Hà Nội, capitale du Viêt-Nam

Suivez nos pas pour découvrir les incontournables de la capitale Hà Nội sur 3 jours.
Août 2015
2 jours
3
1

La visite de la capitale commence (sous la pluie, mousson oblige !) par la visite de la pagode Trấn Quốc. Cette pagode a été construite au VIè siècle à l'époque où le Viêt-Nam était occupé par la Chine, puis reconstruite au XVIIè siècle et rénovée en 1815. C'est la plus vieille pagode de la ville.

Elle comporte 11 étages, qui symbolisent les étapes de la vie de Bouddha.

En 1989, ce temple a été reconnu monument historique de la culture nationale vietnamienne.

On pourrait croire que des inscriptions chinoises se trouvent sur les ornements et les murs, mais c'est en réalité du chữ nôm (littéralement "Écriture du sud"), écriture vietnamienne utilisant les sinogrammes chinois. L'influence chinoise se perçoit !

2

Nous poursuivons par une visite du mausolée de Hô Chi Minh, ouvert tous les matins. L'entrée y est gratuite, car c’est l’État qui prend tout en charge.

Ce mausolée a été construit pour accueillir la dépouille mortelle de Hô Chi Minh, décédé le 2 septembre 1969. Notons que la fête nationale du Viêt-Nam est le 2 septembre, mais non en mémoire du décès de Hô Chi Minh, mais en mémoire de la déclaration d'indépendance du pays le 2 septembre 1945.

D'ailleurs, lorsque nous sommes passés dans la capitale, les préparatifs du 70ème anniversaire commençaient déjà !

Pour accéder au mausolée, il faut passer des contrôles très stricts (pas de short, pas de photo...). À l'intérieur du bâtiment, on trouve seulement un gros sarcophage en verre contenant le corps momifié de Hô Chi Minh. Il fait très froid pour permettre la bonne conservation du corps. La visite est très rapide !

Nous avons croisé un grand groupe d’enfants d’environ 5 ans qui se rendaient au mausolée pour la visite, tous avec leurs k-way bleus et parfaitement alignés, très mignons. Je me suis quand même demandé si à cet âge là ils comprennent ce qu’ils vont voir... ?

3

La visite de Hà Nội ne peut se faire sans aller voir le musée d'ethnologie du Viêt-Nam ! Ce musée a été conçu avec la collaboration de la France et a été inauguré en 1997.

Plus de 25000 objets de la vie quotidienne des peuples du Viêt-Nam y sont présentés : vélos, bijoux, armes, costumes et instruments de musique traditionnels, outils du quotidien pour la culture, pour les arts de la table ... Il y a également beaucoup d'informations et de maquettes sur les ethnies du Viêt-Nam. On dénombre 54 ethnies minoritaires en tout dans le pays !

La partie extérieure est la grande originalité de ce musée : des reconstitutions de maisons sur pilotis et de diverses maisons typiques des différentes ethnies. Et on constate bien qu'en fonction de la région, les habitations ne sont pas conçues de la même manière (s'il faut contrer le vent, la pluie, le soleil ou les inondations par exemple ...).

Ayant déjà passé une dizaine de jours dans l'extrême nord du Viêt-Nam, nous avons eu le plaisir de (re)découvrir certaines choses que nous avions déjà vues en vrai !

4

Comme tout bon voyageur qui se respecte, nous sommes allés visiter une fabrique de laque. Cette visite était très intéressante car nous avons ainsi pu apprendre comment sont fabriqués les objets laqués.

Tout d'abord (en tous cas dans cette fabrique), le matériau de base est du bois de jaquier qui est poncé, traité, protégé contre les insectes. Cette préparation du support peut prendre plusieurs semaines voire mois !

Pour faire les motifs, les artistes utilisent de la coquille de canards ! C'est un travail titanesque : la laque est utilisée en guise de colle, la coquille est apposée puis cassée en multitude de morceaux à l'aide un crayon coupant afin qu'elle s'adapte au dessin qui doit être réalisé.

Pour avoir des teintes différentes, la coquille est chauffée. Elle passe ainsi du blanc, tire vers le jaune puis termine marron, avec toutes les nuances entre ces couleurs.

Une fois le dessin réalisé, une couche de laque est passée sur toute la planche. Après 4 jours de séchage, la plaque est poncée à l'eau à l'aide de papier de verre. L'opération est répétée à plusieurs reprises (et donc sur plusieurs jours), avec un grain de plus en plus fin ... jusqu'à ce que le niveau du dessin en coquille rejoigne le niveau de la laque !

Évidemment, à la fin de la visite culturelle, nous avons eu le droit de nous promener dans la galerie ... et d'acheter quelques souvenirs !

5

Ce temple est le plus important des temples de la Littérature. C'est un temple académique confucéen qui formait les lettrés et les hauts fonctionnaires appelés les Fils de la Nation.

Le temple comprend 5 cours intérieures.

La 3ème cour est marquante car s'y trouvent 82 stèles (34 autres ont disparu) sur lesquelles on peut lire les noms des diplômés de l'académie entre 1442 et 1779. Chaque stèle repose sur la carapace d'une tortue.

Ces stèles ont été inscrites à la liste du patrimoine mondial (documentaire) de l'UNECO le 9 mars 2010.

Le saviez-vous ?

La tortue représente la longévité (l'immortalité) et la force. Mais c'est également la représentation d'une liaison entre le Ciel et la Terre du à sa carapace bombée et son plastron plat.

• • •

Le temple en lui même se trouve dans la 4ème cour. On y trouve le temple de Confucius avec une statue, dans une salle rouge et or avec un autel. C'est également dans cette cour que l'on trouve une petite boutique de souvenirs et de cartes postales !

6

Ce musée est immense et nous n'y avons pas passé suffisamment de temps pour pouvoir en faire un article complet. Ça restera superficiel 😀

En vietnamien, Viện Bảo tàng Lịch sử Việt Nam est le musée national de l'histoire vietnamienne. Il retrace littéralement toute l'histoire du Viêt-Nam, de la préhistoire jusqu'à la révolution de 1947 et la fondation du Viêt-Nam tel qu'on le connaît aujourd'hui.

Sous la domination coloniale française, ce bâtiment servait d'institution archéologique de recherche. Son architecture est donc le fruit d'un héritage franco-indochinois.

On peut retrouver plus de 200 000 objets exposés dans un espace de 2200 mètres carrés, allant de bijoux à l'ère préhistorique jusqu'aux armes employées pendant la guerre, en passant par les outils agricoles utilisés tout au long de l'histoire.

On y (ré)apprend que le Viêt-Nam (avec le Laos et le Cambodge) a subi une très forte influence venue de Chine, d’Inde, et de France ! Et c’est ce qui fait ce que le pays est aujourd’hui.

7

Pour finir la visite de la ville, nous avons fait un tour en cyclo-pousse, Xich Lo en vietnamien. C'est un grand classique de la visite d'une grande ville au Viêt-Nam, mais finalement nous n'avons pas vu de nouveauté car nous avions déjà fait la vieille ville et les quartiers intéressants en long, en large et en travers à pieds.

Nous étions surtout en plein milieu de la circulation, ce qui est impressionnant ! Il y a un flot continu de voitures et surtout de motos qui dépassent de tous côtés et notre cyclo-pousse qui avance telle une tortue dans ce rythme incessant.

8

Un incontournable de la visite de Hà Nội est le Nhà hát múa rối Thăng Long, le théâtre de marionnettes sur l'eau, un ancien art vietnamien.

Les "acteurs", qui gèrent les marionnettes à l'aide d'un système de poulies et de piquets en bois cachés sous l'eau, sont cachés derrière un rideau au fond de la scène.

Pendant une heure, les marionnettes prennent vie, représentant 16 saynètes plus mignonnes les unes que les autres, sur fond de musique jouée par un orchestre traditionnel vietnamien situé sur le côté de la scène.

Chaque saynète représente la vie quotidienne des Vietnamiens et d'anciennes légendes. Les marionnettes incarnent tour à tour des pêcheurs, des paysans, des empereurs, ou même un phénix et un dragon !

Cette activité a ravi les enfants qui ont aussi bien apprécié le spectacle avec leurs yeux qu'avec leurs oreilles.

Pour des voyageurs qui ne sont pas passionnés de visite de villes, nous avons tout de même beaucoup apprécié Hanoi !

En revanche, je regrette de n'avoir pas pu consacrer une partie de ce récit à la gastronomie vietnamienne, car elle vaut le détour... Nous n'avons en effet pas pensé à faire de belles photos des plats dont nous nous sommes délectés, gourmands que nous sommes ! Voici quelques bonnes adresses pour compenser cet oubli :

  • Quán Ăn Ngon : c'est une chaîne mais on trouve vraiment tout. Certes un peu plus cher que dans la rue mais c'est excellent.
  • Xoi Yen (35b Nguyen Huu Huan | Hoan Kiem) : restaurant dont la spécialité est le xôi, du riz gluant, avec toute sorte d'accompagnements. Idéal pour manger sur le pouce... comme dans un train de nuit !
  • Phở 10 sur la rue Lý Quốc Sư, dit le meilleur phở de la ville d'après notre guide !