Carnet de voyage

La famille G.E.A.N.T. au Vietnam

Par
21 étapes
84 commentaires
1
Par Alftt
Voyage en famille, à la découverte du pays du Dragon
Décembre 2016
17 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Août 2016, premiers contacts avec l'agence de voyage à Hanoï "CmonVietnam". En 3 semaines tout est calé : les dates, les grandes lignes du parcours, nos centres d'intérêt...

Après avoir reçu l'autorisation de nos employeurs respectifs, les billets d'avion sont achetés sur la compagnie Vietnam Airlines (vol sans escale).

Nous allons découvrir le Nord du Vietnam : la capitale Hànôi, les ethnies dans les montagnes au Nord et aussi Haiphong et la baie de Halong.

Le périple va durer 15 jours... Ok, les enfants vont louper 3 jours d'école... Alphonse rate une session de formation à Dijon, il y a le déménagement du centre social qui débute au même moment... En tout cas, après Noël à la montagne sous la neige, ce sera Noël aux antipodes ! Changement de température mais une aventure à l'autre bout du monde toujours en famille, la famille GEANT.

Famille G.E.A.N.T : Gabriel, Emmy, Alphonse, Nathalie et Thibaud

2

13 décembre 2016 : Aéroport de Roissy CDG...

3

On est bien arrivé à l'aéroport Nôi Ban à Hanoï vers 00h10 heure française soit 6h10 heure locale.

Un vol de 10 000 km 

Premiers contacts avec la vie quotidienne des vietnamiens : tous les sens sont sollicités...

Palanches, celles-ci sont presque vides... 
Préparation de la viande à vendre... Posture agenouillée typique des vietnamiens  

Traverser une rue où les voitures et les scooters ne s'arrêtent pas, ne peut pas s'expliquer rationnellement

4

Petit déjeuner à l'hôtel, pain beurre confiture pour les uns, fromage pour un autre et une envie d'omelette... Sauf que c'était des œufs sur le plat qui ont été servis et que ce sont deux parts de 'vache qui rit' qui se sont présentés... 😂. Le pain ressemblait à du pain... Mais il devait être fabriqué avec de la farine de riz. .. Il y avait aussi des petites bananes et des morceaux d'ananas très sucrés, délicieux. Un petit déjeuner qui nous aurait coûté 40 000 dong par personne soit 1,40 €.

Prêts pour la déambulation dans le vieux Hà Nôi avec notre guide.

Maison style colonial  

À l'arrivée d'une pagode que le guide souhaite nous faire visiter, on trouve les portes closes... Renseignements pris... Les personnes de la pagode nous acceptent grâce à la présence de notre guide. Et là, on tombe sur une scène ahurissante...

Une dizaine de personnes ont étalé les billets donnés comme offrande, à même le sol et sont en train de les compter...

Certains billets sont abîmés, ils sont trempés voire moisis... Mais ils vont être nettoyés et comptabilisés pour ensuite être dépensés pour l'entretien de la pagode...

L'après-midi, petit tour en minibus du côté du palais présidentiel, du Mausolée de Ho Chi Minh puis d'une pagode près du grand lac.

Pagode de Trân Quôc 
Bonsaï  

Ensuite un petit tour dans un magasin qui vend des beaux vêtements : on achète une petite robe traditionnelle pour Emmy, cela s'appelle 'ao dai'.

On file ensuite dans une laquerie, où on nous explique comment se font les laqués de qualité... Les enfants s'essayent à la technique du lavage des tableaux.

Pour ce tableau, il faut frotter pendant 6 heures avec différents papier de verre 

Nous revenons près du lac Hoan Kiem et nous partons en mini bus électrique dans le vieux Hanoï. C'est là, où l'on commence à comprendre les subtilités de la conduite sans stop, sans clignotant, sans s'arrêter au carrefour, rien qu'avec le klaxon, parfois sur la voie opposée, en évitant les passants, les touristes, les motos et véhicules de tous les côtés... C'est de l'art...

On va ensuite au théâtre pour un spectacle original : les marionnettes sur l' eau.


Dîner dans une petite échoppe et ensuite dodo...

Demain on part pour Cat Ba... Lever 6 heures... Encore toute une aventure, car on va mettre les valises dans la consigne de l'hôtel et partir pour 2 jours à la baie de Halong.

5

Départ 7h45 pour l'île de Cát Bà,en passant par Haiphong, deuxième port du pays... en pleine structuration du réseau routier, fluvial, commercial. Durant notre passage dans cette ville, on a croisé plein d'ouvriers et d'ouvrières qui travaillaient à la construction d'une autoroute avec une pelle, un panier en osier, une truelle à la main...

Les deux passages de bac sont une nouveauté aussi pour les enfants.

Déplacements quotidiens pour certains vietnamiens  

Déjeuner près de notre embarcadère.

J'aperçois dans des aquariums des poissons et autres crustacés prêts à être choisis par les clients pour leur commande.

Je n'en avais jamais vu... Mais il y avait aussi cet animal en présentation dans la carte du restaurant...

Limule : animal vivant depuis 450 millions d'années à sang  bleu 

Transport en bateau à moteur jusqu'à un autre embarcadère à travers un paysage classé patrimoine mondial...

En toile de fond, les pains de sucre caractéristiques de la baie de Halong  

Et minibus électrique pour rejoindre un village du bout du monde à 6 km dans les terres.

Partis ce matin et après 5 heures de route, nous voici dans le Vietnam authentique.

Il n'y a plus de route lorsque l'on descend du véhicule. On s'installe dans les bungalows et on visite ce village perdu dans les montagnes de 91 foyers. Il existe une Mairie, des écoles, l'eau courante, l'électricité et même le WiFi. (Vietnam sauvage, mais sauvage connecté) Nous sommes entourés de champs et notre regard se perd dans les hauteurs environnantes. Il y a des buffles au milieu du paysage...

Qui connaît ? Légume dans le potager  

Et surtout, le silence des grands espaces...on va bien dormir sous nos moustiquaires.

Zzzz 
6
On dit que les rochers qui sortent de l'eau à la baie de Hà Long sont les écailles emergées du dos d'un dragon endormi sous l'eau.
Maison de pêcheur que nous avons visitée. Lors d'une tempête on peut la déplacer  par remorquage. Les gens y vivent dessus. 
Bateau qui nous a amené à Viet Thai, sur l'île de Cat Bà. 
Notre petit bungalow pour une nuit au milieu du village de Viet Thai  
A la découverte du village !  
Régime de bananes, très courant au Vietnam !  
Pas de casque, pas de règles, et du moment qu'on tient...  
Petite séance de pêche !  
Dans le bateau on trouve de la place où on peut... Même sur la couchette du commandant !  
7
Entrée du marché  
Vendeur qui se repose sur le marché  
Miam, miam !  
On trouve de tout sur le marché ! Quelqu'un veut un petit souvenir...?!  
Qui a dit que les plages françaises étaient sales ? 
Petit étal avant de prendre le bateau.  

Papa, il est bien ton pays... me dit Emmy sur le bac du retour de Cát Bà.

8

Journée sans guide, Alphonse va s'y coller !

Réveil à 9h30 et petit déjeuner à 10h00...

On a eu de la mangue et des poires cochon. Ça ne doit pas être bien connu en France

Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas pris le temps pour nous...

Déambulation dans le vieux Hànôi et ses fameuses 36 rues par catégories de commerce (rue de la soie, rue de l'or, rue des aliments, rue des réparations de mobylettes...). Depuis le 'Doi moi' en 1988, chaque habitant possédant une maison donnant sur la route, peut ouvrir son commerce ! Voilà pourquoi tout le monde possède des choses à vendre.

Déjeuner à 14h00 dans un petit restaurant cantine, pas cher et très bon...

J'essaye un nouveau plat.

Viande de porc grillée satay

On prend une galette de riz, on met la viande, les légumes (y'a aussi de l'ananas) et le vermicelle de riz. On roule bien la galette et on trempe dans la sauce salée avec des cacahuètes pillées. Il y a 5 brochettes. Entrée à 45 000 dong (moins de 2 euros). La viande de porc est hachée finement et est malaxée sur une tige de citronnelle. Elle est moelleuse et sent le charbon de bois et est imprégnée aussi du goût de la citronnelle. Le croquant des légumes et l'ananas amènent encore d'autres sensations.

Le beau papa termine le repas par un "câ phê". Le goût n'a rien à voir avec celui de France (souvent un arabica). La serveuse me note dans mon calepin de voyage le nom des graines de café pour l'acheter en magasin.

En effet, dans certains magasins, des bonbonnes transparentes avec plein de variété différentes de graines de café sont présentées. Le client choisit et peut voir, en direct, la vendeuse mettre des grains dans un gros mixer manuel en faire du café moulu. Odeur dans le magasin garanti !

