5$ (prix que nous avions payé à l'aller et indiqué sur plusieurs blogs). Il fait donc sa tête d'étonné (très bon acteur soit disant en passant) et passe un coup de fil... Nous patientons qu'il finisse sa conversation et une fois raccroché il nous dit, que nous payerons, directement sur le bateau. Nous embarquons sur ce dernier. Ce même petit monsieur vient réclamer à tout le monde les sous pour la traversé. Il commence, bien entendu, par les touristes où il leur réclame les fameux 7$50, qu'ils ont payé alors qu'on les avait avertis... (tant pis pour eux). Puis il vient nous voir, sans un mot on lui donne les 10$, en retour nous avons eu le droit à un beau sourire de sa part. Et pour finir, il va voir les locaux qui lui tendent 2$50 par personne. Et oui c'est comme ça ici, le touriste à le droit de payer 3fois le prix du bateau seulement sous prétexte qu'il est touriste...

1
avr
1
avr

Jour 259: Arrivés depuis la veille à Kampot, nous louons un scoot pour aller nous perdre dans la campagne. Nous faisons deux arrêts temples dont le Wat Traeuy Kaoh (haut en couleur) ainsi qu'aux marais salants présents aux alentours. Hélas avec le mauvais temps et les grosses pluies du moment, (plutôt rare pour la saison) le sel se fait rare.

Puis nous poursuivons notre route en passant de village en village pour aller rejoindre la Kbal Romeras. Nous avons passé un bon moment à explorer cette grotte devenue la maison des chauves souris. Puis direction une autre grotte, moins impressionnante celle-ci, mais toute aussi charmante avec ces énormes stalactites.

On fait un petit saut au secret lake avant de faire demi-tour dans cette campagne figée un peu dans un ancien temps. Chose étonnante la majorité de ces "maisons cabanes" abritent dans leur entrée, un épouvantail, nous n'avons pas eu l'explication de cette présence mais c'est assez marrant de voir ces bonhommes tous différents, habillés de manière très personnelle pour certains. C'est là, en revenant de balade, que nous avons trouvé la célèbre terrine de canard aux petites noisettes de chez Henaf!! Le bonheur à l'état pur, du coup en rentrant c'est goûter au pâté! Puis nous avons passé la soirée en compagnie de notre pote Antoine que nous avons retrouvé ici.

Jour 260: Avec notre deux roues nous roulons vers Kep pour y passer la journée. Que voir à Kep? Et bien pas grand chose, c'est d'ailleurs assez flipant de venir ici. C'est une ville quasi-déserte, fantomatique. Il y a bien la petite plage ou encore le marché aux crabes où tout le monde se retrouve mais guère plus.

Nous venons jusque là pour justement aller goûter le fameux crabe au poivre vert de Kampot. Pour cela, nous allons au marché où l'on trouve toutes sortes de fruits de mer mais pas que... Nous trouvons notre bonheur assez rapidement pour pas trop cher, 8$ le kilo de crabes cuisinés sous nos yeux. Pour déguster tout cela nous allons nous installer confortablement au bord de l'eau. Un vrai régal pour les papilles. Un des meilleurs plats que l'on est pu manger depuis le début de notre voyage.

Il faut dire que la région est connue pour son excellent poivre. C'est d'ailleurs pour cela que nous allons visiter une plantation afin d'améliorer nos connaissances sur ce sujet. Après deux bonnes heures de visite nous rentrons.

Arnaque du jour, bonjour: Au marché aux crabes nous négocions notre kilo de crabes vendu 8$ à 6 et la préparation vendue 2$50 à 2$. Soit un total de 8$, jusque là tout va bien. Au moment de payer nous tendons notre billet de 10$. La dame l'accepte et ne nous rend 1$ au lieu des 2 attendus. Après une petite mise au point avec elle et une tentative de nous faire pitié de sa part, nous récupérons notre du.

Jour 261: Et voilà cette étape est terminée, nous devons poursuivre notre route vers le nord pour rejoindre Kratie notre dernière étape cambodgienne. Pour cela rien de plus simple enfin sur le papier... Il suffisait de prendre un bus jusqu'à Phnom Penh puis un autre jusqu'à Kratie... Oui mais voilà on est au Cambodge!!! On prend bien un bus de 4h pour remonter jusqu'à la capitale mais une fois là bas pas de bus pour Kratie (disparu le bus...). Du coup on en prend un pour s'avancer un peu jusqu'à Kampong Cham à 3h de là. Une fois sur place on trouve comme par magie un mini-van allant directement à Kratie... Ce dernier trajet fut plus que épique (mini-van bondé, route défoncée et petits poussins à l'agoni dans leur boîte..) mais nous sommes arrivés sains et saufs à destination. Bilan de la journée 12h de bus, 434 km parcourus et deux postérieurs en compote!!!!

3
avr
3
avr
Publié le 19 avril 2018

Jours 262 et 263: Après une journée OFF nous partons à la découverte de Koh Trong, petite île du Mékong. Nous empruntons un ferry avant de louer des vélos pour en faire le tour. Ce charmant bout terre nous a conquis par ses maisons Khmers très bien conservées, entourées, chacune, de jolis jardins fleuris.

Encore une fois les îliens vivent de pas grand chose mais la vie est si paisible et agréable que finalement on n'aurait pas besoin de beaucoup plus non plus.

Jour 264: Et voilà le jour-J est arrivé nous quittons le Cambodge pour rejoindre le Laos. Pour cela nous prenons un bus pour atteindre la frontière terrestre réputée comme la plus difficile à passer, à cause notamment de la corruption. 6h de bus plus tard en compagnie de Heloise et Pierre-Philippe nous y arrivons enfin. C'est parti, nous implorons mère patience puis nous entrons dans l'arène des douaniers cambodgiens pour avoir notre tampon de sortie. Voilà la première tentative d'arnaque car le douanier nous réclame 2$ par personne pour faire notre tampon (pas simple comme tâche...). Nous refusons gentillement et à notre grande surprise, il nous rend nos passeport sans faire d'histoire. Oui mais voilà, il a fait semblant de les tamponner pour qu'on aille à l'autre poste de douanier, côté laotien, que là bas on nous dise que nous n'avions pas le tampon de sortie et que nous soyons obligés de faire demi-tour... Plutôt vicieux comme procédé... Mais heureusement Hadrien se rend compte de la supercherie. On lui redonne donc nos passeports qu'il met de côté. Pour patienter on sort le jeu de carte et go, petite partie de trou du cul à 4. On a à peine eu le temps de finir la première partie qu'un autre douanier, plus haut gradé cette fois, nous somme immédiatement d'arrêter de jouer (ils sont sensibles avec les jeux de cartes là-bas...). Il a pris ensuite nos passeports et hop en 4 mouvements tous nos passeports ont été miraculeusement tamponnés gratuitement. Un jeu de carte nous aura jamais autant sorti de la mouise. Direction maintenant le côté laotien connu pour être pire que leur homologue cambodgien... On remplit tous soigneusement les formulaires de visa, on ajoute les 30$ réglementaire et nous donnons le tout au monsieur. 15 minutes plus tard on nous appel au guichet et là rebelote, on nous réclame 2$ par personne pour le tampon (décidément faire un tampon en Asie demande énormément d'efforts). On refuse encore une fois. Mais là, même pas le temps de sortir le jeu de carte que la douanière tamponne les passeports illico presto! Finalement, nous qui redoutions le passage de cette frontière en une demie-heure c'était réglé... Incroyable.

Notre périple de la journée ne s'arrête pas là. Nous prenons ensuite un mini bus jusqu'à Nadasang pour prendre un bateau jusqu'à Don Kone dans les 4000 îles. Après avoir retrouvé par hasard notre pote Anthony sur l'île et après avoir trouvé notre nid douillet pour les prochaines jours, nous rejoignons Heloise, Pierre-Philippe et Anne-Hélène pour fêter notre arrivée dans ce nouveau pays!

4
avr
4
avr
Publié le 23 avril 2018

Quelques chiffres:

  • 20 jours
  • 1164 photos et vidéos après tri
  • 3 sortes d'insectes retrouvés dans la nourriture (Bon appétit!!)
  • 813€ dépensés sur un budget de 840€
  • 1€ = 1,22 $
  • 1€ = 5000 riels
  • 5h de décalage horaire en plus avec la France
  • 1645 km parcourus
  • 3€70 la chambre avec salle de bain et wifi à Battambang un record
  • 2 douches chaudes

Rencontres:

  • José et Nicole un coupe de français que nous avons croisé par pur hasard quatre fois. La première fois lors de la visite du Angkor Wat, puis à Battambang, à Koh Rong Sanloem et pour finir à Sihanoukville.
  • Notre pote breton Antoine que nous avons vu à Siem Reap et à Kampot.
  • Héloïse et Pierre-Philippe rencontrés dans le bus pour aller à la frontière avec qui nous avons passé ce fameux poste tant redouté.

Observations:

  • Le Cambodge a lui aussi le droit à quelques bizarreries. 1) La mode vestimentaire ici est le pyjama, et oui madames c'est la nouvelle tendance printemps/été 2018!! 2) Des coupures d'électricité ne sont rares ici on a du parfois attendre 8h avant que le jus ne revienne. 3) Ils utilisent deux monnaies le dollar américain et le riel, on peut très bien payer une partie en $ et une autre en riel, peu importe.
  • Les arnaques ou les tentatives d'arnaques... Franchement au début on en rigole mais à la longue ça devient usant... C'est même assez embêtant pour eux car il y a des personnes honnêtes avec qui on va essayer de négocier alors que le prix qu'elles nous proposent est juste...
  • C'est le pays où pour l'instant le prix des chambres d'hôtel est vraiment dérisoire. On s'est souvent retrouvé dans des chambres avec salle de bain pour moins de 6€ la nuit un vrai record!
  • Bon soyons honnête ce n'est pas le pays où l'on s'est le plus régalé... Malgré que l'on soit tombé sur de bons restaurants, la majorité du temps on n'a pas trouvé facilement à manger et quand on trouvait c'était plus que basique. Mais bon on se rattrapera ailleurs pas d'inquiétude.
  • Ce pays porte un lourd passé sur ses épaules. Les traces de cet auto-génocide sont présentes dans tout le Cambodge. Il n'est pas rare de croiser sur son chemin un mémorial. Il n'est pas rare non plus de voir dans la rue des mendiants à qui il manque un membre, perdu à cause de l'explosion d'une mine. Vous l'aurez compris les stigmates de ces sombres années sont encore très forts.

Tops et Flops:

Tiphaine: Top -> Angkor Flop -> Sihanoukville

Hadrien: Top -> Angkor Flop -> Sihanoukville

7
avr
7
avr

Jour 266: Que la vie est paisible, ici, aux 4000 îles ...On s'est senti bien dès nos premiers pas. On s'y sent tellement bien que le rythme est plutôt très tranquille. On n'a jamais décollé avant 11h de la gesthouse... Faut savoir profiter de temps en temps, surtout quand vous avez une chambre avec petit balcon, hamac et vue sur le Mékong... Enfin, ce jour, nous louons tout de même des vélos et nous partons découvrir cette île, Don Kone. En premier lieu on s'est arrêté au pont suspendu où se trouve une très belle cascade.

Puis nous filons à l'embarcadère, tout au sud de l'île, en empruntant des chemins quelques peu escarpés, pour prendre un bateau afin d'aller observer des dauphins d'eau douce. La balade sur l'eau fut très agréable avant d'arriver au point d'observation de ces mammifères marins. Hélas ils sont plutôt discrets et nous les avons vus que très furtivement.

