🇳🇿 Île du Sud: côte Ouest

Du Sud au nord en passant par la cĂ´te Ouest
13
mars

Aujourd’hui nous reprenons la route vers Te Anau. On s’arrête une 1ère fois à Curio Bay. Cette baie, est célèbre car elle est le site d’une forêt pétrifiée datant d’environ 180 millions d’années. Les troncs et les souches pétrifiés sont enterrés sous des coulées de boue volcanique mais certains ne sont visibles qu’à marée basse. Nous n’aurons rien vu de tel ! Pourtant nous y étions bien à marée basse. Et puis en revenant sur nos pas, nous avons vu un panneau interdisant de marcher sur ces rochers parce que c’était le chemin des pingouins! Nous l’avons vu trop tard.

Quelques kilomètres plus loin on fait une petite balade (très) touristique d’environ 20 min pour aller au point le plus au Sud de la nouvelle Zélande. Les paysages sont splendides.

On reprend notre route, pour nous arrêter au milieu de rien pour le pique nique. Et on profite des paysages et animaux, des moutons en veux tu en voilà :) des champs remplis de cerfs ...

On ira rapidement voir l’immense lac de Te Anau à notre arrivée dans la ville.

Belle journée ensoleillée avec des paysages magnifiques.

Infos pratiques :

* Curio bay : possibilité de voir des pingouins

* Slope point : balade de 20 min pour le point le plus au sud.

* logement : voir ici

14
mars

Nous ferons un peu moins de voiture aujourd’hui car nous allons rester dans le même logement 2 nuits. On part donc vers miror lake, « le lac miroir ». Quand il fait beau temps comme aujourd’hui c’est magnifique, l’eau est très très claire, et très reposante, si bien qu’on y voit le reflet de la montagne d’en face.

On fait une petite balade de 45 min ensuite pour faire la rando du lac Gunn. C’était trop trop beau, les arbres de la forêt sont remplis de mousse, et ce partout, ça faisait très décor de cinéma. Au milieu de cette rando, il y a le très grand lac Gunn.

C’était une belle promenade.

A cause des grosses inondations qu’a subit l’Ouest de l’île du Sud, la dernière portion de route pour aller voir le Fjord de Milford sound est fermé, enfin ... fermé aux voitures, il y a la possibilité d’y aller en bus genre tour opérator pour la modique somme de 80 € par personne environ. Autant vous dire que le côté tour organisé et horriblement cher, ne nous convenait pas du tout. Nous nous sommes contenté de monter au plus loin possible et de profiter de la belle vue que nous avions.

En redescendant cette route de montagne, nous nous sommes arrêtés pour faire la rando du lac Mistletoe. Un nouveau lac tout aussi beau que ceux vu dans la journée, puis ensuite la rando nous emmène dans une forêt, bien sympa.


On terminera cette belle journée par une partie de géocatching, les enfants sont devenus accros.

Infos pratiques :

* Tous les points de vue et rando du jour : gratuit

* Bus pour aller au Milford sound : environ 80 € par personne

* Logement : voir ici

15
mars

Nous quittons Te Anau pour aller vers Queenstown. C’est une ville bien sympa qui fait très station balnéaire. On arrive au lac Wakatipu, puis on file directement pique-niquer au jardin de Queenstown avant de récupérer nos clefs d’hôtel.

L’après midi on fait une petite descente de luge d’été. On doit prendre un téléphérique pour se rendre tout en haut, Timothée préférera monter à pied.

La vue est magnifique. Timothée et les enfants reprennent un téléphérique pour aller directement vers le départ du circuit.

Il se sont bien amusés, ce n’est pas le genre d’activité que nous faisons souvent, ils ont passé un bon moment.

Infos pratiques :

* Luge d’été : téléphérique + 2 tours de luge : 61$NZ pour les adultes et 43$NZ pour les enfants entre 5 et 14 ans.

