La Grèce est un pays qui m'a toujours fait rêver depuis les cours sur la mythologie Grecque; nous avons combiné Santorin et Athènes pour avoir deux visions différentes de ce pays.
Mai 2018
7 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Après 2 vols (Bordeaux-Athènes et Athènes-Santorin avec Aegian Airlines) nous voilà sur l'île de Santorin! L'atterrissage à tapé car il y a du vent et la piste se situe entre la montagne et la mer Egée 😀.

Anecdote : nous avons loué une voiture (Kia picanto avec Alamo, entre nous c'est un jouet cette voiture!) mais il n'y a pas de "bureau" de location sur place, sauf que nous l'ignorions, du coup après les avoir appeler, ils m'ont expliqué qu'une personne de l'agence venait nous amener la voiture. La voiture étant neuve, les plaques d'immatriculations n'ont pas été faites, du coup nous roulons avec des plaques en ...carton avec l'immat écrite au feutre noir!!! Aucun soucis tout est normale nous sommes en Grèce!!

Le premier jour, nous partons à la découverte des villages d'Oia et Fira, les maisons blanches et bleues sont très belles, c'est atypique et le panorama sur la caldera est splendide, même si un peu brumeux.

Les ruelles sont agréables, et le dédale de chemins à parcourir vous offre des points de vue différents sur les villages et le paysage.

Petit bémol pour ma part: le contraste entre la "façade" et ce qu'il y a derrière est choquant, beaucoup de bâtiments délabrés, des parkings jonchés de détritus à leurs abords, ainsi que le long des routes...pas de tri sélectif, ok nous sommes sur une île mais bon..beaucoup de paquebots qui débarquent les touristes, oui je sais je suis aussi une touriste ..enfin c'est vraiment dommage qu'un tel bijou au milieu de la mer Egée ne soit pas aussi beau devant qu'à l'intérieur des terres.

Nous allons ensuite à red beach (dont l'accés est assez difficile), les falaises sont impressionnantes, plage de galets, difficile de se baigner car pas mal de houle.

Nous passons la soirée à Akrotiri au calme, charmant village et les restaurants sont moins chère qu'à Fira et Oia. Le coucher de soleil au phare d'Akrotiri sera dans les nuages, mais le point de vue sur toute l'île vaut le coup !

2

L'île de Néa Kaméni constitue la partie active du volcan, auquel on accède en bateau à partir du port de Fira notamment. Possibilité d'y descendre par le cable car ou à pied, nous avons choisis le sentier pour l'aller (car descente 😀) et la remontée se fera en cable car (6€ le trajet de 2min top chrono, oui oui c'est du vol) nous descendons donc à pied au port, l'accès est un peu glissant dû aux pierres volcaniques qui le composent, et il est parsemé de bouses d'ânes! Car vous pouvez y aller à dos d'ânes.

La croisière (avec Dakoutros) de 3h est au top sur un beau voilier, nous arrivons au volcan et l'accès est de 2,5€ car c'est un parc naturel. La sortie accompagnée (1h15) nous amène au sommet de l'île et du cratère, d'où s'échappent du souffre. La vue qui s'offre à nous est grandiose, sur tout Santorin avec les villages blancs accrochés à la falaise.

Une fois remonté à bord, direction les hot springs, où nous sautons du voilier pour les rejoindre, elles se composent de boues naturelles formées suite aux éruptions volcanique. Le contraste de température n'est pas si énorme que ça mais on sent bien la différence lorsque nous retournons au voilier. On a bien ri, et il y a bien 70 m de nage aller, les roches sont assez glissantes une fois que l'on a pieds, et c'est assez étrange comme sensation de nager dans de l'eau marron qui sent le fer!! Attention au maillot qui prend la teinte! 😀

 Cable car 

Nous terminons la journée par la visite de Pyrgos, qui est un très beau village moins fréquenté et avec une belle vue sur toute l'île. Ses ruelles blanches et ses petites boutiques sont très charmantes, les nombreux chats sont de cet avis! Nous montons jusqu'au point culminant de l'île, le Mont Profitis Ilias (566m), au sommet duquel il y'a une base militaire notamment; de là vous avez une vue pratiquement à 360°C et sur l'aéroport.

Nous terminons cette journée par la station balnéaire de Kamari et sa plage de sable noir (pas très fin le sable!).Nous prenons ensuite l'avion pour Athènes.

3


Nous restons pour 5 nuits à Vouliagmeni à 15 km d'Athènes. Le premier jour, nous prenons le tram (1h) pour rejoindre le centre ville.

Anecdote : le tram s'arrête aux carrefours, à des feux rouges, les voitures empruntent les voies du tram lorsqu'il y a des bouchons, tout est normal!!

Nous visitons :

- l'Acropole et le parc archéologique: immense et très chaud, beaucoup de monde, les vestiges sont immenses!

- la colline de Philopappos avec une vue imprenable sur l'Acropole,


  • Temple d'Héphaïstos:
le quartier de Monastiraki et Plaka :avec ses multiples boutiques et ruelles, très animées, 

Sans oublier le Hard Rock Café!!

- le stade Panathénaique

- la relève de la garde des Evzones, très originale!

- le mont Lycabette par le funiculaire (7,5€ A/R) au coucher du soleil: vue splendide sur tout Athènes et l'Acropole éclairée; ruelles escarpées très sympas,

Nous avons beauccouuup marcher ce premier jour, de belles découvertes dans chaque quartier, mais sortie de là, la ville en elle même au niveau architecture n'a pas d'intérêt.

Pour le 2ème jour, nous retournons profiter d'Athènes, en se baladant tranquillement, et en visitant les autres sites compris dans le pass archéologique: l'Olympieion d'Athènes (temple de Zeus) et l'Agora romaine

4

Situé à environ 2h30 d'Athènes en voiture (nous avons loué toujours chez Alamo une Suzuki Swift, qui ne braque rien du tout, soit dit en passant 😀) ce site est grandiose dans la montagne, les vestiges sont bien conservés, et le musée est très bien fait.

5

Direction pour ce dernier jour le fameux canal de Corinthes (1h40 en voiture) qui relie le golfe de Corinthe, dans la mer Ionienne, à l'ouest, au golfe Saronique, dans la mer Egée, à l'est. C'est impressionnant, mais dommage que le site ne soit pas bien entretenu voir pas du tout, pont rouillé, parking avec détritus, mal indiqué..des voiliers empruntent le canal à ce moment là, on se rend compte de la hauteur des falaises qui l'entourent:

Puis nous partons visiter la ville de Corinthes, sans grand intérêt, et enfin la visite de l'Akrokorinthe perchée sur un piton rocheux, qui est bien conservé et gratuit. La vue sur tout le Péloponnèse est magnifique:

Nous finissons la journée par une pause à la plage non loin de l'hôtel. Demain c'est déjà le retour !

Quelques petites photos en plus !!