× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas

Carnet de voyage

Circuit Palais du Rajasthan

14 étapes
1 commentaire
1
Bienvenue au Rajasthan, bien nommé "pays des rois", le domaine des maharajas, aux forteresses majestueuses et aux palais somptueux.
Du 16 au 28 mars 2017
12 jours
Partager ce carnet de voyage
1
Aéroport Roissy  
2
3



Après plus de 10h de vol, nous ppoursuivons notre périple avec 8h de bus pour rejoindre la région du Shekhawati. Entre vitesse, route en mauvais état, animaux sur la route et embouteillages , nous sommes contentes d'être arrivées à bon port.

4
Fresques murales des haveli (haveli est  toujours au singulier )

Visite de la ville de Mandawa.

Cette ancienne cité marchande fondée au XVIIIe siècle est une galeries d'art à ciel ouvert. Elle compte 96 haveli, ancienne demeure des caravaniers, aujourd'hui à l'abandon.

5
Hôtel Rajasthan Vilar Palace (Bikaner) 
Fort de Junagarh 
Portes du fort 
Bassin de marbre blanc et cour intérieure  
Salle des audiences du Maharaja 
Les jardins du fort 
Cour intérieure  


Bikaner, fondée en 1848 par Rao Bika, est un royaume essentiellement connu pour le négoce et les caravanes reliant Delhi à la mer d'Arabie. Mais la création de nouvelles routes commerciales entraînent le déclin de la région au XIX e siecle. Le royaume connaît une nouvelle heure de gloire sous l'impulsion du Maharaja Gaga Singh (1898 -1934).

Le fort fut édifié entre 1589 et 1593 par le raja Rai Singh, souverain de Bikaner et général de l'armée de l'empereur moghol Akbar. Édifié dans une plaine difficile à défendre et non pas sur une butte comme les autres principales forteresses rajout, l'ouvrage est renforcé de 37 bastions.




Jeunes mariés venus recevoir la bénédiction d'une divinité  ( homme avec la chemise jaune et femme portant le sari rose) 
Tuk tuk indiens 
Rue de Bikaner 
Rue de  Bikaner
6

Jaisalmer l'un des joyaux les plus précieux de l'Inde, est surnommée la Cité d'or (en raison de sa pierre dorée). La ville se trouve sur les anciennes routes de la soie, des épices et de l'opium, aux portes du désert du Thar, près de la frontière du Pakistan.

Jaisalmer fut fondée en 1156 par un souverain du clan rajput des Bhati dénommé Jaisal, (d'où Jaisalmer , pays de Jaisal).

Dromadaires dans le désert du Thar 
Cenotaphes des Maharajahs 



Les cenotaphes, ou tombeaux vides, sont des monuments funéraires élevés à la gloire d'une personne mais dépourvus de corps. Les Maharajahs se sont inspirés des mausolées musulmans mais ils n'y ont pas mis de corps, car les hindous croient en la réincarnation et qu'il ne faut pas laisser de traces après la mort (corps, cendres...).

7

Érigéen 1156 par le souverain rajput Jaisal, et consolidé par ses successeurs, le fort de Jaisalmer fut au centre de plusieurs guerres entre les Bhati, les Moghols de Delhi et les Rathors de Jodhpur. Avec ses remparts dorés, renforcés de 99 bastions, le fort conserve tout son cachet médiéval. 3000 habitans résident encore entre les murs de la forteresse.

Vue du fort 
8
Balade dans le Désert ...
... À dos de Dromadaires  
Joueur de flûte dans le désert  
9

En 1459, Rao Jodha, chef des Rathor, décida d'ériger sur une crête rocheuse une énorme forteresse, Mehrangarh, autour de laquelle surgit Jodhpur, la cité de Jodha. Située sur la principale route marchande entre Delhi et le Gujarat, la ville de Jodhpur tira sa prospérité du commerce de l'opium, du bois de santal, des dattes et du cuivre. Le clan rajput contrôlait un territoire appelé Marwar ("le pays de la mort") en raison de sa topographie et de son climat hostile. Jodhpur est aussi appelée "la Cité Bleue" en raison des murs peints en bleu de la vieille cité. Le bleu, couleur des dieux et des habitations des brahmane, marquerait la dévotion des habitants. Selon d'autres versions, il servirait surtout à éloigner les moustiques.

Forteresse construite à la verticale d'un piton rocheux qui s'élève à plus de 120 m au-dessus des toits de Jodhpur, Mehrangarh est une prouesse architecturale. Entouré de remparts mesurant 6 et 36 m de hauteur, le fort fut directement taillé dans la roche.

Cenotaphes de Jodhpur  
Maharaja  
Cenotaphes  
Fort de Jodhpur  
Vue du fort sur la ville bleue 
Tissu pour le turban 
10

Au XVIe siècle, sur les conseils d'un sadhu, le rang Udaipur Singh fonda ici même sa nouvelle capitale après avoir été chassé de Chittogarh par l'empereur moghol Akbar. Surnommée la Venise de l'inde, Udaipur est célèbre pour son lac Picholà et son City Palace, le palais du Rana construit au bord du lac. La ville abrite environ 451 000 habitants et à servi de décor au James Bond , Octopussy en 1983. Le qualificatif de lieu le plus romantique du continent indien, lui fut appliqué en 1829 par le colonel James Tod, premier envoyé politique de la compagnie britannique des Indes orientales dans la région.

