Carnet de voyage

4 jours en famille à Kyoto

4 étapes
6 commentaires
8
Pour fêter nos 30 ans, mon mari et moi nous sommes offerts le voyage de nos rêves au Japon. Mais nous ne sommes pas partis en amoureux : nos enfants de 4 et 5 ans étaient du voyage.
Août 2016
4 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Après une semaine passée à Tokyo, nous étions ravis de bouger dans cette ville beaucoup plus traditionnelle. Kyoto comprend 17 sites inscrits au patrimoine mondial, plus de 1600 temples bouddhistes, 400 sanctuaires shintoïstes… Bref, nous savions que nous n'allions pas nous y ennuyer !

Pour pouvoir explorer Kyoto au mieux, nous avons loué des vélos avec sièges enfants pour 3 jours. Faire du vélo, même électrique, sous 35 degrés avec un enfant derrière, c'est sportif ! Mais nous sommes ravis de ce moyen de locomotion, qui nous permet de vraiment découvrir la ville.

Nous avons commencé la visite de la ville par une promenade dans notre quartier, Gion. Nous avons ainsi découvert les impressionants temples de Kennin-Jin et le quartier historique de Gion aux façades de restaurants toutes plus typiques et jolies les unes que les autres.

Le lendemain, direction les 4 coins de Kyoto à la découverte de ses plus beaux temples et sanctuaires.

On retiendra surtout le sanctuaire Fushimi Inari-Taisha et ses 10 000 torii (les portes des sanctuaires shintoïstes, ici rouges) sur 3 km de long. Le lieu est magnifique, toutes ces arcades collées les unes aux autres sont très impressionnantes.

Nous avons également visité le Kiyomiziu-Dera qui est considéré comme le plus beau temple de Kyoto. Pas de chance pour nous, il était partiellement en travaux et bondé, nous ne l'avons donc vu que de l'extérieur.

Direction ensuite le Ginkaku-ji ou pavillon d'argent. C'est sans doute la visite que nous avons préférée : moins de monde que dans les autres temples, un style totalement différent. Au coeur de ce pavillon : une mer de sable couleur argent, d'où son surnom. Le lieu est paisible, on se promène dans la montagne et dans son jardin japonais.

L'autre coup de coeur a été pour le pavillon d'or, aussi appelé Kinkaku-ji. Sa salle principale est recouverte d'or, en photo on ne s'en rend pas compte mais cela le rend très lumineux au soleil, limite éblouissant. Il est situé en bordure de lac et se reflète dans l'eau de celui-ci, c'est sublime.

L'endroit où les habitants de Kyoto mais aussi les touristes aiment c'est le Kamo-Gawa ou la rivière aux canards, qui traverse Kyoto. Nous avons découvert ce spot un peu par hasard et avons totalement adhéré à l'ambiance : des groupes de jeunes y font des jeux, des femmes y font de la clarinette ou du violon, des hommes âgés y font du tai-chi, certains s'y installent pour lire, d'autres pour prendre l'apéro... Des restaurants surplombent la rivière et sur certaines de leurs terrasses, on a pu observer des geishas.

Enfin, la soirée s'est terminée au Gion Corner, où nous avons découvert 7 disciplines des arts du spectacle japonais. Une réelle immersion dans la culture japonaise, avec la cérémonie du thé, le gagaku (danse et musique du palais impérial), le koto (harpe japonaise à 13 cordes) ou encore la danse kyo-mai par des maikos. Ces dernières sont des apprenties geishas et sont vraiment fascinantes !

2

Petite excursion à une petite heure de Kyoto en train : la ville de Nara. Celle-ci est réputée pour ses cerfs sika qui vivent en liberté. Les cerfs sika ressemblent à des daims, mais sont légèrement plus petits. La ville de Nara en compte 1200 environ, installés dans son parc de plus de 500 hectares. Ces animaux sont considérés comme sacrés au Japon, et par certains comme les messagers divins gardiens de la ville.

C'est une expérience incroyable que de se promener à Nara. Au plus on avance, au plus on voit de cerfs sika. Ils sont totalement installés dans le paysage : ils traversent les routes, s'installent devant les temples, se baignent dans les étangs... Bref, ils vivent leurs vies sans vraiment se soucier des visiteurs. Dans la ville, il est possible d'acheter de petites galettes de riz pour nourrir les cerfs sika. Autant dire que mes kids ont pris un grand plaisir à nourrir les animaux, même si au départ ils avaient peur. Il faut dire que voir une dizaine de daims vous sauter dessus lorsque vous sortez un biscuit est très impressionnant !

La ville comprend de nombreux monuments à visiter, mais nous n'avons eu le temps de ne voir que 2 temples. En effet, les enfants étaient tellement contents de caresser et nourrir les cerfs sika que nous avons laissé tomber notre programme pour les laisser en profiter. Et les sourires sur leurs visages en disent long : nous avons eu raison !

3

Nous avons passé une journée à Arashiyama, une ville en bord de montagne située à une dizaine de kilomètres de Kyoto. Nous y sommes allés à vélo, ce qui nous a permis de voir du paysage : les montagnes, la rivière... C'est une région sublime, et sous la neige en hiver, avec les cerisiers en fleurs au printemps ou avec les feuilles d'automne, le spectacle doit être encore plus stupéfiant.Première escale à Arashiyama : la découverte de sa bambouseraie. Nous avions regretté de ne pas avoir suffisamment de temps à Kamakura pour voir sa bambouseraie, nous nous sommes ici rattrapés ! La forêt de bambous est impressionnante, les rayons du soleil pénètrent au travers des immenses bambous... C'est un spectacle incroyable.

A côté de la bambouseraie se trouve le temple Tenryû-ji. Il est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, et lorsqu'on le visite, on comprend rapidement pourquoi. Son jardin zen est magnifique, et le paysage fait des montagnes, de bambous, d'une rivière, est juste à couper le souffle. C'est le temple que j'ai préféré visiter à Kyoto. Je ne vous montre pas les photos du temple en lui-même, car il y avait énormément de monde en ce dimanche et les photos ne rendent pas justice à la beauté du lieu.

Dernière étape de notre journée à Arashiyama, le parc des singes. Ce parc est situé au sommet d'une colline, qu'il faudra gravir pendant une trentaine de minutes. La pente est raide, et mon plus petit marcheur a rapidement été découragé... Mais l'effort en valait la peine, puisque d'une part la vue du haut de la colline est jolie, et d'autre part observer ces 200 singes en liberté est un spectacle qui n'est pas donné à tous. Nous avons également pu nourrir quelques singes, depuis une maison en bois et aux fenêtres en grillage pour éviter tout incident. C'est bien la première fois que je vois des humains "en cage" et des animaux en liberté :) Les enfants ont adoré nourrir les singes et les observer, du haut de cette colline.

4

Nous avons passé 4 jours à Kyoto. C'était un peu speed et si c'était à refaire, nous resterions 2 jours de plus.


Informations à savoir pour y aller avec des enfants :

  • nous avons logé dans un appartement AirbNb du quartier de Gion et c'etait parfait.
  • Il est possible de louer des vélos électriques avec sièges enfants et casques
  • Il y a de nombreuses supérettes et distributeurs d'eau dans la ville