Carnet de voyage

Doha, mon break oriental 🇶🇦

7 étapes
2 commentaires
Dernière étape postée il y a 894 jours
Ça devait être une simple escale. C'est devenu une destination pour quelques jours 😁
Janvier 2020
4 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 20 janvier 2020

Après 22h de voyage, 2 avions et plus de 9h de transit à Bangkok, me voici à Doha !

Initialement, je devais faire une escale de quelques heures dans la capitale du Qatar mais après le Cambodge qui ne fut pas de tout repos et surtout avant de changer de continent, j'avais besoin de faire le bilan de ces 6 mois "off" dont 4 en Asie !

Le Qatar me semblait être un choix original et surtout complètement inattendu !

Voilà comment je me suis retrouvée à Doha pour 4 jours 😁. Et quelle chance que ce soit la période idéale pour visiter la ville : 25 degrés et pas trop chaud. Je vous avoue qu'après des mois de chaleur en Asie, j'étais aux anges !

Arrivée à 1h du matin, couchée à 2h et debout à 7h... Y a mieux comme nuit reposante. Mais j'avais envie d'explorer la ville alors hop hop hop, on dormira plus tard !

Bon, le soir même, j'étais fracassée 😂🥴

2
2
Publié le 20 janvier 2020

Doha m'a permis de souffler, de faire un bilan aussi de ces mois de voyages. J'ai pu réfléchir à tout ce que j'avais pu accomplir depuis juillet 2019, mes réussites, mes galères, mes déceptions, mes surprises, mes rencontres etc. J'ai aussi réalisé que grâce à ce début de tour du Monde, j'avais déjà quelques réponses à mes questions existentielles ! Je vous en dirai plus à mon retour 😉

J'ai également fait un point sur l'état "bordélique" du Monde et le mot est faible ! Entre les Etats-Unis qui ont attaqué l'Iran, l'Iran qui a répliqué, abattu volontairement un avion ukrainien, Trump toujours au pouvoir, l'Australie en feu qui a tué des milliers de dromadaires, les éruptions des volcans en NZ et aux Philippines, les protestations en Amérique du Sud, les grèves en France et les gilets jaunes qui continuent de manifester, les touristes qui souillent le site du Machu Picchu, Carlos Ghosn qui fuit au Liban, le Prince Harry et Meghan qui renoncent à leurs titres royaux (je suis trop triste) et j'en passe... Beau tableau de notre société... ça promet pour la suite ! Et c'est là que tu te dis que tu n'es pas plus mal là où tu es.

Bref, comme je vous le disais, j'ai donc profité de ce séjour au Qatar pour faire un point et voici le compte-rendu très rapide 😀 :

  • Pays coup de cœur : l’INDONESIE
  • Pays crève-cœur : le CAMBODGE
  • Pays où j'ai été surprise positivement : le LAOS et MYANMAR
  • Pays où je me suis sentie chez moi : la THAÏLANDE
  • Pays des sourires : l'INDONESIE et le CAMBODGE
  • Pays où je suis tombée amoureuse (des habitants) : l'INDONESIE
  • Pays où j'ai réussi à lâcher prise (victoire !) : le LAOS
  • Pays où le challenge physique a été de taille : la CORSE (GR20) et l'INDE
  • Pays où j'ai été très malade (à 2 doigts du rapatriement) : l'INDE
  • Pays où j'ai eu un accident de scooter : la THAÏLANDE (en fait il y a eu aussi le LAOS mais ce serait trop long à raconter😀 )
  • Pays où j'ai fait du bénévolat : l'INDE et le LAOS

Quelques records : pas de maquillage depuis 6 mois (énorme kiff), pas de dengue, pas de malaria, de punaises de lit. Pas de grave accident. Pourvu que ça dure !

3
3
Publié le 21 janvier 2020

Je sais que certains d'entre vous passent directement au chapitre d'après en général mais je trouve ça important de vous en faire part quand même 😇 :

- c'est le pays le plus riche au Monde par habitant

- son économie était basée sur la perle puis les japonais ont pris le marché, ce qui a détruit l'économie du Qatar et l'a fait sombré dans la pauvreté dans les années 30

- en 1939​ : gisement de pétrole découvert par les anglais. A la fin de la seconde guerre mondiale, les qataris ont commencé à exploiter le pétrole et sont devenus riches​ !

- aujourd'hui, le Qatar peut se reposer sur des réserves de gaz naturel pour les 100 prochaines années au minimum

- cela fait 20 ans que les constructions ont commencé au Qatar. C'est une des zones du Monde où il y a le plus de grues !

- les ouvriers travaillent de jour comme de nuit. Beaucoup de turn over. Ils restent en général 3 ans pour récolter de l'argent et repartent ensuite dans leur pays

- les qataris sont très occidentalisés

- il n'y a pas de charges sociales ou patronales. Pas de taxe

- pour s'installer au Qatar, l'expatrié doit être sponsorisé par un qatari

- le logement et les frais de santé sont pris en charge par l'employeur

- le système de santé est gratuit pour tout le monde même les touristes

- les condamnations pour une infraction sur la route sont parmi les plus dures de la planète. Quand ils conduisent et qu'ils commettent une infraction, ils reçoivent un sms de la police qui leur dit de venir directement à la station de police la plus proche. Il y a des caméras partout

- beaucoup d'agents de sécurité partout mais comme il n'y aucun problème, ils n'ont rien à faire de la journée. Tout comme la police sauf qu'elle, son rôle est de faire respecter toutes les règles du gouvernement et il y en a pas mal

- Seuls les hôtels de luxe peuvent vendre de l'alcool. Certains hôtels ont les suites les plus chères du monde. 40.000€ la nuit​ par exemple à l'hôtel Saint Regis

- il n'y a personne dans les rues car les qataris ont tous 3 à 4 voitures avec chauffeurs. Ce ne sont que des land cruiser blanches.

- les chauffeurs, taxis, nounous, vendeurs etc. ne sont pas qataris. Ils viennent de l'Inde, du Bangladesh, du Népal, d'Asie, d'Egypte, de Turquie et du Soudan. 22% sont indiens. Les 3/4 de la population sont des hommes

- Les qataris peuvent avoir maximum 4 femmes

- 3 animaux symboles du Qatar​ : le dromadaire, le faucon et l'Oryx (logo de Qatar airways d'ailleurs)

- les hommes s'habillent avec une longue chemise blanche qui descend jusqu'aux genoux et qui s'appelle une "thobe"​ : ce costume traditionnel vient des voiles des bateaux qu'ils prenaient pour se couvrir quand ils étaient pauvres

- les femmes s'habillent avec une robe appelée une "abaya". Plus elles sont religieuses, plus elles se couvrent

- un dromadaire peut coûter entre 1.200€ et 8.000€. Tout comme un faucon

- les musulmans n'ont pas le droit de parier donc lorsqu'ils gagnent une course ou une compétition de dromadaire, faucons ou autres, ils gagnent une voiture et un peu d'argent

- après la coupe du monde de football de 2022, la moitié des installations sera démantelée et donnée gratuitement aux pays africains

- la plus grande base américaine se trouve ici au Qatar. On voit régulièrement des avions US s'entraîner

4
4
Publié le 21 janvier 2020

- l'Art partout​ !

Je ne pensais pas que ça me manquait au­tant mais apparemment si​ ! J'étais tellement heureuse de visiter leurs musées, de voir leurs dernières expositions, leur street art etc.

Leurs musées sont magnifiques. L'architecture y est incroyable​ ! Il y a des œuvres d'art da­ns les rues, les cen­tres commerciaux, les hôtels etc. bref partout et ça, j'ador­e​ !

- explorer leur île artificielle​ "The Pearl" : je n'avais jamais vu ce genre d'endroit / de folie de toute ma vie ! J'avais l'impressi­on d'être dans un au­tre monde. Et au bout de cette île, il y a une route pour l'­Emir qui l'emmène à son palace et à plus­ieurs autres îles. Fou !

Ils ont également reproduit Venise pour "habiller" tout un quartier ! Car pour eux, l'Europe est signe d'élégance.

Ce qu'ils ont réussi à constru­ire en 20 ans est gr­andiose et dingue​ ! Je confirme : on peut tout faire quand on a de l'argent. Et ici, tout est fait avec classe je trouve.

Si vous voulez voir la folie de ce lieu, voici le site qui lui est dédié :​ https://www.thepearl­qatar.com

- Faire une petite croisière sur la mer pour m'approcher de la skyline. Très sympa pour découvrir Doha. Cette skyline, je l'ai vue sous tous ses angles, que ce soit sur le bateau ou partout où j'allais, je la voyais et j'étais hypnotisée (ça frisait l'obsession oui 🙈). En photos, ça donne ça :

- improviser un fo­oting sur la Corniche : le sport, le vrai, me manque !

- avoir froid​ ! Et du soleil quand mê­me (25 degrés en moy­enne la journée et 12 degrés le soir)

- la propreté incr­oyable de la ville, je n'ai jamais vu ça​ ! Par exemple, les poubelles pu­bliques sont vides, je pense qu'ils doiv­ent les vider toutes les 2 heures​ !

- me dire que j'étais arrivée au Qatar sur un coup de tête

- prendre le métro et voir les scènes de vie quotidiennes​. Le métro a 3 ca­tégories​ : famille, standard et Golden. Il a ouvert il y a quelques mois, il est ultra moderne, propre et surto­ut pas cher du tout : 0,49€ pour 1 ticket​ !

- discuter avec les chauffeurs des tax­is pour mieux compre­ndre qui sont les qa­taris et quel est leur style de vie et celle des étrangers.

Il faut savoir que les qataris ne représentent que 10% de la population totale du Qatar ce qui est très peu !

Quant aux cha­uffeurs, ils viennent du Pakistan, du Banglad­esh, de l'Inde etc. Ils étaient d'une ge­ntillesse absolue

- entendre les pri­ères​ dans la rue en me baladant ou dans les mosquées : les sons ori­entaux sont parmi les plus beaux pour moi 🥰

- découvrir leurs centres commerciaux qui sont complètement fous​ : patinoire, canal au milieu du centre pour se sentir en It­alie, œuvres d'art géantes, parc d'attractions, marques les plus prestigieuses au Monde et quelques marques françaises tout de même (Paul, l'Occitane, petit bateau, la durée...). Ils ont également les "Galer­ies Lafayette"

- la beauté de leurs mo­squées. J'adore l'art islamique !

- me faire rembarrer quand j'ai voulu visiter la mosquée de l'Emir et du gouvernement mais que je ne savais pas que c'était la sienne (j'­aurais pu deviner pour être honnête​ 😁 !). J'y étais presque. Elle était si belle et majestueuse. J'ai prétexté que que je croyais que c'était la grande mosquée que tous les touristes peuvent vi­siter. Mais ils ne m'ont pas laissée entr­er pour autant. J'aurais ­dû m'approcher des femmes et les sui­vre pour rentrer. Ta­nt pis.

- visiter leur bibliothèque nationale, si be­lle et si moderne. Elle se trouve au mil­ieu de leur "Educati­on city"​ : ville qui a été construite uniquement pour les étudiant­s​ ! C'est incroyable à voir​ ! Rien n'e­xistait il y a 10 ans et maintenant les étudiants ont 1 bât­iment par spécialit­é, 1 mosquée gigante­sque et sublime pour y étudier et prier, 1 bibliothèque etc. C'est un campus dans une ville ! Evidemment les bâti­ments sont futuristes et sont tous neufs

- ma journée unique et extraodinaire avec l'agence​ Q-Explorer​ que je vous conseille absolument si vous allez sur place​ !

Pour la petite histo­ire, j'avais décidé de booker un safari dans le désert car impossible d'y aller par mes propres mo­yens. J'ai contacté plusieurs agences ma­is je n'ai pas eu de bon feeling. Un peu par hasard, une fra­nçaise habitant à Do­ha m'a envoyé un art­icle sur la ville et c'est comme ça que je suis tombée sur Q-Explorer. J'ai apprécié nos échanges donc j'ai booké avec eux.

Déjà, le boss Abdullah est qatari contrairement aux autres agences qui sont pour la plu­part tenues par des indiens.

Ensuite, il est très ouvert d'e­sprit donc vraiment int­éressant de discuter avec lui et de lui poser toutes les que­stions "limites" pour mieux comprendre ou en tout cas appr­endre sur les qatari­s, leur culture, leu­rs comportements, le­ur relation à la rel­igion, à l'argent et évidemment le trait­ement des femmes.

Et puis, il travaille avec une française, Fanny, qui est adora­ble et d'une gentill­esse rare. Elle a toujours vécu aux 4 coins du Monde​ : Ch­ili, USA, Venezuela et maintenant le Qat­ar​ ! C'était idéal po­ur avoir son point de vue de fe­mme vivant au Qatar.

J'ai passé la jour­née avec eux. J'ai pu assister à un entr­aînement de dromadai­res (ils ont un robot sur leur bosse et c'est chaque proprié­taire qatari qui les dirige de leur vo­iture grâce à une té­lécommande), visiter le souq de ces anima­ux, aller en plein milieu du désert po­ur voir le festival Marmi (chasse aux fa­ucons​ et course de lévriers : IN-CRO-YABL­E), faire du "dune bashing" et assister par hasard à une cou­rse de buggies entre qataris, voir le su­nset sublime face à l'Arabie Saoudite, traverser de nuit le désert et réaliser que le week-end, les qataris vivent ici. Je n'ai jamais vu un désert si peuplé, unique comme vi­sion​ ! Il y a même une station d'essence en plein milieu du désert !

Evidemment, j'ai de nombreuses vidéos de tout ça mais malheureusement je ne peux pas les partager sur ce blog pour des raisons techniques 😌


ENTRAINEMENT DES DROMADAIRES

SOUQ DE DROMADAIRES

FESTIVAL MARMI (les faucons chassent des oiseaux) au milieu du désert

SAFARI DANS LE DESERT

Et pour finir, pet­it arrêt pour le tea time local​ : le ka­rak. Excellent​ !! Tout le monde devrait aller au Qatar au moins pour goûter cette boisson 😁

Et puis 5h avant mon vol, Abdullah et Fanny m'ont proposé d'aller prendre un verre dans une tente bédouine typique qat­ari chez un de leurs amis. Why not right​ ?

Et c'était parti pour faire encore quelque chose d'insol­ite et qu'ils ne proposent pas à d'autres touristes. Spécialem­ent pour bibi. Grâce à la belle connexion que l'on a eue ensemble. Et c'est comme ça que je me suis retrouvée au mil­ieu du désert, dans la tente de leur ami qui nous a rejoint, à boire du thé auto­ur d'un feu. Pas de photo d'eux par res­pect et parce qu'ils me l'ont demandé 😁.

En discutant avec eux, j'ai compris beaucoup de choses quant à la culture qatari. Et j'ai adoré me retrouver là grâce à un concours de circonst­ance.

Si j'avais eu la bonne connexion av­ec les premières age­nces que j'avais cont­actées, je n'aurais pas choisi Q-explorer et je n'aurais pas pu vivre ça.

Si je n'avais pas discuté avec cette française installée à Doha, je n'aurais pas lu l'article dans lequel Q-Explorer est cité.

Si je n'étais pas tombée sur Fanny avec qui je me suis vraiment bien entendue, je n'aurais pas vé­cu toutes ces expérie­nces de cette manière. Elle a improvisé pour moi, en m'emme­nant dans des endr­oits où les touristes ne vont habituelle­ment pas.

Et si je n'étais pas tombée sur Fanny et Abdullah, je n'au­rais pas été invitée chez leur ami pour parta­ger un bon thé typiq­ue.

A quoi bon visiter un pays si ce n'est pas po­ur s'approcher des locaux et essayer d'en apprendre plus sur eux, n'est-ce pas​ ?

Alors si tu me lis Fanny, je te reme­rcie encore 1000 fois pour cette journ­ée si folle​ !! Et merci aussi à Abdullah pour sa bienveillance et sa générosité​ !

Mes 2 regrets​ :

- ne pas être rest­ée plus longtemps car il y a plein d'autres ch­oses à explorer au Qatar

- avoir attendu le dernier jour pour visiter avec Q-Explorer car je serai partie du pays en interprétant mal certaines choses par rapport à leur culture, leur comportement. Et d'ail­leurs, je vous consei­lle à tous de vous y arrêter quelques jo­urs ou même pendant une escale. Si vous avez quelques heures dev­ant vous avant votre prochain vol, conta­ctez Fanny​ ! Elle se fera un plaisir de vous faire découvrir le Qatar en mode express.