Nathalie me dit que lorsque nous sommes attablés dans un restaurant, les touristes sont plus enclins à entrer et s'asseoir car ils voient des blancs... Et le guide vietnamien à leur table doit les emmener uniquement là où c'est convenable 😅.

9

Aujourd'hui, nous avons un nouveau guide, Gérard Bonnafont, le directeur de l'agence de voyage. C'est un français qui vit au Vietnam. Je l'avais rencontré il y a une dizaine d'années à Dijon. J'avais gardé en tête son nom et son métier au cas où...

Nous quittons Hà nôi pour le village de Dồng Hô, où l'économie repose sur la vente... de représentations d'objets en papier que l'on brûlent pour que les morts de la famille en profitent dans l'au delà.

Fabrication artisanale de motos  
Les morts ont aussi le droit d'être bien chaussés, notez le choix des couleurs assorties... 

Chaque mois, la famille achète quelque chose (une moto, des chaussures, un lave linge en papier...) et le brûle pour le faire passer dans le monde des morts pour leurs ancêtres. En faisant cela, les morts qui sont présents autour des vivants leur garantissent la chance.

La maison coûte plus cher qu'un lave linge... Oui, même si c'est en papier...

Chaque famille fabrique dans son garage des objets différents. D'autres les transportent sur leur scooter.

Gros stock en vue du nouvel an vietnamien fin janvier 2017 

Puis, dans le même village, visite d'un commerce familial qui fabrique manuellement des estampes avec des tampons pour certains vieux de 400 ans...

Au dessus des estampes, tampons vieux de 4 siècles  
4 passages pour 4 couleurs (ici le vert), on travaille toujours accroupi 

Gabriel s'essaye à cette technique qui se transmets de génération en génération

Estampe faite avec 2 tampons. La difficulté réside dans le calage des tampons successifs de couleurs différentes 

Le propriétaire nous invite à boire du thé vert. Les vietnamiens le boivent très amer et sans sucre.

Après le repas, nous allons déguster un café noir typique du Vietnam. Il est fait avec du robusta moulu dans un filtre où l'eau chaude prend le temps de prendre tous les arômes et de tomber dans la tasse en gouttes à gouttes. C'est un café noir, très très corsé ! Il ne faut pas en boire le soir au risque de rester éveillé toute la nuit...

Câ phê den  

Nous reprenons la route pour aller dans un autre village.

10

Mais avant de visiter les magasins gorgés de céramiques en tout genre, atelier terre !

Chacun essaye de faire comme il peut...  

Contrairement aux tours que l'on voit en Puisaye, les tours ne sont pas électriques... Il faut donc avec les mains pleines de barbotine, faire de cercles sur le bord du tour pour lui donner de la vitesse et ainsi envoyer des gouttelettes de boue partout et surtout sur son pantalon ! Les réalisations des enfants sont cuites dans un four pendant une demi heure et on doit les acheter (50 000 dong/pièce).

Four en bois avec du charbon attisé par un ventilateur pour cuire les créations des enfants  

Nous allons faire les magasins ensuite... On a prévenu les enfants de ne pas trop gigoter lorsqu'ils passent dans les couloirs des magasins...

Pour les pièces encombrantes qui ne tiennent pas dans la valise, on peut vous livrer !

C'est parti !  

Fin de la journée on retourne à Hà Nôi.

11

Je n'ai ni photo, ni enregistrement...

Nous avons besoin de monnaie pour les 5 prochains jours qui se passeront en montagne mais il y a trop de monde à la banque et le dong perd de sa valeur de jour en par jour...L'Euro va bientôt valoir autant que le dollar ! Le guide nous indique qu'il y a une autre possibilité...

On se rend dans une toute petite bijouterie où il y a 3 hommes et une femme. Celle-ci nous donne son taux de change. Et incroyable, il est supérieur à celui de la banque et il n'y a pas de frais. Je sors donc mes billets. Un homme les regarde sous toutes les coutures, il ne faut pas de déchirures ou d'écritures dessus. Il préfère les grosses coupures mais ne tique pas trop devant des billets de 5 euros. Il monte au premier étage et revient avec les billets en dong. Il les compte devant moi et maintenant, on peut rigoler et se dire merci et bon séjour...

Bon plan ?

12

Départ à 9h45 pour Nghĩa lô sur le territoire des Muong et des Thaï...

Il y a 54 ethnies composants le Vietnam. 90% de la population est composée de l'ethnie 'Viet' ou 'Kinh' sur leur carte d'identité.

Arrêt pour se promener dans des étendues de thé vert. J'en ramasse le plus possible pour le faire sécher et en consommer au retour! Les producteurs vendent 50kg de feuilles de thé ramassées à la main pour 10 € !

Champ de thé à perte de vue  

Comme partout au Vietnam, il y a des vendeurs... Ici c'est de la canne à sucre. C'est tellement sucré que cela attire les abeilles vers la machine qui extrait le jus. 5000 dong, un grand verre, c'est délicieux. Pour ceux qui se préparent des mojito, je ne leur apprends rien... On en profite pour en acheter en petits morceaux que l'on grignotera durant le voyage.

Boisson sucre de canne  

Arrêt pour découvrir comment se fabriquent les planches de bois pour en faire des contre-plaqués. Il va sans dire que les notions comme normes de sécurité, hygiène, prévention des risque psycho-sociaux sont inconnus ici.

C'est un système ingénieux qui pourrait s'apparenter à utiliser un énorme taille crayon sur le tronc d'arbre pour en faire sortir des planches de même épaisseur en continu.

Système ingénieux pour fabriquer des planches de bois 

Arrêt pour voir un buffle en action dans un champ et une roue à aube faite en bambou pour pomper l'eau de la rivière.

Arrêt dans un marché de montagne. Les Muong vendent des champignons et autres herbes médicinales, mais aussi du nêp Cam (riz gluant noir) pour en faire de l'alcool de riz. On en profite pour prendre des photos des femmes avec leurs bébés accrochés par des foulards. Mais elles font de même !

Femmes Muong

Le peuple Muong est considéré comme le plus pauvre du VN nous explique le guide. C'est alors qu'une femme Muong sort son 'iPhone' pour prendre en photo Emmy... #entretraditionetmodernité

Arrivée à l'hôtel à 300 mètres d'altitude vers 18h00.

Dîner my sau (nouilles sautées) et khoai Tay chiên (littéralement : patates françaises frites).

13

Journée à Tu Lê (alt. 650 m) à 30 km au Nord de Nghĩa Lô, à la rencontre des Thaï. Balade au milieu du village et des rizières à perte de vue.

Maisons sur pilotis des Thaï  
Rizières en terrasse 
Buffles et canards  
Textiles des Thaï  
14

Direction toujours vers le nord pour le marché de Mù Cang Chai. Plusieurs haltes sur le chemin pour photographier de MA-GNI-FIQUES paysages !

 Ces rizières ont été classées comme Patrimoine National par le gouvernement vietnamien

Depuis notre départ de Hà Nôi, nous n'avons rencontré aucun touriste dans les villages où nous nous promenons, aussi bien dans les marchés que nous visitons ou dans nos différentes haltes. La population locale est très curieuse et se demande ce qu'on fait dans leur village. Certains prennent le vietnamien du groupe pour le guide... 😎 Avec mon vietnamien de base, j'arrive à les comprendre et leur répondre mais ils entendent vite que j'ai un accent.

Contacts réguliers avec la population locale 

Journée sous le signe de l'émerveillement tant au niveau de l'environnement que des rencontres avec les Hmong, les Dzao. Le soleil est au rendez-vous, nous sommes au dessus des nuages. Nous passons un col à 1450 mètres d'altitude.

Les rizières en gradins sont la fierté des minorités ethniques qui les ont créées. Actuellement, au mois de décembre, il n'y a pas de culture. Cela reprend en avril et la récolte se fait en octobre. Le Vietnam est le 2ème exportateur de riz au monde derrière... l'Inde.

Pour cultiver le riz, il faut irriguer chaque niveau. Il faut donc capter l'eau des sources en haut des montagnes. Aucun engin agricole motorisé n'est envisageable ici, je ne parle même pas des tracteurs, un motoculteur serait bien trop lourd à monter à la force des bras... Ce sont les buffles qui se chargent d'effectuer les travaux de labour. C'est pratique, car les buffles montent tout seul la pente des montagnes !

Buffles : considérés comme les animaux les plus forts de la création  

Chaque gradin doit être rigousement plat pour avoir la même quantité d'eau partout. Cela donne des lignes ondulantes parallèles tout le long du flanc de la montagne.

De nombreuses cascades descendent de la montagne tout au long de notre trajet.

le Vietnam est un pays d'eau : les sources de montagnes, le fleuve Rouge qui prend sa source dans le Yunnan en Chine, le Mékong, la mer source de ressources naturelles, les innombrables lacs à Hà Nôi...

