Par AnnaH
Deux copines, une voiture, une aventure...
Novembre 2016
18 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Départ de Paris aujourd'hui, et parce qu'on veut toujours que tout se passe bien, le plus important est de bien organiser le jour du départ. C'était sans compter sur la RATP... notre itinéraire comprenait 2 RER... dont un qui ne circule pas, évidement ! Nous voilà donc parti dans un micmac de bus, on se trompe d'arrêt pour d'un, de sens pour l'autre.

*sonnerie du téléphone de Marine* : - Allo maman ?

Ha. Ha. Ha. Grande nouvelle : il est 12h02 à Paris, 00h02 à Christchurch, la terre tremble en Nouvelle-Zélande. Nous voilà en train de lire des articles parlant d'un tremblement de terre de magnitude 7,8. De nombreux dégâts au nord de l'Île sud. Les avions à destination de Christchurch ont été annulés ou retardés, ou encore redirigés vers Auckland. L’aéroport d'Auckland ou on doit atterrir dans approximativement 30h voit tous ses avions retardés. Et nous dans tout ça ? Bah on galère toujours à attendre Charles de Gaulle ! Heureusement qu'on a pris large ! Pas plus bêtes que les autres on fini par trouver notre chemin quand même, faut pas déconner !

Arrivée à l'aéroport, remontées à bloc avec nos sac sur le dos et nos grosses valises on trouve facilement le comptoir EMIRATES pour nous enregistrer. Notre premier vol, à destination de Dubaï, est à l'heure, ouf! Le petit stagiaire de la compagnie est totalement perdu, il ne sait pas où envoyer nos bagages. Après quelques minutes de galères et milles excuses auprès de nous, il arrive à enregistrer nos bagages et nous donne nos carte d'embarquement.

Bagages enregistrés, contrôles passés... plus qu'à attendre l'embarquement qui est à 20h30. Décollage à 21h35 pour 6h45 de vol.

2

Arrivée à Dubaï 7h20 heure locale (il est 3h20 en France). Après un vol passé à regarder des films et séries et à tenter de dormir comme on pouvait, nous voilà à l'aéroport de Dubaï. On descend de l'avion directement sur le tarmac. il fait une chaleur à crever ! Notre avion pour Auckland est à l'heure, les choses rentrent dans l'ordre. Une fois les contrôles passés et de nouveau en salle d'embarquement, on profite de nos 3h d’escale pour nous mettre à l'aise. Petite toilette de chat aux lingettes bébé et on enfile le confortable pantalon piloupilou et le gros sweat de la street (on vous épargnera les photos de ce moment absolument anti-mode).

Décollage à 10h05 pour Auckland. C'est parti pour 16h05 de vol.

3

À 11h10, heure locale, on arrive enfin sur le sol Neo-Zélandais. On avait vu plein de choses sur la douane Néo-Zélandaise, notamment sur le matériel de camping et de randonné qui devait être nickel, quasiment neuf, pour passer la douane. Pendant le vol, nous avons rempli un documents de déclaration pour les douanes. Ils effectuent tous ces contrôle pour préserver leur environnement naturel. Nous avions vu sur des blogs et forum qu'il fallait mieux avoir bien lavé les chaussures de randonnée, les porter sur soi et bien évidemment les déclarer pour avoir un maximum de chance de ne pas se les faire confisquer par la douane. Après un bref coup d’œil au semelles de nos chaussures, la douanière taponne nos documents et nous fait passé à un autre contrôle avec son collègue. Ils passent nos bagages aux rayons-X, puis les font contrôler par les chiens de douane. Pas d’aboiement, c'est ok, nous voilà enfin officiellement en Nouvelle-Zélande.

Petite pause pipi, coup de fil pour rassurer tout le monde, et on part à la recherche de notre navette.

Arrivée à nos hôtel en plein centre d'Auckland vers 13h, on récupère la carte d'accès de notre chambre et on saute sous la douche, un pur bonheur !

On cherche un endroit pour manger rapidement et on part à la découverte de la ville... sous la pluie.

4

Après notre repas du midi improvisé au subway du coin, on part à la découverte de la ville. On commence par une petite balade dans Saint-Kévin Arcade, micro centre commercial avec des boutiques vintages et cafés. Dans la rue on ressent une forte influence asiatique... autrement dit, il y a des magasins chinois partout ! On se balade ensuite dans Myers Park pour rejoindre Auckland Town Hall, la place de l'hôtel de ville. On continu notre balade vers Albert Park et l'université, puis vers High Street. On flâne dans le centre ville et on tombe sur la petite rue de Chancery Square, un joli contraste entre le climat représenté par les palmiers et la période de noël qui arrive pour laquelle une énoooorme boule de noël rouge à été calé là ! On continu notre découverte de la ville en avançant vers le port ou on tombe sur un container transformé en bibliothèque de rue improvisé.

