× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas

Carnet de voyage

Encyclopédaliste

Par
8 étapes
27 commentaires
11 abonnés
Dernière étape postée il y a 1 jour
Par Abrac
Je voyage en France en vélo pour visiter des éco-lieux
Mars 2021
222 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 19 mars 2021

Du 15 mars au 18 mars

le tronchay, Le Tronchay, 28190 Courville-sur-Eure, France

du 15 mars au 18 mars

J'ai fait 87km de vélo pour arriver à la ferme du Tronchay près de Chartres. J'étais un peu triste de quitter la maison des grands parents, elle est en vente je ne la reverrai jamais.

La ferme du Tronchay est une ferme qui produit surtout de la pomme à cidre et qui sert aussi d'espace de coworking et de chambre d'hôte. Pascal a lancé le projet il y a moins d'un an. Il sont en train de rénover la serre et de tailler les pommiers.

la Ferme du Tronchay 
2
2
Publié le 19 mars 2021


34 Rue de Vernouillet, 41160 Saint-Jean-Froidmentel, France

18 au 21 mars

65 km dans la matinée, j'avais pas prévu d'arriver pour le dej. J'étais inscrit pour la semaine verte.

Le moulin bleu est un collectif d'habitants qui ont racheté un ancien moulin le long du Loir dans le Loir-et-Cher, près de Chateaudun. Le moulin a d'abord servis à faire de la farine et a été reconvertis pour produire de l'électricité jusque dans les années 80. Aujourd'hui la turbine est en délabrement. La rénovation de la turbine fait partis des gros projets du collectif, bon courage à eux.

Le moulin à proprement parlé, c'est assez énorme

Comme elles tombent bien


De ce trajet si court de la branche à la terre

Comme elles savent mettre une beauté dernière

Et malgré leur terreur de pourrir au sol

veulent que leur chute ait la grâce d'un vol


Edmond Rostand

pièces de vie du moulin 
le jardin, ils ont ~12 ha, ils sont surtout en train de développer la forêt comestible

C'était un weekend sympa, on a bien fait la fête samedi, je serais bien resté plus longtemps.

3
3
Publié le 24 mars 2021

150 km d'une traite avec le détours par Château de Chambord. J'ai croisé un certain Camille en route qui allait aussi au château en vélo.

Chambord qu'on ne présente plus 

Vignoux-sur-Barangeon

Du le 21 mars au 28 mars

Je suis arrivé vers 19h40 à la Casa del Sol ou j'ai été accueilli par Jean Claude et Maris Jo. C'est un couple de semi-retraités selon leurs termes qui font du jardinage et ont des chevaux et des ânes. Ils habitent une maison de hobbit très mignonne.

la Casa del Sol 

J'ai surtout accompagné Jean Claude dans ses activités. C'était très enrichissant de passer du temps avec cet ancien conseillé municipale très engagé pour la préservation de la nature et de la culture paysanne et populaire. C'est un ancien ouvrier des télecom qui a développé une culture sur l'histoire de sa région et du monde, sur les oiseaux et la biodiversité sauvage qui m'a fait plusieurs fois sentir l'étendu de mon ignorance. J'ai cueilli de l'ail des ours avec Maris Jo dans la forêt près de chez eux, je ne connaissais pas, c'est très bon. Marie Jo cuisine des trucs super, j'ai été traité chez eux comme chez mes grands parents.


quelques images de la région
 On est allé cueillir de l'ail des ours avec Maris Jo

L’ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit.


Aristote (et non pas Confucius)

4
4
Publié le 30 mars 2021

Vierzon - Montluçon

le 28 mars

Une belle ballade de 130km sur le canal du Berry avec un passage par la cathédral de Bourges. C'est un canal qui a été creusé au 19em siècle le long du Cher pour permettre l'acheminement du charbon et des métaux issus des mines et des usines sidérurgique. J'ai eu le vent de face tout le long et il a fait soleil.

J'ai été hébergé à Domérat par Jean Philipe que j'ai rencontré par couchsurfing. C'est un prof de musique qui hégerge des migrants et fait pousser ses légumes. Il m'a fait une soupe d'ortie très bonne, ça faisait longtemps que j'en avais pas mangées. Il m'a aussi conseillé une route de vélo très sympa qui monte tous doucement jusqu'à Néris les Bains pour l'étape suivante, c'était parfait.

une belle étape 
5
5
Publié le 1er avril 2021

Menat, Puy de Dôme

29 mars au 2 avril

Lundi 29 mars je pars donc par Montluçon pour rejoindre la route de vélo que m'a indiqué Jean-Philippe. Je suis arrivé à Menat au bout de 55km, en passant par Neris les Bains et près de Comentry, soit l'étape la plus courte, à la fois en terme de distance et de durée pour le moment. ça a pas été facile pour autant à cause des 500m de dénivelé et du soleil, je suis arrivé complètement rouge et avec des bonnes douleur dans les chevilles. J'ai baissé ma celle pour les douleurs dans les chevilles, j'espère que ça va aller.


La région est vraiment vraiment magnifique, c'est la plus belle campagne que j'ai vu du voyage pour le moment. Le paysage est en train de devenir progressivement montagneux. J'adore la montagne.

Une  ballade dans le Puy de Dôme

A Menat je suis hébergé par Vincent. On s'est connu grâce à Antoine. Antoine a écris une thèse d'économie de la décroissance et quand j'étais à Mycélium j'ai réalisé un podcast interview de lui avec un autre membre pour parler de la crise de la covid, du plan de relance du gouvernement et plus généralement d'économie de la décroissance. Vous pouvez réécouter le podcast ici.

Quand on préparait l'interview il m'a dit qu'il était sur un éco-lieu. Je lui ai demandé où c'était et si on pouvait venir visiter et aider au jardin. C'est comme ça que j'ai connu Vincent et qu'il m'a invité. J'ai surtout bosser avec Barbara au jardin. On a désherbé, paillé des planches de culture et repiquer des laitues. On était plutôt à la cool, on a fait un peu de musique dans la salle de jam.

Colloque deVendoges, salle de jam et jardin

J'ai aussi rencontré Axel, un voyageur en sac à dos qui revient de la Drôme ou il participait à un chantier collaboratif sur un éco-lieu d'assez grande envergure, Solaia. A Solaia ils ont une activité de jardinage d'autonomie alimentaire et il veulent commencer à faire vraiment du maraîchage en perma cette année. Jeudi Axel m'a donné le contact de Brigitte qui s'occupe du jardin de Solaia. Il recherche justement un volontaire pour venir aider ! J'ai 381km de route et 6300m de dénivelée positive pour aller de Menat à Menglon. Je dois y être dans 4 jours pour remplacer quelqu'un.

Tableau de bord synthétique du trajet Menat - Menglon

Mon ami Arthur a reçu du matériel de vélo pour sa soutenance de thèse. Il est originaire du Puy de Dôme et il prévois de voyager entre Clermont-Ferrand et Super Lioran avec un ancien camarade de prépa BCPST. Samedi on peut faire une étape ensemble de Gannat à Clermont Ferrand. Comme ça samedi je vais avec eux jusqu'à Clermont-Ferrand, je dors chez les parents d'Arthur à Clermont, je prends le trains dimanche de Clermond Ferrand à Valence et je finis dans la journée à vélo jusqu'à Menglont. ça ferais 540m de dénivelée sur 80km, ça risque d'être dur mais au pire je plante ma tante et je finis le lendemain. En plus Brigitte a dit qu'elle pouvait passer me prendre si je suis en galère et pas trop loin de Menglont.

"En dernier recours, je préfère la violence à la lâcheté"

Gandhi

6
6
Publié le 6 avril 2021

Menglon, Drôme

Depuis le 4 avril, en principe pour tout le confinement

Samedi matin je quitte Vendôges pour retrouver Arthur et Charles Edouard à Ebreuil sur le pont. On a fait un parcours vtt assez sympa issue de la Grande Traversé du Massif Central jusqu'à Clermont-Ferrand. On a vu un serpent. J'avais des doutes mais j'ai réussi à les suivre malgré mon chargement et mon vélo de rando. Le soir j'étais hébergé chez la mère d'Arthur, Caroline, à Clermont-Ferrand. j'ai aussi rencontré sa soeur Salomé.

parcours vtt de Ebreuil à Clermont avec Arthur et Charles-Edouard

Dimanche matin je prends le train à Clermont-Ferrand à 8h58 pour Valence avec un changement à Lyon par Dieu. J'ai enchainé sur mon étape la plus pourrie jusque là, 80km, 430m de dénivelée le long d'une départementale beaucoup plus empruntée que je ne pensais jusqu'à Menglon. C'est à 15km de Die. Je suis arrivé à 18h45, juste à temps pour le couvre feu.

Le terrain de Solaia appartient à Benjamin et à Line. Ils possèdent une marque de produits alimentaires vegans. Ils ont leur atelier de transformation et d'expérimentation dessus, au milieu des montagnes. Je partage une roulotte avec Mike, un suisse de 37 ans qui voyage avec sa voiture. On est pas très très nombreux en woofing en ce moment. Gérôme et Julie, un couple de trentenaire micro-entrepreneurs et leur fils Gabin, Cécile, une psychomotricienne de 29 ans en reconversion dans le maraîchage, Daphney et Olivier et un autre Benjamin qui sont arrivés hier. Je prévoie de passer le confinement ici.

gauche: lieu de vie de Solaia (cuisine, douche, salon, atelier/labo de transfo). droite: l'intérieur de la petite serre "Cosmos" 
le terrain de Solaia, je suis hébergé dans une roulotte comme ça, celle du milieu

