Pékin express en 2 jours

Visite de Pékin et de la grande muraille en 2 jours et en famille grâce à l'exemption de visa pour 72 heures.
Du 22 au 24 octobre 2017
3 jours

Nous voilà en route pour Pékin, à l'occasion d'un voyage qui nous mènera également en Corée du Sud et au Japon. Nous partons en famille avec nos deux filles.

Nous avons fait le choix de rester un peu plus de 48 heures sur place pour profiter du pays sans visa. Au programme, visites de Pékin avec un guide le dimanche et de la grande muraille le lundi.

La journée à Pékin sera assez fatigante puisque nous n'aurons dormi que quelques heures. Mais avec l'avantage qu'on se sera tous recalés dès notre arrivée puisqu'on va tomber de sommeil le soir.

En provenance de France, il est possible de rester jusqu'à 72 heures en Chine, sans avoir à faire de visa. Deux conditions sont à respecter :

1. Être en transit en Chine de la France pour un autre pays

2. Arriver et repartir du même aéroport en Chine

J1
matin

Nous arrivons comme prévu tôt le matin à Pékin. Malgré l'absence de bagages en soute, nous voilà confrontés à la première épreuve : le comptoir pour profiter des 72 heures sans visa. On pensait que ça irait vite mais nous avons du patienter pendant plus de 2 heures pour le précieux tampon !

Nous rencontrons alors Laura, notre guide pour la journée. Nous commençons par visiter le Temple du Ciel, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998. Dans la croyance chinoise, le Ciel est rond et la Terre est carrée. Ce temple est donc tout rond ! Sa construction a démarré en 1406 et a duré 14 ans. Il a été rénové en 2005 en vue des JO de Pékin de 2008.

Nous avons de la chance, les conditions météo sont favorables et il n'y a pas de voile de pollution sur la ville. Vous pouvez retrouver un suivi et des prévisions sur la pollution de l'air sur le site World Air Quality Index.

J1
midi

Nous nous rendons sur la place centrale de Pékin, la fameuse place Tian'anmen, 4ème plus grande place du monde. D'un côté on trouve le musée national de Chine, de l'autre l'entrée Sud vers la cité impériale, et d'un troisième côté le parlement. Il y a aussi juste à côté le mausolée de Mao Zedong (qui se présente exactement comme au Vietnam, là où il y a Hô Chi Minh). En ce moment c'est le grand congrès du parti communiste qui se prépare, il y a beaucoup de contrôles de police.

Nous avons pu passer devant tout le monde pour entrer sur la grande place grâce à notre guide et les enfants sur les épaules, en ayant probablement évité au moins une grosse heure de queue ! Le respect des règles en Chine....

Sur la place Tian'anmen 

La visite de la ville s'effectue un peu au pas de course, nous embrayons ensuite sur une visite des vieilles ruelles de Pékin en pousse pousse.

Notre guide nous raconte qu'avant, les gens se chauffaient au charbon, mais le gouvernement a poussé les familles à s'équiper en électricité (un peu avant les JO). Chaque famille qui s'équipait d'un compteur électrique se voyait octroyer une prime. On peut donc compter le nombre de familles dans chaque "carré" dans la rue, en dénombrant le nombre de compteurs à l'entrée !

Aussi, le sens de la hiérarchie est très fort en Chine :

  1. Si, à l'entrée d'une maison, il y a quatre poutres qui dépassent en haut, c'est une famille noble. S'il y en a deux, c'est une famille dite générale, et s'il n'y en a pas, c'est une famille pauvre.
  2. Si les statues à l'entrée sont rectangulaires c'est une famille de fonctionnaire littéraires, si elles sont rondes, ce sont des militaires.
  3. S'il y a des marches pour entrer dans la maison, c'est une famille haut placée dans la hiérarchie
Les Hutong, quartiers traditionnels de pékin 

Nous avons déjeuné chez l'habitant : du riz, des légumes sautés, des raviolis et du poulet et des champignons. C'est très proche de ce qu'on peut manger au Vietnam.

J1
après-midi

Pour finir la journée de visite, nous nous sommes rendus à la cité interdite, construite entre 1406 et 1420 sous les ordres de l'empereur Ming Yongle. C'était la plus belle visite de la journée avec, en prime, le retour du soleil.

De nombreux empereurs se sont succédés dans la Cité Interdite.

Notre guide s'est longuement attardée sur l'empereur Kangxi, qui est celui qui a régné le plus longtemps sur la Chine, pendant 61 ans au XVII et XVIIème siècle. Il a eu 36 fils et 21 filles, chaque fils étant mis en concurrence pour récupérer le pouvoir à sa mort. Il a caché son testament dans une boîte, dans lequel il a finalement décidé de donner le trône à son quatrième fils.

Quelques détails de la Cour extérieure de la Cité Interdite 


Au Sud, la Cour extérieure concentre la partie officielle de la cité, notamment pour la réception des ministres de l'empereur ou les cérémonies officielles. Au Nord, la Cour intérieure est réservée aux affaires privées de l'empereur, et notamment à la famille impériale.

La Cour intérieure de la Cité Interdite 

Pour finir la journée, nous avons voyagé jusqu'à la grande muraille, où se trouve notre hôtel pour les 2 prochaines nuits. On a du perdre une dizaine de degrés !

J2

Je m'attendais, comme au Vietnam, à avoir de l'activité humaine à partir de 5h ou 6h, ainsi que des coqs ou des chiens, mais il n'y a rien eu, quelle agréable surprise !

Après un petit déjeuner typique (soupe de tomates et œufs, et riz sauté aux légumes), nous partons pour la Grande Muraille à pieds. L'avantage de l'hôtel que nous avons choisi résidait justement dans sa proximité d'avec l'accès à la grande muraille. En comptant le prix de l'entrée, les télécabines pour monter (et pour certains descendre), la place de toboggan pour la descente, nous nous en tirons pour environ 80 € pour quatre. Quand même !

Arrivés en haut nous achetons 3 saucisses sur un gros pic pour imiter les locaux (ils mangent tous ça, ici). Erreur fatale, les saucisses sont vraiment horribles, on dirait une infâme bouillasse de saucisse mélangée à du riz, le tout empaqueté dans une peau plastique. Difficile de comprendre ce qui plait tant aux Chinois là-dedans.

Nous voilà sur la Grande Muraille ! 

Nous sommes ensuite partis à l'assaut de la grande muraille. Malgré la difficulté physique (beaucoup de marches, irrégulières, de montées et descentes etc.), les enfants ont bien suivi le rythme de marche. La journée était superbe, quelques touristes mais pas bondé, et nous avons pu profiter de la vue de ces magnifiques arbres aux couleurs de l'automne.

Le saviez-vous ?

La muraille de Chine (长城), construite entre le IIIè siècle av. JC et le XVIIè siècle, est un ensemble de fortifications qui mesure environ 22000 km de long et a été construite pour défendre la frontière nord de la Chine.

Après quatre heures de balades sur la muraille, le soleil s'approche lentement de l'horizon et la lumière est fait de plus en plus belle.

Pour la descente, nous avons du nous séparer : un groupe a continué sur la muraille pour récupérer le toboggan et l'autre groupe est redescendu par les télécabines. En effet, le toboggan n'est ouvert qu'à partir de 8 ans !

Nous quittons Pékin à la première heure demain avec un vol pour Jeju, en Corée du Sud.

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires