Carnet de voyage

Antoine et Marine en vadrouille

80 étapes
183 commentaires
44 abonnés
Dernière étape postée il y a 87 jours
Deux amoureux en vadrouille autour du monde
1
1
Publié le 16 janvier 2023

Les sacs sont prêts !!! C'est le jour J!

2
2
Publié le 22 janvier 2023

Les capverdiens racontent une jolie légende sur la naissance de leur archipel:à la fin de la Création, Dieu se frotta les mains de satisfaction. Quelques miettes de glaise s’éparpillèrent dans l’Océan : le Cap Vert était né…

Le Cap Vert est un groupement de 10 îles (dont 9 habitées), situées à 600 km au large du Sénégal.

Nous avons choisi de commencer notre voyage sur l’île de Santiago (où se trouve la capitale), nous avons poursuivi avec l’île de Sao Vicente et ensuite Santo Antao (paradis des randonneurs).

3
3
Publié le 26 janvier 2023

Nos pérégrinations se poursuivent au Cap Vert et on en apprend un peu plus chaque jour sur ce pays, on vous partage donc quelques informations en vrac...

Au carrefour du Nouveau Monde et de l'Afrique, le Cap Vert a pendant longtemps été une terre d'esclaves avant l'abolition de l'esclavage en 1878.

Après une lutte de plus de 20 ans contre le colonialisme, le pays acquière finalement son indépendance en 1975.

La langue officielle est le portugais mais le créole est la langue la plus utilisée, il n'y a pas un créole mais 9 différents (autant que les îles). La plupart des gens que l'on rencontre parle français puisqu'ils l'apprennent à l'école en même temps que l'anglais et le mandarin.

Lorsque les navigateurs portugais "découvrent" les îles de l'archipel au milieu du XVe siècle, elles sont totalement désertes. Et les traces de passage humains avant sont très maigres et encore incertaines.

La population est particulièrement jeune: 40% de la population est âgée de moins de 18 ans.

La diaspora capverdienne représente 700 000 personnes réparties sur plusieurs continents. En France, quelques célébrités sont issues de cette communauté : Fari, Stomy Bugsy, Patrice Evra ou Patrick Vieira.

Le SMIC est à 140€ par mois alors que le coût de la vie est assez élevé, le litre de diesel par exemple est autour des 1,10 €. Et beaucoup de produits de consommation sont à des prix élevés puisque, pour la plupart, importés.

En terme de gastronomie, le plat national est la cachupa, une sorte de cassoulet "fourres y tout" avec du maïs, des feijoadas (sorte de haricot), du porc, du poisson et une omelette, un drôle de mélange qui tient au corps. Il est également produit du grog, nom local du rhum ainsi que du vin sur l'île de Fogo.

4
4
Publié le 31 janvier 2023

Nos aventures capverdiennes se poursuivent, nous avons quitté l'île de Santo Antao, passé une soirée à Mindelo, eu des galères d'avion, passé une journée à Praia et avons débarqué sur l'île de Fogo. Cette île est celle du volcan actif, nous avons eu la chance de séjourner au milieu de la caldeira et de faire l'ascension du cratère en pleine nuit pour le lever de soleil. Ces 3 jours au pied du volcan, en bonne compagnie et avec un guide extra resteront gravés. Nous sommes actuellement à Tarrafal pour la fin de notre aventure capverdienne et en attendant la suivante...

5
5
Publié le 3 février 2023

Nous sommes retournés sur l'île de Santiago pour nos derniers jours au Cap Vert et en avons profité pour découvrir les alentours de Tarrafal.



6
6
Publié le 4 février 2023
7
7
Publié le 4 février 2023

Le bilan de Marine:

Ce que j'ai aimé:

-les paysages époustouflants de Santo Antao

-l'accueil de notre hôte José sur l'île de Fogo

-l'ascension du volcan de nuit

-le dépaysement total sur l'île de Fogo et cette expérience unique de vivre 3 jours au milieu des coulées de lave

-les maisons colorées et les jolis graffitis

-la musique capverdienne (que je pensais toutefois entendre un peu plus à chaque coin de rue)

-le courage et la force de travail des capverdiens qui m'ont impressionnée plus d'une fois: dans la construction des routes pavées et des terrasses agricoles à Santo Antao, dans les longs chemins à pieds pour certains enfants pour aller à l'école ou dans l'acharnement des habitants de Fogo à tout reconstruire après les éruptions

