Carnet de voyage

Le voyage en quinconce

11 étapes
30 commentaires
5 abonnés
Dernière étape postée il y a 2404 jours
Bangkok
Octobre 2017
13 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 12 octobre 2017

- Visite d'une petite partie de la rue de khao san (une rue parallèle en fait, on pensait que c'était la bonne rue mais pas du tout)


- On s'est arrêtés dans un petit restau et avons manger des nouilles phad thaï au poulet et crevette avec du choux tout sec et des chips au goût inconnu ultra sèches aussi. On a acheté une bouteille d'eau à 30 bahts car Mathieu avait peur que l'eau de Bangkok ne soit pas potable.

Ayants encore faim, on s'est arrêtés pour prendre 6 brochettes de poulet dans un bouiboui un peu chelou mais c'était bon.

La petite rue + un restau sympa + nos assiettes + le bouiboui
2
2
Publié le 13 octobre 2017

- Réveillé autour de 10h, à peine conscient d'être à Bangkok, on se lève avec une pluie diluvienne et du tonnere à fond et un beau ciel gris.

Un peu blasé on réfléchit pendant une heure à où aller durant les prochains jours, à quand on irait dans les îles, comment et à quel prix.

On a eu 2000 idées d'un coup donc on s'est un peu organisés dans nos têtes etc...

Puis on est sorti car on avait finalement décidé d'aller voir un temple ou deux puis d'aller boire un coup dans un endroit stylé sans oublier de manger quelque part.


- Une fois entrés dans la plus grande partie de Khaosan road qu'il nous restait à voir, on est passé par un VRAI marché typique, tout étroit, des commerces les uns sur les autres et surtout des odeurs de bouffe de partout.

On achète quelques trucs à manger sans vraiment savoir à quoi c'est, c'était juste trop bon (du porc ou de la crevette me semble).


- Puis en marchant en direction du temple, on tombe sur un type (enfin lui nous tombe dessus plutôt) et nous explique clairement et simplement TOUT ce qu'il y'a à voir d'important en peu de temps dans le secteur de Bangkok.

Il nous sort un papier tout petit et tout pourri (voir la photo!) et nous fait une liste avec un stylo tout pété de 1 à 5, on comprenait pas tellement mais on sentait la couille arriver mais bon. Au final le mec bossait pour le gouvernement et était juste tarpin gentil avec les étrangers! Donc il nous dit vers à la fin de son blabla "take yellow touctouc to go" donc nous connaissant on était un peu sceptiques.. Surtout moi car Mathieu était un peu chaud puis le gars a rajouté "only 10 bahts each and no more!!", donc en gros on partait faire le tour de la ville pour 23 centimes d'euros chacun mdr

Je suis d'accord, c'est très louche.


- Après avoir regardé le petit papier que le gars qui nous avait accoster avait écrit, notre chauffeur du touctouc (nommé Peecoune, perso je m'attendais à Ping Pong donc Peecoune c'était joli) nous a fait monté dans cet espèce de voiture/scooter et on était parti pour l'inconnu avec un inconnu. Du coup on fait la première étape tranquille, avec la grande statue en or et tout c'était stylé et genre l'autre Peecoune ATTENDAIT (je met en majuscule car c'est hyper chelou pour nous qu'il nous attende à chaque arrêt pour qu'on vadrouille genre) devant son touctouc. Une fois nos photos prises etc on enchaîne les étapes pper, toujours avec Peecounet (on le connaît maintenant, il a un surnom) jusqu'à une espèce d'agence de voyage que le tout premier gars par qui on s'était fait accostés nous avait conseillé.



- C'est là que tout bascule ! On arrive devant l'agence, un PORTIER nous ouvre mdr et une femme nous tire la chaise.. On s'assoie face à un gars totalement inconnu qui nous pose des questions classiques (vous venez d'où etc..) pour au final nous demander ce qu'on veut faire.

On lui explique vitfé et là il nous sort un programme complet sur 10/12 jours avec le vol, les bateaux à prendre, les bus et tout les hôtels réservés pour nous mdr.. Dans presque tout les endroits où on voulait aller. Donc en gros le mec a planifier nos vacances dans les îles en 7 secondes et demi.


- On cogite tout ça tout les deux et on ajuste un peu son programme de fou puis on fini par arrivés à la conclusion que c'est le top, reste à avoir le prix.. Perso je m'attendais à genre 25000/30000 bahts donc autour de 650€ voire 700€ par tête. Le gars nous sort 13.000 bahts TOUT compris par personne..

En 4 secondes (histoire de faire la conversion pour être sûrs) on a opter pour un oui.


- Arrive le moment de payer et... Ni Mathieu ni moi n'avions 13.000 bahts sur nous et ... Pour la seule fois de notre vie, on avait pas pris nos cartes bleues.

MAIS étant donné que ces gars sont des galériens dans l'âme, le type avait une solution.

Mathieu restait là avec lui et moi un vieux gars tout fébrile (j'ai capté après que c'était le portier de tout à l'heure) m'a amené en MOTO et bien sur sans casque ni moi ni lui, rien de choquant personne ne le met et pourtant y'a la police dans chaque rue. Il m'a du coup amené jusqu'à l'hôtel pour récupérer nos cartes pour retourner payer.


Faut savoir que internet c'est trop hype pour eux, tout se fait par papiers et téléphone pour les reservations. Donc toutes nos réservations (vols/hotels/bateaux et bus) sont inscrits sur des espèces de bons de commande avec stipulé tout ce qui est inclus et un gros "PAID" pour preuve de paiement ! On a donc une enveloppe avec un bon à l'intérieur pour chaque étape du trip mdr


Faut quand même que savoir normalement on est censés rester autour de 15mn dans chaque arrêt et dans l'agence, avec l'allée retour en moto et tout, on y est restés 1h15, pauvre petit Peecounet.


