Jeju, une ile volcanique de Corée du Sud

Nous poursuivons notre périple asiatique avec Jeju, une ile volcanique de Corée du Sud, où nous restons quelques jours.
Du 24 au 28 octobre 2017
5 jours
3

Nous arrivons tout droit de Pékin avec un vol court, et le contraste avec la Chine est saisissant !

Nous prenons notre voiture de location, grâce à nos permis internationaux, et partons diner. Nous jetons notre dévolu sur un restaurant de barbecue, et il est difficile de se faire comprendre, peu de coréens maitrisent l'anglais !

Après un choix presque au hasard sur la carte, nous avons fait connaissance avec les plats très épicés du pays pour accompagner la viande, qui était excellente.

Demain, les choses sérieuses commencent.

J1

Pour notre premier jour sur l'ile, nous allons en explorer l'est.

Et nous commençons la journée par monter sur un volcan explosif qui s'appelle Seongsan Ilchulbong. Vu des airs, ce volcan donne la photo de Jeju que l'on retrouve dans tous les guides ! La montée n'est pas très difficile, et arrivés en haut nous sommes un peu déçus de ne pas pouvoir aller dans le cratère. Cependant, la vue est très sympa, et c'est amusant de voir la végétation qui a poussé là.

Nous redescendons et faisons cap vers le tunnel de lave (Manjanggul Cave). En faisant une pause au fond de la grotte, nous avons ensuite eu tout le loisir de la découvrir tranquillement sur le retour (il doit y avoir environ 1 à 2km de galerie accessible).

Le saviez-vous ?

Les stalactites de lave se sont formées à cause de la chaleur de la lave sur le sol, qui a fait fondre le plafond, qui a lui-même commencé à couler et, une fois que la température a diminué, les stalactites se sont figées telles quelles.

Après un petit en-cas nous nous rendons dans le cratère de Sangumburi, parfaitement aménagé et en plein dans les sentiers battus ! On y a trouvé un très joli jardin coréen et nous avons pu voir un beau cratère boisé de volcan.

En redescendant, nous nous arrêtons pour déjeuner. Des nouilles jaunes, ni spicy ni hot (dur dur de se faire comprendre ici !). Tout le monde a bien aimé, même si c'était un peu épicé pour les plus jeunes.

Le cratère de Sangumburi avec le Mont Hallasan en arrière plan 

En repartant on arrête un peu les visites et on se rend à la plage de Pyoseon. Elle est superbe, et les enfants sont aux anges.

J2

La minute culturelle 🇰🇷

Le nom de l'ile se prononce Tchédjou en coréen !

Nous prenons le temps de faire une petite balade, qui nous a permis d'observer la faune et la flore locales. Grosses araignées, chenilles, mille-pattes, sauterelles, papillons de toutes les couleurs, champignons, baies diverses et variées...

Et pour commencer la balade, on s'est garé devant un cimetière, qui est très joli en passant.

Pour le repas, nous nous rendons dans un restaurant choisi au hasard. C'est une bonne surprise, nous mangeons des soupes de pâtes jaunes avec du porc bouilli et des herbes, puis des raviolis farcis au porc et à la ciboulette : c'était très bon. Le tout, sans piment partout !

Nous reprenons les visites et notamment deux chutes d'eau. Nous commençons par les plus petites, les chutes de Sojeongbang.

Chutes de Sojeongbang 

Nous marchons ensuite jusqu'aux chutes Jeongbang. De prime abord elles ne sont pas plus jolies que les précédentes, mais en traversant la rivière, le vent et la lumière sont optimaux pour l'admirer ! Nous avons un droit à un superbe arc-en-ciel de ce côté 😀

À noter que ces deux chutes ont la particularité de se jeter directement dans la mer.

Chutes de Jeongbang 

Après avoir pris possession de notre chambre, nous repartons très vite à l'assaut des visites, en commençant par le rocher Oedolgae, 20 mètres de haut, fabriqué par une éruption volcanique au sommet duquel quelques pins poussent naturellement. On raconte qu'une vieille femme est devenue un rocher après avoir attendu très longtemps le retour de son mari de la pêche. C'est amusant comme ces images en Asie sur l'attente du retour de leur mari des femmes sont légion quand même (souvenez-vous, au Vietnam, cette femme sur le pont de la souffrance qui attend son mari) ! Nous avons même droit au coucher du soleil.

Nous terminons la journée par la moins sympathique des chutes d'eau, Cheonjiyeon. Pas de chance, elle passe en dernier, elle est moins jolie que les autres, le soleil est couché, et les moustiques sont de sortie 😛 !

Et enfin, nous dînons juste à côté, nous prenons des ormeaux (mets de choix !), nous découvrons d'ailleurs que ormeaux se dit "abalone" en anglais, crus et cuits. Alors, les ormeaux crus, c'est un peu spécial : c'est caoutchouteux et ça bouge encore (pas comme les huîtres !), et cuits ça va, c'est assez bon.

