Carnet de voyage

Escapade en Rosalie

45 étapes
21 commentaires
12 abonnés
Dernière étape postée il y a 42 jours
Rosalie, c’est le petit nom que nous avons donné à notre gros camping car. Un rêve concrétisé il y a un an, sur les routes ardéchoises. Vous aimez l’inattendu ? Alors bienvenue ! En route...
Août 2019
52 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 21 juillet 2019

Vous serez d’accord avec moi : un voyage ça se prépare... surtout quand on a aucun sens de l’orientation ! Et là je sais malheureusement de quoi je parle ! Donc tous les outils sont sortis pour construire ce beau voyage : Espagne - Portugal. Première interrogation : on commence par l’Espagne de l’est, puis on descend sur le Portugal ou on quitte la Normandie pour le Pays Basque (j’adore) on traverse Le Bras espagnol, on se perd au Portugal, on sort par l’Andalousie et on remonte l’Espagne par la côte méditerranéenne pour atterrir en Ardèche ? That is the question ?

2

Le départ est fixé au 19 août : nous préférons éviter les embouteillages pour prendre la route. Mais nous avons hâte ! Derniers Check listes : une bouteille de gaz à changer. Aussi bien : nous en aurons deux complètes pour le périple ce qui nous évitera « normalement » de jouer avec les bouteilles espagnoles ou portugaises. À très bientôt !

3
3
Publié le 19 août 2019

Nous avons quitté notre Normandie dès 9 heures ! Destination le sud. Et il est vrai que passé la Loire nous prenons quelques degrés ! Que la campagne est belle et les vignes omniprésentes : Angers, Saumur, Cognac, Saintes puis les Côtes de Blaye. Pour ce soir nous faisons halte dans un relais France Passion qui mérite son nom : Lerisson Gourmand. Des producteurs de noix et donc de produits dérivés nichés au cœur d’un paysage magnifique ! À vous de juger...

4
4
Publié le 20 août 2019

Sans imprévu un voyage n’a rien de drôle et quand on s’appelle Lamarre... Bref ce matin départ impeccable pour Zarautz. Très jolie route, très montagneuse mais Rosalie aime les virages de la région des Graves puis de Sauterne. Le parc naturel de Gascogne vaut le détour. Puis nous approchons de Biarritz et G7 oblige la police, les CRS et la douane sont omniprésents ! Bref nous arrivons sur Zarautz qui est d’une grande beauté. Style St Jean de Luz en plus sauvage mais avec les mêmes surfeurs... résultat les deux campings sont archis complets et la galère commence sur les routes de montagne où il y a le feu et le camping sauvage interdit. On s’arrête vite fait pour la piqûre de Bingo et on continue sur Burgos. Et là miracle. Une plage de surf avec 2 camping car posés. On ose ? Oui. On fait un petit tour on s’offre même l’apéRo à 21 heures et on enchaîne avec un petit dîner sur la plage de Deba. Résultat on change le plan de demain. Je cherche un camping sur Burgos et je vous souhaite de faire de beaux rêves !

5
5
Publié le 21 août 2019

Pourquoi ? Parce que la route a été absolument magnifique de Deba jusqu’à Burgos mais que j’ai rapidement arrêté de compter les virages. Pire : devant la beauté des lieux nous avons fait une bonne pause pour visiter le musée du vin chez Vivenco, de très gros viticulteurs de la région du Rioja célèbre pour ces grands crus. Si si ! Un endroit unique qui, à notre connaissance n’a pas son équivalent en France puisque on y retrouve l’histoire et les outils de la vigne puissance 10 ! Quelques photos pour vous donner envie :

Puis ce fut Burgos et sa Cathédrale de dentelle dans un environnement très agréable. Demain nous prenons la route pour Valladolid et nous allons ralentir un peu le rythme car nous avons dépassé 1380 Kms depuis lundi !

Bonne soirée à vous tous !

6
6

Nous nous sommes posés dans un camping à côté de Valladolid après une superbe route en Castille et Léon. Cet après-midi on se baigne porque que calor !

7
7
Publié le 23 août 2019

Donc ce matin départ pour Salamanca ! En route nous nous arrêtons à Torro une petite ville, encore dans les vignes, et qui mérite la visite. Nous arrivons au camping choisi sur Salamanca Le Don Quijote. Très bon accueil, nous nous installons et sortons les trottinettes pour aller dans le centre ville. Mais où sont les selles ? À priori en Normandie !! Nous expliquons le problème au patron du camping et il nous propose des solutions mais trop compliquées. Puis il a une idée de génie. Je résume : un taxi est venu nous chercher avec une trottinette pour aller à Salamanca. Un loueur de vélo a sorti son pied à coulisse, nous a dit d’aller faire un tour. D’où les photos suivantes. Au retour nous avons chacun une selle sur support et antivols. Retour au camping en taxi. Ce soir on fête ça avec une paëlla du chef et on offre tout l’apéro qu’il veut à Raph ! Demain le programme c’est Salamanca en trottinettes ! Adios !

8
8
Publié le 24 août 2019
Le marché, les traces de Don Quichotte et quelques vues de nos saints préférés ! 

Ce matin de bonne heure nous avons enfourché nos fameuses trottinettes pour Salamanca via la piste cyclable. (Pas tout le temps et j’ai failli plonger dans la rivière) la ville est une merveille et nous avons profité du peu de touristes le matin (ils dorment encore) pour faire un bon tour de la cité. À la cathédrale j’ai suggéré à Éric de faire une prière à St Antoine de Padoue, mais il ne voit pas pourquoi !!

9
9
Publié le 25 août 2019

Une longue route qui nous a menés de Salamanca à Vila Réal. En passant au Portugal nous avons gagné 1 heure. Il nous manquait 2 bricoles mais pas de soucis les magasins sont ouverts le dimanche. Les paysages portent encore les traces des récents incendies et nous avons essuyé un bel orage. Nous n’avIons pas encore croisé de touristes en c car. C’est fait avec 2 d’un coup mais nous avons peu de chances de les revoir car ils prennent l’autoroute alors que nous préférons la campagne. Bisous à vous tous !

10
10
Publié le 26 août 2019

Nous avons quitté la Normandie il y a une semaine, affichons 2030 les au compteur, avons vu et vécu des choses magnifiques et nous comptons bien continuer comme ça. Donc départ ce matin pour Braga en passant par Guimaraès La montagne et la culture des vignes et des oliviers en espaliers. C’est absolument magnifique et vertigineux ! Nous ouvrons ensuite les fenêtres de Rosalie en grand, car nous traversons des forêts d’eucalyptus : ça embaume. Pour le déjeuner nous nous offrons un délicieux repas de crustacés cuisinés à la manière portugaise et c’est délicieux. Le tout arrosé de Vino Verde. Bref la vie est belle. En fin d’ap Nous visitons le sanctuaire de Bom Jesus et prenons le funiculaire : 457 marches ? C’est trop pour mes mollets. Ce soir nous dormons sur l’aire de car au pied du sanctuaire. Nous serons protégés ! Bonne soirée !

11
11
Publié le 26 août 2019
12
12
Publié le 27 août 2019

Porto est vraiment en bord de mer et notre camping est à 5 minutes à pieds de la plage et 30 mn de bus du centre-ville. Génial ! Cet après-midi nous avons joué aux touristes en prenant le bus à impériale. Cela nous a permis de faire des repérages pour les visites de demain. Ce soir balade les pieds dans le sable ! Adeus !

13
13
Publié le 28 août 2019


Ce matin : opération lessive (je ne vous épargne rien). La laverie ? Au bout de la rue puis la 2ème à gauche. Pas de problème. Galant, mon chevalier servant m’escorte. En résumé nous avons fait au moins 6 kms, profité de l’attente pour faire 3 courses et sommes revenus cassés sous le soleil ! Mais cet après-midi Porto nous a ouvert les bras et la ville est magnifique. Depuis le terminal du bus jusqu’aux quais nous avons dévalé 254 marches... qu’il a fallu remonter via les ruelles. Et là mon esprit sportif a pris le dessus et j’ai vu des chaises à porteurs... Mirage hélas ! Une bonne nuit et demain matin on y retourne ! Adeus

14
14
Publié le 29 août 2019
Les prochains qui me gâchent la vue pour des selfies à la con avec commentaires appropriés, finiront dans le Duro ! Non mais ! 
15
15
Publié le 29 août 2019

Ce matin dernière promenade à Porto et comme vous pouvez le voir nous ne nous sommes pas ennuyés. Faute d’avoir pris le bon bus nous avons encore bien marché ! Et les rues ici ont la même pente que celles de Dinan. Au fil de la balade nous avons découvert des magasins typiquement portugais dont la maison de la sardine où on trouve toutes les dates et la maison des Croquetas. Il était 11 heures on a dit qu’il ne fallait pas mourir idiots. A nous une sorte de gros accros avec morue, fromage de brebis fondu, purée le tout arrosé d’un verre de Porto blanc : le bonheur ! Demain si les cieux sont avec nous et si vous êtes sages, vous aurez une surprise. Adeus !

16
16
Publié le 30 août 2019

C’est bien gentil de parler de vignes, de cépages ou de crus... il arrive un moment où il faut passer à l’action et c’est maintenant. Donc, comme le pélerin nous allons donner de notre personne. On vous dit à tout à l’heure Nous sommes heureux de vivre et de voir clair ! Dégustation délicieuse de différents vins de la vallée du Douro AOC depuis 1764 ! Et d’un Porto de 17 ans. le tout avec d’exce Informations données par le patron qui a fait ses études d’œnologue en Suisse et a repris l’exploitation familiale pour la diversifier et la faire connaître à l’export. Nous avons donc acheté du vin mais aussi l’huile d’olive de la propriété : un vrai régal à goûter à notre retour Adeus 🤪

17
17
Publié le 31 août 2019

Ce matin nous avons quitté la vallée du Douro qui ne produira qu’une petite quantité de vin et de Porto en 2019 car il ne fait que 37 degrés ! « Ben oui d’habitude c’est 47 » ! Au secours ! Bref nous entamons notre descente vers le bord de mer à travers des forêts entières d’eucalyptus. Le Portugal en a planté 672 000 hectares en 3 ans. Les raisons sont simples : l’arbre résiste aux incendies, sa pâte à papier entre dans la composition des billets de banque et il produit une huile antiseptique et décongestionnante. Une petite branche sur le tableau de bord et Rosalie embaume. Les châtaignes sont une offrande d’Éric ! Nous arrivons à Aveiro. Magnifique cité au charme coloré et romantique puisque on peut la visiter en gondole ! Située en bordure d’océan Aveiro a des marais salants très bien entretenus et accueille une église somptueuse dorée à souhait. La pâtisserie locale faite d’un œuf mollet dans une fine croûte de sucre ne nous a pas tentés. Ce soir camping en bord de mer. Adeus 😘

18
18
Publié le 1er septembre 2019

Ce matin de bonne heure et de bonne humeur nous partons pour Costa Nova de Prado une petite ville côtière aux maisons de couleurs. Et là plus de GPS. Je fais immédiatement des prières pour que Gînette retrouve son satellite chéri car même avec une carte !!! 10 minutes plus tard on repart et moi je pense que les vacances sont sauvées ! Pour les maisons il s’agit en fait de maisons rénovées en style cabanes de plage. Cet après-midi visite de Coimbra de sa fameuse église et de ses universités. Les rues sont décorées et voici quelques photos des pâtisseries locales. Ça y est on a goûté au Pasteis de Nata : une pâte feuilletée très fine avec un flan délicat. L’accordéoniste a fait fortune grâce à son petit chien. De retour au camping car : un pneu à plat. On vérifie la pression avec l’aide de la pompiste car ici il faut avoir fait St Cyr pour se servir de l’outil. En fait il y a une vis. Demain nous commencerons donc la journée avec la garagiste local ! Mais je suis sûre que vous êtes comme moi : on commençait à s’ennuyer !! Bisous 😘

19
19
Publié le 2 septembre 2019

Comme prévu ce matin nous étions à l’ouverture de l’atelier du garagiste. Ni une ni deux il a démonté, réparé, remonté et fait la pression des 4. Le tout pour 15 euros et avec le sourire. Il a bien gagné son pourboire. Côté prix, 2 excellents expressos coûtent 1,30. Éric croyait que c’était pièce. Cela fait deux semaines que nous sommes partis, soit 2826 kms. Nous sommes installés à Nazaré, célèbre pour le surf dans un camping équipé d’une douche pour chiens ! Donc les maîtres ont droit à la piscine !! Un joli tour en ville grâce aux trottinettes Quelques photos pour illustrer le tout Dommage que les odeurs ne se transmettent pas encore Pour info la vague surfée la plus haute est estimée à 24,80 m l’an dernier. Tous les espoirs sont permis pour cet hiver.Adeus !

20
20
Publié le 3 septembre 2019
Des bondieuseries au choix ! 

Ce matin, toujours en trottinette opération marché à Nazaré. Des petites vieilles toutes de noires vêtues gardent les sacs de courses à l’ombre d’un parapluie ☂️ Puis nous avons traversé les rues anciennes de la ville et découvert que beaucoup de portugaises portent encore le costume typique de la région. Cet après-midi : piscine. C’était trop bon. Adeus !

21
21
Publié le 4 septembre 2019

Arrivés à Tomar nous posons Rosalie et partons à la découverte de cette ville en Tuctuck local pour admirer l’aqueduc qui alimentait en eau de 6 sources différentes le monastère des Templiers. La cité est typique avec son église richement décorée, sa plazza major, ses offrandes religieuses faites de pains et de fleurs, ses ruelles blanches pentues. Le déjeuner : dorade grillée pour l’une et joues de porc noir pour l’autre et 2 bières et 2 expressos (vraiment excellents au Portugal) le tout pour... 27 euros... cet après-midi il fait si chaud que nous faisons la sieste, donc le blog pour moi. Bises à vous tous !

22
22
Publié le 5 septembre 2019

Pour rejoindre Evora nous avons traversé le sud de l’Alentejo soit la partie la plus chaude du Portugal ! Mais cela valait la peine ! Evora réunit tant de trésors architecturaux que la ville est classée au patrimoine mondial de l’Unesco Les photos parlent d’elles mêmes et vous verrez Éric s’abreuver à l’une des nombreuses fontaines publiques comme dans toutes les villes portugaises. Demain nous visons l’océan. Adeus

23
J’ai trouvé ma future maison ! 

Sur la route depuis Evora nous traversons des forêts d’Eucalyptus tandis que le nord du pays brûle 🥵puis ce sont des plantations immenses d’oliviers Dans une petite ville nos traditionnels platanes sont avantageusement remplacés par des orangers... Pour le clin d’œil les toilettes des femmes sont toutes équipées d’un bidet : souvenir ou anticipation ? Puis c’est l’arrivée à Zambujeira en bordure d’océan. Dommage que les vagues soient si fortes et la mer si froide ! On se rabat sur la piscine à l’eau de mer du camping. Les paysages sont vraiment somptueux. J’ai passé une heure dans le jacuzzi en plein soleil et je jure que j’ai pensé à chacun de vous et même aux autres... Petite pensée pour les normands qui ont eu leur première gelée ce matin alors que nous sommes toujours à 37 !je vous envoie le meilleur ! Besos !

24
24
Publié le 8 septembre 2019

😎😎Hier soir nous avons dîné dans un restau chic de Zambujeira et nous nous sommes faits avoir comme des bleus ! Pas grave le coup du touriste le samedi soir ! Ce matin en route pour l’Algarve. Nous nous posons à Luz dans un camping sympa. Trottinettes et en route pour la « praia « comme on dit ici. Supers rouleaux et superbe plage et ville balnéaire. Un seul inconvénient : nous venons d’arriver dans l’Algarve et ça parle déjà beaucoup français...Retour camping et piscine. À vous de voir ! Adeus ! Oui : hier il n’ a pas eu de chronique. Because : grève du zèle ! Au fait vous croyez que ça se traduit ça ? 😎

25
25
Publié le 9 septembre 2019

Ce matin Lagos nous présente les étals de son marché où se côtoient poissons brillants et fruits et légumes de toute beauté. Les ruelles escarpées offrent un peu d’ombre car le soleil est toujours aussi chaud même en bordure d’océan. Nous avons fait une très belle balade et on vous prépare une surprise pour demain. Adeus a todos !

26
26
Publié le 10 septembre 2019

De bon matin nous enfourchons nos trottinettes pour rejoindre la plage de Luz. Nous embarquons sur un bateau équipé d’un bon moteur et en route pour les grottes de Piedade. Un moment magnifique que nous partageons avec plaisir. La nature est décidément pleine de surprises. Ensuite départ pour Portimão le port sardinier du Portugal qui leur consacre même son grand rond point, puis arrivée à Corveiro où nous passons la nuit en autonomes et pour le clin d’œil une enseigne « cochon » qui nous a bien fait rire. Bonne soirée !