Alors oui, il y a de nombreux sujets qui peuvent vous faire reculer (les femmes, les travailleurs sur place, la religi­on etc.) mais c'est bien d'aller soi-­même confirmer ou non les préjugés.

Personnellement, certains se sont vérifiés mais d'autres ont été détruits et rien que pour ça, je suis contente d'y être allée. Faîtes-vous votre propre op­inion. Vous me direz peut-être que j'avais tort mais au moins vous aurez vu ça de vos propres yeux. Et peu­t-être, même sûrement, vous aimerez votre expérience là-bas. J'en suis à peu près sûre​ 🤗.

5
5
Publié le 21 janvier 2020

- le regard de certains hommes et leur sexisme apparent. Ça m'a donné envie d'acheter une écharpe et de me voiler à certains endroits comme le Souq ou certaines mosquées dont l'ouverture d'esprit n'était pas vraiment au rendez-vous contrairement à d'autres qui étaient davantage dans le partage et la pédagogie de l'islam

- l'impression de devoir me justifier ou même m'excuser d'être ici​ de temps en temps : forcément, habillée comme une "randonneuse", je devais ressembler à une clocharde pour certains.

- se sentir invitée à monter dans leur voiture​ : les chauffeurs des qataris se sont arrêtés plusieurs fois à côté de moi quand je marchais (les qataris n'étaient pas dans la voiture) me faisant comprendre que je pouvais monter et faire des choses avec eux si je le voulais... En fait, ils sont là pendant quelques années pour gagner de l'argent pour leur famille et en attendant, ils ne rencontrent pas de femmes... je peux comprendre mais en revanche, vu mon style de "clocharde", je n'arrive pas à savoir pourquoi moi 😂. Tout comme quand un client indien de l'hôtel où j'étais m'a demandé mon numéro de chambre​ !

- retrouver des prix élevés. Ce sont à peu près les prix de Paris. Je m'attendais à plus cher mais après 4 mois en Asie, ça fait quand même mal​ !

- voir beaucoup de femmes avec la burka, le voile intégral. Tu peux être ultra religieuse ok. Mais là on dirait des zombies. La plupart des femmes qui s'habillent comme cela sont celles qui sont dans les magasins de luxe à acheter des vêtements hors de prix​ que personne ne verra à l'exception de leur famille !

6
6
Publié le 21 janvier 2020

- Je n'ai jamais vu un souq aussi propre de ma vie​ : le souq Waqif​ ! Très beau souq, ambiance locale en soirée. C'était top ! Tout comme le souq des faucons. Intéressant de voir comment les qataris font leur marché et sélectionnent leur faucon

- j'ai compris un peu tard qu'il fallait tourner à droite le robinet pour avoir de l'eau chaude et pas à gauche, car ils lisent de droite à gauche 😂

- j'ai adoré visiter les Galeries Lafayette au Katara Village car j'étais vraiment habillée comme si j'allais faire un trek (en même temps je n'ai rien d'autre​ !). Et les agents de sécurité, tous africains, avaient des énormes sourires en me voyant. On a ri ensemble car pour eux comme pour moi, toute cette richesse exposée est folle. C'était pareil avec les chauffeurs de taxi. Pour eux, tout ça est indécent mais ils restent là pour gagner de l'argent pour leur famille

- j'ai rencontré un qatari qui m'a expliqué qu'il "chattait" avec des femmes sur une application mais qu'ils ne se voient pas ni ne connaissent leur nom. En fait, ils ont tellement d'argent qu'ils s'ennuient et donc ils chattent avec des inconnus car dans leur religion, ils ne peuvent pas sortir avec quelqu'un sans se marier.

- quand j'ai été dans le désert, on m'a expliqué que la semaine précédente, il y avait eu un accident de voiture, 2 morts et quelques blessés. L'un des chauffeurs était du Pakistan mais il n'avait pas de permis de conduire. Il s'est fait expulsé illico presto du Qatar. Ils ne rigolent pas...

7
7
Publié le 21 janvier 2020

Je repars du Qatar avec une envie d'y revenir ! J'ai été surprise par ce pays, leur histoire, leur culture. Je veux en savoir plus.

Mais avant ça, direction la Patagonie 😁✈