Et bien sûr, comme pour tous les repas en Corée du Sud, tout le repas est servi avec des petites choses à côté (algues, épinards aux cacahuètes, choux ultra piquants, omelettes en fines lamelles, pickles, etc.).

Demain, dernière journée sur Jeju avant de prendre l'avion en fin de journée !

J3

Les visites du jour commencent bien : nous nous rendons tout d'abord à aux chutes d'Eongtto... Sèches ! Nous apprenons sur place que ces chutes n'existent qu'après une pluie intense, et comme il a fait plutôt beau ces derniers temps nous n'avons rien vu tomber. On a donc pu voir des champs de mandarines (a priori c'est la spécialité locale ici), c'est amusant et très joli.

À droite le lieu théorique des chutes 

Nous poursuivons ensuite la tournée des chutes d'eau avec Cheonjeyeon. La première est sèche elle aussi. Puis en marchant le long du cours d'eau nous avons le plaisir de voir des mini chutes, et un très joli pont. Si nous avions continué à longer l'eau nous aurions pu voir d'autres chutes encore !

Pour faire une pause nous sommes allés au Teddy Bear Museum. C'est distrayant (hormis le tarif de l'entrée pour le temps passé), il y a des oursons en peluche dans toutes les situations possibles et imaginables.

Enfin, nous sommes allés voir des orgues basaltiques, Jusangjeollidae. Ces falaises ont été créées par les éruptions volcaniques, par le jeu du refroidissement et du rétrécissement de la lave.

Les orgues basaltiques de Jusangjeollidae 

Nous nous prélassons ensuite sur la plage paradisiaque de Hyeopjae, qui est sans doute la plus connue et la plus belle de l'ile. Nous profitons de nos derniers moments sur Jeju.

Après ça, nous nous rendons à l'aéroport car nous avons un vol pour Osaka. Nous passerons une semaine au Japon. Au revoir Jeju !

Maintenant que notre voyage en Corée du Sud est terminé, voici nos impressions, sur Jeju.

Nourriture

Ce n'est pas une légende, c'est très très très très très épicé ici ! On mange beaucoup de soupe et nouilles (blanches ou jaunes), tous les repas sont servis accompagnés de petites coupelles de légumes marinés. Les baguettes sont toujours en métal. J'imagine que c'est pour gérer plus facilement les barbecue sans que les baguettes ne prennent feu ! Ici, ils ne connaissent pas les couteaux. Si on a besoin de couper, on utilise les ciseaux 😀

À la piscine

Une chose qui nous a frappés à la piscine. Après la baignade, les Coréens se lavent comme si c'était la seule douche de la semaine ! Chacun son petit panier avec dedans éponges, serviettes gommantes etc. Chez les femmes, il y a des petits sièges (comme des pots pour apprendre la propreté, avec un trou au milieu pour que l'eau coule). Les femmes s'installent dessus et se savonnent. Elles se savonnent très sérieusement les cheveux, grattent, frottent. Puis rincent. Vient le tour du corps, elles se frottent dix mille fois chaque partie de leur corps avec la serviette gommante et le savon puis se rincent. Ah, et elles font ça nues comme des vers sans être gênées ! A priori, c'est pareil chez les hommes...

L'anglais

C'est incroyable, ils ne parlent pas anglais du tout ici... Et ce n'est pas la peine d'utiliser Google Traductions, a priori l'algorithme de Google mérite quelques améliorations pour être humainement compréhensible...

Le tourisme

Nous avons croisé des cars de touristes coréens et ils ne sortent clairement pas des sentiers battus ! Au moins, l'avantage, c'est que c'était facile de sortir de la foule, comme marcher 50 mètres pour être tranquilles sur la plage, traverser la rivière pour avoir le meilleur point de vue sur la chute d'eau et ainsi de suite !

La circulation automobile

Moins chaotique qu'au Vietnam mais difficile à comprendre tout de même, la circulation automobile fait valoir la loi du plus fort et à celui qui ne se laissera pas faire. Pas de priorité visible, c'est celui qui s'engagera de manière la plus déterminée qui passera. Autant dire que les piétons ne comprennent pas lorsqu'on s'arrête pour les laisser passer ! En revanche, il y a beaucoup de dos d'ânes, parfois sur une route limitée à 70 km/h (là, c'est vraiment surprenant !), des radars de vitesse, de feux rouges un peu partout. La signalisation est globalement respectée.

Les toilettes

Il y a des toilettes partout, c'est vraiment appréciable (surtout quand on a des enfants en bas âge). Et c'est propre ! Les panneaux des toilettes sont très drôles. J'en ai pris quelques uns en photo. Je n'ai pas pensé à le faire systématiquement, dommage !

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires