Thaïlande

Découvrez avec nous la Thaïlande, du nord du pays à la frontière laotienne jusqu'aux îles paradisiaques du sud! « Same Same! But different! »
Décembre 2018
11 semaines
Dernière étape postée il y a 40 jours
1
1
Publié le 15 février 2019

Nous sommes le mercredi 26 décembre 2018 quand nous passons la frontière lao-thaïlandaise avec un couple de Hong-Kong, une française, une suisse allemande et une italienne (Si vous voulez (re)voir notre voyage au Laos: https://www.myatlas.com/AurelieEtAntoine/laos) Nous cherchons ensemble un tuk-tuk pour rejoindre la ville frontalière de Chiang Kong. On refuse celui que nous propose les services de la douane qui nous semble beaucoup trop cher. Nous marchons donc ensemble en direction de la ville. Quelques minutes plus tard, on tombe sur un chauffeur de tuk-tuk au grand sourire et assez drôle. On se met d'accord sur un prix mais son tuk-tuk est plein de bordel... sans trop nous prévenir, il redémarre en nous plantant là et revient quelques minutes plus tard à vide. Nous nous entassons dedans tant bien que mal en compagnie d'un chien qui a décidé de se joindre à nous ce qui donne lieu à une scène assez drôle. Une fois en ville, nous trouvons une auberge de jeunesse (Funky Box Hostel) vraiment pas cher (200 bahts soit 5,5€). On y pose nos affaires avant de ressortir manger dans un bistro sympa (Rin Bar) où la nourriture est très bonne. Très vite une soirée karaoké s'improvise. Pour nous c'est plutôt billard. Le patron (un belge) et sa femme (thaï) sont très sympas et nous discutons tous ensemble autour d'une bière avant de rentrer nous coucher.

2
2
Publié le 15 février 2019

Nous nous levons tranquillement de Funky Box Hostel où nous prenons le petit déjeuner avant de prendre le bus local de 11h direction Chiang Rai. La route est en assez bon état et les bords de route sont plutôt propres. Les paysages alternent entre plaines de cultures et massifs karstiques comme à Vang Vieng au Laos. Notre premier contact avec la Thailande est plutôt positif. Nous mettons environ 2h30 pour parcourir les 100km. En arrivant à Chiang Rai, nous galèrons un peu sous un soleil de plomb pour trouver une chambre de libre et pas trop cher. Nous atterrissons finalement à Baan Bua Guest House au milieu d'un chouette jardin pour 450 bahts. Ici 1€ = 35 Bahts environ.

Clock Tower - Danseuses - White Temple 

Après le déjeuner, nous nous promenons en ville et tombons sur un marché local. On croise un peu de tout, fruits et légumes, poissons & viandes au barbecue et même des insectes! Nous y goûterons plus tard. Nous continuons jusqu'à un supermarché 7 eleven où nous achetons une carte SIM locale. L'échange avec les vendeuses ne parlant pas très bien anglais a été assez comique mais c'est bon! Nous avons notre numéro thaï. Nous passons devant la clock tower entièrement dorée et légèrement kitsch érigée en 2008 par un artiste local en l'honneur du feu Roi Rama IX. La figure monarchique est vénéré dans tout le pays. On retrouve le portrait du jeune nouveau roi Rama X un peu partout. Il a pris la succession de son défunt père en 2016. La politique thaïlandaise est assez instable depuis 1973 et le renversement de la dictature. Le pays alterne ces dernières années entre coup d'états militaires, ultra-libéralisme, affrontements entre royalistes (chemises jaunes) et partisans des ex-premiers ministres (chemises rouges) ainsi que des actions séparatistes dans le sud du pays à la frontière malaisienne.

Fleur de frangipanier - Réplique du Bouddha d'émeraude - Temple Phra Kaeo 

Nous finissons la journée au marché de nuit où de nombreux artisans exposent leur travail et où de nombreuses gargotes de rues proposent à manger. Nous optons pour une soupe de légumes bien épicée et du riz frit dans un demi ananas vidé. Après un petit spectacle de danse (où la plupart des danseurs étaient des lady-boy), nous retournons dormir à la guest house. Sur le chemin, nous croisons un bar à chats... le concept est de boire ou de manger un bout en compagnie de plusieurs races de matous. Antoine étant allergique aux chats, on s'est contenté d'observer la scène depuis l'extérieur sous un œil amusé.

White Temple 

Le lendemain nous louons en scooter pour nous rendre au white temple construit par le même artiste que la clock tower. Le spectacle vaut vraiment le détour même s'il y a foule. Le temple est impressionnant et comme son nom l'indique est tout de blanc vêtu. Le temple symbolise la pureté du bouddhisme face aux fléaux qui guettent l'humanité (Drogue, Alcool, vice, terreur). Le décor allie art contemporain et architecture plus classique avec des miroirs sur les murs extérieurs symbolisant la réflexion de l'illumination. Pour y rentrer, on passe sur un petit pont où en dessous grouillent des créatures de l'enfer tendant leurs mains vers le ciel . À l'intérieur du temple principale, on retrouve des figures de la pop culture sur un fond orangé (Batman, Harry Potter, Pokémon, Marvel, le coup de boule de Zidane, les attentats du 11 septembre, M Jackson, les tortues ninja etc) qui s'oppose à la blancheur immaculée de Bouddha. Le domaine comprend plusieurs autres monuments et est toujours en évolution suivant l'imagination débridée de l'artiste. Plusieurs stands étaient présents pour faire de la prévention au niveau de la santé, on a eu le droit à un mini massage thaï gratuit.

White Temple 

Nous poursuivons notre route vers le parc Mae Fah Luang pour admirer la belle collection d'anciens objets en teck et surtout le très beau parc botanique avec son magnifique "golden pavillon" construit entièrement en bois pour abrité le Phra Pratoh un bouddha rieur qui daterait de 1693. Au retour nous passons par le temple Phra Kaeo qui abrite une copie du Bouddha d'Emeraude entièrement en jade. L'original avait été découvert ici à Chiang Rai au XVième siècle avant d'atterrir au Laos le siècle suivant (conquête des princes).C'est le Roi Rama 1er qui le ramena en Thailande après la prise de Vientiane à la fin du XVIII. Depuis, le bouddha d'émeraude est conservé dans un Temple de Bangkok.

Nous avons terminé notre journée au marché de nuit pour manger dans les gargotes de rues. Demain nous partons pour Chiang Mai

Parc Mae Fah Luang 
3
3
Publié le 27 février 2019

Nous arrivons à Chiang Mai le samedi 29 décembre 2018. La ville est beaucoup plus agitée que sa petite sœur Chiang Rai. Il est presque impossible de se balader au "saturday night market" tellement il y a de monde. Ça en devient presque désagréable. C'est en effet le pic de la saison touristique avec les fêtes de fin d'année. Cela nous change de la quiétude du Laos. Nous profitons des nombreux établissements de massage présents à Chiang Mai pour nous initier au massage traditionnel thaï chez "Home Massage". Nous avons été très bien reçu et finalement le massage d'une heure n'était pas si costaud que nous le craignions.

Silver Temple  - Wat chedi luang

Chiang Mai est une ancienne ville fortifiée et le centre est séparé de la ville par les vestiges des anciens remparts. Nous nous baladons dans la vieille ville et en profitons pour visiter quelques-uns de ses nombreux temples dont certains sont interdits aux femmes... cf photo i dessus. Nous avons fêté le réveillon du nouvel an tout les deux autour d'un bon repas au marché de nuit puis nous sommes allés au Roots Rock Reggae Bar pour faire la fête jusqu'à tard dans la nuit. Lorsque nous sommes rentrés à "Julie's Guesthouse", nous avons poursuivis les festivités jusqu'à l'aube avec un groupe de français rencontré dans l'espace commun. Bonne Année 2019!

Nouvel An 

Au petit matin du 2 janvier, nous quittons Chiang Mai pour rejoindre Panya Project qui se trouve à environ 50km plus au nord. Nous avons décidé d'y passer une semaine en tant que bénévole. Nous avons été accueilli par Mod & Nam un couple germano-thaï ainsi que leur deux enfants Ela & Aru (3ans - 8 mois). Nous avons également fait la rencontre d'Asha, une sympathique américaine avec qui le contact est très bien passé. La ferme a été reprise par le couple l'année dernière et ils ont pour projet d'être en autonomie alimentaire grâce à la permaculture de leur jardin et des arbres fruitiers (bananiers, papayers, manguiers...) Avant il y avait une communauté qui n'était plus qu'un squat depuis environ 5 ans. Plus personne ne travaillait vraiment la terre... La ferme a été entièrement construite avec des matériaux naturels et possède un ingénieux système de récupération d'eau de pluie et une connexion à une réserve d'eau de la colline. La cuisine de la ferme est en plein air et l'eau utilisée passe par un système de filtration avant de déboucher dans le jardin. Une partie de l'eau de pluie est rendue potable grâce à un autre système de filtration. Ici pas de toilettes à l'occidentale mais des toilettes sèches utilisant les germes de riz qui une fois compostés donnerons de l'engrais. Bien sûr ici le tri est de rigueur et grâce à une partie du compost la ferme dispose d'une douche chaude. Un tuyau d'eau passe à l'intérieur du tas de compost qui en produisant de la chaleur chauffe l'eau. Ce système fonctionne très bien et l'eau est étonnamment chaude.

Panya Project 

La ferme est situé dans la jungle à côté du petit village de Mae Joo. Qui dit jungle dit plein de petites bébêtes plus ou moins sympathiques telles que des geckos (certains très gros), des oiseaux, des serpents, des araignées (là aussi certaines sont très grosses) et bien sûr des moustiques... En revanche nous n'avons pas vu de scorpions.

Lors de cette semaine nous avons aidé le couple en nettoyant les parties communes de la ferme, en désherbant (à la main) et en faisant (beaucoup) de semis. Nous sommes heureux d'avoir eu de nouveau un contact avec la terre.

Tous les midis, nous avons mangé avec Mod et Nam. Mod nous donnait les instructions pour effectuer de délicieux plats thaï. Nous avons beaucoup apprécié le fait de cuisiner nous même, nous n'en avions pas eu l'occasion depuis le début du voyage. Nous avons également fait découvrir les crêpes à Asha. On a même essayé une pâte à crêpes "locale" avec du lait de coco (désolé pour le sacrilège si des bretons nous lisent!) donnant un léger goût de coco pour les crêpes sucrées. Panya project a été une très belle découverte et nous a donné plein d'idées pour de futurs projets.

Panya Project 

Nous repartons le 10 janvier à Chiang Mai. Nous y avons de nouveau passé trois jours durant lesquels nous en avons profité pour prendre des cours de cuisine dans notre restaurant préféré: le Morning Glory. En une grosse matinée, nous avons appris à cuisiner une dizaine de plat thaï (ainsi que de nombreuses variantes) en compagnie de la très sympathique et dynamique Diana. Nous commençons la matinée en préparant un thé gingembre citronnelle miel et citron pour bien démarrer. D'après Diana, cet un excellent stimulant et un bon remède contre les gueules de bois. Nous l'avons ensuite suivit au marché où elle nous a fait découvrir les ingrédients incontournables de la cuisine thaï (herbes, légumes, piments etc...) c'est amusant de la suivre dans le dédale des étales. Nous retournons ensuite au restaurant avec notre panier plein d'ingrédients. La cuisine thaï s'articule autour de quatre saveurs: Pimenté, Salé, Sucré et Acide. On retrouve ces quatre composantes dans presque tous les plats. Diana parle vite mais nous arrivons bien à la suivre. Il faut dire que l'on n'a pas tellement le temps de traîner si l'on veut finir la préparation de nos dix plats. Et même plus car pour chacun Diana nous propose plusieurs variantes. C'est très ingénieux car avec une bonne organisation cela ne prend pas trop de temps pour préparer plusieurs plats différents. La plupart des ingrédients peuvent se préparer à l'avance et peuvent se conserver plusieurs jours voire plusieurs mois comme la pâte de curry par exemple. Nous sommes super heureux de notre matinée et avons hâte de partager nos découvertes avec nos proches. Voici quelques plats incontournables de la cuisine thaï:

La salade de papaye, rouleau de printemps, le pad thaï, les curry vert / rouge et massaman, le mango sticky rice, la soupe tom yam et Tom kha etc...

Morning Glory 

Cette fois, nous arpentons Chiang Mai à vélo et s'est bien plus agréable. Nous avons profité des vélos pour parcourir de plus grandes distances et avons découvert Chiang Mai sous un nouveau jour. Nous en avons également profité pour retourner à home massage et au marché de nuit pour faire nos adieux à la ville.

Dernier jour à Chiang Mai  et le train


Nous avons quitté Chiang Mai le 13 janvier à bord d'un train couchette flambant neuf.

4
4
Publié le 27 février 2019

Nous sommes arrivés à Ayutthaya à 4h40 et avons finis notre nuit sur les bancs de la gare jusqu'à 8h avant de rejoindre le centre ville où nous avons attendu avec impatience l'arrivée de Lauriana et Robin. Quel plaisir de retrouver nos amis! Nous avions tellement de choses à nous raconter que nous avons un peu expédié la visite de cette ancienne capitale royale. Nous avons tout de même visité quelques ruines des anciens temples du royaume de Siam sous une chaleur de plomb.


Ayutthaya  

La ville a hébergé pas moins de 33 rois et a pu accueillir à l'époque plus d'un millions d'habitants. C'était une ville très importante au niveau du commerce mondiale, de l'architecture, de la littérature et des arts plastiques. Sous le règne de Louis XIV, une délégation française était au côté du roî Narai afin d'en faire un allié et d'essayer de le convertir au catholicisme. C'est en 1767 que la ville fut mise à sac par les Birmans. La capitale thaïlandaise fut transférée à Bangkok en 1782. La ville ne fut réhabilitée qu'il y a quelques décennies et classée au patrimoine mondial de l'Unesco en 1991. Il reste donc de nombreuses ruines des 375 temples d'antan et des 3 palais royaux.

Ayutthaya  

Nous avons pris un train pour rejoindre Bangkok le soir même. Après une halte de 3 heures dans cette capitale bouillonnante nous avons à nouveau embarqué dans un train de nuit pour rejoindre Chumphon.

5
5
Publié le 14 mars 2019

Nous arrivons à Chumphon vers 6h30 après une nuit passée à nous geler les miches à cause de la climatisation... nous n'avions que des sièges légèrement inclinable et une petite couverture pour nous protéger de la clim polaire. Sur les quais de la gare, nous prenons un billet combiné bus + bateau pour Koh Tao. Le chauffeur de bus qui nous emmène au port roule à toute allure car le train était un peu en retard. Nous arrivons juste à temps pour le départ du ferry à 7h.

Il fait tellement froid à l'intérieur du bateau que nous préférons passer les trois heures de trajet sur le pont du ferry. Nous sommes très contents de débarquer au port mais peut-être trop claqués pour réaliser.

Sur place nous louons tout de suite deux scooters avant de nous rendre jusqu'à notre hôtel. Ici les tuk tuk sont très chers et il faut vraiment être super motivé pour se déplacer à pied vu les dénivelés de cette petite île de 21 km2.

Après avoir rejoint l'hôtel Toscana, nous profitons de la petite piscine en attendant que nos chambres soient prêtes. Une fois installés, nous partons à la découverte de l'île et de ses plages. Les routes sont en bon état mais assez raides de temps à autres et nous devons faire attention au sable qui s'accumule parfois dans les virages. Les paysages sont magnifiques alternant entre petites collines, cocotiers et eaux turquoises. Nous découvrons la belle plage d'Ao Tanote avec son sable fin et ses beaux rochers.. Nous nous rendons ensuite à la freedom beach: véritable petit coin de paradis. Nous sommes totalement dépaysés. Tous les ingrédients sont réunis pour être totalement relaxés: eau limpide et chaude, sable fin, cocotiers, petits arbres bordant la plage qui nous donnent un peu d'ombre et magnifiques roches surplombants la crique. C'est un peu les vacances dans nos vacances! Nous admirons ce paysage sublime jusqu'à ce que le soleil disparaisse au loin. Ce fut une très belle journée.

Freedom Beach  

Après avoir acheter masque et tuba, nous passons deux autres jours à Koh Tao à découvrir les plages (Ao Sai Daeng, Haad Sai Nuan, Ao Hin Wong) et les magnifiques paysages sous marins. C'est la première fois que nous observons des récifs coralliens et des poissons multicolores dans leurs habitats naturels. C'est magnifique!

Freedom Beach -  Haad Sai Nuan - Pirate Bar

A Koh Tao, nous croisons dans le même hôtel que nous une amie de Pascale (belle-mère d'Antoine) avec qui nous passons un petit moment à discuter. Le monde est petit! Le dernier soir nous allons manger sous les cocotiers au pirate bar qui se trouve sur la plage du village de Chalok.

6
6
Publié le 15 mars 2019

Après avoir rendu les scooters, nous nous dirigeons au port de Koh Tao le vendredi 18 janvier. Nous prenons un bateau pour Koh Phangan qui est une l'île se trouvant à une cinquantaine de km au sud-est de Koh Tao. La météo est incertaine et nous essuyons quelques averses pendant la traversée ainsi qu'à notre arrivée à Koh Phangan au port de Thong Sala. Nous louons 2 scooters pour nous rendre (encore sous quelques averses) dans le nord ouest de l'île à l'hôtel Mae Haad Garden inn tout proche de la plage de Mae Haad.

Varan - vue sur Mae Haad - Haad Salad

Au programme, snorkeling et farniente. Au début de notre séjour sur l'île, le temps est incertain et quelques pluies viennent nous apporter un peu de fraîcheur mais nous limitent un peu dans les activités extérieures.

Mae Haad - Marché de Nuit - Chaloklum - Haad Salad 

La découverte des fonds marins nous vaut quelques sacrés coups de soleil (surtout pour Robin et Aurélie) mais cela en vaut vraiment la peine surtout autour de l'île de Ko Ma. Nous n'avions encore jamais vue une telle quantité et variété de poissons. Les coraux y sont magnifiques. Nous avons également un coup de cœur pour la plage haad salad. Les scooters nous permettent de nous déplacer facilement et de découvrir les nombreuses plages environnantes. Cela nous permet aussi d'essayer plusieurs restaurants et de nous rendre au marché de nuit qui se trouve près du port. Nous y avons goûté une spécialité locale : les insectes ! Bon ça ne vaut pas la gastronomie française. C’est assez fade et au mieux nous avons le goût des épices. Malheureusement le temps file, et il est déjà l'heure pour Robin et Lauriana de repartir en France. Nous avons beaucoup apprécié la présence de nos amis après 4 mois de voyage loin de nos proches.

Mae Haad - Soirée à l’Alcove 

De notre côté, nous continuons notre séjour sur l'île. Cap sur la côte Est. Nous trouvons un super bungalow pour 500 bath (14€) à 100 mètres de la plage d'Ao Thong Nai Pan Yai,c'est royal! Ce côté de l'île est moins propice au snorkeling car la mer y est plus agitée et il n’y a pas de barrière de corail protégeant la côte. Nous nous y sentons bien et profitons du calme pour penser la suite du voyage, faire du yoga et quelques plans sur la comète . Nous faisons également la rencontre de Yannic et Colombe, un couple de commediens français qui vient souvent manger au restaurant de nos bungalows. Nous passons ensemble de bons moments à parler de tout et de rien. Comme nous, ce sont de fins gourmets! Nous rencontrons des charmantes restauratrices thaï chez qui nous prenons nos habitudes. Nous achetons souvent de délicieux fruits exotiques comme les fruits de la passion, ananas, mangues, différents type de litchi, mangoustans, bananes, papayes, pastèques, salaccas et bien sûr la noix de coco.

