À la décourverte de l'Italie

Parcours en Italie avec plusieurs arrêts importants
Dernière étape postée il y a 822 jours
Avril 2017
20 jours
1
1
Publié le 20 avril 2017

Le voyage débute dans la merveilleuse région de Naples. Arrivés en soirée, nous n'avons pas tardé à s'imprégner un peu de la ville. Effectivement, nous avons déambulé les rues de manière à découvrir petit à petit la culture locale et l'ambiance humaine de la ville. Malgré l'heure un peu tardive, autour des 22h, les gens étaient présent en nombre et une belle atmosphère y régnait ! J'en ai profité pour manger du "Street food": un mix de nourritures frites typiquement locale. Sans oublier le charme de l'expérience puisque le tout arrive depuis un panier sur moulinets descendant de la cuisine du 2e étage. Faut l'avouer c'est loin d'être faible en calorie, mais c'était bien agréable pour mes papilles gustatives !

2
2
Publié le 20 avril 2017

Sans trop de difficultés, il est possible de se rendre à Pompéi depuis la ville de Naples en environ 40 minutes. Dans notre cas, c'est malheureusement debout, et très coincés que nous avons vécus le parcours jusqu'à destination. Billets d'entrée achetés au préalables au coup seulement de 16 € (2-3€ supplémentaire que l'achat sur place) nous permet d'éviter l'attente dans la file.

C'est dès l'accès au site que l'on commence à vivre l'expérience unique de Pompéi et de son histoire. Il est remarquable de voir tous ces ruines empreintes de marques du passé dont évidemment la plus grande est celle du Vésuve. Une grande diversité d'élèments sont à voir et rendent la visite complète et plus que satisfaisante. Il est possible d'y voir différents monuments, des intérieurs avec décor, du mobilier, des accessoires, des jardins, des sculptures, des colonnes, des fondations, etc. Le tout est très impressionnant ! Il s'agit d'un arrêt incontournable.

3

Au départ de Naples, nous nous rendons d'abord à Sorrento en train. Le trajet est d'une durée d'environ 60 minutes. Par la suite, nous avons décidé de prendre le bus touristique de City Sight Seeing jusqu'à Amalfi d'une durée de 85 minutes (12€ aller et 6€ le retour). Honnêtement, j'ai vraiment apprécié ce choix au lieu de la location de voiture ou de scooter. Les routes suivent la côte Amalfitaine, du coup, c'est très "zig-zaggé" et très étroit la majorité du temps, ce qui rend la conduite très difficile dans les 2 sens. Il n'a pas été rare de s'arrêter un moment pour laisser passer la voiture ou l'autobus en voie inverse, car il était impossible d'y circuler simultannément. Également, il est intéressant de voir comment le claxon là-bas est réellement utile. Les chauffeurs l'utilisent pour signaler leur présence aux courbes, étant donnée, qu'il est impossible de voir s'il y a un autre véhicule en sens inverse. Cela dit, je recommande aussi le bus, car il libère de ce stress et permet d'admirer le paysage pleinement. Cela dit, on ne peut pas s'arrêter comme on le désire un peu partout sur la côte comme en voiture, mais je vous assure que les arrêts aux villes donnent suffisamment à voir et nous permet de profiter entièrement des vues qu'offrent la côte amalfitaine, particulièrement à Positano.


Côte amalfitaine 

Nous nous sommes d'abord rendu à Amalfi. Arrivés à l'heure du dinner, nous étions affamés, donc nous nous sommes arrêtés dans un petit restaurant qui donne sur la rue principale et où ambiance, pizza et pâtes étaient au rendez-vous. Par la suite, nous avons marché un peu à la découverte d'Amalfi en s'enfonçant plus profondément dans le quartier résidentiel. Cela nous a donné, une image toute autre que celle de la côte. On percevait, entre autres, tout le relief couvert de végétation, les maisons côte-à-côte, les vêtements étendus à même la rue, etc.

Amalfi 

Après s'être arrêtés un moment par une grosse pluie soudaine, nous avons repris le chemin pour se rendre à Ravello. Toujours avec le bus, nous nous sommes rendus à Ravello en 30 minutes. Nous avons rapidement parcouru quelques rues et exploré le centre où se trouve plusieurs petites boutiques et cafés. Ravello se trouve en hauteur et un peu plus reculé en montagne, il possède des points de vues incroyables sur la mer. Malheureusement, notre temps à Ravello a été court (1h), car nous voulions absolument faire également un arrêt à Positano lors de notre retour vers Naples.

Depuis Ravello 

Le dernier arrêt a été Positano. Une arrêt très court, mais la petite ville de Positano a su me charmer. Dès mon arrivée, je suis partie en quête de la plage située tout en bas (environ 15-20 minutes de marche rapide). Tout au long du trajet, j'avais une vue splendide sur la ville et la mer et plus bas, j'étais impregnée de l'ambiance locale avec les commerces locaux, les galeries d'art, etc. C'était une promenade très agréable ! L'arrêt à Positano valait bien le détour et j'aurais bien aimé y être un peu plus longtemps pour y déguster un vin ou cocktail devant la vue splendide qu'elle offre sur la côte et la mer.

