Carnet de voyage

A&P's Australian trip

18 étapes
16 commentaires
8 abonnés
Dernière étape postée il y a 2112 jours
C'est parti pour la grande aventure !!!
Mai 2018
365 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Les sacs sont prêts, emballés dans le cellophane (#assurance4000€). La famille nous accompagne à l'aéroport pour nos derniers instants en France. Après les au revoir, on décolle à 21h35 avec Oman air (ouf! nos pilotes ne font pas la grève! 😀)

En arrivant dans l'avion, la classe eco ressemble à une classe business! on a des grands sièges, oreillers, couvertures et trousse de toilette inclus et un bon repas ! les 7h de vol se passent au top, nous dormons comme des bébés, prêts à entamer notre première journée d'escale.

A l'aéroport avec la famille
2

Nous arrivons à Oman à 6h40 heure locale. il fait déjà 36°C! Nous décidons d'aller directement au Mutrah souq, malheureusement tout est fermé à cette heure là. Nous nous promenons alors le long de la corniche et dans les ruelles. La ville est magnifique ! Des maisons traditionnelles blanches et des mosquées partout ! mais au bout de 15 min de marche, on suffoque à cause de la chaleur! nous nous arrêtons alors dans un petit restaurant, le seul ouvert à cette heure là, qui nous prépare un poulet curry et des légumes avec un thé. On peut pas dire que la nourriture est très légère mais c'est très bon! Nous somme les seuls touristes, nous ne croisons que des locaux, et ce ne sont que des hommes. J'essaye avec peine de chercher des femmes qui auraient des épaules devetues afin de retirer moi aussi ma veste mais aucunes femme ne passe par là. Je reste donc au chaud avec ma veste (ce ne sera que dans l'après midi qu'on me confirmera que je pouvais retirer ma veste dès le départ!)

Après ça on continue et on arrive enfin au souq de Mutrah. On voit d'abord des magasins remplis d'or, des bijoux utilisés pour les mariages, puis des magasins avec de belles couleurs et des senteurs d'encents. Là, des marchands nous acostent avec chacun sa méthode, mais toujours très sympathiques. L'un d'eux nous fait visiter son magasin, plein de théière en bronze, d'argenteries, de bijoux et pierres précieuses. Un autre marchand, voyant qu'on est français, nous arrête en nous parle d'un ami à lui qui est français... Il court chercher son telephone et revient avec une photo de lui avec François Hollande qui est passé par la quelques mois plus tôt ! ahah le vendeur est sympa, on entre alors dans son magasin et là il nous donne un cours pour mettre le turban. On repart alors tous les 2 avec nos turbans dans les cheveux.

En sortant du souk on décide de prendre un taxi, et celui-ci nous propose de devenir notre guide pour l'après midi. Nous acceptons et nous voilà partis avec Ahmed. Il nous emmène d'abord au fort al mirani puis au musée national (version courte) ou il nous fait découvrir les armes, vetements et habitations typiques omanaises. Il nous emmène ensuite au sultan palace, au parlement, à la plage (qui est vide car il fait 40°C), à l'opéra puis à la grande mosquée. Dommage elle n'était ouverte que le matin, mais nous ne le savions pas, nous n'avons donc pu voir que l'extérieur. Enfin il nous déposa pour finir dans un enooorme centre commercial dans lequel il y a plein de magasins et restaurant et même un parc d'attractions.

La journée est finie, on en a bien profité c'est l'heure de retourner à l'aéroport pour notre 2e vol direction Kuala Lumpur!

3

En arrivant à l'aéroport de Bali, des dizaines de taxi driver nous sautent dessus en nous proposant différents prix. Pamphile marchande puis on fini par partir avec l'un d'eux à notre hôtel à kuta.

Des scooters nous doublent de tous les côtés. La ville est très animée, des bars, restaurants, salons de massage partout.

Notre hôtel a une grande cour intérieure très agréable avec plein de végétation et la piscine. Pour ce qui est des chambres, c'est rustique mais il y a le nécessaire.

On décide de se balader un peu dans la ville. Nous nous arrêtons manger dans un petit resto, nous choisissons le plat du menu que nous ne connaissons pas: un "kalalapan" ou qqchose qui sonne comme ça, qui est un poisson grillé avec du riz. C'est excellent, et ça ne coûte que 1,5€! On part après vers la plage de kuta qui est réputée pour être la plus grande plage de Bali, et LE spot des surfeurs.

Enfin on part faire un massage full body 1h pour nous relaxer après ce long voyage. Ce type de massage coûte 5€ ici donc on en profite!

4

Nusa Penida est une petite île au sud de Bali.


Ce matin c'est la PLS total, on s'est levé a 6h30 pour un départ à 7h de notre navette qui nous emmène au port. Par chance elle est venue jusque devant notre hôtel.

On fait une petite heure de route, on prend de quoi déjeuner et c'est parti 45 min de traversé, départ dans les starting blocks sur le speedboat. Vitesse excessive, business oblige, nous nous sommes fait ecrabouillé le dos sur chaque claquement de la coque par les vagues.


A notre arrivée pas le temps de niaiser, après un bref briefing on nous a fait monter dans des Vans 4x4. Les routes sont neuves mais larges pour 1 voiture et demi, le chauffeur met les gaz, c'est parti pour l'aventure. Au programme un panaché de ce qui se fait de plus beau sur l'île. Alors que nous arrivions sur Broken Beach, les routes se transforment en terrain de motocross, c'est pire que le bateau...


Ouf enfin arrivé à Broken Beach, lieu merveilleux et même si on n'étions pas les seuls touristes. Nous avions pu apprécier le paysage à sa juste valeur, voyer plutôt...

De retour à notre van, de nouveau à fond la caisse sur les chemins (car a ce niveau là de l'île il n'y a plus de route) il nous emmène au 2e stop: Kelingking Beach.

On arrive sur une foule de touristes qui prennent des photos, mais en voyant la vue on comprend pourquoi. Nous sommes en haut de grandes falaises, la plage et la mer turquoise en bas, c'est magnifique!

Un petit chemin permet de descendre, mais comme nous faisons une excursion d'une journée nous n'avons pas le temps car il y a encore un stop qui suit !

Après le déjeuner, nous arrivons au dernier stop de la journée, la Crystal Bay afin de faire du snorkelling.

Ouah! la plage est paradisiaque! sable fin, grands cocotiers, et mer turquoise et transparente.

On enfile notre maillot, on prend masque et tuba et hop dans l'eau! Lorsqu'on met la tête sous l'eau, on voit les premiers poissons tout au bord de la plage. Mais pas des poissons banales comme on voit n'importe où, ce sont les poissons les plus beaux qu'on voit normalement dans les aquariums ou dans nemo! En avançant quelques mètres plus loin, le fond de la mer est tapissé de coraux de toutes sortes et de toutes les couleurs. La diversité des poissons et des coraux est impressionnante, on en a plein la vue.

On reste quelques heures observer ce beau spectacle puis c'est l'heure de repartir vers le speed boat.

Dans le retour en speed boat, tout le monde est ko et commence à s'endormir... et Bim! une grooosse vague pour réveiller tout le monde. A partir de ce moment la, l'homme qui conduit le bateau se croit dans une fusée et accélère de plus en plus, les vagues sont de plus en plus fortes, tout le monde crie dans le bateau. A chaque vague on a l'impression de s'envoler puis on s'écrase sur la vague suivante.

Apres ces grosses sensations et le dos en compote on arrive enfin au port.

En arrivant le soir, massage obligé pour decontacter notre dos et se détendre après cette grosse journée.

En allant vers le salon de massage on passe par une partie de la ville que nous n'avions pas encore explorée. On se retrouve en plein milieu des bars et boîtes de nuit. Chacun veut mettre sa musique le plus fort possible pour attirer les gens. On entend 15 musiques différentes en même temps et volume à fond. Des gens nous arrêtent tous les 10 mètres pour nous proposer toute sorte de drogues, ou des scooters. Pas trop de rapport mais ici tous les moyens sont bons pour faire du business. ^^

5
5
Publié le 26 mai 2018

Ubud se trouve a peu près au centre de l'île. Nous choisissons le moyen le plus simple et économique d'y aller, c'est à dire le bus. En fait c'est plutôt un mini bus, 12 places en tout. Après quelques arrêts pour récupérer tout le monde, le bus est rempli au max, c'est parti pour 2h de trajet calés par tous les sacs dans nos mini sièges.


Arrivés à Ubud, nous traversons la ville pour rejoindre notre hôtel. Ville très agréable, on sent une ambiance très détendue autant de la part des locaux que des touristes, car on y voit beaucoup de hippies, des cours de yoga sont proposés avec toute la zen attitude qui va avec. Il y a aussi pas mal de rues piétonnes, ce qui est très agréable pour visiter.


Enfin nous arrivons à notre hôtel, très mignon, avec une chambre propre, une belle piscine, petit dej' servi sur la terrasse. On est situé entre des rizières et le centre ville c'est parfait.


On commence alors à visiter la ville, on se balade dans les ruelles, dans le marché.

Enfin on s'arrête dans un bar qui a l'air sympa, le Why Not. Alors qu'on s'installe, un groupe de musique est en train de s'installer pour un live. Ce soir c'est soirée reggae. Ça va tellement bien avec l'ambiance de la ville.

Le lendemain, journée tranquille on visite la ville a notre rythme. Partout dans la ville il y a des odeurs d’encens au jasmin. Car Bali est hindouiste et dans cette religion, ils mettent des offrandes devant leur maisons et devant les temples, et même un peu partout pour éloigner les esprits. Les offrandes, ce sont ses sortes de petits paniers dans lesquels ils mettent quelques fleurs, un petit truc à manger (genre un gâteau apéro), une petite pièce et un encens. Ces offrandes sont renouvelées tous les jours.

On retourne au marché de jour (car ici la nuit tombe a 18h, donc la veille il faisait déjà nuit quand on y est allé). Un enfant vient nous voir avec des éventails dans un panier sur sa tête en disant "hello, nice price, nice price!". Pamphile s'arrête et lui demande combien c'est, ce à quoi il répond un prix bien trop élevé pour ce que c'est. On continue notre chemin mais l'enfant nous suit en nous suppliant de lui acheter. Il est tellement mignon qu'on fini par lui acheter son éventail. On continue dans le marché, nous essayons quelques vêtements, je trouve aussi un ukulélé. Mais on ne peut pas prendre trop de choses puisque notre voyage est encore long.

Puis on se pose dans un warung (= mini restaurant en indonésien). Comme d'habitude, on mange très bien pour pas cher du tout. Mon plat préféré ici c'est le gado-gado, ce sont des légumes sautés avec des oeufs et des sortes de galettes de blé et de la sauce aux cacahuètes, c'est excellent!

Malheureusement lorsque nous avons demandé à rester plus longtemps dans notre hôtel idéalement placé, cela nous a été refusé par manque de place. On a donc cherché très proche, et c'est à 5 minutes à pied en direction du centre ville que nous avons posé nos sacs. D'apparence quelconque vu de l'extérieur, nos premiers pas découvrent un habitat familial typique, avec ses petits temples, son salon plein air, et ses logements qui encerclent le tout. On s'enfonce alors au fond de la cour, et derrière comme par enchantement on aperçoit notre chambre bordée de végétation tropicale avec ses bambous géants et son petit ruisseau en contre-bas. Dépaysement et fraicheur garantie, le tout en plein cœur de la ville...

[Pamphile]

Vivant tel un épi de blé au gré du vent en ce début de voyage, contrairement à l'organisatrice en chef qu'est Alice. Nous nous somme confrontés à un soucis optionnels concernant la suite du séjour, ou plutôt, Alice refusa de voyager un scooter ce qui limita grandement les possibilités de découvertes aux alentours d'Ubud. Surtout que notre première expérience du "tour organisé" à Nusa Pénida nous avait laissé pantois. Dans l'impasse on décide malgré tout de retenter l'expérience, 180.000 Roupies (12€) et c'est parti pour une journée d’excursion prévu pour le lendemain. On finit la soirée à nous balader de rue en rue s’arrêtant pour siroter quelques breuvages locaux.

Le lendemain c'est devant le Strabucks qu'on nous à donné rendrez-vous (et oui même en Indonésie on en trouve). Petite pression matinale pour lutter contre mon retard légendaire et non voici à patienter l'arrivé du bus. Les Balinais ne connaissant pas le retard :-)

Jusqu'au présent nous avons souvent été à la place des cancres lors de nos trajets en fourgonnettes, tradition oblige, c'est au fond du monospace que notre tour commence à toute vitesse. Premier arrêt le temple des éléphants "Goa Gajah". Moyennant 10000 Roupies l'accès, on nous donne un sarong, une sorte de pagne Indou à mettre autour de la taille, coutume oblige. On descendant alors lentement des marches qui nous mènent vers de magnifiques sculptures taillés dans la roche volcanique. Nombreux sont les sorts de paillotes. Une espèce d'harmonie y règne et nous mène vers un pseudo moine en pleine prière qui nous demande un petit billets. Ce qui étonnant sachant maintenant les prérequis pour accéder aux paradis dans leur religion, et la perversion que l'argent apporte forcement chez l'homme.

Temple de Goa Gajah

De retour en voiture après 35 minutes sur site, planning obliges, nous allons en direction du temple "Pura Gunung Kawi". Seulement un quart d'heure de route et nous somme arrivés. Alice était ravie car ce qu'elle craignait le plus lors de ces tours organisés était précisément les temps de trajets qui furent longs et chahutés sur l'île de Pénida. L'entrée se trouve en amont de colline et montre une vu imprenable sur des rizières en terrasses.

Rizière sur terrasse 

En descendant de manière sinusoïdale les différents étages de plantation de riz on découvre petit à petit le temple recherché avec ses pierres taillés et ses charpentes soigneusement ornés.

Temple Pura Tirta Empul

Temple Pura Tirta Empul

Business du Café

Producteur de Café Luwak et de Chocolat

Rizières UNESCO et village typique

Rizières UNESCO et village traditionnel Balinais

Forêt de singes

Départ pour Munduk

[Alice]

6

Pour aller jusqu'à Munduk, petit village au milieu des montagnes, nous avons choisi de prendre un taxi après avoir négocié un prix intéressant. Alors que nous sommes en route, le chauffeur nous explique que notre hôtel est beaucoup plus loin que Munduk et qu'il va falloir payer un supplément. Je check la localisation sur Google Maps, notre hôtel est bien au centre ville de Munduk, il a voulu nous entourlouper! On essaye de discuter avec lui mais quand il voit qu'on a compris son jeu il fait mine de ne plus rien comprendre..

Apres 3 heures de routes sinueuses, nous finissons par arriver jusqu'à notre destination et nous payons le prix prévu au départ.


Apres cette mauvaise expérience avec le taxi, nous sommes accueillis par notre nouvel hote, avec un thé, des petites gourmandises locales et un enorme sourir. En bonus de tout cela, on découvre la chambre qui a une vue a couper le souffle! Entourés de bananiers, cocotiers et arbres à clous de girofle, on est pile en face des 2 montagnes et le volcan, avec les terrasses de riz en contre-bas, c'est magnifique.

Lorsque la nuit tombe on contemple le ciel rempli d'étoiles. On remarque d'ailleurs que le ciel n'est pas me même qu'en France puisqu'on est de l'autre côté de la planète on ne voit plus les mêmes étoiles.


Avant de dormir j'ai une idée! Et si on mettait le réveil à 6h pour voir le lever du soleil de notre lit?! La vue est splendide ça va forcément être magique!


6h, le réveil sonne, on ronchonne un peu avant d'ouvrir les yeux, le soleil n'est pas encore levé.. On attend, on observe, le ciel s'éclaircit mais pas de soleil..

Oups, petite erreur de bousole, il se lève en fait de l'autre côté ! on se renfort pour finir notre nuit.


Aujourd'hui, c'est randonnée pour aller voir les 3 cascades. Au debut c'est un peu comme le Gr20 sauf que la végétation est complètement differente: des bamboos geants dans tous les sens, des cocotiers, des bananiers, des papayers, des cacaotiers, et des arbres à café.

Pour aller jusqu'à la première cascade, le chemin est bétonné sauf que la mousse a poussé dessus, ça glisse même en chaussures de rando. Ça monte, ça descend, il fait chaud et très très humide.

On entend l'eau de plus en plus proche jusqu'à ce qu'on arrive face à cette immense cascade. 50 mètres de haut. En s'approchant à environ 20 mètres de la cascade, on a l'impression d'être dans une tempête, un vent énorme créé par la puissance de la cascade et l'eau qui s'expose contre les rochers arrose tout autour de la cascade jusqu a 50 mètres de là on reçoit des gouttelettes. On ne peut pas s'approcher plus tellement le vent est violent. On ressort de la trempés de la tête aux pieds.

On continue notre chemin vers la 2e cascade. On arrive à une intersection: soit on prend le chemin bétonné, soit cest un tout petit chemin qui s'enfonce dans la forêt. En regardant notre plan, on rencontre 2 autres randonneurs qui cherchent leur chemin comme nous, le chemin bétonné semble remonter vers la route. On décide alors d'explorer le petit chemin.

A ce moment là, on entend un coup de tonnerre et d'un coup une pluie battante s'abat sur nous. Nous apercevons une petite maisonnette, on décide alors avec les 2 autres randonneurs d'aller demander un abris le temps que la pluie passe.

Un couple de balinais nous reçoit, l'homme nous invite dans leur terasse abritée. Elle est entourée d'un petit jardin bien aménagé avec des rosiers, des cages a oiseaux accrochées au toit, et quelques poules qui gambadent librement. Ils nous invitent à nous assoir et nous offrent de la noix de coco à boire, du café balinais et même des sortes de galettes que la femme vient de cuisiner.

La pluie s'intensifie, nous restons un moment ici et faisons connaissance avec les randonneurs rencontrés sur le chemin. Marina er Ivan, un couple d'ukrainiens vivant à Londres, très sympas.

D'un coup la pluie s'arrête et le soleil tape, on voit alors toute l'eau qui s'évapore, comme si on était dans un hammam en pleine nature.

On continue alors notre chemin avec nos nouveaux copains. On avance sans trop savoir où on va, on cherche la 2e cascade mais le plan n'étant pas tres clair (car dessiné a la main par notre hote), on a du mal à se repérer. Tant pis on découvre de nouveaux sentiers. Des temples et des petites maisonnettes sont éparpillées partout dans la montagne ce qui fait qu'on ne peut pas se perdre car il y a toujours quelques personnes qui peuvent nous indiquer le chemin.

Finalement après avoir cherché un peu dans tous les sens les 2 autres cascades sans resultat, on retourne vers Munduk. On se pose alors dans un warung pour grignoter quelque chose. Encore une fois la vue est magnifique. Munduk est sur une crête donc peu importe où on se trouve dans le village, on a toujours une vue impressionnante.

Le soir on mange chez notre hote qui nous cuisine des plats locaux. En discutant avec lui, il nous explique qu'il est professeur des universités en sociologie. Il a aussi des plantations de clous de girofle, car c'est ce qui rapporte le plus par rapport au prix au kilo, et en plus de ça il a ses chambres d'hôte.

Il nous explique ensuite la culture balinaise, et hindouiste qui est bien différente de la nôtre. 

Dans leur religion, ils croient en la réincarnation et pour se reincarner en un humain heureux, il faut bien parler, bien agir et bien penser. Sinon tu peux te reincarner en asticot. Du coup les gens sont tous gentils (En tous cas ils ont tout intérêt à être gentils).

Aussi ils croient aux mauvais esprits, du coup ils font des offrandes tous les jours pour éloigner les esprits.

Enfin ils croient au karma, c'est à dire que lorsque tu fais une bonne chose, il t'arrivera a ton tour une bonne chose et inversement, si tu fais une mauvaise chose, il t'arrivera des problèmes. 


Le lendemain, nous décidons d'aller chercher les 2 cascades que nous avons loupé la veille. On s'aventure hors des sentiers, en plein milieu de la jungle mais on est forcé de faire demi tour car la jungle est trop dense et on ne peut plus passer. On essaye un autre chemin, on entend la cascade plus loin, on se laisse alors guider par le bruit. Enfin on y arrive, elle est la! Et flûte! c'est la même cascade qu'hier!!!

On remonte alors, et finalement on se rend compte qu'il y avait un petit chemin bétonné comme la veille qui allait en direction des 2 autres cascades. Toutes ces galères pour ça ! c'est pas grave c'était des galères drôles, et on a découvert le village hors des sentiers battus.

On remonte alors jusqu'aux 2 autres cascades. A la première, on s'arrête tremper les pieds et jouer un air de ukulélé.

La 2e cascade est très photogénique du coup on se fait un petit shooting photo devant.

On retourne vers Munduk pour prendre nos sacs et on attrape un taxi pour aller du côté d'Amed.

7
7
Publié le 1er juin 2018

Amed, village de pêcheurs au nord-est de l'île. On choisi cet endroit car c'est là où il y a le bateau pour aller aux îles gili. On décide d'y passer une nuit pour découvrir quand même la ville avant de bouger.

Immenses plages de sable noir, sans aucun touristes, il n'y a que nous, notre chambre juste en face de la mer, restaurants et bars pas chers, mer incroyablement transparente avec des poissons et coraux de toutes les couleurs. Finalement on est bien ici. On décide alors de rester pour la fin de nos vacances à cet endroit qui est idéal pour se reposer un peu en bord de mer.

8
8
Publié le 1er juin 2018

Les logements a Sydney sont chers, on choisi donc une auberge de jeunesse dans laquelle on a quand meme une chambre pour nous 2 (pas de dortoir).

On part se balader, la ville est grande mais très agréable, nous somme a 20 min a pieds du centre ville c'est parfait. On se dirige vers un parc pour avoir la vue sur l'opéra. Ici les arbres sont immenses, il n'y a pas de pigeon mais des énormes oiseaux avec de longs becs fins et pas de rats mais de grand furets.

La nuit tombe a 17h. On admire le couché de soleil derrière l'opéra.

Ce soir et pendant 2 semaines encore c'est le vivid festival a Sidney, il y a des jeux de lumière partout dans la ville et dans les parcs c'est magnifique.

La nuit on observe aussi les chauve-souris immenses, bien plus grandes que celles qu'on voit en france.

La ville nous plaît bien, on va voir si c'est possible de trouver un boulot sur place pour y rester un peu.

Pamphile passe des certifications pour pouvoir travailler dans le bâtiment.

Moi j'ai préparé mon CV pour bosser dans la restauration. Mais sans expérience difficile de trouver. Je vais tenter ma chance dans les pharmacies.

9

Pendant cette première semaine a Sydney, on a bien avancé sur tout l'administratif d'arrivée et dans nos recherches de boulot: Pamphile a maintenant sa white card pour bosser dans le bâtiment et moi j'ai quelques pistes pour bosser en pharma. On verra dans les prochains jours mais ça s'annonce plutôt bien.

Du coup, dimanche, journée repos, on part se faire une journée tranquille a la mer. C'est facile à Sydney, 20 min de metro et on y est.

Bondi Beach, LA plage immense de Sydney réputée pour ses énormes vagues qui plaisent tant aux surfeurs.

En effet la plage est magnifique et les vagues sont énormes! Par contre ce n'est peut être pas la meilleure période pour en profiter. Environ 15°C sur la plage avec beaucoup de vent. Tout le monde est en pull et les quelques surfeurs qui osent s'aventurer dans ces énormes vagues sont rares.

On remarque un hélico qui survole le secteur, sans doute pour alerter si un requin débarque.

Juste a côté de la plage on voit les mythiques Bondi Icebergs, les piscines d'eau de mer.

Sur le long de la côte est amenagé un petit chemin côtier. On y découvre de grandes falaises, la roche creusée par la mer, les vagues s'explosant contre les rochers, un magnifique paysage.

Apres avoir parcouru une partie du chemin côtier, on arrive sur une 2e plage plus petite et plus calme derrière laquelle on voit de grandes étendues d'herbe, des tables de pique nique et des barbecues a disposition. C'est là qu'il faudra venir quand il fera chaud!!

En rentrant chez nous le soir, on s'arrête dans un énorme centre commercial pour acheter qq vêtements chauds et un casque de vélo (car on voulait se balader en vélo mais ici le casque est obligatoire pour tout le monde).

On passe aussi faire quelques courses et qu'est ce qu'on voit?? le rayon fromage rempli de vrai fromages (#madeinfrance) mais forcément les prix c'est pas donné 😊 Au moins on sait où se réconforter si la France nous manque 😅

10
10
Publié le 15 juin 2018

Samedi nous avons acheté des velos sur Gumtree (l'equivalent de leboncoin en Australie), 150$ (=100€) les 2 velos avec casques et antivols. A ce prix la c'etait quasiment donné, meme un casque seul coute plus cher que ca en magasin!

Dimanche, on part donc avec nos velos explorer le nord de Sydney et plus precisement le quartier de Manly.

Après 10 min de velo et 20 min de ferry, on arrive sur une grande belle plage, remplie de surfeurs. Ici les vagues ont l'air bien plus accessibles pour les debutants. La plage est bordée de pins dans lesquels on entend piailler des milliers d'oiseaux multicolors.

On obersve un instant ce beau paysage quand d'un coup une grosse averse nous tombe dessus, et laisse apparaitre un arc-en-ciel au dessus de la mer, c'est magnifique!


On poursuit notre chemin le long de la cote en velo. Plus au nord on arrive vers la freshwater beach, plus sauvage et avec de plus grosses vagues.

Au sud de Manly beach , un chemin cotier mène à Shelly beach. Une plage sans surfeur, qui est une reserve naturelle, ideale pour les amateurs de snorkelling. Au moment ou on decouvre cette plage il fait froid et deja nuit, pas de snorkelling aujourdhui donc, mais on garde l'idee en tete pour une prochaine fois.

Sur le chemin pour acceder à cette plage on voit encore des piscines d'eau de mer, comme a Bondi mais bien moins touristiques et accessible gratuitement.

11
11
Publié le 15 juin 2018

Alors qu'on commençait à trouver le temps long, les recherches de job n'avancent pas, on supporte de moins en moins notre chambre sans fenêtre, et la pluie quasi tous les jours, du changement arrive..


Déjà, fini la pluie! On voit enfin Sydney sous le soleil, et même si c’est l'hiver les températures sont très douces (15-20°C).


Le 12 Juin, nous avons reçus chacun un appel pour un entretien: Pamphile pour un job en construction et moi pour un job de serveuse dans un restaurant italien.


Le 13 Juin, je passe une journée d'essai durant laquelle j'ai accueilli les gens, pris les commandes, apporté les boissons et les plats.. La tache n'est pas trop compliquée, le seul hic c'est la langue (pas évident de comprendre tous les australiens qui machent leurs mots, et prononcent des boissons et plats que je ne connais pas encore). A la fin de l'essai, la serveuse me rassure en me disant que j'avais tres bien travaillé, et qu'ils me rappelleront dans la semaine.

Toujours en attente de cet appel, je continue mes recherches dans différents secteurs d'activité bien différents:

- pharmacy assistant, (possible avec mon diplôme mais pour la plupart ils préfèrent recruter qqun au long terme)

- housekeeping (= faire le ménage) dans des hôtels ou pour des particuliers (c'est pas terrible comme boulot mais ca paye bien et pas besoin d’expérience)

- kitchen hand et/ou serveuse (pas évident sans expérience mais je tente au cas où)


Le 14 Juin nous déménageons dans un appartement voisin de notre auberge, partagé avec un autre couple franco-espagnol. Nous avons notre chambre et salon rien que pour nous et la cuisine et salle de bain partagées avec eux. On a de l'espace, et une grande porte fenêtre avec une vue sympa, tout ça pour à peine plus cher que notre ex-petite chambre, c’est parfait. Ce bon plan on l'a eu car le gérant de l'auberge aime bien Pamphile et lui a proposé l'appart bien moins cher que son prix de base!


Le 15 juin, Pamphile commence sa première mission. Lever a 6h. Dur pour lui car c'est le lendemain du match de lancement de la coupe du monde, qui passe chez nous a 1h du matin.

12
12
Publié le 3 juillet 2018

Alors que je postule à tout type d'emploi, je m'invente des experiences dans tout type de domaine pour avoir plus de crédibilité sur mon CV, je tombe sur une offre nommée "Dream Job for student and travellers- until $1000 per week!!!". Ce job c'est de la distribution de flyers dans les boites au lettres. Pas d'entretien, juste une assister à une présentation d'une petite heure, s'inscrire et je peux commencer le boulot.

Le lendemain c'est parti je commence, rendez-vous à 8h30 dans le quartier West Ryde, une banlieue calme, mais très (très très très) chic, que des enooormes maisons d'architecte, avec la pelouse nickel dans tout le quartier, tout est propre, on croirait un decor de film. Je distribue alors les flyers de boite aux lettres en boite aux lettres, je marche des heures avec un sac lourd car rempli de flyers. Le supervisor dit qu'il part a 15h donc on doit finir avant sinon il faut revenir le lendemain pour finir. Sachant que cest payé à la tache et non à lheure il vaut mieux se depecher se finir! J'accelere le rythme, pas le temps de faire une pause pour manger, je finis à 15h, avec 20km parcourus dans la journée! je suis HS et rentre à la maison.

Le lendemain, je recommence, mais cette fois la zone a couvrir est encore plus grande! Le supervisor nous refait le coup de partir à 15h, j'accelere le rythme pour finir à temps mais je ne finis ma zone qu'a 15h15, apres 28km parcourus sans aucune pause, le ventre vide, les jambes en compote et en plus de ca mon supervisor qui commence à crier car il a envi de rentrer chez lui avant d'etre coincé dans les bouchons! C'etait donc ca la raison pour laquelle il devait rentrer tot chez lui! C'est trop je demissionne, pas possible de travailler avec quelqu'un comme ca! surtout que la paye n'etait vraiment pas terrible! Le "Dream Job $1000 per week" cetait vraiment n'importe quoi!!

Je recommence alors les recherches de job.. Je postule à des tonnes d'offres, qui aboutissent enfin à des essais et entretiens.

Je fait d'abord un essai de sandwich hand (faire des sandwich dans une boite de livraison de repas) ca se passe tres bien, mais ils preferent finalement prendre quelqu'un au long terme.. un 2e essai de sandwich hand dans un café, mais l'ambiance est tres mauvaise, ils crient dans tous les sens, du coup l'essai ne se passe pas tres bien..

Aussi, un entretien pour faire gouter des yaourt vegan dans les supermarchés, un entretien pour travailler dans un food truck egyptien, et encore un entretien pour travailler dans les bureaux les plus geniaux que jai jamais vu! Imaginez, au rez de chaussé, ambiance bar, avec de la musique, des canapé, de quoi manger et boire tout ce quon veut illimité, il y a meme un mur d'escalade dans la salle! et au milieu de ca, des grandes tables avec des gens qui travaillent, et il y a 4 etages dans l'immeuble, tout aussi fous les un que les autres. Le job ici serait de verifier que les gens qui y travaillent ont bien leur canettes au frigo, les tiroirs remplis toutes sortes de trucs a grignotter pour pas qu'ils soient en manque de quoi que ce soit, et aider pour le petit dej et le dejeuner.

Apres ces entretiens, jai 3 essai prevus pour la semaine suivante , on verra dans les prochains jours ce que ca donne...

Ca y est jai commencé le boulot! je suis prise au food truck egyptien et au job des yaourts. Equipe sympa, boulot simple, nourriture excellente, le job au food truck se passe tres bien! Quand aux yaourts, l'equipe est aussi tres sympa, et en plus de ca jai récupéré plein de yaourts et de boissons pour qu'on teste tout nous memes ! Le seul inconvenient de ces job, cest que ce sont des temps partiels, et ca me laisse encore des jours ou je ne travaille pas. Je continue donc les recherches...


Une collègue du food truck m'explique que depuis qu'elle est en Australie, elle a travaillé plusieurs mois en tant que representant commercial. C'est une tres bonne oportunité pour ameliorer son anglais, rencontrer des gens et avoir une bonne paye. Le lendemain je prepare donc mon CV pour devenir commercial, puis je l'envoi aux differentes agences de recrutrment. Dans la foulée, je recois plusieurs appels pour des entretiens.

Mardi 10 juillet, jai mon premier entretien chez STM international, tout se passe a merveille. Ils me rappellent quelques heures plus tard pour me dire que je suis prise et que je dois revenir le lendemain. J'annule donc mes autres entretiens car ce job me semble top et l'ambiance a l'air tres sympa.

Mercredi 11, j'y retourne donc et je me retrouve avec 5 autres candidats au poste. Ils nous expliquent que nous avons été selectionnés parmi une 50aine de candidats et qu'ils vont proceder à une dernière selection.

On rencontre l'equipe et PDG qui se presente, et nous explique comment il est devenu "entrepreneur". Il se tourne alors vers moi, la seule francaise du groupe, en disant "entrepreneur is a french word, can you prononce it in french?". Je prononce alors ce mot en francais, et là tout le monde s'exclame et trouve ca genial et essaye de le dire en francais. Ahah là je realise que l'accent francais et la langue francaise sont vraiment adorés par les etrangers. Je l'avais deja remarqué mais à ce point là c'est assez drole les reactions des gens, juste en disant un mot francais.

On descend ensuite boire un café avec Mitch, le meilleur vendeur du mois, qui nous explique le job: En gros, on pose notre stand au milieu d'un centre commercial et on interpelle les gens pour leur vendre des parfums. L'entreprise prevoit pour chaque employé des trainings reguliers pour avoir les meilleures methodes pour mieux vendre.

Enfin, je passe l'entretien final avec succes, tout se passe tres bien, la fille me dit direct que je suis prise, et que je commence les trainings vendredi! En plus de ca, elle explique qu'avec ce job je peux avoir des oportunités pour voyager, tous frais payé, dans differents villes en Australie! C'est parfait ca! A voir dans les prochains jours comment ca se passe mais ca s'annonce tres bien!!

Vendredi, je me pointe alors au bureau. Apres avoir remplis tous les papiers, et un training express de 15 min, ils m'annoncent que je pars dimanche en roadtrip, avant meme d'avoir commencé.