27
27
Publié le 11 septembre 2019
🇵🇹

Ce matin, nous nous arrêtons à Albufeira : coup de chance on gare Rosalie très facilement. C’est un très joli village de bord de mer avec une plage accueillante. Petite explication pour les curieux : oui depuis que nous sommes en Algarve les cheminées sont particulières. C’est un souvenir de l’occupation Mauresque. Autre particularité de cette partie du sud : on ne compte plus les commerces tenus par les chinois, les indiens ou les pakistanais. Dommage car l’authenticité en prend un coup ! Puis nous arrivons à Faro, la ville considérée comme l’eldorado des retraités français. Et bien ce sera sans nous ! Faro sera LA déception de notre séjour au Portugal. Une ville sans âme, sans architecture, sans villas rococo, bref pas grand chose à voir. Dommage de terminer notre route portugaise sur cette note mais nous avons vu tant de merveilles fait tant de rencontres ! Demain direction l’Andalousie Adeus !

28
28
Publié le 12 septembre 2019
De la fraîcheur offerte par une sculpture à la fraîcheur offerte par la Sangria : cadeau ! 

Aujourd’hui retour en Espagne 🇪🇸 et c’est avec une émotion réelle que je retrouve MA Séville celle que j’aI découverte il y a ... 30 ans ‘ Et bien la ville s’est enrichie de bâtiments ou constructions modernes qui se fondent tout à fait dans le décor. Je retrouve aussi le caractère fier mais attentionné des Andalous. Bref vous avez compris : j’adore. Ce soir nous campons dans la marina du port de Gelves grâce à un couple sympathique de Béziers qui nous a refilé le tuyau. Bercés par le Guadalquivir d’un côté et les bougainvilliers de l’autre, la nuit sera douce ! Faites de beaux rêves...

29
29
Publié le 13 septembre 2019

C’est bien connu, le meilleur moyen de ressentir l’âme d’une ville c’est de s’y perdre. Ce que nous avons fait dès ce matin. Dans le désordre nous avons : visité le marché, réussi à visiter la cathédrale et la Giralda alors qu’elle était fermée pour un office, admiré les prochaines tendances de.la maroquinerie, fait le tour des arènes, failli craquer pour le vrai chapeau des toréadors (hors de moyens), goûté l’excellent jamón iberico... pour conclure la journée nous vous offrons l’image des colombes qui survolent le Guadalquivir pour rejoindre la Place d’Espagne. Demain un autre trésor andalou à découvrir. Buena noche a Todos !

30
30
Publié le 14 septembre 2019

Sur notre route ce matin un orage à donné aux paysages du sud un éclat bien particulier. Cordoba fait partie de mes villes préférées. Le respect qui règne dans cette cité depuis des millénaires est admirable. Jugez plutôt : vous pénétrez par le quartier juif dont les échoppes sont encore tenues par des religieux qui proposent un artisanat de qualité, vous entrez sans plus de manière dans la plus ancienne synagogue, puis vous déambulez dans les patios fleuris pour arriver à la Mesquita/Cathédrale : un mélange unique et somptueux. Les chétiens ont construit leur cathédrale sur la mosquée édifiée par les Maures durant leur occupation. Le résultat en photos. Entre les arches sont exposés les chars qui traversent la ville pendant la semaine sainte. Ici, même le pire des mécréants se pose des questions... je vous laisse avec les trésors du jour et je soigne mes pieds : demain on y retourne ! Besos !

31
31
Publié le 15 septembre 2019

Bon d’accord le titre ne parlera pas aux moins de 50 ans, quoique... Donc aujourd’hui avec une douce chaleur de 30 • retour à Cordoba ! Visite de l’Alcazar, du Pont Romain, du monument du Triomphe, du musée de la Tauromachie... petite pause déjeuner mais gourmande avec le.gazpacho andalou qui est à tomber tant il est délicieux ! Les seuls à plaindre dans cette aventure sont nos petits pieds car marcher sur les pavés de schiste ou dans les rues recouvertes de galets posés sur la tranche finit par devenir douloureux. On a investi dans un gadget qui masse et délasse et inutile de ricaner : je vous entends !! Ce soir on remballe car demain nous avons rendez-vous avec Grenade !! Bisous à vous tous !

32
32
Publié le 16 septembre 2019

Et oui, la rubrique de ce soir est réservée à mes copines. Ces messieurs peuvent faire comme le mien : la vaisselle ! Bref j’ai décidé de vous dédier cette chronique car ... nous le valons bien ! Donc ce matin 200 kms à travers d’imm Oliveraies puisque l’Espagne est premier producteur mondial loin devant les autres. Bref on s’installe et c’est parti. 10 minutes de bus et on est à la Cathédrale. Encore un chef-d’œuvre ! Puis Google map en mains on se perd... devant la vitrine d’un chausseur qui à l’honneur de faire partie des fournisseurs de Kate Middelton. C’est Éric qui est entré le premier. J’avais donc l’obligation de suivre mon mari ! Quelques hésitations plus tard nous sommes repartis chacun avec une paire ! Les photos sont à l’appui. J’envoie nos bonnes adresses à Cordoba et à Grenade à Nadine et Fabienne qui arrivent bientôt ! Et pour le plaisir des yeux quelques tentations dans les ruelles de Grenade. Bisous à vous TOUTES !

33
33
Publié le 17 septembre 2019

J’avais envie de rendre hommage au poète Fédérico García Lorca assassiné par les phalangistes, grâce à la voix chaude de Jean Ferrat. « Les guitares jouent des sérénades

Que j'entends sonner comme un tocsin

Mais jamais je n'atteindrai Grenade

"Bien que j'en sache le chemin"

Dans ta voixGalopaient des cavaliers

Et les gitans étonnés

Levaient leurs yeux de bronze et d'or

Si ta voix se brisa

Voilà plus de vingt ans qu'elle résonne encore

Federico García

Voilà plus de vingt ans, Camarades

Que la nuit règne sur Grenade

Il n'y a plus de prince dans la ville

Pour rêver tout haut

Depuis le jour où la guardia civil

T'a mis au cachot

Et ton sang tiède en quête de l'aurore

S'apprête déjà

J'entends monter par de longs corridors

Le bruit de leurs pas

Et voici la porte grande ouverte

On t'entraîne par les rues désertées

Ah! Laissez-moi le temps de connaître

Ce que ma mère m'a donnéMais déjà

Face au mur blanc de la nuit

Tes yeux voient dans un éclair

Les champs d'oliviers endormis

Et ne se ferment pas

Devant l'âcre lueur éclatant des fusils

Federico García Les lauriers ont pâli, Camarades

Le jour se lève sur Grenade

Dure est la pierre et froide la campagne

Garde les yeux clos

De noirs taureaux font mugir la montagne

Garde les yeux clos

Et vous Gitans, serrez bien vos compagnes

Au creux des lits chauds

Ton sang inonde la terre d'Espagne

O Federico

Les guitares jouent des sérénades

Dont les voix se brisent au matin

Non, jamais je n'atteindrai Grenade

"Bien que j'en sache le chemin"

34
34
Publié le 18 septembre 2019

Après avoir visité de fond en comble Séville puis Cordoba puis Grenade, et vu des touristes comme il n’en existe plus, nous sommes partis ce matin pour Cartagene une étape de 320 kms à travers la Sierra Nevada et les champs d’amandiers. Vos deux héros sont comme qui dirait un peu « fatigués « Donc arrivés à destination on voit le port, les fortifications ... Bon Ben. Je consulte internet et trouve un camping en bord de mer et avec piscine et abordable (nous sommes en basse saison). Donc nous venons de nous offrir une sangria à votre santé et demain pour fêter notre premier mois en Rosalie, nous aviserons. Hasta la revista !

35
35
Publié le 19 septembre 2019

Un mois ! Oui cela fait un mois aujourd’hui que nous avons quitté Ste Honorine. Le compteur de Rosalie affiche dans les 3600 kms Bingo est vaillant donc tout va bien ! Mais tout cela ne s’improvise pas. Existe-t-il une recette pour vivre à 3 dans un peu plus de 15 m2 ? Dans le désordre je dirai : bien se connaître (les plus et les moins), prendre beaucoup de choses au 2ème degré, ne pas oublier que le GPS peut nous perdre, que non définitivement non je ne sais pas lire une carte routière mais que je sais démêler la rallonge électrique, se rappeler que lorsqu’il fait un petit caprice c’est lui qui est de corvée de vaisselle et de la cassette des WC, que non je ne supporte pas grand chose à 37 degrés à l’ombre et que oui je savais qu’il ferait chaud au Portugal ! Bref en un mot comme en cent : il faut s’ai mer et se respecter sinon vous lui aurez sauté à la gorge au bout de 3 jours. Ce qui serait dommage quand même !