- À la suite de ça et après des au revoirs faits à ce gentil monsieur qui nous a mis bien (et qui s'appelle Nicky) on a fini par un temple (encore). Enfin on pensait avoir fini avec le collègue Peecounet sauf que comme pour le gars rencontré ce matin, lui aussi avait des plans à faire partager. D'abord un magasin de fringue sur mesure avec des ensemble Hugo Boss, armani etc à 7000 bahts (sûrement des faux car Hugo Boss à 150€ c'est étrange). Et ensuite il nous a menés jusqu'à un BATEAU pour aller visiter encore d'autres trucs mais cette fois par l'eau et cette fois c'était pas 10 bahts le tour mais 900. On y est quand même allés, on est là pour ça!

Bon pas grand chose à dire même si c'était très sympa et joli, les photos parleront d'elles mêmes.


- En descendant du bateau, encore un temple de visité, cette fois y avait une statue immense dorée et allongée DANS le temple.. Ma foi, chelous ces thaïlandais.

Puis on a repris un autre touctouc pour 50 bahts chacun pour retourner manger près de notre hôtel à khao San road (encore oui mais elle est grande) pour finir dans un resto cosy et manger des pâtes phad thaï encore mais cette fois 100 fois meilleures.


Voilà c'est la journée de ouf et totalement imprévue et imprévisible racontée en trois mots et quelques, peut être un peu plus mais bon je saute beaucoup beaucoup de détails géniaux mais je peux pas tout faire/dire non plus !


Ah oui c'était aussi une fête mortuaire du roi mort y'a un an, ce pourquoi un moment tout le monde est en noir et moi en gris !


Rdv demain!

3
3
Publié le 14 octobre 2017

- Déjà j'écris ça à 4h00 AM donc pas de critiques sur les fautes potentielles ainsi que d'autres oublies de mots soudains (j'écoute Holiday de madonna aussi mais on s'en fou un peu).


- Pour ce qui est de ce jour, ce matin nous nous sommes réveillés sur les coups de 6h15/20, toujours dans le meme hôtel (le premier, pas loin de Khaosan Road) car tout comme nos futures vas et viens dans les îles, le gars rencontré à l'agence de voyage d'hier nous avais programmé une matinée dans un des plus grands/sympa marché sur l'eau (floated market).


- Du coup à 7 heures tapante le cousin (le chauffeur prévu par l'agence de voyage) nous récupére devant notre hôtel, nous colle une petite étiquette chacun sur le tshirt (déjà qu'avec nos gueules on était fichés touristes à 700 mètres mais avec ces étiquettes.. Bref).

On monte dans le van juste après lui avoir donné le papier contenu dans la première enveloppe car si tu te souviens bien j'ai dis dans le poste d'hier que nos seules preuves pour attester nos réservations que le gars de l'agence nous avait donné sont des papiers dans des enveloppes..

Dans le van, deux gonzesses sont déjà assises, typée asiatique pour l'une et l'autre impossible à déterminer. Au final elles sont allemandes et parlent leur langue dégueulasse super fort "Ich bin ein Mongolier und ich rieche das mort", ma foi, si tu le dis.


- Plus on s'arrête plus on récupère de gens jusqu'à être plein (10 personnes environ dans le van). Les deux dernière personnes sont une fille et sa mère selon toute vraisemblance.

On est donc partis pour 2h de route jusqu'au "floated market" !


- Mathieu entame la conversation avec la gonzesse qui était rentrée en dernier avec sa daronne pour y demander d'où elle vient etc.. Enfin pour simplement parler car au final c'est ce qu'on cherche le plus, rencontrer et parler avec le plus de gens possible.

Il se trouve qu'elle est adorable cette petite. Pas si petite car par la suite on a appris qu'elle avait 28 ans ! Alors qu'elle en fait à peine 20!


- Mathieu did his best ! Il a tout sorti, il a tout mis sur la table pour lui en mettre plein la vue à la petite chilienne et franchement, il m'a surpris ce petit saligaut. C'est hésitant mais parfaitement compréhensible et je pense que même lui s'est étonné tout seul mdr

Je me suis incrusté par la suite car j'avais envie de parler moi aussi con. Du coup on a fait conversation à trois en anglais durant tout le voyage pour au final arrivé à destination.


- Une fois descendus du van on s'est dirigés vers le marché, on avait 2h pour tout faire et revenir au point de rassemblement pour prendre le bateau final qui nous ferait prendre un autre chemin à travers la forêt et tout, ça paraissait trop stylé !

Du coup en premier lieu, on a pris une petite barque avec une demi douzaine de gens dont la chilienne et sa moms (Antonia qu'elle s'appelle, la mère on a pas su son nom mdr peucheur).

Faut préciser que la barque était dirigée par une mémé thaïlandaise, aussi fébrile que le vieux d'hier en moto, on avait l'impression qu'à tout moment elle pouvait céder et tomber dans l'eau mais bon elle avait l'air sûre d'elle.


- Pendant cette première balade en barque, on a vu les commerces sur l'eau, les bibelots et les vendeurs sont SUR une barque comme celle sur laquelle on était nous sauf que eux sont sur les côtés du ruisseau et nous on passe entre eux.

On avait la dale à 9h40 du matin donc on a fait arrêter la barque entière pour acheter des brochettes de porc cuites à 100 bahts les 5 (2€50) mdr

Puis encore la dale donc on a pris une grosse grappe de 12/15 mini bananes (voir photos) pour 100 bahts aussi, tarpin bon.


- Après un grand tour de tout les commerces sur l'eau on a fait ceux à pied sur les bords de la rivières (on a quelques vidéos de côté pour ceux qui voudraient voir). Durant la balade, on est passés devant une femme avec un gros python sur elle..

Au début, tellement habitués à dire "No No thank you, vas-y dégage" à tout ceux qui nous accostes qu'on a dit non au serpent. Puis Mathieu me dit "poto j'crois je suis chaud pour le faire", au final il m'a chauffé aussi donc on y est allés sereins ! Et le python nous a donc chevauchés (voir photo).


- Une fois la balade terminée et revenu au point de rdv, on a pris le bateau cité plus haut à moteur, pour aller faire un grand circuit magnifique ! (Photos et vidéos).

On a pu voir tout ces gens qui ont des maisons sur pilotis en bord de rivière avec des piliers en bois rongés par la vase etc.. La maison est aussi fébrile que la mémé de taleur mais bon, ça leur convient ! On a vu un gros morceau de forêt pure avec un éléphant qui sortait de nul part sur la rive et vu que je suis chanceux, j'étais justement en train de filmer à ce moment précis ! Du coup je l'ai en vidéo !


- Arrivés au terminus de la balade on a repris le van de l'allée pour rentrer à l'hôtel où l'on avait laisser nos bagages sous l'escalier cachés car on pouvait pas les laisser dans la chambre, elle était réservée à d'autres gens dès 13h et on est rentrés à l'hôtel à 13h30, du coup Mathieu était serein mais moi je me chiais un peu dessus de jamais retrouver nos bagages.. Au final pas d'inquiétudes ils étaient bien là à notre retour.


Précision, au moment de reprendre le van, nous et Antonia et sa mère avions été séparés par faute de place dans les vans.

Et le plus drôle dans tout ça c'est qu'on commence à se dire "bye bye, have a good day" comme si on allait jamais se revoir quoi, ce qui était le plus probable sauf que, la MÈRE a demandé à Mathieu un numéro pour se joindre en cas pour qu'on fasse quelque chose l'aprem mdr c'était rigolo car pendant que Mathieu prenait le numéro de la daronne je suis allé voir Antonia pour lui dire que sa mère prenait le numéro de mon meilleur ami au calme !! On a bien délirer.


Au final on s'est pas revu et on se reverra sûrement jamais mais c'est le concept du voyage ! Faut s'y habituer ! (Mathieu avait un peu flashé sur la petite Antonia, peucheur mon poto je l'ai senti fébrile quand on en est arrivé à l'idée qu'on les reverrai pas mdrr).


- De retour à l'hôtel, on récupère les bagages et on se cale devant pour profiter du wifi et réserver le prochain hôtel ! On trouve au bout de 10/15mn une super auberge à 30mn de voiture de notre position, ni une ni deux matouze appel un Uber, 7mn après il se pointe devant nous avec son gros 4x4 et on est parti pour un nouvel endroit totalement inconnu.

Encore une fois on avait bien visé car on a réservé sans le savoir dans un quartier riche ! L'auberge est tellement géniale, plus géniale qu'on aurait pu espérer. Je ferai sûrement des photos demain !


- Du coup on récupère les clés, on paie et on trace dans la chambre n°1 on the second floor ! 4 lits dans la chambre, 2x2 lits superposés donc impeccable. Y avait déjà une personne dans un des lits quand on est arrivés.

Une fois installés, la faim se repointe donc on descend au resto de l'hôtel pour manger un bout. Mathieu prend un saumon avec du riz et moi un espèce de burger bio un peu chelou mais qui au final était très bon et beau en plus (photo). Mathieu a eu droit à une sauce "un peu épicée" mdrrr peucheur il était tellement deg de payer 300 bahts pour du piment au saumon et pas l'inverse ! Je crois qu'il faisait pas du cinéma c'était piquant de ouf, le cuistot a fait tombé le piment entier dedans le con.

Au final on s'en est tirés pour 950 bahts tout compris (25€ à deux, le plus cher qu'on ai payés jusqu'ici).


- Une fois le ventre plein, douche et SIESTE. Réveillés vers 21h, on se prépare, Jean oblige pour aller en boîte.. Il faisait toujours 38° dehors donc bon, un peu à contre coeur le jean/chemise mais pas grave.

10mn de Uber plus tard on est sur la route 66, la route des CLUBS de la night sauf qu'on avait la dale (pour changer), du coup on a marché 5mn plus loin pour trouver un petit restau où on était les seuls typés cocasiens, c'était drôle.

Pour 500 bahts je crois, on a mangés deux plats chacun (très consistants et PIQUANTS encore sa mère) avec un coca donc autant dire que c'était donné (13€ pour 4 plats et boisson).


- Puis vient la fin de la journée, le club nommé route 66, très stylé, y avait pas mal de monde, le dj passait pas mal de musiques qui en France sont plus écoutées depuis 1752 mais c'était quand même trop cool, ça changeait un peu de l'électro pourrie qui passe partout.

On s'est régalé jusqu'à 2h car ça fermait à cette heure là. On aurait voulu parler un peu avec des gens mais bon, c'est pas le meilleur endroit donc tant pis, au lieu de ça on a bu un peu et pris un Uber pour rentrer (90 bahts le Uber je crois, le mec nous a ramener chez nous pour 2€, oki).


Au passage on a remonté tout le boulevard totalement bloqué par les taxis à la sortie de la boîte pour trouver notre Uber et quand tout espoir était perdu et 10mn passées à chercher comme des cons, Mathieu a reconnu la plaque du galérien qui nous ramènerai chez nous.


C'est tout pour aujourd'hui ! Y'a plus qu'à mater les photos ! Allez j'suis déphasé donc bonne nuit à vous !


PS : j'ai rajouté des photos dans l'étape d'hier car il en manquait de matouze !




4
4
Publié le 15 octobre 2017

- Réveillés un peu en retard, on se prépare pour une journée supplémentaire de fou entièrement concoctée par matouze, il était chaud j'y ai fait confiance.

Du coup sur les coups de 11h57 on descend à la cafet de l'hôtel en bas pour prendre le déjeuner qui était servi jusqu'à midi.. Du coup comme d'hab on a eu de la chatte ils n'avaient pas rangé le déjeuner ! Donc on a aussi direct repris une nuit dans l'hôtel pour le soir même en passant par l'accueil.

Car oui on fait tout au dernier moment mdr mais c'est ça qui met du piquant. Du coup prochaine nuit réservée, le déjeuner était englouti, on décolle de l'hôtel pour environ 14h30 (oui on a un peu zonés dans la cafet pour être sûr du programme et pour profiter du wifi pour mette les photos d'hier en ligne).


- Très très sympa et joli, on a fait assez rapidement le tour quand même, on a vu des chintok faire des saltos et tout, on aurait dit les cascades de Rush Hour (film avec Jackie Chan pour ceux qui connaissent pas).

D'autres jouaient au soccer volley ou un truc du style, c'était stylé !


- Puis on décide de partir à pied jusqu'à la prochaine destination, le vertigo hôtel avec un toit terrasse perché à 60 étages..


