Islande : chasse aux aurores boréales

Séjour improvisé de 5 jours en Islande pour capturer des aurores boréales
Février 2016
7 jours
18
21
fév

Nous avons guetté pendant la semaine qui vient de passer la météo afin de trouver le meilleur endroit possible pour capturer des aurores boréales.

Finalement, le choix s'est porté sur le Nord de l'Islande. Nous avons donc choisi de faire Paris - Keflavik en avion, puis Keflavik - Reykjavik en bus (improvisé une fois atterris 😀), puis Reykjavik - Akureyri en avion. En décollant à 12h35 à Paris nous sommes arrivés à l'hôtel vers 20h tout de même ! En effet on a du passer chercher notre véhicule de location pour la semaine, une KIA Sportage 4x4 qui a l'air très stable et confortable.

Décollage de Reykjavik pour Akureyri

Akureyri est la 2ème agglomération de l'Islande et se situe à 50 km du cercle polaire. Comme nous avions faim, après avoir pris possession de notre chambre nous nous sommes un peu promenés en ville. Nous avons flâné à la recherche d'un restaurant.

Nous sommes tombés sur le restaurant Rub23 qui propose un menu extreme sushi festival. Un vrai un régal !

Puis en sortant, nous avons décidé de nous rendre à l'église de la ville, qui est magnifique. Elle s'appelle Akureyrarkirkja, mais on la surnomme également la cathédrale de la glace.

22
fév

Aujourd'hui nous avons pris la route d'abord en direction de Siglufjörður, à l'extrême Nord. Quand il y a du soleil, il parait que les paysages sont à couper le souffle. Ça tombe bien la météo annonce du beau temps toute la semaine !

Nous partons vers 9h, avant le lever du soleil, pour pouvoir profiter de l'apparition des rayons du soleil sur la route.

Les paysages étaient certes magnifiques : le port enneigé, l'église de la ville .... Mais nous regrettons d'avoir du faire face à du temps moyen pendant toute notre visite : beaucoup de nuages et parfois un peu de neige. Dommage !

Nous sommes ensuite retournés à Akureyri pour déjeuner à Strikid, restaurant très sympa tout en haut d'un immeuble (avec une terrasse qui doit être fort agréable pour les déjeuners d'été).

Nous continuons notre route en passant par Goðafoss, l'une des chutes les plus célèbres d'Islande. On raconte que ce nom provient de l'abandon de la religion nordique au profit du christianisme, en jetant symboliquement les statues de l'ancienne religion dans la chute.

Nous avons ensuite fait route vers les sites naturels autour du lac Mývatn, à savoir le site géothermique Hverir. S'y côtoient la neige tombée en abondance dernièrement et des cratères de boue et de fumées chaude !

Nous terminons par une nuit à l'hôtel Laxá, à Reykjahlíð. L’hôtelier nous a signalé que les chances de voir des aurores boréales ce soir étaient minces étant donné la couche nuageuse aujourd'hui, mais que ça se dégagerait dans les prochains jours ...

23
fév

Nous passons 2 nuits dans le même hôtel, ce qui nous permet pour aujourd'hui de visiter la région à notre guise. On commence par les environs du lac Mývatn.

La petite balade et le pique-nique

Nous avons pu entrer dans une grotte, Grjótagjá, recouverte de neige et pourtant y coulait de l'eau à 43° voire 46° dedans avec un très fort taux d'humidité. Il y faisait très bon ! On n'a pas pu aller bien loin, malgré la lampe frontale, c'était difficile de se "promener" dedans car ça glisse beaucoup.

Nous avons rejoint des petits monts sur lesquels on peut voir des fumerolles se dégager, pour prendre notre pique-nique. La vue était superbe 😀

Quand un mouton tombe dans une fumerolle, c'est cuisson-vapeur !

Après manger, nous sommes repassés devant la cascade Goðafoss, que nous avions faite la veille sous la neige. Sous le soleil, le spectacle n'est plus le même !

• • •

La grande balade

Nous allons voir une chute, Aldeyjarfoss. Malheureusement, la route qui y mène était fermée : nous nous sommes donc garés à environ 5 km de la chute et avons pris nos affaires chaudes, de l'eau, un peu de vivre et sommes partis à l'assaut de la montagne.

Il nous a fallu 1h30 de marche sur la neige (les raquettes auraient pu être utiles) et contre le vent pour arriver à la chute. La magnifique vue qu'elle nous offrait méritait amplement cet effort !

Après avoir pris quelques photos, nous avons pris le chemin du retour. On avançait beaucoup plus vite qu'à l'aller car c'était en descente, mais le vent soufflait fort et la nuit commençait à tomber. En arrivant à la barrière, un habitant nous a ouvert le passage et nous a gentiment demandé si nous avions froid. Pas tellement car nous étions bien équipés 😀

Ce soir, l'endroit où nous nous trouvions était le meilleur spot pour observer les aurores boréales. Bien installés dans la voiture, nous les avons attendues ...

23
fév

Placés au meilleur endroit du coin (c'est-à-dire celui où il n'y a pas de nuage), nous attendons patiemment l'arrivée des aurores boréales. Il faut savoir qu'il y a des aurores tous les jours. Mais si la couche nuageuse est trop épaisse, il est impossible de les voir !

Au bout de quelques minutes, il y a une longue trainée un peu blanche dans le ciel. Il s'avère que c'est la première aurore boréale de la soirée ! Leur intensité et leur étendue sont un peu timides au départ.

Puis dans un deuxième temps, c'est une heure de valses, de danses des aurores boréales, accompagnés d'une (presque) pleine lune qui éclaire le manteau neigeux des reliefs. Absolument magique !

Les aurores boréales se faisant de plus en plus rares et faibles, nous décidons de rebrousser chemin tout en suivant la non-couverture nuageuse. Nous repassons devant la cascade Goðafoss, que nous avons déjà visitée par 2 fois depuis notre arrivée. Ici aussi, il y a des aurores boréales. C'est dommage qu'il n'y ait pas eu d'arc-en-ciel lunaire.

Nous repartons au lac Mývatn. Normalement les nuages ont du disparaitre. Et c'était le cas !

Il est 2h du matin, les aurores se font de plus en plus timides, nous décidons de rentrer, la tête dans les nuages...

24
fév

Aujourd’hui, nous prenons la route en direction de Reykjavik en passant par Akureyri. Sur la route nous croisons de très beaux paysages immaculés.

Arrivés à Akureyri, nous nous arrêtons pour déjeuner dans un restaurant de fish and chips en optant tous les deux pour une grande assiette de soupe de poissons. C’était un régal, il y avait des morceaux de poissons dedans, et des moules, et la soupe était très bonne, nous n’avons pas regretté ce choix !

Nous reprenons ensuite le volant pour Sauðárkrókur...

Arrivés à notre hôtel, nous voulions nous baigner dans une zone aménagée de sources d’eaux chaudes, Grettislaug. Malheureusement, à quelques kilomètres de l’arrivée, une nouvelle fois, nous constatons que la route qui y mène est fermée. Et il est beaucoup trop tard pour s’aventurer sur une route enneigée de 4km pour aller se baigner et en revenir, d’autant qu’il était bien avancé dans l’après midi et que la nuit allait bientôt arriver … Nous nous rabattons sur une baignade dans la piscine d’eau chaude naturelle de l’hôtel.

• • •

Pour finir cette journée, nous passons 4h à 5h à chasser les aurores boréales. Cette fois elles sont vraiment timides mais le spectacle reste magique à observer. Contrairement à la nuit précédente, étant dans un relief montagneux (et probablement en moins haute altitude qu’hier), la lune met du temps à apparaitre et à bien éclairer.

Le reflet orange à l'horizon vient de la lune qui est encore orangée

Nous reprenons la voiture pour trouver un autre endroit pour observer les aurores. On rentre dans les terres pour tenter d’observer les aurores boréales avec des montagnes. Et c’est une splendide valse qui s’offre à nous.

Nous rentrons à l’hôtel vers 2h du matin, frigorifiés mais enchantés par notre nouvelle rencontre avec les aurores.

25
fév

À compter d’aujourd’hui nous allons faire plus de route que ces derniers jours, dans l’objectif de rallier Reykjavik (voire Keflavik) le lendemain soir.

Nous parcourons une presqu’ile de l’Islande sur laquelle se trouvent plusieurs points d’observation intéressants. On arrive à Hvítserkur (qui veut dire "chemise de nuit blanche" !). L’accès en voiture est fermé car le chemin n’a pas été déblayé alors nous terminons à pieds. On descend même sur la plage pour mieux observer l’énorme rocher qui sort de la mer.

Nous avons passé plus d’une heure à profiter de cette plage et de ce paisible endroit, puis nous avons repris la route et continué tranquillement le long de la presqu'ile, tout en observant la côte. Nous avons même pu entrapercevoir des remous provoqués par une baleine (soyons honnêtes, nous ne l'avons pas vue ) ! Mais pas de phoque alors que c'était censé être LE spot à phoques.

Nous faisons une halte dans un hôtel à Borgarnes, situé à 66km de Reykjavik et profitons de la fin de la journée en nous prélassant aux bains chauds naturels dans le jardin. La température est parfaite malgré le froid extérieur !

26
fév

Nous avons déjeuné à Reykjavik, au restaurant de l’hôtel Reykjavik Centrum. Nous avons commandé du ceviche de crevettes, des tranches d’agneau fumé et un carpaccio saisi de baleine en entrée (3 entrées pour le prix de 2 !). Et en plat, une soupe de fruits de mer. C’était excellent !

À gauche l'agneau fumé, à droite le ceviche de crevettes (au fond) et la baleine (devant)

Nous avons ensuite fait route vers le site où se trouvent Geysir et Strokkur, ainsi que les chutes Gullfoss.

Fidèle à lui-même, Strokkur provoque des éruptions toutes les 8 à 10 minutes (et parfois moins). Et il y a juste à côté un mini-Geysir tout mignon !

Geysir et sa miniature
Éruption de Strokkur

Après avoir passé beaucoup de temps sur ce site, nous nous sommes rendus à 15km aux chutes nommées Gullfoss. Il faisait un bien meilleur temps que lors de notre passage il y a 2 ans. Mais après avoir vu Aldeyjarfoss, c’est difficile des les trouver « trop belles » 😉

Après avoir fait quelques vains détours pour tenter de trouver des bons spots pour les aurores boréales, nous rebroussons chemin en direction de Reykjavik et nous rendons au restaurant Fish Market pour le diner. Comme dans nos souvenirs, c’est un régal !

C'est la fin de notre séjour ! Nous sommes ravis d'avoir pu capturer des aurores boréales et découvrir cette fois une partie du Nord de l'Islande.

Une chose est sûre, nous reviendrons ... 😀