=>Direction Mudgee, 4h30 de route à l'ouest de Sydney, pour 1 semaine.

13
13
Publié le 7 juillet 2018

A Sydney, les plages c'est pas ce qui manque. Il y en a partout, et de tous les types. On profite donc de nos weekends pour aller explorer les differentes plages.

Pres de Manly, au nord, il y a toute une cote sauvage avec de grandes falaises avec dun coté la mer à perte de vue et l'autre coté la vue sur la city. En plus, il parait qu'à cette saison on peut voir des baleines de la cote. On y croit pas trop mais on sait jamais, on decide donc de se poser faire un pique nique en haut de ces falaises, avec nos jumelles pour observer.

Et là... un defilé de baleines!! on voit comme des jets d'eau un peu partout dans la mer (le jet de leur dos quand elles respirent) et de temps en temps un joli saut suivi d'un enoooorme plouf! Cest magique!

On profite aussi de nos velo à travers une promenade de anse en anse, avec à chaque fois un paysage different et toujours magnifique!

14

Mon arrière grand père a immigré en Australie dans les années 1950. Nous avons pu retrouver son adresse à laquelle il vivait et où il avait son magasin de joallerie. Il se trouvait dans le quartier de Maroubra, tout au sud de Sydney.

Sa maison se trouvait juste a coté de la plage. Aujourd'hui c'est un petit immeuble recent qui remplace l'ancienne boutique. La plage est immense et magnifique, bordée par des cotes sauvages eraudées par la mer.

15
15
Publié le 28 juillet 2018

Mon nouveau travail commence fort! un voyage dans l'outback australien dès mon premier jour. On part à 4: Mitch le British et Thibaut le francais qui ont chacun quelques mois dexperience dans la boite, et Silvia l'italienne et moi qui sommes nouvelles.


4 heures de route en van, on traverse des montagnes, des plaines, des lacs immenses, et des kangourous partout, c'est magnifique!

En arrivant le soir, on fait un petit training pour etre direct au tacquet demain!


Premier jour, on pose notre stand au milieu d'un mini centre commercial. Puis on appelle les passants pour leur vendre des parfums Australiens a des prix tres attractifs et faire la promotion de la nouvelle marque Klover. Je me debrouille plutot bien, le boulot est pas trop compliqué et les clients sont sympa donc tout se passe pour le mieux.

Dans ce boulot, je travaille a mon compte en tant que independant contractor. L'objectif de la semaine etant d'atteindre un certain nombre de ventes qui me permettrait de passer au stade d'independant contractor avanced (stade qui me permettrait par la suite de monter en grade et pouvoir creer à mon tour mon equipe en recrutant des gens et en organisant des projets).

De jour en jour je deviens de plus en plus efficace, j'ameliore mon "langage corporel" pour arreter plus de personnes, je gere de mieux en mieux mon spitch, et mon attitude a rebondir face au refus initial de certains clients pour arriver finalement a une vente.

Au final, j'atteint mon objectif de la semaine au 4e jour de travail, et je finis la semaine en 2e position dans le classement des vendeurs se ces parfums en Australie! 😁


Pendant la semaine on decouvre Mudgee, une petite ville au milieu de la campagne, et entourée de vignes. La population ici, ce sont surtout des personnes agées et des fermiers au look de cowboy (toujours avec la chemise a carreaux et le chapeau). Le travail nous permet de discuter avec plein de personages bien differents et tous tres sympa.

16
16
Publié le 28 juillet 2018

Ce dimanche, de retour à Sydney, on se fait un petit dej sur notre rooftop au dessus de l'appart avec nos copains et nouveaux colloc' Marion et Jo.

Crepes, fraises, et nutella sous le soleil avec la vue sur les tours de la city, on est bien!

A la fin du petit dej, les mecs du menage sont là, et voyant qu'on est sur le toit ils courent le rapporter au responsable de l'immeuble. Il debarque alors dans l'appart, nous fait la leçon, et nous ferme la porte du toit à clé de maniere a ce quon ne puisse plus y retourner.

Dommage pour nous! On en aura quand meme profité une fois!


L'après midi, on part a Coogee beach pour un barbecue sur la plage avec mes nouveaux collegues. Le barbecue sur la plage est un incontournable en Australie! Les barbecues sont installés dans des grands espaces derriere la plage, et tout le monde vient se faire cuire sa viande, se poser entre amis et profiter du cadre.

17
17
Publié le 3 octobre 2018

[Alice]

En commencant ce boulot, je ne savais pas trop à quoi m'attendre , lors des entretiens on me raconte plein de choses, je dis "oui oui" sans vraiment tout percuter..

1ere semaine: je decouvre que je me debrouille bien, je fais plein de ventes. Je fais connaissance avec l'equipe, tous très sympa. Equipe Internationale (anglais, francais, chinois, mongoles, russes, coreens, etc.), composée que des jeunes (oui, je suis la plus vieille.. ca fait bizarre à 25 ans 😅)

2e semaine: je decouvre les evolutions possible dans ce type de business. Nous sommes en fait tous independant contractor, cest a dire que nous travaillons chacun à notre compte. Une fois quon a compris comment faire des ventes et quon se sent capable de coacher dautres personnes on peut commencer a recruter des gens et monter sa propre equipe afin se devenir business contractor et toucher des commissions sur les ventes de l'equipe. Et apres si l'equipe grandi et fonctionne bien on peut ouvrir un nouvel office et avoir son propre business.

Tout parait très simple. Le PDG de la boite inspire tout le monde par son experience. Il est parti de rien, a monté sa boite et est devenu multi-millionnaire en 10 ans. Il reste cependant tres accessible et est toujours pret à nous aider et nous consiller.


3e semaine: japprend a manager une equipe sur un site. Garder la motivation de tout le monde, avec une bonne atmosphere, s'assurer que tout le monde fasse des ventes et soccuper de la paperasse.


Semaine 4: je recrute une premiere personne dans mon equipe. J'apprend a coacher, en suivant differentes etapes jour apres jours. Coacher cest enseigner mais aussi faire attention a tout ce quon dit, pour ne pas braquer la personne, et comprendre ses motivations pour travailler sur les points qui l'interesse afin de la garder dans l'equipe, etc.

Cette semaine 4, nous partons en roadtrip à Townsville avec le travail, au nord de l'Australie. Pamphile me rejoint à la fin de ma semaine de travail. Je decalle alors mon billet davion retour pour visiter le coin tous les 2. Nous passons ainsi 3 jours a Magnetic island.


Semaine 5: la fatigue s'installe. oui car ici on ne fait pas du 35h. En gros le matin la journée commence à 6h30 à l'office. On a un meeting sur un nouveau sujet chaque matin pour s'ameliorer en ventes, coaching, etc. Apres ca on prepare les stocks, on fait un peu de "pitch practice" pour etre pret des qu'on arrive sur le terrain, puis on prend le train ou bus pour aller jusqua notre site (qui change toutes les semaines). Sur place, on installe les parfums sur le stand puis ca commence. et on reste jusqua la fermeture du centre commercial. S'il reste des stocks il faut repasser a l'office pour deposer tout. La plupart du temps je ne rentre pas avant 19h a la maison. Et cela 6 jours par semaine.

Cette semaine là cest la semaine de trop, avec la fatigue, je fais moins de ventes, la paye reduit aussi puisque cest payé à la commission uniquement. Est ce que je suis folle de faire ce boulot? je passe mon temps au travail pour avoir une paye mediocre alors que je pourrai profiter de l'Australie autrement.. Je pense alors à quitter ce travail..

Puis finalement, apres reflexion ce travaille m'apporte tellement de choses : jameliore mon anglais, je developpe des competences de communication, japprend a coacher et manager une equipe, les collegues sont devenus des amis et les journees passent vite avec eux, et en plus de ca, quand je suis sur le terrain je parle a plein de gens tres differents a qui je n'aurai jamais parlé en temps normal, et j'adore ca!

Je prend donc 2 jours de repos et continue ce boulot.


Semaine 6, 7, 8 : je prend de l'assurance, mes ventes remontent.. On m'invite à un seminaire "rising stars" (les etoiles montantes) où on rencontre 4 personnes qui sont partis de rien, ont commencé comme nous dans les ventes, ont monté leur business et sont devenu trèèès riches. Ils nous expliquent alors comment faire pour y arriver, quelles sont les etapes, etc.


Semaine 9: je recrute une 2e personne dans mon equipe. Chris, un coreen, il se debrouille très bien.


3 semaines de vacances en France avant de retourner.

18
18
Publié le 4 octobre 2018

Envi d'echapper à l'hiver, de decouvrir quelque chose de different de Sydney. Ma semaine de travail à Townsville arrive pile au bon moment, Pamphile me rejoint en avion pour passer un long weekend.

Townsville se trouve dans le queensland, cest a dire au Nord Est de l'Australie. Ici il fait beau et chaud toute l'année. Juste en face de cette Ville se trouvé Magnetic Island, une petite ile qui est une reserve naturelle. On se trouve un airbnb sur cette ile, jolie maison tenue par un couple d'Australiens retraités.

1e jour: on part explorer le fort, tout en haut de la coline. Ce fort est entouré de foret d'eucalyptus dans lesquels on peut trouver des koalas en liberté!

On appercoit alors un premier koala. On dirait une peluche!! Il est tout petit, et il a l'air tout doux et tout innofencif 😍

Une fois arrivés en haut du fort, la vue est incroyable. On peut voir toute la cote, cest magnifique.

Puis on va voir une plage reputée pour etre une des plus belles plages de l'ile. En effet on n'est pas deçus. Sable fin, eau cristaline, dans un decor 100% naturel (aucune habitation, magasins, restaurant ou quoi que ce soit, il n'y a que la plage et la nature!). Et en plus de ca, on est quasiment tous seuls sur la plage! C'est le top!

Le soir, on decide d'aller faire un tour au Base, une sorte d'auberge de jeunesse en bord de mer avec resto et bar integré dont un collegue nous a recommendé d'y passer. On arrive alors sur une grande terrasse juste au bord de mer, decorée de guirlandes lumineuses. Ce soir c'est concert live hippy, atmosphere très peace and love. La plupart des gens ici sont des "vrai hippy" avec le style et la mentalité qui va avec. Ahah on se croirait dans une bulle hors du monde, ou à une epoque differente. Pour le coup on est bien depaysé!

Là on rencontre 2 francaises qui nous parlent de leur projet de louer une voiture le lendemain pour aller explorer un peu plus l'ile. Elles ont l'air sympathique, on reserve alors une voiture pour tous les 4 pour le lendemain.

Day 1

2e jour: petit dej sur la terrasse de notre airbnb.

On passe chercher les filles en voiture au Base, puis on part pour notre premiere etape: à la recherche des walibi. Pas besoin de chercher beaucoup , ils sont là, au bord de la route.

2e etape: la foret aux papillons, incroyable!! on se croirait dans un dessin animé genre compte de fée! Des quon fait un mouvement on voit des papillons qui senvolent dans tous les sens! Et en plus de ca la foret est luxuriante et magnifique!

3e etape: mini trek pour aller voir les plages les plus belles de l'ile, inaccessible en voiture. On est quasiment tous seuls sur la plage, mise a part 3-4 naturistes. Sur la 2e plage il y a un piano! malheureusement il ne fonctionne pas mais cest joli ^^

4e etape: on part voir le couché du soleil a picnic bay juste a coté de chez nous. On se pose en haut de la coline, la où on voit toute la cote, le ciel prend des couleurs rose orangé c'est magnifique!

Day 2