Carnet de voyage

Grèce

9 étapes
5 commentaires
1 abonné
Dernière étape postée il y a 1592 jours
Septembre 2018
20 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 12 septembre 2018

Le passage de la Bulgarie à la Grèce s'est fait tout en douceur, la végétation se faisant de plus en plus rare, laissant place à de larges bandes de terre à travers des paysages vallonnés.


Nous décidons de visiter Thessalonique, 2ème plus grande ville (après Athènes). L'air du large nous permettant de faire une visite agréable de cette ville plutôt étrange, parsemée de lieux archéologiques pris au piège entre 2 bâtiments. Thessalonique garde néanmoins la douceur et la chaleur bienvenue des villes de bord de mer.


BisouXXX

Vincent et Aurélie

2
2
Publié le 12 septembre 2018

Nous quittons Thessalonique avec une idée en tête : profiter de la mer ! Le premier endroit que nous trouvons est plutôt fréquenté mais qu'à cela ne tienne, il fait vraiment chaud. Quelques vans sont alignés sur la plage, nous profitons d'une place libre à leurs côtés. 5 min se sont écoulées depuis l'extinction du moteur et nous sommes déjà dans l'eau, 30 sec depuis l'immersion du premier orteil (ou griffe) et nous nous faisons alpaguer par un grec protégeant sa mer avec ferveur contre les envahisseurs canins : pas de chien dans l'eau. Nous décidons donc de jeter l'ancre un poil plus loin. C'est à ce moment-là qu'un pirate incrusté dans son matelas pneumatique nous menace : "Salut, ça va ? On est plutôt pas mal ici hein ?!"


Voici, à quelques détails près, comment débutent 2 jours de partages incroyables, de baignades dans une eau à 17% de sel (contre 3% dans la mer), de masques de boue aux vertus thérapeutiques et humoristiques, de joyeux soupers et de couchés de soleil magnifiques. 4 vans, 7 personnes et 3 nationalités qui se rencontrent sur une plage pour former, pendant quelques jours,une petite communauté, ça n'a pas de prix. MERCI les amis et belle suite d'aventure !

3
3
Publié le 12 septembre 2018

Nous reprenons la route en suivant les conseils de nos amis français. Nous nous rendons aux fameux monastères des Météores. Le paysage est magnifiquement unique et nous parcourons l'intérieur de 3 d'entre eux.


Suite à cela, également sur les conseils de nos collègues vanlifer, nous choisissons d'arpenter les ruines de Delphes plutôt que d'Olympie. Trop de sites archéologiques tue le site archéologique. En visitant son musée, on parvient à s'imaginer quelque peu l'ampleur du lieu à l'époque de la Grèce antique.


BisouXXX à tous,

Vincent et Aurélie

4
4
Publié le 12 septembre 2018

En longeant la côte pour rejoindre le lac de Vouliagmeni aux magnifiques eaux turquoises, nous traversons une zone montagneuse de toute beauté. Nous passerons une journée entre lac aux plages de sable et mer aux abords rocailleux avant d'être rejoints par nos amis allemands, décidés à faire un bout de chemin dans le Péloponnèse avec nous !


Avant de partir, nous souhaitions nous baigner encore un peu afin d'observer les fonds marins mis en valeur par la clarté de l'eau à cet endroit. Mais, le vent en ayant décidé autrement, c'est dans notre jaccuzzi privé que nous passerons notre temps avant de se remettre en route pour la belle Nauplie où nous grimperons les nombreuses marches menant à la citadelle pour observer l'incroyable panorama sur la ville et le petit fort bourtzi.


BisouXXX,

Aurélie et Vincent


5
5
Publié le 20 septembre 2018

Après Nauplie, nous voilà parti pour ce qui sera sans doute notre dernière visite de site culturel. Mystra est un grand site byzantin près de Sparte. Les bâtiments sont bien conservés et restaurés et permettent de se représenter la grandeur de cette importante cité de la période byzantine.


Prochain stop : Monemvasia, citadelle byzantine et vénitienne. Nous passons la nuit sous de grands eucalyptus, non loin de cette ville perchée sur un rocher.

Les réveils intempestifs de Kanuk pour évacuer l'eau de mer ingurgitée dans la journée ont parfois du bon. Cette fois-ci j'aurai la chance de pouvoir observer les merveilleuses couleurs du lever de soleil.

Puis, une petite baignade et avant de partir, ne pas oublier de déloger les passagers indésirables (Madame LaMenthe). La vieille ville de Monemvasia est constituée d'une partie haute offrant une magnifique vue sur la mer et d'une partie basse, où se trouve les cafés et les boutiques. Dans son entier, cette ville est un petit bijou.


BisouXXX,

Aurélie et Vincent

6
6
Publié le 20 septembre 2018

En quittant Monemvasia, nous nous mettons à la recherche d'un spot pour la nuit. C'est près d'un bateau échoué, rongé par le sel, que nous trouvons notre bonheur.


Le lendemain, notre destination se trouve être le point le plus méridional d'Europe, le Cape Tainaro. Ici, les terres sont arides et les variations de bleu offertes par la mer, encore plus intenses. L'eau est transparente et les fonds intéressants, s'est donc tout naturellement qu'un après-midi snorkeling s'est imposé à nous. Et ce n'est pas Kanuk qui dira le contraire, même si on a oublié son masque à la maison !


Ce soir-là sera le dernier accompagné de nos amis. C'est au son de la guitare de Tino, chanteur/compositeur d'un groupe de punk rock allemand, et sous un ciel superbement étoilé, que nous achevons ce joli bout de route ensemble. Mais avant de nous quitter, le lendemain matin, une promenade nous mène jusqu'au phare du Cape Tainaro, puis nous reprenons la route jusqu'au prochain village où nous nous séparons après baignade-snorkeling et freddo espresso sur la plage de son port .


BisouXXX,

Vincent et Aurélie

7
7
Publié le 20 septembre 2018

Après une halte nécessaire pour la lessive et les batteries (cf la photo pour imaginer à quoi ressemblent nos arrêts camping), nous partons direction un peu de fraîcheur, pour une petite marche/baignade à la cascade de Polilimnio.


Là-bas, une vieille corde pendant à côté de la chute d'eau laisse entrevoir une possibilité de sauter depuis les rochers, quelques mètres plus haut. Après une ou deux difficultés, je parviens enfin à me hisser sur mon perchoir et m'aperçois du public en contrebas. Cette fois-ci, plus le choix, il faut y aller et éviter le plat pour ne pas faire un bide (ou l'inverse). Ouf, réception réussie ! Les autres cabrioles se feront en compagnie de Vincent et Kanuk, d'un étage un peu moins élevé.


Puis, la fin de journée approchant, il était temps de regagner un climat plus clément. Nous avons donc rejoint Pylos pour y passer la nuit, partir à la recherche de caméléons et se baigner sur sa magnifique plage de sable fin. Nos efforts pour trouver les petites bêtes seront resté infructueux mais la lagune et ses environs valaient bien le détour, vous en conviendrez.


BisouXXX,

Vincent et Aurélie

8
8
Publié le 21 septembre 2018

La cascade de Polilimnio nous ayant donné envie d'en voir plus, nous nous mettons en route pour la cascade de Neda. En empruntant le chemin y descendant, on se demande toutefois si le bus pourra faire la route inverse... premier gros doute quant aux capacités de notre véhicule. Malgré tout, nous roulons jusqu'en-bas, quitte à être dans la M***, autant y être jusqu'au bout !


Une fois arrivé, nous profitons de la très belle et glaciale chute d'eau qui n'est plus qu'à 10 minutes de marche, avant de faire demi-tour et tester l'adhérence de nos roues presque lisses sur une route en terre à la montée ! Bon, avec un chauffeur bien rodé, du bon vieux rock et un peu de vitesse en guise d'élan, mission accomplie avec seulement quelques visses en moins dans l'habitacle.


Après ces aventures, nous rejoignons une plage bien connue des vanlifers pour y passer la nuit. Une petite balade nous permet de constater qu'elle est aussi un endroit prisé des tortues, qui viennent y pondre leurs œufs. Le hasard nous permettra de rencontrer des bénévoles venus s'occuper de libérer certains nids afin d'accroître les chances de survie de la Carreta Carreta, menacée d'extinction. Le binôme nous invitant à le suivre, nous apprendrons beaucoup sur la vie des tortues marines et assisterons à la libération de 6 bébés tortues de leur cocon de sable. Celles-ci ne sont pas très vaillantes, mais je suis priée de faire un chemin pour elles jusqu'à la mer afin de leur faciliter un peu la tâche. 4 parviendront à s'échapper sous nos yeux émerveillés et 2 devront rejoindre le sable, sorties de l'œuf trop prématurément.


Pour clore ce magnifique moment au soleil couchant, les bénévoles nous proposent de mettre le réveil le lendemain et de tenter notre chance de voir quelques bébés plus sains rejoindre la mer. Ce que nous ferons. Et comme nous serons très chanceux, nous pourrons même assister à l'éclosion des œufs, constatant 4 bébés, puis 5, puis 6 ! Comme le soir précédent, nous les aiderons à regagner la mer en formant des petites routes jusqu'à elle. Nul besoin, je pense, d'insister sur la magie de ce moment très fort !


BisouXXX,

Vincent et Aurélie

9
9
Publié le 25 septembre 2018

Les tortues marquant la fin de notre séjour au Péloponnèse, nous prenons le ferry à Patras pour rejoindre la Grèce centrale. En longeant la côte jusqu'à Sivota, petite ville touristique, nous nous arrêterons dans une crique prise d'assaut par... les cochons sauvages ! Et visiblement ils comptent élargir la famille. Quelques clichés volés plus tard, nous repartons afin de jeter l'ancre pour les deux prochains jours.


En face de Sivota se trouvent trois îles, que nous avons entrepris de visiter en SUP. L'une d'elles comprend une grotte sympathique à explorer. Nous avons ensuite passé de snorkeling dans les eaux transparentes à siestes sur plages de rêve sans nous soucier des touristes, les bateaux n'ayant pas accès à l'entier des îles. Un week-end complet au calme en Grèce, Dieu sait que c'est compliqué.


Pour clore notre itinéraire dans cet incroyable pays, nous nous rendons à la montagne, dans les gorges de Vikos. Nous choisissons Monodendri comme point de départ (et d'arrivée), un charmant village aux maisons de pierres. Après avoir emprunté le canyon sur 8km et accomplis les derniers accompagnés d'un nouvel ami, nous décidons de pique-niquer, puis de revenir sur nos pas. Marcher dans ce fossé allant jusqu'à 900m de profondeur nous aura procuré une bonne dose de fraîcheur. Nous en profiterons encore un peu en passant la nuit à côté d'une magnifique rivière, puis nous mettrons en route pour l'Albanie.


BisouXXX et merci aux lecteurs du blog pour leurs gentils commentaires,

Vincent et Aurélie