Le soir, retour à Nghĩa Lô.

Dîner : fondue vietnamienne

Calamars, tofu, viandes, champignons, légumes, nouilles... à cuire dans un bouillon de légumes et d'aromates.  

Demain... Grasse matinée 😴

15

Mâtinée à Nghĩa Lô, on en profite pour aller dans le quartier des petites échoppes. On fait des achats et pour certains, on se fait rouler en beauté...les vendeurs repèrent vite qu'on est des touristes !

Après le déjeuner, direction Suôi Giang à 1400 mètres d'altitude.

Arrivés près de la destination, notre guide s'écrit " mais où est passée la route qui nous conduit au début de notre excursion dans les arbres à thé ?!". En effet, des camions, des pelleteuses s'affairent pour créer un lac artificiel et creusent sans discontinuer...

Bientôt un lac pour attirer des touristes...  

On prend un itinéraire différent et on rejoint notre lieu de balade. On se promène au milieu des arbres à thé qui poussent sur des pentes très abruptes.

Feuilles de thé appréciées par les connaisseurs 

On rencontre des enfants qui nous accompagnent dans notre balade et on a pu aussi discuter avec une dame Hmong qui transportait sur son épaule un arbre à thé mort de 2 mètres de long... Elle marchait même plus vite devant nous !

Petite dégustation de thé avant de redescendre à Nghĩa Lô.

La modernité rencontre les traditions  

Le thé se fait en 5 étapes : La cueillette - Le flétrissage - La torréfaction - Le roulage - Le séchage.

Retour à Nghĩa Lô et arrêt vers 18h00 au marché. Achat de nourriture européenne... Je crois que ça commence à manquer pour tout le monde : œufs Kinder, chips goût barbecue, yaourts aux fraises. 🍫🍓🍩

16

Nous voici de retour à Hà Nôi, on y restera jusqu'à notre départ le 28 décembre.

Repas du midi et du soir : spaghetti à la bolognaise, tagliatelle à la carbonara, pizza, frites, hamburger... Et là facture est doublée par rapport à un menu vietnamien.

À partir de 18 heures les rues autour de la cathédrale sont fermées à la circulation. Ça n'évite pas les deux roues de se faufiler dans la foule ! Un monde pas possible car la messe extérieure de Noël est intégrée au milieu de festivités (chants, spectacles enfants, chansons, discours...). Il y a même deux écrans géants et une énorme sono. Ça dure jusqu'à 3 heures du matin !

Il y a un an... Nous étions en France, à la montagne, pour fêter Noël mais avec une autre température.

Les Karellis  

Joyeux réveillon à tous 🌲🎉

Cathédrale de Hà Nôi envahie par les fidèles  
17

Journée repos...mais mais... Il est 8h00 pourquoi les enfants sont levés ? Regardez ! Il y a des cadeaux !

Le Père Noël a réussi à nous trouver  

Nathalie depuis 2 jours est malade, une sorte de rhume. Ça va mieux aujourd'hui.

Pizza 3 fromages et spaghetti bolognaise


Place Ly Thai tô : The place to be pour les familles !

Parc Ly Thai Tô 

Une demi-heure d'overboard debout pour 40 000/50 000 dong et assis 60 000 dong.

Il y avait des animations familles gratuites : corde à tirer, le 'jeu des bâtonnets', sorte de jeu d'osselets mais avec une balle de tennis et des baguettes (Choi chuyên), 'jeu du casier mandarin' qui ressemble à un Awale (Ô an quan), corde à sauter pour plusieurs personnes, jeux d'adresse vietnamiens et des locations d'overboard, voitures électriques radio commandées par les parents pour les plus jeunes et bien sûr vente de ballons, jouets, friandises et autres babioles pour les enfants et les touristes.

On a aussi joué avec d'autres enfants au jeu du volant (da câu) mais on a vu ce que ce "jeu" pouvait donner avec des compétiteurs adultes. Ils peuvent smasher le volant par dessus un filet de badminton à plus de 1m50.

Jeu du volant  

Après 12 jours, Alphonse a enfin réussi à mettre un Pokemon dans une arène !

Pokemon Go !  

Et rebelote le soir, après le dîner, overboard pour les 3 enfants autour du lac Hoàn Kiem rendu aux piétons.

