Carnet de voyage

AYCA en vadrouille

Par
18 étapes
42 commentaires
82 abonnés
Dernière étape postée il y a 8 jours
Par AYCA
AYCA en vadrouille
1
1
Publié le 6 août 2019

Ça y est c’est le grand jour.. direction l’Equateur et sa capitale, Quito pour directement enchaîner sur les Galapagos.. un peu d'appréhension face au long voyage mais finalement, le voyage se passe bien ( en grande partie grâce aux IPad intégrés ).. quel dépaysement 😉


2
2
Publié le 6 août 2019

Aaahh les Galapagos, îles qui font rêver rien qu’à l’évocation du nom ..

Nous partions en espérant que la réputation ne soit pas surfaite mais la suite nous prouvera que non .. Nous voici donc débarqués après 15 heures d’avion à Quito et direction l’embarquement pour Santa Cruz; îles des Galapagos avec son aéroport anciennement militaire.. et c’est à l’aéroport de Quito que l’on nous annonce qu’il ne reste plus que 4 places dans l’avion au lieu de 6..

Ouhhh je vous dit pas la tête de Guillaume qui essaye déjà de négocier pour qu’on reste tous ensemble et qu’il n’y en ai pas deux qui restent seuls à Quito.. heureusement , deux backpackers sympas ont bien voulu rester une nuit de plus à Quito et nous laisser leur place .. bon ils ont négocié comme des fous avec les hôtesses pour le meilleur hôtel et resto mais si j’avais pu Je les aurais embrassés 😉

Nous voici donc tous dispersés dans l’avion mais les passagers sont finalement compréhensifs et s’occupent chacun de leur enfant attribué et nous on profite de la vue ..Arrivés aux Galapagos, Inspection des bagages par les chiens renifleurs , paiement de la taxe .. ouille.. ca fait très mal au portefeuille..

Il faut savoir que pour ne pas avoir de tourisme de masse, les Galapagos sont extrêmement chères, mais avec deux trois petits trucs glanés sur les blogs finalement, on s’en sort pas si mal .. meme si la taxe de 100 dollards par personne pour entrer n’est pas négociable ..

Nous voici donc à l’aéroport, embarquement pour un bus et la traversée de la première île qui s’avère être particulièrement aride et voici notre premier énorme iguane au milieu de la route.. les enfants sont impressionnés .. s’ils savaient qu’on allait en voir des tas au sens propre et figuré pendant 12 jours .. petit traversée en bateau et taxi jusqu'à Puerto Ayora sur l’ile de Santa Cruz. Le taximan super gentil nous parle en Espagnol tout le long de la route et là on commence à se dire qu’on aurait du prendre quelques cours avant de venir ..

Et l'impression durera pendant deux mois mais l’espagnol n’est pas si compliqué et franchement il y a moyen de se faire comprendre. Et nous voici donc dans une maison louée et chaleureusement accueillis par l'hôte. Des petits pinsons, nous souhaitent la bienvenue et voudraient surtout un peu de pain mais interdiction de nourrir les animaux , ils doivent rester sauvages.. Malgré les cernes, on décide d’aller faire un petit tour près de l’eau et dans un petit recoin qui donne sur la mer , nous voici directement dans les vif du sujet.. rochers noirs de lave , mer turquoise et surtout otaries, crabes aux couleurs magnifiques , pélicans et iguanes noirs .. tout ca en deux minutes .. les yeux des enfants émerveillés( et de leurs parents) ca vaut tout les jets lags du monde..

Tout le long de notre trip aux Galapagos, les enfants ne cesseront de rire et de s’amuser avec les animaux.. ce qui est surprenant c’est la proximité avec ceux-ci , en effet tout est fait pour que les animaux ne soit pas approchés à plus de deux mètres et donc peu ennuyés par l’homme.. ce qui donne une harmonie avec la nature qui est assez époustouflante. Les animaux n’ont pas peur de nous, l’inverse n’est pas forcément vrai.. il y en a tellement partout que tu dois faire attention ou tu marches..Il y a des gardes partout pour te rappeler qu’il ne faut pas leur donner à manger et pour garder cet équilibre intact.


La fondation Darwin au bout de l’île est un exemple de sauvetage et de préservation de la vie sauvage. Un ferme à tortue est d’ailleurs sur place et est très intéressante à visiter. On prépare un petit reportage pour l’école car Darwin et sa théorie de l’évolution des espèces fait partie du programme de 6ème primaire ..

Durant les 12 jours , nous irons voir les cratères de volcans ( les Galapagos ne sont que des îles volcaniques ) Aurian a extrêmement peur des volcans, et se cramponne à Guillaume en visitant les cratères , jusqu’à ce qu’il se rende compte que ca n’est pas si terrible.. à coté de la réserve de tortues géantes se trouve un énorme tunnel de lave désert ou il faut ramper par endroits.. éclairés faiblement .. les enfants adorent 😉


Ysaline est d’ailleurs totalement dans son élément, nous savions qu’elle aimait les animaux en général mais quel enfant n’aime pas les animaux mais elle reste des heures à observer la faune marine et terrestre, elle ne parle que de ça ; rêve de faire le travail des bénévoles que l’on croise souvent.. bref sa passion se confirme et je sens qu’elle reviendra un jour ici..

Au marché aux poissons..

Auxane est malade depuis la Belgique .. on la traine depuis le début et elle ne rêve que d’une chose c’est dormir.. après pédiatre et antibiotique .. elle revit .. ouf !

Clément et Aurian sont super complices et font les 400 coups à deux .. et sont toujours aussi émerveillés par le petit chien des voisins que par les requins à pointe blanche à l’île d’Isabella.. c’est génial 😉

Mot de Clément : Ce que j’ai préféré dans ces îles; ce sont les animaux, il y en avait des beaux, des gros , ce sue j’ai préféré sont les otaries et les tortues géantes terrestres et marines.

Petits restos de fruits de mer, rencontre avec une famille qui termine son tour du monde et plouf sur les plages magnifiques.



Les Galapagos sont nos premières escales et on a un peu la boule au ventre de partir .. nous nous rendons compte que cette parenthèse avec les animaux est exceptionnelle et qu’on a commencé ce tour du monde par la cerise sur le gâteau.. mais le gateau n’est pas treminé et nous voici en route pour Quito que l’on avait aperçu à l’aller mais qu’on prendra le temps de découvrir en 4 jours.

3
3
-0.213595,-78.497075

Quito

Publié le 19 août 2019

Quito Capitale bouillante de l’Equateur.. nous voici débarqué dans une petite auberge tenue par un Suisse tout sympa avec des chambres minuscules au confort simple mais propre ( auberg’inn Quito) .

On décide l’après-midi de notre arrivée d’aller au parc EDIJO à coté de l’auberge. Grand découverte , il y a des jeux partout !! On se rend compte que tout est toujours adapté aux enfants et ils sont aux anges. Les Équatoriens ( et dans tout l’Amérique Du sud je pense) sont géniaux avec les enfants..

Les mamies passent leurs mains dans les cheveux des plus petits : « Mignosss mignosss » , Auxane est toujours toute intimidée .

🤩Il y a des clowns, des petits stands pour colorier , maquillage, stands de bonbons partout.. etc..bref on mange des crasses et on s’amuse bien avec les familles.🎉

Le lendemain nous voici au centre du monde .. MITAD DEL MONDO ou plutôt SUR l’équateur.. alors Aurian ne comprend rien mais les 3 autres sont impressionnés et cela fera un sujet de plus pour un petit exposé à l’école.

On se retrouve donc sur la ligne de l’équateur , entre l’hémisphère Nord et l’hémisphère sud ..

Cochon d’inde à la broche, incompréhension totale des enfants 🤣
4

L’amazonie, que d’émotions ..

Nous prenons un minibus de 2 heures de Lago Agrio à la réserve de CUYABENO.. et là le chauffeur pile net au milieu de la route pour nous amener une tortue d’une vingtaine de centimètres baptisée CARAPUCE par les enfants , elle était perdue au milieu de la route et nous suivra jusqu’au lodge , pour ensuite la relâcher dans la forêt amazonienne... tout cela pour le plus grand bonheur des enfants qui se sont trouvés une âme de sauveteurs d’animaux.

On mange avec Carapuce qui marche dans l’assiette de Clément qui ne voudra plus manger car la tortue pue selon lui ...

Nous voici partis pour 3 heures de pirogue et nous sommes directement dans le vif du sujet.. Capucins, singes écureuils, un bébé anaconda de 2 pères quand même, un paresseux et autres oiseaux et papillons magnifiques , la balade se termine sous un poncho peu étanche avec Aurian endormi sous une pluie diluvienne, genre pire que ta douche..

Nous arrivons dans notre lodge (Canangueno Lodge) paumé au milieu de la forêt.. nous sommes les seuls pour l’instant , d’autres gens nous rejoindrons demain.

Attribution des chambres et déjà , je scrute pour voir si y’a pas un petite bébête style araignée géante qui se cache pour m’accueillir.. confort rudimentaire mais tout est propre et on mange super bien grâce à un cuistot qui vit sur place toute l'année.

Le guide nous propose une balade de nuit pour voir les caïmans. Nous voici donc sur la pirogue en plein milieu de la forêt amazonienne avec pour seul bruit, les singes , oiseaux , grenouilles.. magique ! Mais les caïmans ont décidé de ne pas se montrer ..

Le lendemain, nous partons pour une balade dans la forêt amazonienne, chaussés de bottes indispensables.. Deux heures à marcher dans la boue jusqu’au cou , avec 35 degrés , plein d’insectes bizarres .. et les enfants ont ADORÉ...ils m’épatent vraiment, c’est génial de les sortir des sentiers battus, je me rend compte que je les protège trop et qu’ils sont capables de bien plus de résistance à l’imprévu et au manque de confort, que je ne le pensais .. Aurian a marché comme jamais et s’est écroulé dans mes bras au retour en pirogue ..sous une pluie diluvienne, on s’habitue..

Le guide a insisté pour cette photo.. 
😱

Le soir, balade dans le noir pour Clémént et Ysaline.. Clément a marché dans une flaque et a fait surgir un serpent corail .. la balade fut écourtée et le guide est rentré tout pâle en nous disant que c’était un des serpents les plus dangereux du monde .. j’en fais encore des cauchemars..


Fin de la parenthèse amazonienne.. wahouwww quelle aventure ! C’était dingue .. mais pas sûre que je le referai un jour..

5
5
Publié le 19 août 2019

Après l'Amazonie, nous restons 10 jours dans une maison à Puyo. L'occasion de vivre au quotidien la vie des équatoriens et d'ailleurs les voisins - voisines qui sont super gentils et bavards , c'est extra même si on ne pige pas un mot sur deux 😉

🦋🦉Visite de deux refuges pour animaux, c'est génial !🐾🦡🦝

Coatis, singes .. 




Banos, cascades et sports extrêmes


Nous voici deux jours dans une ferme typique de la région des Andes équatoriennes, au programme traite des vaches et surtout relax avec une vue à couper le souffle. L’hacienda en elle -même vaut aussi le coup d’oeil...

au menu fromage et viande de la ferme et carnivores que nous sommes , la vraie viande nous avait manqué (on en peut plus du poulet riz).. surtout qu’ici les vaches ont reçu full prix de la plus belle, à la meilleure dans l’assiette ..