36
36
Publié le 20 septembre 2019

Non il ne s’agit pas d’un massage mais bien d’émotions au programme ! Notre destination première était Alicante... Mais en quittant notre emplacement au camping nous voyons une belle tâche d’huile sur les graviers. Éric vérifie le niveau : il en manque. Il en rajoute et nous prenons la route en se disant qu’au premier garage... mais la route se complique rapidement : routes coupées, effondrées, des engins de chantier pour déblayer... les gens portent des bottes pour se protéger ! C’est une vraie cata et notre position de touristes n’est pas évidente. Nous traversons la zone de production de fruits et de légumes sous serres. Beaucoup sont détruites ou recouvertes de boue rouge. Nous faisons pas mal de détours et décidons d’éviter Alicante où 6 personnes sont décédées. Grâce à Google nous trouvons un garage Fiat Nous expliquons le problème et le mécano se couche sous le moteur puis va chercher des outils et ressort de là avec le sourire Nous faisons tourner le moteur pendant 10 mn après avoir remis de l’huile et tout va bien. Quand nous demandons la note il nous dit Cadeau ! Nous faisons donc un gros détour pour rejoindre la côte ce qui nous permet de croiser de nombreux vieux tracteurs qui feraient le bonheur de certains, avec des remorques pleines d’olives, de raisins de table blanc ou noir et des tonnes d’amendes. Les pauvres ont vécu les intempéries au pire moment. Ce soir nous sommes en bord de mer et on réfléchit à la suite ! Besos a todos ! 😘

37
37
Publié le 21 septembre 2019

Rien. Nada. Que dalle ! Je ne vais pas vous raconter d’histoires puisque je n’ai rien d’interessant à dire ! Ce matin courses, grande douche pour Rosalie qui était recouverte de boue rouge. Salade. Mer. Baignade. Ce soir on travaille sur la route de demain. Et comme je suis vraiment sympa je ne dirai rien du soleil ni de la température de l’eau. Bisous à vous tous !

38
38
Publié le 22 septembre 2019

On ne va pas vous faire languir plus longtemps : Gibraltar, un petit coup de ferry et bonjour Tanger !... on s’y croirait non ? Et bien non nous sommes bien en Espagne à Castellon de la plana à côté du planétarium et cet après-midi c’était : Vamos a la playa. Toujours par décence pour les forces vives de la République je n’en dirai pas plus. Demain on visite Castellon. Bisous 😘

39
39
Publié le 23 septembre 2019

Ce matin, batteries chargées à bloc (je parle des trottinettes !) nous partons visiter le centre de Castellon. Une charmante ville de province avec de jolis monuments. Un petit tour au marché et là récompense : un expresso pour Monsieur et un jus d’oranges pressées frais pour Madame. J’ai dû en boire des litres puisque l’addiction a commencé au Portugal ! Retour à l’aire de camping cars gratuite mise à disposition par la mairie et particulièrement bien équipée. Ici toutes les nationalités se croisent. Promenade (au lieu de faire la sieste) sur le Paseo maritime. Lui aussi a été bien réfléchi : de longs bancs en bois permettent aux gens de discuter, des promenades sont tracées avec des lames de bois d’immenses Tables de pique-nique peuvent accueillir à l’ombre une vingtaine de personnes et partout des pistes cyclables sécurisées. Enfin, aucun immeuble en bord de mer. Quand une municipalité veut se donner les moyens de créer un cadre de vie agréable pour ses habitants et donner envie aux touristes de revenir, elle peut le faire ! Adios !

40
40
Publié le 24 septembre 2019

Plus près on pouvait pas. D’ailleurs s’il y a une bonne grosse vague Rosalie prendra un bain de mer ! La route qui nous a menés jusqu’à Tarragone est très belle et longe la mer. Du coup nous avons fait des repérages pour un prochain voyage. Nous avons aussi croisé énormément de c cars qui descendaient vers le sud sud ! Nous avons encore 30 degrés avec ce soir un petit vent qui est le bienvenu. Demain visite de Tarragona : promis, on vous raconte. Bonne soirée à vous tous !