* Logement : voir ici

16
mars

On reste sur Queenstown aujourd’hui et on se rend tout au bout du lac, pour une rando : Glenorchy. C’est une rando différente ce que nous avons pu faire jusqu’ici parce qu’une grande partie de celle ci se trouve dans des marécages. Un petit ponton nous emmène au travers de ces herbes hautes.

Les paysages sont top, Lili aperçoit des cygnes noirs. Timothée les entraine aux ricochets et ... ce n’est pas facile.

On rentre juste après cette randonnée, car nous avons eu un contact avec Thierry (le mari d’Anne Marie qui nous avais accueillis quelques jours plus tôt à Middlemarch.) Il est à Queenstown de passage. Il est en train de finir une rando VTT où les coureurs partent du nord de l’île du nord pour arriver au sud de l’île du sud, quelques 3000 km en 3 semaines. Ensuite nous retrouvons une nouvelle famille Française en tour du monde et de passage en nouvelle Zélande. Ils ont 2 garçons, les enfants jouent rapidement tous ensemble, pendant que les adultes se racontent leurs péripéties de voyage.

On fini la journée à se balader dans la ville dynamique de Queenstown.

17
mars

Nous quittons Queenstown pour Wanaka.

Sur la route on s’arrête dans une compagnie de recherche d’or. Une petite balade dans un village de travailleurs chinois reconstitué pour l’occasion d’un film il y a quelques années.

C’est sympa les enfants aiment beaucoup cette balade, même si c’est difficile parce que ça grimpe pas mal.

Et puis ensuite un petit papi viens nous raconter comment faire de la recherche d’or. Un petit coup par ci, un petit coup par là et hop !! De l’or. Bon ... ça c’est le côté théorique parce que dans la vraie vie, bein nous n’en n’avons pas trouvé. Mais les enfants ont apprécié faire cette activité.

Dans cette ville c’est le paradis des producteurs, il y en plein sur la route. Et leur système est vraiment top. Il y a l’étalage avec les fruits, le prix sur des pancartes (Wahouuu !! Quelle idée géniale 😀) non ce qui est super, c’est qu’on se sert tout seul et qu’on met notre argent dans un petit pot. Quelle confiance ils ont envers les autres. Je n’imagine même pas un système pareil en France. Nous sommes pas forcément bien vu ici en Nouvelle Zélande en tant que Français, car nous avons la réputation d’être des voleurs. Et dans un cas comme celui-ci je veux bien les croire.

Nous avions contacté une famille Française parti aussi en tour du monde via les réseaux sociaux, et ils se trouvaient au même camping que celui que nous avions choisi. On passe donc l’après midi ensemble, et le monde est très petit, parce que ce sont des gens d’Angers. Pour une fois, ils ont de grands enfants 18 et 16 ans, c’est top pour nos 2 ados. Finalement on passera la soirée ensemble aussi. Avec la crise sanitaire qu’il y a partout dans le monde, c’est sympa de pouvoir discuter avec d’autres de cette situation. On passe une bonne soirée bien sympathique.

Infos pratiques:

* Goldfield mine d’or à Crowell: 25$NZ pour les adultes et 10$NZ pour les enfants (gratuit moins de 5 ans)

* Logement : voir ici

18
mars

Le réveil est plus dur aujourd’hui, nous ne partons pas de bonne heure vers la rando prévue aujourd’hui. Nous nous dirigeons vers le glacier Rob Roy. Nous marcherons une petite dizaine de kilomètre dans un cadre splendide. Les filles ne ralent pas trop, on croise des moutons tiens donc ... il y a en partout. Vu l’heure où nous sommes partis nous ne croisons que très peu de randonneurs c’est pas mal.

Nous avions prévu de faire une boucle mais le pont suspendu est fermé parce que le chemin de l’autre coté de la rivière n’est plus accessible. On fera donc un aller retour sur un autre chemin.

Sur la route, Timothée, Nino et Lili se sont arrêtés pour voir une belle cascade

19
mars

Avant de quitter Wanaka, on passe devant le célèbre Arbre : « Wanaka Tree ». Cet arbre à mis plus de 70 ans pour atteindre cette taille. Ses branches sont fragiles et commencent à être endommagées par des abrutis qui veulent monter dessus. Il est rigolo cet arbre tout seul en plein du lac.

On reprend la route pour Tekapo. Avant d’arriver à Tekapo, on passe devant le lac Pukaki, et cette couleur de l’eau est magnifique.

Arrivé au lac Tekapo, c’est pareil l’eau est splendide. L’eau provenant des glaciers, transporte de très fines particules de roches qui donnent cette couleur particulière.

On décide de monter sur la montagne en face du lac, c’est une randonnée assez dure car ça monte fort pendant 30 min.

Arrivé en haut ça soufflait très très fort. La couleur est toujours très belle la haut.

On rejoint notre logement du soir, les enfants sont une nouvelle fois contents, malgré le fait que nous ayons que 4 couchages pour 6, il y a un trampoline alors ils y passent la soirée.

20
mars

Il fait très beau aujourd’hui c’est le temps idéal pour aller au mont Cook. Quand nous arrivons, le parking est plein ! On dirait que peu de touristes on fait le choix de rentrer dans leur pays vu les recommandations des différents gouvernements suite à la crise du coronavirus.

Nous commençons la randonnée, mais au bout de 2Km Emy n’a pas envie de continuer, et à vrai dire moi (céline) non plus. La crise que subit la France et donc nos changements de voyage voir même l’arrêt de celui-ci me travaille pas mal et il est difficile de profiter des beaux paysages. Je rentre donc après le pique nique avec Emy. Elle passera le reste de l’après midi à faire des constructions avec les cailloux.

Pendant ce temps Lili et Louna font leur randonnée ensemble, pendant que Nino et Timothée la font chacun de leur côté. Timothée est un peu déçu de la vue finale, l’eau n’est pas aussi claire et bleue que ce que nous avions l’habitude de voir.

Nous nous stoppons sur le retour pour aller voir le lac Tasman, ce n’est pas très long, mais c’est très haut rapidement. Le lac est pas joli joli par rapport a ce que nous avons déjà vu, il est très long et il y a des morceaux de glaces sur le dessus.

22
mars

Ces derniers jours ont été très mouvementés. Les recommandations du gouvernement Néo Zélandais se durcissent. Nous craignons un arrêt total des ferry entre les 2 îles. Nous faisons donc le choix de remonter le plus vite possible dans l’île du nord. Il y fait plus chaud et beau, plusieurs familles de Français y sont et notre avion devait partir d’Aukland.

Nous regardons les billets de ferry le samedi et rien n’est dispo avant mercredi soir, nous craignons que cela soit trop tard pour remonter.

Et puis la nuit portant conseil, Dimanche matin nous voyons des places libérées pour le lundi 14h. Nous devons donc faire beaucoup de route pour remonter au ferry.

Ce n’est pas trop gênant parce que le temps est à la pluie et au brouillard, cela nous fait passer la pilule du fait qu’on ne visitera donc pas en entier l’île du sud.

Le lundi matin nous avons 4H30 de route, nous en mettrons finalement 1h de plus, avec en prime une arrestation et 80 $ d’amende pour excès de vitesse, mais nous n’avons pas trop le choix, puisque nous sommes arrivés à 13h00 pour une fin d’enregistrement à 13h15 : ouf !!

Dans le ferry lundi à 14h nous entendons les informations qui disent que le confinement est prévu pour dans 48h. Les personnes sur notre groupe Whatsapp de Français en NZ commencent à paniquer dans tous les sens.

On n’en mène pas large non plus car nous avons réservé que pour les 2 prochaines nuits et il nous faut donc trouver une maison pour les 4 prochaines semaines.

Les enfants sont plutôt cool, nous laissant tranquilles pour qu’on puisse rechercher un logement. On en choisi 3 qui nous semblent bien, puis on les contact, négocient les prix parce qu’ici la chambre pour nous 6 (ou 4) est environ à 100 € par nuit donc pour 4 semaines ce n’est juste pas possible et pas prévu !

Nous avions vu des personnes sur le groupe Whatsapp intéressés pour une colocation.

Arrivés le soir nous avions sélectionné un logement en pleine campagne, Nous trouvions ça plutôt pas mal en cas de confinement extrême de pouvoir au moins sortir dans le jardin. Mais Louna à été prise d’une belle crise de panique, le logement elle ne le sentait pas du tout. Effectivement les petits points négatifs mis bout à bout faisaient que ça aurai pu vite être la galère. Il y avait juste un réservoir d’eau de 3000 L, donc pas de machine à laver, pas de lave vaisselle (ça encore ça aurai pu passer). Très peu de wifi, que 4 couchages. Bref ça faisait beaucoup de point négatifs. Au moment où je devais payer pour réserver, j’ai tenté une nouvelle recherche dans une autre ville à 3h de Auckland. Et en moins de 15 min j’avais trouvé LA maison top petit jardin, grande cuisine, 5 chambres ....Je lance un appel sur le groupe de Français pour éventuellement partager les frais et pareil en 15 min j’avais la famille au téléphone qui accepte de se lancer dans l’aventure de vivre confinée avec une famille qu’ils ne connaissent pas.

On dort juste une nuit à Wellington pour être la veille du confinement installé à Rotorua. La famille de Loic et Sandrine et leurs 4 enfants arrivent dans la soirée, et l’aventure peut commencer.

Ils ont 3 garçons et 1 fille a peu près dans les âges des enfants chez nous donc pour eux c’est vraiment top.

Nous pouvons enfin nous poser après ces quelques semaines bien difficiles à vivre. Ce n’est pas forcément comme cela que nous imaginions la fin, grosse déception de ne pouvoir terminer notre aventure, de ne pas pouvoir profiter du dernier continent prévu, de devoir chambouler tous les plans en urgence. De devoir gérer à distance le travail qui s’écroule en France, de devoir mettre au chômage notre employé et apprenti... bref ... une période pas forcément bien sympa (même si on est conscient de la chance que nous avons de vivre cela ici et pas dans la morosité de la France)

Maintenant on va continuer de vivre en famille, et de prendre du temps avec les enfants que nous avons un peu négligés ces derniers temps.

certaines photos sont à couper le souffle! le miror lake par exemple....

j'aurai bien aimé te voir dans une luge d'été... mais sans doute est ce impossible!!!

et ça aurait été bien que vous trouviez de l'or par les temps qui courent ça pourrait servir!

c'est surement dommage de devoir s’arrêter là ... mais en effet vous êtes mieux en nouvelle Zélande qu'ici et puis on vit un jour à la fois car on ne sait pas du tout comment ça va évoluer tout ça

j'espère que la vie en grande famille est plutot sympa ....

gros bisous à vous tous! sans contact .... biensur!

F
Famille SURGET

Bonjour,

Nous avons la chance d'avoir des amis angevins qui nous ont donné votre blog pour pouvoir vous suivre...

Votre aventure se calque bien à celle que nous voudrions vivre, nous devrions partir en famille dans 17 mois en septembre 2021 pour 6 mois asie du sud est et Amérique latine.

Si vous avez quelques minutes pour échanger en direct nous sommes preneurs de votre adresse mail.

Profitez bien de vous et prenez soin de vous tous,

Brigitte et Mickaël, Timothé 8 ans et Titouan 6 ans.



Et aujourd'hui 18 avril ça se passe comment pour cette famille????? tant que vous n’êtes pas rentrés le "tour" se continue même en stationnement non?

Poster un commentaire

Si vous êtes déjà inscrit sur MyAtlas, connectez-vous ! Pas encore inscrit ? Découvrez MyAtlas, le site qui permet de raconter et organiser ses voyages.