4
4
Publié le 26 avril 2017

Cela peut paraître étrange, mais ce qui fait le charme de Naples est son côté anarchique et désordonné. Par contre, il faut être prêt à insister pour se frayer un chemin au travers des voitures lorsque l'on traverse la rue, à tenir du petit change pour payer les tickets de métro, à voir se prolonger l'habitat des gens jusqu'à l'extérieur, à chercher et faire quelques détours pour trouver un lieu. La ville est également bruyante, mais de belles manières, car cela constitue toute la vie qui règne à Naples. On y croise constamment des gens en scooter, des gens qui parlent fort ou encore des enfants qui jouent au foot dans la rue et cela jusqu'à tard le soir. La vie de nuit est très charmante.

Petit anecdote qui m'a bien fait rigoler, c'est les pharmacies 24h. Une pharmacienne s'embarre pour la nuit dans une pharmacie et elle répond aux gens par un intercom et/ou un écran à l'entrée et tout se passe à la porte. Dévouée, elle court pour aller chercher ce que tu as besoin et plus d'un fois, car elle court à nouveau pour te ramener ton change de monnaie; un service génial.

J'ai profité du Citysightseeing bus tour pour un aperçu d'environ 2h30 de la ville. Un panorama au bas du Vésuve se dévoile sous nos yeux. Un premier tour nous permet d'avoir différentes vues sur la ville en longeant la côte alors que le 2e tour nous permet de pénétrer davantage le centre même de la ville et de faire différents arrêts à différents attraits de la ville; dans notre cas nous avons arrêté au musée national de Capodimonte. Le site se compose, entre autres, d'un jardin qui donne un panorama magnifique, je dirais même le plus beau de Naples. Il s'agit donc d'un arrêt privilégié. Ensuite, nous avons plutôt profité pour se promener dans les petites rues et faire des découvertes.

Nous avons également visité l'un des 2 châteaux de la ville; Castel dell'Ovo. L'accès est gratuit. Alors l'expérience n'est pas extraordinaire, mais bien agréable. La visite permet également une belle vue sur l'horizon avec le Vésure en fond. Il est également possible de visiter le château Nuovo. Dans notre cas, nous n'avons pas visité l'intérieur, mais un coup d'oeil sur l'extérieur vaut grandement le détour.

5
5
Publié le 7 mai 2017

Notre prochaine destination est l'île Capri. Avant même de s'y rendre, les photographies nous font amplement rêvées, du coup, l'excitation est à son comble ! Pour s'y rendre, nous avons pris un ferry depuis Naples qui nous rend à l'île en moins d'1 heure. Depuis la mer se dessine en approche la forme de l'île de Capri. La vue est alors splendide.

Un pied sur l'île, le paysage demeure très agréable. J'ai été particulièrement charmée par l'implantation des bâtiments tout en relief qui domine le centre de l'île laissant les extrémités plutôt inertes et naturelles. Malheureusement, il s'agit d'une île très touristique, cela dit, après quelques pas, les gens ne tardent pas à nous harponner tel de vrais proies, particulièrement pour prendre chaise dans leur restaurant. Cependant, après avoir passer le port, le tout se calme. Sur l'île, il est possible de se déplacer en taxi, en bus, en funiculaire, en télésiège ou tout simplement à pieds.

Arrivée à Capri 

Dans notre cas, nous avons commencé notre journée à pieds. Nous avons traversée d'un côté à l'autre de l'île en passant par le centre de Capri. À ce centre, on retrouve une magnifique vue et de nombreuses petites boutiques et restaurants. Il y a de quoi charmer l'oeil de ceux qui aiment bien faire le lèche-vitrine.

Promenade sur l'île 

Par la suite, on voulait se rendre au lieu qui nous donne une vue sur le Faraglioni di Capri, il s'agit de trois pierres détachées (stack) de l'île. Cela n'a pas été si simple de s'y rendre malgré les indications sur les cartes, après s'être trompés quelque fois de chemin et avoir vu d'autres vues aussi splendides, on est enfin arrivés. Au final, je suis impressionnée par tout ce que je vois sur cette île !

On revient sur nos pas pour retourner au port dans l'intention de faire une embarcation sur l'eau et faire le tour de l'île. Sur le retour, nous avons choisi de prendre le funiculaire pour sauver un peu de temps en plus de l'expérience, car j'aime bien essayé ce genre de moyen de transport, ça nous permet de voir d'une autre façon. De plus c'était très abordable $ !

En ce qui concerne le tour en bateau autour de l'île. Au départ, je voulais faire la grotte bleue, mais c'était impossible en cette journée, ce qui n'est pas regrettable, car j'ai choisi de faire le circuit qui fait le tour complet de l'île. Je vous assure qu'il s'agit d'un "must". Il faut absolument faire ce tour pour bien compléter une visite à Capri. À la vente du billet, on vous dit que le tour est de 2h et le prix est quand même abordable. Finalement le tour a durée 1h, mais c'était bien suffisant ! Cette excursion donne droit à un point de vue remarquable sur l'île, un atout pour les gens passionnés de photographie.

Excursion en bateau 

Ensuite, je me suis rendue à Anacapri, l'autre ville qui occupe l'île. C'est là où se trouvait l'hôtel qui nous accueillait pour la nuit; Hotel Il Girasole. J'ai été impressionnée par cette partie de l'île. Déjà l'hôtel était ravissant et possédait une vue incroyable. Le village était magique avec les boutiques et les restaurants. J'avais l'impression d'être dans un petit village enchanté ! Il faut absolument y faire le détour. Je recommande d'utiliser le transport en commun (bus), il se rend très facilement à Anacapri à partir de la marina et très peu dispendieux. Le taxi vous coûtera beaucoup trop cher et le déplacement à pieds vous demandera beaucoup trop d'effort et de temps puisque Anacapri se situe au sommet de l'île.


Anacapri 

Pour résumé, Capri est une destination que je recommande. Évidemment, il ne s'agit pas d'une destination de long séjour, car l'hébergement y est assez dispendieux ! Mais le détour d'une journée ou deux en vaut bien le coup ! Une île toute particulière qui mérite toute son attention !

6
6
Publié le 24 mai 2017

Ce fut un bus qui nous a conduit jusqu'à Rome et cela en 2 heures et 35minutes. Il nous a déposé à la Gare routière Tiburtina, où, à notre grande surprise, l'on peut apercevoir une architecture plutôt moderne/ contemporaine. On s'attendait plutôt à arriver sur des monuments en pierre. Rapidement, on a prit le train et on s'est rendu à la gare Roma Tirmini qui nous rapproche alors du centre de Rome et des attractions touristiques de la ville.

Gare routière Tiburtina et environs 

Dès le départ, difficile de penser que l'on sera déçus puisque cette ville regorge d'histoire et d'attraits ! Cela dit, dès notre arrivée, je suis allée à la rencontre du Colisée tout en déambulant les rues.

Le Colisée est aussi impressionnant que ce que j'imaginais, sinon plus. Il est un icône romain et cela sans revendication. Étant en fin de journée, j'ai laissé la visite intérieure pour le lendemain.

Colisée de Rome 

Avant de me rendre à nouveau au Colisée, une visite au Vatican s'imposa. Avant d'arriver sur la grande place Saint-Pierre, il m'a fallu longer un mur très haut ne laissant rien apercevoir. Finalement arrivée à la place, j'ai observé la basilique Saint-Pierre de l'extérieur et la place, mais je n'ai pas visiter l'intérieur en raison de la file interminable (il faut prévoir et avoir beaucoup de volonté). Cependant, j'avais acheté mes billets d'entrée au préalable pour l'accès rapide au musée du Vatican et de la Chapelle Sixtine. Je ne m'attendais pas à avoir aussi grand et long de visite. En fait, pour être plus précise, il s'agit de cinq galeries et 1 400 salles. C'était très impressionnant de voir l'architecture et la collection d'art accumulée depuis des siècles. Je crois que même les gens qui n'ont pas d'intérêt pour l'art ne peuvent qu'être impressionnés par tout cela.

Place Saint-Pierre 
Musée du Vatican 

Suite à cela, de retour au Colisée pour faire la visite intérieure. Toujours impressionnant par son caractère majestueux, l'intérieur n'est pas aussi intact que l'extérieur. Il s'agit vraiment de ruines, mais avec un peu d'imagination, on arrive à bien visualiser. Malheureusement, il faut faire une pré-réservation et une démarche plus complexe pour marcher dans le centre même de l'amphithéâtre ou encore avoir accès au 3e niveau. Cependant, il est possible de se promener librement sur 2 niveaux et cela à son rythme.

 Colisée de Rome intérieur

Le billet du Colisée donne également accès à tout un site de ruines et d'antiquités romaines. Il est possible de voir le tout de haut ce qui est hallucinant. Dans notre cas, nous n'avons pas la visite du site complet, car on était plutôt fatigués et qu'après avoir visité Pompéi plus aucune ruine ne peut impressionner davantage. Du moins, surtout lorsque les visites se font à quelques jours d'intervalle.

Cela dit, le temps à Rome a passé très rapidement. Quelques jours de plus auraient été apprécié, entres autre, pour y visiter davantage la ville et les bâtiments contemporains, car la ville regorge de style architecturale diversifiée.