 Ao Thong Nai Pan Yai & Noi - Fruits

Depuis la côte est, nous nous rendons à la plage d’Ao Thong Nai Pan Noi et à celle de Than Sadet. Sous les conseils de notre amie Cyndie qui connaît bien l’île, nous allons à la plage de Tong Reng juste en dessous de celle de Than Sadet. Malheureusement depuis quelques années les choses ont changé sur cette plage qui était paradisiaque: bungalows abandonnés, décharges sauvages et plastiques jonchent le sable blanc... on est loin des photos d’époque (seulement quelques années) de notre amie.

Route - Tong Reng 😦  - Than Sadet

Cela nous plombe un peu le moral de voir l’impact de l’humain et du tourisme sur cette île (sur la planète en fait !). Les déchets plastiques sont omniprésents sur les plages dès que l’homme ne les nettoie pas. En cause, la mauvaise gestion des déchets sur les îles (quasi aucun déchets ne repart sur le continent et tout est stocké dans des décharges à ciel ouvert en attendant on ne sait quoi...) et l’éducation à la protection de l’environnement qui reste trop faible. Heureusement beaucoup de commerçants, d’agence de tourisme et de centre de plongée essaient de faire de la prévention: fin des sacs plastiques à usage unique, paille en métal ou bambou, sensibilisation contre les crèmes solaires classiques qui sont néfastes pour les coraux. Il en existe certaines qui possèdent un filtre minéral n’ayant pas d’impacts sur la faune et la flore marine (marque Acorelle par exemple). Les gourdes filtrantes (comme nos gourdes Water To Go ou encore Lifestraw) ou les bornes de remplissage d’eau potable sont très utiles pour limiter les bouteilles d’eau en plastique: À l’arrière de chaque resto et hôtel, on voit le stock de plastique s’amonceler. A raison de 1L d’eau par personne et par jour en moyenne ça va vite... sans compter les bouteilles de sodas...

 Ao Thong Nai Pan Yai

Pour passer notre troisième et dernière semaine sur l'île, nous retournons au Mae Haad Garden.

Nous découvrons encore de superbes endroit comme la plage de Haad Khom et celle de bottle beach accessible seulement après 1h30 de marche dans la jungle et /ou en taxi-boat contre 200 bahts (notre solution de retour).

Marche pour Bootle Beach - Haad Khom 

Nous passons également pluisieurs soirées en compagnie de notre ami américain Sean rencontré durant notre séjour au parc national de Bardia au Népal en octobre. C'est drôle de se retrouver là tout les trois. Sean habite sur l'île depuis plusieurs années et connaît les bons plans et tous les bouiboui où l'on mange très bien pour vraiment pas cher.

Brochettes d’oeufs - Amsterdam Bar -  Wang Sai Waterfall - Notre ami Sean

Nous avons vraiment apprécié Koh Phangan et sa douceur de vivre. Il est temps pour nous de remonter sur Bangkok pour retrouver Lorène et faire prolonger nos visas.

7
7
Publié le 11 avril 2019

Nous partons mardi 12 février de Koh Phangan pour rejoindre la gare de Surat Thani où nous prenons un train de nuit pour Bangkok.

Nous arrivons en début de matinée à notre hôtel. Nous nous dépêchons de rejoindre l’énorme centre administratif au nord de Bangkok afin de faire prolonger nos visas d’un mois. Nous croisons les doigts car il ne nous reste théoriquement que 10 jours. Finalement après 3h et 3800 bahts en moins nous obtenons notre prolongation de visa. Nous nous hâtons de rejoindre l’aéroport pour accueillir Lorène (la sœur d’Aurélie) qui vient tout juste d’arriver. Que d’émotions pour ces belles retrouvailles!

Train à Surat Thani - Centre Administratif - Retrouvailles - Vue du golden mountain temple 

Nous profitons du reste de la journée pour commencer la visite de Bangkok en allant jusqu’à la golden mountain qui est un temple bouddhiste perché au somment d’une colline artificielle tapissée d’une végétation luxuriante. Pour nous déplacer nous choisissons d’utiliser les khlongs. Ils forment un réseau de petit canaux permettant de circuler dans la ville en bateau afin d’éviter les bouchons. Bangkok est une ville très surprenante où l’ultra-modernité et le luxe côtoie la pauvreté, les grands buildings et les petites habitations. Bangkok, capitale du pays depuis 1782 fondée par Rama I, compte pas moins de 8,5 millions d’habitants (18 millions pour le grand Bangkok...) Au début du XXième siècle, elle ne comptait que 100 000 habitants...

Wat Pho - Khlongs 

Le lendemain, après une grasse matinée, nous nous rendons au quartier indien puis au Wat Pho. Il se compose d’un ensemble de stûpa et de temples dont celui qui accueille le célèbre bouddha couché. Impressionnant avec ces 15m de haut et 45m de long. L’enceinte abrite également une école de massage réputée. L’occasion pour Lorène de tester le massage thaï. Nous lui avons également fait découvrir quelques spécialités culinaires comme le pad thaï, le mango sticky rice, les currys etc...

