Le centre du Viêt-Nam

Visite du centre du Viêt-Nam
Août 2015
4 jours
3
1

Nous rejoignons le centre du Viêt-Nam à Đồng Hới en prenant le train de nuit depuis Hà Nội. Comme pour le train pour Lao Cai, nous avons eu droit à des vendeurs ambulants dans les couloirs, qui « chantent » ce qu’ils vendent (le vietnamien est une langue avec de nombreuses intonations) : tandis qu’un des deux vendait de la soupe de riz, un autre vendait du xôi, du maïs et des snacks. Un troisième vendait de quoi boire : café et thé.

Dès notre arrivée, nous embarquons pour les grottes de de Phong Nha.

Ces grottes sont classées au patrimoine mondial de l'UNESCO. Elles datent de 400 millions d'années et ont été découvertes au XIXè siècle. Elles sont magnifiques !

2

Étant donné que nous sommes dans la partie étroite du « S » formé par le Vietnam, qui mesure moins de 50 km de large, nous n'avons pu manquer de faire un tour à la plage après avoir demandé à la réception l'endroit recommandé où nous rendre et un taxi.

C'était une très chouette plage de sable fin où nous nous rendions ! Au début nous étions seuls puis de plus en plus de locaux nous ont rejoints jusqu’à ce qu’on quitte les lieux vers 18h. Il semblerait qu'après leur journée de travail ils apprécient la douceur d'une baignade à la mer.

Pour le diner, nous nous sommes fiés à TripAdvisor qui recommandait le restaurant Tân Tứ Quý. Nous étions plus que ravis de pouvoir manger local dans un boui-boui qui ne paie pas de mine. Nous avons mangé :

  • des bánh khoai, des crêpes farcies jaunes,
  • des bánh cuốn, des crêpes à la farine de riz (qui ressemblaient plutôt à des bánh bèo allongés !)
  • du bún thịt nướng, vermicelles de riz avec de la viande grillée
3

En chemin pour Huế (plus de 200 km à parcourir !), nous nous sommes arrêtés au bord de la côte car nous avons vu de magnifiques dunes.

Il avait beau n'être que 9h du matin, il faisait une chaleur étouffante. Nous avons tout de même pris le temps de parcourir ces dunes, et profiter du sable brûlant sous nos pieds.

4

Sur la route pour Huế, nous nous sommes arrêtés aux tunnels de Vịnh Mốc. Ces tunnels ont été construits en 2 ans (1955 - 1956). Pendant la guerre, des centaines de familles y ont habité pendant plusieurs années. Un système sous terre s'est mis en place (école, maternité, hôpital ...) pour vivre de façon autonome.

Il ne faut pas être claustrophobe !

Enfin, nous avons vu le pont qui séparait le Nord et le Sud du Viêt-Nam au niveau du 17è parallèle. Le guide nous a raconté qu'il y avait des compétitions entre le Nord et le Sud : les plus hauts drapeaux, les plus forts hauts-parleurs etc.

Et le pont était peint en bleu par les Nordistes et en jaune par les Sudistes ... D'où la délimitation visuelle, tout est dans les détails !

Ce pont est surnommé le pont de la souffrance : en effet, au bout du pont (côté Sud), il y a une femme et son enfant qui attendent en direction du Nord. Le mari y est parti et n’en reviendra jamais. Triste image.

5

Nous avons commencé la journée par un petit tour en bateau sur la rivière des parfums, sông Hương. On dit qu'elle s'appelle comme ça car les fleurs des arbres qui tombent dans la rivière en automne parfument la ville.

La visite de la pagode de la Dame Céleste nous a occupés une bonne partie de la matinée.

Selon une légende, une vieille dame est apparue et a prédit qu’un jour une pagode y serait construite et que celui qui la construirait fonderait une grande dynastie. La pagode a été construite en 1601 par le seigneur Nguyễn Hoàng dont la dynastie gouvernait la région d'Annam et le sud de l'empire, au nom de la dynastie Lê.

Nous nous sommes ensuite rendus à la cité impériale (Đại Nội) de la ville dans laquelle se trouve la cité jaune impériale et la cité pourpre interdite (dans laquelle ne pouvaient circuler que l’empereur, les membres de la famille impériale, les concubines, les servantes et eunuques … Toute autre personne y pénétrant était mise à mort !). Nous avons passé un très long moment dans la cité impériale à refaire l’histoire des empereurs Vietnamiens, plus précisément sur la dynastie des Nguyễn, qui régnèrent sur le Viêt-Nam de 1802 à 1945. C’est cette famille qui a donné son nom, Viêt-Nam, au pays (Sud des Viet).

La journée s'est terminée par une balade avec les enfants au coucher du soleil, le long de la rivière des parfums.

6

Sur la route en direction de Hội An, nous sommes passés par Lang Co (mais de loin seulement !) où l'on peut voir de sublimes paysages de plages de sable fin.

Nous nous sommes ensuite arrêtés au col des nuages, où nous avons fait une longue pause pour prendre des photos et se promener.

7

Nous avons fait un arrêt à Đà Nẵng pour visiter le musée Cham qui présente des sculptures d'art Cham et possède la plus grande collection au monde de sculptures Cham.

Ce musée était au départ nommé Musée Henri Parmentier en hommage à un archéologue français qui a porté et promu le projet de musée.

8

Hội An, ou plutôt la vieille ville, est une ville où il est facile de se promener car les véhicules sont interdits (ou presque). Elle a été inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1999.

Avec notre guide nous avons visité une maison traditionnelle et une soierie. Il faut savoir que comme Hội An était stratégiquement placée par rapport aux routes du commerce de la soie, c'est une ville qui a connu une forte expansion vers le XVè siècle.

C'est pourquoi Hội An est une ville souvent recommandée si l'on souhaite faire confectionner des vêtements en soie sur mesure car les délais de fabrication battent des records (parfois seulement 1 journée suffit).

Le pont-pagode japonais (Chùa Cầu) est un incontournable de la visite de Hội An. Ce pont servait à relier les communautés chinoises et japonaises. De part et d'autre, un couple de statues garde l'entrée : d'un côté des chiens, de l'autre des singes.

9

Le soir venu, Hội An se transforme en ville aux lampions. Une multitude de lampions flotte sur la rivière et également de nombreuses vendeuses se promènent le long de la rivière et sur les ponts pour vendre leurs lampions.

C'est une ville très romantique 😀

Il faut se promener et flâner au gré des allées et des boutiques. Nous avons fait quelques emplettes pour les enfants : des lanternes et un mini cyclo-pousse. Ne surtout pas hésiter à négocier !

Nous avons voulu manger une spécialité locale, Cao lầu : c'est un bol de nouilles blanches avec du porc et de la couenne grillée, accompagnée d'un fond de sauce et de salade et d'herbes type basilic chinois. Un vrai délice, avec cette vue magnifique sur la vieille ville, la rivière et ses lampions !

Aussi il ne faut pas passer à côté des jus de fruits frais (citron, pastèque, pomme ...), des smoothies frais (noix de coco, mangue ...) !

10

Pour notre dernier jour dans le centre, nous sommes allés visiter le sanctuaire de Mỹ Sơn (sous une chaleur étouffante !), inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1999.

En arrivant sur le site, nous avons eu droit à un très joli spectacle de danse traditionnelle (il y a 3 représentations le matin et 3 l’après midi).

Mỹ Sơn a été occupé par les Cham entre le 4è et le 13è siècle mais les ruines qui restent visibles vont du 7è au 13è siècle. C’est un site religieux dans lequel ont été construits de multiples temples par les différents rois. Ce site était difficile d’accès (à l’origine) pour que les personnes qui s’y rendent passent des épreuves pour « mériter » d’y entrer.

Ce sanctuaire a été analysé en 1889 par un Français, Henri Parmentier (dont on a précédemment parlé !), après avoir été découvert par un autre Français, Camille Paris, et a été très endommagé par la guerre du Vietnam. On n'y trouve aujourd'hui plus que des ruines.

Pour finir cette journée, nous sommes allés à la plage à la demande des enfants. Il faisait un temps magnifique, que demander de plus pour terminer notre séjour dans le centre ?

Nous avons mangé pour le diner une spécialité locale, mỳ quảng : une soupe traditionnelle, servie sèche (les nouilles ne baignent pas dans le jus), composée de nouilles, de crevettes, de porc, et évidemment salade et herbes parfument délicatement le bol. Un vrai délice !

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires