Par Anqi
Découverte de Hong Kong qui confirmera mon attrait pour cette ville. Visite de Hangzhou, Lushan, Shenzhen, Long Hu Shan et vie,en immersion dans la belle-famille en Chine
Septembre 2016
31 jours
Partager ce carnet de voyage
J1

Jour 1 : Samedi 10 septembre


Métro rer nous ne changeons pas les trajets habituels pour se rendre à Charles de gaulle.

Vol avec escale Paris –Chengdu puis Chengdu – Hong Kong mais les bagages ne suivent pas il faut les récupérer et les ré enregistrer en 2h15.

Vol avec Air China pas d’écran individuel, je regarde donc le film commun un film de Stephen Chow « the mermaid » c’est assez étrange je m’attendais à mieux. L’écran affiche arrivée estimée à 7h00 donc plus d’une heure de retard ce qui nous laisserais plus qu’une heure pour récupérer les bagages s’enregistrer, passer la douane les contrôles de sécurité pour enfin accéder à l’avion… là je me dis que non ce n’est pas possible mon rêve Hong Kong commence à s’envoler. Nous verrons bien après la nuit si ce retard est toujours la.

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
J2

dimanche 11 septembre

Nuit plus ou moins bonne, comme dans un avion. L’heure de retard est bien confirmée, nous sommes beaucoup à prendre la même correspondance nous demandons alors à l’hôtesse qui nous diras qu’elle allait voir. A la sortie de l’avion on ne nous dit rien, on se dépêche pour faire ce changement au pas de course, on demande aux personnes dans la queue à la douane et au contrôle de sécurité si nous pouvons les doubler pour attraper notre vol, elles nous laissent gentiment passer nous arrivons devant la porte tout juste pour l’heure d’embarquement indiquée sur notre ticket. Mais le vol est retardé de 40 minutes.


Nous arrivons à Hong Kong, il fait chaud ça change de notre « été » en France nous prenons l’Airport Express on voit la mer, un pont en construction, les petites îles verdoyantes, les montagnes. De la station Hong Kong nous prenons un bus gratuit pour rejoindre notre hôtel dans le quartier de Sheung Wan sur l’île de HK. Je rencontre enfin Cindy ma correspondante depuis 2011, comme elle ne travaille pas pour le moment elle sera notre guide pour ces trois jours, je suis vraiment heureuse de pouvoir être avec elle.


Nous partons en visite d’abord dans le quartier de Sheung Wan et ses boutiques de produits séchés et ses pharmacies puis passons par le Man Mo Temple, les bâtiments sont très haut et je ne me rendais pas compte depuis le temps que je m’intéresse à Hong Kong que l’île n’est pas plate mais que tous les quartiers ont quand même une partie assez pentue. Nous passons ensuite pas le quartier des Mid-levels et ses escalators qui sont extrêmement long dans les films on ne nous montre qu’une toute petite partie.


Dans certains couloir et sous certains buildings il y a beaucoup de monde, ou plutôt beaucoup de nounous philippines, le dimanche les parents s’occupent de leurs enfants donc la nounou ne travaille pas mais ne doit pas rester à la maison alors elles se retrouvent dans les couloirs, les parcs, les places assises sur des cartons à manger, jouer se prendre en photo.




Nous continuons notre visite au milieu d’architecture coloniale fringe club, église, governor house, d'architecture moderne tour HSBC, IFC, the Center. J'aime ce mélange que l'on peut voir à Hong Kong, la modernité alliée au passé. Nous passons dans plusieurs centres commerciaux, ils sont énormes et sont de vrais labyrinthes heureusement que Cindy est là pour nous guider.

Fin d’après-midi, il fait chaud la petite s’est endormie nous rentrons à l’hôtel chambre au 28ème étage vue sur la ville, nous sommes entourés de tours très hautes.


Le soir nous ressortons pour manger et se balader sur la promenade du Sun Yat Sen mémorial Park jusqu’au terminal des ferries pour Macau, nous avons donc vue sur le quartier de Tsim Tsa Tsui.

J3
matin

Lundi 12 septembre

Ce matin nous attendons Cindy et une de ses amie Mandy, pour aller prendre un petit déjeuner cantonais dans un restaurant pas loin de l’hôtel. Ce restaurant est une grande cantine pour locaux, dès qu’une table est libre elle est reprise de suite, beaucoup de personnes âgées sont présentes. A table, les serveuses passent avec des chariots ayant chacune leurs spécialités. Sur la table nous avons de délicieuses crêpes à la viande, des bouchées aux crevettes, des baozi (brioche fourrée), des raviolis, mais aussi des beignets le tout accompagné d’un thé. Je ne mange jamais salé le matin mais ce petit déjeuner était parfait.

Nous prenons le tram (Ding Ding) de Sheung Wan jusqu’au quartier de Causeway Bay, c’est un bon moyen de découvrir la ville, le tram passe sur une artère principale mais on peut apercevoir les rue perpendiculaires, des petites rues avec plein d’enseignes suspendues, on passe au milieu des buildings immenses. Nous commençons avec la visite du parc Victoria, c’est agréable de trouver de l’ombre par ce temps, dans une partie du parc on aperçoit des préparatifs pour la fête de la lune qui aura lieux dans quelques jours, des lanterne géantes représentant des personnages, des monuments sont installés.


les deux dernières photos : échafaudages en bambou même pour des bâtiment très hauts.

Nous prenons le métro pour une station entre Causeway Bay et Wan Chai, le métro est tellement plus propre que celui que j’utilise à Paris personne ne prend ses recoins pour des toilettes, personne ne fume ou jette quelque chose par terre, il est aussi interdit de boire et manger à l’intérieur et en arrivant dans les métros les gens me voyant avec ma fille en porte bébé me laissent une place.

Wan Chai, nous sortons du métro pour nous rendre vers le centre des congrès et d’expositions je tenais absolument à le voir par rapport à un film hongkongais qui a éveillé ma passion pour Hong Kong et ensuite la Chine. Nous nous rendons sur la place Golden Bauhinia située juste devant, il y a énormément de touristes chinois qui viennent se faire prendre en photo sur cette place symbole de la rétrocession de Hong-Kong à la Chine.

Je remarque une zone "no smoking" et plus bas une zone « smoking area » je questionne ma correspondante, elle m’apprend que Hong Kong serait un paradis pour moi, bien sûr il y a des personnes qui fument mais beaucoup de restrictions dans les endroits public comme les parcs, places, bouches d’accès au métro et dans la rue il faut faire attention, les contraventions peuvent aller jusqu’à 5000 HKD donc cela dissuade bien les gens.


Nous traversons la baie en bateau avec le « star » ferry pour rejoindre Tsim Sha Tsui, magnifique vue sur la baie, plus nous avançons meilleure est la vue sur le centre des congrès et d’expositions. Arrivée de l’autre côté de la baie je découvre la Clock Tower.


Nous entrons dans un centre commercial immense le « Harbour city » nous y croisons des marques de luxe dans l’allée principale et l’étage principal, nous mangeons dans un petit resto bien caché dans un coin de ce centre commercial la décoration se résume à des affiches d’Alan Tam, un chanteur local très en vogue dans les années 80. Le repas n’est pas extraordinaire, c’était bon sauf une sorte de brioche pain avec du miel sur le dessus et fourrée a la crème ou au beurre.

J3
après-midi



Nous continuons notre journée avec la visite du Peninsula à l’architecture moderne et coloniale, dans le hall des colonnes sculptées, nous montons à l’étage dans le couloir des magasins de luxe, des toilettes luxueuses.





Nous passons rapidement devant le musée de l’espace en forme de demi sphère pour la fête des lanternes des lanternes sur le thème de la fête et de l’espace sont installées.



Nous nous dirigeons ensuite vers 1881 Heritage, ancien bâtiment de l’époque victorienne abritant à cette époque le quartier général de la police maritime de Hong Kong. Le bâtiment est très rénové, trop rénové l’architecture ancienne est toujours là mais il me manque un peu le charme de l’ancien, on y trouve encore des boutiques de luxe. On y trouve aussi un ancien mat ou l’on hisser une forme pour donner l’alerte des typhons.

Nous retraversons la baie en bateau. Nous prenons le métro qui est plus que propre et un bus pour ensuite rejoindre l’entrée du funiculaire Peak Tram pour aller au sommet du Peak Victoria.

le bâtiment de la photo 3 est caché au milieu des tours de la photo 2 

Nous sommes en fin d’après-midi mais il y a déjà beaucoup de monde. Après un bon moment nous montons enfin dans le funiculaire, la montée est très pentue nous passons au travers de forêt et a un moment pendant la montée la foret laisse place à une vue sur Hong Kong.

Nous visitons le musée de cire Mme Tussauds les Johny Depp, Brad Pitt ne m’intéresse pas, je suis la pour les personnalités locales et chinoises, il y a différentes catégories chanteurs, musiciens, acteurs, sportifs et tout a la fin les dessins animés entre Hello Kitty, Doraemon ou hulk. Bien sûr vous pouvez vous faire prendre en photo par le musée avec certaines statues Jackie Chan, Obama ,le couple présidentiel chinois.


Nous allons sur la terrasse pour avoir la vue sur la baie de nuit, c’est bien c’est beau mais énormément de monde, difficile d’avancer de bouger. Et j’aimerais le refaire lors d’un prochain voyage mais de jour, ce n’est pas que je ne suis pas contente de cette vue de nuit, je me sens incomplète par rapport à mon Hong Kong construit depuis plusieurs années dans ma tête à partir de mes lectures et de mes films.


Nous mangeons au Peak Victoria j’ai du riz, du poulet accompagné d’un légume qui n’existe pas en France, apparemment c’est beaucoup utilisé dans la cuisine cantonaise. Il y a vraiment trop de monde pour redescendre par le funiculaire, nous prenons un taxi pour rentrer à l’hôtel c’est vraiment étrange de voir le volant à droite et de conduire à gauche.

J4

Mardi 13 Septembre

Journée découverte sans Cindy qui nous rejoindra que ce soir. Nous prenons le tram et le métro pour nous rendre à Ngong Ping 360, le téléphérique allant sur l’île de Lantau pour aller voir l’attraction principale le Bouddha géant. Dès l’entrée dans la télécabine on vous prend en photo, la photo vous attend déjà imprimée à la sortie pour 100HKD (11 euros). Le village Ngong Ping est surtout une rue commerciale.

Arrivée au Grand Bouddha, beaucoup de marche à gravir sous la chaleur. Ma fille mange un gâteau nous ne pouvons donc pas entrée dans les salles située sous le Bouddha nous faisons donc le tour découvrons d’énormes araignées, mon mari les visites les salles seul. Et ne me retrouvera pas, parti trop, nous n’avons pas eu le temps de nous donner un point de rdv. J’attends avec la petite un peu à l’ombre et regarde de temps en temps si je le vois vers les marches ou même déjà en bas. Et rien, il reviendra 15 minutes plus tard, il été déjà descendu.


Suite à cela nous prenons un bus pour le village de pécheur de Tai’O, les paysages donnent envie d’explorer l’île mais malheureusement nous n’avons pas le temps. Repas, je prends un riz cantonais et ça n’a rien à voir avec ce qu’on nous donne en France.




Autour des restaurants, des magasins vendant des poissons séchés. Nous visitons le village un peu à pied avec ses maisons sur pilotis, d’autres sont en bois et recouvertes de tôles, un ancien petit temple. Dans une partie du village il y a beaucoup de chats et de l’autre beaucoup de chiens.

C’est le moment de la marée basse, il y a énormément de crabe qui courent sur le sable. Le long de l’eau beaucoup de déchets viennent s’échouer sur la plage et les galets. Vers la pointe du village en sortie de baie de l’île nous voyons une personne ramassant quelque chose et un pêcheur.

Caché dans des arbres nous apercevons l’Old Police Station maintenant rénovée et transformé en hôtel historique. Sur le chemin du retour une forte odeur déplaisante se fait sentir, cela vient de bidons en plein soleil, il y a une espèce de crème / poudre rose, plus tard nous apprendrons que c’est une poudre de crevette séchée qui est très utilisée en cuisine (selon les plats goutés en contenant : à petite dose ça passe mais trop non). Dans une école d’arts martiaux, nous observons une représentation de danse du dragon.

Nous faisons une balade en bateau environ 20 minutes, petit tour pour voir les maisons sur pilotis, et après on nous emmène en mer pour « peut-être voir des dauphins roses » vu le nombre de bateau de touriste faisant des allers-retours à toute vitesse je ne sais pas s’il est vraiment possible d’en voir. Sinon, il y a quand même d’autre choses à voir, une partie de l’île par la mer, le pont entre Hong Kong et Macao en construction (42km).

Nous retournons en bus à Ngong Ping 360 pour reprendre le téléphérique sur la route nous croisons des buffles.


Une fois arrivés à la station de métro Tung Chung en bas du téléphérique nous attendons Cindy, des enfants jouent dans une fontaine de jets d’eau, notre puce n’a pas résisté non plus. Autour de cette place que des Mc Donald, Starbucks et autres importations.





Nous nous rendons avec Cindy dans le quartier de Mong Kok il fait nuit cela fait ressortir les enseignes lumineuses suspendues partout au-dessus de nos têtes. Dégustation de boulettes de poissons. Nous marcherons jusque Yau Ma Tei dans un marché de nuit. Je veux acheter un sac I love HK. Nous demandons le prix en anglais la vendeuse dit 80HKD, on lui demande en mandarin le prix baisse. Nous partons puis passons avec Cindy qui lui demande en cantonais le prix est encore plus bas, j’ai finalement eu mon sac.


Repas dans un restaurant : omelette aux huîtres, riz sauté à la fameuse sauce crevette odeur assez forte mais c’était passable et un plat avec des champignons parfumés.

Nous disons au revoir à Cindy et retournons à l’hôtel.

J5

JOUR 5 : mercredi 14 septembre

Dernier réveil à Hong Kong. Nous prenons un petit déjeuner rapide à l’hôtel en faisant les valises. Nous ne sortons pas trop loin pour repérer la station de bus entre Hong Kong et l’aéroport de Shenzhen.



Nous prenons un repas, de nouveau dans le restaurant cantine local à côté de l’hôtel, j’ai encore bien mangé entre les bouchés, nems et baozi.





Dans la rue, il y a des travaux sur les rails des trams, la circulation n’est pas coupée, quand un tram veut passer les ouvriers se poussent et reprennent leur travail une fois le tram parti.




Nous prenons notre bus sur l’île de Hk, puis passons par Kowloon puis Tsing Yi et passons par les nouveaux territoires, cela permet de voir un peu les différences de paysages entre l’île et Kowloon avec les grands bâtiments, les buildings immense et moderne. Alors que dans les nouveaux territoires, les bâtiments sont plus petits, plus espacés et les montagnes sont présentes. Signe que nous sommes dans les Nouveaux territoires : les taxis verts.


Descente du bus pour passage des frontières. Hong Kong, ils prennent juste la carte de sortie, passage pour entrer en Chine, passeport lu plus qu’en détail avec questions sur l’adresse ou je serais en Chine. Reprise du bus pour aller jusqu’à l’aéroport de Shenzhen.

A l'aéroport passage des contrôles de sécurité il faut monter sur une marche pour être contrôlé, vient le tour de Meilin qui dit en chinois « bu yuao » (je ne veux pas) rire de la policière chinoise et de son collègue qui du coup vient embêter notre puce en lui disant en rigolant "wo yao, wo yao" (je veux, je veux). Passage chez burger king pour un repas avant le décollage. Vol entre Shenzhen et Nanchang la capitale de province du Jiangxi. Je sens que je ne suis plus à Hong Kong ou ils sont habitué à voir des étrangers, les gens à l’aéroport de Nanchang commencent à nous regarder en disant que Meilin et moi sommes belles.

départ de Shenzhen 

Papa (le père de mon mari) est venu nous chercher à l’aéroport, vraiment content de nous voir arriver. S’en suit 1h40 de route pour enfin arriver à Yujiang dans le Jiangxi. Mama (la mère de mon mari) nous accueil avec un bol de raviolis.

J6

Jeudi 15 septembre



Une chose que j'aime bien mangé, on m'en donne souvent au petit déjeuner : un youtiao (beignet) avec du maze (boule de riz gluant frappé pendant un long moment avec une énorme masse qui ensuite est passée dans une poudre sucré au sésame).





Il pleut énormément dehors, passage d’un typhon sur Hong Kong et l’est de la Chine alors dans notre région nous prenons la pluie et un peu de vent. La petite joue au foot clémentine, après en avoir éventré plusieurs ça se transformera en foot pamplemousse. Nous partons pour la campagne chez les grands-parents paternels, la famille est présente, ils sont très content de nous voir. Dans la pièce principale deux tables une pour les hommes l’autres pour les femmes et enfants, beaucoup de plats sur la tables et des poules sous la table car on jette les os par terre, l’une m’a piquée le pied, sympathique quand on sait que je ne suis pas du tout à l’aise avec cet animal. Nous passerons l’après-midi devant la maison assis sur des chaises en bambou à grignoter et à jouer avec la petite et des pamplemousses.


A 16h nous prenons notre dîner tous ensemble ensuite nous prenons la route pour rentrer dans notre ville. Sur le chemin nous croisons un Yao une sorte de cheminée en brique construite pour la fête de la lune (ou fête de la mi automne), le jour de la fête les personnes font un feu, il existe des grand yao pour des quartiers de ville ou village entier et des petit yao individuel. C'est une tradition que l'on trouve apparemment que dans cette région : le jiangxi mais aussi que dans ce coin de la région.


Comme il pleut assez fort dehors nous n’irons pas tenter de voir l’allumage et le feu de yao car cela peut être annulé ou reporté. Nous restons à la maison à boire du thé, manger des fruits et surtout un délicieux gâteau de lune rapporter de Hong Kong c’est un gâteau fourré de pâte de lotus et de jaune d’œuf.

J7

Vendredi 16 septembre.


Le matin avec la pluie, une tante nous rend visite, puis nous allons au supermarché pour des bricoles je m’amuse à regarder les goûts de certains produits que nous connaissons en France comme les chips Lays mais ici au citron, ou la multitude de goût Oreo. Au centre-ville les gens nous remarquent ils ne sont pas encore habitués à voir des étranger. On entend quelques « Laowai » (étrangers) sur notre passage.

Après le repas nous partons pour Long Hu Shan, des montagnes berceau du taoïsme ou nous passons au moins une journée à chaque voyage car c’est à côté de notre ville. Nous visitons un peu la nouvelle « ville » construite, sorte de mini centre-ville pas loin de l’entrée du parc avec des emplacements pour de futur boutiques. Il y a une pagode avec des dieux taoïstes à chaque étage, elle n’a aucun charme, c’est une pagode neuve les peintures sur les plafonds sont grossières et bâclées. Du dernier étage de la pagode nous avons une jolie vue sur Long Hu Shan et la nouvelle ville.

Long Hu Shan côté montagne 


Long Hu Shan, ville nouvelle 

Nous croisons un restaurant inspiré du roman classique « Au bord de l’eau », la décoration rappelle les anciennes auberges. Devant il y a un vendeur faisant parti de ce restaurant vendant une sorte de crêpe fourrée à la viande qui est aussi issue du roman. Dans ce nouveau centre-ville on trouve aussi en exposition des outils activés par l’eau et des roues.