Wat Pho 

Le vendredi 15, nous partons à la découverte du quartier chinois. Ici le terme chiner prend tout son sens! Nous nous retrouvons au milieu d’innombrables petites ruelles où l’on vend de tout et de rien (surtout de rien...) Nous allons ensuite au quartier ultra-moderne de Siam. Il compte de nombreux gratte ciel, d’immenses centre commerciaux, de grandes artères embouteillées et de panneaux publicitaires gigantesques. Nous ne sentons tout petit et pas vraiment dans notre élément. À la fin de chaque journée nous nous sentons bien fatigués. Il y a trop de bruit, trop de sollicitations visuelles, trop de pollution, trop de distance entre chaque point à visiter, trop, trop, trop...

Quartier Chinois - Maison Traditionnelle - Quartier de Siam 

Le samedi, nous retournons en début d’après-midi à l’aéroport afin d’accueillir David (le chéri de Lorène). Nous nous dirigeons ensemble au quartier de Siam où nous montons au sommet de la tour Baiyoke II. Elle mesure 309 m de haut et compte 84 étages. Depuis le bar où nous trouvons au 83ième étage, nous avons une vue imprenable sur la ville, ses axes routiers et ses buildings qui s’entendent à perte de vue. Nous assistons au couché de soleil qui disparaît peu à peu à travers les brumes de pollution. Le ville commence à s’éclairer et depuis le dernier étage sur la terrasse panoramique rotative, nous assistons au balais nocturne des lumières des voitures et des panneaux publicitaires. Cette jungle de béton nous étonne et nous effraie à la fois. Cela nous paraît démesurément grand!

Baiyoke II - Le kilo de comté 😋

Nous retournons tous ensemble une dernière fois à l’aéroport et Bangkok pour retrouver Marie (nièce et filleule d’Aurélie) et Myriam (Mère d’Aurélie) qui nous a fait la surprise de nous rejoindre (même si quelques indices et fuites nous y avait préparé). Cette fois nous sommes au complet et rejoignons notre hostel pour poser nos affaires dans un dortoir de 6. Nous n’allons pas bien loin pour trouver un resto et faire découvrir la cuisine thaï à nos nouveaux arrivants. Après manger, nous avons même eu le droit à du comté 18 mois d’affinage apporté sous vide par David (1kg tout de même) directement du Jura. Vous imaginez bien notre plaisir à le déguster! Il ne manquait plus qu’un verre de vin rouge et du bon pain (spécialités françaises qui nous manquent le plus après 5 mois de voyage à l’étranger).

Pour notre dernier jour à Bangkok, nous allons au nord de Bangkok au Chatuchak Market (un des plus grand du pays) où l’on trouve un vaste choix de vêtements, d’épices et d’artisanat. Après quelques temps à déambuler dans le dédale des allées du marché, nous rejoignons le centre ville en métro. Nous nous dirigeons vers la rivière Chao Phraya pour faire un tour de bateau sur les khlongs où l’on peut observer quelques temples, des plantations de noix de Coco et bananiers ainsi que des habitations qui vont du taudis sur pilotis à la demeure luxueuse avec jardin.On croise également quelques varans qui évoluent au milieu des nombreux déchets plastiques.

Pour rejoindre l’hôtel nous embarquons tout les 5 à l’arrière d’un tuk tuk, quelle aventure! Puis il nous faut vite nous rendre à la gare pour attraper le train de nuit qui doit nous mener jusqu’à Chumphon. Et oui nous retournons à Koh Tao!

La compagnie au complet pour le dernier jour à Bangkok 
8
8
Publié le 12 avril 2019

Après une nuit passée dans le train puis un petit déjeuner sur le quai de la gare à 4h du matin, nous embarquons à bord du ferry pour l’île de Koh Tao. Nous arrivons sur l’île le lundi 18 février vers 11h30. Après avoir loué 3 scooters pour pouvoir visiter l’île facilement, nous nous rendons à la plage de freedom beach avec toute la compagnie pour y admirer un magnifique couché de soleil.

Bateau / Freedom Beach  

Le lendemain, nous retournons également à la plage de Ao Tanote où malheureusement David se fait une sacré entaille au pied en tapant un rocher en nageant. Antoine s’occupe des premiers soins mais David ne peut plus nager ni mettre du poids sur son pied pour ne pas ré-ouvrir la plaie. Au troisième jour, nous partons en expédition jusqu’à un très beau point de vue au nord de l’île. Le chemin de terre pour y accéder est très escarpé. Après un temps à admirer l’horizon, nous continuons notre chemin jusqu’à Ao Hin Wong. C’est un très joli spot de snorkeling où Antoine à la chance d’observer une raie. Dans l’après-midi, nous nous rendons au centre de plongée Aqua Tao. Nous y avons réservé un baptême de plongée pour le lendemain. David (avec sa blessure) et Lorène (par solidarité et à cause de son opération des sinus) ne pourront malheureusement pas nous accompagner. Pour finir la journée, nous décidons de nous rendre à « Shark Bay ». Cet endroit est réputé car on peut potentiellement y voir des requins à pointes noires et des tortues marines au petit matin et en fin de journée. Le soleil est déjà bas quand nous rentrons dans l’eau. Nous devons aller assez loin pour trouver un peu de profondeur. Alors que Marie et Aurélie nagent côte à côte, Aurelie aperçoit un requin à pointes noires. Les filles essaient de le suivre mais il est bien plus rapide. En essayant de retrouver sa trace, Aurélie aperçoit une tortue venue respirer à la surface juste à côté de Marie qui ne l’avait pas vu. Lorène, Myriam et Antoine les rejoignent. Puis nous apercevons une autre tortue encore plus grosse. Nous avons nagé en leur compagnie une bonne demie heure. Quel moment magique! Voir nager ces animaux gracieux était un spectacle magnifique que nous n’oublierons jamais.

Journée balade en scooter - Shark Bay 

Le jeudi 21 février nous nous dirigeons au centre de plongée d’Aqua Tao où de nombreux français travaillent. Nous commençons par un cours théorique très bien mené afin de nous familiariser avec les notions de pression et les principes de base de la plongée sous-marine. C’était très intéressant et nous avons apprécié être si bien préparés. Nous avons ensuite embarqué vers 11h sur le bateau pour nous diriger vers le premier sport de plongée. Après nous être équipés, nous plongeons pour effectuer les exercices expliqués sur le bateau: vider l’eau du masque, attraper notre détendeur si on le perd etc.. C’est une sensation très agréable de pouvoir respirer librement et flotter sous la surface de l’eau. Cette première plongée a duré une trentaine de minutes et nous sommes allés à 6/8 m de profondeur. Nous sommes ensuite remontés à bord du bateau, le temps de manger un sandwich et de bouger à un autre spot de plongée.

Les choses sérieuses commencent, s’est parti pour 45 min de plongée. Nous descendons progressivement dans l’eau le long de la corde qui encre le bateau. L’eau est claire mais assez chargée en petites particules. Le moniteur nous a expliqué que c’est souvent le cas à la période de la pleine lune. C’est tout de même magnifique et nous apercevons plus de diversité de coraux et de poissons qu’en snorkeling. Nous avons la chance d’apercevoir un mérou géant caché sous un rocher, ainsi qu’une belle murène. Le moniteur nous a aussi montré une étoile de mer mortelle pour l’Homme . Si on a le malheur de la toucher, c’est un rapatriement direct ... Le temps passe très vite sous l’eau et il faut déjà remonter. Ce fut une très belle expérience qui ne sera sûrement pas la dernière.

Nous retrouvons ensuite David et Lorène sur un très joli point de vue au dessus de la baie d’Ao Luek. Nous finissons la journée à pirate bay bar sur la plage puis à un bar tenu par un français.

Journée Plongée  

Le vendredi 22 février, nous accompagnons David au port de Koh Tao vers10h car malheureusement il repart de Bangkok à minuit et demie le soir même.

Nous sommes dorénavant 5 pour une semaine encore. Nous rendons les scooters puis faisons le tour de la partie sud-ouest de l’île à pied. C’est une longue marche. Nous nous arrêtons à deux reprises sur des plages où nous admirons pour la dernière fois le récif corallien et sa faune maritime. Après le couché de soleil, nous rejoignons l’hôtel pour faire nos bagages: demain nous partons pour Krabi!

Sud ouest de l’île  
9
9
Publié le 15 avril 2019

Une longue journée nous attend pour rejoindre Krabi. Un bateau, trois bus et 10h plus tard, nous voilà arrivés à l’hôtel Real Relax. Il se situe dans la campagne entre la ville de Krabi et d’Ao Nang. Suite au long trajet, nous profitons de la piscine et du calme environnant au sein du beau jardin de l’hôtel.

Le lendemain après avoir piquer une tête dans la piscine, nous louons 2 scooters. Et oui on y va à l’économie (Asia Style): Myriam et Marie sur un scooter et Lorène avec nous deux sur l’autre. Cela suscite souvent le regard amusé des locaux. Notre joyeuse compagnie se dirige vers la plage de Nopparat Thara qui se trouve à l’ouest de Ao Nang Beach. C’est une belle plage de sable fin où on aperçoit les formations karstiques de railay à l’extrémité sud. En face de nous se dresse de nombreux pain de sucre dans la mer d’Andaman. L’eau ne se prête malheureusement pas au snorkeling et est vraiment trop chaude. Même pour le plus corse d’entre nous. C’est dire! Nous ne sommes pas vraiment rafraîchis par nos baignades. C’est la même chose sur la plage de Klong Muang qui se trouve à 10 km au nord est. Le sable y est étonnamment fin comme de la farine ce qui est très agréable pour nos pieds. Après un apéro sur les quais d’Ao Nang et une petite douche à l’hôtel, nous terminons la journée au night market.


 Nopparat Thara Beach - Night Market

Nous profitons des scooters pour aller visiter le site du temple de Tham Sua qui se trouve à une trentaine de km à l’intérieur des terres. La conduite à 3 est assez marrante mais pas des plus confortables.

Le temple n’est accessible qu’après une longe montée de marches (+de 1300 quand même). Il fait une chaleur de plomb et les marches ne sont pas régulière, ce qui ne facilite pas la montée. Nous arrivons chacun à notre rythme en haut, bien essoufflé mais cela en vaut vraiment la peine. Au sommet de la colline, on trouve un énorme bouddha (Comment est-il monté jusque là!?) et un petit temple. Le point de vue sur les environs est superbe. D’un côté se trouve une vaste étendue de plaine cultivée en grande partie d’hévéa et de palmeraies. De l’autre côté, le paysage est plus sauvage avec ces nombreuses montagnes karstiques et l’océan. Rebelote pour les 1300 marches en descente... on a bien mérité une petite glace. Nous déjeunons tard en ville avant de rentrer tranquillement à l’hôtel profiter de la piscine.

Tiger Cave Temple Mountain - Hôtel 

Après une journée off entre baignade dans la piscine, jeux, lectures et révisions pour Marie car le bac blanc approche, nous poursuivons la découverte des environs de Krabi en réservant une excursion organisée. À bord d’un « long tail boat » (bateau traditionnel à longue queue), nous rejoignons les îles de Ko Poda, Ko Dam Kwan (aussi surnommé chicken Island), Ko Tup et enfin Railay. Le trajet allé est mémorable au rythme des chants et des rires d’une joyeuse bande d’indiens. Par contre nous sommes trempés jusqu’aux os à cause de la houle mais cela nous fait rire. Durant la première halte, nous sommes quasiment les seules à sauter à l’eau pour observer la faune maritime. Les guides jettent de la nourriture pour poissons et un énorme banc se forme à côté du bateau. Il faut dire que c’est plutôt impressionnant et intimidant. Nous poursuivons ensuite notre chemin vers Chicken Island où l’on monte dans une grotte dominant la petite baie très mignonne. Le bateau repart pour la pause déjeuner à l’île de Ko Tup qui est formé de deux îlots relié par une bande de sable. Puis notre dernière étape nous emmène à railay. Cette excursion s’est avéré très touristique et les arrêts sur chaque île un peu trop court à notre goût. Néanmoins nous avons pu jouir de paysages magnifiques tout au long de la journée. Le soir même nous nous rendons à la clinique d’Ao Nang car Marie a une piqûre douloureuse qui s’est infecté et n’est pas très joli... Cela n’a pas l’air très grave mais le médecin incise la zone pour nettoyer en profondeur. La pauvre Marie a bien souffert sans anesthésie... Elle s’en sort avec un gros pansement et des antibiotiques.

Chicken Island - Ko Tup - Railay - Clinique  

Pour notre avant dernier jour à Ao Nang, nous nous promenons dans la ville et flânons un peu. Dans l’après-midi, nous partons faire une petite marche pour rejoindre la plage de Pai Plong qui est séparé de la ville par une petite colline. Nous croisons de nombreux singes peu farouches zieutant avec intérêt nos sacs en espérant y trouver de la nourriture. Nous assistons à un très beau couché de soleil avant de rebrousser chemin. Quelle ne fût pas notre surprise en retrouvant nos deux scooters enchaînés comme tous ceux garés devant le poste police. Oups! Nous n’avions pas vu qu’il était interdit de stationner devant (je cherche encore le panneau...) Grosse frayeur car aucun de nous ne possède de permis international et seul Lorène a son permis français avec elle. En plus nous ne partons pas du bon pied avec le policier qui nous a sifflé alors que les filles essayaient d’ouvrir la chaîne et son cadenas avec un barrette (ça ne marche que dans les films). Finalement nous nous en sommes bien sorti car nous n’avons payé qu’une amende (de 500bahts soit 14€) pour les deux scooters, réduite de moitié grâce au permis de Lorène. Le policier s’est avéré plutôt sympathique et a pris les filles pour les enfants d’Antoine! Peut a-t-il confondu daughter et sister.

Pai Plong 

Lors de notre dernière journée, nous sommes partis en excursion dans les mangroves au nord d’Ao Nang en Canoë. Là encore il y a beaucoup de monde mais cela ne vient pas gâcher l’atmosphère presque mystique qui se dégage des mangroves entourées de pythons karstiques à la végétation luxuriante. L’après-midi les filles profitent d’une séance de massage et Antoine d’une bonne bière. Nous terminons la journée autour d’un verre au bout de la plage d’Ao Nang avant d’aller manger dans un très bon restaurant pour notre dernier dîner tous ensemble. Marie et Myriam reprennent l’avion demain et nous continuons notre chemin en compagnie de Lorène pour le parc national de Khao Sok. C’est dur de laisser repartir les filles mais nous savons que nous nous revoyons dans quelques mois. Nous devons aussi dire au revoir aux deux petits chatons de la guest house qu’Aurélie aurait bien voulu ramener.

Kayak dans les Mangroves  - Massage - Plage Ao Nang - Chatons