Alpaca, surnommé lama pop-corn par Clément  

Aujourd’hui randonnée dans le parc du Cotopaxi. Le Cotopaxi est un volcan qui me fait penser aux dessins d’enfants.. un cône parfait délimité par la neige. Il culmine à 5 897 mètres Il est le plus haut volcan actif de ce pays. Ce volcan élevé est d’autant plus redoutable que la vitesse d'épanchement surprend les populations de la vallée.Et est entré en éruption la dernière fois en 2015. De quoi faire frémir les enfants qui sont surexités. Une belle journée en perspective même s’il les nuages ne nous l’ont vraiment jamais dévoilé en entier ..un thé aux feuilles de coca pour aider à supporter l’altitude et balade juqu’à 4800 mètres.. avec le souffle coupé..

Ysaline à coté du cratère du volcan(en photomontage seulement hein 😉)On a même vu une biche (une vraie celle-là)du parc Cotopaxi  
6

Déjà un mois .. les enfants trouvent que ça passe super vite mais parlent quand même beaucoup de leurs copains et copines restés en Belgique .. merci Monsieur watsapp qui permet de se voir et de se parler , faut juste trouver les bonnes heures.

Fin de l’équateur , dernier trip à un sommet de Quito

7

Vol direct pour Arequipa au Pérou malheureusement pas le temps de s’attarder à NASCA et ses magnifiques et mystérieux dessins gigantesques ..

Mais Arequipa nous réserve de belles surprises :

D’abord Arequipa ( 2400 m d’altitude) nous permettra de mieux supporter le mal des montagnes .. Cusco étant encore plus haut, nous y allons petit à petit en mangeant , buvant toutes sortes de décoctions de feuilles de COCA ( on va devenir addict )

Arequipa , la ville blanche , car tout a été construit avec des pierres de volcan blanches , rues magnifiques et ambiance de fête dès le premier jour.. Août étant un mois de fêtes religieuses.


Arequipa est aussi en pleine ébullition en ce lendemain de fête.. une usine va fermer et il y a des manifestations non violentes dans toute la ville. Nous ne nous sentons pas trop en sécurité même si l’an police armée jusqu’aux dents veille ..


On décide quand même d’aller au musée..


Visite de Juanita

Juanita est une momie Inca retrouvée dans un glacier sur un volcan . Il y a plus de 500 ans les Incas imploraient les dieux en faisant des sacrifices, généralement des petites filles de 12-13 ans, issues de la noblesse et pures. Ils faisaient mâcher des feuilles de Coca à celle-ci puis l’étourdissaient avec un gros coup de massue pour la jeter dans le volcan.

Je ne vous dit pas la tête des enfants , impressionnés par l’histoire et la momie en elle-même.. questions à gogo et une impression d’être contents de vivre en 2019 surtout Ysaline .. Aurian en reparle tout le temps .. pourquoi ils ont jeté la petite fille dans le volcan maman ?

Ils devraient mettre des panneaux « interdit aux moins de 10 ans »dans ce musée 😉

Je vous met quand meme une photo de Google ( les photos sont interdites pour la conservation ) pour vous donner une petite idée..

Pas mal conservée .. 



Deuxième jour, visite du couvent Santa Catalina .

Ce majestueux couvent ( le plus grand du monde) construit en 1579 a accueilli plus de 500 religieuses qui étaient coupées du monde et qui n’avaient aucun contact avec le monde extérieur . Mais celles-ci avaient une vie confortable avec un environnement magnifique et plusieurs esclaves à leur service.

C’était sans compter sur le pape PieIX qui renvoya les riches dots en Europe et libéra les esclaves pour un retour à a vie plus monastique. Jean-Paul II en 1985 permit quand même aux sœurs en 1985 de parler et de sortir. Actuellement, une quarantaine de religieuses vivent encore dans une partie plus récente du couvent et il n’est pas rare de les croiser.

Le couvent est si vaste qu’on dirait une petite ville avec ses rues, jardins et cloîtres.


Fin d’Arequipa, charmante deuxième plus grande ville du Pérou.

8
8
Publié le 20 août 2019

CUSCO, capitale inca du Pérou et classée au patrimoine de l’humanité et l’on comprend bien pourquoi , tant cette ville rassemble un riche passé culturel inca et une architecture magnifique . Et il est bon d’y flâner un peu..


..et on préfère être dehors parce que notre hotel pour 4 jours est vraiment affreux.. froid sale et moche et pas sympa .. mais c'est 2 euro par jour par personne .. allez on mord sur sa chique 😉


place des armes de cusco 


Les marchés sont le plus grand plaisir d’ysaline ( et de sa maman) pendant que les mecs attendent gentiment qu’on achète des bricoles..

ruelles bordées de murs Incas 


En parlant de bricoles, Auxane voulait absolument un petit cochon d’inde en laine de lama ( met très apprécié des péruviens au grand dam des filles ) et demande donc un CUY à la vendeuse qui ne comprend rien .. puis elle montre le petit cochon d’inde , la vendeuse s’exclame : « AAHHH Oune couille « les deux grands morts de rire , et Auxane toute fière avec sa peluche .. « Papa, je vais pouvoir montrer ma c... à l’école »

cuy en laine d'alpaga 
Processions du 15 août .. pause de midi.. 
9

Que de rêves d'enfants, et quel mystère entoure toute l'histoire de cet immense temple..franchement c’est dingue et cela reste un souvenir impérissable !

Nous avons choisi de monter au Machu Picchu par la voie de l'archéologue Hiram Bingham qui découvrit le site en 1911. Nous avons donc fait les 1900 marches immenses et les 550 mètres de dénivelé.. le Machu Picchu se mérite.. mais on a sué grave , comme dirait Ysaline .. et on a usé de beaucoup de psychologie infantile pour motiver Aurian 😉

Le reste ce sont des photos, qui parlent mieux de cette fabuleuse cité perdue ...

Les Incas et leurs fameux murs de pierre posées les unes au dessus des autres  
C’est wahouww quand même ! 
ok les enfants, vous levez les bras, vous faites semblant d'être contents et vite la file attend .. bref .. l'envers du décor.. 🤣
10
10
Publié le 12 septembre 2019

Après le Machu Picchu, les Incas et leur culture si particulière.. direction le lac Titicaca ( on vous passe les jeux de mots que les enfants ont grand plaisir à faire toute la journée 🤪)

îles Uros 


Nous voici chezEustaquio, un ancien pêcheur du lac . Il nous accueille, lui et sa famille pour nous héberger dans sa maison mignonne au bord du lac .


Premiers instants magiques à contempler la plus grand lac d’altitude navigable au monde ( 3812 mètres) .


habits portés au quotidien par Madame Eustaquio , chaud, confo et coloré !

Premiers instants magiques à contempler la plus grand lac d’altitude navigable au monde ( 3812 mètres)


Bon impossible de retrouver les photos du lac .. dommage ..nos iCloud respectifs en s'entendent pas .. du coup on perdu qq photos ;-(

Les enfants d’Eustaquio sont supers mignons et jouent avec les nôtres . Cette partie du Pérou est assez éloignée et les traditions sont encore très fortes dans cette région consacrée quasiment exclusivement à l’élevage . Les femmes portent toutes l’habit traditionnel ( qui a l’air super confo avec les longues jupes chaudes ) et le chapeau à pompon super coloré. Deux pompons, elles sont mariées.

La nuit fut compliquée ,

Auxane dormait par terre perdue dans des couvertures . Nous avons eu très froid (malgré les bouillottes prêtées gentiment par la femme d’Eustaquio) et nous étions littéralement écrasés par les 5 couvertures , on a pas bougé un cil de la nuit et on s’est réveillés tout groggis et boursouflés .. oups ce n’est que la première nuit ..

Le lendemain , nous visitons L’île de Taquile avec Eustaquio comme guide .

1300 habitants, pas de voiture, ni moto, ni vélo. L’ile garde son authenticité et ses coutumes, les hommes mariés portent un sac coloré en bandoulière avec pompons contenant des feuilles de coca, les femmes des châles noirs avec des pompons en extrémités et au bout de leurs longues tresses.


pas plus de photos .. ça doit être pénible de lire un blog sans photo mais si vous êtes encore là , c'est que vous êtes persévérants..



Îles flottantes ( pas le dessert hein , autre blague des enfants .. ou de Guillaume, je ne sais plus 😂)

Celle que l’on visite est une île construite par les habitants, qui comprend 5 familles et 17 personnes. Le chef du village change tous les ans et c’est à chaque fois un membre de chaque maison qui devient chef, même les femmes. Les îles sont construites à l’aide des racines et de la terre des plantes qui se poussent dans le lac, sortes de roseaux (la totora).

Les maisons sont soulevées à mains nues et placées sur les roseaux mais elles sont surélevées par rapport au terrain. La cuisine repose sur une pierre pour ne pas faire brûler toute l’île. Les toilettes sont à 5min en bateau en ramant. Faut pas avoir une envie pressante, ou sinon faut vite pagayer !. Pour se déplacer ils ont construit des bateaux. Les bateaux étaient les premières maisons avant la construction d’îles flottantes. Pour maintenir les îles, ne pas qu’elles aillent du côté bolivien par exemple.

Pour se marier ils doivent aller à l’église à Puno et ils reviennent avec un bateau un peu mieux, c’est leur limousine ! Il y a une capitale au niveau des îles où il y a l’école primaire pour les enfants et de quoi acheter à manger et à boire.

Nous quittons Eustaquio et sa famille et Copacabana pour la Bolivie 🎉 par la frontière ( évidemment vous allez me dire ) et c’est toujours marrant de voir les différences entre pays .. on passe comme dans du gruyère 😄

COPACABANA

On termine le lac titicaca par Copacabana en Bolivie ( pas la célèbre plage au Brésil ) mais bien une petite bourgade le long du lac où nous avons loué un hotel conseillé par Fred Maes ( un mouscronnois .. vive Mouscron , je ne le dirais jamais assez 😉) et ce fut vraiment génial et franchement un peu de confort fait du bien ..

slackline 


Séance d'Ipad avec bébé lama 



Depuis le Pérou nous voyions de plus en plus de voitures "décorées" .. nous n'avons plus de guide du routard et on se demandait pourquoi ..du coup .. on découvre cette tradition typique d'ici qui est de bénir les voitures et c'est DEMENT !!

Chaque jour , tu te pointes avec ton auto , tu patientes en la décorant de multitudes de fleurs vendues par les petites madames qui attendent avec leurs échoppes colorées et puis le prêtre arrive pour bénir ta voiture ! ce la permet d'éloigner les accidents .. et c'est moins cher que l'assurance .. ( déso pour les assureurs qui liront ça 😉 )


la cathédrale de Copacabana est toute blanche et splendide !! 
11
11
Publié le 12 septembre 2019

Après Copacabana, direction Uyuni et son célèbre désert de sel..

Avion de LA Paz ( capitale téléphérique de Bolivie entourée de sommet à plus de 6000 mètres ) à Uyuni . Nous avons fait croire aux enfants que nous prenions un jet affrété pour nous et quelques autres passagers .. ils découvrions quand ils seront grands que c'est jute un petit avion de transit entre deux destinations peu fréquentées .. 😉

première nuit à Uyuni et par hasard , nous nous retrouvons dans des lits .. en sel .. Aurian est super content !!

on peut goüter les tables de nuit  

LE SALAR DE UYUNI !! DINGUE !!

petit moment de culture :

La disparition du lac préhistorique Tauca, 14 000 ans auparavant, a donné naissance à la croûte de sel la plus grande du monde qui recouvre aujourd'hui ce salar.

