Carnet de voyage

L'Indonésie, pays du sourire 🇲🇨

18 étapes
1 commentaire
6 abonnés
Dernière étape postée il y a 1076 jours
Je commence mon voyage en Asie du Sud-Est par ce beau pays que j'ai hâte de découvrir à travers sa population, son ambiance, ses volcans, ses rizières, ses plages, ses tortues...
Octobre 2019
4 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 22 septembre 2019

Ça y est, direction l'Asie pour plusieurs mois et je commence par l'Indonésie !

Ça me fait tout drôle. J'ai espéré depuis si longtemps ce moment. Je l'ai voulu et le voici enfin.

Je décolle donc pour explorer des pays qui me font rêver depuis toujours, faire un break, agir sur place si je le peux, rencontrer de nouvelles personnes de tous horizons, m'enrichir au contact des autres, vivre des expériences inédites, m'écouter, prendre le temps de prendre le temps, lâcher prise (tentons 😅)...

C'est donc un trip à multi-objectifs 😅

Je vais essayer de vous raconter ce voyage un peu différemment des précédents, pour ne pas que vous vous endormiez devant ce monologue 🤓 ! Vous me direz... 😆

Pour ça, je vous propose de vous lister mes coups de cœur, les moments et les rencontres qui m'ont marqué etc.

Pour info, à la seconde où je reprends ce post, je suis exactement ici 😆:

Nusa Lembongan
2
2
Publié le 13 octobre 2019

Oui, commençons par ce point important et trop classe ! Je pars avec quelques centaines d'euros mais ça me fait quelques millions en roupies indonésiennes ! Ça fait très bizarre je dois bien l'avouer. J'y croirai presque !

Beaucoup de billets donc à gérer dans mes petites mains mais bibi a un portefeuille géant donc la gestion devrait bien se passer c'est sûr 🤑

3

Je ne crois pas avoir été dans un pays où je me suis déjà dit que les habitants étaient si gentils ! C'est assez incroyable de se sentir bienvenue et accueillie chaleureusement absolument partout. Même dans les lieux les plus sacrés où on aurait tendance à ne pas trouver sa place, les indonésiens nous font de grands sourires et sont fiers et honorés de nous montrer le chemin et les bons gestes à suivre.

Je comprends maintenant pourquoi on dit de l'Indonésie que c'est le pays du sourire !

Sur l'île de Java en particulier, les habitants sont adorables et ne semblent pas avoir d'arrière-pensée. A Bali, c'est un peu différent mais ils restent tout de même très bienveillants et n'insistent jamais. Alors quand on voit leur détresse suite au tremblement de terre qui a eu lieu l'année dernière et l'impact sur leur business, ça fait vraiment mal au cœur.

Quant aux enfants, ils sont beaucoup trop choupinous pour moi, je fonds devant leurs petites bouilles et leurs grands sourires à chaque fois 😅😍

Peu de photos à vous montrer car je suis trop timide pour leur en demander. L'inverse n'est absolument pas vrai ! 😂📸

L'Indonésie est donc pour le moment un très gros coup de cœur comme j'en ai rarement eu en explorant un pays ! Aussi bien pour les gens que pour tout le reste : sa culture, ses paysages, sa facilité pour voyager, ses activités (plongée, snorkeling, boat, treks, rafting, temples, yoga etc.)...

4
4
Publié le 13 octobre 2019

Incroyable de se sentir si libre, de pouvoir aller d'un point A à un point B si facilement !

Les Indonésiens ont Grab et Gojek qui sont tous les deux l'équivalent de notre uber, en beaucoup moins cher évidemment !

La première chose que j'ai faite en arrivant en Indonésie est donc de télécharger les 2 applications pour pouvoir toujours comparer les prix, en parallèle des "taksi" normaux.

Le grand gagnant est Gojek. Comme Grab ou Uber, il a des taxis voiture, scooter et livre des plats à domicile.

Le wifi est évidemment obligatoire pour en commander un mais il y en a partout donc c'est vraiment pratique.

Le scooter aussi me permet d'explorer les environs d'une petite ville. Les routes sont vraiment belles, j'étais très étonnée (pas sur les îles en revanche 🙈) !

Conduire son scoot au soleil avec du vent, être en immersion dans les rues indonésiennes, assister à des cérémonies par hasard, sourire aux habitants, faire des photos avec eux (c'est eux qui demandent hein😋) etc. ça fait un bien fou ! Ça sent la liberté tout ça, la vie quoi !

Et puis bien sûr, il y a les taxis vélos qui sont surtout à Java et que j'ai bien aimé prendre : on se prend toute la pollution et les pots d'échappement dans la tête mais c'est trop cool de découvrir la ville comme ça 💃

Le train aussi ! En business class minimum si on veut avoir de la clim et de vrais sièges, pas des banquettes en plastique 😅

5
5
Publié le 13 octobre 2019

Nasi Goreng, Sate, Gado-Gado, Rendang, Mie Goreng, fried bananas, fruit dragon, jack fruit et tant d'autres ! Les poissons, les épices, les piments...

Tout est excellent, je me régale !! l va falloir que je fasse vraiment gaffe car je mange... beaucoup trop !

Ce n'est pas cher, ce n'est pas de ma faute on va dire 😇

Je pourrais vous mettre toutes les photos de tous mes plats mais ça ferait beaucoup beaucoup de plats 😅
6
6
Publié le 13 octobre 2019

J'avais vu tellement de photos des portes balinaises sur Instagram que j'avais peur d'être déçue.

Eh bien, que nenni ! C'est splendide. Les statues de chaque côté des portes sont superbes et souvent drôles, les portes sont très esthétiques. Je comprends mieux pour quelle raison les gens peuvent faire jusqu'à 3h de queue pour faire une photo devant. Ce qui ne m'arrivera bien sûr jamais, vous connaissez ma patience légendaire 🙈 !

Quant aux temples, ils sont grandioses, majestueux ! On s'y sent bien. Il y a de la musique un peu partout, ce sont des lieux sereins.

La sélection a été rude 😅
7
7
Publié le 13 octobre 2019

Je ne sais pas par où commencer 😂

Elles sont partout à Bali : dans les temples, les rizières, les cascades, sur les plages...

Elles changent de vêtements juste pour se prendre en photo sur une balançoire (Bali swing), au milieu des rizières, devant les portes des temples etc. Les Indonésiens ont bien compris le principe et se sont donc adaptés. Ils proposent de louer des robes évidemment très colorées pour que les touristes puissent être "jolies" sur les balançoires ou autres endroits photogéniques. A ça, ils ont ajouté des œufs ou autres formes romantiques avec vue sur des endroits idylliques...🥴

Evoquons également les poses de ces demoiselles. Elles en font à peu près 50 différentes, se cambrent comme jamais, passent 10 min devant une porte (c'est long ! D'où la queue !).Que dis-je ! Devant CHAQUE PORTE DE CHAQUE TEMPLE 😅

Autant vous dire que pour avoir une photo des portes sans personne dessus, c'est une véritable mission !

A part à Bali, je n'ai jamais vu ça ailleurs.

Je me marre bien en tout cas quand j'assiste à ces shootings !

Après, il y a des choses assez moches que certains font comme payer des enfants Indonésiens qui sont habillés avec leurs vêtements traditionnels pour que ces derniers posent sur leurs photos en faisant les signes 🤙ou 🙏👌... tellement ridicules !

8
8
Publié le 17 octobre 2019

Partout et tout le temps, dans la rue, dans les temples etc.

Pour un mariage, une crémation, un hommage à un disparu...

Au début, je vous avoue que j'ai cru que j'avais un bon karma : j'étais toujours au bon moment au bon endroit pour vivre les cérémonies. Après quelques jours, j'ai bien compris que les Indonésiens en font absolument tout le temps lol

Celles qui m'ont marqué sont celles-ci :

NYEPI LAUT sur l'île de Nusa Lembongan

Nyepi Laut représente le jour de l’océan silencieux durant lequel la population des 3 îles (Nusa Lembongan, Nusa Penida et Nusa Ceningan) rendent hommage à Dewa Baruna, le souverain de la mer. Le rituel de cette journée consiste à méditer et contempler silencieusement les eaux entourant et soutenant les îles.

Je me suis retrouvée par hasard sur cette île le jour J et j'ai pu vivre ce day off si important pour les balinais.

Toutes les activités sur et à l’intérieur de l’île sont interrompues. Aucun bateau ne peut partir ou arriver sur l’île (je suis arrivée la veille), aucune baignade ou promenade sur la plage et aucune plongée ne sont autorisées. Toutes les rues sont désertes pour laisser place à un silence complet.

Les touristes sont forcés à rester à l'hôtel. Dans la réalité, les balinais travaillent quand même et les touristes vont dans les beach club pour pallier à l'interdiction de se baigner ou de profiter de la plage.

Heureusement tout de même que je suis restée un peu plus longtemps que 1 journée pour découvrir cette île 😅


l'hommage à une femme disparue qui a lieu tous les 10 ans !

J'ai atterri en plein milieu de la cérémonie qui avait lieu dans la seule rue d'un village situé à côté de Lovina à Bali. Comment ? En passant avec mon scooter, j'ai vu les gens s'agiter, il y avait beaucoup d'enfants. Ni une, ni deux, je me gare et je pars à pied voir ce qui s'y passe.

