Carnet de voyage

Roumanie

5 étapes
3 commentaires
3 abonnés
Dernière étape postée il y a 1623 jours
Août 2018
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 18 août 2018

Notre envie de découvrir de nouvelles terres nous ayant poussé en Roumanie, nous nous arrêtons de suite dans un office du tourisme afin de glaner quelques informations concernant les Maramures, région située au nord de la Roumanie où les traditions sont encore bien vivantes. Des cartes, ils n'en avaient point, mais des chapeaux traditionnels, oui. Nous posons donc pour la gentille dame à l'OT qui nous prend en photo avec/sans le chien (car oui, nous sommes ses premiers touristes avec un chien) et repartons après avoir discuté de voyages, de chiens, de traditions et de religion...


Après quelques recherches infructueuses d'un endroit où passer la nuit, nous nous résignons à dormir derrière une petite hutte où sont vendues boissons et saucisses, ceci afin d'éviter un peu les déchets envahissants. Nous abordons les dames présentes et l'une d'elle parle plutôt bien le français. Après quelques échanges, elle nous invite à passer la nuit dans son jardin. Nous acceptons volontiers afin de pouvoir ouvrir les fenêtres (il fait pas loin de 30°C) dans le fourgon. Puis, nous rencontrons sa fille, Aurélie qui parle parfaitement français et nous sommes invités à prendre le café Palinka (eau de vie à 52 degrés), à manger, à reprendre le café, à déjeuner (Palinka avec le café ?), à porter l'habit traditionnel et à repartir avec des vivres venant du jardin, du petit magasin qu'elles tiennent dans le village et des produits fait maison !


Notre soirée a été riche en partages et en rires et nous les remercierons jamais assez pour ça !


Vous êtes incroyables Aurélie et Alina,

Merci pour tout !


2
2
Publié le 20 août 2018

Notre première intention étant de découvrir la Roumanie et ses traditions, c'est tout naturellement que nous nous sommes intéressés aux Maramures.


Nous avons commencé par le cimetière joyeux, à Sapanta. L'artiste y a décoré les croix de chaque habitant de peintures les représentants, ainsi que de poèmes racontant la vie de ces derniers. Ici, la mort est partie intégrante de la vie et l'atmosphère est plutôt légère pour un cimetière.

Après cette jolie découverte, nous avons poursuivi notre voyage sur ces terres où les écarts entre coutumes et modernité sont parfois frappants (maisons modernes côtoyant les maisons en bois aux portails monumentaux, voitures neuves et charrettes se poursuivant, habitants mélangeant fichus traditionnels et shorts et t-shirts). Nous nous sommes arrêtés dans de nombreuses églises en bois magnifiquement décorées de fresques d'origines (XV-XVIe siècles).


BisouXXX aux lecteurs

Vincent et Aurélie


3
3
Publié le 22 août 2018

Des Maramures, nous voilà parti pour plus d'édifices religieux encore ! En Bucovine nous découvrons une région où la religion est très présente et les multiples monastères font ressembler certains endroits à des lieux de pèlerinage. Il faut dire que les fresques intérieures et extérieures, mais surtout extérieures sont impressionnantes.


Entre deux monastères, nous admirons la route, toute aussi belle. Les cols nous font traverser des paysages sauvages et magiques... autant que champignoneux ! Il nous a suffi de demander pour recevoir pieds de mouton, bolets et chanterelles ! Bon c'est pas tout, quelques kilos = quelques heures de préparation et quelques jours de dégustation (trop dur)!


BisouXXX

4
4
Publié le 24 août 2018

Notre dernière grosse étape en Roumanie se déroule en Transylvanie, Dracula nous voilà... ou pas !


La Transylvanie étant riche en citadelles saxonnes, nous nous sommes rendus dans la ville natale de ce cher Compte, à Sighisoara. La ville médiévale est plutôt bien conservée et faire le tour de ses remparts, en mettant de côte les nombreux touristes, est assez plaisant. Nous avons finalement trouvé refuge sur une jolie terrasse un peu à l'écart où nous avons apprécié soupe aux légumes et bière artisanale locale. Sangté !


Sur le chemin pour le camping (il faut bien faire la lessive de temps en temps), nous nous sommes arrêtés à la jolie citadelle de Rupea.

Décidant de séjourner non loin du célèbre Château de Bran, nous avons pu nous y rendre 15min avant l'ouverture des portes. Mais quelle ne fut pas notre surprise d'y trouver une file d'attente !

Espérant découvrir un merveilleux château, nous avons visité quelque chose qui ressemblait plutôt a une jolie villa, les pièces étant tellement étroites que nous avons fait la queue du début à la fin. Un conseil si l'envie vous prendrait de le visiter ? N'y allez pas !


Une fois le bain de foule passé, l'envie de retrouver la Nature ne se pas fait attendre. Profitant d'un restaurant très bien placé pour admirer le château encore une fois (beaucoup mieux de loin), nous planifions de faire une randonnée dans le parc national de Craiului le lendemain.

Les paysages alternants entre gorges, denses forêts et finalement pics rocheux (assez intense l'escalade avec Kanuk), nous en avons pris plein les yeux ! Pour couronner notre séjour en ces magnifiques terres, le salut du soleil nous a été offert.


BisouXXX à vous et bonne reprise à tous les concernés,

Vincent et Aurélie

5
5
Publié le 25 août 2018

Pour atteindre la Bulgarie, nous choisissons d'emprunter une superbe route, autant profiter encore un peu de ce bijou qu'est la Roumanie. Cette route, c'est la Transfagaran. Elle se trouve être riche en stops intéressants, mais malheureusement, comme souvent en Roumanie, les sites ne sont pas aménagés pour absorber un flux de touristes régulier. Les roumains, les élèves ayant 3 mois de vacances en été, aiment beaucoup voyager dans leur pays (on les comprend) et les lieux touristiques atteignent vite leur capacité maximum. Nous nous sommes donc arrêtés pour une marche aboutissant à une magnifique cascade, mais n'avons pas pu voir le lac au sommet (1h de bouchons pour la traversée). La vue en valait quand même vachement le détour !

En descendant, se trouvent les ruines du vrai château de Dracula mais nous trouvons le site fermé, visiblement à cause de la présence d'ours.


Nous avons donc poursuivi et fait un stop près d'un hôtel abandonné pour profiter d'un autre lac magnifique. Le temps mitigé et l'air froid, hé oui après des dizaines de jours à 30 degrés et plus, nous ont poussé à dormir à une altitude un peu moins élevée.


Avant de passer la frontière, nous avons fait halte à Curtea de Arges afin de visiter 2 monuments importants : le Monastère à la plus grande influence orientale et l'église aux plus anciennes fresques de Roumanie.


La suite... en Bulgarie.

BisouXXX,

Vincent et Aurélie