Lors de notre visite nous avons croisé un Yao (cheminée rouge pour la fête de la lune), il sera allumé ce soir à la tombée de la nuit. Nous allons donc manger dans la ville (la vraie pas la mini ville nouvelle) dans un restaurant de rue de nouilles sautées, le restaurant est installé dans un local en bas d’une maison chez nous ça serait plutôt un garage aménagé en cuisine ; un wok et un tuyau servant de hotte, on nous installe une table donc la propreté laisse à désirer sur le trottoir devant le local, on nous apporte une « nappe » pour recouvrir la table je ne pourrais pas dire laquelle des deux était la plus sale. Mais le repas été correcte.




Nous retournons donc dans le parc vers le Yao, le début de cet événement est marqué par un beau feu d’artifice, des hommes allument le feu dans le yao et plusieurs feux d’artifice seront tirés par la suite. Pour aider le feu, parfois on verse un produit inflammable sur le yao. Nous regardons le yao jusqu’à ce que le feu atteigne bien le haut et que le haut de la cheminée soit bien rouge.

Yao de jour / de nuit en feu 
Le Yao de Long Hu Shan après allumage du feu (pistolet a eau  et  bassine de produit inflammable pour aider le feu )
J8

Samedi 17 septembre

Le matin nous partons voir les grands parents maternels habitant en ville à Yingtan. Le midi nous allons dans un grand restaurant, à l’entrée il y a un long présentoir avec des aliments posé dessus c’est la « carte » du restaurant pour pouvoir choisir, sur ce présentoir il y a du tofu, des fruits, légumes, quelques viandes, une tête de crocodile, des champignons, des œufs et énormément de choses. Juste derrière ce présentoir des cages avec des viandes qui sont encore en vie des pigeons, lapins, poules, coqs, un serpent et un blaireau. Plus loin il y a de grand aquarium avec des poissons vivant, là aussi présent « à la carte ».

la "carte" du restaurant 

Une serveuse nous indique le numéro de notre salon privé, il faut passer par un jardin avec un espace avec des poissons rouges, des oiseaux d’ornement en cage, le salon privé se compose d’une salle avec une immense table en bois pour toute la famille (nous sommes une quinzaine de personne) disposant d’un plateau tournant au centre pour pouvoir se servir facilement. Il y a également un coin salon avec 2 espaces tables basses et fauteuil et une pièce avec lavabo et toilettes.

Après-midi shopping au centre commercial.

Le soir nous remangerons avec toute la famille dans un autre grand restaurant pour l’anniversaire d’un oncle. Là aussi nous avons notre salon privée mais dans celui-ci pas de toilettes privées. On nous sert du vin de Bordeaux. Vers la fin du repas le propriétaire vient saluer l’oncle qui a invité la famille pour son anniversaire. L’oncle lui dit « on a une étrangère ici ! » le propriétaire cherche et me trouve derrière lui, il a tenu à trinquer avec moi tout en disant à mon mari qu’il avait de la chance et « qu’il est une fierté de la Chine ». (C’est une région où ils ne sont pas habitués à voir des étrangers, et encore moins à voir quelqu’un de leur ville marié à quelqu’un qui vient de si loin)

J9

dimanche 18 septembre

Nous faisons des papiers au poste de police, pour un permis chinois mais tout en faisant reconnaître un permis français pour que normalement il soit plus simple à obtenir. Mais niveau papier c’est le parcours du combattant, on nous envois vers un autre poste avec un papier à récupérer 3 jours après.


Nous faisons mon enregistrement au poste de police locale (dans chaque ville en chine ou va un étranger il doit se faire enregistrer au poste de police local, quand nous dormons dans des hôtels certains le font pour vous)


Dans la ville de Yingtan, nous entendons une sirène retentir un peu comme les sirènes en France les premiers mercredi du mois. Papa explique qu’il s’agit du 85ème anniversaire de l’incident du 18 septembre 1931 à Mukden ayant entraîné l’invasion de la Chine par le Japon à grande échelle et donc la guerre sino japonaise.


Rien de bien intéressant l’après-midi, nous faisons un peu de shopping et passons par le parc ou les personnes âgées se retrouvent pour jouer, discuter. Et nous préparons une excursion pour le lendemain à Hangzhou.

J10

lundi 19 septembre

Je prépare rapidement nos affaires pour l’excursion à Hangzhou. Nous partons en voiture jusqu’à Yingtan pour aller à la gare CRH (TGV chinois), bien sûr avec pas mal de provisions pour grignoter, mama à vraiment mal au dos mais plutôt que de rester à se reposer elle vient avec nous. Nous retirons nos tickets au guichet puis passons les contrôles pour rentrer dans la gare, on ne rentre pas dans une gare comme dans un supermarché, pour rentrer il faut avoir son ticket et sa carte d’identité, ensuite contrôle de sécurité les sacs passent au scanner et nous par un portique. Arrivés à Hangzhou, nous prenons notre repas dans une chaîne de restaurant dans la gare avant de prendre un taxi pour rejoindre notre hébergement situé à Longjing (Longjing est une montagne, quartier de la ville de Hangzhou ou l’on cultive du thé).


De notre chambre nous avons vue sur des plantations de thé, ce n’est pas un hôtel mais une très grande maison que les propriétaires transforment en hébergement touristique c’est très correct.


Nous partons en balade depuis notre village Yang Mei Ling jusqu’au centre de Longjing, 1,5km de marche dans la forêt nous croisons un chemin ou l’empereur Qianlong se serait promener, une grotte avec des sculptures bouddhistes modernes, nous passons par une forêt de bambou ou il y a une source d’eau.


Le musée du thé est fermé le lundi, les seuls espaces ouverts sont des boutiques.


Nous continuons et arrivons au village de Longjing, c’est une longue rue, de salon de thé et de boutique de thé, dans la rue devant chaque salon de thé il y a des rabatteurs dès qu’on nous voit on nous demande si l’on veut boire / acheter du thé.

En continuant notre balade nous arrivons sur un lieu de visite, un chemin au milieu des plantations de thé et une rivière qui s’entremêle au chemin, il faut une heure pour rejoindre l’autre côté qui fait une boucle jusqu’à notre village, mais le temps s’assombrit nous n’aurons peut-être pas la chance de pouvoir explorer totalement ce lieu. Nous avançons parfois il faut passer sur des pierres car la rivière croise le chemin, nous arrivons vraiment au milieu des plantations de thé des champs, qui courent jusque sur les pentes tout autour de nous. Une importante averse s’abat sur nous, par chance nous arrivons à nous abriter grâce à des arbres. Puis repartons pour trouver un taxi pour rentrer dans notre village, ici pas de taxi officiel, la journée il y a beaucoup de taxis noirs qui attendent aux entrées des villages mais à cette heure plus aucune voiture, nous tentons alors avec l’application chinoise équivalente de uber et personne, nous finissons donc par marcher jusqu’à un arrêt de bus.

Nous avons acheté une tête de lotus, pour grignoter, les graines se mangent, c'est un peu spécial quand on n'a pas l'habitude mais c'est bon. Nous finirons par arriver au village et manger au restaurant, parmi les plats il y a de l’omelette au jasmin c’est bon mais en évitant les tiges qui rendent le plat amer. Ici les moustiques sont voraces, ce soir je me couche avec une dizaine de piqûres sur les jambes.

J11
matin

mardi 20 septembre



Matinée à Longjing, petit déjeuner préparé par les propriétaires, œufs durs, des légumes, et un gâteau un Fa Gao c’est un peu comme les brioches chinoises mais aromatisé aux jujubes c’est très bon.



Nous partons à pied pour le site des « 9 ruisseaux et les bois dans la brume », un chemin calme au milieu d’arbres immenses et d’une rivière. Sur le chemin nous rencontrons le temple LI’an que nous allons visiter après avoir gravis un certain nombre de marche.

Nous redescendons sur le chemin et continuons pour accéder au site des 9 ruisseaux. Nous arrivons vers un petit lac ou l’on peut faire le tour en marchant, l’eau est transparente, les reflets des arbres et de la montagne autour sont magnifiques, il y a des visiteurs mais l’endroit reste paisible, un peu plus loin il y a une cascade.


Après ce petit tour nous prenons le chemin au milieu des plantations de thé le même qu’hier mais nous partons par l’autre bout.




Pendant les promenades dans les villages, foret il y a une odeur de fleur qui revient souvent, c’est la fleur d’osmanthe (Gui Hua) c’est une odeur très agréable.





Nous prenons un uber chinois (didi) pour retourner à l’hôtel prendre nos valises et mes beaux-parents qui ne nous ont pas suivis ce matin) pour ensuite descendre de la montagne Longjing et aller dans Hangzhou, dans un hôtel plus proche du lac de l’ouest. Nous mangeons au restaurant de l’hôtel qui est resté figé dans les années 90. On me prépare un plat sans piment rien que pour moi, mais quand même du piment dans la sauce utilisée pour les légumes, ça passe à petite dose.

J11
après-midi

Nous partons à la découverte du lac de l’ouest, il y a beaucoup de monde, nous passons par un pont il y à énormément de feuilles de lotus, il y a quelques fleurs éparpillées, cachées. Nous marchons pour découvrir le lac puis décidons de prendre un bateau pour nous rendre sur l’île au centre du lac. Cette ile est plutôt comme un anneau avec des chemins se croisant en son centre. Sur les chemins, nous croisons de jolies fleurs, puis allons au site qui retient l’attention de tout le monde car figurant sur les billets de 1 Yuan, les « three pools mirroring the moon » et en fait j’imaginais que ça serait plus grand, alors que dans la réalité c’est très espacé, petit et il y a beaucoup de bateaux qui passent alors ça rend difficile la vue sur l’ensemble.


Nous reprenons le bateau pour quitter l’île, nous avons vue sur les rives du lac et ses différents temples construits sur les collines, des paysages de saules pleureur et de ponts classique mais de l’autre côté la vue donne sur la ville moderne. Nous nous baladons dans un parc du lac de l'ouest avec des espaces pour observer les poissons rouges, une petite montagne avec des pins, des ponts de différents styles.

Pour amuser mon mari, nous faisons un tour de bateau que l’on conduit nous-même sur une petite partie du lac. Nous ne visiterons pas plus de chose car nous sommes au ralentit ma belle-mère a mal au dos.

J12
matin

mercredi 21 septembre

Départ sans les beaux-parents qui se reposent. Nous voulons continuer de visiter le lac de l’ouest. Mais en revoyant la pagode Baochu nous décidons d’aller la voir, donc après avoir gravis un bon nombre de marche et croisé des personnes disant que je suis forte car je porte en plus un bébé en porte bébé, nous arrivons au sommet, entre les branchages des arbres nous avons une jolie vue sur le lac de l’ouest, il y aussi d’autres endroits à explorer au sommet de cette petite montagne mais les chemin et accès son très étroits et pas vraiment stable et adapté quand on se balade avec une petite, nous préférons redescendre pour continuer de visiter le bord du lac.

Nous croisons un bâtiment qui sert de hall d’exposition sur Hangzhou en 1929 lors de l’exposition universelle, il y a des répliques de commerce de cette époque, vendeur de soie, pharmacie, tailleur … plus loin une maquette de la ville, et des objets datant de 1929 fait pour l’exposition universelle ou objet présenté lors de celle-ci. Tout le long de la promenade il y a d'anciens bâtiments



Sur les rives du lac, des femmes en qipao (robe traditionnelle) se font prendre en photo avec des ombrelles, a beaucoup d’endroit du lac il y a des boutiques à touriste pour être pris en photo en costumes. Mais là les femmes sont venues par elles même en ayant toute la même robe.




Nous marchons encore un peu le long du lac et croisons même des papis (60-70ans ) qui font du roller.

Nous retournons vers notre hôtel et nous arrêtons au grand canal construit par l’empereur pour lui permettre de voyager plus facilement entre la capitale Beijing et Hangzhou.

Nous passons à la pharmacie pour de l’anti moustique anti démangeaisons parce que la mes jambes ce n’est plus possible 15 et 16 piqûres par jambes et ce ne sont pas les petites piqûres qui se font oublier, non elles démangent tout le temps. Même en visitant la pagode ce matin une femme a fait une réflexion sur l'état de mes piqûres.






Nous déjeunons au restaurant Weipo jia (Grandma’s) dans un centre commerciale ou il y a beaucoup de magasins de luxe Lv, chanel cartier et tous les autres.

J12
après-midi

L’après-midi nous allons visiter le temple Lingyin, autour du temple il y a un parc, dans les roches sont sculptées des statues de bouddha, nous commençons la visite du temple les moines font une initiation à la prière de l’office du soir, c’est à ce moment que j’ai en quelque sorte perdu mon mari et ma belle-mère partis assister à cela. J’ai donc fait un petit tour rapidement avec ma fille de temple pour ai rejoint papa (le père de mon mari) sur la place central ou nous avons attendus. Une fois terminé mama tenant à voir la statue de Qi Gong s’est longuement absentée. Et l’après-midi été déjà bien avancé nous sommes sortis du parc puis avons marché longuement dans la nuit tombante pour rejoindre le lac de l’ouest, mais de nuit il n’y avait pas grand-chose à voir dans la partie ou nous étions.


Il se met à pleuvoir, nous trouvons une chaîne chinoise de restaurant rapide pour le repas alors qu’un de nous a envie de manger végétarien donc nous cherchons un peu mais revenons finalement au premier restaurant. Nous demandons un plat sans piment pour moi et bien sûr le plat laisse la bouche en feu.

Il pleut toujours énormément nous prenons un uber chinois (didi) pour rentrer à l’hôtel chercher nos affaires en consigne et aller à la gare pour prendre un train de nuit. Le train que nous prenons est parti de Shanghai et à pour terminus une ville du Yunnan. Nous avons pris la classe couchette molle nous avons donc une cabine pour nous tous, c’est plutôt propre et confortable le train roule quand même très lentement.

J13

Jeudi 22 septembre

Nuit en train horrible, pourtant le lit était confortable, pour un train de nuit il n’y a pas trop de bruit. L’élément perturbateur : ma belle-mère, elle a été insupportable à rentrer / sortir de la cabine toutes les 5 minutes. Et au moment où finalement après avoir dit quelque chose vers 4h30 nous aurions pu dormir, le personnel du train nous réveille car dans peu de temps nous arrivons à destination.

Sortie de gare à 5h00, devant la place il y a déjà des petits commerçants ou l’on peut trouver tout ce qu’il faut pour le petit déjeuner, et bien sur beaucoup de taxi noirs qui crient dans tous les sens sur toutes personnes sortant du couloir des arrivées. Certains me crient dessus en disant « laowai taxi » (étrangère taxi).

Nous prenons la voiture pour rentrer chez nous, nous reposer après cette nuit difficile.


Nous sortirons juste un peu dans la ville pour du shopping.

Deux petites choses prise lors du trajet pour le centre-ville, le restaurant de rue au coin de chez nous, on y propose du chien. Et un radeau de bambou sur la rivière.

Lors du shopping pour des chaussures dans un magasin d’une marque local Kanbiao, il y a donc des chaussures de la marque et de jolies contrefaçons.


Ce soir nous mangeons une fondue chinoise dans un nouveau restaurant de la ville.

J14

vendredi 23 septembre

Le matin nous nous baladons à Yujiang c’est un grand chantier des rues entières sont en travaux pour y installer des conduites de gaz. Nous passons devant le marché, devant des femmes qui lavent leur légumes dans leur évier placé devant leur maison (dans cette rue chaque maison à un point d’eau devant sa maison sur le trottoir), il y a des ateliers de coutures dans certaines maisons. Nous nous dirigeons vers le petit barrage de la ville, nous croisons un pêcheur sur son bateau, un vélo abandonné, des animaux, l’église que j’ai toujours vue fermée. Je vois un mini yao dans la cours d’une maison. Nous revenons le long de la rivière, et voyons les activités typiques du matin dans la ville, les femmes font la lessive dans la rivière et des hommes pêchent.


Petites annonces sur les murs de petites rue pour des faux papiers voir même parfois pour des armes.





Nous partons passer l’après-midi à Yingtan. Sur la route nous croisons un hôtel nouvellement construit sur l’affiche le nom : Fontaine Belle Eau avec l’illustration du château de Fontainebleau, cela m’amuse de trouver cette référence de mon département natal ici.

Nous marchons un peu dans la ville pour nous rendre au parc.

Devant un restaurant nous croisons un énorme pot, c’est une spécialité culinaire de la ville de Nanchang la capitale de notre province. Un dentiste local. La fête nationale approche la ville se pare de décorations faites de fleur.





Au parc nous nous baladons, un homme nous repère et nous suit tout en posant beaucoup de question à mon mari, elles sont étrangères ? Elles viennent d’où ? Vous vivez en France ? Tu es de Yingtan ? Finalement il arrête de nous suivre.






Puis allons visiter la pagode Beijige, sortie de terre en deux ans à peine. Alors à l’intérieur sur les neuf étages certains ne sont pas encore ouvert au public, on trouve une introduction au taoïsme, un salon de thé, un espace d’exposition avec des calligraphies, peintures et autres objets, les peintures me semblent bizarres, on ne ressent pas la patte de l’auteur, pour certaines je vois clairement qu’elles ont été imprimées, d’autres semblent trop neuves. Wei demande donc à la personne présente dans la salle qui nous suit depuis le début en posant les mêmes questions que le monsieur du parc. Celle-ci nous répond que la salle d’exposition ne présente que des reproductions car les originaux sont «trop cher et trop précieux pour être ici ». Les reproductions sont quand même très mauvaises, je ne suis pas une experte en art juste une habituée du musée d’art asiatique à Paris.



Au dernier étage, nous pouvons faire le tour sur une petite terrasse ce qui donne une vue sur la ville. Et dans la partie intérieur de cette étage une exposition de photo de la ville durant les années 60 et de l’autre côté, une planche avec tous les personnages célèbre de la vile allant de l’année 34 avec un maître taoïsme jusqu’à maintenant.



photo 1 : ville /  photo 2 : nouveaux quartiers en construction


Ce soir nous remangeons une fondue en ville dans le restaurant habituel depuis 2012. Puis allons vraiment au cœur du centre-ville, dans l’ancien appartement de l’oncle qui est inoccupé depuis plus d’un an car il a déménagé dans une tour toute nouvelle. L’an dernier j’y avais passé une semaine, mais là ce n’est plus pareil, plus de connexion internet, les toilettes de notre chambre ne fonctionne plus et surtout pas d’eau chaude.

J15

samedi 24 septembre

Nous allons nous promener un peu plus loin que le parc habituel, vers une promenade ou mon mari n’est jamais allé, je connais donc mieux que lui. C’est une promenade avec des statues représentant des activités locales, et aussi un mur sculpté avec les personnages importants de la ville et les lieux important de la région dont Long Hu Shan, Jingdezhen capitale de la porcelaine.


Un groupe de filles prend une photo de Meilin et moi mais alors pas discrètement du tout en tentant de l'être. Comme il fait assez chaud environs 33 degrés au retour nous prenons une glace à la mangue. Il fait très chaud alors à la maison sieste pour les uns attente pour les autres. Finalement nous sortirons un peu, quelques magasins affichent du français plus ou moins correct ou d'autres des enseignes prêtant à rire.





Nous n’avons toujours pas d’eau chaude à l’appartement, alors au début c’est amusant d’avoir l’eau chaude en faisant bouillir de l’eau comme en hiver lorsque l’eau chaude n’arrive pas mais la non c’est super pratique pour prendre une « douche ».

J16

Dimanche 25 septembre

Nous partons pour visiter les environs, un lac Bai He Hu白鹤湖(lac de la grue blanche) nous faisons ne promenade sur un chemin bordé de bambou. Des libellules de toutes les couleurs passent près de nous.


Nous reprenons la voiture et passons dans un village avec beaucoup de vergers pour la culture des fruits comme les poires, les pamplemousses ou les mandarines, nous mangerons dans ce village.


Puis nous repartons pour aller plus loin, nous passons par la campagne, dans les champs on récolte le riz, que l’on fait ensuite sécher sur la route. C’est un peu montagneux dans une vallée on voit les champs de différentes couleurs, la montagne, la forêt de bambou et un yao au milieu de tout cela c’est magnifique, je demande à ce que nous nous arrêtions pour prendre une photo et profiter quelques minutes de ce paysage dans lequel j’ai grandement envie de faire une randonnée pour aller de village en village.

Nous passons dans un petit village ou il y a un mémorial pour l’armée rouge, un hall des ancêtres, et autour des forêts de bambou. Je vois encore un Yao.


une chose qui presque m'hypnotise, l'eau sur les feuille de lotus, les gouttes d'eau sont toujours parfaitement formées rondes, ovales mais jamais en traînées même quand on fait bouger l'eau.




Nous nous arrêtons encore dans un village, à l’entrée de celui-ci un bâtiment neuf par rapport aux petites maisons, un centre de formation pour communiste. Nous continuons dans le village, sur un mur des grands carreaux de carrelage rappellent les règles du planning familial, nous nous baladons à pied au milieu de plantation et surtout de moustique j’en ai écrasé un en pleine action sur mon bras, pause application d’anti moustique pour tout le monde. Nous passons vers d’anciennes maisons, pour arriver à l’autre bout du village avec ses plantations.


Nous reprenons la voiture pour aller au barrage de Jinbei, là où il y a bien longtemps la mère de mon mari a travaillé, nous nous arrêtons a un premier endroit vers d’anciens dortoir aujourd’hui habité par des poules. Nous continuons un peu plus loin pour observer le barrage et le lac de retenue.


Sur la route du retour nous nous arrêtons chez une tante en pleine campagne, un sourire pour la route juste en face de chez elle se situe la pharmacie ou nous avions découvert ma grossesse lors de notre voyage en 2013 et aujourd’hui nous sommes là avec la petite. Chez cette tante comme dans beaucoup de maison du coin, il y a dans le salon un poster du président actuel et sa femme et aussi un poster de Mao.



Au retour à Yingtan nous passons devant un festival de nourriture le 1er de la ville, un festival international.





Alors devant il y a des jeux pour enfants, ensuite les stands de nourritures représentent surtout différentes provinces de Chine et Taiwan. Ensuite on trouve la Thaïlande avec du crocodile, les Indiens avec de vrais indiens sur le stand qui font des nans ils ont beaucoup de succès, un stand de glace à l’italienne, un stand de churros. Et il y a un stand France, présentant du vin rouge Australien et des brochettes du lard entourant du concombre et des poivrons.


Nous mangerons une spécialité de Wuhan, des boulettes de crevettes et une glace imitant un pot avec de la terre des cailloux et une plante verte fanée.

Il y a un stand de barbe à papa, la petite fille qui est en moi est réapparue très vite car il s’agit d’un stand où l’on peut choisir la forme de sa barbe à papa, les enfants ont des lapins ou des canards. Moi je demande une fleur (la numéro 11 sur la liste en photo) pour 20 yuans donc moins de 3 euros, j’ai une belle grosse fleur, ou plutôt une énorme fleur et assez de sucre pour au moins 4 jours.

réalisation de MA barbe à papa .
J17

lundi 26 septembre


Nous partons de Yingtan pour aller dans le nord du Jiangxi, au mont Lu (Lushan) classé à l’Unesco depuis 1996, c’est une montagne importante pour ses paysages, ses lieux historiques, les poèmes et peintures inspirés de ce lieu.


Nous prenons donc un train à la gare de Yingtan, ou en tant que Laowai nous nous faisons remarquer. Le train partait du sud de la chine pour aller dans le nord à Harbin en deux jours. Nous ferons donc 3h20 de voyage dans ce train pour rejoindre Jiujiang porte d’entrée pour Lushan. Il y a peu de monde dans le train, pas loin de nous un couple est présent le père vient nous voir avec le bébé, les enfants jouent ensemble, pendant ce temps-là l’homme questionne mon mari sur nos origines et toutes les questions habituelles. Puis c’est le personnel de bord qui pose des questions. Nous nous arrêtons dans une gare 30 minutes pour changer de locomotive, après ce changement nous avons même droit à de la musique dans les voitures.

Nous sortons de la gare de Jiujiang il y a deux pyramides en verres sur la place, je sors mon appareil photo les prend en photo et c’est le drame !!!! L’objectif de l’appareil est bloqué à l’extérieur rien à faire plus moyen de prendre une photo.

la dernière photo prise avec mon appareil photo ... repose en paix appareil photo....  

Nous prenons un taxi noir pour aller de la gare jusque l’entrée du site au lieu du bus, mais cette personne propose à mon mari de nous conduire jusque dans la montagne et d’être notre chauffeur pour les prochains jours en disant que pour les billets il s’en occupait. Wei accepte donc de prendre cela.


Le chauffeur se gare pour que nous montions avec son frère pour ensuite passer à pied par un chemin et éviter la porte d’accès à la montagne pendant que lui passe le contrôle routier pour nous reprendre plus loin. Nous commençons à monter dans la montagne et d’un coup le chauffeur fait demi-tour nous commençons à redescendre, je comprends qu’il a aperçu une voiture de police qui montait et que les soit disant billets qu’il avait, il ne doit pas les avoir vu qu’on nous fait passer par un chemin. Il appelle un autre frère pour nous emmener plus loin mais nous disons, nous préférons redescendre acheter notre billet et prendre le bus, plutôt que de devoir jouer au chat et à la souris.


Nous prenons donc nos billets d’entrée, nos tickets de bus, et nous voilà partis, nous sommes seul dans le bus, mon mari discute avec le chauffeur qui posera lui aussi les questions habituelles sur Meilin et moi. Le chauffeur nous indique un hôtel 3* pas en plein centre-ville mais très bien placé. La chambre est affichée a 780Yuans mais en basse saison c’est seulement 200yuans, on nous fait visiter deux chambres pour choisir celle que nous voulons. L’hôtel est correct malgré quelques détails de ménage qui laissent à désirer.

Dans la ville en haut de la montagne, un kfc, un centre commercial avec nike adidas et autres, beaucoup de boutique de « souvenirs », des boutiques de thé de Lushan, des restaurants. C’est une ville touristique dans la rue principale avec tout ce qu’il faut pour les touristes et une ville pour les locaux dans les autres rues.


Hôtel, je regrette vraiment de ne pas avoir trouvé de boule quies, il y a des groupes chinois et c’est très bruyant un groupe.

J18

mardi 27 septembre

(Du jour 18 au jour 28 photos prisent avec un téléphone portable car appareil photo HS)


Petit déjeuner à l’hôtel, quand on rentre dans le salon du petit déjeuner on vous donne un bol et un œuf dur. C’est une chose qui n’est pas au buffet à volonté.


Nous partons en balade, nous croisons des faisans en contrebas de la route. Nous allons au Flower Path Park et faisons le tour du lac Ruqiu, c’est assez calme, on y trouve beaucoup de bâtiments d’architectures différentes des bâtiments de style américain, des bâtiments en pierre qui pourrait venir des montagnes suisses, un autre bâtiment avec une coupole. Visitons un petit jardin qui abrite une cour avec des bonsaïs de différentes tailles.


Nous croisons la maison de Bai Juyi, un ancien poète, nous commençons à rencontrer des groupes de touristes chinois.




Nous nous engageons dans un chemin dans la montagne, et là il y a beaucoup de groupe, de ce chemin une jolie vue sur la vallée et les montagnes avec la roche apparente. Nous marchons donc dans la montagne, il y a beaucoup de marches montantes et descendantes je porte toujours Meilin en porte bébé lors de cette marche, les personnes que nous croisons, doublons disent que je suis forte, car ici les personnes ne viennent pas avec les enfants. Nous croisons un temple et à côte de celui-ci une grotte abritant une statue de Bouddha. Nous croisons aussi « la plateforme de négociations » ou l’américain le général Marshall et Chiang Kai Chek se seraient rencontrés. Le chemin s’achève sur un pavillon abritant une ancienne tablette impériale.


Nous prenons un bus pour aller à l’arrêt suivant. Contrairement au chemin que nous venons d’emprunter ici il n’y a quasiment personne, nous et un autre couple. Nous marchons un peu au milieu de cette forêt de pins et croisons une petite pagode, puis une sorte de petite tour ou terrasse observatoire. Puis au bout du chemin nous arrivons à une sorte de place ou il y a une terrasse comme la précédente mais de taille plus grande, il y a aussi des restes de pierres qui appartiendraient à un temple, et il y a la « heavenly pool » je m’attendais soit à une sorte de retenue d’eau naturelle, ou un grand espace, mais non il s’agit de deux petits bassins avec quelques poissons au centre de l’un se trouve trois pots ou des personnes peuvent jeter des pièces.


Je vois une pancarte indiquant « Dragon Head precipice », nous avons donc décider de suivre ce chemin, proche du départ nous rencontrons des singes, d’abord dans des arbres se déplaçant de branches en branches, et puis un peu plus loin ils sont sur le chemin, il y a une maman avec son bébé sur le ventre effet miroir je suis en face avec ma petite sur le ventre dans le porte bébé. Deux autres singes sont sur le chemin des jeunes veulent se prendre avec mais finissent pas les effrayer.

 maman / bébé   portage, on se ressemble 


Et nous décidons de marcher, mais nous marchons longtemps, il y a vraiment beaucoup de marches nous montons, descendons, les paysages sont magnifiques, nous faisons une pause goûter sur un gros rocher en nous demandant si à midi nous seront arrivés vers un endroit où manger, de loin nous apercevons un pont suspendue entre deux montagnes, quand nous commençons à nous rapprocher de celui-ci le chemin nous fait remonter de nouveaux. Et bien sûr nous ne croisons personne.

Nous arrivons enfin au pont, toujours de magnifiques paysages autour de nous, nous regardons un chemin, il y apparemment énormément de marches pour accéder au site mais sans issue il faudrait faire demi-tour pour repasser ici et partir, mais nous sommes quand même un peu fatigués. Nous décidons donc de prendre la télécabine pour rejoindre un autre côté de la montagne avec encore des sites à voir.

Une fois descendu de la télécabine, nous mangeons dans un restaurant l’un des deux du lieu où nous sommes, nous mangeons à l’étage face à la montagne et un petit lac. Le repas est assez cher nous payons le double que ce que nous aurions payé dans un restaurant dans une ville normale, mais au moins c’était bon.


Nous reprenons notre marche pour voir la « black dragon pool » une petite retenue d’eau avec une cascade dans un lieu assez ouvert et lumineux. Nous reprenons la marche et passons par la « yellow dragon pool » avec une cascade, au milieu de la forêt. Puis viens une série de marche au milieu de la forêt avec ses immenses arbres. Et nous croisons trois arbres très anciens les « trois arbres précieux » le plus ancien à 1600 ans, le second 600 ans. Juste derrière se trouve un joli petit temple au milieu de cette forêt. Je fais le tour rapidement avec ma fille puis attendons Wei, ma fille trouve une petite chinoise pour jouer, un groupe de touristes arrive, ils nous prennent en photo, disent que nous sommes belles, ils font le tour du temple très rapidement, et reviennent nous voir. Ils se trompent d’attraction, entre eux ils se demandent d’où nous pouvons venir, comme ils cherchent entre eux et ne me demandent pas je laisse leurs imaginations travailler, l’un d’eux a quand même trouvé la bonne réponse.

Nous reprenons la marche pour atteindre le pont de Lulin et le lac de Lulin.

Nous avons terminé la randonnée de la montagne. Nous sommes quand même un peu fatigués, nous prenons le bus pour aller deux stations plus loin, vers l’entrée de la ville de Lushan, dans une zone où il y a des villas de tous types d’architectures, une chose que je trouve dommage c’est que tous les toits sont en tolle et donc parfois cela ne colle pas à l’architecture de la maison.


Nous visitons la Villa Meilu, villa ayant appartenu au couple Chiang Kai Chek et sa femme Song Meiling, on y voit le bureau de Chiang Kai Chek, la chambre de sa femme, la salle de bain, l’étage n’est pas ouvert au public, il y a aussi une pièce avec des photos du couples, des objets, des livres. Et il y a aussi une petite pièce pour Mao, avec des poèmes qu’il a écrit.

Dehors le parc de la maison se visite, une petite piscine, un abri lors d’attaque nous avons voulu aller voir l’intérieur mais il faisait sombre et apparemment rien que les 2 premiers mètres servaient de toilettes à certains donc nous n’irons pas plus loin.


Nous reprenons donc la visite de la ville, nous croisons une petite chapelle, une église transformé en cinéma qui ne présente qu’un seul film une histoire d’amour à Lushan datant des années 80, ce lieu est inscrit au Guinness des records pour la diffusion de son film unique.

Enfin nous rejoignons le centre de Lushan nous baladons encore un peu avant de prendre notre repas et nous reposer. Il y a un typhon qui passe sur Taiwan et la région du Fujian, nous sommes juste derrière cette région et ce soir nous avons un peu de vent. Je tente de me reposer car l’hôtel avec les groupes c’est bruyant déjà la veille impossible pour moi de dormir avec quasiment minuit et je n’ai pas trouvé de boule quiès.

J19

Mercredi 28 septembre


Bien sûr mauvaise nuit. De la fenêtre on voit un épais brouillard, nous ne voyons pas à 10 mètres, il y a eu un peu de pluie aussi.

Nous partons de l’hôtel et décidons d’aller voir si un site est praticable ou non. Nous arrivons donc sur le site de la cascade de Dakou (daou caihong waterfall) il y a énormément de vent il faut faire quelques effort pour lui résister.

juste pour donner un idée dans quoi nous nous sommes aventurés 

Une guide sur place nous dis que sur le chemin ça ira il n’y aura pas trop de vent car dans une vallée, je trouve qu’elle dit n’importe quoi le vent ça descend aussi dans les vallées. Mais on s’y aventure quand même en se disant que nous pouvons faire demi-tour si c’est vraiment trop. Le vent est moins fort mais il est quand même bien présent, nous croisons beaucoup de petit autel dans la forêt aussi. Nous arrivons à la cascade, c’est bien mais sous ce temps ça ne valait pas la peine, mais de toute façon dans d’autres lieux nous n’aurions pas pu profiter du paysage car nous ne voyons que de la brume et que d’autre lieux comme les pics auraient été difficile à pratiqué pour nous et surtout avec une petite dans un porte bébé.


Nous prenons donc le bus pour redescendre à la ville Jiujiang nous prenons nos tickets de trains. Départ a 13h19 le train partais de XI’an et à pour terminus Xiamen, à chaque fois que je découvre les itinéraire des trains comme celui-ci je me dis que c’est énorme. Nous descendons à Yingtan, et cherchons un magasin pour faire réparer mon appareil photo mais rien. Nous rentrons donc à Yujiang, manger des niangao (pâte de riz que j’apprécie énormément).

J20

jeudi 29 septembre

Le matin pas grand-chose il ne fait pas très beau alors à la maison je prépare un peu ma liste de chose qui nous reste à faire à Hong-Kong pour les derniers jours de notre voyage.



Au repas un plat que j’aime bien ou plutôt un légume que j’aime bien manger le jiao bai.





Après-midi calme après un tour au supermarché, une tante vient nous rentre visite les bras chargé de gâteaux et de lait. Elle a le visage tout rouge, comme brûlé, elle a subi un traitement pour faire disparaître les tâches qu’elle a sur le visage comme des tâches de rousseurs et ainsi avoir la peau plus blanche. C’est une opération à la mode en Chine ou du moins dans les campagnes en Chine, dans notre ville nous croiserons plusieurs fois des publicités pour cela.

J21

vendredi 30 septembre


Le matin nous allons au marché au milieu des étals de viande directement posé sur la table, des paysans vendant leurs légumes directement sur une bâche par terre.

Dans l’après-midi nous sortons dans le nouveau quartier de la ville (construit il y a environ trois ans) les statues de mauvaise qualité ne sont déjà plus en très bon état. Des personnes âgées jouent au cricket sur un terrain dédié à ce sport. Nous passons sur un pont au-dessus de la rivière et au loin nous découvrons une pagode jaune, que nous n’avions jamais remarqué (Wei ne la connais pas alors que c’est quand même sa ville, cela doit être une nouvelle construction) nous la verrons au prochain voyage peut-être. Nous passons par le vieux quartier de la ville et la j’ai l’impression de ne plus être dans Yujiang mais d’être à la campagne tellement c’est différent. Il y a des poules dans la rue, les portes des maisons sont encore de vieilles portes en bois, le ligne sèche dehors dans la rue, toutes les maisons ont un évier avec une pompe pour l’eau sur le trottoir devant la maison, il y a encore des maisons en bois et aussi des fils électriques dans tous les sens dans toutes les rues et ruelles.


Puis nous repassons par le coin de l’ancien quartier ou nous étions venu en 2012 mais il n’en reste rien, tout a été détruit pour en faire autre chose dont une promenade le long de la rivière.


A titre de comparaison la photo de gauche date de 2012 et celle de droit de 2016 la maison avec la mémé qui dort se situé la ou la voiture et le bus sont garés....

photo de gauche, bâtiment à droite de la photo derrière le pousse pousse bleu est sur la photo de droite le bâtiment face aux véhicules juste l'angle qui change

février 2012   => septembre 2016 

Nous voulons rentrer à la maison mais personne, nous faisons donc un tour dans la rue une boutique d’animaux ils vendent des chiens ça va du petit chien à l’énorme chien qui doit faire dans les 60kg au moins en passant par le caniche.



Et dans cette rue encore de la pub pour la fameuse opération pour enlever les tâches du visage et le blanchir.

J22

Samedi 1er octobre


Passage de deux tantes à la maison dont une seconde qui à aussi subi l’opération, elle est très blanche sur le front et le menton mais les joues sont encore marron brûlées. La mère de Wei est contre ce genre d’opération et l’autre tante présente à dit que maintenant elle sera la plus moche des six sœurs.

Le midi nous faisons des pâtes italiennes avec une machine manuelle à la maison. Cela étonne un peu les parents mais au final c’était bon.

Nous préparons les affaires pour aller assister au mariage d’un ami le lendemain au Hunan (région derrière la nôtre en allant vers l’ouest) nous allons donc à la gare et prenons un train pour 3h. Par la fenêtre je vois des paysages de campagnes, des rizières avec des buffles, des lacs, de petites montagnes, le fleuve Gan qui passe à Nanchang.


Le train est parti de Shanghai il passe par le Jiangxi chez nous, pour ensuite passer par le Hunan et Changsha pour terminer son trajet dans la ville de HuaiHua dans la province du Guizhou.

Pour une fois je ne suis pas la seule Laowai (étrangère) dans le train.


Nous arrivons donc à la gare de Loudi Nan dans le Hunan, le marié Long et un autre ami viennent nous chercher et nous conduisent à l’hôtel ou nous serons logé cette nuit avec les autres invités venant de loin (Beijing pour la famille de la mariée, et des amis venant de Shanghai, Wuhan) nous prenons le repas avec tous les autres invités ici.


Sur la route entre la gare et l'hôtel, pour la fête nationale les villes se parent de drapeaux nationaux sur les lampadaires, mais ici dans le Hunan les drapeaux sont en forme de coeur

J23

dimanche 2 octobre

Petit déjeuner à l’hôtel, il y a du choix salé ou sucré, des brioches en forme .


Les familles sont plutôt traditionnelles alors l’homme doit venir chercher la femme chez elle mais comme elle est originaire de Beijing, une chambre d’hôtel lui servira de « maison ». Nous montons tous à l’étage de la chambre de la mariée avec un cameraman. Je rentre avec les amies filles dans la chambre et nous fermons à clé. Car on ne laisse pas le marié enlever la fille facilement. La mariée attend en costume traditionnel dans la chambre assise sur le lit. A la porte d’entrée les filles posent des questions au marié quand il ne sait pas répondre il peut donner des hongbaos (enveloppes rouges contenant de l’argent) après de longues minutes et des bonnes réponses aux questions concernant sa future femme et leur vie, il peut rentrer dans la suite, mais il se retrouve face à la porte de la chambre fermée à clé. Les filles posent encore des questions, le marié à même du chanter et son témoin faire des pompes, la porte s’ouvre, il s’approche avec le bouquet de fleur mais on lui demande 6 qualités de la future mariée avant de le laisser s’approcher.

Il accède enfin à sa belle, qui accepte le bouquet, mais elle lui répond je suis pieds nus il faut que tu trouves mes chaussures pour pouvoir m’emmener. La première chaussure sera trouvée dans l’entrée de la suite dans les poches d’un peignoir rangé dans un placard. Et la seconde cachée sous la mariée.


Départ de l’hôtel sous les confettis, un véritable convoi de voiture décorées se crée. Après une heure de route dans la campagne avec ses rizières nous arrivons à destination, chez les parents du marié. On apporte drap et couverture de mariage dans la chambre de Long le marié. Tout le monde grignote des fruits, des bonbons, fume le tout accompagné de thé. Plusieurs personnes nous ont pris en photo car apparemment les étrangers sont aussi rares par ici. La marié se change et porte maintenant une robe blanche. Nous sortons de l’appartement pour aller dans une salle ou se déroulera « l’animation » (ils sont déjà marié à la mairie depuis janvier mais cette étape n’a pas d’importance, le plus important est le banquet avec l’animateur devant toute la famille, les amis). Un tapis rouge nous mène depuis l’appartement jusqu’à cette salle décorée pour l’occasion. Un animateur est la et fait la présentation des mariés j’avais un peu l’impression d’assister à la présentation de concurrents dans un match de boxe. On nous installe a une table, l’animateur fait dire des mots d’amour à Long pour sa femme, et aussi des éléments de leur vie comme leur rencontre en France. Sur scène échange d’accolade entre les époux et leurs parents. Le repas commence, les mariés partent se changer pour revenir avec une tenue traditionnelle. Les plats sont piquants, le riz et deux plats sans piments sont quand même là. Les mariés viennent trinquer à chaque table. Les autres invités mangent et partent la salle se vide alors que nous et des amis prenons plus de temps, les mariés n’ont même pas encore mangés que l’animateur et son équipe commencent à ranger la décoration.


Nous partons vers 14h20 avec un cousin de notre ami et une fille qui travail a Shanghai pour nous rendre à la gare prendre un train. Nous prenons un premier train de LouDi Nan jusque Nanchang puis changeons de train pour un Nanchang – Yingtan.


Nous arrivons à la maison, et fêtons mon anniversaire avec deux tantes et deux cousins et ma cousine. La mère de Wei et ma cousine ont toutes les deux acheté un gâteau, le même sauf que l’un est entouré de chocolat blanc et l’autre de chocolat au lait. Nous en mangeons un, ma cousine TingTing m’offre un bracelet Pandora. Nous partagerons le gâteau restant avec les cousins et la cousine.

J24

lundi 3 octobre.


Nous partons à Yingtan chercher une tante et son fils surnommé Lala, pour ensuite aller à Long Hu Shan.

Comme se sont les vacances de la fête nationale il y a beaucoup de monde, à l’entrée peut soit attendre pour prendre un bus qui nous amènera plus loin ou y aller en marchant, vu le monde nous préférons marcher. Nous montons donc sur la première montagne rencontrée, nous marchons sur une longue passerelle construite à flanc de montagne, parfois les passage sont étroits, nous passons par la montagne en trompe d’éléphant, nous croisons des panneaux expliquant la présence d’orchidée sauvage rare qui ici sont plantées artificiellement pour montrer au public ,

Il y a quelques mois j’avais vu un reportage sur Arte sur Long Hu Shan et des paysans qui montent très haut sur les montagnes du site pour trouver des orchidées rares qui poussent seulement ici et se vendent très cher et depuis ayant vu de magnifique paysage vus d’en haut je harcèle mon mari pour que son père nous emmène plus haut dans les montagnes.

Nous ne sommes pas très haut mais nous avons une jolie vue sur les autres montagnes, des forêts de bambous, les roches.


A la sortie de ce premier parcours nous mangeons rapidement ce que nous trouvons : des nouilles instantanées.


Nous reprenons un autre sentier pour monter sur une plateforme qui donne encore vue sur la montagne en trompe d’éléphant, nous redescendons un peu, et voyons un autre chemin qui monte dans des rochers, mama et la tante décident d’abandonner, trop difficile pour elles. Papa, Wei, Lala le cousin et moi avec la petite sur le dos nous montons , je suis en tête du groupe, nous passons dans un amas de rocher il fait très sombre, les marches sont glissantes, mais une fois cet endroit passé nous découvrons une superbe vue sur les montagnes, ici il n’y a que nous. Nous continuons à monter, je suis la moins fatiguée de tous même avec mes 12kg de bébé supplémentaires sur le dos.

D’un peu plus haut encore une magnifique vue sur les monts tout autour de nous. Nous repassons dans des rochers véritable grotte, parfois il faut se baisser pour pouvoir passer, et en ressortant toujours une vue magnifique sur l’autre partie des montagnes, nous croisons un anciens village d’une ethnie, il est perché, il faut prendre un escalier qui est en pente droite et aux marches très étroites. En haut il y a deux maisons dont une vide un peu détruite.


Nous continuons notre balade dans une forêt de bambou puis de pins, avec toujours des paysages très beaux. Nous arrivons à la fin du parcours, nous marchons 15 minutes pour rejoindre par la route le point de départ ou nous avons laissé la tante et mama. Tous ensembles nous retournons à l’entrée du parc et nous asseyons sur une place vers l’entrée du parc, nous nous reposons et grignotons.


Le soir, nous allons à Yingtan, pour manger une fondue et déposer la tante et son fils.

De retour à Yujiang, nous sortons rejoindre la cousine surnommée Ting Ting et le cousin surnommé Huan Huan, pour grignoter des brochettes. C’est bon mais nous sommes sortis de table il n’y a pas longtemps.

J25

mardi 4 octobre

Nous finissons nos valises et partons de la maison, nous passerons les jours suivant en voyage avant notre retour en France. Nous disons au revoir à mama qui ne vient pas avec nous et partons en voiture avec papa à Nanchang, la capitale de notre province. Depuis l’autoroute nous croisons des paysages de rizières, de petites montagnes. Toilettes sur l’aire d’autoroute dans une sorte de préfabriqué, toilettes turcs sans portes juste quelques séparation sur les côtes.

Nous allons dans un centre commercial pour tenter de faire réparer mon appareil photo, mais après 2 h00 la sentence est tombée, on peut le réparer mais la pièce arriverait le lendemain mais nous partons le matin à 4h30 à l’aéroport, et la pièce vaudrait aussi cher que l’appareil photo lui-même.

Nous mangeons dans un restaurant, servant des plats traditionnels, dans un gros pot, on y fait un feu, et les petits pots contenant un plats, soupe, cuisent dans cette énorme pot. Dans notre pot une sorte de soupe / pot au feu contenant de la viande et su soja.


Wei et son père siestent sur une place face à la place Bayi, du coup les gens autours me regardent tout le temps avec Meilin.


Nous visitons la place Bayi, la seconde plus grande place de Chine après Tian An Men à Pékin. Il y a un monument célébrant la révolte du 1er août 1927. Plus loin il y a un ancien congrès des congrès du parti communiste transformé en centre d’exposition. Au bout de la place un décor fleurit pour célébration de la fête nationale.

Nous passons par une rue commerçante, pour ensuite nous balader dans un parc ou nous sommes déjà venus en février 2015. Sur des stands, des personnes font des œuvres en caramel durci représentant des animaux.

Puis nous reprenons la voiture et partons dans le village ou nous avons réservé une chambre d’hôtel pour pouvoir aller facilement à l’aéroport de Nanchang le lendemain matin très tôt.

C’est un petit village, ou les personnes ayant des grandes maisons les transforment en hôtel, c’est correct mais il ne faut pas regarder les finitions. Nous prenons un repas dans un restaurant de rue, nouilles sautées pour les uns et Niangao pour moi.

J26

mercredi 5 octobre


Début de nuit un peu difficile : camions, avions et des personnes arrivant tard à l’hôtel.

5h20 départ de l’hôtel, le gérant nous a réveillé assez tôt, on nous conduit jusqu’à l’aéroport avec un autre couple a peine 5 minutes de voiture. Nous prenons notre vol Nanchang – Shenzhen.

Une fois arrivés à Shenzhen nous passons par l’hôtel pour y déposer nos bagages et ensuite rejoindre un ancien prof de mon mari installé à Shenzhen pour manger ensemble avec sa femme et d’autres personnes venant de la même ville. Je n’ai pas très bien mangé, entre les plats pimenté, la viande trop grasse ou des choses pas à mon goûts. Après le restaurant, nous allons dans un autre quartier je demande si on peut grignoter quelque chose parce qu’en plus la petite n’a pas beaucoup mangé, nous finissons donc au kfc.


Nous faisons une promenade le long du bord de mer face aux nouveaux territoires de Hong Kong, Une averse tropicale s’abat sur nous, nous avons une ombrelle qui nous servira de parapluie et nous nous abritons un peu vers des arbres, certains personnes déjà complètement trempées continuent de se promener quand la pluie a commencé à ce calmé. Après cette pluie intense d’une quinzaine de minutes, le beaux temps est de retour nous continuons donc notre promenade.

Wei me commande un nouvel appareil photo sur internet je devrais le recevoir dans deux jours maximum.

J27

Jeudi 6 octobre

Nous allons passer la journée au « china folk culture parc » parc à thème sous forme de village présentant les différentes ethnies de Chine. Pour les ethnies présentées, il y a un groupe de deux trois maisons tailles réelles et meublées, il y a aussi des photos et des textes explicatifs et des personnes des ethnies sont présentes (on voit nettement la différence d’accent dans leur langages ou elles parlent en dialectes) ces personnes sont là pour faire des photos avec les touristes, s’occupant avec des jeux ou du tissage et font une ou deux représentation par jour.

Bien sûr je préférerais aller au fin fond du Yunnan ou du Guizhou mais c'est déjà une bonne introduction pour plus tard.



Nous avons assisté à la représentation de l’île de Hainan, on nous présente les maisons, et après ils ont montré comment ouvrir rapidement une noix de coco, comment faire du feu en moins d’une minute et ils nous ont finalement montré une spécialité de Hainan, d’énormes toupies lancée avec une corde.


Dans un coin du parc il y a un petit spectacle avec des singes et une chèvre, la pauvre chèvre ne veut pas monter à l’escalier alors l’un des deux hommes lui met plus ou moins discrètement des petits coups de genoux dans les côtes il y a aussi un enclos avec des pandas roux, l’un est bien portant, l’autre fait mal au cœur à voir, il est déjà âgé se déplace lentement et n’a plus beaucoup de poils sur le dos.


Dans le parc il y a une seconde partie c’est Chine miniature que nous ne visiterons pas entièrement il fait très chaud le soleil tape et il n’y a pas d’ombre. Il y a des reproductions miniatures de différents monuments de toutes les provinces comme la grande muraille, le temple du ciel, les montagnes Huangshan, les trois gorges, un village d’eau du sud de la Chine, la pagode Teng Wang Ge ou encore le tombeau de Gengis Khan.

Dans le parc il y a plein de petites boutiques vendant des choses plus ou moins ethniques, c’est surtout attrayant pour les enfants. Malgré que ce soit la période de vacances, il n’y a pas trop de monde dans le parc.

Ici aussi les personnes nous regardent, j’ai même été prise en photo par un monsieur pas du tout discret, du coup Wei disait vouloir trouver une ethnie me ressemblant et me laisser pour faire partie du décor du parc.

Nous mangeons des ramen faites sur place, le plat est très bon mais en quantité c’est beaucoup trop.


Ensuite nous assistons à une représentation d’arts martiaux mais le présentateur à chaque mouvement faisait des bruitages et c’était vraiment mal fait.



Le soir nous rejoignons notre hôtel pour récupérer nos bagages et ensuite aller dormir chez un ami Hao, qui maintenant vit ici. Nous sortons pour faire quelques courses au supermarché c’est très différent de Yujiang, les rayons sont bien rangés et espacés. On trouve beaucoup de produit d’importation.

J28

vendredi 7 octobre.




Nous prenons un petit déjeuner cantonais dans un restaurant avec nos amis, un délice : crêpes à la viande, une sorte de nem long, bouchées aux crevettes, raviolis avec du bouillon à l’intérieur, brioche sucrée, une sorte de nem au lait frit le tout accompagné de thé aux chrysanthèmes.




Nous partons nous balader sur une montagne Nanshan, il fait très chaud, mais nous faisons quand même cette marche, c’est assez fatiguant, nous arrivons à un point où nous avons vu sur Shenzhen et au loin Hong Kong, puis continuons de monter, la femme de notre ami nous attendra sur un banc le temps que nous allions au bout du chemin et revenions.


Le midi nous mangerons une fondue de bœuf qui apparemment est plus locale. C’est bon mais j’apprécie moins que les fondues que j’ai l’habitude de manger qui sont plus variées. Ici beaucoup de bœuf sous différentes formes donc c’est moins varié.


Après le repas nous ne faisons rien , nos amis sont trop fatigués, et wei se repose alors je joue avec Meilin et mon nouvel appareil photo que j’ai reçu ce matin.

J29

samedi 8 octobre


Le matin nous partons tôt de chez nos amis et prenons un taxi pour rejoindre la frontière entre la Chine et Hong Kong, Nous passons rapidement la douane chinoise puis celle de Hong Kong. Puis nous prenons un bus pour rejoindre le quartier de Sheung Wan, quel bonheur de revoir Hong-Kong, j’aime toujours autant la Chine mais Hong-Kong c’est un coup de foudre.





vue depuis le bus 


Nous allons dans le même hôtel qu’au début du séjour, mais les 3 premières nuits j’avais pris la chambre la moins cher avec vue sur la ville, alors que pour cette dernière nuit j’ai voulu me faire plaisir et j’ai pris une chambre avec vue sur la baie. Et en entrant poussant la porte de la chambre je me trouve face à l’immense fenêtre donnant sur la baie et juste waouh j’ai eu comme un frison m’empêchant de bouger juste la a admiré la vue pendant quelques secondes.

vue de la chambre  


Nous nous installons et je préparer rapidement la liste de chose que nous allons voir aujourd’hui.

Nous prenons un Ding Ding (tram) jusqu’au Hong Kong Park, un très jolie parc, ou se trouve un ancien bâtiment coloniale abritant maintenant le musée du thé nous ne ferons que l’extérieur.


photos prisent dans la rue et  depuis le Ding Ding 
Hong Kong Park 


Nous marchons au milieu des buildings pour rejoindre Wan Chai pour voir un ancien bureau de poste, sur Queen’s road nous croisons un petit temple et allons ensuite visiter le temple Pak Tai.


Nous mangeons dans un petit restaurant local, avec uniquement des locaux à l’intérieur, on nous installe a une table de 4 personnes, mais nous sommes 2 et demi alors on nous ajoute d’abord un monsieur âgé qui après avoir fini son repas lira le journal, et un autre monsieur qui mangera très rapidement.




Nous allons au "Noon day gun", mais pour voir le canon en action il fallait être la à midi. la encore avec les travaux le site était un peu difficile d'accès.







De Causeway bay nous prenons un bateau pour traverser la baie, nous nous rendons donc à Tsim Sha Tsui East.

Avant de partir j’avais lu que l’avenue des stars ( promenade avec les empreinte des stars locales ) est fermée pour travaux, mais que le « garden of stars » lui reste ouvert, je voulais donc aller le voir, et quelle bonne idée car les plaques avec les empreintes de l’avenue de stars ont été déplacées et exposées dans ce jardin des stars, alors il y a une grande fresque rappelant des films ayant marqué Hong Kong, certains attirent mon attention comme Jackie Chan et Sammo Hung mais aussi la partie représentant In the mood for love. Et je cherche donc les empreintes qui m’intéressent le plus je croise celles d’acteurs / réalisateurs que j’aime beaucoup et celle que j’attends le plus est en fait tout au bout la dernière dans mon sens de visite.

Ensuite je laisse Wei et Meilin dans une aire de jeu, pour monter sur la colline « signal hill » sur laquelle il y a une ancienne tour « blackhead tower ». A l’entrée de ce parc il y a énormément de monde tous les yeux rivés sur les téléphones portables, en m’approchant de certains j’ai pu voir qu’ils jouent à Pokémon. Arrivée en haut de la colline la blackhead tower est en travaux donc entourée d’un filet vert.

Je rejoins Meilin et Wei pour aller prendre le métro et nous rendre à l’ICC plus haute tour de HK, 7ème plus haute tour au monde. C’est assez difficile de s’y rendre depuis la station de métro Austin car la encore énormément de travaux, de passage à emprunter. Nous montons à la plateforme sky 100, qui offre une vue sur toute la ville nous attendons 18h00 le couché de soleil sur la baie, c’est un magnifique spectacle, peu a peu la nuit s’installe et les lumières des buildings sont visibles.

Nous ressortir du centre commercial ou est situé l’entrée de sky 100 ce n’est pas évident de ressortir pour trouver la bonne route, nous finissons par prendre un taxi pour rejoindre la promenade Tsim Sha Tsui pour assister à la « symphonie des lumières » un petit spectacle son et lumière sur les buildings de l’île de Hong-Kong qui a lieu tous les jours à 20h00. Il y a beaucoup de monde venu voir cela mais nous trouvons une place pas trop mauvaise.

Suite à ce petit son et lumière nous rentrons en métro puis tram, fatigués de cette journée chargée.

J30

dimanche 9 octobre

Nous prenons un petit déjeuner dans le restaurant cantine locale, maintenant ils proposent même du serpent.

Nous partons en promenade dans le quartier autour de l’hôtel avec ses boutiques vendant des nids d’hirondelles, nous dégustons une tartelette aux œufs.


Nous passons par Tai Ping Shan Street, une rue montante ou il y a plusieurs petits temples.



Nous nous baladons dans une centre commercial, il y a beaucoup de monde, nous gouterons un gâteau de Kee Wah bakery, qui ressemble aux gâteaux de lune, jaune d’œuf, pate de lotus.





Ensuite nous prenons le métro pour aller à Mong Kok, nous nous baladons dans les rues et croisons un marché nous entrons jeter un œil, en bas les poissons, à l’étage viande et légumes, et aussi quelques petits stand de produits indonésiens et philippins.

Suite à cette balade nous allons rechercher nos valises à la consigne de l’hôtel et partons prendre la navette pour l’aéroport. Je quitte Hong-Kong avec un pincement au cœur, je reviendrais il y a encore tellement à voir.

Vol Hong Kong – Chengdu puis

Chengdu – Paris : avion quasiment vide après le décollage beaucoup de personne ont bougé, j’avais donc une ligne de quatre sièges rien que pour Meilin et moi nous nous sommes allongées pour la nuit.