Saint-Kévin Arcade
Saint-Kévin Arcade
Saint-Kévin Arcade
Saint-Kévin Arcade
Saint-Kévin Arcade 

Après notre petite aprèm découverte, on cherche a faire quelques courses pour prévoir le pique-nique de demain et on rentre à l’hôtel. En début de soirée on part à la découverte de la Sky Tower. Cette tour sert d’émetteur pour la radio et la télévision. La première épreuve du voyage pour moi qui ai affreusement peur du vide, c'est de marcher sur le sol en vitre dans la tour et voir le trottoirs 200m plus bas..

Sky Tower 

Après cette dur épreuve pour moi, il est temps pour nous de trouver un endroit où se restaurer.

Après notre repas dans un petit restaurant de burger tout kiki avec des patrons hyper sympa, on voulait continuer de profiter du peu de temps qu'on avait sur Auckland en allant prendre un verre mais la fatigue du voyage et le temps pourri ont eu raison de nous.. Un gros dodo et demain on découvre nos talents de conductrices avec leurs voitures et leur routes à l'envers !

5

Début de journée, on récupère la voiture de location et maintenant il faut démarrer. Ni moi, ni Marine n'avons déjà conduit une voiture automatique.. Bêtasse 1 et bêtasse 2 cherchent comment faire avancer la voiture pendant 15min avant de comprendre que on ne passe pas les vitesses en roulant mais il faut quand même passé du point mort à la position "drive". Bravo les filles ! Maintenant on part et on ne casse rien merci !

En route pour la péninsule de Coromandel à bord de notre magnifique Toyota Yaris bleue électrique ! Bon, c'est un peu chaud au début de conduire à gauche quand même, heureusement que j'ai ma super copilote !!!

Programme de la journée : 3h de route (+ les détours quand on se perd) pour atteindre Cathedral Cove et pique-nique paradisiaque sur la plage. Le soleil nous attend, c'est le bonheur à l'état pur !

Après notre pique-nique sur cette plage magnifique mais, avons-le, très touristique, on part pour un autre chemin de balade vers la plage de Hahei. Malgré quelques voyageurs qui, comme nous, cherchent des chemins plus tranquilles, nous sommes enfin seules pour profité de la beauté du paysage !

6

Toujours en jetlag, on se réveille naturellement vers 5h30 et levées à 6h. On prend le temps d'organiser notre journée et de prendre un bon petit déjeuné. À 8h30 on passe dans un village maori prendre des entrées pour le village pour cet après-midi puis on part visiter le site géothermique de Wai-o-tapu, à 30min de Rotorua.

Déjà que sa sentait l’œuf pourri dans toute la ville mais une fois sur le site en question c'est encore pire : respiration exclusivement par la bouche !

Site géothermique Wai-o-tapu 

Le midi on retourne au motel dans lequel on a une petite cuisine pour se faire à manger avant d'aller visiter le village Maori Whakarewarewa. L'entrée du village est payante (nous l'avions achetée ce matin) et donne accès à l'intégralité du village dans lequel on peut se balader parmi les maisons encore habitées des maoris, prendre une boisson au café, marché dans la forêt et les étangs collés au village. Plusieurs fois par jour, il y a un spectacle dont l'entrée est libre dans lequel les maoris se mettent en scène en tenue traditionnelle et nous interprètes des danses et chants traditionnels maoris, dont le Haka, évidemment.

Village Whakarewarewa 

On fini la journée par une petite balade sous la pluie dans la Redwoods Whakarewarewa Forest puis dans la ville de Rotorua. On en profite pour faire quelques courses pour la journée chargé de demain avant de rentrer au motel. A part le grand centre commerciale avec le supermarché, tous les commerces de la ville sont fermés. En regardant un peu sur les portes des boutiques ont réalise qu'ils ferments tous à 16h30 ici, les rues sont donc vides ! Sauf la rue des restaurants et des bars évidement !

Redwoods Whakarewarewa Forest

On voulait se balader dans le fameux night market de Rotorua dont on avait entendu parlé en faisant nos recherches sur internet pour organiser le voyage. Il était sensé se tenir dans la rue du même nom le mercredi à partir de 17h. Il est 17h30, la rue est déserte... on a pas compris. Un peu déçues et totalement trempées par la pluies qui s'est abattue sur nous toutes l'après-midi, on décide de passer voir le lac Rotorua avant de rentrer au motel.

