Et si je visitais la France malgré le covid-19 ?
Juillet 2020
4 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1

J'ai encore du mal à réaliser la période historique que nous avons et sommes encore en train de vivre !

Après mon retour précipité en France fin mars 2020, je me suis donc confinée chez moi, comme la planète entière, en attendant que le coronavirus circule moins. Première fois de toute l'histoire de l'Humanité que les frontières entre pays sont fermées, que des milliards de gens se retrouvent chez eux et ne peuvent plus se déplacer en toute liberté et que l'économie mondiale est à l'arrêt !

Puis le 11 mai 2020, c'était le début du déconfinement en France. J'ai alors retrouvé enfin les copains, enchaîné les randos près de Paris, bronzé dans les parcs, observé la vie reprendre, pris des verres en terrasse dès leur rouverture etc. Bref, j'ai enfin respiré !

J'en ai aussi profité pour faire du jogging et ... tomber 😂

C'est l'histoire d'une fille qui court pendant 45 min dans un parc et sur le retour, au bout de sa rue, elle se fait une entorse à la cheville. La douleur était tellement grande (horriiiiiiiiiiiiible) qu'elle en perd connaissance et que ce sont des passants qui la réveilleront 😂 ils auront alors déjà appelé le SAMU qui l'emmènera à l'hôpital car en perdant connaissance, elle est tombée sur son épaule, son genou mais surtout son menton qui a triplé de volume et est plein d'echymoses 🤦‍♀️ elle a donc été considérée comme une traumatisée crânienne 😂

Voilà voilà... j'aurais aimé vous raconter que j'ai sauvé quelqu'un en me faisant tous ces bobos mais non, j'étais juste en train de courir. Tellement ridicule #ouijaihonte

Au final, je devais rester immobilisée pendant 2 semaines et me reposer 6 semaines... Mais c'était sans compter sur le fait que je ne peux pas ne rien faire 😅 les 6 semaines de repos se sont transformées en 5 et franchement, c'était déjà bien assez !

Et puis, javais planifié de voyager un peu en France cet été pour "remplacer" la fin de mon tour du Monde. Je devais donc m'assurer que ma cheville tiendrait pour ce voyage, ce qui m'a obligé à changer l'ordre de mes randos et surtout garder une attelle tout le long... pas la peine de vous montrer la superbe marque de bronzage finale. Non n'insistez pas 😁 !

2
2
Publié le 19 juin 2020

Je connais peu mon pays car j'ai voyagé principalement à l'étranger. Quelque part, ce covid va me permettre finalement de visiter une petite partie de la France !

Je ne sais pas si ça remplace la NZ, l'Australie et l'Inde que je devais encore explorer pendant mon tour du Monde mais j'évite de me poser ce genre de questions car je sais la chance que j'ai de pouvoir tout simplement voyager.

Au programme cet été : la traversée de 5 départements : le Gard, les Bouches-du-Rhône, le Var, les Alpes-de-Haute-Provence et les Alpes-Maritimes.

Modes de transport : j'aurais tellement voulu louer un van mais vraiment trop cher. Ce sera donc un mix entre train, voiture, bus, vélo, bateau et surtout trek.

On the road agaiiiiiiiiiin 💃🏻🇨🇵

Récap de mon itinéraire
3
3
Publié le 5 août 2020

A commencer par Nîmes !

Et pour bien débuter le voyage, rien de mieux qu'une belle vue sur les arènes pour dormir 😀 !

nt

Allons maintenant les visiter !

(j'ai rarement vu aussi peu de touristes. Le covid est sur toutes les bouches mais les locaux sont tout de même adorables et accueillants.)

J'ai de la chance, il y a tout un quartier de street art à Nîmes, un régal pour les yeux (les miens en tout cas) !

Et la ville est aussi mignonne. J'étais agréablement surprise par cette jolie petite ville mais aussi ses habitants, tous souriants et avenants. Ça fait vraiment plaisir de retrouver un peu de chaleur humaine après le confinement compliqué à Paris et ce retour en France qui commence avec une entorse 😀

• • •

Après Nîmes, direction le Pont du Gard et ses 3 étages. Autant vous dire qu'il fait environ 35 degrés mais ça reste respirable malgré tout. Je repense à mon voyage en Inde qui m'avait fait "mourir" de chaud et je me dis que les quelques degrés du jour ne sont rien par rapport à ce que j'ai vécu ce fameux mois d'août dernier dans le Tamil Nadu ! Alors on ne râle pas et on se satisfait de cette météo ensoleillée !

• • •

Et maintenant, à la découverte de la Camargue ! Moi qui aime les montagnes et les endroits vallonnés, je me suis demandée si c'était vraiment une bonne idée d'y aller car la Camargue, c'est PLAT !

Mais finalement, c'est joli et apaisant. Les flamants roses, les chevaux camarguais et tous les autres animaux dans les alentours n'attendaient que moi même si l'organisation pour visiter la Camargue n'a pas été si facile : il y a eu plusieurs scénarii pour prioriser ce que je voulais explorer. Y a qu'à regarder cette page de mon cahier de préparation !

En photos, ça donne des journées remplies de moments de nature, de marche, d'exploration et de liberté !

Je voulais aussi visiter la Camargue pour ses salins à Giraud et à Aigues-Mortes. Salins de couleur rose ! Pour la petite explication, ce phénomène est dû à une micro-algue en Camargue, appelée dunaliella salina. Plus il y a de micro-algues dans les eaux des salins, plus c'est rose.

Quant aux flamants qui sont à la base gris /noir, ils deviennent roses car ils mangent des crevettes nommées artémia salina, qui se développent dans ces eaux et qui se nourrissent elles de ces fameuses micro-algues.

Ces salins roses sont des paysages que je n'avais encore jamais vu ! Ça m'a fait penser à mon voyage en Australie que je devais faire en fin de tour du monde et au lac Hillier plus précisément où j'avais prévu de me rendre ! Un doux rêve que j'espère concrétiser quand le Monde ira mieux... En attendant, vive les salins roses de toute beauté de la France, j'avais les yeux plein d'étoiles !

Salins de Giraud :

Salins d'Aigues-Mortes :

4
4
Publié le 5 août 2020

Aix-en-Provence, Marseille, Cassis, la Ciotat et les calanques... 🤩

En arrivant à Marseille, je vous avoue avoir eu un tout petit peur car très peu de monde portait le masque, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Alors oui, je sais que voyager en temps de covid peut s'avérer complexe mais rien n'est impossible. Et si je suivais bien tous les gestes barrières, le fait que beaucoup beaucoup de gens ne le faisaient pas n'était pas vraiment rassurant. D'autant que la fameuse "2ème vague" se faisait de plus en plus probable. J'ai donc décidé d'éviter tous les endroits trop peuplés (le port de Marseille était incroyablement blindé, personne avec un masque et tous agglutinés pour voir des spectacles de rue, j'ai halluciné !) et surtout de louer une voiture pour éviter les bus bondés tout en pouvant tout de même accéder aux calanques.

J'ai commencé par visiter Aix-en-Provence car juste à côté de Marseille. Je n'ai pas adoré, rien de spécial en fait. Mais en prenant un café en terrasse, j'ai fait la rencontre d'une locale qui m'a filé quelques bons plans pour Marseille qui se sont avérés ca-nons ! Et puis, ça m'a permis de goûter des calissons et de me dire que je n'aimais pas ça 😆 Donc 0 regret !

Au tour de Marseille ! Je connais la ville donc j'ai surtout fait les calanques et les alentours mais évidemment, un rooftop et quelques rues furent au programme !

Et puis, arrive la découverte des Calanques. Quels paysages incroyables. J'ai eu un vrai coup de cœur pour les Goudes, aussi bien son village que ses calanques. Impression d'être au bout du Monde 💙. Qu'est-ce que j'ai aimé et apprécié cet endroit ! Y vivre un coucher de soleil fut d'autant plus sympathique. Maintenant que je connais bien Marseille et son parc national des Calanques, je peux vous dire que s'il y avait un seul endroit à choisir, ce serait les Goudes, si poétique, si joli, si préservé. J'ai déjà envie d'y retourner...

Les autres calanques restent tout de même très jolies. Je vous mets un condensé des beautés que j'ai pu apercevoir dans le sud : calanques de Figuerolles, Mugel, Port-Pin, Port-Miou, En-Vau et tant d'autres autour de Marseille, Cassis et la Ciotat.

Ah oui et évidemment, j'ai aussi fait la route des crêtes en voiture. Comment vous dire... je déteste les routes de montagnes quand je conduis car oui, j'ai toujours le vertige 😅. Eh bien, j'ai été plus que servie ! Horrible de voir le vide à chaque virage 🙈. Heureusement que j'étais avec une copine qui m'a aidée à ne pas tomber dans le ravin ! Mais cette peur en valait le coup, les points de vue étaient superbes !

5
5
Publié le 6 août 2020

En préparant ce voyage, on m'avait beaucoup parlé de Hyères et de ses 2 îles à côté : Porquerolles et Port-Cros. Je savais qu'il y avait beaucoup de plages par là mais au final, j'ai passé plus de temps à randonner et explorer ces endroits qu'à rester allongée sur une serviette ! Donc un gros kiff !

Sur l'île de Porquerolles, le mot d'ordre, c'est le VÉLO. Tout le monde en loue un et fait le tour de l'île ainsi. C'est donc ce que j'ai fait et plus de 6h ! Bien sûr, beaucoup de monde mais c'était drôle de ne voir que des cyclistes !

Sur l'île de Port-Cros, le vélo y est interdit. C'est beaucoup moins touristique et surtout beaucoup plus riche. J'ai eu l'impression d'être au milieu de privilégiés tout en ne faisant pas partie de leur Monde. Car oui, tous les gens sur cette île déjeunent sur leur bateau ou dans les restaurants bien chers (il n'y en a que quelques uns au port et c'est tout) mais il n'y en n'a qu'une qui a amené sa petite salade achetée au carrefour market la veille et ses 2 litres d'eau avant d'arriver sur cette île : bibi ahah ! Et oui, les gens me regardaient bizarrement, comme si je devais me justifier de ne pas avoir le "standing" ni les "moyens" d'être stylée et classe. Peu importe, moi je suis là pour visiter une partie de la France à ma manière.

Ah oui, et à noter également : pour rejoindre une des plages, il fallait marcher mais sur leur panneau, rien n'était indiqué quant à la difficulté du sentier. Je me suis retrouvée à marcher beaucoup trop longtemps sur un sol absolument pas plat qui a bien fait mal à mon petit pied qui était encore fragile sous son attelle. Mais impossible de revenir en arrière, j'ai dû randonner des heures jusqu'à atteindre le sommet de l'île pour redescendre de l'autre côté. Autant vous dire que le soir même, j'étais "kaputt" mais le pied a tenu et ça, ce fut une victoire (inespérée 😀).

Ci-dessous, quelques photos de ces 2 belles îles : je vous préviens, ça ressemble quand même pas mal à la Bretagne même si je sais que ce n'est pas bien de comparer !

PORQUEROLLES :

PORT-CROS :

• • •

Quoi de mieux que de finir l'exploration du Var par Saint-Tropez ?

Que de souvenirs en repensant à cette série qui a bercé quand même toute mon adolescence !! "Sous le soleiiiiiiilll" que je regardais tous les samedis. Je connaissais tous les personnages, toutes les histoires, la honte je sais ahah ! Mais quand j'y pense, ça me donne le sourire. Je partageais ces moments avec ma petite maman chérie qui me manque tant. Le temps passe mais les meilleurs moments passés avec elle restent gravés à tout jamais dans ma tête. Et je chéris ces souvenirs. Si heureuse de ne pas les oublier.

Alors oui, Saint-Tropez, je n'ai pas grand chose à y faire, je n'ai bien sûr pas dormi sur cette place, les prix étant exorbitants, mais j'avais très envie d'y passer pour me faire ma propre idée de cette ville et surtout me remémorer cette fameuse série si chère à mon cœur.

Je n'ai pas été déçue : défilé de voitures luxueuses, bateaux si majestueux que je ne sais plus où donner de la tête, maisons de personnalités publiques, expositions d'artistes renommés, lieux de tournage du fameux "Le gendarme de Saint-Tropez", les tropéziennes (chaussures et tarte) si célèbres, Brigitte Bardot et tant d'autres choses à souligner...

Notez qu'à Saint-Tropez, les SDF sont en fait des gens Sans Difficulté Financière !

Pour finir, je suis allée me balader sur la plage de Ramatuelle au milieu de jet setteurs faisant la fête et en haut d'un village perché, un des plus beaux de France : Gassin.

Fini pour le Var, passons à la suite 😀!

6
6
Publié le 6 août 2020

J'ai beaucoup hésité car je n'étais pas tout prêt mais je n'ai pas pu résister aux Gorges du Verdon. C'est la randonnée que je devais faire si je ne m'étais pas fait de foulure au pied et que j'ai dû annuler (encore désolée copine Marion mais ce n'est que partie remise girl !). Alors au lieu de marcher, la voiture a pris le relais pour faire la route des crêtes et traverser les Gorges du Verdon en partant de Castellane et en arrivant à Moustiers-Sainte-Marie, incroyable petite ville !

J'ai été scotchée par tous ces paysages. J'ai eu la chance de pouvoir apercevoir des aigles au milieu des Gorges, des équilibristes en train de marcher sur une corde (des tarés), des sportifs escaladant les parois à des centaines de mètres de la Terre etc. Quels moments suspendus (c'est le cas de le dire !). Je n'aime pas retourner là où je suis déjà allée mais je ferai une exception tellement j'ai aimé cette route des crètes. Et en même temps, je l'ai détestée ! Quelle horreur cette route en forme d'épingle à cheveux, ces virages flippants. J'ai cru mettre ma vie en danger à chaque virage LOL. Encore une fois, j'ai été chanceuse de faire cette partie de mon voyage avec une copine qui m'a encore une fois sauvée la vie au milieu de ces virages si galères. Prochaine fois, ce sera en mode randonnée !

• • •

Si près de Verdon, obligée d'aller visiter les champs de lavande sur le plateau de Valensole 😀 Quelles beautés ! Mais en effet, beaucoup d'instagrameuses/eurs alors oui je me suis aussi prêtée au jeu et j'assume ahah !

7
7
Publié le 6 août 2020

Retrouvailles avec la famille maternelle à Nice, avec mes petites cousines chéries, tante, oncle, cousins.

Longtemps que je ne les avais pas vus, longtemps que je n'étais pas venue dans le sud où j'avais l'habitude de me rendre quand j'étais jeune. Merci pour votre accueil la famille, ça m'a rappelé plein de souvenirs 😀.

• • •

Ce road-trip m'aura ainsi permis d'y repasser et en même temps de visiter les environs. Car oui, je connais très peu cette région.

Il est temps pour moi de découvrir les villages perchés et les spécialités du coin, à commencer par la tourte aux blettes sucrée : un délice, un coup de cœur ! Je n'arrive pas à croire que je n'en n'ai jamais dégustée une avant ! En tout cas, je n'en n'ai aucun souvenir mais je vous recommande chaudement ce dessert dans la boulangerie du petit village perché de Tourettes-sur-Loup !

Je ne vais pas vous lister tous les endroits où je suis allée tellement j'en ai fait pendant cette semaine dans les Alpes-Maritimes mais je vais vous mettre en photos une sélection de mes préférés pour être plus rapide 😆.

• • •
• • •
• • •
• • •
• • •

Next step : next album :)