Et là je suis tombée sur cette cérémonie très colorée. C'était un super moment ! Autant vous dire qu'il a fallu que j'attende pas mal de temps pour pouvoir reprendre la route car la cérémonie se déroulait dans la seule grande rue et ce qui est génial est qu'ils ont fait l'aller-retour sans qu'aucune voiture ou scooter ne puissent passer donc il a fallu patienter 😅

Voici quelques photos :

les mariages

Les mariés portent des vêtements flamboyants et traditionnels. Beaucoup de couleurs sur leurs costumes mais aussi sur ceux de leurs invités. Ils ont également des couronnes géantes sur leur tête 🤴🏽👸🏽

Le tout premier mariage auquel j'ai assisté (on peut rester dans le temple sans problème, les Indonésiens sont contents d'avoir des petits curieux tant qu'on les respecte) était évidemment le plus beau car le premier. Je n'avais jamais vu autant de couleurs et je dois dire aussi, autant de maquillage sur les visages des femmes !

Saurez-vous reconnaître les mariés ?


• d'autres évènements en vrac :

A noter que les Indonésiens font des feux un peu partout pour les cérémonies donc ça pue les braises et ça fait mal aux yeux et au nez 😆

9
9
Publié le 17 octobre 2019


Je me suis arrêtée à Nusa Lembongan pour faire un stage de yoga de quelques jours.

L'île ? C'est un petit paradis sur terre : entre les pêcheurs, les algoculteurs, les quelques surfers, les yoga lovers, les plages de sable blanc, l'eau limpide, la mangrove etc, la "chill attitude" est à son maximum ici !

On s'y sent un peu comme étant en train de faire une pause dans le temps, dans une bulle secrète, tout ce dont j'avais besoin ☺️. L'île est sereine et l'ambiance y est détendue. Les taxis n'existent pas ici, la seule façon de se déplacer est à pied ou en scooter. Va pour le scooter, il fait beaucoup trop chaud sinon 😋

L'eau dans les hébergements y est salée. On doit donc soit acheter des bouteilles d'eau qui sont 2 fois plus chères qu'à Java et même Bali, soit remplir nos gourdes gratuitement dans tous les hôtels. Je vous laisse deviner ce que j'ai choisi 😏

Oui, sur cette île, l'écologie est reine : des messages sont affichés partout pour sauver la planète. Les restaurants mettent en avant leur façon de cuisiner etc.

Et puis, il y a mes cours de yoga toute la matinée à partir de 7h30 puis en fin d'après-midi.

Au programme, 3 types de yoga : vinyasa, flower gentle et yin.

L'objectif est de lâcher un peu prise. J'aurais du mal je dois bien vous l'avouer !

En plus, je pensais me retrouver seule pour accomplir cette mission mais nous sommes une dizaine à suivre la même retraite donc on passera nos journées et soirées ensemble 😅

Entre allemands, anglais et canadiens, l'échange est vraiment cool et intéressant. Tout ça ne me repose pas 😅🙈

Quelques photos :

Les paysages de cette sublime île si calme et si préservée jusque-là 🤞 :

Les locaux se retrouvent sur la plage pour faire voler leurs cerfs-volants lors du sunset, c'est superbe comme spectacle !
10
10
Publié le 17 octobre 2019

Vous vous dites sûrement que cet album est déjà assez long mais sachez que j'ai tellement limité les thèmes que je suis frustrée 😂 mais je ne peux pas tout vous raconter, il me faudrait encore 3000 pages tellement j'ai vu et vécu de choses dans ce beau pays et ce n'est pas fini ☺️

Je tente donc de vous lister mes kiffs et ce, dans le désordre parce que j'ai tout aimé 😆 :

○ Conduire un scooter : sentir le vent, le soleil, être indépendante et libre

○ Renconter des partenaires de voyage, les retrouver le matin pour petit-déjeuner en guesthouse et décider à ce moment-là de ce que l'on fera le jour même, ou les rejoindre quelques jours / semaines après à un tout autre endroit

○ Les sourires et la gentillesse des Indonésiens

○ Tout est si simple

○ Parler de temps en temps français quand même. J'adore l'anglais mais quel confort de rencontrer des petits français car ils se font rares ici. Kiff de la rareté

○ Changer ses plans à la dernière minute suite à une nouvelle idée, une nouvelle rencontre ou juste parce que la route à droite semble plus sympa que celle à gauche

○ Les salles de bain extérieures : c'est tellement génial !

○ le grand plaisir a aussi été de découvrir des poissons incroyables en plongeant et en snorkelant. Quelques photos de ma plongée dans l'épave USS Liberty à Tulamben que je partage avec vous, ce fut magique :

○ et tant d'autres choses mais j'ai essayé de synthétiser 😆😅

11
11
Publié le 17 octobre 2019

Beaucoup de rencontres mais certaines ont plus d'intensité que d'autres.

Mario : on a exploré l'île Nusa Penida ensemble ✌

Argentin, il va s'installer dans 3 mois en Australie et voulait voyager avant. Ce qui est cool, c'est que l'Australie fait partie de ma liste de tour du monde donc on a prévu de se revoir sur place 👌

Daisy : rencontrée pendant mon stage de yoga. Elle travaille pour une chaîne de télé en Angleterre et avait besoin d'un break. On va se revoir sûrement au Laos ou au Vietnam

Houria : marocaine vivant à Paris. Architecte, elle avait besoin d'un break suite à un burn out. Elle fait l'itinéraire inverse du mien donc on se file tous nos bons plans.

Team 🤩

Elsa, ma binôme pour le trek du Mont Rinjani. Je vous en dis plus sur elle et le trek plus bas, dans la partie "les volcans". Ce fut une belle galère...

○ ma team de boat trip à Flores pour voir les dragons de Komodo et tant d'autres. C'était fouuuuuuuuuuuu !! Mes chouchous : un philippin (il s'appelle KEN, oui vraiment lol), la néo-zélandaise Monica et la portugaise Ines. De beaux échanges pendant plusieurs jours sur le bateau, une super ambiance générale avec le reste du groupe et la team indonésienne, tout ce que j'aime 😊

Pas de douche, ni d'évier, d'eau naturelle, de miroir (super pour mettre ses lentilles pour le snorkeling) mais tout le reste 👍👌
12
12
Publié le 17 octobre 2019

Ça fait évidemment partie du voyage et j'aime ça 🤙

En revanche, la 1ère dont je vais vous parler, j'aurais pu m'en passer 😅 : c'est l'histoire d'une carte bancaire bloquée et de tant d'autres choses qui se sont passées la même journée :

Les étapes :

1. J'essaye de retirer de l'argent dans 4 ATM différents. Carte refusée à chaque fois

2. Je contacte ma banque. Elle ne répond pas...

3. Je contacte mon père pour qu'il appelle ma banque

4. Ma banque lui confirme qu'ils ont bloqué ma carte (sans me prévenir par quelconque canal, tranquille les gars) car elle pensait que ma carte avait été piratée en Indonésie. Pour eux, j'étais en France. Ce n'est pas comme si je les avais prévenu par mail en amont et ajouté l'info sur leur appli !

Heureusement je peux payer par carte mais je ne pourrais plus retirer pendant 48h. Pas de commission car j'ai pris une option internationale. Ouf !

5. Le service de fraude essaye de m'appeler pour confirmer que je suis bien en Indonésie. Mais impossible de leur répondre, problème de réseau. C'était sûr !

6. L'application mobile de ma banque bug : mon identifiant à été enlevé et j'ai été déconnectée. Je ne connais pas mon identifiant car je n'ai jamais été déconnectée une seule fois depuis la création de cette appli 🤣

7. Je relance mon père pour qu'il relance ma banque mais elle est injoignable cette fois-ci

8. En attendant, je tente de contacter le numéro d'urgence de ma banque mais il faut que je donne mon numéro de carte bancaire avant d'avoir quelqu'un au téléphone or, avec le bug de l'application, ma carte ne semble plus exister donc impossible d'avoir quelqu'un au bout du fil

9. JE COMMENCE A PERDRE PATIENCE

10. Ma conseillère réussira à me contacter quelques heures plus tard et confirmera au service de fraude que je suis en Asie

11. J'attendrai le lendemain pour pouvoir retirer...

MERCI PAPA CHÉRI 💙

12. La même soirée, je dois apparemment faire une procuration en ligne sur le site de la poste pour qu'on aille chercher un recommandé à mon nom. Aucune idée de ce que c'est. Je me connecte à mon compte pour faire le nécessaire. L'application ne propose pas ce service et le site internet bug totalement (étonnant 😏). Je laisse tomber lol

13. La réservation pour l'hôtel du soir a été annulée mais sans action de mon côté ! Heureusement il restait de la place 🙃

14. La clim ne marche pas bien

15. Problème de synchronisation avec mon one drive et mes photos sur mon téléphone

16. Ma Go pro a bugé pendant l'activité de l'aprèm (rafting). Apparemment ça arrive très souvent nous diront d'autres touristes. Super, je suis ravie que ça bug tout le temps au prix auquel je l'ai achetée 😂

17. Les photos de mon appareil photo ne se chargent pas comme il faudrait


MAIS, dans tout ça, les points positifs sont importants à souligner 😅:

- douche et lit parfaits

- dîner dans un restau très sympa avec des danseurs

- sunset joli

- ma pote Lucia est avec moi encore pour 24h

- Papa est au taquet

- le wifi est top

- on est vendredi et pas dimanche : ça compte pour la banque 🙈

- on est dans le sud de Bali donc dans une grande ville

Voilaaaaaaaaaaaaaaaaa

😅😅😅😅😅😅😅

.......................

Évidemment ça ne serait pas drôle si ça ne m'était pas arrivé encore 15 jours plus tard lol. Sauf que cette fois-ci, j'étais sur une île où les commerces ne prenaient pas la carte. Je devais donc tout payer en cash sauf qu'il me restait en roupies à peu près 1,5€ et que ça faisait 5 ATM que je faisais sans succès depuis 48h 😅

Après une grosse enquête, il semblerait que le problème venait du réseau des ATM... C'est revenu à la normal au bout de 48h mais j'ai arrêté de manger et de boire pendant 24h car pas d'argent et j'ai été très sympa avec les gens de ma guesthouse pour qu'ils me laissent dormir chez eux le temps de régler ça 😂. J'aurais pu me passer aussi de cette galère !

A suivre...

13
13
Publié le 21 octobre 2019

L'Indonésie est le 4ème pays le plus peuplé au monde, le 1er pays musulman, le plus grand archipel au Monde et le pays compte 17.000 îles, 50 parcs nationaux et 129 volcans encore actifs.

Sur ces 129 volcans, j'ai eu la chance d'en explorer 4.

Je vais vous raconter ça car ce furent des moments intenses et inoubliables 🔥

...............................

LE TREK DU MONT RINJANI à Lombok

Tout ne s'est pas passé exactement comme prévu 😅

Il faut savoir que suite au tremblement de terre de 2018, le gouvernement a fermé le chemin menant au sommet du Mont Rinjani mais les trekkeurs peuvent quand même aller jusqu'au cratère. C'est donc ce que je devais faire !

Le trek devait durer 2 jours et 1 nuit sous tente avec vue sur le cratère.

Je partage cette aventure avec une française Elsa qui a booké la veille du départ, j'adore ahah ! Je la rencontre donc pour la 1ère fois dans le taxi nous emmenant au village de Senaru, là d'où partent les randonneurs.

Elle est très sympa, très cool, open-minded, tout ce que j'aime. Surfeuse, elle est monitrice de ski l'hiver et kiné le reste du temps. Elle fait aussi du triathlon et ça, je vous avoue que ça ne m'a pas vraiment rassuré au début, niveau très élevé !

On apprend donc à faire connaissance quand on réalise que sa meilleure amie travaille avec un de mes potes (oui, toi @Mathieu 😁) !! Improbable ! Le Monde est donc si petit que ça ?!

Bref, tout ça pour vous dire que je commence le trek hyper soulagée car je sais que je vais me marrer avec Elsa.

Notre guide HERO (oui c'est son vrai prénom) est assez génial également. Il comprend vite que nous sommes des petites rigolotes et que l'ambiance va être top entre nous. On est là pour marcher, rire et profiter à fond ! Nos 2 porteurs sont le beau-frère et l'oncle de notre guide. Ils travaillent en famille, ça ajoute une dimension encore plus humaine à ce trek difficile pour eux qui portent plusieurs kilos sur leurs petites épaules.

Jusque-là, tout allait donc bien !

On commence à marcher à 7h30 du matin, on rencontre les autres groupes : beaucoup de jeunes entre 25 et 35 ans, quelques français. Au total, on doit être une quarantaine de touristes à monter ce volcan ce jour-là.

C'est parti pour 11 km de montée jusqu'au cratère culminant à 2641 mètres d'altitude.

Après avoir marché assez vite les 9 premiers kilomètres dans la jungle (notre guide a dû nous ralentir car Elsa et moi allions vraiment trop vite, genre 2h d'avance selon lui ! 😋), on découvre enfin le haut de la montagne. Il nous reste environ 1,5 km, on y est donc presque !

Mais on a la surprise de voir sur la droite du versant une partie de la montagne ON FIRE !

Il a l'air de se propager assez vite à cause du vent. On voit les porteurs redescendre en courant, des groupes qui étaient plus haut reviennent affolés...

Ils nous expliquent que le feu est trop rapide et que l'on va être encerclés si on continue de monter.

C'est un peu le chaos car les guides ont l'habitude de gérer des situations avec des tremblements de terre mais ils n'ont pas de connaissances sur les incendies. Personne n'ose vraiment prendre la décision de redescendre. Continue-t-on de grimper pour voir au moins le cratère qui est si proche ? Sauf que l'on risque d'être pris au piège ? Mais on est si proches du but !

Notre guide a peur que son boss lui reproche de nous avoir fait redescendre et que l'on se plaigne. Ce qui n'arrivera évidemment jamais. Notre sécurité avant tout !

Après moultes hésitations, Elsa qui a été formée aux risques d'avalanche en montagne prend la décision de nous faire redescendre car Hero est trop long à se décider avec les autres guides. Il a l'air aussi tout triste et on comprendra après pourquoi : il réalise qu'il va perdre son job à cause de ce "big fire" qui est en train de tout raser... Pour nous, c'est un trek qui s'achève mais pour lui, c'est le début de la galère...

On décide donc de redescendre en courant les 9km montés. 18 km au total dans la journée, c'est sympa 😝

Au début de la descente, on panique un peu car on a vraiment peur de se faire encercler par les flammes. Il n'y a qu'un seul chemin pour monter et redescendre et le feu semble se diriger de l'est vers l'ouest, il peut donc nous rattraper à tout moment.

Arrivés enfin en bas après avoir couru, on ne réalise pas encore ce que l'on vient tous de vivre. On est avec tout le monde, Hero s'assure que les porteurs sont bien là et que personne ne manque à l'appel. Il n'y a pas eu d'accident donc tout le monde est soulagé.

Pour finir tout de même cette folle journée, Hero et d'autres guides décident de nous emmener sur la plage, face au Rinjani pour camper.

La soirée va être assez incroyable et presque inexplicable tellement on ne comprend pas vraiment ce qui vient de se passer.

Sur le chemin vers la plage, on découvre l'ampleur de l'incendie... ça fait un peu peur !

On était arrivés exactement là où on voit le feu...

On passera la soirée avec d'autres touristes français, irlandais et anglais principalement. Des gens adorables dont 2 moniteurs de ski encore (ils sont donc partout ?) et 1 pisteur.

Les locaux nous rejoindront également avec leurs familles au cas où le feu arrive jusqu'au village. Sur la plage, on devrait tous être en sécurité. Mais finalement on se rend compte que personne ne maîtrise vraiment le sujet parmi les guides...

On se lave dans la mer après tous ces km réalisés dans la poussière et le stress, on assiste au coucher du soleil en mangeant des fried bananas et en buvant du thé, on mange un repas excellent qui a été préparé par nos porteurs (on aurait dû le déguster en haut du Rinjani, tant pis), on échange tous ensemble, on boit des Bintang et on finira par faire un karaoké avec la vue sur la mer d'un côté et la lune sublime ce soir-là et sur le Rinjani en feu de l'autre. Scènes de vie très étranges, un peu surréalistes.

Tout le monde a le sourire, l'ambiance est top mais on n'oublie pas que le feu est toujours devant nous. On sait que l'on doit rester aux aguets et surveiller cette nuit l'avancée de l'incendie. Car ici, pas de pompiers, pas d'hélicoptère pour arrêter le feu, il faut attendre qu'il s'éteigne tout seul...

Hero m'explique qu'il a le cœur lourd, il va devoir retourner sur les îles Gili pour être cuisinier en attendant que le Rinjani soit de nouveau praticable. Il ne verra pas sa femme et son fils pendant quelques temps... On comprend que les locaux entrent dans une période très dure car à Lombok, à part le trek du Rinjani, il n'y a pas grand chose à faire. Les touristes vont donc être de moins en moins nombreux...

Après très peu d'heures de sommeil, on se réveille pour le lever du soleil et on réalise que le feu est toujours actif 😶😫

Un dernier au revoir à l'équipe de folie avec qui j'ai passé des moments uniques, stressants, joyeux et rares et je reprends la route. Quelle aventure 😆

🔥💙

On prend le petit-déjeuner puis on repart direction l'hôtel. Dans 2 heures, je dois prendre un bateau puis une navette et un taxi pour aller à Denpasar car le lendemain, j'ai un avion pour découvrir le parc national de Komodo à Flores 😅

Sur le chemin de l'hôtel, on a tous nos yeux rivés sur le Rinjani et sa fumée...

Pas très surprise que les médias internationaux n'en n'aient pas parlé. On a surtout vu ça dans les news indonésiennes.

Rinjani, je reviendrai !! 👊😄

...............................

LE MONT BROMO sur l'île de Java

• Départ à 3h du matin

• Beaucoup de poussière et de vent. Il fait froid. J'ai mes gants, ma polaire, mon coupe vent...

• la vue sur le volcan est splendide

Après le point de vue sur le volcan, on part en Jeep jusqu'au cratère. On marchera 30 min dans le sable noir pour arriver jusqu'à ce paysage lunaire !

...............................

LE VOLCAN KAWAH IJEN sur l'île de Java

J'avais vu tellement de reportages sur ces hommes défiant les émanations de gaz toxiques pour décrocher des bouts de soufre à l’aide de pieux et de barres de fer que je voulais vraiment aller sur place pour voir ça de mes propres yeux !

Il faut savoir que cette merveille volcanique culmine à 2799 m d'altitude.

Il y a aujourd'hui entre 200 et 300 mineurs qui y travaillent et qui sont payés chaque jour au prorata de la quantité de soufre qu'ils rapportent. La méthode d’extraction n'a pas évolué depuis le début de l’exploitation en 1968.

Au total, les mineurs extraient environ 14 tonnes de soufre par jour. Ils portent ainsi entre 80 et 160 kilos par jour et par personne, le tout pour 0,05 centime d’euros par kilo, soit entre 4 à 8€ par jour !

Au fond du cratère, il y a un lac de couleur turquoise qui se veut être le lac le plus acide au Monde 🤪

Après avoir été traité dans une usine de la vallée, le soufre est ensuite vendu pour la production de produits cosmétiques, d’allumettes, d’engrais et d’insecticides ou pour le blanchiment du sucre.

Voir les mineurs travailler dans de telles conditions fait évidemment beaucoup réfléchir. Ils sont pour certains en tongs, n'ont pas de masque à gaz ni d'équipement...

L'exploration s'est déroulée ainsi :

• Départ à 1h du matin. Encore un réveil matinal 🥴

• 1h30 de montée avec la lampe frontale. Ce n'est pas si dur mais il y a énormément de vent et de poussière

• Arrivée en haut du cratère puis 30 min de descente dans les entrailles du volcan, le chemin qui n'en n'est pas vraiment un est assez compliqué. C'est très impressionnant de faire ça de nuit. On croise les premiers mineurs

• La respiration se fait compliquée. On a un masque à gaz mais honnêtement il ne sert pas à grand chose. On sent le soufre. On a les yeux qui pleurent tellement c'est acide

• Je m'approche d'un mineur qui est en train de briser des morceaux de soufre pour que chacun puisse se servir et remplir son panier. Je n'aurais peut-être pas dû. Je me retrouve au milieu d'une fumerolle. La fumée m'aveugle et m'asphyxie : j'essaie de gérer ma respiration et j'attends que le vent tourne mais ça n'arrive pas assez vite 😅. Je ne vois plus grand chose mais heureusement j'arrive à sortir de cette fumerolle en escaladant sans voir où je mets mes mains mais tant pis, j'arrive à remonter. J'ai encore quelques difficultés pour respirer mais ça ne durera pas

• une des filles du groupe a voulu faire la maline en descendant plus bas. Elle a paniqué en se retrouvant au milieu d'une fumerolle et s'est fait mal à la cheville en voulant remonter trop vite. Elle a dû descendre en se faisant pousser par un indonésien... ses vacances commençaient tout juste...

• on voit les fameux blue fire. Google me précise que "le soufre qui sort du cratère à l’état gazeux s’enflamme et produit ces flammes bleues. En se refroidissant, il passe à l’état liquide puis se cristallise en formant des grosses plaques jaunes à oranges."

Les blue fire 😷🤓

• on remonte doucement et on assiste au lever du jour sur le cratère. C'est superbe et en même temps on découvre cet enfer grandiose dans lequel les mineurs y laissent leur santé tous les jours, si ce n'est leur vie (espérance de vie : 50 ans).

• on redescendra pendant environ 45 minutes. Les paysages sont aussi très beaux !

A noter un truc très moche et qui je trouve ressemble à de l'esclavagisme moderne...

Voilà voilà 😱

En allant sur ce lieu, on a reçu une leçon de vie aux côtés de ces combattants de soufre 👊🙏

...............................

LE MONT BATUR à Bali

Peut-être le moins extraordinaire de tous mais il reste tout de même très beau à voir et le trek jusqu'à 2152 mètres est sympa !

• Départ à 4h30 du matin avec la lampe frontale. On montera le mont Batur en 1h10 pour arriver en haut et assister au lever du soleil au-dessus du lac. Le trek n'est pas si difficile mais le terrain est glissant à certains endroits à cause du sable

• Chocolat chaud, sandwich banane et œuf nous sont servis à l'arrivée. Gros kiff ! Petit-déjeuner avec vue sur le lac et le Mont Agung.

• il y a également des fumerolles et un cratère visibles. De nombreuses éruptions ont eu lieu ici.

Des singes sont également là. 2 d'entre eux me sauteront dessus et réussiront à me voler ma bouteille d'eau. Sur le coup, ils me feront tomber, j'avais un pied dans le ravin... 😂

Voilà pour les volcans 👊🔥🌋

14
14
Publié le 21 octobre 2019

Je vais essayer de vous résumer tout ça en photos pour gagner du temps, pour vous comme pour moi 😇

Voici donc un condensé de ce que j'ai aimé /adoré voir et faire mais je ne peux pas tout mettre hein !

15
15
Publié le 21 octobre 2019

Je ne suis jamais seule 😂

Je préfère privilégier les auberges et partager ma chambre pour rencontrer du monde pour le moment. Ce qui fait que je passe presque tout mon temps à vivre des journées et soirées entourée de gens venant du Monde entier. J'A-D-O-R-E !!

Mais pas beaucoup de répit du coup pour moi-même.

Après l'Inde qui fut un voyage très intense, le GR20 bien sportif, je pensais me poser un peu mais je n'y arrive pas 😅. Je ne suis peut-être pas faite pour ça 🙈

En tout cas, heureusement que je suis super bronzée pour équilibrer avec mes cernes 🤪

Je serai en Birmanie sous peu. Je me suis prévue 2 jours de repos avant de commencer véritablement l'exploration du pays. En espérant donc rattraper un peu de sommeil... 😆

16
16
Publié le 21 octobre 2019

• 1 mois de voyage

• 5 avions

• 37 taxis voiture / scooter

• 7 bateaux

• 6 scooters

• 4 volcans

• 1 train

• les 1ères : 1ère plongée, 1er scoot en Asie, 1er volcan en activité, 1er incendie dans un volcan, 1ère fois millionnaire, 1er snorkeling avec des poissons multicolores et des tortues, 1er voyage toute seule si loin et si longtemps, 1ère fois que je vois des manta ray, 1ers dragons (komodo)...

• 13 hôtels et quelques dodos sous la tente

• 6 massages

• Nasi goreng : je ne les compte plus

• Temples : je ne les compte plus

• plein de belles rencontres

• des millions de sourires

• quelques petits bobos 🤭

• 0 fois malade 😁

• Et quelques roupies indonésiennes dépensées. Les activités underwater et outside sont toujours prioritaires 🤠

17
17
Publié le 21 octobre 2019

Eh oui, je lui manquais déjà tellement ! Je fais souvent cet effet-là 😇

Lucia, pour ceux qui ne la connaissent pas, c'est une bonne pote depuis maintenant 11 ans... c'est tout.

Bon ok, je vais aller un peu plus loin car​ malheureusement pour vous, elle m'a demandé de lui faire une déclaration d'amitié publique. Je sais, ça ne se quémande pas mais elle a osé !

Elle a été d'un grand soutien ces derniers mois alors je me vois dans l'obligation de répondre à sa demande (quelle horreur).


Je commence...​


Et là Lucia, je sais que tu pouffes déjà de rire car tu sais que j'adore ce genre d'exercice ! Heureusement, c'est par écrit...

..........

On se connaît donc depuis notre stage au siège du Club Med en 2008.

Et depuis toutes ces années, quand j'y pense, que de choses vécues​ ensemble !

Des milliers de fous rires, des dizaines de voyages ressemblant toujours à des courses effrénées (rythme commun, c'est si rare), des apéros sunset, des brunchs parisiens, de longs débats, des discussions sur des questions existentielles, des soirées VIP​ et bling bling quand je bossais dans le cinéma et toi à la radio (qu'est-ce que l'on est sorties pendant cette période ! On était un peu dans un autre monde quand même toutes les deux, peu de personnes arrivaient à nous suivre, si ce n'est... personne en fait lol !), mais aussi de belles​ galères :​ des mésaventures au Sri Lanka (tellement nombreuses !!),​ des problèmes de santé à Bruxelles, en Turquie ou encore en Laponie, des bijoux de valeur perdus à Budapest, des histoires de mecs foireuses (les histoires mais aussi les mecs 🙈), des trajets en voiture... approximatifs,des préoccupations capillaires...

J'ai tellement de dossiers sur toi et toi tellement sur moi qu'on aurait besoin de plusieurs années pour tous les lister ! (merci de n'en communiquer aucun à quiconque)

Bref, des moments de vie si nombreux que je ne les compte plus !

On n'aime pas vraiment nommer notre amitié et on ne l'a jamais fait d'ailleurs car les sentiments, ce n'est pas pour nous 😉 Mais au fond de nous (et là, tu commences à prendre peur en me lisant ahah), on sait que l'on est des BFF, que tu le veuilles ou non ! Je sais, c'est beaucoup trop kitsch comme appellation mais c'est comme ça : je suis ta "personne sûre" et tu es la mienne ma petite ! #partnersincrimeforever

Voilà, tu as voulu que je te fasse une déclaration d'amitié pendant mon voyage et bien elle est là ! Relis la bien, apprends la par cœur, encadre la chez toi, pleure devant mais ne l'oublie pas car il n'y en n'aura pas d'autre !

Tu vas me manquer girl. Merci d'être venue ! Prends soin de toi, profite de chaque instant, vis le moment présent, amuse-toi dans ton nouveau job, update me et surtout BE HAPPY !

xxx

Joory

........................

Ça donne ça Lucia en Indonésie :

Et merci pour ton message de départ que j'ose partager ici même si c'est un peu privé mais il résume à peu près tout mouahhahahaha

..........................

On n'a pas assez fait de choses ensemble je trouve ces dernières années ma petite 😁 :

18
18
Publié le 23 octobre 2019

Le global :

Et plus précisément :

1. L'EST DE JAVA

2. BALI

3. LOMBOK

4. FLORES