TDM Asie - Malaisie - Indonésie

"La sagesse : avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit" Oscar Wilde Voyager à la retraite sans se ruiner, c'est possible !
Mars 2020
151 jours
Dernière étape postée il y a 10 heures
Publié le 1er avril 2020

Repos et détente ce jour car en attente des mesures COVID 19 par le gouvernement cambodgien.

En fin de matinée, Mathilde une de nos compatriotes venue visiter avec nous le village flottant, il y a deux jours, nous a rejointe à l'hôtel car son hébergement fermait. Ce soir, elle apprend qu'elle part samedi pour la France par avion de rapatriement. Son voyage prévu pour un an (Vietnam, Cambodge, Laos et Australie) se termine au Cambodge, ce n'est que partie remise....🌍

Belle rencontre d'une jeune fille de 23 ans, réfléchie et mature.... Et coïncidence, Mathilde partira avec un autre français Mike rencontré dès notre arrivée à Siem Reap.

Nous avons donc décidé de dîner ensemble ce soir pour les présenter. Un peu triste de les voir nous lâcher 😚😙 mais nous allons rester en contact.... et échanger sur nos confinements😆😷

"Chaque voyage est le rêve de se faire de nouveaux amis"


Publié le 31 mars 2020

La majorité des Cambodgiens font leur course dans les marchés en plein air. Nous avons donc ce matin visité le marché local près de notre hébergement et c'est sans aucun doute une occasion de nous immerger dans les nuances culturelles du Cambodge.

Les Cambodgiens appellent les marchés “Phsar”, où il est possible de tout trouver : des plats locaux, des vêtements, des souvenirs et d’autres produits. Sur le marché, on peut voir des rangées de poissons séchés, des têtes de cochons, de la viande de zébu, des poulets, des abats, des légumes et fruits en abondance, un spectacle très coloré et parfois des odeurs pestilentielles😷😣. Dans un pays où il n'y a pas de réfrigération, la viande vue sur les étals ne nous donne pas envie d'en manger 😁😕

Publié le 31 mars 2020

Plus de 95% de la population cambodgienne pratique le bouddhisme Theravada*, par ailleurs religion d’État. Le terme figure d’ailleurs au second rang dans la devise du royaume du cambodge (« Nation, Religion, Roi »). Les pagodes et les moines font partie de l’héritage culturel et éducatif du Cambodge. 

*Le bouddhisme Theravada est une résultante de l’animisme et du brahmanisme. Cette dernière prône ainsi, l’espoir et la réincarnation dans une prochaine vie sans douleur grâce aux prières et aux nombreuses offrandes.

Entre 1975 et 1979 , les khmers rouges asssassinèrent la plupart des moines bouddhistes et détruirent ou endommagèrent plus de 3000 temples, à la fin des années 80 le bouddhisme redevint la religion d'état et l'on voit aujourd'hui des jeunes moines dans tout le pays vivrent dans des vats ( endroits ou habitent les moines ). Certains sont très jeunes, ceux rencontrés dans le temple de Wat Bo ont 15 ans et ils sont placés parce que la famille ne peut plus les nourrir et qu'ils seront éduqués, scolarisés....

La robe couleur orange du moine possède une profonde signification spirituelle. En effet, elle représente l’acte de renoncement au monde et elle marque le fait que celui qui la porte consacre sa vie au Dharma. 


Après cette petite dégustation familiale notre Tuk Tuk nous conduit au bout de 40 mn à l'embarcadère pour prendre un bateau. Le lac étant très asséché c'est le seul endroit pour nous frayer un chemin et nous rendre a une quinzaine de km pour voir le village flottant de Chong Kneas. Nous sommes à nouveau seules au monde, pas de touristes à l'horizon et nous embarquons sur un bateau de bois coloré.