Une fois sur terre nous retournons à l'hôtel avant de retrouver nos 4 compatriotes pour passer la soirée ensemble sur l'île de Don Det.

Jour 267: Nous reprenons nos vélos pour continuer notre visite. Cette fois-ci, direction les chutes d'eau de Li Phi. Elles sont considérées comme les plus grandes d'Asie du Sud-Est. Alors certes elles ne sont pas très hautes seulement 21 mètres mais elles sont très larges et elles ont un débit de 33 000 m3/s en saison sèche et de 49 000 m3/s en période de pluie. Autant vous dire que ces chutes, ne nous ont pas laissé indifférents tant elles sont impressionnantes et somptueuses. Puis nous filons à la plage histoire de se rafraîchir un peu car il fait très chaud par ici.

Un petit plouf dans le Mékong ça fatigue, du coup on est resté quelques heures dans un hamac avec un Mango Shake à la main pour s'en remettre. Mais il nous reste encore un dernier endroit à découvrir sur Don Kone, c'est Khongyai Beach. Arrivés là-bas, nous marchons 5 minutes avant de tomber sur une plage déserte, enfin presque, une famille de buffle était déjà là, en train de profiter de l'endroit. Nous remettons nos maillots de bain et allons les rejoindre pour une nouvelle baignade dans ce fleuve mythique.

Il est ensuite temps de rentrer observer le coucher de soleil installés bien confortablement dans nos hamacs.

Jours 268 et 269: Pour ce dernier jour sur place, nous empruntons le pont pour faire le tour de Don Det, l'île juste en face de la notre. Ce dernier fut vite fait, à peine deux heures de balade en comptant la pause hamac et nous sommes déjà de retour à l'hôtel.

On en profite donc pour se reposer un peu avant que Héloïse et Pierre-Philippe nous rejoignent pour passer notre dernière soirée aux 4000 îles. Le lendemain matin, nous prenons le bateau puis un bus pour nous mener jusqu'à Paksé. Une fois sur place, nous profitons du reste de la journée pour préparer notre premier road trip en moto dans le pays.

13
avr

Jours 270 à 272: Nous sommes partis pour trois jours de road trip en moto pour effectuer la boucle du plateau des Bolavens afin de découvrir les nombreuses cascades qu'il renferme.

Lors du premier jour, nous nous arrêtons à une cascade ne cassant pas trois pattes à un canard, soyons honnêtes... Du coup nous poursuivons notre chemin jusqu'à Tad Lo, ville étape de notre parcours.

Après avoir posé le sac chez MamaPap, nous filons tout droit à la chute d'eau Tad Hang pour s'y rafraichir un peu. Puis, nous nous baladons pour découvrir les environs, à pied cette fois-ci. Nous tombons sur la cascade Tad Lo haute de 8 mètres. Ni une ni deux Hadrien ne cherche pas, il enfile son maillot et hop c'est parti pour une session sauts, baignade avec les locaux. Un super moment passé avec eux.

Puis nous rentrons partager la soirée avec plusieurs voyageurs dont Fabian et Hugo.

Pour le deuxième jour debout de bonne heure (pas le choix chez MamaPap la journée commence à 5h30, dur dur le réveil...). Après avoir dégusté la spécialité de la maison, le "Big Pancake banana chocolate" et après avoir reçu un bracelet accompagné des prières de notre hôte pour nous porter chance, nous reprenons la route. Premier arrêt de la journée à une plantation de thé créée par des français dans le but d'aider la population locale vivant sous le seuil de pauvreté.

Après avoir découvert plein de nouvelles choses sur le thé, les vers à soie et les Spirulines, nous enfourchons notre bolide pour rejoindre deux petites cascades. Il est temps ensuite d'aller voir la plus grosse chute d'eau de la boucle la fameuse Nam Tok Katamtok. N'ayant pas trouvé le chemin pour y descendre nous nous contentons de l'observer de haut. 10 km plus loin nous trouvons de quoi nous loger pour la nuit.

Pour ce troisième et dernier jour de road trip, nous mettons là aussi le réveil de bonne heure pour aller marcher à la fraîche et découvrir les cascades du coin qui sont au nombre de 7. La première, facile à observer car le point de vue est juste est à quelques mètres de notre chambre. Pour les autres, on a du se balader dans la jungle pour aller les dénicher. Une fois en bas, nous tombons sur la quatrième "cascade" disons que c'était plus des rapides qu'une cascade. Il est temps de faire une petite pause pour profiter de l'endroit. Après l'avoir bien explorer nous cherchons le reste du chemin que nous ne trouverons jamais... Du coup nous faisons demi-tour pour poursuivre notre route.

Sur la fin de la boucle nous faisons deux derniers stops aux cascades de Tad Yuang et Tad Champy . Sur cette dernière, nous tombons par hasard sur nos amis Héloïse et Pierre-Philippe partis eux aussi pour faire la boucle. Après un repas et une baignade partagés ensemble, il est temps pour nous de rentrer à Paksé se reposer un peu après ces 3jours intenses. Oui mais ça c'était sans compter la fête de l'eau... Ici, cette fête qui dure 4jours est synonyme de nouvel an. A peine rentrés à l'hôtel que nous sommes invités par la famille du gérant à partager quelques verres avec eux. Très agréable moment passé, nous ayant fait découvrir quelques coutumes locales.

Jour 273: La nuit fut quelque peu agitée du coup nous nous reposons un peu avant de foncer vers le Vat Phou petit Angkor laotien. 50 km sous un soleil de plomb, nous y voilà enfin. Nous découvrons un site avec deux imposants temples datant de l'époque angkorienne.

Puis nous grimpons les quelques marches nous séparant du sanctuaire. Là haut nous avons une magnifique vue sur les temples et sur les environs. Sur cette plateforme nous avons pu voir le rocher éléphant, le rocher crocodile (où l'on sacrifiait de jeunes filles vierges... pas très glamour) et le sanctuaire. Le tout en évitant les nombreuse petites mangues qui tombaient par-ci, par-là...

Puis nous reprenons la route vers Paksé tout en essayant (ou pas...) d'éviter les seaux d'eau jetés par les enfants sur la route pour fêter Pimay (la fête de l'eau). De retour en ville nous nous installons bien tranquillement en terrasse pour observer le défiler.

15
avr
15
avr
Publié le 30 avril 2018

Jour 276: Il est temps pour nous de rejoindre la ville de Thakhek pour effectuer notre deuxième road trip moto dans le pays. Une fois n'est pas coutume, nous grimpons dans un bus nous menant, logiquement à 400km de là en 6h... Mais tout cela c'était sans compter les arrêts indénombrables du chauffeur, une pause repas d'une heure 30 et d'une panne nous obligeant à changer de bus et à effectuer les 100 derniers kilomètres, assis sur une banquette arrière d'un bus couchette sentant le vomi... Enfin bref nous arrivons tout de même à Thakhek 10h plus tard en pleine nuit accompagnée de Lucie...

Jours 277 à 280: Nous voilà fin prêts pour commencer notre nouvelle boucle de 4jours en deux roues.

Cette fois-ci nous allons à la découverte de grottes cachées sous un décor de verdure et de montagne absolument somptueux.

Pour notre première journée nous visitons deux grottes Xieng Liap et la Tham Sa Pha In. A l'aide de nos frontales nous explorons les lieux plus grandioses les uns que les autres.

Après avoir rejoué encore une fois une parodie d'Indiana Jones, nous partons voir le lac artificiel de Nakay . Ce dernier a plongé une forêt entière sous les eaux, laissant place un décor plutôt étrange mais très plaisant à contempler. Nous trouvons ensuite un hébergement pour la nuit dans le village de Thalang.

Pour ce deuxième jour, 150km nous attendent... Nous ne traînons pas trop mais nous faisons quand même de nombreux stops photos tant les paysages qui se déroulent devant nos yeux sont beaux. Nous effectuons une escale à la Dragon grotte où nous trouvons de nombreuses stalactites et stalagmites mises en valeur par un jeu de lumières colorées.

