Carnet de voyage

D'ici là...

3 étapes
14 commentaires
31 abonnés
Dernière étape postée il y a 1064 jours
En attendant le Grand Départ
Du 22 août au 12 septembre 2019
22 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 11 août 2019

A2pasDici, c 'est l'aventure d'un voyage qui commence et qui nous mènera en des contrées où nous serons à 2, mais pas d'ici !

A2pasDici, c'est encore dire qu'aussi loin que nous irons, nous resterons assez proches, dans le temps de l'ère numérique, ou l'espace d'une petite planète perdue dans l'univers.

A2pasDici, c'est enfin avoir conscience que le voyage ou l'aventure n'est pas une histoire de distance mais surtout d'état d'esprit, et que, pour qui garde son regard d'enfant, les merveilles du Monde commencent déjà au fond du jardin, à deux pas d'ici...

2
2
Publié le 27 août 2019

Un grand départ avant le vrai départ.

Ce matin du 22 août 2019, le moment est venu de quitter définitivement ce petit paradis...

Avec Jeanne et ma fille Yvanna, nous avons choisi symboliquement de quitter les lieux à cheval, sans (presque) nous retourner... Tristesse, nostalgie, soulagement et projections sont les ingrédients de cette émotion complexe et mitigée qui accompagne ce moment.

Voilà ! Nous n'avons plus de domicile. Ensuite nous confierons les chevaux... Et demain, après une dernière nuit dans le camion, nous nous en séparerons.

De l'art de faire du vide pour faire le plein de nouvelles choses à vivre. Un chapitre se termine mais l'histoire continue ! Le premier grand départ à eu lieu. Celui où l'on quitte ce que l'on a. Bientôt viendra le deuxième grand départ, celui où l'on quittera aussi ceux que l'on a. Et surtout celui où l'on s'en va... d'ici, à là-bas !

• • •

En mémoire de ces lieux, voici l'occasion de vous partager quelques photos...



Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ

3

Un peu plus de 2 semaines se sont écoulées après notre petite transhumance équestre. Parenthèse trop rapide durant laquelle nous avons pu profiter de nos proches, généreusement recueillis et choyés, tantôt dans la famille d'Éric, tantôt dans la mienne, ou à défaut en dernier recours, amoureusement réfugiés dans ma fidèle laguna... Puis arrive enfin le temps de boucler les sacs! Opération minutieusement réfléchie en amont, car c'est finalement bien tout ce qu'on avait décidé de réellement préparer pour ce grand voyage 😉

Je vous laisse deviner qui a le sac vert, qui à le sac rouge....  et aucun mérite si vous trouvez bien sûr  😏

Une fois les sacs fermés et pesés (environ 16 kgs chacun), l'aventure peut commencer ! Et oui, à la dernière minute, rebondissement pour miss Laguna que je laisse sur notre route à Angers. Non voyons ! pas de panne, ce serait même une insulte que d'y avoir pensé... et franchement pas originale comme idée. Je décide simplement de la prêter pour l'année à une fille qu'on a jamais rencontré ! Contact donné par ma soeur, que nous allons visiter au sud de Paris pendant 48h avant de s'envoler... C'est donc finalement en covoiturage que nous rejoignons le château de Tigery !

Situation un peu folklo et pour le moins paradoxale pour nous, quand la dame nous dépose devant la grande grille de l'allée châtelaine, alors que nous venions de lui dire que nous ne possédions plus rien hormis nos 2 sacs à dos !..

Bon c'est pas vraiment le château de ma soeur hein... Mais celui de la communauté religieuse au sein de laquelle elle vit avec sa famille😇. Ici, nous aurons donc l'occasion de nous échauffer pour ce qui nous attend en voyage : le woofing😄! Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'être en immersion chez l'habitant, pour lui rendre service quelques heures par jours en échange du gîte et du couvert... Rien d'obligatoire pour nous cette fois afin d'être accueilli à Tigery, mais Eric s'en donne tout de même à coeur joie avec les autres pour dégommer une haie de pyracanthas (remplie de piquants évidemment)

Bon moi j'ai tenu que la matinée...les chaussures prêtées à Eric aussi !

Le 12 au matin, Adonis, un prêtre Burundais improvise de bon coeur une bénédiction de notre voyage au détour d'une cuisine , et ainsi nous nous rendons à l'aéroport en métro, baignant dans la sérénité...

Séjourner dans une communauté c'était déjà dépaysant, mais prendre le métro jusqu'à Roissy, pour 2 campagnards comme nous c'était carrément comme traverser l'Afrique 😅

Après tout un labyrinthe, enfin nous nous délestons de nos sacs au comptoir d'Air France (en priant fort pour qu'ils arrivent en même temps que nous !). Enfin nous nous installons dans l'avion... Et, enfin, nous décollons !

Frais comme des gardons...pour le moment !! 

Le trajet nous a paru simplement interminable ! Après 11h de vol, on aura quand même pu voir Shangaï....en photo.🤣

fantasme VS réalité. 

A la base, on pensait avoir le temps et l'énergie pour sortir voir la ville, au final, on s'est rabattu sur l'aumône, c'était plus sûr...

6h plus tard - dont je ne sais combien de temps passé à faire la queue pour des contrôles divers et variés - nous repartons de nouveau pour 11h, direction Auckland !

Là, on a commencé à devenir un peu fou avec le manque de sommeil.... 

4h après, nous sommes enfin montés dans l'avion pour Nouméa. Le Paradis, ça se mérite !

Au final, il se sera écoulé 52 heures entre notre réveil à Tigery, et notre couché à Nouméa... De quoi subir un bon jet lag, mais par miracle, nous sommes probablement tombés dans le meilleur endroit pour ça ! La preuve en images dans le prochain carnet de voyage 😀