Après une bonne demi heure de traversée, nous arrivons au bord du village flottant. A cet instant, le guide du bateau prétexte qu'il ne peut aller plus loin, qu'il faut prendre 2 petites barques (en raison de l'assèchement du lac, son bateau ne peut y accéder) et demande à chacune de payer 10 dollars supplémentaires, ça sent l'arnaque 🧐🧐🧐🧐. Nous discutons durant 5 bonnes minutes puis ne cédant aucunement à cette proposition, le bateau nous emmène enfin au coeur du village flottant.

Une fois dans ce village de pêcheurs, un spectacle plein de couleurs nous attend. Ici toute la vie se déroule autour de l'eau !. Les paillotes de paille, de bois, de tôle et en bambou sont fixées à des flotteurs ou des gros bidons. D'autres, plus cossues, en bois, sont attelées à des embarcations. Les enfants se rendent à l'école en bateau, les femmes font leurs courses en pirogues, ou se rendent au bateau-épicerie. On voit même un bateau temple avec son bouddha. Dans ces petites maisons flottantes, on y fait sécher du poisson, on élève des poules....et surprenant on y croise des bateaux poubelles....

Ce village a une école flottante et une ferme aux crocodiles que nous avons visités. Il parait que si nous voyons un croco qui ouvre sa gueule, cela porte bonheur. 😄 Ce fut le cas.👍🙏

Une belle balade qui a duré une heure et demie et nous avons été conquis par le charme et l'authenticité de ce village.

Photos du jour :

Ce lac, véritable poumon du Cambodge, fait vivre une très grande partie de sa population. Il est essentiel aussi bien à la pêche mais aussi à l’agriculture. En effet, c'est un phénomène unique au monde. Il est capable d’inverser son cours. Durant la saison des pluies, ce lac peut atteindre une surface de 8000km2 contre 2500km2 à la période la plus sèche de l’année. Pendant la période des pluies, de juin à octobre, le lac se gorge d’eau.

Départ ce matin à 8h30, Tim notre chauffeur de Tuk Tuk français est venu nous chercher. Il avait pris au passage nos deux jeunes compatriotes françaises Emma et Mathilde qui se faisaient un plaisir de nous accompagner.. pour direction le village flottant de Chong Kneas.

Ce village est situé à une quinzaine de kilomètres au sud de Siem Reap sur le lac Tonlé Sap.

En cours de route nous avons pu voir des champs de lotus et ainsi déguster son fruit. En effet des marchands dans la rue proposent dans sa version alimentaire ce réceptacle floral charnu qui compte des alvéoles renfermant une graine de la taille d’une noisette. Elle peut être consommée cru en ôtant l'opercule vert. A l’intérieur, cette noisette blanche est légèrement croquante. Nous avons goûté.👍🥰 Il paraît que dans la médecine chinoise, manger ces graines de lotus serait considéré comme bon pour le cœur et la pression artérielle.

Publié le 28 mars 2020

Nous savons combien nous sommes privilégiées ici à Siem Reap. Jean Philippe un français installé depuis 18 mois nous a accueilli chaleureusement dans son hôtel.

Dans cette période difficile de confinement en Europe et sachant que l'on souhaitait rester plutôt que de rentrer, l'hospitalité de Jean Philippe nous touche, il nous fait un tarif privilégié et nous propose même de prolonger notre visa de 30 jours. On s'y sent bien, la chambre est spacieuse, une vraie salle de bains et une clim qui fonctionne car la température extérieure avoisine les 37, 38 🌡️

Dans la city, les touristes sont de moins en moins nombreux et les restaurants, les boutiques ferment. On voit de plus en plus de masques sur les visages, en nous baladant, aujourd'hui on a porté les nôtres .... Ça rassure un peu la population mais certains s'éloignent lorsque nous les approchons 😷😷

Nous avons fait la connaissance de deux jeunes françaises Mathilde & Emma depuis le trajet de Battambang à Siem Reap. On se retrouve souvent depuis une semaine soit pour dîner, soit pour échanger🤔🌍 Leur périple de partir au Laos et Australie est aussi compromis.