-les supers rencontres et les jolis souvenirs ensemble à Mindelo (Cédrine, Samuel et Manon) et à Fogo (Jeanne, Camille, José, Léa et Manon)


Ce que je n'ai pas aimé:

-la nourriture: ce n'est pas mauvais mais c'est souvent la même chose et manque un peu de légumes: poisson ou poulet grillé, riz, cachupa

-les problèmes de transport, les difficultés pour passer d'une île à l'autre et le manque d'information à ce sujet (nous avons eu un vol retardé de 6h et un ferry retardé de 15h)

-le coût de la vie et le rapport qualité/prix: les logements et les transports peuvent vite devenir chers même si en se débrouillant bien, il est possible de manger à moindre frais (dans les petits bouibouis sans menu)


Le bilan d'Antoine:

Je retiendrais du Cap Vert des paysages envoûtants et mystiques, un peuple travailleur et débrouillard, une nourriture saine mais limitée, une logistique des transports à améliorer et de jolies rencontres.

Une grosse pensée à la colonie de vacances de Fogo.

8
8
Publié le 4 février 2023

C'est après un long périple que nous sommes enfin arrivés à bon port:

-1h30 de minibus

-4h d'avion entre Praia et Lisbonne

-Une nuit à l'aéroport de Lisbonne à dormir comme des clochards au milieu des clochards

-9h30 de vol entre Lisbonne et Sao Paulo

-Une escale de 7h à l'aéroport de Sao Paulo

-2h de vol entre Sao Paulo et Asunción

-Une petite nuit de 5h à l'aéroport d'Asunción à dormir par terre comme des clochards

-Un uber de 25 minutes pour aller au terminal de bus

-Un trajet en bus de 8h pour traverser le Paraguay

-Un taxi de 15 minutes

Soit 56h de transport, 4 pays, et 2 voyageurs fatigués mais heureux d'être arrivés pour la suite des aventures...

9
9
Publié le 7 février 2023

Pour notre première étape en Amérique du Sud, nous avons choisi d'aller voir les chutes d'Iguazu. C'est une succession de cascades toutes plus impressionnantes les unes que les autres qui se situent au carrefour de 3 pays : le Brésil, le Paraguay et l'Argentine.

Impressionnantes, vertigineuses, incroyables, on manque de mots face à ces chutes d'eau...

10
10
Publié le 18 février 2023

Nous avons quitté les jolies cascades d'Iguazu pour descendre jusqu'aux vignobles de Mendoza en passant par les villes de Corrientes et de Cordoba et en faisant un crochet jusqu'au pied de l'Aconcagua, le plus haut sommet du continent américain et de l'hémisphère sud.

11
11

Nous avons quitté les vignobles de Mendoza, pour descendre en Patagonie. De Neuquen à El Bolson, en passant par Bariloche, la ruta de los 7 lagos et San Martin de Los Andes. Un peu de vélo, beaucoup de rando, un petit road trip en voiture, un asado (le barbecue argentin) délicieux, des chalets suisses, une forêt mystique, du chocolat, de belles rencontres, quelques heures de bus, des lacs, des montagnes, des rivières et encore plein de jolis souvenirs...

12
12
Publié le 7 mars 2023

Nous venons de terminer notre semaine de workaway (même principe que le wwoofing) à Los Antiguos, une petite bourgade de Patagonie frontalière avec le Chili, et au bord d'un lac immense (le 2ème plus grand d'Amérique du sud).

Notre hôte, Nick, un argentin/hollandais, tient un resto dans le centre du village et a une chalcra (un terrain où il cultive fruits et légumes). Il est aidé dans la chalcra par Pupa, un amour d'argentin. Tous les deux sont adorables, ils nous ont accueilli comme des rois et nous avons été des témoins ébahis de la générosité argentine.

Nous avons donc aidé un peu dans la chalcra, on a semé de la pelouse, fait un peu d'entretien et planté des tulipes. On a aussi eu la possibilité d'aller travailler 2 jours en cuisine et on a pu faire le plat du jour (boeuf bourguignon) et quelques desserts.

En dehors du travail, malgré une météo pas terrible, nous avons eu la chance de manger midi et soir au resto, de rencontrer un gaucho de 80 ans, d'aller voir les différents miradors et points de vues de la ville, de faire une excursion dans le parc national de Patagonie, de prendre le maté, de voir des guanaco (les lamas argentins), de faire un asado, d'améliorer notre espagnol, de nous mettre au rythme argentin (se lever pas trop tôt, déjeuner tard, siester, dîner tard, se coucher tard), d'en apprendre un peu plus sur l'argentine et de passer du temps avec des gens supers. Une expérience incroyable !



13
13
Publié le 14 mars 2023
Le soleil représente la révolution de Mai 1810 où le peuple argentin se soulève contre l’occupation napoléonienne. Les couleurs qu...

Voilà plus d'un mois que nous parcourons l'Argentine, chaque jour un peu plus surpris par ce pays, chaque jour un peu plus conquis et chaque jour nous en apprenons un peu plus, on vous partage un peu de ce qu'on a appris.

L'Argentine fait cinq fois et demi la taille de la France (rien que ça) avec cependant une densité de population de 16 habitants au km² (en France elle est de 107 habitants au km²).

La monnaie est le peso argentin, le pays vit une telle crise économique qu'il y a deux taux de change. L'un officiel où 1€ équivaut (à peu près) à 200 pesos (ARS) et le taux officieux où 1€ équivaut aujourd'hui à 410 pesos. Il y a 5 ans encore, 1€ valait 20 ARS au taux officiel.

Le SMIC est de 280€ par mois, le coût de la vie n'est pourtant pas toujours donné et il y a une différence très nette entre le nord (assez pauvre) et la Patagonie (plutôt riche).

Le rythme argentin est bien particulier. Les magasins par exemple, pour la plupart, sont ouverts de 9/10h à 13h puis ferment jusqu'à 15/16h (pour la sieste) et ferment ensuite vers 20/21h. Le dîner ne se prend rarement pas avant 22h. Ca change de nos habitudes européennes.

Concernant les habitudes alimentaires, la première que l'on peut évoquer est le maté. C'est le "thé" argentin, il s'agit d'une infusion d'herbes que l'on boit dans une tasse à maté à l'aide d'une paille filtrante. C'est un art de vivre, les argentins emmènent partout leur thermos et leur maté (en rando, au boulot, dans les transports, etc.) mais surtout représentatif de la générosité et du sens du partage argentin: le maté se partage, on boit tous dans la même paille sans chichi. L'autre habitude alimentaire est bien évidemment l'asado (le barbecue argentin), c'est un art de vivre et de partage également.

14
14

Nous avons quitté Los Antiguos pour descendre encore, direction le bout du monde: Ushuaia en passant par El Chalten et El Calafate. On en a pris les mirettes et vécu de très belles choses.

A El Chalten, on a fait la randonnée du Fitz Roy, incroyable! On a fait du stop pour aller faire une petite rando, un couple d'argentin nous y a emmené, on a fait la rando ensemble et fini la journée autour d'un apéro à parler de tout et de rien.

A El Calafate, on a eu un temps magnifique pour observer pendant des heures les chutes de glace du Perito Moreno, l'un des seuls glaciers au monde qui ne recule pas.

Après un trajet de bus de 16h en passant les frontières chiliennes et argentines deux fois, nous sommes arrivés dans la ville la plus australe du monde : Ushuaia. On a fait une sortie en bateau sur le canal de Beagle et avons eu la chance d'observer des lions de mer, des pingouins, des dauphins et des baleines. Et après une journée de pluie/neige, nous avons fait une jolie rando dans la neige.

El Chalten 
El Calafate 
 Ushuaia
15
15
Publié le 19 mars 2023

Nous avons quitté le "bout du monde" pour la capitale Argentine. 3 jours de balade dans les rues colorées de Buenos Aires, quelques dizaines de kilomètres parcourus, un musée, un cours de tango, quelques empañadas, un show de tango, un stade mythique: une belle découverte.

16
16
Publié le 24 mars 2023

Ici, le foot est une religion et Messi est un dieu que l'on trouve partout:

17
17
Publié le 25 mars 2023

Pour notre dernière étape en Argentine, nous avons exploré la région de Salta.

5 jours, 1200 km, 2 crevaisons, des dizaines de paysages différents et époustouflants, de belles rencontres (Bernardo et Laura, merci!), un désert de Far West, un désert de sel, des quebradas, une montagne aux 14 couleurs, etc. Wahou! Wahou! Wahou!

Boucle Nord 
 Boucle Sud