Sur la route on tombe sur une boutique de bouffe nommée "au bon pain", du coup ça tombait bien on avait la dalle ! On rentre, y avait plein de trucs français mais un peu déclinés pour les moeurs du pays donc c'était cool. J'ai demandé aux employés s'ils savaient qu'ils travaillaient pour une firme française, aucun ne parlait un seul mot d'anglais.. Déprimant. Du coup on a pris à manger pour la route. Une fois devant l'entrée du bâtiment (trouvée grâce à un couple de quadragénaires qui nous ont indiqué la bonne direction car eux ils connaissaient) on se dirige vers l'ascenseur puis on monte, on monte, on monte et les oreilles qui se bouchent.. Arrivés au 59 ième étage donc quasiment sur la terrasse du toit, on arrive à un espèce d'accueil où deux gonzesses nous impose d'avoir des pantalons car les shorts c'est mort..

Sachant qu'on avait pas trop prévu on se retrouve con sauf que, comme d'hab, qu'ils soient riches ou pauvres, les thaïlandais ont toujours une botte secrète, elle nous sort de derrière son petit comptoir deux pantalons noirs bien dégueus (limite pates d'eff). Bon on enfile ça par-dessus nos shorts sans broncher et puis on monte un escalier, puis un autre et encore un autre pour enfin arrivés tout en haut et avoir une vue de malade (je précise que, autant Mathieu avec son petit cul, le pantalon a taillé à merveille mais moi.. Je suis pas trop dans le physique classique des thaïlandais du coup laisse tomber l'espèce de moule cul/couilles/cuisses/mollets et j'en passe, bref). Les photos sont top et en vrai c'est encore mieux !


- Du coup on s'est bu une bière chacun à 350 bahts unité (Oui c'est cher car c'est le prix d'un repas dans certains endroits... Mais là on payait l'endroit et pas la bière. Elles étaient dégueulasse en plus). Une fois nos photos faites et nos bières terminées, on enlève ces pantalons pourris et on redescend en bas du building pour prendre un Uber qui nous attendait pour nous emmener dans un endroit spécial.


- Quelques minutes plus tard, nous voilà dans la "rue du cul" comme Mathieu le dit si bien mdr. Fallait qu'on voit ça de près pour pas partir con, du coup on se balade dans cette petite rue avec des bars de partout, des gonzesses de partout, des vraies et des fausses hein bien sûr sinon c'est pas drôle.

On fait la rue entière une première fois histoire de prendre la température puis arrivés au bout et après s'être fait un peu touchés les bras par les femmes qui sont là pour te rabattre, on décide quand même de refaire un tour.

Donc on repars dans l'autre sens, on arrive devant un des bars et Mathieu avait entendu "naked girls inside!!" juste avant, du coup ça nous a décidés à rentrer dans celui juste après (on est faibles c'est vrai). On s'incruste là-dedans, on nous fait assoir au premier rang et là, en face de nous, une petite dizaine de nanas en culottes et soutif qui dansent comme une truite fraîchement pêchée et déposée sur le sol. Nos premières impressions ?

Malsain, malaisant et tout les synonymes possibles. Alors, faut pas non plus mytho, c'est des bolides mais dans l'idée, c'est assez "voyant" comment ces filles (on peut pas dire femmes car dans les 10, une seule devait être majeure... Ou du moins très certainement moins de 20 ans) donnent l'impression d'être forcées à monter sur scène. En plus elle avait des petites étiquettes sur le soutif avec un numéro, genre quand on la veut on l'appelle par son numéro..

Je suis peut être un peu vieux jeu pour dire tout ça sur ce type de bar mais j'avoue que même si on a bien rigoler dedans car on a quand même bien délirer, surtout quand Mathieu m'a dit "je me faisais une autre idée de cet endroit, je voyais ça plus chaleureux", autant dire qu'on a rigolé pendant 5 heures. Le mec a confondu un bar à prostituées et un restau d'altitude formule du soir : raclette.

On a fini nos bières à 90 bahts chacune (c'était pas cher c'était HAPPY HOUR mdr des fous ces thaïlandais) et on est partis. En partant, arrivés au bout de la rue une des rabateuse a un peu trop touché Mathieu, elle lui a mis les doigts dans la bouche et tout MDR, ça c'était hilarant.


- Suite à ça on était claqués donc on décide de rentrer, on trouve un touctouc garé on le rend un peu fou histoire de rigoler, il voulait 300 bahts pour nous ramener on lui a finalement filer 150 à cet escroc.


- Une fois à l'hôtel on s'est calé dans la grande salle avec une grande télé et on a commencé à matter mentalist en thaïlandais.. C'était comique jusqu'à que je prenne la télécommande et que je mette en anglais. Ok c'était pas beaucoup mieux mais quand même toujours mieux qu'en thaïlandais.


- On a fait la rencontre d'un gars venant des Philippines, qui parle super bien anglais et qui a passé la soirée avec nous. On a manger ensemble et pu discuter tout en anglais ensemble c'était génial.



5
5
Publié le 18 octobre 2017

- Tout comme le 6, le jour 5 va être un peu plus plat car on bouge beaucoup par voiture/bateau/van et vu que c'est un peu le tiers-monde quand même, ça prend souvent beaucoup de temps, temps pendant lequel y'a pas grand chose à faire ni à voir.


- Du coup réveil à 8h35 tapante pour pouvoir faire nos affaires en vitesse et prendre un Uber pour rejoindre l'aéroport qui est à environ 1h de bagnole.

Ayant un wifi de merde, on a galérer à trouver le Uber mais Mathieu a eu l'oeil de lynx et l'a repérer ! Du coup on dit au revoir au gars des Philippines qu'on avait rencontré peu de temps auparavant et on prend l'Uber.


Ça a été le plus cool de tout les Uber qu'on a pu prendre jusqu'à maintenant ! Les trois quarts disent rien quand on rentre ou quand on sort, c'est hyper déprimant m'enfin.

Alors que lui nous parlait assez bien anglais! On a fait un peu la discussion jusqu'à qu'on remarque qu'il avait une Tv dans la bagnole!! Au plafond con! C'est des galériens high-tech.

Du coup il nous met bien de ouf, Fast And Furious 8 oklm durant le trajet ! Bon au début c'était en langage ping-pong donc un peu chiant puis il a tout mis en anglais c'était le top.


- Une fois arrivés à l'aéroport, on comprenait pas trop pourquoi mais il s'arrêtait pas là il aurait dû mais un peu plus loin.. Quelques secondes après, il nous explique qu'en Thaïlande les Uber sont illégaux.. Première nouvelle ! Sachant qu'on en a pris une dizaine depuis notre arrivée.. Du coup il nous a dit dans le plus grand des calme "if police come to us, say to them we're cousin or friends" mdr ils sont frappés ces thaïlandais.

Genre deux petits français touristes pas du tout bridés, on serait les cousins d'un bridé avec un bouc avec des poils longs de 15cm, en mode vieux moine, pas du tout crédible m'enfin c'était drôle.


- Du coup avec nos gros sacs on va au check in pour check les billets et poser le gros bagage et on avait plus qu'à aller embarquer.

On a eu un vol assez rapide, des grosses zones de turbulences, Mathieu était pas bien mdr

Et un atterrissage en quinconce de fou, on aurait dis que l'avion s'était écrasé sur la piste mais bon apparemment c'était un bon atterrissage.


Du coup on sort de l'avion où y devait faire 20/23° pour arriver sur la piste d'atterrissage où y'a tellement d'humidité dans l'air qu'on peut boire l'eau en ouvrant la bouche et en plus il faisait 40° à l'ombre, enfin truc de dingue.


- On rentre dans l'aéroport, ça sent direct le niak alors que c'est censé sentir l'aloe-vera enfin bref ça sent la bouf partout là-bas c'est étrange. A croire qu'ils lavent le sol avec de la sauce gnokman pour les sushis.

On récupère nos bagages, on fonce vers la sortie, bam encore choc de température, et on voit nos noms sur une pancarte en papier mdr (des galériens de ouf..), du coup on attend quelques minutes que quelqu'un nous foute dans un des 6389 vans qu'ils y avait en face de nous.

Au final, une femme vient nous voir et nous dit de la suivre, elle nous mène à sa caisse, un vieux tacos tout pourri avec le coffre qui se ferme avec un TENDEUR.. La ceinture en quinconce stp, la meuf est en permanence en sur-regime (elle avait un compte tour EN RAB sur le côté car visiblement c'était en option sur sa voiture, au plus BAS elle était à 4000 tours.. Dans la cote la plus grosse qui relis l'aéroport et notre hôtel, elle était à 9000.. C'était une bombe à retardement son bordel. Bref je passe le fait qu'il y avait son petit avec elle, son fils probablement.

Pas attaché et il faisait le bordel sur le siège avant m'enfin, peu importe.


- Arrivé à l'hôtel, douche, on se sape et on part manger. On s'arrête quelques mètres plus loin près d'un gars avec une charrette et des brochettes de poulet un peu chelous... Mais on avait faim. Donc trois brochettes chacun et lets go dans le centre ville. On en a mangé qu'une le reste était dégueulasse, pleins d'os.. Et ça m'a donner la chiasse, bref c'est génial les charrettes.


- Arrivés dans LA rue à ne pas rater dans Phuket, le premier feeling était "Whhhhhhaaaaaat the hellllllll"! C'est un de ces bordel là-dedans, des trucs de partout, des gens qui veulent te vendre des toupies à led à 4 centimes d'euros, d'autres qui veulent te faire voir des shows de lesbiennes, d'autres qui te disent que c'est happy hour uniquement maintenant dans le bar et qu'il faut profiter de l'offre car c'est bientôt fini alors que depuis le matin même 7h du mat c'est happy hour stp.. Enfin bref c'est un bon gros boxon.

On se balade dans tout les sens et on fini par trouver un bar où un groupe chantait des classiques, petite binouze comme d'hab et on est restés quand même longtemps.

On a pu constater qu'un papy avait une cowgirl avec lui, c'était gênant car il avait l'air fébrile mais, il ressemblait un peu à Bronski Beat.


- Une fois partis du bar, on refait un tour dans la rue pour finalement rentrer à patte à l'hôtel car on devait se lever à 7h le lendemain pour partir vers Koh Phi Phi.


Journée terminée, il y'aura peu de photos je pense, rien de très intéressant à photographier.


Tchous

6
6
Publié le 19 octobre 2017

- Du coup, levés aux aurores, on avait rdv pas loin de la chambre à 7h pour prendre un van. Le bonhomme qui conduit ce van vient nous récupérer et on grimpe dans son minibus.

Même topos que d'habitude, on rentre à 2 dedans et on fini à 10 tout serrés.. Bref. 1h de route plus tard, vient les 2h30 de bateau pour aller sur l'île de Koh Phi Phi ! (Prononcé Kopipi).

C'était assez long et soporifique, pas de place pour s'allonger car trop entassés les uns sur les autres... Moi équipé de mon oreiller de voyage et Mathieu de ses lunettes de nuit, on a quand même réussi à pioncer sans problème.


- Viens l'arrivée sur l'île, on récupère nos bagages sous un soleil qui te décolle la peau en 7 secondes d'exposition. On avance vers le centre ville et avant même de sortir du port et de suivre notre guide qui nous mènera à notre hôtel, on a dû passer une espèce de douane, 20 bahts à payer (50 centimes quoi) pour apparemment "la protection de l'environnement et son renouvellement". Ma foi.


- On suit du coup le guide jusqu'à la cabane en bois perchée tout en haut de la ville dans la montagne, genre plus haut c'est les nuages. Heureusement il avait une petite charrette pour porter nos bagages. Plus loin, on aperçoit une côte avec un taux de montée avoisinant les 87% donc la question était "comment ce petit thaïlandais tout chétif allait bien pouvoir pousser une charrette qui fait 3 fois son poids dans une pente aussi raide qu'un mur?". Finalement il s'arrête sur le côté et on déplace tout sur un petit camion qui lui monta la pente sans soucis et nous mena a l'hôtel.


- La femme de l'accueil nous donne la clé et le guide de taleur nous mène à la chambre, perchée à je sais pas combien de mettre, on monte plusieurs marches pourries, bétonnées et instables mesurants environ 1 mètre 12 chacune. La porte est ouverte, on est enfin dans ce qui sera notre chez nous pour 3 jours.