41
41
Publié le 25 septembre 2019

On se sent si bien à Tarragone ! L’atmosphère et le caractère catalan y sont pour beaucoup ! Donc dans le désordre nous avons visité la cathédrale, la sacristie et ses trésors dont un confessionnal qui donnait envie d’avouer tout et n’importe quoi puis un cloître de toute beauté. Et puis il y a les magasins tenus par des pros qui proposent un artisanat local de grandes qualités. Celles qui me connaissent reconnaîtront mes points faibles et juste pour rigoler je les laisse deviner ce qui m’a fait craquer ! Tarragone est aussi célèbre pour sa fiesta où les gens font des colonnes humaines qui équivalent parfois à un immeuble de 9 étages ! Je vous laisse on m’attend pour la sangria ! Adios !

42
42
Publié le 26 septembre 2019

L’Escala, chère à mon cœur, nous accueille pour l’une de nos dernières étapes espagnoles. Pour nous cette magnifique crique pour se baigner, ce village haut perché et si l’on aime l’animation le Paseo maritime. Trois jours de REPOS ! Vous rigolez mais ça va nous faire du bien ! Aujourd’hui Jacques Chirac est décédé. Au-delà du politique c’est à l’homme que je rendrai hommage. Celui à qui j’ai souvent emprunté cette merveilleuse réponse : « Ça m’en touche une sans faire bouger l’autre » la fin d’Une époque et du respect d’une fonction. À demain peut-être ?

43
43
Publié le 2 octobre 2019

Notre escapade espagnole s’est interrompue brutalement car nous avons eu très peur pour Bingo. Sous insuline depuis 3 ans il allait très mal puisqu’il refusait de se nourrir. Nous avons brûlé les étapes pour rejoindre Aubenas où habite mon frère. Son vétérinaire a pris le chien en charge. Après 2 jours de traitements intensifs il va mieux et son véto normand prendra la suite. À part ça séjour super agréable en famille et météo à l’unisson. Pour se remettre de ces émotions rien de tel que les vaches ! Si si je vous assure c’est un vieux truc de parisiens. Ce soir nous sommes dans une ferme à côté de Salers où les paysans, deux frères très authentiques, font du Cantal ! J’ai eu mon tête à tête avec Marguerite et la pression descend gentiment ! En revanche on se les gêle : il fait 15 ! Au menu ce soir : tripoux et lentilles. Elle est pas belle la vie ? À demain

44
44

Ce matin nous sommes allés saluer et remercier le fromager qui nous a hébergés. Et nous sommes repartis avec un cadeau précieux : 1 kg de tomme fraîche que « la petite dame va me faire une fameuse truffade « ! Puis c’est la visite de Salers. Il est 9 h et le village est encore dans les nuages. Nous bavardons avec un habitant heureux de vivre dans une maison du 15e avec toit en lauses. Le village est absolument magnifique et ses habitants sourient et saluent les visiteurs. Une chose de plus en plus rare en France ! Après nous prenons la route pour Brive la Gaillarde puis Tulle qui rendra un hommage régional samedi à J Chirac. Et partout dans les champs ce sont de grands troupeaux de Salers. Ils et elles ont déjà la robe d’hiver. Nous approchons de Limoges et les Limousines prennent le relais avec des roux vénitiens du meilleur effet. Ce fut une très belle journée. Alors belle soirée à vous tous !

45
45

Nous avons fait un beau voyage.

A la découverte de nouvelles contrées, de nouvelles personnes et... de nous-mêmes ! Nous en tirons une grande leçon d’humilité devant l’accueil et l’aide désintéressés que nous avons reçus pendant ces 50 jours. Écrire ce blog nous a permis de partager nos découvertes et de garder le lien avec vous. Par vos envois, vos remarques, vos clins d’œil nous restions reliés à nos amis. Car, il faut bien l’avouer, lorsque nous avons franchi l’étape du mois, nous avons parlé de vous tous de plus en plus souvent. D’ailleurs, les oreilles de certains d’entre vous ont dû siffler !

Nous garderons un souvenir extraordinaire de Salamanque et du nord du Portugal qui nous ont réservés de magnifiques paysages et des rencontres rares . L’Andalousie, avec son caractère bien trempé, ses trésors et son climat, nous a enchantés.

Enfin encore un grand merci à tous ceux qui nous ont aidés sur notre route.

Prenez soin de vous !

ÉRIC ET MARIE