Puis nous filons aux cool springs, piscine naturelle d'eau turquoise. Bel endroit mais quelque peu petit. Nous avons quand même eu la chance de voir des centaines de papillons venus danser autour de nous. Puis nous roulons jusqu'à Konglor notre deuxième ville étape.

Pourquoi venir jusqu'à Konglor? Et bien ici se trouve l'incontournable du pays, la Konglor cave. Cette grotte longue de 7km et haute par endroit de 10mètres se traverse en bateau. Nous sommes déjà subjugués par les paysages qui l'entourent, c'est donc sans aucune hésitation que le troisième jour nous montons dans une pirogue à moteur pour aller dans son entre! WOUHA, incroyable il est difficile de décrire se que l'on a pu ressentir lors de cette balade. Imaginez-vous, plongé dans le noir ayant pour seule lumière la frontale de votre guide et apercevoir les contours de cette voûte gigantesque qui vous avale au fur et à mesure de votre avancée. C'est une sensation inoubliable. Mais au-delà de la grandeur des lieux nous avons eu aussi l'occasion d'observer l'emprunte que le ruissèlement de l'eau a laissé avec le temps.

Une fois entièrement traversée notre guide nous a invité à visiter l'embarcadère d'un petit village se situant à 2km. Et là, comme on dit c'est la douche froide... Nous sommes restés bouche B devant cette déchèterie, une horreur... En détourant le regard nous avons quand même vu de très beaux panoramas.

(Nous avons demandé confirmation et le site a été entièrement nettoyé depuis OUF)

Il est temps de faire demi-tour en retraversant cette grotte impressionnante que nous n'oublierons pas de sitôt. Nous effectuons ensuite les 70 km de route nous séparant de Vieng Kham troisième ville étape de notre tour.

Le dernier jour a sonné nous nous mettons en route pour rejoindre Thakhek à 100 km de là. Mais sur la route nous faisons un petit crochet par le Blue lagoon. Nous tombons sur un endroit fréquenté que par des locaux où nous avons pu faire un pause baignade.

Puis nous rentrons une bonne fois pour toute en admirant une dernière fois ces paysages magnifiques. Nous passons ensuite la soirée en compagnie d'Héloïse et Pierre-Philippe.

20
avr

Jours 279 et 280: Allons faire un tour à Vientiane, la capitale laotienne! Pour cela nous prenons un bus qui pour une fois se passe sans encombre! Le lendemain, nous partons vadrouiller dans cette petite capitale toute tranquille, sans l'agitation et sans le stresse que l'on trouve généralement dans ces grandes agglomérations. Plusieurs arrêts sont au programme comme le bouddha parc ou encore l'arc de triomphe dont vous reconnaîtrez sans aucun mal de quel bâtiment les architectes se sont inspirés.

Après avoir vu une bonne partie des temples et autres lieux incontournables de la ville nous rejoignons Heloise et Pierre-Philippe pour faire un apéro coucher de soleil sur le Mékong.

Jour 281: Nous quittons la capitale pour continuer notre route vers le nord du pays. La prochaine escale, Vang Vieng, n'est pas si loin, seulement 3h petites heures de bus. Nous arrivons en début d'après-midi. Bien motivés à profiter de la fin de la journée, nous décidons d'aller faire du tubing! Mais kesako le tubing? C'est très simple comme activité, il suffit de se munir d'une grosse bouée (ici une chambre à air de pneu de camion) et de se laisser dériver le long de la rivière. Petit hic l'activité dure 3h... Nous l'aurions donc finie de nuit... Nous décidons d'abandonner l'idée et nous partons nous balader le long de la berge quelques instants avant de rejoindre Lucie pour passer la soirée ensemble.

