Carnet de voyage

Europe du Sud

Par
Par Ayiana
Ici et ailleurs, pas très loin mais un peu quand même...
Avril 2017
7 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Ah... Rome ! 

Ce n'est pas la première fois que j'y mets les pieds, mais c'est la première fois que j'y reste plus d'une journée ^^' Petite pause en milieu de semestre pour aller rendre visite aux voisins italiens avec une copine de promo. On a misé sur un appart plutôt qu'un hôtel ou une auberge pour ce citytrip d'une semaine entre nanas dans la Ville Éternelle...

Bienvenue à Rome !

Est-il besoin de le présenter ? 

Nous sommes arrivées en avion et avons tout de suite sauté sur le Colisée. Astuce : prévoir les billets avant, ça nous a permis de ne pas faire la queue pendant des heures ! Ont suivi nombre de visites du Capitole aux thermes de Caracalla, en passant par le forum et le Panthéon.

Nous avons également privilégié une visite guidée pour le musée du Vatican, mais pas pour les autres. Ci-dessous, la vue depuis les terrasses en hauteur de l'un d'eux.

Vue du dessus 
La fameuse... Lupa ! 

L'appart avait été réservé via AirBnB mais impossible de remettre la main sur le propriétaire ! Y'a toutefois pas mal de choix et il est parfois plus pratique de s'éloigner un peu du centre et privilégier les trajets en métro pour avoir des prix plus abordables.

Petit apéro du soir sur l'immense balcon 
Le Vatican 
Roma by night 


Les Cinque Terre

Mon second voyage en Italie a dû patienter un peu... 3 ans, en fait. C'est toujours entre filles mais cette fois en famille (petite soeur, maman et mamie : girl power intergénérationnel). Après un petit loupé de correspondance (ah oui, l'avion et moi... prévoir large !) et une nuit forcée à Paris, nous voilà arrivées à Gênes ! Evidemment, ça mérite un petit tour !

Bon, l'impression générale fut plutôt bof, mais y'a des coins mignons 

Un billet de train plus tard, nous voilà arrivées à Manarola, l'un des cinq villages des Cinque Terre dans lequel nous avions loué un appartement... avec vue imprenable sur le bourg, les vignes et la mer !

Vue de l'appart 
Manarola 

Un vrai petit bout de paradis ! 😀

Pour résumer ? Pas mal de marche, quelques apéros, beaucoup de restos, des tonnes de photos. Tout est à couper le souffle, peu importe que l'on regarde en haut, en bas ou sur les côtés. Le train est parfois bondé mais pas plus qu'en France et l'accessibilité est franchement au top.

Riomaggiore et Vernazza arrivent aex aequo en deuxième positon !

Riomaggiore 

Moult ruelles, un peu de grimpette, mais toujours une vue impressionnante.

Ici depuis le port :

Vernazza 

Monterosso, c'était un peu la bonne surprise. Comme c'est le plus grand et le plus balnéaire des villages, je m'attendais à quelque chose d'un peu plus fouillis, avec un bain de foule constant, et peu d'authenticité. Finalement, pas du tout ! Pour le monde, ça se justifie puisque ce n'est pas en partant en plein mois d'août qu'on peut éviter ça, mais globalement une très bonne impression !

Monterosso 

Corniglia, ce sont de jolies ruelles, un bourg minuscule, une vue imprenable sur la mer et des glaces à tomber par terre ! Difficile d'avoir une vue d'ensemble sur le village à moins de faire les randonnées, ce sera pour la prochaine fois !

Corniglia 

A voir et à revoir, en solo, entre amis ou en famille !

2
Cadaques 

L'Espagne, ce sont de longues heures de voiture, des potes détendus et rigolos, un bon mélange d'amitié, de voyage, de découvertes, d'alcool et de restos ! Inoubliable sangria aux fraises fraîches, petite glace bien méritée sur le port, et les incontournables tapas !

Comme à Rome, nous avions un appartement pour 6 personnes avec balcon et accès direct sur la plage : les pied dans l'eau !