Rotorua Lake 

Petit plus du soir au motel : un bon jacuzzi bien chaud pour nous réchauffer la moelle parce que là avec nos vêtements trempés ont commençait à se cailler le jonc sévère !

7

Décidément, le décalage horaire on l'a pas encore assimilé ! Réveillée avant 5h on est prêtes à partir à 6h (on avait mit le réveil à 6h30 ça vaaaaaa!)

Aujourd'hui direction les montagnes du Mordor ! On a tcheké la météo hier soir et aujourd'hui on a intérêt à bien se couvrir parce qu'ils annoncent -15°C tout là-haut... Alors on s'est habiller : T-shirt, polaires, doudounes, écharpe, gants, leggings, bonnets, chaussures de rando, grosses paires de chaussettes en laine...

Après 3h de route nous arrivons enfin sur le parking du départ du trek Tongariro Alpine Crossing, 20kg de marche en montagne, 800m de dénivelé... Lors de la préparation de notre voyage nous avions cherchez le moyen de faire cette randonnée dans les meilleures conditions mais le point de départ et d'arrivée n'est pas au même endroit. Et bien qu'il existe des navettes pour rejoindre les deux parkings, nous avions peur de finir la randonné trop tard et de ne plus avoir de navette pour rentrer donc après de multiples recherches sur internet et avoir vu que la deuxième partie de la randonnée était moins belle que la première, nous avons décidé d'aller jusqu'en haut du mont Tongariro admirer les lacs d’émeraude et de rebrousser chemin (nous avions prévu de partir du parking après 10h à l'origine).

Donc, finalement nous voilà arrivée au départ du trek à 9h et il fait 8°C et un grand soleil. On a du mal à croire qu'il fait -15 là-haut ! On décide d'abandonner nos doudounes et de ne garder qu'un k-way par dessus nos polaires.

La premier partie de la randonnée est relativement plate, il fait beau, on respire l'air pur et on entend le bruit de l'eau qui coule de la montagne en ruisseau. On a très vite chaud à marché à un bon rythme sous le soleil et on retire rapidement nos polaires, écharpes et gants. On termine par être carrément en t-shirt !

Tongariro Alpine Crossing

Après une bonne heure et demi de marche, la rando se durcie sérieusement ! Là où ça commence à grimper, un panneau pas du tout décourageant (un peu quand même) te demande si tu es bien sûr de ce que tu t’apprêtes à faire et si tu es bien équipé ! A voir certains autour de nous en jean/basket on se dit qu'on à l'air pas trop mal, à moins peut être notre préparation physique, mais bon ça c'est un détail, et puis on fait de la zumba quand même !

Peu de temps après le début de notre ascension, la neige pointe le bout de son nez : on renfile le bonnet, l'écharpe et les gants !

Sur le chemin on croise plein de gens (dont des gros fous qui se font le trek en courant mon dieux !!!!). On discute un peu, et on apprend par un couple qui est passé à l'office du tourisme ce matin (bien organisés ces gens là dit donc!) qu'il est prévu beaucoup, beaucoup de neige dans la journée, et qu'il est fortement déconseillé de faire la deuxième partir du trek sans du matériel d'alpinisme... Et bah du coup on ne regrette pas du tout notre choix de faire demi-tour une fois en haut.

Bon ok... la Zumba c'est bien mais c'était peut être pas une préparation suffisante... put** c'est hard quand même ! A un moment donné on ne parle plus, on ne prend presque plus de photos, juste on avance... au radar ! Comme on peut.. En plus il fait tellement froid !

Après la rude montée on retrouve un peu de répit dans le South Crater. Heureusement que le chemin est guidé par des battons de bois tout le long car avec la neige tout est blanc on n'aurait pas su où aller.

Le South Crater 

Après le South Crater, encore une sacré montée pour atteindre les bord du Red Crater, où ma peur du vide est encore mise à rude épreuve avec des rebord plus que minuscule à passé en se tenant à des chaines fixées dans la roche... non non ce n'est pas une blague !

Alors le Red Crater, à la base, c'est un cratère de volcan d'une couleur rouge vive due au fer oxydé présent dans la roche. Bon, pour nous il était plutôt blanc du coup hein! Mais c'est joli quand même !

Red Crater 

Aller, on y est presque (en haut du mont hein pas à la voiture !), encore une montée infernale, et on est au plus haut point du trek. C'était dur mais punaise, ça en valait la peine ! Juste pour la claque qu'on se prend en arrivant là-haut ! Et je ne parle pas du vent, même s'il était bien présent ! Arrivée en haut on peut enfin admirer la beauté des Emerald Lakes et du Blue Lake, aussi appelé Te wai-whakaiata-o-te Rangihiroa.

Blue Lake et Emerald Lakes 

C'est à partir de là qu'on a décidé de faire demi-tour. A l'origine, on voulait descendre pour admirer les Emerald Lakes de plus près et faire demi-tour ensuite puisqu'on n'était pas pressées par le temps. Mais au vu de la météo on a du faire demi-tour plus tôt que ce qu'on avait planifié, les gens qui continuaient le trek jusqu'au bout commençait à chausser leurs crampons de randonnée alpine et on n'en voyait plus d'un finir quand même sur les fesses.

A partir de là ça a été plus cool vu qu'on avait atteint le point culminant, il ne restait plus qu'à redescendre !

Au fur et a mesure de notre descente la neige se faisait de moins en moins présente et le temps tout en bas ressemblait à celui de ce matin.

Temps total pour effectué cet aller-retour 6h30, avec la pause pique-nique vue sur les lacs !

8

Aujourd'hui, le réveil sonne à 7h. Cette fois-ci, pas de réveille avant l'heure, le Tongariro aura eu raison de nous hier. On est quand même assez surprise de la fonctionnalité de nos jambes, très sincèrement je m'attendais à me retrouver par terre en me levant du lit ! Finalement c'est pas si pire, elles fonctionnent encore plutôt bien.

Direction la ville de Taupo, 2h de route depuis notre hôtel dans le parc national du Tongariro. Après avoir fait un petit tour dans la ville et avoir acheté un sandwich pour le midi, nous allons direction le port pour trouvé le bateau sur lequel on a réservé notre petite croisière de 2h. On embarque sur le voilier Sail Fearless de David avec un Néerlandais et quatre Allemands. Malgré le ciel gris, on arrive à éviter la pluie et notre balade sur le voilier est ultra agréable ! Le but du voyage et d'aller voir une sculptures maoris gravées à même la roche et visible seulement pas la mer, le Maori Rock carrvings. Elle es énorme et pleine de détails. Sur le retour, David nous pays un petit chocolat chaud pour nous réchauffer, parce que même si on a éviter la pluie il ne fait pas chaud et on a bien pris le vent.

On arrive au port vers 12h45. Avant de partir on remercie David pour cette balade très sympa et le chocolat chaud et il nous propose de revenir quand on veut avec une bonne bouteille de vin et il nous emmène gratuitement : à retenir !

On ne traine pas plus longtemps à Taupo, on file dans la voiture direction les chutes d'eau très connues de la région : les Huka Falls.

Arrivée là-bas on profite du spectacle de ces chutes impressionnantes, bien que le lieu soit affreusement touristique et bondé de monde, avant de se poser sur un coins d'herbe pour pique-niquer.

Huka Falls 

13h30, on décolle pour Wellington.. 5h de routes nous attendent.

9

Durant les 5h de route séparant Taupto de Wellington, on a l'impression de faire le tour du monde en voiture. On passe de paysages désertiques à montagneux puis aux grandes plaines et collines vertes remplies de moutons.

Route vers Wellington 

On arrive à Wellington, capitale de la Nouvelle-Zélande, vers 18h. On rejoint notre hôtel déposer nos affaires et la voiture, puis on part à pied se balader dans la ville. On commence par partir en repérage du port et des différents terminaux pour demain matin car on doit rejoindre le ferry pour la traverser vers l'île sud à 7h30. On part ensuite vers le Mont Victoria qui domine la ville. On peut accéder au mont par voiture ou via une balade dans le parc qui part quasiment de notre hôtel. On décide donc de partir à pied... grave erreur ! Cette "balade" est une vrai ascension. C'est maintenant qu'on ressent les courbatures de l'avant-veille et c'est franchement pas sympa ! On arrive eu haut pendant le couché du soleil. Ça en valait la peine parce que la vue est magnifique (mais bon ça aurait été tout aussi beau si on était monté en voiture hein!).

Wellington

Vidées de toute énergie on redescend, non sans mal, jusque dans la ville. Parce que évidement la monté c'était dur, mais la descente dans le noir et sans éclairage c'est pas tellement terrible non plus !

Arrivées dans la ville on n'a plus de batterie sur nos téléphones à avoir utilisé le flash pour nous éclairer. On part donc à l'aveugle chercher un endroit où manger. Les restaurants sont soit exorbitants soit bondés, on marche, l'heure tourne, on n'en peu plus, et on se lève tôt demain donc on choisi de changer nos plans, initialement restau/petit verre, pour un burger/dodo.

10

Levé à 6h, aujourd'hui on change d'île ! Maintenant qu'on gère de conduire à gauche on va monter dans le ferry avec la voiture, OKLM ! La traversée dure plus de 3h. On a de la chance, aujourd'hui le ciel est bleu et le soleil au rendez-vous. On se cale sur le pont pour ne pas rater une miette des paysages qui vont s'offrir à nous. Le jeu aujourd'hui : cache ton nez du soleil ! Avec le froid plus le soleil du tongariro, on a la peau du visage cramée et le nez ultra rouge... Mais il fait si beau, on veut profiter du soleil alors on se tartine de crème solaire et on se couvre le visage avec l'écharpe (en plus il y a du vent sur le ferry donc ça passe!).

Le temps de descendre du ferry il est presque l'heure de manger.

11

Nous voilà sur l'île sud, dans la petite ville portuaire de Picton. On cherche ou garer la voiture et on se trouve un petit restau vu sur le port pour déjeuner. Après le repas on se balade un peu dans la ville, le centre et le port sont vraiment tout petits mais la ville est très mignonne. On fait nos gros touristes en achetant des souvenirs.

Une fois notre petite visite terminée, on se dirige tranquillement vers la ville de Motueka en faisant un petit arrêt à Nelson.

Picton

On arrive vers 16h à Nelson, et on se gare sur le parking de la réserve botanique. Comment on en veut toujours plus on se lance dans la "balade" du "centre of ZN walk", qui évidement est encore une montée qui dure 1h. Mais le centre de la Nouvelle-Zélande est un point culminant et on peut admirer la ville de Nelson et la mer d'ici. Petite étape encore fatigante mais utile !

Centre of New Zealand

Encore 1h de voiture pour arrivé à Motueka, notre prochaine ville étape ou l'on dormira 2 nuits. Le motel dans lequel on va passer ces deux nuits est vraiment top ! On dirait une petite maison mitoyenne, on a une petite terrasse et un jardin ! On a même une petite bouteille de lait offerte trop mignon. Et surtout, c'est le premier motel où on a une machine à laver à disposition aussi ! A mi-voyage il est temps de faire quelque chose !

Motueka garden motel

En cette fin d'après-midi on fait quelques courses et on se pose au soleil pour prendre un apéro bien mérité !

12

Ce matin, on a RDV à 8h30 au centre Abel Tasman Kayak pour effectuer une journée découverte du parc avec une balade en "Water Taxi", une rando en autonomie et 2h de kayak dans la baie.

À 9h on embarque avec Viny sur son bateau à moteur direction Torent Bay. Mais Viny n'est pas seulement conducteur de taxi sur l'eau, il nous raconte des anecdote sur le parc national et fait un détour pour s'approcher de Abel Island où vit une colonie de phoques.

Arrivée à Torent Bay Viny ne peut pas approcher de trop prêt de la plage avec son moteur, on saute donc dans l'eau tout habiller. On a de l'eau jusqu'au dessus du genou, mais bon c'est pas grave ça va sécher ! Et c'est parti pour 2h de marche dans la nature jusqu'à Bark Bay. La balade vraiment magnifique. À un moment donné on doit passer sur un grand pont suspendu... on reparle de ma peur du vide ou quoi ? En plus ça tangue ! Aller, je prend sur moi et on y va, vaincre ses peurs tout ça tout ça.


Une fois arrivée à Bark Bay on se pose tranquillement sur la plage pour pique-niquer. C'est sans compter sur ses magnifiques petites bêtes appelée ici sandflys (en gros c'est les moustiques du coins!) qui nous attaquent, surtout Marine ! Et pourtant on a acheté ce matin ce produit répulsif qui sens bien mauvais !

Vers 12h45, on retrouve Viny qui nous emmène vers Watering Cove, point de départ de notre balade en Kayak.

On rencontre nos guides et nos compagnons de voyage et on nous explique rapidement les bases du kayak pour ceux qui n'en n'ont jamais fait. Ce sont des Kayak doubles on est donc toutes les deux ensemble... notre amitié résistera elle a une telle épreuve ?

Et c'est parti pour 2h30 de kayak dans la baie pour rejoindre Marahau, notre point de départ. Pendant notre périple (oui parce que 2h30 de kayak c'est un périple, ça casse les bras surtout quand tu fais du surplace en contre courant!), on croise de nouveau des groupes de phoques qui jouent ensemble, on visite une petite grotte, on passe devant plusieurs plages toutes plus belles les unes que les autres.

A 16h on est de retour sur la terre ferme, encore une activité qui nous a vidée de notre énergie mais on en a pris plein les yeux.

13

La journée commence par 3h de route, on longe la côte ouest de l'île jusqu'à Cape Foulwind. Encore un grand ciel bleu aujourd'hui on a de la chance la météo disait le contraire. L'endroit porte bien son nom car il y a vraiment beaucoup de vent ! La balade est magnifique, de grande falaise, on se sent presque à la maison en Bretagne avec tout ce vent et les vagues qui s'échouent contre la falaise. Après une petite heure de marche on arrive à un panneau directionnel vers le monde entier. Puis quelques minute plus tard on arrive sur un point de vue donnant sur une colonie de phoques. Il y a un peu de monde à cet endroit mais les gens gardent le silence pour ne pas effrayer les phoques qui ont tendance à se cacher sous les rochers.

Cape Foulwind

1h de route plus loin nous voilà dans la ville de Punakaiki. Juste avant la ville on s'est arrêter un route faire une balade d'une petite heure, la Truman Track, menant à une petite plage perdue. Il n'y avait personne on était seules au monde c'était top ! Mais on ne pouvait pas passer dans la ville de Punakaiki sans s'arrêter voir les fameux Pancakes rocks, des formations rocheuses ressemblant à des pancakes empilées. La balade pour y parvenir est aménagée et il y a beaucoup de monde, mais c'est à voir quand même !

Truman Track 
Pancakes Rocks

Notre route de la journée n'est pas terminée, encore 50min pour arrivé à Greymouth. Pas particulièrement de choses à voir ici, il s'agit surtout d'une étape avant de rejoindre le Fox Glacier demain. Ce soir on prend l'apéro sur une plage déserte, parce qu'on est comme ça nous, on aime la nature !

Une plage à Greymouth 
14

Ce matin départ pour Fox Glacier, la météo n'est pas de notre côté d'après internet mais on garde espoir, ça ne serait pas la première fois depuis le début de cette aventure qu'elle se trompe et qu'on passe au travers des gouttes ! On part donc pour 3h de route en montagne pour atteindre Fox Glacier.

Vers 11h on arrive dans le village de Fox Glacier, il fait toujours gris... La première balade qu'on avait prévue est autour du Matheson Lake. La balade doit durer approximativement 1h30. Tout au long du chemin, il y a différent "lookout" sensé nous donné un point de vu sur les glacier Fox et Franz Joseph glaciers et leur reflet dans le lac, aussi appelé lac miroir... Bon bah nous on aura pas eu la chance de voir tout ça. Trop de nuage, de pluie, pas assez de lumière pour que le lac soit vraiment "miroir". A part se peler le jonc, on n'a pas tirer grand chose de la balade...

Après avoir mangé au sec dans la voiture, on tente une autre balade qui donne un point de vu plus près du glacier, mais c'est pas terrible non plus. Vu le temps et notre état de fatigue accumulé depuis le début, on décide finalement de laisser tomber les glaciers vers 15h. Plutôt que de se cailler à faire des balades qui nous montrent rien de fou sous la pluie, on rentre au motel et on se fait une sieste, télé chocolat chaud ! Après la sieste on organise les prochains jours.

Finalement cette journée nous aura permis de nous reposer un peu. Aller, demain est un autre jour !

(et oui il y avait encore un pont suspendu mais c'est bon on relève plus maintenant je suis une warrior !)

15

Le ciel est toujours gris quand on se réveille, mais le point positif c'est qu'on se sent vraiment reposée, cette journée off nous a fait du bien quand même. Aujourd'hui direction la ville de Wanaka, une ville montagneuse au bord d'un immense lac.

Après 3h de route, le ciel est toujours gris et il y a toujours des averses. On fait une pause sur la route pour tenter d'admirer les Blue Pools, endroit accessible depuis la Haast Road. Après 10min de marche du parking on arrive sur le pont suspendu au dessus des Blue Pools. La couleur de l'eau est effectivement très bleue mais vu le peu de luminosité on aura surement pu faire mieux en jour de grand soleil, mais pour 10min de balade et une étape sur notre matinée de route ça valait le coup de s'arrêter.

Blue Pools Haast

On arrive à Wanaka vers 13h. Agréable surprise de voir que le soleil est de retour ! On pose nos valises dans l’hôtel et on mange un bout avant d'aller se balader autour du lac. Ici vit un arbre solitaire, qui sort de l'eau on sait pas trop comment il a pousser là, mais il est là !