Jour 282: Partons découvrir les alentours de la ville. Pour cela nous nous rendons au Pha Ngeun view point. Pour atteindre ce dernier pas loin de 40 minutes de marche pour effectuer seulement 650 mètres... Riez, riez, mais ce qui n'est pas dit, c'est qu'il y a plus de 150 mètres de dénivelé positif, alors, autant se le dire, ça grimpe! Une fois l'haut la récompense est là, une magnifique vue à 360° sur les montagnes karstiques et la campagne.

Puis nous nous rendons à la Puma cave. Nous sortons les lampes frontales pour explorer cet endroit où les murs étaient tapissés de gouttelette d'eau rendant le lieu féerique.

Pour finir nous allons à la flower cave magnifiquement entretenue par le gardien de 70ans (même un peu maniaque sur les bords, il ne laisse pas une seule feuille traîner sur son chemin). Il n'est pas seulement gardien, il est aussi guide. Il a passé 2 bonnes heures avec nous afin de faire le tour de cette grotte aux milliers de stalactites. Tout soucieux de notre sécurité, il nous donnait souvent la main sur le sentier alors que lui même n'était qu'en tong pour escalader tout ça. Un homme adorable aux petits soins avec nous, encore une belle rencontre.

Nous passons ensuite la soirée avec nos amis français et Anne-Hélène la canadienne.

24
avr

Jour 283: Nous prenons un mini van pour nous diriger vers Luang Prabang, ville classée par L'UNESCO. Tout se passe relativement bien jusqu'au moment où il se met à pleuvoir... Et oui eau + terre = boue et en pleine montée. Ce qui devait arriver, arriva, en plein milieu d'un virage de montagne un pick-up accidenté est stoppé empêchant la double circulation. Notre chauffeur tente de passer sur le côté mais il s'embourbe... Tout le monde descend et attend qu'une solution soit trouvée. Après un conseil à bulle des locaux, voilà que tout le monde se même à pousser les véhicules embourbés. Après une petite heure sur le bas côté où nous avons vu des conducteurs frôler l'accident et après avoir poussé notre mini-van (enfin que les hommes hein! Moi je filmais...) nous pouvons repartir. Par la suite nous arrivons sans mal à Luang Prabang en fin d'après-midi.

Jours 284 et 285: La maladie a frappé, Hadrien est au lit avec une bonne crève... Rien de méchant mais un peu de repos s'imposait pour lui. J'ai donc profité de ces deux jours pour m'occuper de la suite du voyage et surtout partir à la découvert de cette ville laotienne. Cette dernière ne ressemble en rien aux villes asiatiques que l'on a déjà pu voir. Il n'y a aucun immeuble et la majorité des maisons datent de l'époque coloniale. C'est cela qui en fait tout son charme. A pied, j'ai vagabondé de rue en rue, en longeant de temps en temps le Mékong, à la découverte des lieux.

Entre autres j'ai pu voir de nombreux temples, des maisons coloniales devenues des hôtels, des restaurants ou encore de petites boutiques.

Je suis aussi allée voir, par curiosité, le haut du mont Phousi afin d'y découvrir une vue imprenable de Luang Prabang. Cette ville a tous les charmes pour plaire, on comprend aisément pourquoi elle est classée.

Jour 286: Hadrien a repris du poils de la bête, nous louons donc un scooter pour aller voir les alentours. Nous filons en premier lieu à la cascade Kuang Si. Afin d'éviter la masse de touristes, nous allons directement voir la cascade. Nous sommes scotchés tant c'est beau. Nous contemplons cette chute d'eau avec un petit sandwich avant de monter voir le court d'eau qui tombe. Jolie balade nous ayant donné l'occasion de tremper un peu nos petits petons.

Une fois redescendus, nous effectuons le chemin retour mais en prenant notre temps cette fois. Beauté des lieux oblige nous faisons de nombreux arrêts photos. Puis avant de partir nous allons dire bonjour aux ours présents dans le refuge du parc.