Quelque part entre un resto et une sangria 

L'Espagne, c'est aussi l'Andalousie, parcourue durant un été 2018 caniculaire. Séville, Mijas, Ronda, et un coup de coeur pour le centre historique de Marbella. C'est assez rare pour le noter : il n'y avait personne. Alors, certes, la chaleur n'a peut-être pas aidé, mais nous avons flâné quelques heures sans que rien ni personne ne vienne se mettre en travers de nos photos. C'est dommage pour ce petit coup de coeur, mais tant mieux pour nous 😉 Comme nous logions à quelques kilomètres de là, ça nous a permis d'en profiter en peu de temps.

Marbella 
3

Premier petit trip backpacker en Algarve. Une auberge de jeunesse du tonnerre en plein centre de Faro, idéalement situé entre le centre historique et la gare : le 1878 !

Le décollage à 6h du matin fut douloureux : debout à 2h30, départ à 3h30, nous étions si peu réveillées que nous sommes arrivées au mauvais terminal... ! Pas de problème, c'est parti pour un peu de marche et nous voilà arrivées à bon port, en plus de ça dans les temps ! Une fois sur place, le soulagement : aucun bagage à récupérer, pendant que chacun perd son temps à attendre une valise qui n'arrive pas, nous quittons l'aéroport avec nos sacs à dos direction l'arrêt de bus. Bon, il faut avouer que ni mon amie ni moi ne parlions un mot de Portugais. Ce fut donc un beau mélange d'Anglais et d'Espagnol, jusqu'à notre arrivée à l'auberge de jeunesse après moult détours et de longues minutes à tourner en rond. Le centre ville de Faro est très sympa et a cela de particulièrement génial que tout est accessible à pied : la gare, les boutiques, le bord de mer... ne manquait plus que la plage, qui elle se trouvait complètement de l'autre côté. Les Portugais ont su nous accueillir avec le sourire, toujours prêts à rendre service ! Ce fut une belle découverte et il me tarde de remettre les pieds au Portugal !

Itinéraire sympa entre villes et paysages. De Faro, nous avons pris le train pour le joli marché en front de mer à Olhao. Un centre ville typique hyper sympa en termes d'architecture, style arabo-musulman très marqué, beaucoup de mosaïques. Puis direction Tavira, un petit bijou et un accueil chaleureux. Nous avons même eu droit à une vue panoramique sur les toits de la ville grâce à la gentillesse de notre serveur. Si vous cherchez un resto, dirigez-vous de l'autre côté du pont, flânez dans les rues pavées, et faîtes un arrêt à El Patio, 15 rue Doutor Augusto da Silva Carvalho. Leurs cataplanas sont à tomber par terre.

...pour terminer nous sommes passées par Lagos et ses sublimes falaises !

Il paraît qu'il y a des bus pour monter jusqu'aux falaises mais je n'ai pas eu l'occasion d'en voir un seul. Si besoin, la course en taxi depuis le centre ville jusqu'au sommet est à 6 euros. Il est également possible de les contempler depuis une promenade en bateau.

Pour terminer votre journée, notez une jolie plage juste à côté de la gare de Lagos, très pratique puisque le dernier train part à 20h00 : à partir de 18h30, la plage est vide, c'est le moment de profiter de la soirée seul(s) face à la mer avant de rentrer !

Le Portugal, c'est aussi un voyage en famille : trois générations réunies à Lisbonne, sous une pluie d'avril qui ne nous a pas empêché d'en profiter pleinement.

Lisbonne 

Vous allez penser que je mens, alors pour info : oui, il y avait du soleil entre les pluies 😛

Gros coup de coeur pour LX Factory ! 

Le palais de Pena, très réputé dans le parc de Sintra, a pour ma part été surpassé par un immense jardin aux multiples grottes et fontaines, un vrai petit parc, qui m'a séduite sitôt un pied dedans.

Autre chose... Si vous aimez les WC autant que moi (je vous ferai un album sur mes chiottes préférées un jour, promis), je vous conseille ceux de Lisbonne, sous les arcades de la place du commerce ! Jamais vous n'aurez aussi bien dépensé 1 euro pour faire pipi 😉

Et comme j'aime particulièrement le Portugal... Jamais deux sans trois !

Nous voilà partis, mon meilleur ami et moi, pour Porto ! Et cette fois, plein soleil !