Carnet de voyage

Slovaquie

Dernière étape postée il y a 1585 jours
Juillet 2018
8 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 2 août 2018

Après de multiples heures de conduites en Pologne, nous parvenons dans un pays aux dimensions plus restreintes, la route nous paraitra désormais moins longue !

Nous débarquons donc en Slovaquie, dans les montagnes Tartas (Tatranska Lomnica) et y passons un jour pour une magnifique randonnée de 4h30 (16.5km, + de 900m de dénivelé positif).

2
2
Publié le 2 août 2018

Des Tatras, nous nous dirigeons vers le parc national du Paradis slovaque. Sur notre lancée, nous enchaînons avec une deuxième randonnée à travers les forêts enchanteresses du parc. Nous terminons avec la visite du château de Spis, plus grand site fortifié d'Europe centrale (en ruines).

Suite à ces quelques jours de marche, nous souhaitons nous rendre près d'un point d'eau et c'est autour du lac de Dedinky, charmant petit village, que nous passons le second jour. Nous consacrons,évidemment, ce temps à la baignade et à une petite course au long d'une gorge.

3
3

Les précédents jours passés dans la Nature nous permettent de nous diriger à nouveau vers la ville. Nous nous rendons dans 2 anciennes cités minières (or, argent et cuivre) : Banska Bystrica afin d'admirer la jolie place centrale et Banska Stiavnica pour ses jolies ruelles et ses nombreux lacs artificiels désormais dédiés à la baignade. Après s'être rafraichi les esprits dans l'un d'entre eux, nous réchauffons nos corps dans une grotte thermale à 42°C à Sklene Teplice (réputée pour son eau soignant les maladies nerveuses, ça tombait bien, les voyages ça tend ;)

En quête d'eau, puisque nous vivons uniquement de camping sauvage en Slovaquie, nous trouvons finalement un puit ! Voilà, l'eau ça se mérite dans ce pays ! Beaucoup plus facile d'avoir du vin...




4
4
Publié le 6 août 2018

Ne sachant pas trop bien la direction qu'allait prendre note journée, nous nous sommes décidés à goûter des produits locaux dans une ferme BIO ce matin-là. Après avoir gravi le chemin en terre et en cailloux pour y parvenir, nous garons le bus et en sortons pour découvrir sur place une petite partie privée. Pas trop sûrs, nous nous dirigeons vers une cahute semblant abriter quelques produits (fromages, yoghourts et autres). Une dame s'y trouve et barrière de la langue oblige, nous nous mettons à parler avec gestes et onomatopée (mouh, beeh,...) ! Après nous avoir fait goûté un peu de fromage et nous en avoir sorti presque 1/2 kg pour emporter, les échanges se compliquant, elle décide d'appeler du renfort. Nous commandons 2 bières (dont une sans alcool, taux d'alcoolémie 0 oblige) et tout à coup, gros orage ! Nous sommes invités à s'abriter avec eux, et à rester dormir si on le souhaite. On nous propose une sorte de rösti très gras avec du fromage, spécialité slovaque et des cocktails, l'orage semble ne jamais terminer. Un peu gênés de se retrouver parmi cette réunion de vieux copains d'école, nous continuons notre chemin une fois la pluie moins forte. Manquant de peu de finir en-bas de la pente en glissade avec le bus, nous nous remettons en route direction Modra pour déguster cette fois-ci... du vin !


Arrivés à Modra, ville réputée pour ses vins (blancs surtout), nous nous mettons en quête d'une cave où tester quelques nectars locaux. Mais la journée est déjà bien avancée et le vigneron que nous trouvons derrière la barrière de son jardin nous informe qu'il ferme et qu'il y a un festival des vins le jour-même en bordure de la ville. Notre soirée c'est donc déroulée au dit festival et avons fait la connaissance de quelques locaux chiens et humains (tous surpris de notre provenance) très sympathiques. Nul doute que le lendemain s'est révélé être une journée un peu moins douce.

Le surlendemain, nous nous sommes dirigés vers un petit lac où passer une journée et récupérer encore un peu avant de quitter la Slovaquie.