Nous enfourchons une nouvelle fois notre scooter pour aller voir une autre cascade. Et là, c'est la déception la plus totale... Nous sommes en fin de saison sèche du coup cette chute d'eau est sans eau... Mais cela n'a pas empêché les guichetiers de nous faire payer l'entrée... On a quand même réussi à se faire rembourser un ticket sur les deux mais ça reste une belle arnaque!!! Nous rejoignons ensuite Lucie, Héloïse et Pierre-Philippe pour passer la soirée ensemble.

28
avr
28
avr
Publié le 15 mai 2018

Jour 287: Nous quittons la ville pour nous rendre à la campagne dans le tout petit village de Nong Kiew. Après 3h de bus en compagnie d'Aurélie et Lucas, nous arrivons sur place. Pas de chance le reste de l'après-midi est plus que pluvieux du coup nous restons à l'hôtel à attendre la venue de Youna, notre petite nièce.

Jour 288: C'est à mon tour de rester clouée au lit. Du coup je laisse le soin à Hadrien de vous raconter ce fameux jour 288 qui a commencé, soyons honnêtes, qu'en fin d'après-midi.

A 16h, je retrouve Lucas et Aurelie en bas de chez eux pour entamer la grimpette vers un spot qui offre un point de vue à 360° sur les montagnes et la campagne environnantes. Après quelques minutes en direction de la sortie du village, on prend un sentier qui grimpe sec à travers la jungle. Petit bémol comme il a plu la veille le chemin est plutôt boueux. Après une heure à crapahuter où j'ai eu l'impression d'avoir pris une douche, nous atteignons le viewpoint. Et là c'est la claque, la vue est sensationnelle!

Une session de photos et videos plus tard, proche de 18h, le soleil décline et une explosion de couleur orangée envahie les montagnes et les nuages. Re-session de photos bien évidement, avant de redescendre rapidos pour ne pas finir dans le noir.

Jour 289: Nous quittons le village de Nong Khiaw pour atteindre celui de Muang Ngoy. Nous empruntons un bateau pour remonter la rivière Nam Ou. Lors de cette heure de navigation, nous voyons défiler des petits hameaux, des pêcheurs, des buffles, en gros de quoi nous en donner plein la vue.

Nous trouvons ensuite un bungalow avec une vue imprenable sur la rivière (jugez par vous même).

En fin d'après-midi, nous grimpons à 4 jusqu'au sommet d'une petite colline. En 20minutes seulement nous y sommes mais ça n'a pas été sans lâcher quelques goutes de sueur. Nous profitons de la vue dominant le village avant de redescendre passer la soirée ensemble.

Jour 290: Enfilons nos chaussures et partons faire une petite randonnée pour aller voir deux villages se situant à quelques kilomètres de là. Après 45minutes de marche on s'est arrêté à une grotte. Cette dernière n'a rien d'exceptionnelle à part son histoire. En effet cette cavité servait de refuge aux habitants lors de la guerre du Viet Nam pour échapper aux bombardements américains qui étaient effectués dans le pays, pour bloquer la route vers Hô Chi Minh. Le pays a été très touché, ce n'est pas moins de 2,5 millions de tonnes de bombes qui ont été larguées en 9 ans de guerre.

Nous reprenons ensuite la route sous un soleil de plomb pour aller voir le village de Huay Sen. C'est un village authentique avec ses maisons tissées où vivent plus d'animaux que d'humains. C'est assez marrant de voir cette ferme à l'échelle de ce hameau.

Puis nous filons à Ban Na qui se situe à 30 minutes. Nous retrouvons la même architecture que dans le premier village. Mais celui-ci est beaucoup plus petit. Nous décidons ensuite de retrouver la route en traversant les rizières où l'on a pu croiser vaches et buffles menants leur petite vie tranquille. L'heure avance et il est temps maintenant de rentrer à Muang Ngoy prendre une douche et l'apéro.

Jour 291: Après une matinée pluvieuse passée sous la couette, nous allons faire une petite balade dans le village. Entre les baigneurs, les pêcheurs et autres villa