Il fait aussi chaud dedans que dehors (sachant que dehors les 40° sont là), on commençait à regretter de pas avoir pris la clim.


- On traîne pas 8 ans on prend nos serviettes et on trace vers la mer (au moment de partir on avait strictement aucune idée d'où elle était mais bon, on a fini par trouver).

J'avais besoin de lunettes de soleil, ayant casser les miennes et de tongues car les superstars, ça faisait un peu lourd pour le climat. 230 + 200 bahts plus tard, me voilà équipé (430 bahts = 12€ mdr).


- Le soleil était vraiment vraiment vénère donc on décide de se prendre un truc à graille et de manger à l'ombre sur la plage. Une salade de pâtes au poulet avec des samousas un peu dégueus pour moi et un sandwich oeuf/poulet grillé et fromage pour Mathieu. En ouvrant le sandwich il a esquissé un petit "ça a l'air dégueulasse poto la vérité mais j'ai faim" puis il l'a englouti.


- Bon, le moment tant attendu depuis notre arrivée dans le pays, se BAIGNER ! L'eau assez claire mais rien de fou, le point de vue depuis la plage était magnifique pas contre, l'eau un peu tiède, pas trop chaude c'était impeccable.

On y a passer environ 3h là-bas dont 2 dans l'eau !


- On rentre à l'hôtel pour se doucher et se poser un peu. Puis ayant parler à la fille et sa mère dont je vous ai parlé je sais plus trop quand (la fille est sur une des photos du marché sur l'eau), elle nous ont INVITÉES à aller les rejoindre à leur hôtel pour passer la fin d'aprèm ensemble.

Et dans leurs mots, on a intercepté ceux-là "swimming pool", fallait pas nous en dire plus pour qu'on s'imagine déjà dans la piscine de l'hôtel.


- Une fois tous ensemble, elles suggèrent direct d'aller se baigner, que demande le peuple ? (Sans parler du fait qu'on avait prévu le coup en se mettant en maillot direct et les serviettes étaient dans le sac !). Juste avant nous avions baladé 15 minutes dans les rues de Koh Phi Phi pour aller réserver pour Mathieu et moi une journée en bateau qui nous ferait voir les plus beaux endroits du coin, sur les bons conseils de la madame, on a pris deux tickets pour le lendemain ! Du coup juste après, on les suis jusqu'à leur hôtel, la moms demande au type qui s'occupe de la piscine si on peut se baigner avec elles, en revenant vers nous elle nous répond un pouce en l'air donc impeccable.

Piscine à débordement avec vue sur la mer.. C'était le top (voir les photos).


- Comme tout a une fin, aux alentours de 20h , on choisi d'aller tous ensemble bouffer dans un resto. Une fois le resto choisi, arrivent nos plats.

La fille a pris 3 tomates coupées en tranches et un jus de mangue, sa mère uniquement un jus de coconut, Mathieu des pâtes à la carbonara (le resto faisait des spécialités italiennes et la bouffe thaï nous montait un peu au cerveau et pour ma part m'avait donner l'incroyable chance d'avoir la chiasse donc on prend une valeur sûre dans ce resto) et moi je prend une Calzone.


Au final Mathieu me susurre "gros c'est dégueulasse" mdr, ce qui je pense traduit que ses pâtes étaient pas top tout comme son sandwich précédent. Moi ma Calzone était au top par contre.


- Le repas terminé, la mère nous propose d'aller boire un verre ensemble (je crois qu'elle nous kiff un peu).

En sortant du resto, on tombe sur des pyromanes qui faisaient un spectacle de fou, c'était assez impressionnant comment ils jouaient avec le feu sans crainte (j'ai des vidéos).

Après avoir chercher 6 ans un endroit où prendre un verre sans que ce soit le bordel et où l'ont puisse parler, sans succès, on tombe sur un vendeur de glaces en rouleaux. J'avais déjà vu ça sur Facebook, il étale de la glace sur une plaque hyper froide et il les roule pour en faire des petits rouleaux, y'a pleins de goûts différents. Du coup pas de verre mais une glace pour chacun de nous.


- Glaces terminées, on se dirige vers leur hôtel pour leurs dire au revoir et cette fois pour la dernière fois !

Après plusieurs minutes à chercher l'hôtel dans les micro rues pas éclairées et insalubres de Koh Phi Phi, on tombe dessus. L'heure du bye bye arrive, un peu hésitants et dégoûtés car autant eux que nous avions bien accroché mais c'est le principe du voyage !

Une bise et tchous !


- Retour à l'hôtel, on était fracassés. Douche, caleçon et au pieu ! C'est quelques minutes avant de se coucher que Mathieu remarque une grosse fourmie rouge à côté de son pied, puis deux, trois et oh con y en a de partout... Bon reste à savoir comment elles vont nous tuer cette nuit.


Heureusement, y avait une grande moustiquaire accrochée au plafond, ni une ni deux je me fait une cabane SAFE où ces insectes viles et vicieux ne pourront pas m'atteindre (photo).


- Journée 6 terminée ! Tchous

7
7
Publié le 20 octobre 2017

- Probablement un des meilleurs jours en Thaïlande jusqu’à maintenant s’annonce. Nous voici le jour 7 avec une réservation sur un bateau au départ pour 10h tapante. Du coup levés pour 9h40, on se prépare en speed et on décolle de la cabane pour tracer devant la petite agence où l'on avait réserver la journée.

Elle nous donne une petite feuille qui fait foi de preuve de paiement et de réservation (on garde bien en tête que l’informatique existe uniquement pour les touristes ou l’armée là-bas, autrement pour se faire comprendre et/ou transmettre un message c’est soit par petits papiers soit ils se gueulent dessus en thaïlandais et ça c’est plutôt drôle à voir).

Le petit guide (ils sont tous petits, mais je suis obligé de dire qu’il était petit car il était VRAIMENT petit celui la) nous mène au nommé « Big boat »… Au final c’est encore une barque en quinconce avec un moteur de voiture adapté lui aussi en quinconce à l’arrière du bateau. Mais bon c’est quand même un peu stylé et cette fois on rentrait à 10/12 dedans.


-Un peu de crème solaire par-dessus les coups de soleil et on était prêts à embarquer.

Assis dans le bateau, on attend le départ pour encore une fois l’inconnu ! Seule différence ici, on savait qu’on allait se régaler à coup sûr.


-Quelques minutes après le départ, à environ 1 kilomètre du rivage, le petit homme coupe le moteur et nous dit « go go go here go », donc oui, la première escale était bel et bien en plein milieu de nul part et surtout de l’océan ! On enfile en vitesse le masque et le tuba, on chope la Go pro et let's go !

Devait y avoir environ 3 mètres de profondeurs, 4 au plus profond. C’était tellement cool de plonger au milieu de l’océan en toute liberté, des poissons partout, l'eau était assez chaude mais toujours moins que l'air donc très agréable et elle était surtout turquoise ! C'était mieux que tout ce que j’avais espérer jusqu’à maintenant alors qu’on eait qu’au début.

On mitraille avec la Go pro, on nage un peu partout autour de la barque.

Mathieu lui était plus à l’aise que les poissons eux même donc ça m’a rassurer dans un sens.

Première fois que je plongeais dans l'océan comme ça sans savoir où j’étais pour ma part donc je me chie dessus car le tuba j’ai l’impression d'étouffer avec cette merde, y avait plus d’eau dans mon masque et dans mes poumons que dans tout l’océan mais bon j’étais tellement content que pas grave.


-Quelques minutes plus tard le guide nous fait signe, on repartait vers un autre endroit. Cette fois le chemin dire 30 minutes environ, la vue était juste splendide et on avait encore plus l’impression d'être au milieu de nul part.

Du coup seconde escale, Bamboo Beach. En arrivant sur la plage de sable fin, on jump en dehors du bateau et on avait 1h pas plus pour visiter l’île. On fait d’abord toute la plage jusqu’au bout pour voir où elle s'arrête puis on rentre dans le cœur de l’île pour si possible manger un coup en vitesse et ensuite aller se baigner un peu.

Bingo, on trouve une cabane (probablement la seule de l’île) qui vendait à manger et à boire, un riz poulet avec légumes chacun et un gros ananas en tranche dans un cadre magnifique, impeccable.

À peine fini de manger qu’on trace se baigner, on pose les affaires et c’est parti. Au final quelques secondes après, le deal d’une heure maximum sur l'île nous ai revenu à l’esprit donc on sort de l’eau dans laquelle on venait d’entrer pour se diriger vers le bateau. Ok, le bateau est là, tout le monde aussi, manque deux gonzesses qui elles avaient zapper le deal d’une heure visiblement. Le petit guide siffle comme un ouf et l’autre guide crie en thaïlandais des fois que deux allemandes comprennent le thaïlandais… L’espoir fait vivre.

Quelques minutes après, les voilà, elles montent et c’est reparti pour l’escale daprès.


-Cette fois on s’arrête dans une espèce de crique minuscule on capte pas trop le but jusqu’à apercevoir un singe ! Puis 2 ! C’était Monkey Island ; on descend du bateau et allons vers la rive à quelques mètres. On a pu approcher les singes vraiment de très près, malgré leur petite taille et leur bonne tête, c’est des petits saligaux très très fourbes.

On a pu faire des photos du paysages même si c’était petit et un peu sale ( à cause du niveau d’eau qui monte et redescend, ça stock les déchets dans la crique). Un des singes a plusieurs fois sauter dans les bras d’une touriste pour chopper des trucs potentiellement mangeable, ils sont voleurs de fou ! Du coup ils se font mitrailler de photos par tout le monde, on l'a bien filmé avec la gopro!


- On repart quelques minutes plus tard pour nous diriger vers probablement le plus beau de l'épopée, Maya Bay ! L'endroit même où le film La plage a été tourné.

On s'était pas trompés, c'est incroyable. La aussi les photos et vidéos sont magnifiques. L'eau turquoise plus que jamais, claire, propre et du sable tout fin... Il nous dépose donc pas loin du rivage (on avait pied en sautant du bateau), on avait 1h et 40 minutes pour visiter, on trace donc dans la jungle avant de se baigner.

Des arbres inconnus au bataillon, des odeurs et les rayons du soleil à travers les grands bananiers, c'était ouf. On marche jusqu'au point de vue le plus intéressant, une fois en haut d'une espèce d'estrade en bois à moitier pourrie, on a eu accès à une vue de dingue (Photo).


- À notre retour sur la plage de départ, on s'est calés dans l'eau et on a clairement et simplement RIEN FAIT pendant 1h voire plus (Enfin on a fait les cons comme d'hab mais rien de concret. Ah si une ou deux vidéos de détresse avec la go pro pour tester au cas où s'il nous arrivais malheur, voir ce qu'on dirait à la camera. Bref


- On repart pour la suite ! Vient la seconde fois où le chauffeur s'arrête au milieu de nul part pour nous laisser plonger. Cette fois un peu plus à l'aise avec mon masque et mon tuba je me suis régalé de fou ! Avec Mathieu on était les seuls à aller au plus profond, environ 4m pour aller voir les gros poissons multicolores, c'était trop cool.


- Prochain arrêt : aucune idée. On allait le découvrir. Après plusieurs minutes de bateau, il tourne dans la direction de gros rochers gigantesques pour passer entre et arriver dans une grande crique avec une seule entrée/sortie.

Cette fois, mis à part nous et 2 ou 3 personnes, on était les seuls à sauter du bateau pour profiter de cette dernière escale avant de rentrer. On en a profiter pour filmer un peu et essayer de prendre des photos sous l'eau avec la go pro mais j'y crois pas trop quant à la qualité du rendu.

Autrement, la vue était vraiment folle aussi, photos à voir.


- On remonte dans le bateau pour la dernière fois et on se dirige vers le port. Puis, sur le retour, le chauffeur (Enfin il a sûrement aucun permis mais il est chauffeur quand même) arrête le moteur juste à côté de la crique des singes de tout à l'heure, du coup on pige pas trop jusqu'à qu'un autre bateau se colle au notre et après 37363 explications en anglais/thaïlandais de la part des guides qui savent rien parler, limite même pas leur langue à eux donc pour comprendre "this boat plancton and this boat go back" ça a prit 10 minutes.

En gros, il était 19h30, il faisait nuit et la dernière escale était bien à côté des singes mais cette fois pour aller sous l'eau et voir les planctons lumineux ! Ceux qui ne voulaient pas y aller prenaient un bateau pour rentrer et les autres allaient voir ces trucs lumineux.


- Le guide nous emmène là où yen a le plus et nous demande "shake" nos mains et là bam, on bouge nos mains dans l'eau et pleins de petits points lumineux s'allument. Y en avait de partout et même si c'était minuscule et sûrement inoffensif j'ai pas ou m'empêcher de repenser aux 47 fois où j'ai bu la tasse pendant la plongée, j'ai pas ingurgité que du sel ! Si ça se trouve en me shakant je me serais allumé de fou.


- 1h plus tard, rentrés à la chambre, on se douche etc et on part manger là où Mathieu avait pris des pâtes carbonara dégueulasses, dans le but de prendre quelque chose de bon cette fois !

Cette fois il a pris un mix de poissons et il a kiffé. Moi c'était une pizza peperonni (on critique pas car on oublie pas que mon estomac est en travaux) et elle était bonne !


- Repas terminé, la full moon était à 15 mètres de nous et nous appelait ! Donc lets go.

On a passé la soirée là-bas et une fois un peu éclatés on est rentrés à pied en se perdant un peu mais en arrivant à bon port sains et saufs.


Voilà, jour 7 terminé, le feu de dieu.


La bise

8
8
Publié le 22 octobre 2017

Jour 8 ! Bien plus calme que le 7 et de loin. On a pris nos clics et nos clacs pour se tailler en bateau pour krabi. On descend donc toute la ville pour aller au port et prendre le bateau. Bateau dans lequel il ne devait pas faire plus de 17°, ils ont pas de demi mesure pour la clim dans les pièces ou véhicules, soit il fait -12 en mode cercle polaire soit il fait 500° et ca dérange personne.


- Arrivés à Krabi 1h après, on prend deux sandwichs douteux pour direct monter dans un van et nous diriger vers un big bus.

Après deux heures interminables, nous voilà devant le quai du dernier bateau à prendre pour aujourd'hui. C'est parti pour ko samui.


- Du coup en arrivant on s'est poser car trop mort pour sortir, on a profiter de l'endroit pper.

Devant Netflix à l'autre bout du monde et face à la mer, le pied.


9
9
Publié le 22 octobre 2017

- Lendemain de notre arrivée à Ko samui, réveil aux alentours des 9h pour Mathieu et 10h30 pour moi (j'avais veillé pour écrire). Après plusieurs minutes à chercher quoi faire, l'idée surgit : "Gros on va faire du jetski?!?!?!?".

Autant dire qu'il en a pas fallu beaucoup plus pour se chauffer et partir direct.


- C'est parti. On avait vu un club de jetski pas loin et pas cher ET français ! Du coup on longe la plage (le plus loin était à 1300 mètres donc correct bien que chiant de marcher sur le sable), on tombe sur un premier gars qui louait des jetskis un peu cagneux pour moins cher que ce qu'on pensait donc c'était good mais étant plus intelligent que de simples touristes, on trace pour voir le reste.


Plus loin, un autre plus cher et tout pourri, on l'a zappé direct. Encore plus loin on tombe sur la filiale française mais avec aucun français en vue, du coup on se précipite sur les prix et tentons direct de négocier avec le petits thaïlandais qui venait vers nous. Peucheur il a paniqué et nous a bafouillé "go to the boss", du coup on monte un escalier en quinconce pour aller voir la femme qui est aussi la patronne.

On a négocier ardament pour finalement gagner quelques petits sous mais c'est toujours ça (4400 baths à la base pour 3800 après !).


- Négociations terminées, on paie, rempli le formulaire au cas où on décède etc etc. La paperasse quoi, une fois réglée, on trace à la mer pour aller titiller les bêtes. 1500cc fratéééé !!

Il nous explique même pas comment ça marche, il s'en bat les couilles le petit homme, au diable les règles de sécurité comme en France, la zone toute petite aussi, on a tout l'océan!!! Du moment qu'on lui ramène la machine entière c'est bon. Du coup poignée dans l'aaaaaaaangle.


- 30mn de folie, c'était le feu ! La liberté dans un cadre de fou. C'était hyper physique par contre mais ça va on a dominé vitfé les bestiaux. Arrivé à la fin du temps imparti, mon jetski a bipé super fort et bam, voyant moteur allumé mdrrr j'ai fracassé le bordel à faire n'importe quoi mais osef on les a rendu et on s'est taillé en courant au cas où ils s'en rendraient compte, malins les deux petits français.

Au final on s'est arrêté 70m plus loin sur la plage pour se baigner car on était trop fatigués et en chaleur pour rentrer mdr pas si malins.


- Après 1h dans l'eau, la faim se fait ressentir mais la flemme était présente aussi donc on est restés 30mn de plus dans l'eau. Puis on est enfin sorti de l'eau pour monter au restaurant juste devant nous (faut pas trop nous en demander pendant les vacances mdr) et manger. Vu qu'on était trempé et plein de sable, comme à leurs habitudes, la serveuse thaïlandaise avait une solution. Elle nous a fait contourner le resto pour nous mener sur la plage et nous montrer une douche de fortune pour qu'on puisse se rincer pper mdr, c'est des fous sérieux.


- On mange, on parle un peu (beaucoup) et on rentre à l'hôtel par la plage car c'est magnifique. Une fois à 30m de l'hôtel, on avait capter une balançoire un peu cheloue, du coup on est allés test ! Elle était accrochée à plusieurs mètres de haut, c'était stylé. On a pas grandi je crois en fait..


- Fin de la journée, le soir on a mangé au resto de l'hôtel et puis réservation de billet pour l'Australie etc.. La misère mais à deux cerveau on a réussi !


- Jour 9 terminé, les photos sont pas nombreuses mais en même temps on arrive à la fin du trip en Thaïlande !


Tchous!



10
10
Publié le 24 octobre 2017


11
11
Publié le 24 octobre 2017