Je travaille surtout au jardin avec Brigitte, la responsable du jardin d'environ 50-60 ans, et avec Cécile qui est arrivée en novembre et repartira en aout. Hier on est allé en vélo sur un chantier participatif avec Cécile et Gérôme. On a vu une orde de vautours sur la route en train de charogner un bouc mort. C'était une scène assez dépaysante dans un décore aride qui ressemble un peu à une savane. On a vu un barrage de castor sur la route aussi.

barrage de castor et chantier participatif, c'est 30min en vélo depuis le terrain de Solaia

Sur le chantier j'ai rencontré Etienne, un voyageur à vélo. Il voyage avec un brompton, un vélo pliable. Il était en train de rénover un Solex des année 50 quand on s'est rencontré. Il s'intéresse beaucoup à la question de la mobilité et il prévoie d'organiser un convoi participatif de vélo pour récupérer 1,7 tonnes de bois depuis Valence. Je lui ai dit que le projet m'intéressait.

7
7
Publié le 12 avril 2021

Menglon, Drôme

On est lundi 12 avril, ma deuxième semaine à Solaia commence tranquillou. On a bossé au jardin samedi donc on a que deux heures à faire sur le décorticage de l'ail noir, il fait froid ce matin, il a plu toute la nuit, je suis bien content de pas bosser au jardin, on voit que beaucoup de neige c'est déposée à la surface des montagnes.

Ces nuages cotonneux donnent une très belle lumière sur la montagne 

L'ail noir est un des produits transformés que la boite de Benjamin commercialise et les woofeurs participent à certaines étapes de transfo, c'est de l'ail qui a cuit à faible température pendant 3 semaines, ça lui donne un gout vinaigré et sucré comme du vinaigre balsamique, une texture très tendre et une couleur toute noire. Ils le commercialisent en caviar ou entier. Ils font aussi des barres de protéine vegan pour le sport, sans gluten, sans pesticide, sans lactose, sans OGM, sans soja, sans huile de palme.

ail noir et un autre produit de la game ISWARI, la marque de Benjamin

je dors et je mange super bien ici ! Je bosse au jardin dans le froid du matin et l'aprem en général c'est vélo et/ou rando. Je peux vous dire qu'après ça je laisse pas mon assiette au chien. Je suis hébergé en dur dans une roulote que je partage avec Mike. La roulotte est divisée en deux chambres, on a vraiment notre intimité mais on est aussi loin de la douche, de la cuisine et du salon communs.

roulotte ou je suis hébergé en dur

J'ai fait des très belles rando dans le coin. D'abord j'ai fait le Col de Pennes en solo en vélo/rando, une longue monté monotone de 40min en lacés et pente douce goudronnée sans croiser aucune voiture puis 20min de marche dans de la buissaille caillouteuse pour atteindre vraiment la crête et avoir une vue dégagée sur les deux vallées. Je suis arrivé en haut en milieu d'aprem avec un ciel sans nuage, la lumière était pas très jolie, les hombres étaient très dures. Merci à Laure que j'ai croisé par hasard au niveau du pont en travaux pour m'avoir donné la route et au responsable des travaux pour sa coopération passive lors de la traversée.

Col de PENNES, Alt. 1040 m
8
8
Publié le 12 avril 2021

Samedi dernier, le 10 avril, on a fait la Montagne de Piemard avec Olivier et Daphné, une belle boucle de 3h autour de Châtillon en Diois, 515 m de dénivelé positive sur 5,38km, niveau difficile. On est parti tranquillou vers 16h00 de Châtillon-en-Diois avec nos frontales "au cas où". C'était génial, j'avais jamais vraiment fait de la rando avant, c'était un petit voyage dans le voyage. On a traversé des biotopes assez variés, des sous-bois assez denses ou on entend les oiseaux, la crête très rocheuse et sèche, une forêt de pins très aérée sur l'autre versant. Le ciel était bien gris, la lumière était très belle, les ombres étaient douces.

Montagne de Piemard, samedi 10 avril à côté de Chatillon-en-Diois

Hier, dimanche 11 on a visité le très spectaculaire Cirque d'Archiane avec Olivier, Daphné, Julie et Jérôme avec un passage par un ruisseau caché dans les sous-bois, un parcours un peu plus tranquille que la veille, en pleine nature. Jérôme et Julie l'avaient déjà fait avec leur fils de 5 ans, une belle sortie pour son âge. Un cirque c'est un terme géologique qui qualifie une falaise circulaire tracée par un glacier ou un volcan, je ne connaissais pas, la géologie c'était pas mon truc. Les vautours habitent les falaises du cirque, en avril c'est la période de couvaison mais on peut quand même les observer sortir des cavités de la falaise.

rando au Cirque d'Archiane avec les couples Julie/Jérôme en bas à gauche et Daphné/Olivier en bas à droite