Wanaka Lake 

Après notre balade autour du lac, nous voilà parti faire la balade du Mount Iron Summit. Comme vous vous en douté vu le nom de l'endroit, ça grimpe encore, parce qu'on n'en a pas assez. On a un super soleil pendant nos 2h de balade. Une fois arrivé en haut du mont là vu sur Wanaka et son lac est à coupé le souffle !

Mount Iron Summit

On est de retour à l’hôtel vers 17h30, on se pose 5min, on se change et vu le soleil on veut encore profité donc on part prendre un petit verre dans un bar vu sur le lac. Bon les cocktail c'est pas le sport national ici, donc on se contente d'un bon petit verre de vin du coin.

On tchek le temps de demain à Te Anau, ils prévoient des averses, le temps le plus clément est le matin mais on a 3h de route. On change nos plans et on prévoit de se lever plus tôt, on veut profiter au maximum du soleil.

16

Départ à 8h30 pour Te Anau. Après 3h de route on arrive dans le petit village au bord du parc National du Fiordland peu avant midi. On s'arrête déjeuner dans une petite pizzéria dans le centre du village, on s'installe en terrasse. Après le repas on passe au point info du village acheté une carte des balades pour 2$. On choisi une balade de 1h30 environ qui mène au lac Manapouri. La balade commence par la traversé d'un pont suspendu et s'enfonce dans la forêt avec par endroit des vu sur la rivière Waiau. Une fois arrivé sur les berges du lac, petit moment pause/méditation au soleil avec pour seul bruit celui de la nature. On est totalement seules.

On oublie le temps sur notre plage au bord du lac, jusqu'à ce que de gros nuage gris arrivant vers nous nous sortent de notre méditation-nature. Comme se faire trempé jusqu'à l'os c'est toujours pas notre tasse de thé, on décide de rentrer au village. A peine arrivées à la voiture la pluie commencent à tomber à grosse gouttes. Direction le motel !

Le réceptionniste du motel est un jeune utra-cool et trop rigolo, même si on pige pas tout ce qu'il raconte avec son accent à couper au couteau. Comme on part très très tôt demain, on voit avec lui comment on peut procéder pour le check-out. Très détendu il nous propose de laisser simplement les clés sur la table et la porte dévérouillée (sachant que les accès aux chambres se font via l’extérieur), détente maximum ici !

On termine notre journée par une petite balade sur le bord de l'eau quand la pluie s'est arrêtée.

17

Premier jour du voyage ou on espère qu'il va bien pleuvoir ce matin ! Explications... Le lever ce matin c'est 5h, on prend la voiture pour 2h30 de route sinueuse vers le Milford Sound, appelé Piopiotahi, en maori, un fjiord du parc nationnal connu pour ses cascades vertigineuses. Mais les cascades ne fonctionnent que quand il pleut ! Et d'ailleurs dans cette régions il pleut environ 200jours par an. Lorsqu'il arrête de pleuvoir, les cascades s'assèchent en 5 à 30min. Quand on arrive, il fait effectivement un temps bien pourri ! Mais il parait que c'est une chance pour venir visiter cet endroit ! On commence à embarquer sur le bateau à 9h30, départ à 9h45 pour 2h de balade sous la pluie pour voir les cascades.

Finalement on est un peu déçu de l'endroit. Les cascades sont impressionnantes mais comme il faut qu'il pleuve pour qu'elle apparaissent, l'endroit est super triste, avec peu de lumière. C'était sympa mais pas notre moment préféré du voyage!

Milford Sound

Après un pique-nique express dans la voiture, on reprend la route direction Queenstown. On avait prévu des arrêts petites balades sur la route mais le temps nous a découragé, on a tracé la route!

On arrive à Queenstown vers 17h, on se pose quelques minutes à l'hôtel puis on part se balader dans la ville, faire nos touristes dans les boutiques de souvenirs, se renseigner un peu sur les activités.

Le soir c'est petit restau dans le restaurant panoramique de l'hôtel ! On pensait dépenser une fortune mais en fait on a manger super bien pour 15$ par personne. Comme l'hôtel est un peu loin du centre ville on a pas le courage de bouger ce soir, surtout qu'on s'est levé aux aurores ce matin.

18

Ce matin on s'amuse ! Levées à 8h on file sur le port de Queenstown faire du jetboat ! Le jetboat c'est un bateau qui va ultra vite sur le lac et fait des dérapages et des retournements 360°. Non seulement c'est drôle et ça permet de se balader sur le lac Wakatipu et d'aller voir à quoi ça ressemble un peu plus loin de la ville. On fait bonne heure de jetboat sur le lac et à remonter les rivières Kawarau et shotover river.