Tous les week-ends, une foule impressionnante mais toujours une ambiance bon enfant  
18

Grasse matinée et petit déjeuner sur le pouce. La fatigue commence à bien se faire sentir.

Nous choisissons un restaurant japonais où la nourriture nous a autant épatés que le décor ! Il a fallu se déchausser pour prendre place, on a mangé sur des tables basses, assis en tailleur sur des poufs plats tout durs. Jacky avait trop mal au dos et a demandé une chaise dans le couloir...

"J'avais pourtant commandé des brochettes de viande... Ça doit être un cœur... Et ça ? Aucune idée, sûrement des abats... Y'a aussi des champignons bizarres..." 🍣🍱

Pour les enfants : riz blanc avec œufs sur le plat et gambas... Gabriel dévore ses makis et sushis

L'après midi est ensoleillé et bien chaud. On doit avoir 25/26 °C. Dans le parc Lénine, à l'ombre des grands arbres, des hommes sont regroupés sur des petites chaises caractéristiques des échoppes en centre ville. Ils jouent aux échecs chinois (co tuong), à un jeu de cartes tô tôm.

Les joueurs sont concentrés et ne relèvent pas la tête pour voir qui suit leur partie.  
Ça passe, ça passe...  

Et toujours de l'étonnement, des surprises, des décalages même si après 10 jours d'imprégnation dans la vie quotidienne des hanoïens, cela commence à rentrer dans notre compréhension. On commence à se faire à la circulation en adaptation continue, à la présence des échoppes sur le trottoir,aux grands éclats de voix, aux ordures un peu partout, aux commerçantes qui nous hèlent, aux scooters stationnés dans les maisons, aux prix qui varient en fonction des têtes, de la presque obligation de marcher sur la route, de la négociation des prix où à la fin, ce sont les vendeurs qui gagnent..

Et pourtant, tant de choses à comprendre ou juste à vivre sans forcément essayer de comparer à un mode de vie à plus de 10 000 km d'ici.

Le rythme de travail, le salaire, les compétences demandées doivent être vraiment différentes ici  
Emmy en admiration devant des robes de mariée occidentale  
Il y avait aussi des robes de mariée vietnamienne  

Dîner toujours dans un restaurant qui nous propose des plats aussi bien occidentaux que vietnamiens...

Ensuite, balade dans les boutiques du vieux quartier. On a déniché de beaux objets pour la décoration de notre maison.

Alphonse achete une chemise en soie... Et petite péripétie, il arrive à faire un tour en moto avec le mari de la vendeuse autour du lac. La circulation n'est pas dense heureusement et il conduit prudemment... Moment simple et belle rencontre.

Le voyage c'est ressentir et vivre des choses qui ne peuvent pas se prévoir à l'avance : c'est faire confiance au présent.

19

Musée très intéressant pour les adultes mais aussi pour les enfants.

Présentation de la vie des 54 ethnies du Vietnam et reproduction de leurs maisons 
20

Le zoo de Hanoï basé autour d'un lac, abrite de nombreux oiseaux, des singes, des crocodiles, des hippopotames, des tortues, des porc-épic, des éléphants, des tigres et lions, des ours...

Des hippopotames gros comme une voiture  

Mais le plus étonnant c'est qu'à côté de chaque cage, il y a un vendeur ambulant, un manège, une animation pour enfants... On se croirait à la fête foraine de Sens ! Et bien sûr c'est payant ! L'entrée du zoo est à 5 000/ 10 000 dongs (20/ 40 cts d'€) par personne et chaque attraction coûte 20 000 dongs par enfant... Y'a pire comme dépense.

Attractions viellottes mais toujours attractives pour les enfants !  
21

Valises, dernier tour dans les magasins et aéroport...

On nous a proposé une visite à la rédaction d'un journal écrit en français : le Courrier du Vietnam. Notre guide écrit un article toutes les semaines sur une particularité de la vie quotidienne des vietnamiens.

Dernier repas et on compte les sous qu'il nous reste en réservant une partie pour le dîner :

1 million de dong à dépenser!!!

Nathalie s'en donne à cœur joie ! Bon... Ça ne correspond qu'à 40 €...

On revient en France par le vol VN 19. Atterrissage à 6h10 à Roissy.

Roissy CDG 

Je pense que l'on réalisera l'importance de ce voyage au fur et à mesure des souvenirs qui nous reviendront.

Merci à tous de nous suivre sur le blog. Retour au travail le 2 janvier.


À bientôt ! CHUC MUNG NAM MOI ! (Bonne année !)