Nous vivons au jour le jour, demain on verra .....


Publié le 26 mars 2020

1 - Preah Khan

Bien plus qu’un temple, Phreah Khan témoigne de l’organisation d’une petite cité de 56 hectares qui intégrait notamment une université. Le Preah Khan (« l’épée sacrée » en khmer) a été bâti entre 1184 et 1191 sur les lieux où Jayavarman VII livra une bataille victorieuse contre les Chams qui avaient envahi Angkor en 1177. Fervent bouddhiste et grand bâtisseur, ce roi qui avait déjà consacré le temple de Ta Prohm à sa mère, dédia le Preah Khan à son père.

2- Ta Som Temple

C'est un temple bouddhiste de dimension modeste qui a été érigé par Jayavarman VII vers la fin du 12eme siècle.

3- Mebon Oriental Temple

Un temple datant du 10eme siècle construit sous le règne du roi  Rajendravarman II. Il fut dédié au dieu hindou Shiva et bâti en honneur de la famille royale en 953. Sa situation reflète la préoccupation des architectes khmers pour l'orientation des sanctuaires en lien avec les directions cardinales. Il se compose de deux murs d’enceinte répartis sur trois niveaux. La gamme complète des matériaux de construction durables khmers se retrouvent dans les diverses parties du temple:  grès, brique, latérite et stuc.

4- Neak Poan Temple

Le Neak Pean est un petit temple bouddhiste construit et modifié par Jayavarman VII à la fin du 12eme siècle. Au centre du grand bassin, une « île » circulaire est entourée de deux nâgas. Les têtes des serpents forment l'entrée, leurs queues entremêlées ont donné son nom au temple. Quatre statues ornaient autrefois le grand bassin. Il n’en reste qu’une à l'Est, savamment reconstituée à partir des morceaux récupérés par les archéologues français qui ont déblayé le site. Cette étrange statue représente un cheval doté d’un entrelacs de jambes humaines. Elle évoque la légende selon laquelle  Avalokiteshvara sauva un groupe de disciples naufragés sur une île de l'attaque de goules en se transformant en un cheval volant appelé Bâlaha. Autrefois, l’eau s’écoulait du bassin central dans les bassins périphériques par quatre gargouilles ornementales, en forme de têtes d’éléphant au Nord, de cheval à l'Ouest, de lion au Sud et d’homme à l'Est, toujours visibles dans les pavillons portés à chaque axe du grand réservoir.

5 - Phnom Bakeng 

C'est le premier temple bâti sur le site d' Angkor vers 900. Ce nom signifie sans doute "colline" (phnom) de Shiva, car Ba est un raccourci habituel de Preah (sacré) et Khaeng signifie (viril), un attribut adapté à Shiva qui est symbolisé par son lingam. Son nom ancien était Phnom Kandal (colline du centre).

Nous sommes conscientes d'être privilégiées car nous avons visité les Temples d'Angkor d'une façon unique : sans touristes

Ci dessous des images de routes désertées qui mènent aux temples : du jamais vu 🙃🤔🇰🇭

Publié le 25 mars 2020

Les temples d’Angkor font partie des plus grandes merveilles de notre planète. Ils ont été construits entre les années 800 et 1300, à l’apogée de la civilisation khmère. Ce site classé au patrimoine mondial de l’Unesco a légué un patrimoine unique des maitrises techniques et artistiques de l’époque.

Un peu d'histoire :

Dans les années 802 à 850 aprèsJC, Jayavarman II, se proclame dieu-roi, et entreprend de grands travaux consistant à déplacer la capitale khmère Roluos près d’Angkor. De 889 à 910, Yasovarman I installe sa cour à Angkor puis en 1113 c'est le roiSuryavarman II qui commence la construction d'Angkor Wat. 

En 1177 les Cham prennent et pillent Angkor. De 1181 à 1218, Jayavarman VII construit le Bayon à Angkor Thom. Le déclin de la cité se déroule de 1352 à 1431, quand le royaume siamois d’Ayuthaya ravage, pille Angkor à de nombreuses reprises et emporte butins royaux et esclaves sur son passage… En 1432 Ponhea Yat abandonne Angkor et c’est Lovek, au nord de Phnom Penh qui devient la nouvelle capitale. 

La cité d’Angkor accueille à peu près 500 000 à 1 million de personnes. Elle s’étend sur 400 km2 pour sa partie urbaine et 3 000 km2 si l’on inclut les cultures. Le site est accessible aux visiteurs depuis les années 90.

Moment fort de notre voyage sur Siem Reap : la visite sur 2 jours de cette incomparable vitrine d’art et d’architecture qui regroupe les admirables vestiges de l’Empire khmer, recouverts en partie de forêt.....

2 circuits sont proposés pour visiter les temples, les visites ne sont possibles qu'avec un Angkor-Pass. Ce billet est disponible en 3 versions (pass un jour, 3 ou 7 jours) Il est nominatif et comporte notre photo prise directement au comptoir de vente. Ce Pass nous procure l’entrée à tous les temples situés dans le parc archéologique. Or, en raison d'une forte baisse de fréquentation touristique, dûe aux raisons sanitaires actuelles les pass ont changé de validité (ex : le pass d'une journée est valable 2 jours) pour le prix de 37 dollars, c'est ce que nous avons choisi.

Premier jour de visite lever à 4h30 du matin pour se rendre en Tuk Tuk sur le site d'Angkor Wat au lever du soleil. C'est le plus grand des temples du complexe monumental. Il fut construit par Suryavarman II au début du 12eme siècle en tant que « temple d'État » et capitale. Temple le mieux préservé, il est le seul à être resté un important centre religieux depuis sa fondation, initialement hindou et dédié à Vishnou puis bouddhiste.

La journée s'est poursuivie avec 4 autres temples et nous sommes rentrées à notre hébergement émerveillées par la beauté des sites. La deuxième journée fut tout aussi spectaculaire.

On doit vous signaler surtout que nous avons été très privilégiées car habituellement ces sites envahis par de nombreux touristes étaient déserts 😍🥰👍🙏📸📷

Nos visites : Angkor Wat, Bayon, Banteay Kdei, Ta Prohn, Phreah Khan, Mebon Temple, Ta Som Temple, Neak Poan Temple, Phnom Bakheng

Circuits

Première partie

1- Angkor Wat

Angkor Wat est très emblématique, c'est la grandeur de l’ancien empire khmer que beaucoup considère comme la huitième merveille du monde. Angkor Wat est entouré d’une ceinture carrée de douves, symbolisant les océans. L’eau est en fait partout dans l’ancienne capitale khmère, parcourue d’un réseau de canaux et pourvue de deux réservoirs monumentaux (baray occidental et baray oriental) qui retiennent l’eau à l’intérieur de digues surélevées. Ces structures avaient une fonction très pratique, et vitale : elles permettaient d’irriguer les rizières même pendant la saison sèche et de produire deux à trois récoltes par an. Vers 1430, l’empire khmer s’effondra et Angkor fut, pour l’essentiel, abandonné à la jungle. Seuls les monuments, en pierre et brique, ont peu ou prou résisté à la végétation. Angkor Wat, étant devenu un monastère ("vat"), fut le mieux préservé. Le site attira l’attention des Occidentaux à partir des années 1860, avec la conquête de la Cochinchine par les Français. Un ambitieux programme de restauration fut conduit à partir du début du XXe siècle. Il a été interrompu à compter de 1972, en raison de la guerre civile, puis sous le régime des Khmers rouges. Le chantier de restauration a repris depuis les années 1990 et bénéficie des revenus touristiques croissants : 500 000 personnes visitent Angkor chaque année, en quête d’un passé révolu.

2 - Bayon Temple

Bayon est consacré à la religion bouddhisme mahayana. Sur une superficie de 22 500 m², le temple de Bayon affiche une disposition simple et modeste. Il s’agit, en effet, d’une pyramide à 3 niveaux qui abrite à l’intérieur des enceintes, des galeries, des tours et un sanctuaire central.

Bayon reflète le Mont Meru, le centre cosmique et symbolique de l’univers hindou. En contraste avec les autres temples khmers qui sont, d’habitude, entourés d’un fossé et de murs concentriques, Bayon dispose d’une architecture à la fois simple et complexe. Sa structure est comme un labyrinthe de galeries et de passages. La tour centrale du Bayon est une architecture pyramidale de 42m de hauteur. Surmontée par des tours au visage de bouddha, elle est entourée par huit chapelles rayonnantes sous la forme de croix. A l’inverse des sanctuaires hindous qui sont rectangulaires, celui-ci est circulaire. Selon l’organisation de prière, la religion bouddhiste exige que les pèlerins tournent autour du sanctuaire central d’où l’origine de son style architectural. Sur les quatre côtés de la tour, on trouve quatre vestibules dont celui qui situe à l’ouest est dédié à Vishnu, au nord à Shiva et au sud au Bouddha.

3 - Banteay Kdei: la "citadelle des Cellules"

Construit au 12ème siècle par le roi Jayavarman II, le Banteay Kdei aurait pu s’élever au-dessus d’un temple antérieur et être à l’origine un monastère. C’est pourquoi on l’appelle la Citadelle des cellules.

Situé au fond d’une jungle dense, les 4 entrées du temple sont toutes des portes en forme de tour, biens décorées avec les dieux Garuda en relief.

4 - Ta Prohn

Ce site a été rendu célèbre par le film Tomb Raider. C'est un temple construit selon le style du Bayon à la fin du 12ėme siècle. Son nom signifie "grand-père Brahma".

Au fil des siècles, les racines des fromagers et des figuiers ont pris possession des lieux, étranglant les portes et les galeries en ruine, s’insinuant dans tous les interstices, imitant les formes du temple. L' entrelacé des racines et des murs en fait l'un des sites les plus photographiés d'Angkor.

Ta Prohm est un ancien monastère calme et tentaculaire, il a été découvert par un naturaliste français Henri Mouhot en 1860.

Pour la prochaine étape nous vous raconterons la suite des temples d'Angkor.....

Nous sommes desolées pour ceux qui suivent notre aventure, on n'a pas donné de nos nouvelles depuis deux jours.

Nous allons bien et nous pensons à vous dans ces moments difficiles. Tout d'abord prenez soin de vous et de vos proches, on suit l'actualité tous les jours...

Ici beaucoup de voyageurs rencontrés sont dans la panique et nous voyons sur les réseaux sociaux de tout et n'importe quoi😠😡 Ce n'est pas non plus dans la précipitation que l'on prend de bonnes décisions. Certains nous disent de rentrer, d'autres de rester 😠😠. Cette décision nous appartient et nous l'avons prise : nous restons ici au Cambodge :

1- nous pensons qu'être confinées dans un avion avec plus de 300 personnes avec des escales dans des aéroports bondés n'est pas la meilleure solution (risque d'être contaminées) et puis on sait aussi que certains ont pris l'avion et n'ont pas eu de contrôle au départ ni à l'arrivée CDG 🤔🤔

2- rentrer mais à quel prix (voir image écran de vols de plus de 99 heures avec 3 escales à n'en plus finir et des vols à des coûts exorbitants😠😠😠)

3- payer un billet retour avec escale pour nous dire au transfert nous n'assurons pas le vol suivant (on a rencontré quelques cas)

4-s'inscrire au consulat pour être sur une liste d'attente et vous n'êtes pas prioritaire...

5-ici le système sanitaire n'est pas top on le sait mais nous pensons que pour le moment on est mieux ici qu'en France, on souhaite attendre que cela se calme et on veut surtout pas céder à la panique....

De toutes les façons notre périple va s'écourter car le laos fermé, Birmanie aussi...

Nous allons donc chercher un hébergement et prolonger notre visa....

Siem Reap se vide peu à peu

Nous vous promettons à partir de demain de vous conter notre expérience unique. Avoir eu la chance durant deux jours de visiter les temples d'Angkor vides, pas de touristes 😜 une aubaine pour faire de la photo😍😍😍


Publié le 21 mars 2020

Cette ville est un endroit à ne pas rater lors d’un séjour au Cambodge et un lieu plaisant pour découvrir les monuments bouddhistes locaux.

Ce matin nous avons visité la city et une première depuis notre arrivée au Cambodge la TV Siem Reap nous a interpellé pour une interview 😜 Martine a ainsi répondu aux questions du jeune journaliste sur ce que nous pensions du Covid 19, sur ce que l'on comptait faire et si nous avions peur.....

🎤🎥

Puis jour de chance, un Tuk Tuk nous propose de visiter la ville pour 5 🤑, visite du Temple bouddhiste Preah Prohm Rath et le Memorial marquant la fin du génocide de la guerre Cambodge-Vietnam

Photos de la journée :

Publié le 20 mars 2020

Siem Reap est une ville du nord-ouest du Cambodge. C'est aussi la porte d'accès vers les ruines d'Angkor, siège de l'Empire khmer du IXe au XVe siècles. Ce vaste complexe d'édifices en pierre finement ouvragés inclut le temple principal Angkor Wat, qui figure sur le drapeau du Cambodge. 

Nous sommes arrivées vers 12h30 à Siem Reap dans un mini bus qui est venu nous prendre à l'auberge de Battambang.

Peu nombreux pour faire le voyage, seulement 8 passagers dont 2 francaises avec qui nous avons échangées. Parties depuis fin février ces jeunes filles font également un périple de plusieurs mois et s'apprêtent également à passer au Laos. Ce fut un sujet de discussion car nous n'avons pas décidé si on passe la frontière par air ou terrestre. 😏😏😏🤔🤔🤔

Les avis divergent sur la suite à donner à notre tour d'Asie c'est pas simple..... On rencontre de nombreux voyageurs qui sont très déstabilisés

Après 4 heures de route, nous sommes accueillies à l'arrêt terminal du bus par un Tuk Tuk brandissant une pancarte avec notre nom. Très sympa cet accueil c'est l'hôtel qui nous l'avait proposé... Alors, nous en avons profité.. .

Après avoir déposé nos bagages dans la chambre du Blossoming Romduol : (un hébergement avec piscine, petit déjeuner compris, chambre avec climatisation pour un prix de 5,50 euros la nuit, c' est pas top ! ) 🙏😜, direction piscine pour se rafraîchir 🌡️🌡️

En fin de journée rdv pour dîner dans Siem Reap avec Mickael un français qui a pris une année sabbatique et parcourt seul la planète depuis octobre dernier.

Photos de la journée

Publié le 19 mars 2020

Avant de rejoindre demain Siem Reap et les temples d'Angkor, la journée a débuté par une détente piscine. La chaleur nous ralentit un peu, les températures sont toujours caniculaires 35🌡️la journée et ne descendent pas en dessous de 28 🌡️ la nuit...

Détente piscine

Cet après midi ambiance détendue pour ce cours particulier de cuisine khmer. Nous avons commencé par une visite du marché avec Sokly pour acheter les ingrédients et préparer 4 plats que nous allons ensuite manger. Masque obligatoire, les Cambodgiens ont aussi des consignes pour le COVID 19, et voir des européens déambuler sur le marché, ils nous évitent de peur 😁😷😷

Revenues chez Coconut Lulu, Sokkim nous apprend 4 plats que nous avons choisis dans un livre de recettes : le Amok, le bœuf Loklak, la salade de mangue verte et le Coconut Lyly. Durant presque 3 heures nous apprenons sagement les recettes, en prime on nous remet un diplôme🙏😀

Très intéressant de connaître les mets culinaires Kmer et pour le prix ça en vaut la peine! 10🤑

Nous vous recommandons grandement le Coconut Lyly cooking class in Battambang 😍😍😍👍

Photos

Publié le 18 mars 2020

Nous sommes en pleine réflexion pour passer au Laos comment par air ou terrestre : actually we don't know !

Nous avons les informations suivantes :

Les autorités locales du laos ont instauré les mesures suivantes :

• Détection des symptômes à l’arrivée sur le territoire (aéroports, ports, frontières terrestres), notamment des contrôles de températures ;

• Suspension de la délivrance des visas pour les voyageurs arrivant de Chine ;

• Pour les voyageurs sans fièvre et sans symptômes en provenance des pays où le Covid-19 existe, dont la France, les autorités laotiennes demandent une auto-surveillance pendant 14 jours, avec la nécessité de se déclarer en cas d’apparition des symptômes. Elles recommandent par ailleurs à ces voyageurs de porter un masque, si disponible, et s’ils doivent se rendre dans des lieux publics très fréquentés pendant les 14 jours suivant leur arrivée ;

• Les personnes présentant à l’arrivée au Laos de la fièvre ou des symptômes correspondant au Covid-19 (fièvre, toux, difficultés respiratoires) seront transportées à l’hôpital pour y être testées. Elles y seront gardées en observation le temps de l’analyse des résultats. En cas de résultat positif, elles seront placées en isolation dans une partie séparée.

Cela fait 17 jours que nous sommes au cambodge😎

Nous avons un visa qu'à partir du 30 mars pour le laos, nous devons terminer notre périple au Cambodge par Siem Reap ....

Deux choix se présentent pour nous : prendre un avion pour le laos sans passer par une escale des pays limitrophes qui nous bloqueraient, soit passer par la frontière terrestre pour aller sur les 4000 îles au Laos et attendre que cela se passe un peu 🤔🤔🤔🤔🤔

On vit au jour le jour 😷😷😷😷

En attendant repos piscine et sortie qu'à partir de 17h00 car la température est à 35🌡️🥵🥵🥵🥵🥵

Phnom Sampov est une colline qui se trouve sur la route nationale 57, à environ 12 km de Battambang. Elle est célèbre car à la tombée de la nuit, 3 millions de chauve-souris sortent des grottes pour chasser les insectes dans les campagnes.

Un spectacle fantastique et impressionnant😍😍 qui dure une demi-heure

Phnom Sampov est aussi un site de pèlerinage bouddhiste.

Plusieurs grottes se trouvent sur le site de Phnom Sampov et certaines ont été utilisées par les Khmer rouges pour des tueries. En effet, les corps des victimes de la région ont été jetés et d’autres ont été tués sur place.

Ce matin petite balade à pied pour découvrir la ville de Battambang.

Photos de la journée :


Publié le 17 mars 2020

Battambang est située au bord de la Sangker, dans le nord-ouest du Cambodge. Connue pour ses édifices coloniaux, le Sala Khaet est l'ancienne résidence du gouverneur.

Journée au bord de la piscine de notre Hostel Blue Diamand car la chaleur est toujours accablante 35🌡️, petit tour autour de l'hôtel pour s'imprégner de l'ambiance de la ville. Je découvre un sculpteur sur tronc d'arbre, sa technique de sculpture sur bois est fascinante et ce soir visite de l'école de cirque et d'arts du spectacle Le Phare Ponleu Selpak. Cette structure associative accueille les enfants défavorisés. Au nord du centre-ville se trouvent les ruines d'Ek Phnom, une pagode du XIe siècle comprenant des sculptures en grès.