Le désert se compose de sels de bore , de chlorures, carbonates et sulfates de sodium, potassium, magnésium et lithium.

Le salar d'Uyuni recèle 5,5 millions de tonnes de lithium exploitables sur les onze millions de tonnes que compte la planète.

Les réserves de lithium, composant essentiel des batteries électriques, sont actuellement le centre des attentions du gouvernement, ainsi que de plusieurs multinationales. Le salar d'Uyuni fait partie du « triangle du lithium » entre le salar d'Atacama au Chili et le salar del Hombre Muerto en Argentine qui concentrent 70 % des réserves mondiales de lithium.

Cette réserve couplée à l'activité touristique s'avère une aubaine pour les boliviens .


Le site est propice aux photos rigolotes

Après le salar, direction le cimetière des trains après deux heures de balade dans le désert , très très pollué de plasitques, et de cadavres de chiens et de vaches.. le enfants sont supers choqués. Nous arrivons au cimetière des trains , témoins d'une époque où le trafic ferroviaire était prépondérant pour le transport de minerai et où les trains ne servait pas que d'aire de récréation de plus de 4 heures pour les enfants 😉

12
12
Publié le 12 septembre 2019

Passage de la frontière BOLIVIE-Chili

Déja, on passe par une frontière très peu utilisée par les touristes .; tout le monde nous regarde.. gentiment, mais on dénote un peu .. après une heure d'attente ..passage devant la responsable des cachets..eh bien nous avons été refusés !!

MOTIF : nous étions à pied et pas en bus..heuuu.... on s'est fait incendier par la dame de la douane car nos devions avoir un moyen de transport (et qu'on ne parlait pas bien espagnol.. ) tout le monde avait pitié de nous mais, avait l'air d'avoir peur de la dame aussi ..

.. bref après deux heures d'attente, on doit embarquer dans un bus pour faire 5 mètres .. ouf, le dernier bus a 6 places , il est 19H30 la frontière ferme à 20 h.. on refait la file et délivrance .. ils nous laissent passer ... finalement , on prendra le bus jusqu'à la côte Chilienne parce qu'il y a un IBIS HOTEL et qu'on est complètement paumés..

arrivés à 1h du mat , Ibis complet , recherche d'hôtel dans ville inconnue .. on a survécu et dormi dans des draps propres avec des enfants zombies 😉


Iquique , ville balnéaire du Chili pas du tout prévue dans notre tour du monde mais que l'on a vraiment appréciée !

un classique  


empanadas , vente de coquillages  
Sandboard 
13
13
Publié le 21 septembre 2019

ATTENTION COUP DE COEUR !!

Alors là on a kiffé grave( faut bien parler un peu jeune hein ..)


Atterrissage sous la pluie ( qui nous rappelle la foret amazonienne..) et accueil tout en fleur , sauf pour Guillaume ( y'en avait que 5), ça ne l'a pas dérangé 😉

Aurian l'a vite enlevé, la honte d'avoir un collier de fille.. 

L’histoire de l’île de Pâques reste, en grande partie, toujours bien mystérieuse. Il faut dire que le travail des archéologues est particulièrement difficile à cause du manque de témoignages ou de sources fiables. Même si le voile a été levé partiellement et que les extra-terrestres n’ont rien à voir dans tout cela, de nombreuses questions sont encore sans réponse ou âprement débattues dans la communauté scientifique. ( surtout sur le déplacement des statures..)


Nous avons été séduits par la gentillesse et la cool attitude des locaux. Bon , ok , ils fument beaucoup le jocko mais ils doivent quand même un peu s'ennuyer si loin de tout ..

Ceux qui n'habitent pas l'île ne peuvent acheter un terrain, donc si ton rêve est d'aller habiter là-bas , la seule solution est de te marier avec un ou une habitant(e).. ce qui est assez fréquent car suite à quelques soucis, un Rapa Nui( habitant de l'île de Pâques) ne peut se marier entre cousins du 3ème degré

Cett île nous as semblé tellement plus polynésienne que Chilienne.. les fleurs , la douceur de vivre , les traditions , tout est si proche des îles que nous avons du mal à nous dire qu'elle est chilienne ..

D'ailleurs, de nombreuses preuves viennent étayer l’histoire du peuplement polynésien de l’île de Pâques et il est même probable que les Rapa Nui soient issus de l'archipel des Marquises .




Coup de coeur car tellement  éloigné et si  sauvage que la vie semble douce à vivre.


Mais, comment évoquer l'île de Paques sans parler d'eux justement.. les MOAÏS..

Et pour une fois les enfants adorent les histoires, les statues , les sites au bord de mer.. on les as tellement bassinés avec cette île .. mais ils sont quand meme impressionnés, tout les intéresse .. bon je vous avoue que le dernier jour, où je les emmène voir une rangée de Moaïs un peu plus banale.. il m'ont fait comprendre qu'ils avaient leur dose 😉



Cherchez l'erreur.. 

On ne sait pas exactement pourquoi les habitants de l’île de Pâques érigèrent ces statues et ce qu’elles symbolisaient. On suppose que les Moais étaient des représentations d’ancêtres illustres . On pense que leur fonction était de protéger le clan, ce qui expliquerait pourquoi les Moais des plateformes (ahu) en bord de mer sont tournés vers la terre. Leur taille imposante pouvait aussi être une démonstration de puissance de la tribu.


 ANAKENA, la plage cocotiers -sable fin- ET Moaïs s'il vous plait 



Lorsque les Européens découvrent les moaï, séismes, tsunamis et troubles sociaux se sont succédé entre beaucoup de statues sont inachevées,

Moaïs renversés 

et la plupart de celles des ahu sont à terre, les yeux brisés et dispersés, les pukao( leur coiffe ) ayant roulé plus loin, les sédiments les ayant en partie, voire totalement recouverts.


A notre grand étonnement, l'île regorge de Moaïs, certains semblent même oubliés , à terre, et le tuf ( roche volcanique) étant plus friable que la pierre, ils se dégradent lentement .. un conseil .. allez-y vite !!

mason bateau grottes , autant de vestiges historiques 
cratère de volcans magnifiques et construction de cabane au bord de mer 
14



Bora-Bora 


Bon , ça va être compliqué de vous raconter ce qu'il se passe au paradis ...



Moorea à l'arrivée 
Clin d’oeil à Mamy Cocoq qui trouve qu'il n'y a pas assez de photos de Guillaume 🌸(ps: je l'ai menacé pour la photo)

TOUT est génial ! Les polynésiens sont profondément gentils, serviables, pas du tout intéressés par l'argent, respectueux de leur Fenua ( terre ) et surtout fleuris et colorés..

La vie est douce, tout est fait pour promouvoir la vie locale..

Visite d'une usine de jus de fruits .. principalement des ananas qui poussent en quantité astronomique sur l'île.


Nous sommes installés pour un mois dans un fare ( maison) au bord de la plage de Moorea.

Nous rêvions depuis longtemps de ce mois de détente au bord du lagon mais arrivés dans la tempête, nous avons déchanté.. en effet , impossible d'aller sur la plage, sur la terrasse et même d'ouvrir la porte du fare sans avoir des trombes de vent.. bref, on se dit que un mois dans ces conditions ça va être atroce .. mais c'était de courte durée et cela nous as permis de profiter encore plus du beau temps qui s'annonçait ..


Clément promène Aurian pour aller snorkeler  
Visite d'un centre de soins pour tortues et l' école aussi .. 
Atelier fabrication de paréos 


Fabrication de ceviche et sashimi avec un demi-poisson pêché ce jour (pas par nous hein) 


Clément décide d'aller porter la carcasse du poisson loin dans la mer .. il part en kayak et perd sa rame , se retrouve donc à l'eau .. avec un aileron qui tourne autour de lui .. comme dans les mauvais films d'horreur... Guillaume fonce , lui hurle de remonter dans son kayak , entre temps , il hurle , UN REQUIN , il n'a jamais nagé aussi vite que cette fois là .. il a lancé la carcasse et s'est enfuit sans demander son reste 😉

j'ai légèrement l'impression d'être une mytho en racontant tout ça, en tout cas les enfants n'oublieront rien ..



Un matin d'insomnies ( je commence à avoir quelques bonnes raisons ), le voisin m'interpelle , en me disant qu'il y a des baleines juste en face.. réveil de tout le monde et nous voici partis pour aller les voir..

nous rapprochons mais pas trop près pour pas les embêter , sauf que quand elles plongent pour 10 minutes , on ne sait jamais très bien où elle vont remonter .. et évidemment , la baleine et son baleineau décident de remonter juste à côté de nous et de sauter toutes les deux ensemble..on a eu un peu peur mais cette image restera gravée dans nos souvenirs pour le restant de notre vie, Ysaline a eu des étoiles dans les yeux toute la journée , toute la famille n'a fait que parler de ça pendant 3 jours ..





Avant de faire ce tour du monde , chacun avait formulé un rêve :

Ysaline de voir les baleines , CHECK

Clément de voir un HAKA .. la suite nous le dira

et de faire du ukulélé en Polynésie... CHECK, il en a même reçu un pour ses 10 ans ..


Auxane de ramasser des oeufs de Pâques à l'île de Pâques : CHECK

Aurian de voir plein de chiens .. CHECK aussi , il y en a partout dans tous les pays .. il ne parle que de ça 😉



Nous avons rencontré la famille de Philippine et Oscar qui eux font le tour du monde à la voile ..les enfants se sont fait de nouveaux copains et nous aussi 😉



Nous partons pour les îles sous le vent en bateau pour un retour en avion. Attention les yeux !!





 Visite d'une ferme perlière et achat des cadeaux pour les fieulles..
50 nuances de bleu.. 
Retour avec air tahiti  
Et pour finir 5 jours à Papeete et ses plages de sable noir 

On s'est promis de revenir un jour ..

15
15
Publié le 16 novembre 2019

Un seul mot : NATURE SAUVAGE !! (Ok ça fait deux )


Le nom Maori de la Nouvelle-Zélande signifie Long nuage blanc ; ce qui en dit déjà long sur la météo qu’il peut faire là-bas.

En Nouvelle-Zélande, aucun village ne se trouve à plus de 128 km de la mer . Et du coup les paysages magnifiques se multiplient ..

Nous voici donc dans un des pays tant attendu de ce tour du monde .. le pays des moutons .. avec plus de 9 moutons par habitant.. il y en a partout et tout le temps .. comme dirait maman , ça vaut la peine d’aller si loin pour voir des moutons .. mais ceux çi sont dans un environnement quand même différent..

Et nous voici partis avec un magnifique camping-car que les enfants ont adoré .. le conducteur un peu moins .. et la conduite à gauche demandant un peu d’entraînement cérébral ( d’où le petit bonnet 😉

Organisation et rangement .. bref pas trop mon truc mais on y arrive

Nous restons un jour à Christurch et en profitons pour visiter le centre de l’Antartique, très intéressant ! Il n’est qu’à 5 heures de vol , d’ailleurs le terminal terrestre d'embarquement pour 'Antarctique est là !

Plongeon des mains dans l’eau glacée, simulation de tempête, tour en auto des neiges .. 
La station princesse Élisabeth mise à l'honneur 


Première étape, une ville que les français ont essayé de coloniser sans succès : Akaroa et plongeon dans le vif du sujet.. lacs , collines , montagnes enneigées au loin ...

Et nous voici partis sur les route de l’île du sud de NZ, la plus sauvage et la plus belle ..

Nous arrivons au lac Tepako, une fine pellicule de matière en suspension donne aux lacs et rivières de NZ une couleur bleutée qui est magnifique. Mes amis, Ian et Dorian nous ont rejoint pour le bonheur des enfants qui sont supers contents d’avoir de nouvelles oreilles attentives à leurs mille histoires .


Coupe du monde de rugby au pub et séance de ricochet sur le lac 

Ce qui est très sympa en NZ c'est le nombre de possum écrasés sur les routes .. en effet , au risque de choquer certains, écraser un possum est ici un sport national et surtout tu ne dois pas hésiter à faire un petit écart de route pour réguler la population de ces nuisibles qui détruisent les forêts et mangent les œufs des oiseaux ( surtout quand ce sont des kiwis ..) du coup, voici la peluche que tu peux offrir à tes enfants ..


Possum avec trace de pneu  


Hooker valley

Nous partons sous la pluie et 3 degrés au thermomètre mais cela en vaudra la peine .. la balade de 3 heures nous emmène le long d’une rivière glacière et tout au bout un lac avec quelques petits icebergs .. splendide !

Petit coup de fatigue d’Aurian mais pas du tout de Clément qui rajoute des kilomètres .. 
Ricochet pour changer 



Et qui devait arriver arriva, pour la première fois durant ce tour du monde les enfants ont poussé un petit coup de sang .. trop de balades , trop de nature , Trop bouger .. il est vrai que nous changeons de camping tous les jours et du coup , ils sont en manque de repères.. aucun espace pour pouvoir sortir leurs petits légos, etc.. mais cela est vite passé avec Queenstown et ses sports extrêmes .. surtout la luge .. Ysaline et clement trouveront plusieurs tickets par terre et pourront faire quelques tours gratuits pour leur plus grand bonheur 😉

On s’est éclaté à jouer à Mario Kart , et balade sur un ancien bateau à vapeur jusqu'à une magnifique ferme à .... moutons !!!

Requin à moteur pour amateurs de sensations fortes 

Milford sound, fjord majestueux qui ne se visite qu'en bateau après de longues heures de camping-car, la beauté des paysages se mérite !

Perroquet du coin 

^petite halte dans la ville des chercheurs d'or et on en a trouvé 😉

Anciennes maisons chinoises , du temps où les chinois furent recrutés pour la prospection 




On cherche de l'or puis on regarde le rugby  
Castle hill 

Paysages dignes du seigneur des anneaux




La NZ ce sont aussi et surtout des forêts de fougères qui sont d’ailleurs l’emblème du pays


Passage sur l'île du Nord et arrivée à Wellington, La capitale .. la plus belle capitale que nous n'ayons jamais vue.. Presque pas de building, tout au bord de l'eau , propre , organisée ( comme partout en nouvelle-Z d'ailleurs)

Visite du musée Te papa, hyper didactique puis en route vers les lacs et surtout la région volcanique ..

Pas encore trouvé un comme ça à Wissant hein ! 



La région volcanique de Rotorua..

Le passage préféré des enfants .. une région où l'on se croirait au commencement de la terre .. la terre bouge, fume , chauffe , fusionne, bouille ... festival de couleurs, paysages, chaleur et ... odeur ...



Direction Hot water beach ( les NZ ne se foulent pas trop our trouver des noms de villes et de villages ..)

Plage absolument géniale où des sources d'eau chaude géothermiques créent des bains d'eau chaude ( 64 degrés) naturelle.. mais il faut creuser un peu. Le camping prête des pelles et nous voici entrain de creuser notre jacuzzi alors qu'il ne fait pas trop chaud dehors.

Moment extra avec les enfants qui sont restés des heures à creuser , profiter, sauter dans la mer, se réchauffer dans leur trou etc..

L'eau fume quand elle sort  
Lac de Rotorua  
Hot Water Beach  

Et nous avions gardé le plus beau pour la fin sans le savoir .. Cathédrale Cove .. une arche naturelle dans un décor somptueux qui a d’ailleurs servi dans le film Narnia.

Passage obligé à la nage pour aller de l'autre côté.. 

Les enfants ont finalement adoré la nouvelle-Zélande , qui nous as réservé de belles surprises.

Aéroport d'Auckland et direction Bangkok pour une semaine de détente à Kho kut et une semaine à Bangkok ..

16
16
Publié le 5 décembre 2019

Une semaine de détente avec les Gaspari sur une petite île magnifique, où nous avons trouvé l’eau de la mer la plus chaude de tout notre tour du monde. Les enfants étaient supers contents de retrouver leurs amis et ont passé tout leur temps dans l’eau..



Fait chaud 🥵  




Après cette semaine de détente, cap sur Bangkok avec beaucoup d’appréhension car je l’avais déjà visité 20 ans plus tôt et elle ne m’avait pas laissé de souvenir impérissable.

Mais Bangkok a changé, en 20 ans la capitale s’est fortement développée malgré l’instabilité politique et le ralentissement économique mondial. Désormais Bangkok est hérissée de buildings de toutes sortes , on se croirait à New-York . Fini les pousse-pousse et les chapeaux coniques, vive le métro ultra moderne et les thaïlandais chics penchés sur leur smartphone.

La vue de notre appartement  


Du coup, la différence entre pauvres et riches est totalement flagrante. Des shoppings-center incroyables poussent à tous les coins de rue avec des magasins de luxe qui tranchent avec la vie urbaine et des petits marchands de kaprao moo ( riz et bœuf) à 1 euro le repas ... que nous avons eu le plaisir de goûter plusieurs fois et la street food thaïlandaise est une tuerie comme dirait Ysaline ..


La Thaïlande est un pays de religion et à tous les coins de rue vous trouverez des petits temples avec toutes sortes d’offrandes et apparement les Esprits semblent apprécier le fanta rouge ..

Légitimement, Auxane se demande  ce qu’il font avec les offrandes après, c’est une question que je me posais aussi ...


Visite de wat Phra Kaeo , l’ancien palais royal de la monarchie thaï, sous une chaleur étouffante et des hordes de touristes chinois franchement pas polis du tout, ils ont plusieurs fois poussé les enfants pour avoir leur selfie « seul avec les statues » tu parles, ils sont 100.000 à s’être donnés rendez-vous ce jour là..

 你推黄河吗  ( c’est pas une insulte, promis)

Pas moyen de se poser, ni d’apprécier ce temple qui est vraiment très (kitch) beau. Impossible de s’ébahir Une seconde sans être ratatiné . Bref, on a fait la visite la plus rapide de tous les temps 😄.. quelques photos quand même , même si le site reste archi connu ..

Photo statue qui dure lonnnngggtttemmmpssss pour embêter les chinois 😉


Visite du marché avec les fripes, les animaux et les poulpes miam 

Nous sommes à Bangkok au moment de la populaire fête des lumières LOY KRATONG. Super bonne surprise !!!

LOY Kratong  

Chacun peut amener un présent qui flotte sur l’eau. Le déposer sur un lac ou une rivière , l’allumer avec un peu d’encens et laisser partir sa petite embarcation fleurie au gré du vent. Vous pouvez y déposer tous vos soucis, des petits cadeaux pour les dieux, des fleurs, des pièces etc.. 💐🕯🌹



Le tout donne une ambiance de fête et de recueillement à la fois et surtout des petits points lumineux partout .. c’est magnifique ..

Les enfants ont d’ailleurs fait aussi leur petit Kratong qu’ils ont poussé sur le lac et mis dedans tous leurs souhaits, soucis ...

Cette année Kratong biodégradable obligatoire, les tortues se régalent 🤣



Fin de la Thaïlande, direction le Sri-Lanka, et déjà, l’appel des moules-frites se fait entendre`.. vous comprendrez plus tard 😉

17
17
Publié le 6 décembre 2019

Hop, direction vers notre dernier pays .. le Sri-Lanka, pour quelques semaines...:

Tuk-tuk 


Alors, on va la jouer franchise complète.. arrivés à l’aéroport, nous étions tout de suite dans le vif du sujet avec un petit Monsieur tout gentil qui très gentiment nous as mis les bagages dans le taxi et nous as demandé gentiment de l’argent avant de s’énerver méchamment parce qu’on en avait pas , on venait d’arriver...

Notre sentiment général du Sri-Lanka est mitigé et surtout, pas du tout objectif. Au risque de paraître blasés, et genre « ceux, qui se plaignent alors qu’ils sont en vacances », nous n’avons pas profité de ce dernier pays comme il le mériterait.

Des boudhhhaaasssssss 👌

Les enfants nous ont fait comprendre que les bouddhas assis - couchés-debout- en vrai , en or - en argent, multicolores, la dent de bouddha et autres arbres sacrés.. ils en ont leur claque et « on voudrait rentrer en Belgique, voir nos grands-parents, nos copains, notre chambre et même l’école » .

Et à bien y réfléchir.. nous deux , on pense pareil.. 37 degrés, l’humidité, le harcèlement permanent .. viens Madame, j’ai pas cher , pas cher et que je te colle au cas ou tu dirais oui .., le sentiment permanent de te faire arnaquer, les bouddhas, ont eu raison de nous.. nous décidons de raccourcir le voyage et rentrons plus tôt en Belgique adorée 😉

MAIS , le Sri-Lanka reste un magnifique pays et surtout n’hésitez pas , les Sri-Lankais sont supers serviables et accueillants . Résumé en quelques photos de 10 jours de visite accélérée :

Magnifiques plantations de thé 
Les éléphants en liberté 
Balade en pirogue avec fabrication de chapeaux de nénuphars pour les distraits qui avaient oublié leur casquette  
Dans une famille, pour le curry Sri-Lanka méga piquant mais qu’Aurian adore.. 
Le fameux rocher du lion et ses singes franchement effrayants quand tu sors un paquet de chips .. 

Fin du Ceylan et retour en Belgique 🇧🇪 , on a tous hâte !!

18
18
Publié le 6 décembre 2019

Surexcitation pour notre retour en Belgique, ohhh regarde, papa, comme elle est belle la Belgique, j’ai vu l’atomium, j’ai vu les autoroutes 🇧🇪 🇧🇪 🇧🇪


Un retour génial, avec des retrouvailles au top. Ravis de revoir tout le monde et pour les enfants de se rendre compte de tous les choses qui leur ont manquées, maman on a plein de légos .. ehhh oui mon chéri 😉


Bref, une aventure que l’on pas encore eu le temps de digérer mais qui nous as appris beaucoup sur nous-mêmes et sur les enfants .. les enfants sont incroyablement flexibles et résistants, Guillaume sait travailler partout même en conduisant un bateau ou un camping-car et moi je suis beaucoup plus cool et je cours (un peu) moins ( pourvu que ça dure ..)

On relativise beaucoup plus sur les petits choses du quotidien qui ont peu d’importance et qui avec du recul et quand tu reviens te paraissent un peu décalées...

Bref , je vais pas faire dans la cool attitude de gens qui ont fait le tour du monde et qui se la pète mais j’ai envie que ce sentiment de plénitude et de « on a de la chance ici » ( j’ai pas trouvé dans le dico ) continue dans la durée ..

Sur ce, merci de m’avoir lue, j’aspire tous vous revoir un jour , je fais un coucou à toutes les familles que l’on a rencontré durant ce tour du monde 😘

En route pour d’autres aventures ;