Jetboat 

Ensuite on repasse à l'hôtel se changer parce qu'on a bien pris l'eau quand même, puis on part se balader sur les bord du lac et dans la ville. Depuis le début du voyage j'ai envie de me faire tatouer un signe maori, on repère donc deux salons de tatouage avant d'aller manger.

Queenstown 

On mange un fish and chips dans un petit restau ultra cosy puis on retourne au salon de tatouage. Je n'ai pas le choix du salon, on est dimanche, l'un des deux est fermé! Alors oui Queenstown c'est pas très grand comme ville et il y a deux salons rien que dans le centre ville mais en Nouvelle-Zélande le tatouage c'est presque une religion aussi. On entre donc au White Tiger Tattoo où on est accueilli par Chloé, apprentie au salon. Elle est toute seule aujourd'hui, c'est donc avec Chloé qu'on va faire le dessin et le tatouage. Je voulais me tatouer le koru. Le koru c'est le nom que donne les maoris à la fronde de fougère en train de se dérouler. Dans leur culture c'est le symbole de la renaissance, la croissance, le nouveau-départ, la force, l’harmonie et la paix. Malgré que Chloé ai l'habitude de faire de gros tatouage, elle a accepter de me faire un dessin très épuré, fin et féminin. 1h après notre entrée dans le salon je ressors avec ma cheville tatouée, souvenir indélébile de ce voyage.

Après ma séance de torture, on repart pour quelques boutiques et quelques courses puis on part se balader à Glenorchy, petite ville à 45min de Queenstown.

Le soir on ne traine pas trop car demain on a encore pas mal de route. Mais cette nuit on a le droit à la visite d'une petite souris dans notre chambre... on pas super bien dormi pour être honnête, et le réceptionniste de l’hôtel en avait carrément rien a foutre ! Enfin, on a survécu à la souris quand même !!!

19

Départ à 8h direction la ville de Twizel, 3h30 de route. Après avoir passé Twizel on arrive rapidement au niveau du lac Pukaki, un énorme et magnifique lac d'un bleu turquoise. La route menant au mont Cook longe le lac pendant une petite demi-heure.

Lake Pukaki

Une fois arrivées au village du mont Cook on se trouve un coins tranquille pour pique-niquer puis on part faire une balade de 2h nous permettant d'approcher le mont Cook.

Mount Cook

Fin de journée tranquille après notre petite balade, le séjour approche de sa fin, on est fatiguée et puis faut le dire il n'y a pas grand chose à faire dans la ville de Twizel.

20

Voyant la fin du voyage arrivé, on a eu peur d'avoir un goût de trop peu, du coup on a changé un peu le programme de cette avant-dernière journée. On s'est motivées à se lever plus tôt que prévu et on est parti direction la petite ville d'Akaroa. Sur le chemin on s'est arrêté auprès du lac de Tekapo, le petit frère du lac Pukaki.

Lake Tekapo

Puis on est parti pour plus de 5h de route vers Akaroa, petite ville fondée par les colons Français. Arrivées à 12h30, on a mangé notre pique-nique face au port avant de partir nous balader dans la ville et le long du port, jusqu'à un petit phare trop mignon.

Akaroa 

On aurait bien profité un peu plus longtemps de la sérénité de cette ville sous le soleil mais on voulait aussi avoir le temps de voir un peu Christchurch avant de partir demain. Vers 14h on repart pour un peu moins de 2h de route.

Arrivées à Christchurch on part faire quelques courses avant de partir faire un tour dans la ville. La ville est en reconstruction depuis le violent tremblement de terre auquel elle a fait face en 2011. Celui du 13 Novembre dernier ? Ils l'ont ressentit mais pas de gros dégâts à déplorer dans la ville (ce qui n'est pas le cas d'autres villes plus proches de l'épicentre). Ça donne une ambiance particulière à la ville, entre les zones peu ou pas touchées comme la New Regent street, une petite rue super colorée, et les endroits presque totalement détruits comme la cathédrale. Dans le centre, on trouve une place remplie de container colorés dans lesquels les commerces ont ouverts, pour faire face à la destruction des bâtiments après le tremblement de terre, appelé Re:start mall.

Re:start Mall 
21

Heureusement qu'on a visité la ville hier car pour notre dernière journée sur le sol kiwi il pleut des cordes. On prend le temps de rassembler nos affaires et de faire la grasse matinée. Vers 12h on quitte notre motel pour aller manger un bout puis on fait le plein et on file à l’aéroport rendre la voiture. Ça y est, c'est la fin. Décollage en fin d'après-midi.

Bye bye New-Zealand !