Après la fondation de la ville, le lac fut agrandi par Udai Singh II qui inonda le village de Picholi. Le lac mesure 4km de long sur 3km de large.

Halte à Ranakpur au milieu d'un massif montagneux. Découverte du temple jaïns.

City palace 
Temple Jain de Ranakpur
11

Visite du City Palace. Il s'agit du plus vaste palais du Rajasthan avec sa façade de 244 m de long et 30 m de haut. Tout en balcons, tours et coupoles, l'imposant City Palace surplombe le lac. Le maharana Udai Singh II, fondateur de la ville, en commença la construction en 1599. L'ensemble forme une juxtaposition d'édifices construits par les maharanas successifs.

City Palace


Visite de Pushkar, haut lieu de pèlerinage pour les hindous, qui doivent s'y rendre au moins une fois dans leur vie. Construite autour d'un lac sacré, la ville, qui aurait surgi là où Brahma aurait laissé tomber une fleur de lotus, abrite l'un des rares temples dédiés à ce dieu (l'autre se trouve dans le sud de l'Inde). Ses 52 ghat (marches, pas de "s" au pluriel) et ses 400 temples bleutés accueillent des pujas (prières). Malheureusement, Pushkar n'a gardé aucun temple ancien, puisque l'empereur Aurangzeb ordonna leur destruction à la fin du XVIIe siècle. Pushkar est une ville 100% végétarienne et est très connue pour sa foire aux chameaux.

Boutiques de la rue principale
Ghats menant au lac 
Vues du lac 
12

Capitale du Rajasthan, Jaipur abrite plus de 3 millions d'habitants et doit son nom à son fondateur, Jai. Elle est surnommée la Ville Rose, à cause des façades de la vieille ville peintes de cette même couleur. C'est le maharaja Ram Singh qui fit peindre, en 1876, la ville en rose - couleur de l'hospitalité- pour recevoir le prince de Galles (futur Edouard VII). Jaipur doit son nom à son fondateur, le guerrier et astronome Jai Singh II, qui monta sur le trône à 11 ans, succédant à son père, le maharaja Bishan Singh (tous les deux sont des descendants du clan rajput des Kachhwaha). Leur capitale se trouvait alors à Amber, à 11 km de l'actuelle Jaipur, où ils érigèrent le fort d'Amber. En 1727, la richesse croissante du royaume, la nécessité de loger une population en plein essor et une pénurie d'eau convainquirent le maharaja de construire une nouvelle ville: Jaipur.

Au cœur de Jaipur, le City Palace continue à accueillir l'ancienne famille royale, le Jantar Mantar (observatoire royal) demeure empreint de céleste majesté et le Hawa Mahal (palais des vents) veille sur le bazar. Un peu plus loin, dans les collines qui entourent la ville, se détache le fort d'Amber.

Bazar de Jaipur
Hawa Mahal  

Palais en grès rose, cette fantaisie architecturale haute de 5 étages, creusée d’innombrables fenêtres délicatement ajourées, a été conçue en 1799 par Lal Chand Usta, à la demande du maharaja Sawai Pratap Singh, pour permettre aux femmes du harem d'observer le spectacle de la rue et les processions sans être vues.

fort d'Amber
Accès au fort à dos d'éléphants ou en jeep 
Intérieur du fort 
Vue du fort 
Salle des miroirs 
Observatoire astronomique
Temple dédié à Krishna


Bâolis 

Les Bâolis sont utilisés tant pour des raisons religieuses et rituelles, permettant les ablutions et bains rituels, que comme source d'approvisionnement en eau.

13

Cette cité fortifiée, fut la capitale de l'Empire moghol de 1571 à 1585, sous le règne d'Akbar. L'empereur se rendit au village de Sikri pour consulter Shaikh Salim Chishti, un saint soufi qui lui prédit la naissance d'un héritier. Lorsque la prophétie se réalisa, Akbar fit construire ici sa nouvelle capitale, avec trois palais pour ses épouses favorites, une hindoue, une musulmane et une chrétienne. La cité fut édifiée dans un endroit insuffisamment irrigué et fut abandonnée peu après la mort d'Akbar.

Fathepur Sikri (ou la ville fantôme)
14

Merveille architecturale de marbre blanc à la splendeur inégalée, le Taj Mahal d'Agra se dresse sur les berges de la Yamuna, second fleuve sacré de l'hindouisme après le Gange. Le Taj Mahal fut édifié par Shah Jahan pour recevoir le corps de sa troisième épouse, Mumtaz Mahal, morte en mettant au monde leur 14e enfant en 1631. Sur son lit de mort, elle lui demanda de montrer au monde combien ils s'aimaient. 22 ans de travail et 20 000 hommes furent nécessaires pour l'édifier. Peu après, Shah Jahan fut renversé par son fils Aurangzeb et emprisonné au fort d'Agra d'où il ne put qu'apercevoir sa création à travers une fenêtre le restant de sa vie. En 1666, il fut inhumé aux côtés de sa femme.